Teva va commercialiser un inhalateur de cannabis thérapeutique – une première (mondiale)

Le dispositif de la société Sqye Medical, basée à Tel Aviv, déja utilisé à l’hôpital de Haïfa, va permettre de contrôler précisément la dose de drogue administrée

syqe-cropped-635x3571

L’inhalateur de cannabis thérapeutique conçu par Syqe Medical. (Crédit : autorisation)

Pour la première fois, la société israélienne Teva Pharmaceutical Industries Ltd et la société Sqye Medical, basée à Tel-Aviv ont signé un accord de distribution et de coopération pour commercialiser un inhalateur de cannabis thérapeutique.

Dans le cadre de cet accord, Teva sera le distributeur et le revendeur exclusif en Israël de cette inhalateur, conçu par Sqye Medial pour l’administration de cannabis thérapeutique.
Cet accord marque la première commercialisation par un laboratoire pharmaceutique d’un dispositif mettant en œuvre du cannabis thérapeutique, selon Syqe.

L’inhalateur Syqe est utilisé depuis plus d’un an à l’hôpital Rambam de Haïfa, avec l’autorisation du ministère de la Santé. c’est le premier hôpital au monde à prescrire du cannabis dans le cadre d’un traitement médicamenteux standard.

Dans le cadre de l’accord signé avec Teva Israel, l’inhalateur Syqe devrait être approuvé par le ministère de la Santé d’ici l’an prochain.

Israël entretient sa réputation de plateforme high-tech et un système de réglementation et d’application des normes très laxistes. Ces deux éléments ont permis au pays de devenir leader dans la technologie du cannabis. Des dizaines d’entreprises se sont consacrées à ce domaine.

Le marché du cannabis thérapeutique international devrait valoir dans les 20 milliards de dollars d’ici 10 ans. On estime qu’1 % de la population sont des utilisateurs potentiels de cannabis thérapeutique à un moment de leur vie.

weed-teva

Une plante de cannabis (Crédit : Kobi Gideon / FLASH90)

« Teva Israel entre dans le domaine du cannabis thérapeutique parce qu’il se sent engagé envers la souffrance de ses patients. Le soulagement de la douleur est un des domaines principaux de l’entreprise », a déclaré Avinoam Sapir, PDG de Teva en Afrique et au Moyen-Orient, et directeur de l’Innovation dans les marchés émergents.

« La technologie de pointe et les dispositifs médicaux innovants, tels que ceux conçus par Syqe Medical, qui  génèrent une valeur thérapeutique considérable pour les patients et le corps médical, cadrent parfaitement avec la stratégie de Teva Israel. »

Il ajoute que cette transaction s’inscrit dans la stratégie de Teva Israel, qui consiste à investir ou à s’associer à des start-up nationales et aux initiatives novatrices israéliennes pour permettre au pays d’accéder à ces technologies et aux dispositifs médicaux de pointe.

Précision du dosage

Syqe Medicam, développeur de technologies dans l’industrie pharmaceutique, a conçu un inhalateur pour l’administration des plantes. Ils disent avoir développé le premier inhalateur au monde qui permet de doser avec précision la posologie des plantes, au niveau de sécurité et de précision requise pour les médicaments conventionnels.

Le cannabis médical est la première plante à avoir été utilisée dans l’inhalateur. La société a terminé les essais cliniques, qui prouvent la précision de l’inhalateur, et sa compatibilité aux standards pharmaceutiques pour l’administration de cannabis inhalé.

La technologie de Syqe Medical ne modifie que la structure physique de la plante, préservant ainsi toutes ses caractéristiques. Cela permet une administration par les voies respiratoires qui soit sécurisée, précise et mesurable, expliquent Teva et Syqe dans un communiqué commun.

Jusqu’à maintenant, les quantités de principes actifs inhalés dans le cannabis n’étaient pas déterminées. Sans dosage précis, le cannabis ne pouvait être prescrit comme traitement médicamenteux classique, ce qui pouvait soulever des difficultés pour les patients et leurs praticiens.

dr-teva

Dr. Eytan Hyam, directeur de Syqe Medical (Crédit : autorisation)

Syqe Medical explique que son inhalateur permettra au cannabis d’être considéré comme un traitement médicamenteux traditionnel, avec une posologie précise, adaptée aux patients et à leur douleur.

L’inhalateur permettra au professionnels de la santé de prescrire la dose optimale de cannabis, pour soulager les symptômes des patients tout en réduisant les effets psychoactifs du cannabis. De plus, cet inhalateur présente l’avantage d’être pratique et accessible aux patients réticents à fumer du cannabis.

Le directeur de Syqe Medical, Dr Eytan Hyam, ancien directeur général du ministère de la Santé, a annoncé que l’accord signé avec Teva représente un « développement sans précédent » pour les patients qui manifestent le besoin de cannabis thérapeutique.

« Grâce à l’inhalateur de Syqe, nous passons de l’utilisation du cannabis au traitement au cannabis. Pour les praticiens, l’inhalateur résout le problème de la prescription des plantes à fumer, et offre une solution pour les patients. Pour la première fois, ils pourront recevoir une dose précise de cannabis thérapeutique », dit-il.

Selon les chiffres fournis par les sociétés, en 2016, 26 000 patients sont autorisés à avoir recours au cannabis thérapeutique en Israël. Ils sont 90 % à le fumer. Le nombre d’autorisations devrait doubler d’ici 2018.

« L’emploi du cannabis thérapeutique pour le soulagement de la douleur ainsi que pour d’autres symptômes a augmenté significativement ces dernières années », affirme le Professeur Elon Eisenberg, directeur du Département de la recherche sur la douleur, au Centre Médical Rambam.

pdg-teva

Avinoam Sapir, PDG de Teva Israel (Crédit : autorisation)

Le problème principal auquel font face les praticiens et les chercheurs, c’est l’impossibilité d’estimer la quantité de cannabis administrée lorsqu’on le fume ou qu’on le vapote. Rendre cela possible pose les jalons de l’administration d’un traitement et permet de mener des recherches scientifiques concluantes. Le développement de cet inhalateur répond à nos plus grands espoirs, d’être enfin capables d’administrer des doses précises et fiables de cannabis. C’est une révolution dans l’univers du cannabis thérapeutique en Israël et dans le monde entier. »

Selon les termes de la coopération stratégique avec Teva, Syqe sera responsable de fabriquer les inhalateurs et les cartouches jetables.

Ils seront commercialisés et distribués par Teva Israel aux institutions concernés, notamment les médecins, les infirmières, les cliniques de traitement de la douleur, les services d’oncologie, et les pharmacies. L’inhalateur a été conçu pour les patients présentant différents maladies, selon des indications approuvées par le ministère de la Santé.

Teva Israel et Syqe Medical mettra également en place un système de soutien et formation spécifique pour les patients et le corps médical, constitué d’une équipe d’infirmières.
À ce jour, Syqe a récolté 33 millions de dollars, dont 20 millions de Philip Morris International, selon les chiffres fournis par la société.

Source : timeofisrael.com

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :