Inhalation de concentrés de cannabis médical – que faut-il savoir ?

 Le « dabbing », terme qui désigne l’inhalation de vapeurs de préparations de cannabis hautement concentrées, est apparu il y a plus de 10 ans comme méthode d’administration du cannabis, mais depuis le début de l’année 2013 sa popularité ne cesse d’augmenter. Sensi Seeds a souhaité se pencher de plus près sur cette méthode pour savoir quels sont les avantages et les dangers du dabbing pour l’utilisation médicale du cannabis.

Le dabbing utilise de l’extrait de cannabis sous forme d’huile, de cire (une substance comparable au miel), de pâte collante (appelée « budder ») ou de cristaux (appelés « shatter », substance dure ayant l’apparence du verre). Ces substances sont également englobées sous le terme « Butane Hash Oil » (BHO, huile de cannabis extraite au butane). En utilisant une source de chaleur puissante, l’huile de cannabis est chauffée et la vapeur dégagée est inhalée. Cette méthode est comparable à la vaporisation, une autre méthode d’administration thérapeutique que Sensi a déjà décrite précédemment.

Comparaison entre le dabbing et le fait de fumer du cannabis

La principale différence entre fumer du cannabis et utiliser un concentré réside dans la pureté du produit. Les fleurs des variétés de cannabis les plus puissantes contiennent environ 30 % de cannabinoïdes, les ingrédients actifs présents dans le cannabis. Par ailleurs, ces fleurs contiennent également de la matière végétale dont la teneur en cannabinoïdes est pratiquement nulle.

Lire la suite de l’article

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :