Une nouvelle étude canadienne préconise de relever à 5ng/ml la limite légale du taux de THC admissible pour la conduite

Selon une étude de l’Université de British Columbia (UBC), les conducteurs/trices présentant de faibles niveaux de THC dans le sang ne présenteraient pas de risque plus élevé d’avoir un accident que les abstinent.e.s. L’auteur principal de cette étude sur cinq ans souligne que la loi canadienne, qui pénalise actuellement le fait de conduire avec plus … Lire la suite de Une nouvelle étude canadienne préconise de relever à 5ng/ml la limite légale du taux de THC admissible pour la conduite