Bulletins IACM 2003

Bulletin IACM du 5 août 2003

* Etats-Unis: Excédent dans le programme pour la marijuana médicalede l’Oregon
* Science: Le cannabis ne cause pas de lésions cérébrales permanentes
* Etats-Unis: Une étude sur les vaporisateurs sera financée

Etats-Unis : Excédent dans le programme pour la marijuana médicale de l’Oregon

Le programme pour la marijuana médicale de l’Oregon connaît un excédent financier et l’éliminera en réduisant le coût pour les personnes à faibles revenus.

Depuis 1999, l’état a émis 5.500 cartes de marijuana médicale à 150 dollars chacune pour des personnes gravement malades. La popularité du programme a rapporté un excédent de $300.000 ces deux dernières années, a déclaré Mary Leverette, directrice du programme. Les personnes à faibles revenus peuvent maintenant demander une carte pour $50. Toute autre personne continuera à payer $150 pour les nouvelles demandes. Le coût annuel de renouvellement pour tous est passé de $150 à $100.

Les huit autres états qui ont des lois sur la marijuana médicales sont : la Californie, l’état de Washington, l’Alaska, Hawaii, le Maine, le Nevada, le Maryland et le Colorado. Certains états demandent seulement un prix faible, comme Hawaii qui demande $25. Cela ne coûte rien en Californie. (Source : Associated Press du 25 juin 2003)

Science: Le cannabis ne cause pas de lésions cérébrales permanentes
L’usage du cannabis ne cause pas de lésions cérébrales permanentes, ont déclaré le 27 juin des chercheurs de l’Université de Californie de San Diego (UCSD), qui ont examiné les données disponibles sur cette question. « Les résultats ont été surprenants. On aurait pu s’attendre à voir plus d’altérations des fonctions mentales dominantes, » a déclaré le Dr Igor Grant, professeur de psychiatrie à l’UCSD et auteur principal de l’étude. D’autres drogues, y compris l’alcool, peuvent causer des lésions cérébrales.

Son équipe a analysé des données provenant de 15 études contrôlées publiées précédemment, incluant 704 consommateurs de cannabis à long terme et 484 non-consommateurs concernant l’impact de l’usage récréatif à long terme sur la capacité chez les adultes. Les résultats, publiés dans le numéro de juillet du Journal of the International Neuropsychological Society, montrent que la marijuana n’a qu’un effet marginal nocif à long terme sur l’apprentissage et la mémoire. Aucun effet n’a été observé sur les autres fonctions, telles que le temps de réaction, l’attention, le langage, la capacité de raisonnement, et les capacités de perception et de motricité.

Les chercheurs déclarent que les problèmes observés dans l’apprentissage et la mémoire suggèrent que l’usage à long terme de marijuana n’a pour résultat que des défauts de mémoire sélective, mais ils déclarent que l’impact était d’une très petite magnitude. Des études précédentes avaient abouti à des résultats similaires. (Source : Reuters du 27 juin 2003, dpa du 29 juin 2003)

Etats-Unis : Une étude sur les vaporisateurs sera financée

Le California Center for Medical Cannabis Research a donné son accord pour financer une étude sur les vaporisateurs par le Dr Donald Abrams de l’Université de Californie. Pour mener cette étude, il sera nécessaire d’obtenir l’autorisation de la Federal Drug Administration (FDA).

Cette étude de phase I a reçu une subvention de 137.000 US dollars. Elle comparera les effets subjectifs, les niveaux sanguins de cannabinoïdes et les niveaux d’oxyde de carbone dans les bouffées exhalées chez des sujets dans six conditions différentes, trois jours à 400 milligrammes de cannabis fumé dans des cigarettes contenant 1,7%, 3,5%, ou 7% de THC, et trois jours à 400 milligrammes de cannabis vaporisé contenant 1,7%, 3,5%, ou 7% de THC avec le vaporisateur Volcano. (Source : Information de Rick Doblin, MAPS, du 24 juin 2003)

En bref

Allemagne : THC Pharm
THC Pharm a annoncé son intention de démarrer des essais cliniques pour obtenir l’homologation pharmaceutique. En 1998, cette petite entreprise de Francfort a commencé à fabriquer du dronabinol (THC) à partir de fibres de chanvre par isomérisation du cannabidiol (CBD). Elle vend cette substance à des pharmacies en Allemagne et dans quelques autres pays Européens, pour que les pharmaciens puissent préparer des capsules de dronabinol ou des préparations liquides. Dans un communiqué de presse l’entreprise fait part de négociations avec des partenaires possibles et de son intention de démarrer une première étude cette année. (Source : Communiqué de presse de THC Pharm du 30 juin 2003)

Etats-Unis : Association des Infirmières Américaines
Lors de son assemblée annuelle du 24 au 27 juin à Washington, l’Association des Infirmières Américaines a adopté de façon écrasante une résolution déclarant que les patients devraient « avoir accès en toute sécurité à la marijuana/au cannabis thérapeutique sous la supervision appropriée d’un prescripteur » et que les sanctions pénales pour les patients et les prescripteurs de cannabis devaient être supprimées.
(Source : Communiqué de presse de Patients out of Time du 1er juillet 2003)

Science : Neuroprotection et hypothermie
Certains des effets neuroprotecteurs des cannabinoïdes pourraient être causés par une baisse de la température du corps. Des chercheurs Israéliens ont découvert que la température du corps de rats auxquels on a injecté un cannabinoïde synthétique est tombée d’environ 37° à 32° degrés. Un infarctus cérébral a été induit par occlusion d’une artère cérébrale. La taille de l’infarctus était plus petite chez les rats qui avaient reçu le cannabinoïde, mais cet effet a été complètement annihilé en réchauffant les animaux. (Source : Leker RR, et al. Stroke. 2003 Juin 26 [Publication électronique avant édition imprimée].)

Science: Récepteurs CB2 et douleur neuropathique
On sait que le récepteur aux cannabinoïdes « du cerveau » (CB1) est impliqué dans la modulation de la douleur et que le récepteur périphérique CB2 semble également être impliqué dans la modulation de la douleur. Aujourd’hui, les chercheurs ont découvert que le récepteur CB2 pourrait être également impliqué dans la modulation centrale de la douleur. Chez les animaux présentant des lésions du nerf périphérique, on a observé que le nombre de récepteurs CB2 augmentait dans certaines régions de la moelle épinière. (Source : Zhang J, et al. Eur J Neurosci. 2003 Juin;17(12):2750-4.)

Science: Détection de consommation de THC par test urinaire L’excrétion de
THC-COOH dans l’urine a été examinée après l’ingestion orale de différentes quantités de THC. Sept individus ont reçu 0, 0,39, 0,47, 7,5, ou 15 mg de THC par jour pendant cinq jours et la concentration de métabolite dans leur urine a été analysée pendant les semaines qui ont suivi. Avec les deux doses faibles typiques de l’huile de chanvre, les concentrations de THC ont rarement été positives (<0.2%) dans les essais immunologiques à la limite de 50 microgrammes par litre, alors que les deux doses élevées typiques du traitement au dronabinol (Marinol) ont produit des taux de détection moyens de 23 à 46%. L’analyse par chromatographie en phase gazeuse a montré des concentrations maximum de métabolite de 5,4 à 38,2 microg/L pour les deux doses faibles et de 19,0 à 436 microg/L pour les deux doses élevées (Source : Gustafson RA, et al. Clin Chem. 2003 Jul;49(7):1114-1124.)

IL Y A UN AN

– Allemagne : Une deuxième entreprise produit du Dronabinol (THC)

IL Y A DEUX ANS

– Canada : Les nouvelles réglementations prendront effet fin juillet
– Science: Des nouvelles de l’assemblée 2001 de l’ICRS

Bulletin IACM du 18 octobre 2003

* Canada : La culture du cannabis médical facilitée pour les particuliers

* Australie : Les médecins de Nouvelle Galles du Sud vont pouvoir prescrire du cannabis

Canada: La culture du cannabis médical facilitée pour les particuliers

La Cour d’Appel de l’Ontario a ordonné le 7 octobre que les entreprises et les personnes soient autorisées à cultiver et à fournir de grandes quantités de marijuana médicale. Cette décision permet aux usagers de marijuana médicale d’obtenir un bon approvisionnement de cette substance. Mais la cour a rétabli la loi pour toute autre personne qui possède des petites quantités de cannabis pour usage récréatif. « Ce qui va changer au Canada c’est qu’une personne ou une société peut cultiver pour un nombre illimité de personnes… et en termes d’approvisionnement et de culture, vous pouvez maintenant payer des gens pour qu’ils cultivent pour vous, » a déclaré Alan Young, professeur de droit à l’Université de York, conseiller juridique pour les patients du cannabis médical.

Cette décision résout le dilemme auquel doit faire face l gouvernement fédéral : comment suivre la décision d’un tribunal pour permettre aux patients d’obtenir du cannabis pour leur traitement tout en maintenant la possession de cannabis illégale pour les autres personnes. En 2001, le gouvernement a commencé à enregistrer les patients qualifiés et à les autoriser eux-mêmes ou d’autres personnes désignées à cultiver du cannabis pour usage médical. Plusieurs centaines de personnes se sont inscrites auprès du gouvernement fédéral pour utiliser la marijuana à des fins médicales. Cet été, le gouvernement a également commencé à fournir de la marijuana aux patients inscrits.

La Cour d’Appel de l’Ontario a déclaré inconstitutionnelles les dispositions prévues par les Réglementations Fédérales pour l’Accès à la Marijuana Médicale qui limitent l’obtention d’une compensation pour les cultivateurs de cannabis médical licenciés, la culture pour plus d’un patient qualifié et la mise en commun des ressources avec d’autres producteurs licenciés. Puisque le programme de marijuana médicale du gouvernement est maintenant conforme, d’après cette décision, les lois sur la prohibition de la marijuana sont également constitutionnellement valables. (Sources : Reuters du 7 octobre 2003, Associated Press du 7 octobre 2003, Ottawa Citizen du 8 octobre 2003)

Australie : Les médecins de Nouvelle Galles du Sud vont pouvoir prescrire du cannabis

Les habitants de Nouvelle Galles du Sud (NSW), l’état le plus peuplé d’Australie, vont pouvoir s’inscrire pour utiliser le cannabis pour raisons médicales à partir de l’année prochaine. La législation devrait être publiée dans quelques semaines.

Ce programme comprendra un essai clinique et un plan pour proposer à plusieurs catégories de personnes gravement malades, dont celles atteintes du sida, du cancer et de sclérose en plaques, l’accès immédiat au cannabis. « La proposition de NSW impliquerait deux initiatives parallèles, à savoir des essais de recherche clinique et un programme d’accès compassionnel, » a déclaré Trish Worth, Secrétaire Parlementaire au Ministère de la Santé Fédéral.

Le gouvernement de NSW prévoit de créer un Bureau du Cannabis Médical au Département de la Santé de NSW. Mme Worth a confirmé que le Gouvernement Fédéral soutient le programme tant qu’il est en conformité avec les directives médicales et les accords internationaux sur les stupéfiants. (Source : The Australian du 28 septembre 2003)

En bref

Science : Le CT-3 est efficace dans le traitement de la douleur L’étude du Dr Udo Schneider et de ses collègues de la Faculté de médecine de Hanovre sur le CT-3 chez les patients souffrant de douleurs, présentée lors de la conférence de l’IACM en septembre, vient d’être publiée dans le Journal of the American Medical Association. Le CT-3, un dérivé synthétique du métabolite non psychotrope du THC, le THC- COOH, s’est révélé efficace dans la réduction de la douleur neuropathique chronique chez 21 patients dans une étude croisée contrôlée placebo. (Source : Karst M, et al. JAMA. 2003 Oct 1;290(13):1757-62.) Pour en savoir plus : http://www.cannabis- med.org/studies/study.php

Royaume-Uni : GW Pharmaceuticals GW a l’intention d’obtenir des licences dans d’autres pays Européens.

« Nous avons l’intention, quand nous aurons obtenu une autorisation de mise sur le marché au R.U., d’utiliser la procédure de reconnaissance mutuelle pour obtenir des autorisations dans d’autres pays membres de l’Union Européenne, probablement en 2004, » a déclaré le porte-parole de GW Mark Rogerson. « Nous chercherons également à commercialiser ce produit dans les pays du Commonwealth, comme l’Australie, la Nouvelle- Zélande et le Canada. Le marché américain est un objectif à long terme. » (Source : The North Bay Bohemian du 9 octobre 2003)

Italie: Lois sur les drogues

Le gouvernement veut durcir les lois sur les drogues et rendre de nouveau la possession des drogues dures et drogues douces un délit pénal. Il y a dix ans, les Italiens ont voté par référendum pour dépénaliser l’usage de drogues, que ce soit la cocaïne ou le cannabis. Cela signifie que les usagers de drogues ne courent pas le risque d’aller en prison bien que les vendeurs et les trafiquants puissent toujours être punis. Maintenant, le vice premier ministre Gianfranco Fini veut redevenir sévère. « Nous partirons du principe que ce n’est pas l’abus de drogues mais l’usage de drogues qui doit être pénalisé, » a-t-il déclaré. (Source : Reuters du 22 septembre 2003)

– Science/Canada: Début d’une étude clinique avec du cannabis fumé dans le VIH/sida

– Science/Allemagne/Suisse: Recrutement terminé pour l’étude clinique avec de l’extrait de cannabis par voie orale dans la perte de poids chez les patients cancéreux

IL Y A DEUX ANS :

– Allemagne : THC Pharm obtient l’autorisation de produire un extrait de cannabis

– Etats-Unis : La DEA définit tous les produits contenant du THC comme substances contrôlées de Classe I

– Espagne: Le président de l’ICRS contre l’usage médical de la marijuana

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :