Bulletins IACM 2016


IACM-Bulletin du 02 Janvier 2016

 

Colombie: Le Président Santos légalise l’usage médical du cannabisLe 22 décembre, le Président Juan Manuel Santos a signé un décret qui légalise l’usage médical du cannabis. Il ne s’agit pas de réduire la bataille du gouvernement à l’encontre des récoltes illégales et du trafic des drogues illicites. « Autoriser l’usage de la marijuana ne va pas à l’encontre de nos accords internationaux de contrôle des drogues, ou de notre règle de se battre contre les trafics de drogues, » a indiqué Santos après avoir signé le décret.

Cultiver, distribuer et vendre du cannabis reste illégal. La loi actuelle permet la possession d’un maximum de 20 grammes de cannabis ou la culture de 20 plants destinés à un usage personnel. Le gouvernement indique que quelques compagnies, y compris des compagnies étrangères, sont intéressées par la production et la vente de cannabis. Le gouvernement n’a pas l’intention de légaliser le cannabis destiné à un usage récréatif ni d’en autoriser le commerce.

Reuters du 22 décembre 2015

Danemark: Le Parlement envisage d’autoriser l’usage médical du cannabis

Le 11 décembre, le Parlement a entamé un débat sur une proposition de loi d’Alternativet destinée à légaliser le cannabis médical. Sophie Løhde, la ministre de la Santé a exprimé son opposition, mais d’autres partis la soutiennent et pourraient obtenir la majorité avec une toute petite marge parlementaire. Le parti de Dansk Folke, la Liberal Alliance, le Socialistisk Folkeparti et les Radikale ont tous exprimé leur soutien à la proposition d’Alternativet. Ils comptent 88 votes, ce qui est le nombre minimum de votes nécessaires au passage de loi.

Dans les remarques faites lors de la présentation de la loi au Parlement, Alternativet souligne l’évidence grandissante de l’efficacité du cannabis dans le cadre médical. « Même si le cannabis à usage médical n’est pas autorisé au Danemark, environ 1/14 Danois en ont consommé ou connaissent une personne qui se soigne avec ce produit. Nombreux sont ceux qui indiquent que ce type de traitement convient bien, et ces histoires renforcent de plus en plus la recherche qui montre que le cannabis en usage médical peut soulager et alléger la douleur de nombreuses pathologies. »

The Copenhagen Post du 11 décembre 2015

En bref

Science/Allemagne: Feu vert pour une étude sur l’extrait de cannabis destiné à traiter le syndrome de Tourette
Le DFG (Deutsche Forschungsgemeinschaft) soutient financièrement (1,4 million d’euros) une étude contrôlée versus placébo sur l’extrait de cannabis Sativex. Elle inclut 96 patients souffrant de tics ou du syndrome de Tourette. Ces informations ont été transmises par la directrice de la recherche, la Dr. Kirsten Müller-Vahl, professeure de neurologie et de psychiatrie à la Medical School de Hanovre. Sept centres participeront à l’étude : Hanovre, Lubeck, Aachen, Munich, Ulm, Freiburg, Cologne. La moitié des patients recevront jusqu’à 12 sprays de Sativex (chacun contenant 2,7 mg de THC et 2,5 mg de CBD), et ce pendant 9 semaines après la fin de la phase d’ajustement, et l’autre moitié recevra un placébo. L’étude durera environ trois ans et la Dr. Müller-Vahl, qui est aussi au conseil d’administration de l’IACM, espère commencer dans la seconde moitié de 2016.

Etats-Unis: La consommation de cannabis des adolescents est restée stable en 2015
Une étude rendue publique le 16 décembre indique qu’aux Etats-Unis, suite à dix années de baisse continue de la consommation d’alcool et de tabac des adolescents, cette tendance se poursuit. La consommation de cannabis, elle, reste stable, comme dans les cinq années précédentes. Après une augmentation qui a duré quelques années, la prévalence de la marijuana s’est plus ou moins stabilisée, depuis 2010, a indiqué l’étude.
Reuters of 16 décembre 2015

Etats-Unis: L’administration (DEA) facilite la recherche liée aux bénéfices du CBD
L’autorité chargée de la drogue du ministère de la Justice (DEA, Drug Enforcement Administration) a levé quelques restrictions relatives à la recherche qui évalue le CBD (cannabidiol). Les modifications faciliteront quelques obligations posées par le Controlled Substances Act sur la possession de CBD dans le cadre de la recherche clinique quand elle est approuvée par l’agence (Food and Drug Administration) sur les drogues utilisées en médecine.
Reuters du 23 décembre 2015

Science/Animal: Un traitement à base de THC réduit la prise d’énergie et le poids du corps des souris obèses
Une étude sur les souris à qui il a été administré un régime en matières grasses élevées, ont été traitées avec du THC pendant 3 semaines. Le THC a réduit la prise de poids, de la masse graisseuse ainsi que la quantité d’énergie prise des souris obèses, à l’inverse des souris minces. Les auteurs ont écrit que « les changements des composants microbiotiques des intestins contribuent potentiellement aux actions induites du THC sur le poids du corps en cas d’obésité. »
Hotchkiss Brain Institute and Snyder Institute of Chronic Diseases, University of Calgary, Canada.
Cluny NL, et al. PLoS One 2015;10(12):e0144270.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un déclanchement précoce de la schizophrénie
Dans une étude incluant 1119 patients schizophrènes, la consommation de cannabis a été associée à un déclanchement plus précoce, d’environ trois ans, de la maladie.
Division of Psychiatry, Haukeland University Hospital, Bergen, Norvège.
Helle S, et al. Schizophr Res. 9 décembre 2015. [sous presse]

Science/Homme: Par rapport aux sujets sains, les personnes ayant vécu un premier épisode psychotique réagissent différemment au cannabis
Sur les 252 patients ayant vécu un premier épisode psychotique, après avoir consommé du cannabis, des réactions « bonnes » ou «mauvaises » ont été enregistrées plus souvent comparés aux 217 sujets sains. Les auteurs en ont conclu que “ les résultats suggèrent une sensibilité supérieure aux effets du cannabis parmi les gens qui ont vécu un premier épisode psychotique. »
Institute of Psychiatry, Psychology and Neuroscience, King’s College London, Grande Bretagne.
Bianconi F, et al. Psychol Med. 16 décembre 2015:1-9. [sous presse]

Science/Homme: Des endocannabinoïdes dans le lait humain
12 endocannabinoides et des composants qui y sont liés ont été détectés dans le lait humain. Les taux les plus forts sont respectivementt ceux de 2-AG (2-arachidonoylglycérol) et ceux de l’acide hydroxydocosahexaenoique 17(R). Les taux de concentration ont rapidement diminué dès que le lait a été stocké, et ce en fonction de la température.
Department of Chemistry, Umeå University, Suède.
Wu J, et al. Prostaglandins Other Lipid Mediat. 2 décembre 2015. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

  • IACM: l’ IACM honore le Professeur Raphael Mechoulam pour les 50 années qu’il a consacrées à la recherche sur les cannabinoïdes
  • Etats-Unis: Le Congrès met fin à l’interdiction du cannabis médical établie par le gouvernement fédéral.
  • Science/Homme: la combinaison cannabis/opioïdes fait diminuer la douleur plus efficacement que les opioïdes seuls
  • Canada: la cour fédérale indique que les patients peuvent continuer à cultiver leur cannabis
  • Etats-Unis: le Colorado attribue 8 millions de dollars à l’étude des bénéfices du cannabis médicinal
  • Science/Homme: la déficience induite par le cannabis dans la reconnaissance des expressions faciales est atténuée par le cannabidiol

Il y a deux ans

  • Science/Homme: Selon une étude menée à l’Université d’Harvard le cannabis ne cause pas la schizophrénie
  • Uruguay: Premier pays à légaliser le commerce du cannabis
  • Etats-Unis: American Herbal Pharmacopoeia annonce la finalisation d’unemonographie historique sur le cannabis
  • Science/Homme: De nombreux patients consomment du cannabis comme substitut à l’alcool ou à d’autres drogues

 

IACM-Bulletin du 10 Janvier 2016

 

Allemagne : Le gouvernement présente un projet de loi, qui rendrait les fleurs de cannabis disponibles sur ordonnance, et forcerait, dans certains cas, les compagnies d’assurance à rembourser les médicaments à base de cannabis 
Le 7 janvier, le ministre de la Santé a présenté le projet de loi détaillé, qui établirait une agence d’Etat pour le cannabis afin d’en réguler la culture et la distribution en pharmacies. Grâce aux mesures proposées, plus de patients pourraient avoir accès au cannabis sur ordonnance et seraient remboursés. Les organisations et les associations de santé, y compris l’association allemande IACM ont été invitées à commenter le projet de texte jusqu’au cinq février. Les patients pourraient se faire rembourser les médicaments à base de cannabis (fleurs de cannabis, extrait, dronabinol, nabilone) si aucun autre traitement ne les soulage. Le premier octobre 2015, 527 patients souffrant d’au moins une soixantaine de maladies différentes, y compris des douleurs chroniques, des maladies inflammatoires, des conditions psychiatriques, des maladies neurologiques, des pertes d’appétit et des nausées ont été autorisés légalement à se procurer du cannabis à leur propre frais, car les autres traitements n’étaient pas satisfaisants.

Jusqu’à présent, une autorisation du Federal Institute for Drugs and Medical Devices était nécessaire pour avoir accès au cannabis. Dans le futur, n’importe quel médecin pourra prescrire du cannabis qui sera disponible en pharmacie. La quantité maximum autorisée mensuelle est de 100 grammes, et dans certains cas, cette quantité peut être augmentée si une justification existe. Le projet de loi établit que l’agence sera installée au
Federal Institute for Drugs and Medical Devices. L’agence ne fera pas que superviser la production et la distribution des produits issus cannabis.Elle établira aussi le prix maximum des produits en pharmacie. Les patients qui veulent voir leurs produits remboursés doivent participer à la recherche qui aura lieu jusqu’en décembre 2018, afin d’obtenir une base des décisions de remboursement par les compagnies d’assurances de Santé, à partir d’août 2019.
Annonce du ministre de la Santé allemand du 7 janvier 2016

Science/Homme: Selon une étude clinique, le cannabidiol réduit la fréquence des crises chez l’enfant épileptique et les jeunes adultes
Suite à l’étude ouverte incluant 214 patients, conduite entre janvier 2014 et janvier 2015, dans différents centres des Etats-Unis (New York, Philadelphia, Boston, Chicago, San Francisco, Miami, Houston, Atlanta, Salt Lake City, Winston Salem, Columbus,) il a été déterminé que le cannabidiol (CBD) pourrait réduire la fréquence des crises et présenter un profil de sécurité adéquate pour les enfants et les jeunes adultes dont l’épilepsie est résistante à tout traitement. Il a été donné aux patients, par voie orale, du CBD, à raison de 2-5 mg/kg du poids du corps, jusqu’à l’intolérance ou jusqu’à une dose maximum de 25 mg/kg or 50 mg/kg/jour. 162 (76%) patients qui ont bénéficié de 12 semaines de suivi après la première dose de cannabidiol ont été inclus dans la zone de sécurité et d’analyse
et 137 (64%) patients ont été inclus dans l’analyse d’efficacité.

Dans le groupe de sécurité, les patients présentaient un syndrome de Dravet, et 19% des patients un syndrome de Lennox-Gastaut. Les autres présentaient des épilepsies réfractaires dont les causes et les types sont différents. Divers effets secondaires ont été reportés pour plus de 10% des patients : la somnolence (25%), la perte d’appétit (19%), la diarrhée (19%), la fatigue (13%), et des convulsions (11%). Cinq (3%) patients ont interrompu le traitement à cause des effets secondaires. 30% des patient ont noté des effets secondaires sérieux, et il faut mentionner une mort soudaine considérée comme non liée à la prise de CBD et fort inattendue dans la pathologie de l’épilepsie. 12% des patients ont indiqué des effets secondaires dont certains sont possiblement liés au cannabidiol, le plus commun étant l’état épileptique (6%). La fréquence moyenne mensuelle des crises de la motricité était de 30 avant le début de l’étude et de 15.8 après les douze semaines de traitement. La réduction moyenne des crises mensuelles de la motricité est de 36.5%.

Devinsky O, Marsh E, Friedman D, Thiele E, Laux L, Sullivan J, Miller I, Flamini R, Wilfong A, Filloux F, Wong M, Tilton N, Bruno P, Bluvstein J, Hedlund J, Kamens R, Maclean J, Nangia S, Singhal NS, Wilson CA, Patel A, Cilio MR. Cannabidiol in patients with treatment-resistant epilepsy: an open-label interventional trial. Lancet Neurol. 2015 Dec 23. [sous presse]

Science/Homme: Un pré-traitement avec du CBD n’a pas influencé les effets du cannabis fumé

Le CBD cannabidiol administré à des sujets en bonne santé 90 minutes avant de fumer une cigarette de cannabis n’a pas influencé les effets psychotropes et le rythme cardiaque. Les scientifiques du New York State Psychiatric Institute et du Department of Psychiatry, Columbia University Medical Center, ainsi que d’autres institutions ont publié leurs résultats dans la revue Neuropsychopharmacology. Ils ont procédé à une étude en double aveugle, au sein d’une étude de laboratoire, où 31 fumeurs de cannabis ont reçu
0, 200, 400 or 800 mg de CBD par voie orale ou du cannabis avec une concentration de THC de 0.01% (inactif) ou d’environ 5.5% (5.3-5.8%) à 8 occasions différentes.

Le CBD, seul n’a pas produit d’effet psychoactif ou cardio-vasculaire significatif, et n’a pas altéré les taux subjectifs de “planette” ou du rythme cardiaque. L’auto-administration de cannabis, les effets subjectifs, et les taux de cannabis n’ont pas varié en fonction des doses de CBD liées aux capsules de placébo. Les auteurs ont conclu que “leurs résultats suggèrent que le CBD par voie orale ne réduit pas les effets renforçants, physiologiques ou ceux subjectifs et positifs du cannabis fumé.”
Haney M, Malcolm RJ, Babalonis S, Nuzzo PA, Cooper ZD, Bedi G, Gray KM, McRae-Clark A, Lofwall MR, Sparenborg S, Walsh SL. Oral Cannabidiol does not Alter the Subjective, Reinforcing or Cardiovascular Effects of Smoked Cannabis. Neuropsychopharmacology. 28 décembre 2015. [sous pressse]

En bref

Etats-Unis: Le gouverneur du Vermont veut légaliser le cannabis
Le 7 janvier, le gouverneur du Vermont, Peter Shumlin a indiqué que pour la première fois dans l’histoire législative des Etats-Unis, il allait introduire la question de la légalisation du cannabis dans le processus législatif, plutôt que d’en laisser l’initiative aux électeurs.
Reuters du 7 janvier 2016

Science/Homme: Une consommation modérée de cannabis par les adolescents ne modifierait pas leur capacité d’éducation
Une étude, sur le long terme incluant 2235 adolescents a montré qu’il n’existait pas d’association entre consommation de cannabis à l’âge de 15 ans et capacités d’éducation à l’age de 16 ans. Les auteurs ont conclu “qu’une consommation modeste par les adolescents pourrait avoir moins d’effet cognitif que ce que les enquêtes épidémiologiques l’avaient annoncé précédemment.”
Clinical Psychopharmacology Unit, University College London, Grande-Bretagne.
Mokrysz C, et al. J Psychopharmacol. 6 janvier 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les agonistes des récepteurs pourraient réduire le développement de la tolérance à la morphine, en cas de douleur cancéreuse
Sur des rats présentant des douleurs neuropathiques dues au cancer, l’injection d’un cannabinoïde synthétique (AM1241), qui se lie aux récepteurs CB2, dans le canal rachidien, a atténué la tolérance à la morphine.
Cancer Hospital of Harbin Medical University, Chine.
Zhang M, et al. Anesth Analg. 30 décembre 2015. [sous presse]
Science/Animal: Le CBD opère comme un anti dépresseur, chez les souris
Dans le modèle de dépression de la souris, le CBD a opéré comme un anti dépresseur. Il a augmenté les niveaux de deux neurotransmetteurs, la sérotonine et le glutamate, dans une partie du cerveau.
Universidad de Cantabria, Santander, Espagne.ventromedial prefrontal cortex
Linge R, et al. Neuropharmacology 2015;103:16-26.

Science/Cellules: L’anandamide a montré des effets anticancéreux pour les cellules de gliome humain
L’endocannabinoïde anandamide a fait augmenter la mort programmée des cellules et d’autres effets anticancéreux des cellules de gliome humain. Les auteurs ont conclu que “l’anandamide présente un potentiel thérapeutique pour le gliome de l’homme, qui est un cancer du cerveau trés aggressif.
Department of Neurosurgery, Zhongnan Hospital of Wuhan University, Chine.
Ma C, et al. Mol Med Rep. 28 décembre 2015. [sous presse]
Science/Animal: Les cannabinoïdes réduisent les douleurs de l’inflammation des cellules falciformes de l’anémie
Des chercheurs ont montré que les cannabinoïdes améliorent l’activation des mastocytes, l’inflammation et l’inflammation neurogène des souris anémiées via les récepteurs cannabinoïdes 1 et 2. Ainsi, les cannabinoïdes influencent les mécanismes neuraux et systémiques, améliorant la pathobiologie de la maladie et la douleur des souris qui présentent une anémie des cellules falciformes.
University of Minnesota, USA.
Vincent L, et al. Haematologica. 24 décembre 2015. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Le nabilone a réduit les cauchemars des patients atteints de troubles du stress post traumatique
Science/Homme: Lors d’une étude clinique, le Sativex n’a pas réduit la douleur due à un cancer
Science/Homme: Le tétrahydrocannabivarine pourrait aider à traiter l’obésité

Il y a deux ans

Uruguay: des firmes étrangères souhaitent étudier le potentiel thérapeutique du cannabis
Science/Animal: une hormone naturelle protège le cerveau d’une activation excéssive des récepteurs CB1 par le THC
Etats-Unis: les premiers distributeurs de cannabis autorisés ouvrent leurs portes

 

IACM-Bulletin du 12 Février 2016

 

Science/Homme: Selon une étude observationnelle, le cannabis pourrait soulager les patients présentant des migraines


Selon une étude menée par des scientifiques du Department of Clinical Pharmacy de l’ Université du Colorado à Aurora et d’autres institutions médicales de ce même État, le cannabis pourrait réduire la fréquence des migraines. Les chercheurs ont examiné restropectivement les dossiers de 121 adultes présentant un diagnostic de migraine, à qui il a été recommandé un traitement ou une prophylaxie avec du cannabis, entre janvier 2010 et septembre 2014, et qui ont eu au moins une visite de suivi.

En moyenne, l’utilisation du cannabis a réduit la fréquence des migraines mensuelles de 10.4 à 4.6. La plupart des patients prenait plus d’une forme de cannabis et à titre préventif. 48 patients (39.7%) ont indiqué des effets positifs, dont les plus communs ont été les effets préventifs avec une diminution de la fréquence (24 patients [19.8%]) et même la fin des migraines pour 14 patients [11.6%].

Rhyne DN, Anderson SL, Gedde M, Borgelt LM. Effects of Medical Marijuana on Migraine Headache Frequency in an Adult Population. Pharmacotherapy. 9 janvier 2016. [sous presse]
Science/Homme: L’huile de cannabis pourrait participer au traitement des symptômes de la maladie d’Alzheimer

Dans le Journal of Alzheimer Disease, des chercheurs de l’Abarbanel Mental Health Center à Bat-Yam, et de la Sackler Faculty of Medicine de l’Université deTel-Aviv, Israel, ont écrit que l’huile de cannabis pourrait réduire les symptômes de délire, d’aggressivité, d’irritabilité, et autres, pour les patients présentant une démence. Onze patients atteints de maladie d’Alzheimer ont été choisis pour une étude ouverte d’essais prospectifs durant quatre semaines.

Dix patients ont achevé l’étude. Une réduction significative du score d’impression clinique globale (6.5 à 5.7) et le score de l’examen neuropsychiatrique ont été enregistrés (44.4 à 12.8). Dans l’échelle de l’examen neuropsychiatrique, les aspects suivants ont significativement réduit : délire, agitation/aggressivité, irritabilité, apathie, détresse. Le sommeil a été amélioré. Les auteurs ont conclu que l’ajout d’huile de cannabis aux patients atteints de maladie d’ Alzheimer à la pharmacothérapie est sans danger et serait un traitement optionnel prometteur.

Shelef A, Barak Y, Berger U, Paleacu D, Tadger S, Plopsky I, Baruch Y. Safety and Efficacy of Medical Cannabis Oil for Behavioral and Psychological Symptoms of Dementia: An-Open Label, Add-On, Pilot Study. J Alzheimers Dis. 12 janvier 2016. [sous presse]

Science/Homme: Une étude ouverte indique que le cannabis réduirait la douleur neuropathique des patients souffrant de sclérose en plaques

Un traitement à base de l’extrait de cannabis Sativex a produit une réduction de la douleur chez des patients atteints de sclérose en plaque. C’est ce qu’indiquent les chercheurs de l’IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo » à Messine, Italie. Les scientifiques ont inclus dans l’étude 20 patients atteints de sclérose en plaques, dont la moitié présentait des douleurs neuropathologiques. Les patients ont bénéficié d’une évaluation neurologique et clinique avant et après le traitement par administration de Sativex.

Un mois d’administration de ce traitement aux patients présentant des douleurs neuropathologiques a réduit le taux de douleur et a amélioré la qualité de vie. Il est à noter que ces effets présentent un parallélisme avec des modifications de la communication des cellules nerveuses. Les auteurs ont conclu que leurs données suggèrent que le “Sativex pourrait être efficace pour traiter la douleur neuropathologique liée à la sclérose en plaques, peut-être par l’action sur certaines voies corticales spécifiques.

Russo M, Naro A, Leo A, Sessa E, D’Aleo G, Bramanti P, Calabrò RS. Evaluating Sativex® in Neuropathic Pain Management: A Clinical and Neurophysiological Assessment in Multiple Sclerosis. Pain Med. 13 janvier 2016. [sous presse]

Science/France: L’inhibiteur du FAAH a causé la mort d’un patient à la phase 1 d’une étude

Johnson & Johnson ont suspendu les essais internationaux du produit expérimental BIA 10-2474 de la compagnie pharmaceutique portugaise Bial. Un mort et cinq sujets hospitalisés sont comptés dans la phase 1 qui portait sur des sujets en bonne santé. Les officiels ont indiqué que 90 personnes avaient pris part à cet essai. Le dosage du produit était destiné à tester le moral et les questions d’anxiété, ainsi que les troubles des mouvements de coordination liés aux questions neurologiques. Le BIA 10-2474 est un inhibiteur du FAAH. Ces modulateurs synthétiques du système endocannabinoïde inhibent l’activité de FAAH ( hydrolase d’amides d’acide gras) responsable de la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide (AEA, arachidonoyl ethanolamide), augmentant ainsi sa concentration pour stimuler le système endocannabinoïde.

« Le FAAH est aussi responsable de la dégradation de nombreux autres amides d’acides gras, » a indiqué le docteur Franjo Grotenhermen, directeur exécutif de l’IACM. « Non seulement, il fait augmenter la concentration d’anandamide dans le sang, mais aussi les concentrations d’autres amides d’ acides gras . Le mécanisme de l’action est différent de celui du THC qui lie les récepteurs cannabinoïdes. Les modulateurs synthétiques du système endocannabinoïde sont différents des cannabinoïdes ou du cannabis quand on considère leurs effets secondaires potentiels. » » Sans information adéquate, il est impossible d’avancer une théorie réaliste des causes de la toxicité, « ajoute le docteur Daniele Pomelo, Professor for Anatomy & Neurobiology de l’ Université de Californie. « Différents inhibiteurs structurels de FAAH ont déjà été testés pour la sûreté vis à vis de l’homme lors d’essais cliniques rigoureux en phase 1. Ils incluent notamment des composés de Sanofi, Pfizer, Merck, Johnson and Johnson, ainsi que d’autres. Tous ces inhibiteurs de FAAH avaient montré qu’ils étaient sans danger pour l’homme. »

Reuters du 21 janvier 2016 – Communiqué de pressse du 19 janvier 2016 de Cannabis and Cannabinoid Research

En bref

Mexique: Le projet de loi relatif au cannabis médical devrait être voté par le Congrès au mois de mai
Un projet de loi permettant l’usage médical du cannabis devrait être approuvé par le Congrès mexicain d’ici mai. Un soutien inter-partis s’est produit, ainsi qu’une série de débats publics sur le cannabis qui devraient avoir raison des législateurs, a indiqué le sénateur du parti au pouvoir qui a proposé la mesure.
Reuters of 21 January 2016
IACM: Déclaration sur le cannabis médical
Pour promouvoir la déclaration sur le cannabis médical, un film court sera préparé pour la première page de
Medical Cannabis Declaration. Quelques patients y indiqueront quelles ont été leurs expériences, ce que les produits à base de cannabis signifient pour eux, les experts et les médecins transmettront de l’information scientifique et différentes personnes diront dans leur langue maternelle “oui au cannabis médical”. Si vous êtes originaire de l’Europe de l’Est, de l’Asie ou de l’Afrique et que vous voulez dire cette phrase dans votre langue, vous êtes priés de contacter info@medicalcannabisdeclaration.org ».

Science/Homme: Les consommations d’alcool et de tabac précèdent habituellement celle de cannabis
Une étude incluant 2835 étudiants de classe de terminale a montré que l’alcool est la substance la plus consommée. La majorité des interrogés prenant différentes substances indiquent que l’alcool est premier, puis le tabac et enfin le cannabis.
Department of Health and Kinesiology, Texas A&M University, USA.
Barry AE, et al. J Sch Health 2016;86(1):31-8.

Science/Homme: Selon une étude sur des jumeaux, la consommation de cannabis n’aurait pas d’effet sur l’intelligence des adolescents
Le but de cette nouvelle étude était d’examiner les associations entre consommation de cannabis et modifications éventuelles de la performance intellectuelle. Deux études longitudinales incluant 789 et 2 277 adolescents jumeaux ont été réalisées. Les mesures standard de l’intelligence ont été relevées entre 9 et 12 ans, avant la consommation de cannabis, puis de nouveau, entre 17 et 20 ans. A partir des résultats, les auteurs ont conclu “qu’à partir de ces deux échantillons où il a été mesuré le déclin du QI, il se pourrait que celui-ci ne soit pas une conséquence directe de la consommation de marijuana, mais plutôt l’influence de facteurs familiaux soutendant la consommation de marijuana et une performance intellectuelle faible.”
Department of Psychology, University of Southern California, Los Angeles, USA.
Jackson NJ, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 19 janvier 2016. [sous presse]

Science/Homme: La vaporisation est un moyen efficace d’administration du cannabis
L’efficacité de quatre vaporisateurs (Volcano Medic, Plenty Vaporizer, Arizer Solo and DaVinci Vaporizer) a été testée. L’efficacité de décarboxylation est excellente pour le THC (> 97%) et pour le CBD (> 94%). Les auteurs ont noté que “ à température contrôlée, les vaporisateurs électriques ont une efficacité de décarboxylation des cannabinoïdes sous forme acides (inactifs) et qu’ils dégagent les cannabinoïdes actifs neutres correspondants.
Department of Clinical Research, University of Bern, Switzerland.
Lanz C, et al. PLoS One 2016;11(1):e0147286

Science/Animal: Le système endocannabinoïde est impliqué dans l’action du resveratrol
Le Resveratrol est un phénol naturel que l’on peut trouver dans différentes plantes, dont les raisins, les framboises, les myrtilles, et les mûres. Il pourrait être bénéfique en cas de cancer et de maladie du coeur. Les chercheurs ont trouvé que le resveratrol agit sur le système endocannabinoÏde y compris sur l’activation des récepteurs CB1.
Faculty of Pharmacy, Tehran University of Medical Sciences, Iran.
Hassanzadeh P, et al. Psychopharmacology (Berl). 18 janvier 2016. [sous presse]

Science/Homme: Il n’y aurait pas d’association entre consommation de cannabis et troubles de l’anxiété
Les résultats d’une étude prospective de trois ans comprenant des données du National Epidemiologic Survey on Alcohol and Related Conditions (NESARC) des Etats-Unis suggère que la consommation de cannabis et les troubles de la consommation de cannabis ne sont pas associés avec une incidence accrue à la plupart des troubles de l’anxiété; et inversement que les troubles ne sont pas associés à une incidence accrue de la consommation de cannabis ou des troubles.
Ariel University, Israel.
Feingold D, et al. EUR Neuropsychopharmacol. 29 décembre 2015 Dec 29. [sous presse]

Science/Cellules: Le THC présente des effets anti-cancer pour les cellules de la leucémie aigue
Une étude s’est intéressée à l’efficacité du THC sur certaines lignées de cellules de la leucémie. Des effets anti-cancereux ont été montrés dans certains cas, notamment pour les cellules de la leucémie du lignage lymphatique et des cellules myeloïdes aigues exprimant les marqueurs lymphatiques. L’induction de l’apoptose (mort programmée des cellules) a été transmise par les récepteurs CB1 et CB2.
University Hospital Tübingen, Germany.
Kampa-Schittenhelm KM, et al. BMC Cancer 2016;16(1):25.

Science/Homme: Pas de relation entre consommation de cannabis et anxiété ou dépression
Dans une étude longitudinale incluant 8598 Suédois et Suédoises de 20 à 64 ans, il a été montré qu’il n’y a pas d’association longitudinale entre consommation de cannabis et incidence de dépression/anxiété ou entre dépression/ anxiété et future consommation de cannabis.
Karolinska Institute, Stockholm, Sweden.
Danielsson AK, et al. J Affect Disord 2015;193:103-108

Science/Animal: Le cannabidiol pourrait être bénéfique en cas d’inflammation du coeur
La Myocarditis (inflammation du muscle cardiaque) est une des causes principales d’insuffisance cardiaque et d’attaque cardiaque chez les sujets jeunes adultes et chez les adolescents. Dans le modèle animal de la myocarditis, le CBD (cannabidiol) a été bénéfique. Les auteurs ont écrit que ce cannabinoïde pourrait représenter un traitement prometteur de gestion de la myocardite autoimmune et possiblement d’autres troubles autoimmunes ainsi que la transplantation d’organes.
National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, Bethesda, USA.
Lee WS, et al. Mol Med. 8 janvier 2016. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Allemagne: La chancelière A. Merkel soutient les améliorations dues à l’usage médical du cannabis
Jamaïque: Le gouvernement veut légaliser la possession de cannabis pour des raisons médicales et religieuses

Il y a deux ans

Etats-Unis: Le Président Obama déclare que le cannabis n’est pas plus dangereux que l’alcool
Science/Homme: une étude clinique indique que le Sativex est efficace pour traiter les douleurs neuropathiques secondaires
Science/Homme: le THC modifie les ondes du cerveau des patients souffrant d’apnée du sommeil obstructive

 

IACM-Bulletin du 14 Février 2016

 

Science/Homme: Une étude rétrospective indique que le cannabis riche en CBD est bénéfique aux enfants présentant une épilepsie

Le cannabis riche en CBD a montré des effets thérapeutiques prometteurs pour 74 patients âgés de 1 à 18 ans, qui présentaient une épilepsie, et ne répondaient à aucun autre traitement. Plusieurs centres situés en Israël ont participé à cette étude publiée dans le journal Seizure. Ces patients résistaient aux traitements standards de l’épilepsie, 66% au régime cétogène, à l’implantation d’un stimulateur du nerf vague, ou aux deux. En 2014, ils ont tous commencé un traitement à base d’huile de cannabis, et ont été traités pendant au moins trois mois (moyenne=6 mois). La formule sélectionnée contenait du CBD et du THC tétrahydrocannabinol avec un ratio de 20 :1) dissous dans de l’huile d’olive. La dose de CBD était de 1 à 20mg par kg du poids du corps.

Le traitement à base de CBD a donné de bons résultats sur le nombre de crises. La plupart des enfants ont indiqué (89%) une réduction de la fréquence des crises. 13 participants ont indiqué une réduction de 50 à 75%, 9 une réduction de 25 à 50% et 19 une réduction <25%. Cinq patients ont indiqué une aggravation des crises, ce qui a donc entraîné le retrait de la prise du CBD. Plus largement, les auteurs ont observé une amélioration du comportement, de la vivacité, du langage, de la communication, de la motricité et du sommeil. La somnolence, la fatigue, les gênes gastro-intestinales, et l’irritabilité sont les effets secondaires qui ont entraîné le retrait de cette médication à cinq des patients.

Tzadok M, Uliel-Siboni S, Linder I, Kramer U, Epstein O, Menascu S, Nissenkorn A, Yosef OB, Hyman E, Granot D, Dor M, Lerman-Sagie T, Ben-Zeev B. CBD-enriched medical cannabis for intractable pediatric epilepsy: The current Israeli experience. Seizure 2016;35:41-44.
Science/Homme: Dans une étude contrôlée, le THC a réduit l’intensité de la douleur de poitrine non causée par une maladie cardiaque
Les chercheurs de la section of gastroentérologie de Temple University Hospital à Philadelphia, Etats-Unis, ont indiqué que le THC (dronabinol) a réduit l’intensité de la douleur chez 13 patients souffrant de douleur fonctionnelle à la poitrine. Sept patients ont reçu 5 mg de THC, deux fois par jour et six un placébo. Les questionnaires relatifs à la douleur de poitrine, l’état de santé général, et l’anxiété/dépression ont été réalisés et évalués au début de l’étude et après quatre semaines.

Le THC a réduit la douleur de l’intensité et l’odynophagie (douleur à la déglutition). Les résultats relatifs à l’anxiété et à la dépresssion n’ont pas différé entre les groupes, avant et après le traitement. Aucun effet secondaire n’a été observé.

Malik Z, Bayman L, Valestin J, Rizvi-Toner A, Hashmi S, Schey R. Dronabinol increases pain threshold in patients with functional chest pain: a pilot double-blind placebo-controlled trial. Dis Esophagus. 2Ç janvier 2016. [sous presse]

En bref
 

Porto Rico: Les réglements relatifs à l’usage médical du cannabis adoptés
Les fonctionnaires du Health Department ont établi des règles surveillant la production autorisée et la distribution du cannabis à usage médical sur le territoire de Puerto Rico, qui relève des Etats-Unis. Il est prévu que le nouveau programme soit opérationnel d’ici la fin de l’année.
The Daily Chronic of 4 February 2016
Science/Homme: Les consommateurs de cannabis présentent une capacité vitale forcée (CVF) plus élevée
Une étude comprenait 10327 adultes, dont 4084 étaient des consommateurs de cannabis, 555 participants avaient consommé du cannabis dans les 5 à 30 jours avant les tests, et 891 dans les 4 derniers jours. Il a été montré que la consommation courante de cannabis est associée à une alimentation en air par les petites voies respiratoires diminuée. La CFV, la quantité d’air qu’une personne peut expirer après une inspiration maximum est plus importante pour les anciens consommateurs (75 ml) et les consommateurs ont consommé du cannabis dans les 5 à 30 jours (159 ml) avant les tests, ainsi que pour les consommateurs des 4 derniers jours avant les tests (204 ml) que pour ceux qui n’ont jamais consommé de cannabis.
Cyprus International Institute for Environmental and Public Health, Cyprus.
Papatheodorou SI, et al. Chest. 1- janvier 2016. [sous presse]
Science: Les variétés de cannabis diffèrent par leur teneur en terpène
Pour cette étude, il a été sélectionné sept variétés de cannabis. Les plantes présentant différents chémotypes ont été clairement différentiés par leur teneur en terpène; les terpènes caractéristiques de chaque chémotype ont été identifiés.
Aifame GmbH, Wald-Schönengrund, Switzerland.
Aizpurua-Olaizola O, et al. J Nat Prod. 2 février 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 a réduit la perméabilité de la barrière sang-moelle épinière
Chez les rats, une ischémie medullaire passagère a été provoquée, ce qui a augmenté la perméabilité entre le sang et la moelle épinière. L’activation des récepteurs CB2 par le cannabinoïde synthétique JWH-015 a augmenté cette perméabilité.
Department of Sports Medicine and Joint Surgery, China Medical University, Shenyang, China.
Yang MC, et al. Brain Res. 30 janvier 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le CBD pourrait être utile pour la prévention de la rechute de drogue
Dans une étude menée sur des rats, il a été déduit que le CBD (cannabidiol) pourrait être “un produit thérapeutique destiné à atténuer les mémoires contextuelles associées aux abus de drogues, et par conséquent réduire le risque de rechute”.
Universidade Federal de Santa Catarina, Florianópolis, Brazil.
de Carvalho CR, et al. Addict Biol. 1Er février 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une mémoire verbale réduite, mais pas à la réduction d’autres aspects de la performance cognitive
Une étude incluant 5115 hommes et femmes agés de 18 à 30 ans, qui ont été examinés 25 ans après avoir consommé du cannabis a montré une association avec une mémoire verbale moindre. Il semblerait que les autres domaines de la fonction cognitive soient restés intacts.
Department of Epidemiology and Biostatistics, University of California-San Francisco, USA.
Auer R, et al. JAMA Intern Med. 1Er février2016. [sous presse]
Science/Animal: La béta-caryophyllene présente des propriétés anticonvulsives
Chez la souris, le terpène béta-caryophyllene a réduit les crises myocloniques. Les crises générales et myocloniques étaient induites par un agent chimique, le pentylenetetrazole. Les auteurs ont écrit que la
béta-caryophyllene “devrait être évaluée pour le futur développement de nouveaux produits anticonvulsifs.” On trouve la béta-caryophyllene dans de nombreuses plantes, y compris le cannabis, et dans des épices comme le poivre.
Federal University of Santa Maria, Brazil.
Oliveira CC, et al. Epilepsy Behav 2016;56:26-31.
Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 a amélioré la fonction de mitochondrie après qu’une ischémie du cerveau ait été provoquée chez des rats
Un cannabinoïde synthétique (ACEA), qui active les récepteurs cannabinoïdes 1, a amélioré le comportement neurologique général, réduit le volume de l’infarctus et inhibé la mort programmée des cellules. D’autres investigations ont montré que le cannabinoïde pourrait induire une biogénèse mithocondriale et améliorer les fonctions mithocondriales au début de l’ischémie cérébrale. La mitochondrie est le moteur des cellules.
Xijing Hospital, Fourth Military Medical University, Xi’an, China.
Bai F, et al. Mol Neurobiol. 28 janvier 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le stress accroit la concentration de 2-AG et fait diminuer le nombre de récepteurs CB1
Chez les souris exposées à un stress chronique psychosocial, la quantité de l’endocannabinoïde 2-AG a augmenté alors que l’expression des récepteurs CB1 a diminué.
Department of Psychiatry and Psychotherapy, University of Göttingen, Germany
Tomas-Roig J, et al. Behav Brain Res 2016;303:34-43.

Un coup d’œil sur le passé 

Il y a un an

Etats-Unis: L’Académie Américaine de pédiatrie reconnait les valeurs médicales du cannabis pour certains enfants
Allemagne: Le gouvernement envisage de faciliter l’usage médical du cannabis
Science/Homme: La consommation quotidienne de cannabis (adolescents et hommes) n’est pas liée à une réduction de la masse cérébrale

Il y a deux ans

Science/Homme: Il a été établi un lien l entre violence domestique et l’alcool, mais pas avec le cannabis

 

IACM-Bulletin du 02 Mars 2016

 

Science/Homme: En cas de saignement dans le cerveau, la consommation de cannabis a été associée à une amélioration
 Une analyse observationelle au Neurological Service, San Camillo de’ Lellis General Hospital à Rieti, Italie, incluant 725 patients qui présentaient des hémorragies spontanées (hémorragie intra cérébrale) a permis aux scientifiques de noter que les patients les plus valides en quittant l’hôpital, étaient ceux qui avaient consommé du cannabis. L’analyse d’urine pour le dépistage des cannabinoïdes a été positive pour 8.6% des 725 patients.

Les patients positifs, à l’admission, présentaient moins de maladies que ceux qui n’avaient jamais consommé de cannabis. Ceux qui avaient consommé du cannabis semblaient aussi mieux sortir de la maladie. Les auteurs ont écrit que bien qu’il n’existe pas de relation entre consommation de cannabis et caractéristiques spécifiques de l’hémorragie intra cérébrale, les patients positifs au cannabinoides présentaient une hémorragie moindre et étaient plus valides à la sortie.

Di Napoli M, Zha AM, Godoy DA, Masotti L, Schreuder FH, Popa-Wagner A, Behrouz R; from the MNEMONICH Registry. Prior Cannabis Use Is Associated with Outcome after Intracerebral Hemorrhage. Cerebrovasc Dis 2016;41(5-6):248-255.

 

Science/Homme: Le cannabis a réduit la douleur et la consommation d’opioïdes dans le cadre d’une étude clinique
Le cannabis a réduit la sévérité de la douleur et la consommation d’opioïdes dans une étude menée sur 274 patients résistants au traitement prescrit pour traiter la douleur chronique. Cette étude a été conduite à la Pain Relief Unit du Hadassah-Hebrew University Medical Center de Jérusalem, Israël. Les premiers résultats étaient relatifs au changement de la perception de la douleur sur l’échelle « S-TOPS » à 6 mois d’intervalle.

Les données de base ont été réunies pour 206 patients et les données suivies pour 176. Lors du suivi, les résultats relatifs à la douleur se sont améliorés, allant de 83.3 à 75.0. Les résultats relatifs à la sévérité de la douleur se sont améliorés ainsi que les résultats liés à la capacité émotionnelle et sociale. La consommation d’opioïdes a diminué de 44%. Des effets secondaires indésirables ont forcé deux sujets à interrompre le traitement. Les auteurs ont conclu que “les résultats montrent les bienfaits du cannabis à long terme pour ce groupe de patients.”

Haroutounian S, Ratz Y, Ginosar Y, Furmanov K, Saifi F, Meidan R, Davidson E. The Effect of Medicinal Cannabis on Pain and Quality of Life Outcomes in Chronic Pain: A Prospective Open-label Study. Clin J Pain. 2016 Feb 17. [in press]

 

En bref
 

Macédoine: Le comité de la Santé est favorable à l’usage médical du cannabis
Le comité de la Santé du parlement a approuvé les amendements de la loi relative au contrôle des drogues et des substances psychotropes, ce qui permettra la consommation de cannabis à des fins médicales. Stojanco Stojkovski, le secrétaire d’Etat du ministre de la Santé, qui a proposé la modification de la loi, a déclaré : “le besoin de modifier cette loi provient de la requête des patients qui désirent avoir le choix d’utiliser les produits dérivés du cannabis, sous une surveillance continue.”Shanghai Daily du 10 février 2016

Australie: Le projet de loi de légalisation de la culture du cannabis médical est présentée au parlement
Il est attendu que l’Australie légalise la culture du cannabis à des fins médicales ou scientifiques. Le projet de loi a été présenté le 8 février.
Reuters du 9 février 2016
Canada: Bedrocan diminue les prix du cannabis médical
Bedrocan Canada diminue le prix du gramme de toutes les variétés à 5$ canadiens plus taxe (3.25 EURos) . La lettre d’information indique :” Pourquoi diminuons-nous le prix ? Car nous le pouvons et que le médicament doit être abordable.”
Bedrocan Canada du 1er février 2016
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 et PPAR-Gamma inhibe la sclérodermie
La sclérodermie est une maladie rare associée avec inflammation et fibrose affectant la peau et de nombreux organes internes. Chez le modèle animal de la fibrose dermique, le cannabinoïde VCE-004.8, un dérivé synthétique du CBD (cannabidiol), a inhibé la fibrose de la peau induite par la Bléomycine. Cet effet a été transmis par l’activation des CB2 et par les récepteurs PPAR-Gamma.
University of Córdoba, Espagne.
Del Río C, et al. Sci Rep 2016;6:21703.
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une augmentation de la consommation d’alcool et de tabac, mais pas aux troubles de l’humeur.
Une étude incluant 34 653 adultes consommateurs de cannabis dans les années 2001-2002 a montré un lien, trois ans plus tard, avec un risque accru des troubles du tabac et de l’alcool, mais pas à ceux de l’humeur, ni de l’anxiété.
National Institute on Drug Abuse, Bethesda, USA.
Blanco C, et al. JAMA Psychiatry. 17 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: Selon une méta-analyse, la consommation de cannabis est associée à un risque accru de psychose
Une méta-analyse incluant 10 études et un total de 66 816 gros consommateurs de cannabis a associé cette consommation à un risque accru de psychose. Ce résultat est présent dans toutes les études. L’étude indique un pourcentage de 3,90 pour le risque de schizophrénie et de troubles d’ordre psychiatrique pour les très gros consommateurs comparés aux non-consommateurs. Les auteurs ont écrit qu’un lien causal ne peut être établi explicitement.”
Department of Psychosis Studies, King’s College London, Royaume-Uni.
Marconi A, et al. Schizophr Bull. 15 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque accru des troubles de la consommation d’alcool
Une étude incluant 27 461 consommateurs de cannabis adultes dans les années 2001-2002 a été associée à un risque de cinq fois plus pour les troubles de la consommation d’alcool dans les trois années suivantes.
Ferkauf Graduate School of Psychology, Yeshiva University, Bronx, USA.
Weinberger AH, et al. Drug Alcohol Depend. 11 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis n’a pas d’impact sur les doses d’antipsychotique en cas de schizophrénie aigue
Dans une étude incluant 8157 patients, la consommation de cannabis n’a pas eu d’impact significatif sur les doses d’antipsychotiques nécessaires pendant les périodes d’exaspération aigue des patients qui présentent une schizophrénie ou un désordre schizo-affectif.
University of Texas Harris County Psychiatric Center, Houston, USA.
Babatope T, et al. Psychiatr Q. 13 février 2016.[sous presse]
Science/Animal: Le blocage des récepteurs CB2 pourrait réduire les réactions allergiques
L’inflammation des voies respiratoires a été évaluée pour le modèle animal de la souris présentant un asthme aigu. Les recherches ont montré que l’antagonisme des récepteurs CB2 pourrait représenter une nouvelle approche pharmaceutique pour traiter l’inflammation allergique et autres troubles associés à un nombre accru d’éosinophiles, une forme des cellules sanguines blanches.
Institute of Experimental and Clinical Pharmacology, Medical University of Graz,Autriche.
Frei RB, et al. Allergy. 6 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: De fortes concentrations de l’endocannabinoïde 2-AG sont associées à un déficit olfactif
Une étude incluant 161 sujets obèses féminins a montré que ces sujets ont moins d’odorat que celles qui ne sont pas obèses. Des concentrations sanguines élevées de 2-AG en cas d’obésité sont liées à un odorat diminué.
Hospital de Mar Medical Research Institute, Barcelona, Espagne.
Pastor A, et al. PLoS One 2016;11(2):e0148734.
Science/Homme: L’activation des récepteurs CB1 pourrait constituer une aide en cas de dermatite atopique et de psoriasis
Pour le modèle animal de dermatite atypique, l’activation des récepteurs CB1 a réduit l’inflammation. Les auteurs ont conclu, à partir de leur recherche, que les cannabinoïdes qui activent les récepteurs CB1 ”pourraient être utilisés pour soulager les symptômes inflammatoires transmis par l’activation des cellules mastocytes, tels la dermatite atopique, le psoriasis, et la dermatite de contact.”
Department of Cosmetic Science and Technology, Seowon University, Cheongju, Corée.
Nam G, et al. Ann Dermatol 2016;28(1):22-9.
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 a été bénéfique en cas de parodontite
Pour le modèle animal de parodontite, l’activation des récepteurs CB2 par le cannabinoïde synthétique HU-308 a montré des effets anti-inflammatoires, ostéoprotecteurs et pro-homéostatiques.
Faculty of Dentistry, University of Buenos Aires, Argentine.
Ossola CA, et al. J Periodontol. 5 février 2016 :1-17. [sous presse]
Science/Animal: Un traitement avec du CBD prévient une psychose (schizophrénie)
Pour le modèle animal de schizophrénie, un traitement avec du CBD (1mg par kilo du poids du corps) par voie intrapéritonéale, pendant la puberté, a empêché la maladie. Le traitement n’a pas modifié la prise de poids des animaux.
Department of Psychiatry, Federal University of São Paulo, Brésil.
Peres FF, et al. Schizophr Res. 4 février 2016. [sous presse]
Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Une importante étude aux Etats-Unis indique que le cannabis n’a pas d’effet sur le nombre d’accidents de la route
Science/Homme: Comment le cannabis accroit l’appétit
Science/Homme: Le cannabis riche en THC augmente-t-il le risque de psychose?

Il y a deux ans

Etats-Unis: Le gouvernement fédéral permet aux banques de commercer avec les dispensaires de cannabis autorisés

 

IACM-Bulletin du 23 Mars 2016

 

IACM: Organismes partenaires sélectionnés et coopération pédagogique avec le ICE
Le comité du réseau du conseil d’administration de l’IACM a sélectionné les premiers organismes partenaires. Ils sont réperetoriés sur le site de l’IACM et comprennent:

CAMEDA Cannabis Medicinal Argentina
La Asociación Costarricense para el Estudio e Intervención en Drogas (ACEID)
L’Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine (UFCM)
Arbeitsgemeinschaft Cannabis als Medizin (ACM)
Medical Cannabis Declaration (MCD)
Associazione Cannabis Terapeutica (ACT)
Consiglio per la ricerca in agricoltura e l’analisi dell’economia agraria (CREA-CIN)
Società Italiana Ricerca Cannabis (SIRCA)
Japanese Clinical Association of Cannabinoids (JCAC)
Stichting Patiënten Groep Medicinale Cannabis Gebruikers, normalisering cannabis (PGMCG)
Društvo Prekmurske Pobude (ONEJ)
The International Center for Ethnobotanical Education, Research & Service (ICEERS)
Asociación de Usuarios y Estudios del Cannabis en Murcia (Salvados Asociación)
Swiss Task Force for Cannabinoids in Medicine (STCM)
American Alliance for Medical Cannabis (AAMC)
American Cannabis Nurses Association (ACNA)
Americans for Safe Access (ASA)
The Medical Cannabis Institute (TMCI)
Patients Out of Time
Project CBD

Une collaboration pédagogique de l’IACM et de l’ICEERS, Uruguay constitue la première action concrète de cette relation. Dans une lettre adressée à Raquel Peyraube de l’ICEERS, le président Mark Ware et le directeur exécutif de l’IACM, Franjo Grotenhermen, ont écrit: “C’est un plaisir pour l’IACM que d’appuyer votre “Cannabis Medicine Education Course” qui sera mené en 2016. L’IACM note que vous vous intéressez à de nombreux sujets relatifs à l’utilisation du cannabis en médecine, y compris les risques et bienfaits potentiels en vue d’ une sélection de domaines thérapeutiques. Nous sommes trés heureux de voir que de nombreux intervenants et conférenciers sont déjà membres de l’IACM.”

Actuellement, le comité sélectionne les représentants des patients et des professionnels de l’IACM. Les représentants sont munis d’une lettre officielle quant à leur misssion. Le bureau de l’IACM espère construire un réseau d’aide puissant relatif aux questions scientifiques que posent l’usage du cannabis et des cannabinoïdes en tant que médicament, ainsi que l’accès pour les patients dans tous les pays du monde.

IACM Partner Organisations

Australie: Le parlement légalise l’usage médical du cannabis
Le 27 février, le Parlement a légiféré sur une mesure autorisant l’usage médical du cannabis. La mesure modifie le Narcotic Drugs Act de 1967 et permet la culture et la production de cannabis et de résine de cannabis à des fins médicales et scientifiques. Cette mesure autorise un Etat ou une agence gouvernementale à entreprendre la culture et la production de cannabis, et de fabriquer des produits de cannabis pour usage médical.

“Il s’agit d’une date historique pour l’Australie et les nombreux supporters qui se sont battus longuement contre l’ostracisme relatif aux produits du cannabis et leurs utilisateurs qui, désormais ne seront plus traités comme des délinquants,” a indiqué la ministre de la Santé Sussan Ley.

CNN du 28 février2016.
Canada: Une cour fédérale stipule que les patients peuvent continuer à faire pousser leur propre cannabis
Le 24 février, la cour de Justice de Colombie Britannique a jugé que les patients qui utilisent le cannabis à des fins médicales ont le droit constitutionnel de faire pousser leur cannabis, révoquant ainsi une décision prise par le gouvernement conservateur précédent. La cour a suspendu sa décision de six mois afin que le gouvernement ait le temps d’y répondre.

Un groupe de résidents de Colombie Britannique a amené le gouvernement en justice, en 2013, en indiquant qu’une loi qui force les patients se soignant avec du cannabis à l’acheter auprés des producteurs licenciés plutôt que de le faire pousser est inconstitutionnelle. Ils ont indiqué que le cannabis qui pousse dans le cadre législatif était trop onéreux et ne leur permettait pas de contrôler les variétés et les dosages nécessaires à leur traitement. Le gouvernement, alors conservateur, avait répondu que l’organisation de son programme de cannabis médical permettait, grâce à la possibilité de commande par mail de s’assurer de la sûreté du produit, ce que les opérations de culture à domicile ne permettent pas toujours.

Reuters du 24 février 2016
Science/Homme: Plusieurs études indiquent les effets bénéfiques à long terme du spray Sativex
 

Trois articles publiés dans le magazine EURopean Neurology traitent des effets thérapeutiques observés en Italie et en Espagne de l’extrait de cannabis en spray Sativex. Les chercheurs de la section des neuro-sciences de l’Université de Catane, Italie, ont analysé les données de 1534 patients issus de 30 centres qui traitent la sclérose en plaques. Aprés un mois, 61,9% des patients indiquaient une amélioration significative de la spasticité telle que le traitement devait être poursuivi. Les symptômes associés comme les crampes et les spasmes nocturnes ont aussi été améliorés pour la plupart des patients.

Les scientifiques de l’Université de Bari, Italie, ont présenté des données provisoires de l’étude observationnelle prospective MObility ImproVEment (MOVE) 2, qui collecte des résultats cliniques de la vie courante des patients résistants au traitement de la spasticité traitée avec du Sativex. Parmi les 300 patients italiens le spray à teneur équivalente en THC et CBD a été ajouté principalement au baclofen (voie orale). Comme en Allemagne, pendant les trois mois de la période d’observation du MOVE 2, les interruptions de traitement ont été limitées et les patients ont enregistré des améliorations notables. Les médecins ont évalué l’échelle modifiée d’ Ashworth, pour les doses quotidiennes moyennes diminuées d’environ 1/3 par rapport aux doses utilisées lors des essais cliniques.

Les recherches en Espagne de l’Hospital Regional Universitario Carlos Haya à Malaga ont été présentées à partir d’une étude rétrospective des registres et d’une étude prospective de sécurité du Sativex pour 207 patients dont 13 centres spécialisés. Sur un an, les résultats sont assez similaires à ceux de la GB/Allemagne/ Suisse tant en ce qui concerne les taux (64.7%) que la dose moyenne quotidienne (6.6 sprays/jour) ainsi que le profil de sécurité.

Patti F. Health Authorities Data Collection of THC: CBD Oromucosal Spray (L’Agenzia Italiana del Farmaco Web Registry): Figures after 1.5 Years. EUR Neurol 2016;75 Suppl 1:9-12.

Trojano M. THC:CBD Observational Study Data: Evolution of Resistant MS Spasticity and Associated Symptoms. EUR Neurol 2016;75 Suppl 1:4-8.

Fernández Ó. THC:CBD in Daily Practice: Available Data from UK, Germany and Spain. EUR Neurol 2016;75 Suppl 1:1-3.

En bref
 

Etats-Unis: En novembre, la Floride se prononcera sur la légalisation du cannabis médical
En novembre, les citoyens de la Floride décideront d’autoriser ou non l’usage médical du cannabis dans leur Etat. Une mesure a reçu suffisamment de signatures pour être présentée au vote.
Miami Herald of 27 January 2016
Canada: Deux tiers des Canadiens soutiennent la légalisation du cannabis
Un nouveau sondage du Globe and Mail/Nanos Research indique qu’une forte majorité de Canadiens soutiennent le plan du gouvernement libéral de libéralisation du cannabis, et que la moitié d’entre eux pensent que les consommateurs devraient pouvoir faire pousser au domicile, leur cannabis. Sur 1000 Canadiens interrogés, 68% sont en faveur de la légalisation.
The Globe and Mail du 29 février 2016
Monde: L’organe international de contrôle des stupéfiants des Nations Unies est opposé à la guerre contre les stupéfiants
Les stratégies militaires contre les stupéfiants et les punitions excessives des consommateurs vont à l’encontre des traités des Nations Unies, a indiqué le 2 mars, l’organisme de contrôle des stupéfiants des NU, en mettant en avant la santé des citoyens. “Les conventions n’ont jamais appelé à une guerre contre les stupéfiants,” a indiqué Werner Sipp, président de l’International Narcotics Control Board, basé à Vienne.
Alliance News du 2 mars 2016
Science: Financement participatif sur le cannabis et le cancer
Un financement participatif a été créé afin de lever des fonds pour l’investigation des cannabinoïdes dans le cadre du cancer du cerveau.
Cannabis and cancer clinical trial
Science/Homme: Les sprays de cannabis diminuent les effets du sevrage du cannabis
Lors d’une une étude contrôlée de huit semaines en comparaison d’un placébo, le spray de cannabis Sativex, en dose allant jusqu’à 108 mg, a réduit les effets de la privation de cannabis, mais a été associé à de moindres effets psychologiques.
Centre for Addiction and Mental Health, Toronto, Canada.
Trigo JM, et al. Drug Alcohol Depend. 23 février 2016 . [sous presse]
Science/Homme: Les personnes présentant un trouble du stress post traumatique ont des niveaux d’endocannnabinoïdes plus bas dans leurs cheveux
Une étude sur 38 survivants de la guerre d’Ouganda, qui présentent un trouble du désordre post traumatique et sur 38 autres qui ne présentent pas ce trouble a montré que ceux qui présentent un trouble ont des niveaux d’endocannabinoïdes dans leurs cheveux plus faibles. Les auteurs ont écrit que “les diminutions observées pourraient provenir d’un état inflammatoire augmenté autant que de l’échec de l’extinction des souvenirs que l’on observe chez ces patients. Nos résultats s’ajoutent à l’évidence accumulée qui suggère le système endocannabinoïde comme cible de l’amélioration pharmacologique des psychothérapies destinées au trouble du stress post traumatique.”
Institute of Psychology & Education, Ulm University, Germany.
Wilker S, et al. Psychoneuroendocrinology 2016;67:198-206.
Science/Cellules: L’activation des récepteurs CB1 a réduit l’inflammation des voies respiratoires
Les effets de l’activation des récepteurs CB1 ont été étudiés pour différents segments de la trachée de souris. Les auteurs ont écrit “ que leurs résultats indiquent un rôle protecteur des récepteurs CB1 en cas d’inflammation des voies respiratoires. “
Institute of Environmental Medicine, Karolinska Institute, Stockholm, Sweden.
Bozkurt TE, et al. EUR J Pharmacol. 16 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: Dans un simulateur de conduite, les consommateurs de cannabis ont tendance à conduire plus prudemment
Des consommateurs de cannabis ont été testés dans un simulateur de conduite alors qu’ils étaient sous influence du cannabis ou d’alcool. Les auteurs ont écrit que le cannabis était associé à une conduite plus lente et une avancée plus sûre, ce qui suggère une conscience plus aigue de la détérioration et de la tentative d’y remédier.”
National Institute on Drug Abuse, Baltimore, USA.
Hartman RL, et al. J Appl Toxicol. 18 février 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les différences de genre pour le système endocannabinoïde en réaction au stress chronique
Pour le modèle animal du trouble de stress post traumatique, les males et les femelles ont réagi différemment au niveau du système endocannabinoÏde de l’hippocampe . Les auteurs ont écrit que leurs résultats soutiennent le système eCB comme agent thérapeutique pour traiter des désordres associés à l’adaptation inefficace de la peur des males et des femelles. “
Department of Psychology, University of Haifa, Israel.
Zer-Aviv TM, et al. Hippocampus. 1Er mars 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis modifie le traitement des émotions
En utilisant le “potentiel évoqué (ERP),” qui mesure la réponse du cerveau, les chercheurs ont étudié des consommateurs et des non consommateurs de cannabis. Ils ont indiqué : “ il y a une relation complexe entre consommation de cannabis et traitement des émotions, qui semble être modulée par l’attention.”
Department of Psychology, Colorado State University, Fort Collins, USA.
Troup LJ, et al. PLoS One. 2016;11(2):e0149764.
Science/Homme: Le trouble du déficit de l’attention TDAH est associé à la consommation d’alcool et de cannabis
Dans une étude incluant 5080 patients souffrant de déficit de l’attention. Les symptômes de l’hyperactivité ont été associés à une consommation problématique d’alcool pour les hommes et les femmes et d’une consommation problématique de cannabis pour les hommes. On ne sait pas si les patients utilisent le cannabis pour s’auto-soigner.
Centre for Addiction and Mental Health, Toronto, Canada.
Kolla NJ, et al. BMC Psychiatry 2016;16(1):50.
Science/Homme: La consommation de cannabis des adolescents a une influence négative pour le fonctionnement du cerveau
Une étude a réuni pendant 18 mois 22 adolescents consommateurs de cannabis et 43 non consommateurs. Les résultats ont montré une baisse de la connectivité fonctionnelle entre certaines régions du cerveau. Les auteurs ont écrit que leurs résultats suggèrent que “ l’exposition répétée au cannabis pendant l’adolescence pourrait avoir des effets négatifs sur la connectivité fonctionnelle, l’intelligence et les fonctions cognitives. “
Medical School, University of Minnesota, Minneapolis, USA.
Camchong J, et al. Cereb Cortex. 23 février 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis pendant la grossesse est associée à un poids moindre de l’enfant à la naissance
Il a été réalisé une étude incluant 344 femmes enceintes aborigènes australiennes dans laquelle 1/5 des femmes avaient consommé du cannabis pendant la grossesse et 52% fumaient des cigarettes. Quand on compare les résultats avec des mères qui ne consomment pas de cannabis, ni ne fument, il s’avère que les femmes qui consommaient du cannabis avaient des enfants plus petits (565 grammes).
The University of Melbourne, Australia.
Brown SJ, et al. BMJ Open 2016;6(2):e010286.

Un coup d’œil sur le passé

 Il y a un an

Science/Animal: Un extrait de cannabis riche en CBD plus efficace quant aux effets inflammatoires que le cannabidiol pur
Jamaïque: Le parlement autorise le cannabis destiné aux usages médicaaux, religieux, et décriminalise l’usage récréatif de la drogue

Il y a deux ans

Science/Homme: controverse à propos de deux morts subites attribuées à la consommation de cannabis

 

IACM-Bulletin du 29 Mars 2016

Allemagne: Acquittement de deux patients qui cultivaient du cannabis alors qu’ils pouvaient se le procurer en pharmacie
Le 9 mars, la Cour du district de Duisburg a acquitté Lars S., atteint du syndrome de Tourette, de l’accusation de culture illégale de cannabis. Il y a quelques années, il avait obtenu une exemption auprès du
Federal Institute for Drugs and Medical Devices, qui dépend du Federal Health Ministry, afin de se procurer du cannabis auprès d’une pharmacie car aucun autre médicament n’était aussi efficace que le cannabis. La cour a statué que le défendant n’était pas en mesure d’acheter du cannabis au prix de 15 à 20 € le gramme en pharmacie, et n’avait donc d’autre alternative que d’en cultiver. Lors d’une intervention, environ 440 grammes ont été saisis. Il existe un autre cas, celui de Matthias S., atteint d’un trouble de l’hyper activité (TDAH) et qui possédait 900 grammes. La Cour du district de Karlsruhe a indiqué, dans ce cas, que le défendant agissait en situation d’urgence. Dans les deux cas, les procureurs ont suivi la décision.

Le gouvernement fédéral prévoit un changement de la loi contre les narcotiques, ce qui obligerait les compagnies d’assurance de santé à rembourser les traitements à base de cannabis (Sativex, dronabinol ou nabilone) si les alternatives thérapeutiques ne sont pas assez efficaces ou sont associées à des effets secondaires sévères. Ainsi, le gouvernement espère limiter la culture du cannabis par les patients.

 

Science/Homme: Lors d’un essai clinique, l’extrait de CBD a été efficace pour traiter le syndrome de Dravet
 Lors d’un essai clinique, un produit à base de cannabis a traité efficacement des enfants qui présentaient une forme rare et sévère d’épilepsie. L’étude de l’Epidiolex pour traiter le syndrome de Dravet est la première étape des quatre phases finales de la phase III des essais sur l’épilepsie. La compagnie pharmaceutique GW Pharmaceuticals espère pouvoir annoncer cette année que les résultats confirment les bienfaits thérapeutiques du cannabidiol, le cannabinoïde principal de l’Epidiolex.

Le 14 mars, GW a indiqué que l’essai incluant 220 patients prenant de l’Epidiolex montrait une réduction moyenne mensuelle de 39% des crises convulsives. Le placébo ne produit qu’une réduction de 13 %. La différence est significative et l’optimisme relatif aux ventes a fait monter les actions de GW de 125%. Ces médicaments ne sont pas actuellement approuvés en cas de syndrome de Dravet. L’Epidiolex, qui est présenté comme un produit adapté aux enfants, est aussi testé en phase III pour une autre forme rare d’épilepsie, le syndrome de Lennox-Gastaut. Les résultats sont attendus pour cette année.

Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 14 mars 2016

Reuters du 14 mars 2016

En bref

Etats-Unis: La Virginie autorise l’huile de cannabis pour traiter les enfants épileptiques
Les législateurs de la Virginie ont voté une loi qui permet la production et l’usage d’huile de cannabis pour les patients épileptiques. Le projet de loi a été voté par les deux chambres de manière unanime. La consommation de cannabis reste par ailleurs illégale.
UPI du 10 mars 2016

République Tchèque: Conférence scientifique sur le cannabis
Le 18 avril 2016, se tiendra une conférence scientifique sur le cannabis à l’université Mendel à Brno.
Lumir Hanuš, Alexandra Sulcova, Oliver Kayser et Mikael Kowal interviendront. Pour plus de renseignements: konopiaveda@mendelu.cz

Suisse: Conférence scientifique sur le cannabis
La SACM, l’organisation suisse pour les cannabinoïdes en médecine, présentera sa prochaine conférence le 12 novembre à Berne. Ethan Russo, Arno Hazekamp, Stephen Wright, Joachim Nadstawek, Guillermo Velasco, Eva Milz, Markus Leweke, Ilya Reznik et Rudolf Brenneisen interviendront notamment.
Plus d`information

Etats-Unis: Conférence sur les thérapies du cannabis
Patients Out of Time (POT) célèbrent leur 21ème anniversaire et tiendront à cette occasion “The Tenth National Clinical Conference on Cannabis Therapeutics”, du 14 au 16 avril, à Baltimore. Le thème de la conférence est: “Cannabis: un médicament botanique”. Pour plus d’information:
Plus d`information

ONU: Le représentant du Canada est ovationné à la conférence sur les narcotiques des Nations Unies
Le nouveau gouvernement libéral a opéré sa première incursion dans le domaine des narcotiques, cette semaine, en signalant un changement clair de philosophie de la guerre contre les drogues. Il met en avant moins de dommages et annonce un plan de légalisation du cannabis. Après l’intervention de Hilary Geller du ministère de la Santé, lors de la conférence de la Commission on Narcotic Drugs à Vienna, les officiels des organisations gouvernementales et non gouvernementales provenant de différents endroits du monde l’ont applaudi longuement.
National Post of 16 March 2016

Science/Homme: Accidents de véhicules motorisés: une étude indique les effets modérés du cannabis
Une étude, qui s’est intéressée aux relations entre consommation de cannabis et accidents de la circulation entre 1982 à 2010, a montré qu’une intoxication aiguë au cannabis est associée à une augmentation statistique des risques d’accident. En fonction du modèle mathématique utilisé, l’augmentation était de 36% ou 22%. Les auteurs ont écrit que “cette augmentation était de faible à moyenne.”
Ragnar Frisch Centre for Economic Research, Oslo, Norvège.
Rogeberg O, et al. Addiction. 2016 Feb 16. [in press]

Science/Animal: Les récepteurs CB2 augmentent l’absorption de glucose par les cellules du cerveau
Dans les cellules et les coupes du cerveau des souris, la stimulation des récepteurs CB2 a augmenté l’absorption de glucose dans les astrocytes et les cellules nerveuses. Les auteurs ont écrit que leur recherche présente un intérêt thérapeutique pour les cannabinoïdes qui activent les récepteurs CB2 dans des cas de déclin des performances du cerveau, comme la maladie d’Alzheimer.
Center for Neuroscience and Cell Biology of Coimbra, University of Coimbra, Portugal.
Köfalvi A, et al. Neuropharmacology. 11 mars 2016. [sous presse]

Science/Homme: La consommation régulière de cannabis diminue de moitié le syndrome métabolique des patients psychotiques
Dans une étude incluant 1813 adultes présentant une maladie mentale, la consommation de cannabis a été associée à une réduction de 44% des syndromes métaboliques. Les syndromes métaboliques sont constitués d’au moins trois des cinq conditions médicales suivantes: obésité abdominale, pression artérielle élevée, glycémie à jeun élevée, taux élevé de triglycérides dans le sang, des niveaux faibles de HDL.
School of Psychiatry and Clinical Neurosciences, The University of Western Australia, Perth, Australie.
Waterreus A, et al. Psychol Med. 11 mars 2016:1-12. [sous presse]

Science/Animal: Une toxine de l’araignée réduit la douleur en activant les récepteurs opioïdes et cannabinoïdes
Le peptide synthétique PnPP-19 qui ressemble à la toxine de l’araignée PnTx2-6, a réduit la douleur chez le rat, et cet effet a été transmis par les récepteurs CB1 et opioïdes.
Departamento de Bioquímica e Imunologia, Universidade Federal de Minas Gerais, Belo Horizonte, Brésil.
Freitas AC, et al. Br J Pharmacol. 7 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: La curcumine protège des fibroses du foie en influençant la densité des récepteurs cannabinoïdes
Le C66, dérivé stable de la curcumine a protégé des fibroses du foie induites par un agent chimique
(CC14, carbon tetrachloride) en réduisant le nombre de récepteurs CB1 et en augmentant le nombre de récepteurs CB2.
First Affiliated Hospital of Wenzhou Medical University, Chine.
Huang SS, et al. EUR J Pharmacol. 2 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les cannabinoïdes réduisent l’hyperactivité de la vessie
Pour les rates femelles avec une vessie hyperactive, un cannabinoïde synthétique (CP55,940), qui agit de manière similaire au THC, a amélioré la fonction de la vessie en se liant aux récepteurs CB1 et CB2. Les auteurs ont écrit que ce cannabinoïde “pourrait être un traitement efficace pour les patients présentant des symptômes des voies urinaires inférieures.”
Leicester Royal Infirmary, University of Leicester, Grande-Bretagne.
Bakali E, et al. Int Urogynecol J. 4 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: En modulant le système immunitaire, le THC pourrait être bénéfique à l’infection par le VIH
Pour les macaques infectés par le virus SI, le THC a induit quelques effets bénéfiques sur la maladie. Par exemple, il a bloqué l’activation et la prolifération des cellules CD8+ T. Les cellules CD8+ T sont aussi appelées cellules T cytotoxiques ou cellules tueuses naturelles. Les auteurs ont écrit que leur recherche suggère un “potentiel pour la modulation immunitaire ciblée de l’infection par le HIV.”
Tulane National Primate Research Center, Covington, USA.
Kumar V, et al. J Virol. 2 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le THC peut améliorer les effets analgésiques de la douleur des opioïdes sans en accroitre la dépendance
Dans une étude incluant quatre singes, une combinaison de morphine et de THC a été plus efficace que la morphine seule pour réduire la douleur. Les auteurs ont écrit que le “THC peut améliorer l’effet anti-nociceptif et la tolérance mais pas tous les effets (dépendance) de la morphine.”
University of Texas Health Science Center, USA.
Gerak LR, et al. J Pharmacol Exp Ther. 2 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les cannabinoïdes qui activent les récepteurs CB2 pourraient réduire les douleurs du cancer des os
Chez les rats femelles, un cannabinoïde synthétique (JWH-015), qui se lie aux récepteurs CB2, a réduit la douleur causée par le cancer des os.
Affiliated Drum-Tower Hospital of Medical College of Nanjing University, Chine.
Lu C, et al. Cell Mol Neurobiol. 2 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes possèdent des effets anti-métastatiques et anti-envahissants pour le cancer
Chez les souris, le blocage de l’enzyme (FAAH) responsable de la dégradation de plusieurs endocannabinoïdes, a réduit les métastases du cancer du poumon en fonction de la dose. Dans le tissu de ces animaux, ces bloqueurs (AA-5HT, URB597) ont aussi inhibé l’invasion par le cancer des tissus avoisinants.
Institute of Toxicology and Pharmacology, Rostock University Medical Center, Rostock,Allemagne.
Winkler K, et al. Oncotarget. 22 février 2016. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une baisse du risque de diabète pour les patients porteurs du VIH et d’une infection par le VHC
Etats-Unis: Projet de loi sur le cannabis à usage médical présenté au Congrès
Science/Homme: Le THC peut être utilisé sans danger par les personnes âgées présentant une démence

Il y a deux ans

IACM: liste de diffusion aux membres de l’association
Science/Homme: dans une étude clinique, l’usage du cannabis a réduit les symptômes de la maladie de Parkinson
Etats-Unis: le gouvernement approuve une étude sur le cannabis et les vétérans souffrants de trouble de stress post-traumatique

 

IACM-Bulletin du 10 Avril 2016

 

Science/Homme: Le cannabis réduit le réflex d’étirement des patients présentant une sclérose en plaques
Une étude clinique incluant 57 patients présentant une sclérose en plaques indique que le cannabis a réduit le réflexe d’étirement. Les chercheurs italiens ont indiqué ce résultat dans le journal International Clinical Psychopharmacology. Ils ont aussi observé une réduction sur l’échelle numérique de la spasticité ainsi que sur l’échelle modifiée d’Ashworth. Les mesures présentent une concordance faible, ce qui fait dire aux auteurs “ vraisemblablement liée aux différents aspects de l’hypertonie musculaire évaluée.”

Les patients répondant au réflex d’étirement ont pris plus de vaporisations de l’extrait de cannabis Sativex, ce qui “suggère qu’un dosage supérieur accroitrait le bénéfice si toléré.” L’étude actuelle confirme l’efficacité des cannabinoïdes quant à la réduction de la spasticité des patients présentant une sclérose, ce qui suggère une sensibilité supérieure et une spécificité du réflexe d’étirement quand on le compare aux autres mesures.”

Marinelli L, Mori L, Canneva S, Colombano F, Currà A, Fattapposta F, Bandini F, Capello E, Abbruzzese G, Trompetto C. The effect of cannabinoids on the stretch reflex in multiple sclerosis spasticity. Int Clin Psychopharmacol. 21 mars 2016. [sous presse]

 

Canada: Le droit de cultiver son propre cannabis reste légal pour les patients
Les patients qui utilisent du cannabis pour raison médicale, au Canada, obtiennent à nouveau le droit de cultiver leur propre cannabis, après que le gouvernement a indiqué, le 24 mars, qu’il se conformerait à la décision de la cour fédérale contre une interdiction introduite par le gouvernement conservateur précédent.

Le gouvernement fédéral a indiqué que les lois relatives au cannabis médical seraient revues afin de réfléchir le jugement de la cour. Il a aussi instauré la date limite du 24 aout pour finaliser les changements. “Nous sommes attachés, comme vous le savez, à ce que les Canadiens qui ont besoin de cannabis pour traiter une condition médicale, puissent y avoir accès,” a indiqué le ministre de la Santé Jane Philpott, à Ottawa. Elle a aussi précisé que la loi actuelle resterait en place jusqu’à ce que les changements soient finalisés. Philpott n’a pas fourni plus de précision sur les amendements concernés.

Reuters du 24 mars 2016

 

Brésil: Le gouvernement permet de prescrire et d’importer des produits contenant du CBD et du THC
L’agence National Health Surveillance Agency (Anvisa) a autorisé la prescription et autorisé l’importation de médicaments et de produits contenant du cannabidiol (CBD) et du tétrahydrocanabidiol (THC), principaux cannabinoïdes du cannabis. La résolution 66 d’Anvisa, publiée le 21 mars dans l’Official Gazette publicise cette décision.

Pratiquement, à partir de maintenant, le THC sera aussi régulé. Avant, seul le THC était permis dans un produit destiné à la médecine. “Avec cette résolution, je peux importer un médicament contenant seulement du THC” explique Norberto Fischer, activiste et père d’une enfant présentant un type sévère d’épilepsie. “Le changement de loi indique l’évolution de la société et réduit le préjudice relatif à la marijuana médicale.”

O Globo du 21 mars 2016

 

Etats-Unis: Les vétérans de guerre utilisent de plus en plus le cannabis pour traiter les troubles de stress post traumatique (PTSD)
Un nombre grandissant d’Etats se demande s’ils vont légaliser le cannabis afin de traiter le trouble de stress post traumatique. Mais, pour de nombreux vétérans, le débat est déjà clos. Le cannabis est largement utilisé, bien qu’il demeure illégal dans la plupart des Etats et qu’il n’est pas approuvé par le Department of Veterans Affairs, car aucune étude majeure n’a encore prouvé qu’il était efficace pour traiter ces troubles.”

Alors que la recherche est limitée, et les résultats contradictoires, de nombreux anciens membres de l’armée indiquent que le cannabis les aide à gérer leur anxiété, leur insomnie et leurs cauchemars. Certains ont indiqué que “les médicaments prescrits n’étaient pas efficaces ou les transformaient en zombies. J’étais soit un chaos anxieux, soit l’ombre de moi-même avec les pilules prescrites,” indique Mike Whiter, un ancien de la Marine qui vit à Philadelphie, où le cannabis est illégal. “Le cannabis m’a aidé à sortir du trou dans lequel je me trouvais. J’ai commencé à parler aux gens et à surmonter mon anxiété sociale.” D’autres, par contre n’ont pas trouvé beaucoup d’amélioration.

Military.com du 22 mars 2016

 

En bref
 

Science/Homme: La consommation de cannabis permet la réduction des opioïdes pour les patients souffrant de douleurs chroniques
La consommation de cannabis a réduit de 64% la quantité d’opioïdes, indique un questionnaire rempli par 244 patients d’un dispensaire médical de cannabis, dans le Michigan.
School of Public Health, University of Michigan, Ann Arbor, Etats-Unis.
Boehnke KF, et al. J Pain. 18 mars 2016. [sous presse]
Science/Homme: Un nouvel inhibiteur du FAAH s’est révélé sans danger pour les sujets sains
Dans la phase 1 de l’étude incluant 51 sujets masculins, le V158866, un inhibiteur réversible du FAAH, s’est révélé sans danger et bien toléré. Le FAAH est responsable de la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide. Le V158866 augmente les niveaux d’anandamide dans la sang.
Vernalis, Winnersh, Grande Bretagne.
Pawsey S, et al. Drugs R D. 17 mars 2016. [sous presse]

Etats-Unis/Israël: Des entreprises américaines investissent dans la recherche sur l’usage du cannabis en médecine
Israel commence à attirer des entreprises américaines cherchant à ramener sur leur marché en expansion leur savoir-faire sur le cannabis médical. Depuis 2014, des entreprises américaines ont investi environ 50 millions de dollars US pour des brevets israéliens de cannabis médical. Il est attendu que ce chiffre grandisse encore, puisqu’il est bien plus facile de faire de la recherche sur le cannabis en Israël qu’aux Etats-Unis.
Reuters du 29 mars 2016

Uruguay: Le gouvernement et les pharmacies s’accordent sur la vente de cannabis
Le gouvernement de Tabare Vazquez et les associations de pharmacies se sont accordées sur les conditions de vente de cannabis destiné à l’usage récréatif. Après la promulgation de la loi, en mai 2014, la vente en pharmacie n’était pas encore organisée. Les pharmacies auront le droit d’entreposer jusqu’à 2 kilogrammes de cannabis.
Clarin du19 mars 2016

Pays-Bas: Le ministre de la Justice commente l’acquittement d’un patient qui cultivait son propre cannabis
Le ministre de la Justice Van der Steur a commenté le verdict de la cour de Justice du district d’Amsterdam relatif à l’acquittement d’un patient qui cultivait de grandes quantités de cannabis destiné à soulager sa pathologie (VIH). Le ministre a indiqué ne voir aucune raison de modifier la loi qui n’autorise pas la culture de cannabis par les patients; et que d’autre part, la compagnie Bedrocan envisage de mettre sur le marché une nouvelle variété de cannabis. Celle-ci est actuellement nommée Amnesia.
Questions in the Second Chamber of Parliament.

Etats-Unis: En Floride, le cannabis sera disponible pour les patients en phase terminale
Le 25 mars, le gouverneur de la Floride Rick Scott a signé la loi qui étendrait le Right to Try Act de l’Etat à l’usage médical du cannabis. L’expansion signifie que les patients en phase terminale pourraient utiliser le cannabis médical pendant leurs derniers jours. La loi permettait aux organisations de distribution autorisées de cultiver et de distribuer le cannabis médical issu de la plante, et pas seulement les produits contenant du THC autorisés depuis 2014, aux patients en phase terminale.
Florida Politics du 25 mars 2016

Belgique: Joep Oomen, un réformateur de la législation sur les drogues meurt à 54 ans
Joep Oomen, un personnage clé de la réforme EURopéenne des drogues à la tête de l’European Coalition for Just and Effective Drug Policies (ENCOD) est mort de cause naturelle, à Antwerp, Belgique, à l’âge de 54 ans. Le 18 mars, ses collègues l’ont trouvé dans son lit. “C’était un homme amical et dévoué, “a indiqué le Dr Franjo Grotenhermen, président de l’IACM. Il a toujours été très intéressé par les questions relatives au cannabis médical. Nous perdons une personnalité extraordinaire et un ami.”
Encod du 21 mars 2016

Science/Animal: Le CBD produit des effets anti-dépresseur rapides
Dans le modèle animal de la dépression, des chercheurs ont trouvé que “le CBD pourrait être une nouvelle drogue anti-dépresseur rapide, en améliorant le signal sérotonergique et glutamate cortical par les récepteurs 5-HT1A.”
Universidad de Cantabria, Espagne.
Linge R, et al. Neuropharmacology 2016;103:16-26

Science/Animal: Le système endocannabinoïde est important pour le sommeil
Différentes expériences menées sur des souris montrent que le signal endocannabinoïde par les récepteurs CB1 est nécessaire à la stabilité du sommeil lent ( NREM). Le NREM retient les périodes 1–3 du sommeil. Le sommeil paradoxal n’est pas inclus. Contrairement au sommeil paradoxal, il se produit peu de mouvements pendant ces périodes.
National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, National Institutes of Health, Rockville, Etats-Unis
Pava MJ, et al. PLoS One 2016;11(3):e0152473

Science/Homme: Les scientifiques trouvent des caractéristiques génétiques, qui augmenteraient le risque d’addiction au cannabis
Dans un groupe incluant 14 745 participants, les chercheurs ont trouvé des caractéristiques génétiques qui augmentent le risque de dépendance au cannabis. Ils ont écrit: ces résultats sont les premiers, à notre connaissance, à identifier des allèles de risque spécifiques et des facteurs génétiques qui contribuent à la comorbidité de CAD présentant une dépression importante ou une schizophrénie ».
Department of Medicine, Boston University School of Medicine, Etats-Unis.
Sherva R, et al. JAMA Psychiatry. 30 mars 2016 Mar 30. [sous presse]

Science/Homme: Facteurs de risque génétiques et usage du cannabis
Des chercheurs ont réalisé une méta-analyse de données d’association de 13 groupes réunissant 32 330 participants. Ils ont écrit que “cette étude constitue la plus grande des méta-analyses des études d’association pangénomique et qu’elle révèle de nouvelles perspectives pour les mécanismes génétiques de consommation de cannabis pendant une vie. “
Center for Neurogenomics and Cognitive Research, Amsterdam, Pays-bas.
Stringer S, et al. Transl Psychiatry 2016;6:e769.

Science/Animal: Pour le neuroblastone, le CBD a été plus efficace que le THC
Le neuroblastone est le cancer à tumeur le plus commun chez les enfants. Des études sur des cellules de l’homme et de la souris montrent que le CBD est plus efficace que le THC.
Sheba Cancer Research Center, Tel Hashomer, Israel.
Fisher T, et al. Curr Oncol 2016;23(2):S15-22.

Science/Animal: Une réduction du flux sanguin au cerveau provoque une augmentation spectaculaire des 2-AG
L’arrêt du flux sanguin au cerveau pendant cinq minutes multiplie par 3,5 les concentrations d’endocannabinoïdes 2-AG .
School of Medicine and Health Sciences, University of North Dakota, Grand Forks, Etats-Unis.
Brose SA, et al. Lipids. 28 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les effets de l’activation des récepteurs CB2 sont augmentés par le monoxide de carbone
Une substance (CORM-2), qui cause la libération du monoxide de carbone dans le corps, augmente les effets analgésiques de la douleur d’un cannabinoïde synthétique qui active les récepteurs CB2 des souris diabétiques.
Universitat Autònoma de Barcelona, Espagne.
Castany S, et al. Psychopharmacology (Berl). 29 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: En améliorant le système endocannabinoïde, le Bisphénol A cause une stéatose hépatique
Lors d’expériences sur les poissons zèbre et des cellules de foie humaines, le bisphénol A a produit une stéatose hépatique en régulant à la hausse le système endocannabinoïde. Le Bisphénol A est un composé courant des plastiques.
Dipartimento di Scienze della Vita e dell’Ambiente, Università Politecnica delle Marche, Ancona, Italie.
Martella A, et al. Endocrinology. 25 mars 2016:en20151384. [sous presse]

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une augmentation légère de risque de détresse psychologique pour les femmes
Dans un groupe incluant 19 327 hommes et femmes âgés de 18 à 84 ans, la consommation de cannabis n’a été associée à aucun changement significatif de la détresse psychologique, 8 ans après pour les hommes et une légère augmentation de cette pathologie (27%) pour les femmes.
Karolinska Institute, Stockholm, Suède.
Danielsson AK, et al. Addict Behav 2016;59:18-23.

Science/Animal: Le CBD a des effets anti-dépresseurs
Une étude menée sur des rats qui présentaient un comportement de dépression, le CBD a montré des effets anti-dépresseurs. Les auteurs ont écrit que ces effets avaient été démontrés pour la première fois dans le modèle génétique animal de la dépression. Ces résultats suggèrent que le CBD pourrait être bénéfique pour traiter la dépression clinique ainsi que d’autres états présentant une anhédonie importante.
Geha Mental Health Center, Petah Tiqva, Israel.
Shoval G, et al. Neuropsychobiology 2016;73(2):123-9.

Science/Animal: Les récepteurs CB2 sont impliqués dans l’effet neuro-protecteur de la leptine
Dans le modèle animal de la blessure cérébrale traumatique, l’administration de l’hormone leptine a été neuro-protectrice et a réduit les déficits neurologiques. L’activation des récepteurs CB2 participait au mécanisme de cette action.
Complutense University, Madrid, Espagne;
Lopez-Rodriguez AB, et al. Exp Neurol. 19 mars 2016. [sous presse]

Science/Homme: Des niveaux d’anandamide élevés pourraient endommager la réponse au stress
Sur 858 sujets issus de la population générale de variantes génétiques qui sont associées à des niveaux d’anandamide élevés, est associée une augmentation de dépression. Les auteurs ont écrit que leurs résultats “suggèrent que des niveaux d’anandamide élevés de manière permanente ainsi qu’un stress des premières années de la vie, pourraient causer des dommages quant à la réponse au stress, et ce probablement via la régulation à la baisse des récepteurs CB1 pendant le neuro développement dans le cerveau.”
Semmelweis University, Budapest, Hongrie
Lazary J, et al. EUR Neuropsychopharmacol. 9 mars 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes améliorent l’état dépressif
L’inhibition de la dégradation endocannabinoïde par l’inhibition de l’enzyme monoacylglycérol lipase (MAGL) a réduit la dépression du modèle animal (souris) de la dépression. Les auteurs ont écrit que les inhibiteurs MAGL “ représententent une nouvelle classe d’anti-dépresseurs qui agit rapidement et plus longtemps. “
University of Ottawa Institute of Mental Health Research, The Royal, Canada.
Wang Y, et al. Mol Psychiatry. 22 mars 2016. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Animal: Le cannabidiol améliore la guérison des fractures chez les rats
Espagne: Acquittement des acteurs de l’association Cannabis Social Club Pannagh

Il y a deux ans

Science: la légalisation de l’usage médical du cannabis ne fait pas augmenter les délits et pourrait réduire le nombre de crimes violents

 

IACM-Bulletin du 19 Avril 2016

 

Financement Participatif pour le cannabis médical: L’organisme de bienfaisance “Déclaration Cannabis Médical” (MCD) lance un financement participatif pour une campagne d’information mondiale.
Et si vous aviez une maladie grave qui vous empêchait de vivre une vie normale ?
Les médicaments conventionnels peuvent ne pas toujours fonctionner. Et s’il y avait une médecine naturelle abordable qui pourrait aider, mais qu’il n’y avait pas de source fiable d’information sur cette médecine ou des lois nationales ne vous autorisant pas de l’utiliser ?

Ceci est la situation vécue par des millions de personnes dans le monde entier, qui souffrent de conditions médicales graves, telles que la sclérose en plaques, l’épilepsie, la douleur chronique, la dépression sévère et le syndrome de stress post-traumatique ou de maladies inflammatoires chroniques. Seulement environ 10 sur 200 pays dans le monde ont une législation qui accorde l’accès des citoyens à l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes, composés actifs présents dans les plantes de cannabis, ce qui peut contribuer à améliorer considérablement la qualité de vie des patients. Environ 20 autres pays autorisent l’accès limité aux médicaments à base de cannabis dans certains cas spécifiques. Plus récemment, au début de 2016, le Parlement Australien a légalisé le cannabis médical après une longue campagne. Cependant, dans bien plus de 150 pays, il n’y a toujours pas d’accès légal aux médicaments à base de cannabis.

En ce qui concerne les questions de santé, l’information est fondamentale. Sous le slogan «Dites oui au cannabis comme médecine», l’organisation de bienfaisance MCD (www.medical-cannabis-declaration.org) a pour but de mieux faire connaître les bienfaits du cannabis médical en diponibilisant des décennies de recherche gratuitement. MCD partagera l’information dans les langues les plus parlées dans le monde, soutiendra des réseaux entre les patients et les médecins, et finalement de promouvoir un accès légal au cannabis comme médecine dans tous les pays du monde.

Campagne d’information Multilingue “Dites oui au cannabis comme medecine” – “Say yes to cannabis as medicine”!

Avec l’aide du public, MCD va lancer une campagne d’information mondiale multilingue sur le cannabis médical en plusieurs langues destinées aux professionnels de la santé, aux décideurs politiques, de même qu’aux patients.
La campagne est soutenue par de grands professionnels de la santé internationale.
Avec le budget obtenu au travers du financement participatif MCD pourra créer et développer une base de données sur tous les aspects du cannabis comme médecine pour les patients et les professionnels de la santé ainsi que pour les décideurs politiques et le grand public. La base de données et le bulletin d’information régulier seront disponibles gratuitement en plusieurs langues. Les fonds recueillis contribueront également à soutenir la coopération étroite avec les plateformes existantes sur le cannabis en tant que médecine, ainsi qu’à relier et élargir les réseaux médicaux et de patients existants – en particulier avec l’Association Internationale pour les Cannabinoïdes comme Médecines (IACM).

Le projet espère créer une communauté de personnes qui peuvent aider aux niveaux local, national et international en fournissant des informations sur le cannabis médical. Le projet soutiendra également les organisations existantes, qui luttent pour une amélioration de l’accès légal au cannabis médical dans leur pays. MCD va divulguer la «Déclaration» et aidera les parties intéressées à entrer en contact les uns avec les autres et ainsi leur permettre d’apprendre du travail de chacun.

MCD espère que d’autres associations et organisations, groupes et individus décident de se joindre à cette campagne grandissante afin de soutenir avec force les patients qui luttent pour bénéficier du cannabis médical et de faire en sorte que le cannabis médical soit légalement disponible dans le monde entier.

La campagne «Oui au cannabis comme médecine » débute le 19 Avril, s’étendra jusqu’au 18 Juin, et peut être trouvé à Indiegogo.

Contact:
Luis Sarmento
“Yes to cannabis as medicine” Campaign coordinator
crowdfunding@medical-cannabis-declaration.org

Social Media:
FaceBook: www.facebook.com/medcanndeclaration
Twitter: www.twitter.com/MediCannDecla; MCD will keep you up-to-date using the Hashtag #YesToMedicalCannabis
LinkedIn: www.linkedin.com/company/medical-cannabis-declaration
Video: https://youtu.be/_pSPPGBz1Js

Medical Cannabis Declaration: www.medical-cannabis-declaration.org/
Crowdfunding page: www.medical-cannabis-declaration.org/crowdfunding

Qui sommes nous: Organisme de bienfaisance Medical Cannabis Declaration
Un groupe de professionnels de la santé et de patients de cannabis médical a décidé de pousser en avant dans la reconnaissance du cannabis médical en tant que droit médical, en lançant la « Déclaration pour le Cannabis Médical » (MCD).
L’organisme de bienfaisance MCD est une plateforme en ligne créée le 16 Février 2013 à Ruethen, en Allemagne, qui vise à promouvoir la prescription et l’utilisation du cannabis médical sûr et régulier, au niveau mondial, reposant sur deux piliers principaux:

1. Tout patient a le droit d’accéder au cannabis et aux cannabinoïdes pour le traitement médical supervisé par un médecin.

2. Chaque médecin a le droit de traiter ses patients avec des cannabinoïdes et des produits de cannabis.

Cette déclaration est basée sur la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par les Nations Unies en 1948, qui dit que «Toute personne a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de sa personne» (article 3).
MCD croit que les patients ont énormément à gagner avec l’accès au cannabis comme traitement médicamenteux.

Plus d’informations: www.medical-cannabis-declaration.org

Information générale:
Les maladies importantes pour le traitement par le cannabis médical
Ceux sont principalement cinq domaines:
1) La douleur chronique de différents types, de la douleur neuropathique à la migraine;
2) Les maladies inflammatoires chroniques telles que la maladie de Crohn et le rhumatisme;
3) les conditions psychiatriques, comme la dépression sévère et le syndrome de stress post-traumatique;
4) les maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, l’épilepsie et le syndrome de Tourette;
5) Perte d’appétit et des nausées de différentes origines;
mais aussi un certain nombre d’autres états pathologiques, y compris l’asthme et le glaucome.

Des centaines d’études scientifiques sur l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes sont publiés et d’autres suivront dans les prochaines années. L’Association Internationale pour les Cannabinoïdes comme Médecines (IACM, www.cannabis-med.org) permet un accès facile à ces études par une base de données et newsletter – MCD et la campagne «Oui au cannabis comme médecine» va fortement coopérer avec IACM pour unir leurs forces.
IACM accueille et soutiendra la campagne.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Dans une étude contrôlée, le cannabis inhalé a réduit la douleur associée à la neuropathie périphérique diabétique
Etats-Unis: l’Etat de Georgie légalise le cannabis pour un usage médical limité
Science/Homme: Dans une étude ouverte, des extraits de cannabis administrés par voie orale ont soulagé un tiers des enfants épileptiques
Pologne: Perquisitions au domicile des patients prenant du cannabis et arrestation des militants en faveur de l’usage du cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme: dans une étude ouverte, le cannabis a réduit les symptômes du trouble de stress post-traumatique (PTSD)
Guatemala: le Président veut légaliser la production de cannabis et d’opium

 

IACM-Bulletin du 29 Avril 2016

 

Australie: L’Etat de Victoria est le premier à légaliser l’usage médical du cannabis

L’Etat de Victoria est le premier à légaliser l’usage médical du cannabis. “ Les enfants qui présentent une épilepsie sévère seront les premiers à avoir accés au cannabis en 2017, a indiqué le ministre de la Santé Jill Hennessy, après que la loi Access to Medicinal Cannabis ait été votée par le Parlement. La loi, dans le cadre médical, permet, dans cet Etat, la production, la distribution et l’accès aux produits à base de cannabis.

“Nous commençons avec les enfants qui présentent une épilepsie sévère; la consommation de cannabis améliore significativement leur vie, et nous savons aussi que ces enfants arrivent rarement à l’âge adulte. Il me semble qu’à notre époque, et compte tenu de leur âge, il est inacceptable de demander aux parents de choisir entre obéir à la loi et agir au mieux pour leurs enfants.” Mme Hennessy a aussi indiqué que l’accès au cannabis (disponible sous différentes formes: teintures, huile, cachets, vaporisations), sera progressivement élargi aux soins palliatifs et aux personnes atteintes par le VIH.

ABC News du 12 avril 2016.

Allemagne: La cour administrative fédérale oblige le ministre de la Santé à autoriser la culture du cannabis pour usage médical personnel

Le 6 avril, la cour administrative fédérale de Leipzig a statué: “ le ministre fédéral de la Santé doit autoriser un homme de 52 ans, habitant de Mannheim et atteint de sclérose en plaques, à cultiver le cannabis destiné à le soigner.” La décision est d’une pertinence fondamentale. Tous les patients qui ont jusqu’ici reçu la permission de consommer du cannabis provenant d’une pharmacie (actuellement environ 600), sans avoir les moyens d’acheter leur médication, ont maintenant la possibilité de demander une autorisation de cultiver du cannabis. Dans un communiqué de presse, la cour écrit: “Le traitement du plaignant, gravement malade, avec du cannabis qu’il cultive est d’intérêt public, car (…) il n’existe pas de médication qui soit aussi efficace et économique pour lui.”

Comme cette décision était attendue, le gouvernement fédéral, le 7 janvier 2016, a présenté un projet de loi détaillé qui crée une agence d’Etat du cannabis. Elle règlementera la culture et la distribution du cannabis aux pharmacies. Plus de patients auront légalement accès au cannabis qui serait remboursé par leur assurance de santé en fonction des dispositions figurant dans le projet de loi. En obligeant les assurances de santé à rembourser les coûts d’un traitement, le gouvernement veut éviter aux patients de cultiver leur propre cannabis et d’obtenir une autorisation pour le faire. Le gouvernement fédéral se dépêchera probablement de faire voter la loi afin d’éviter l’exécution de la décision.

Communiqué de presse de la cour administrative fédérale du 6 Avril 2016.

Etats-Unis: La Pennsilvanie va légaliser l’usage médical du cannabis

La Pennsilvanie sera vraisemblablement le 24ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis. En effet, les législateurs ont voté cette loi le 13 avril, et le gouverneur Tom Wolf a promis de la valider. Le projet de loi prévoit de permettre l’usage d’huile et d’extraits de cannabis. Elle interdit de le fumer. Les pathologies auxquelles ce produit est notamment destiné sont l’autisme, les crises d’épilepsie, et les nausées causées par la chimiothérapie.

Le projet, qui a recueilli 149 votes contre 46 à la chambre des représentants, prévoit une infrastructure de culture, de distribution, et d’imposition du cannabis médical. “La marijuana est un médicament qui arrive dans notre Etat de Pennsilvanie,” proclame le sénateur de cet Etat Daylin Leach, un démocrate de Philadelphie, après le vote. “Les enfants épileptiques, les vétérans présentant un trouble du stress post-traumatique (PTSD), les grands-parents avec un cancer, et bien d’autres Pennsilvaniens trouveront finalement l’aide dont ils ont besoin.”

Reuters du 14 Avril 2016.

Science/Homme: Après une attaque cardiaque, la consommation de cannabis est associée à moins de mortalité

La consommation de cannabis a été associée à une mortalité hospitalière réduite après un infarctus du myocarde. Ceci est le résultat d’une étude entreprise par des chercheurs de l’University of Colorado, à Aurora. Cette étude a comparé 3854 patients qui consommaient du cannabis à 1 273 897 patients qui n’en consommaient pas. Les chercheurs ont analysé les données de l’hôpital relatives aux infarctus du myocarde de 8 Etats. Les profils cliniques et le devenir des patients avec et sans usage de cannabis ont été analysés. Les patients de plus de 70 ans ainsi que ceux prenant de la cocaïne, des méthamphétamines ou de l’alcool ont été exclus.

Quant au nombre de décès, les deux groupes (attaques cardiaques, arrêts cardiaques, et traumatismes) n’ont pas présenté de différence. Cependant, les patients qui consommaient du cannabis ont présenté un risque moindre (OR 0.83) de mortalité hospitalière. Les auteurs ont écrit: “Nous indiquons quelques nouvelles observations relatives à la consommation de marijuana sur l’issue des infarctus du myocarde
Et, le plus surprenant est que la marijuana est associée à une mortalité moindre post AMI.”

Johnson-Sasso CP, Kao D, Walker LA. Marijuana use and short-term outcomes in patients hospitalized for acute myocardial infarction. J Am Coll Cardiol 2016;67(13_S):569-569.

En bref

Science/Homme: Documentation générale du National Cancer Institute (Etats-Unis) sur le cannabis et le cancer
Le National Cancer Institute founit gratuitement des informations détaillées sur le cannabis et les cannabinoïdes; ces données sont à la disposition des patients et des professionnels de Santé.
Cannabis and Cannabinoids (Physician Data Query): Patient Version.
Cannabis and Cannabinoids (PDQ): Health Professional Version.

Science/Cellules: Le CBD pourrait jouer un rôle sur le brunissement des cellules blanches
Des chercheurs se sont intéressés, afin de combattre l’obésité, au recrutement des cellules parmi les cellules blanches et à l’activation des cellules. Ils ont montré que le CBD (cannabidiol) pourrait jouer un rôle dans le brunissement des cellules, l’augmentation du brulage des graisses, la production de chaleur et la réduction de la production des graisses. Les chercheurs ont écrit que “le CBD pourrait être exploré comme un agent potentiel prometteur thérapeutique de la prévention de l’obésité.”
Daegu University, Kyungsan, République de la Corée.
Parray HA, et al. Mol Cell Biochem. 11 avril 2016. [sous presse].

Allemagne: Le premier inhalateur portable de cannabis approuvé
La compagnie allemande Storz & Bickel a annoncé l’approbation de Mighty Medic, le premier inhalateur portable de cannabis approuvé. Il sert à l’inhalation de fleurs de cannabis séchées, à domicile ou à l’hôpital. En 2010, Storz & Bickel avait présenté le premier inhalateur médical de cannabinoïdes, le Volcano Medic Vaporizer qui est officiellement approuvé.
Storz & Bickel.

Science/Homme: Pas de preuve d’un effet négatif de la consommation de cannabis sur la circulation des cellules CD4 pour les patients infectés par le HIV-HCV
Selon une étude incluant 955 patients infectés par le VIH et par l’hépatite C, la consommation de cannabis n’a pas présenté d’effet négatif sur le comptage des cellules CD4 T ni sur les pourcentages.
INSERM, Marseille, France.
Marcellin F, et al. Drug Alcohol Rev. 13 avril 2016. [sous presse].

Science/Homme: Le syndrome de Dravet pourrait être associé à un dérèglement du système endocannabinoïde
Des scientifiques ont trouvé une régulation à la hausse des récepteurs CB2, associée à une activation des lymphocytes et des changements dans les gènes liés à l’inflammation, pour les patients présentant un syndrome de Dravet, qui est une forme rare de l’épilepsie. Les auteurs ont écrit qu’il pourrait y avoir un “dérèglement du système endocannabinoïde dans le cerveau.”
Universidad Complutense, Madrid, Espagne.
Rubio M, et al. Pharmacol Res Perspect 2016;4(2):e00220.

Etats-Unis/Royaume-Uni: L’extrait de CBD sera testé sur des enfants présentant une sclérose tubéreuse
Le producteur de l’extrait de CBD Epidiolex, la compagnie GW Pharmaceuticals, a annoncé le début d’une étude clinique de leur médicament pour le traitement de la sclérose tubéreuse, aux Etats-Unis. C’est un trouble génétique rare dont le symptôme le plus commun est l’épilepsie.
Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 11 avril 2016.

Europe: Les Européens ont dépensé 24 milliards d’Euros pour l’achat de drogues illégales
Les citoyens de l’Union EURopéenne dépensent annuellement environ 24 milliards d’Euros pour l’achat de drogues illicites, indique, le 5 avril, un rapport d’ EURopol et du centre EMCDDA. C’est une des activités les plus profitables sur le continent pour le crime organisé.
Reuters du 5 avril 2016.

Etats-Unis: Un agoniste du récepteur CB2 pourra être testé pour la sclérose systémique
Corbus Pharmaceuticals a annoncé que les autorités américaines ont donné leur approbation pour une étude supplémentaire de 12 mois de la phase 2 d’un essai clinique du Resunab, un agoniste sélectif du récepteur CB2 pour le traitement de la sclérose cutanée diffuse systémique (“scleroderma”).
Communiqué de presse de Corbus Pharmaceuticals du 12 avril 2016.

Science/Homme: La consommation chronique de cannabis est associée à une réduction de la qualité du sommeil
Dans une étude incluant 41 jeunes adultes qui consommaient du cannabis, une consommation plus importante de cannabis l’année précédente a été associée à une qualité de sommeil plus pauvre.
Department of Psychology, University of Wisconsin-Milwaukee, USA.
Maple KE, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 13 avril 2016:1-10. [sous presse].

Science/Animal: Les récepteurs cannabinoïdes jouent un rôle important dans la vision
La rétine est une couche de tissu de l’œil sensible à la lumière. Une nouvelle étude sur des singes a montré que les récepteurs CB1 et CB2 jouent un rôle important de la fonction de la rétine.
University of Montreal, Canada.
Bouskila J, et al. Neural Plast 2016;2016:1253245.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque accru de naissance prématurée
En 2010, une analyse incluant 14 326 nouveaux-nés a été réalisée. Elle montre que la consommation de cannabis est associée à un risque accru de naissance prématurée (3 semaines avant la date prévue).
INSERM, Paris, France.
Prunet C, et al. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 5 avril 2016. [sous presse].

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 est bénéfique pour le modèle animal de la maladie de Parkinson
Pour les souris génétiquement modifiées, les souris appelées LRRK2, qui servent de modèle animal de la maladie de Parkinson, l’activation des récepteurs CB2 a partiellement rétabli les déficits de leur comportement.
Facultad de Medicina, Universidad Complutense, Madrid, Espagne.
Palomo-Garo C, et al. Pharmacol Res. 5 avril 2016. [sous presse]

Science/Homme: Les consommateurs de cannabis sont moins enclins à l’obésité
Une étude incluant 328 femmes noires américaines a montré que celles qui consommaient régulièrement du cannabis étaient moins enclins à devenir obèses.
Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, USA.
Li J, et al. Subst Use Misuse. 6 avril 2016:1-13 [sous presse]

Science/Animal: Pour le modèle animal, les endocannabinoïdes réduisent la nausée anticipatoire
L’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes par l’inhibition des enzymes FAAH (fatty acid amide hydrolase) et MAGL (Monoacylglycerol lipase) responsables de la dégradation des endocannabinoïdes, a réduit la nausée dans les modèles de nausée anticipatoire. Cette forme de nausée se produit avant une chimiothérapie du cancer due à la peur de la chimiothérapie.
University of Guelph, Canada.
Parker LA, et al. Psychopharmacology (Berl). 6 avril 2016 [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

  • Jamaïque: Le ministre de la Justice plante le premier plant de cannabis destiné à un usage médical
  • Science/Homme: Les expériences psychotiques et la consommation de cannabis des adolescents présentent des facteurs de risque communs
  • Etats-Unis: Le Président B. Obama soutient l’usage médical du cannabis

Il y a deux ans

  • Science/Etats-Unis: une étude indique que le cannabis est efficace pour traiter la fibromialgie
  • Science/Etats-Unis: la légalisation de l’usage médical du canabis ne fait pas augmenter la consommation chez les adolescents

 

IACM-Bulletin du 14 Mai 2016

 

Canada: Le gouvernement prévoit de légaliser le cannabis en 2017
 Il a été annoncé le 20 avril que le gouvernement libéral du Canada présenterait au printemps 2017 une loi qui légalise le cannabis à usage récréatif, et remplirait ainsi sa promesse électorale. Justin Trudeau, le premier ministre, avait annoncé pendant la campagne de l’an dernier l’intention des Liberals de légaliser le cannabis à usage récréatif, mais aucun calendrier précis n’avait été annoncé. Trudeau avait alors admis avoir fumé du cannabis quelques fois sans jamais l’avoir beaucoup apprécié.

Jane Philpott, la ministre de la Santé est intervenue lors d’une session spéciale de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, et a indiqué que la loi canadienne ferait en sorte que le cannabis soit hors de portée des enfants, et des délinquants qui ne pourront plus profiter de la vente de ce produit. “Nous travaillerons en collaboration au respect de la loi pour déterminer les mesures adaptées d’une justice pénale proportionnée,” a t- elle indiqué. Gerard Deltell, qui fait partie de l’opposition, pense que la nouvelle législation proposée nuira à la santé et conduira la population des consommateurs à des problèmes. Le gouvernement canadien n’a pas donné de détails sur la planification de la production et de la distribution.

Reuters du 20 avril 2016

 

En bref
 

Conférences et séminaires en Uruguay, Suisse, France et Allemagne
Vous trouverez plus de détails sur pour les lectures et les conférences à venir.
Veuillez nous informer des conférences à venir si vous voulez que l’information paraisse sur le site de l’IACM.
Monde: Medical Cannabis Declaration commence une série de lectures sur le cannabis comme médicament
Le premier cours multi-lingual sur le cannabis comme médicament, qui en plus des langues EURopéennes inclut le russe, le chinois (mandarin) l’arabe et l’hindi a commencé sur le site du MCD. Le premier sujet abordé est “Medical effective cannabis compounds”. Les suivants sont: le système endocannabinoïde: les cannabinoïdes et les récepteurs cannabinoïdes ; l’histoire de l’usage médical des produits issus du cannabis; le dilemme du cannabis: un potentiel thérapeutique fort et une recherche clinique limitée; les bienfaits médicaux du cannabis et du THC; la décarboxylation du THC et du CBD par chauffage.
Medical Cannabis Declaration
Etats-Unis: La Pennsylvanie devient le 24 ème État à légaliser l’usage médical du cannabis.
Le 17 avril, le gouverneur Wolf a signé la proposition de loi et légalise ainsi l’usage médical du cannabis en Pennsylvanie. “ Je suis fier de signer cette loi qui amènera un soulagement médical auquel les patients et leurs familles avaient droit depuis longtemps. “
Communiqué de presse du gouverneur du 17 avril 2016
Etats-Unis: Le Maine pourrait être le premier État à permettre l’usage médical du cannabis pour traiter la dépendance aux opioïdes
Le 19 avril, lors d’une réunion publique, près de 30 soignants et de patients(cannabis médical) ont indiqué aux organismes de réglementation que le cannabis soulage des symptômes de sevrage des opioïdes et offre une alternative plus saine à la prescription d’analgésiques qui peuvent entraîner une addiction.
CBS News du 19 avril 2016
Mexique: Le président propose de légaliser l’usage médical du cannabis
Le 21 avril, le président du Mexique, Enrique Pena Nieto, à la suite d’une reconsidération de la politique nationale sur les drogues, a annoncé son intention de légaliser les médicaments à base de cannabis, et d’augmenter la quantité de cannabis maximum autorisée qui peut être détenue.
Reuters du 21 avril 2016
Etats-Unis: En novembre, les citoyens du Maine auront à décider de la légalisation de l’usage du cannabis
La proposition d’un référendum pour légaliser l’usage récréatif du cannabis a atteint le chiffre minimum demandé pour être proposé en novembre au vote des citoyens de cet État.
ABC News du 28 avril 2016
Royaume-Uni: La moitie des citoyens environ sont en faveur de la légalisation du cannabis
Selon un sondage (deux mille personnes) réalisé par la compagnie ORB, 47% des participants sont favorables à la vente de cannabis dans des magasins autorisés, alors que 39% s’y opposent et que 14% déclarent ne pas savoir.
Independent du 9 avril 2016

Science/Animal: Le THC n’a pas d’effet sur le développement de la maladie pour le modèle animal (singes) du VIH
Les macaques rhésus infectés par le virus SI qui correspond au VIH des hommes ont été traités avec 0.32 mg/kg ou un placebo pendant 428 jours. Les chercheurs ont noté qu’il était peu probable que le THC ait un effet négatif sur la progression de la maladie.
Academy of Medical Sciences and Peking Union Medical College, Beijing, Chine.
Wei Q, et al. J Neuroimmune Pharmacol. 25 avril 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation prolongée de cannabis a été associée à une légère augmentation de la mortalité
Une étude incluant 50373 appelés Suédois de sexe masculin, âgés de 18 à 19 ans, qui ont été suivis par National Cause of Death Register jusqu’à l’âge de 60 ans environ montre que ceux qui consommaient du cannabis au début de l’étude ont été associés à un risque de mort plus important (rapport des risques: 1,4) que ceux qui n’en consommaient pas. Les auteurs signalent que “ces résultats devraient être interprétés soigneusement à cause du manque d’information après la période de conscription.” Aussi, on ne sait pas si le cannabis est une cause de risque aggravante.
Department of Public Health Sciences, Karolinska Institute, Stockholm, Suéde.
Manrique-Garcia E, et al. Am J Psychiatry. 22 avril 2016. [sous presse]
Israël: Les rhumatologistes disent leur manque d’information sur l’usage médical du cannabis
Les rhumatologistes israéliens indiquent leur manque de connaissances sur les cannabinoïdes en général, bien qu’ils soient ouverts à la possibilité d’introduction de ce traitement. Ces résultats proviennent d’un sondage incluant 119 d’entre eux, auquel 23 ont répondu.
Institute of Rheumatology, Sourasky Medical Center, Tel Aviv, Israël.
Ablin JN, et al. Med J 2016;7(2).
Science/Cellules: Des cannabinoïdes pourraient être bénéfiques au traitement de l’acné
Lors d’expériences sur les sébocytes, (cellules qui sécrètent le sébum,) il a été observé que quelques cannabinoïdes font augmenter la production de sébum alors que d’autres la font décroître. Les chercheurs ont écrit que leurs données suggèrent que le CBG et le CBGV pourraient être bénéfiques pour traiter le syndrome de peau sèche, alors que le CBDV et spécialement le THCV montraient des possibilités d’être des agents anti-acné très puissants.
Departement of Physiology, Faculty of Medicine, University of Debrecen, Hongrie.
Oláh A, et al. Exp Dermatol. 20 avril 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le cannabinoïde synthétique nabilone pourrait aider au traitement de la dépendance au cannabis
Dans une étude incluant 11 consommateurs de cannabis, sur 8 jours, il a été montré que le cannabinoïde synthétique nabilone, seul ou avec du zolpidem a réduit les symptômes de sevrage.
New York State Psychiatric Institute and Columbia University Medical Center, New York, USA.
Herrmann ES, et al. Psychopharmacology (Berl). 16 avril 2016. [sous presse]
Science/Homme: La plante de cannabis est préférée aux cannabinoïdes de synthèse
Les résultats d’un sondage en ligne incluant 186 adultes qui avaient consommé des cannabinoïdes synthétiques et du cannabis sous forme de plante , et 181 qui n’ont consommé que la plante ont montré que la plante est préférée aux cannabinoïdes de synthèse.
Department of Psychology, Bowling Green State University, USA.
Lauritsen KJ, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 24 février 2016 :1-8. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Selon une étude, les enfants épileptiques pourraient bénéficier d’un traitement au CBD
Allemagne: Le Bundesrat soutient l’usage médical du cannabis pour les patients en souffrance et en soins palliatifs
Italie: L’armée a commencé à cultiver du cannabis destiné à un usage médical
Science/Homme: Le THC efficace pour une femme n’arrivant pas à prendre du poids après de nombreuses interventions chirurgicales

Il y a deux ans

Monde: les économistes du prix Nobel exhortent à la fin de la guerre contre les drogues

 

IACM-Bulletin du 30 Mai 2016

 

 

Science/Animal: Une nouvelle fonction des récepteurs CB2 dans le cerveau?

Se joue dans le cerveau un jeu délicat de substances de signal et d’activités cellulaires. Les scientifiques du Neuroscience Research Centre and Centre for Neurodegenerative Diseases (DZNE) de Berlin en Allemagne, ont, maintenant, pu identifier un autre élément clé de cet ensemble. Lors d’une étude de laboratoire, ils ont trouvé que les récepteurs cannabinoïdes 2 influent le processus d’information de l’hippocampe. Il se pourrait que les résultats de la recherche aident à approfondir notre compréhension de la schizophrénie et de la maladie d’ Alzheimer, ont indiqué les auteurs.

“Jusqu’à présent, ces récepteurs étaient considérés comme une partie de notre système immunitaire, sans fonction sur nos cellules nerveuses. Pourtant, l’étude montre qu’ils jouent un rôle important du processus du signal du cerveau,”explique le professeur Dietmar Schmitz, porte parole du DZNE-Site Berlin et directeur duNeuroscience Research Centre of the Charité. Comme les chercheurs l’ont montré pour le modèle animal, les récepteurs CB2 augmentent le seuil d’excitation des cellules nerveuses de l’hippocampe, région du cerveau. “ L’activité cérébrale, en cas de schizophrénie, dépression, maladie d’Alzheimer ou autres maladies neurophychiatriques est dérangée. Ce qui permet au professeur Schmitz de conclure que les produits pharmaceutiques pourraient influencer l’activité des cellules cérébrales et ainsi devenir une partie de la thérapie.

Stempel AV, Stumpf A, Zhang HY, Özdoğan T, Pannasch U, Theis AK, Otte DM, Wojtalla A, Rácz I, Ponomarenko A, Xi ZX, Zimmer A, Schmitz D. Cannabinoid Type 2 Receptors Mediate a Cell Type-Specific Plasticity in the Hippocampus. Neuron. 28 avril 2016. [sous presse]

Science Daily du 2 mai 2016

 

Allemagne: Le gouvernement veut que le cannabis soit disponible sur ordonnance
Le 04 avril, le gouvernement a soutenu un projet de loi qui aiderait la population à se fournir en cannabis et médicaments à base de cannabis. Cette loi devrait être effective en mars 2017. Les fleurs de cannabis séchées et les extraits de cannabis seraient disponibles sur ordonnance dans les pharmacies. Tout médecin pourrait prescrire ; aucune limite, tant en ce qui concerne les maladies que les symptômes, ne serait établie pour la prescription du cannabis. Le système de Santé remboursera ces dépenses si aucun autre traitement ne fait effet ou produit des effets secondaires indésirables.

Jusqu’à présent, seulement de grands malades avaient accès aux traitements à base de cannabis qui n’étaient pas remboursés. “Notre but est que les malades graves soient le mieux soignés,” a indiqué le ministre de la Santé, Hermann Groehe. Le gouvernement établira une agence du cannabis qui supervisera la production de plants de cannabis et l’importation si besoin.

Reuters du 4 2016

En bref
 

Monde: Le site web de Medical Cannabis Declaration poursuit son action avec un cours sur le cannabis médical
Pendant sa campagne de financement, la Medical Cannabis Declaration poursuit son action en présentant “The endocannabinoid system: the body’s own cannabinoids and cannabinoid receptors (le système endocannabinoïde: les endocannabinoïdes du corps et les récepteurs cannabinoïdes)”:Medical Cannabis Declaration
Crowdfunding: Say Yes to Cannabis as Medicine
Science/Homme: La légalisation du cannabis à Washington n’a pas eu d’effet sur l’accès du cannabis par les adolescents
Une étude, qui doit être présentée au Pediatric Academic Societies 2016 Meeting, ne montre pas de changement dans la proportion d’adolescents trouvant un accès facile au cannabis, après que son usage récréatif est légalisé pour les adultes.
Science Daily du 30 avril 2016
Etats-Unis: L’huile de CBD à faible concentration de THC est légalisée en Alabama
Le gouverneur de l’Alabama, Robert Bentley, le 4 avril, a signé le projet de loi qui autorise l’huile CBD (cannabidiol) dans l’Etat. Cette loi nouvelle autorise un pourcentage de 3% de THC dans l’huile.
Times Free Press du 4 avril 2016
Etats-Unis: L’autorité (DEA)en matière de drogues est en train de penser à une nouvelle classification du cannabis
La DEA ou Drug Enforcement Administration est en train de penser à une nouvelle classification de la marijuana (cannabis) qui passerait de la classe I à la classe II, ce qui supprimerait de nombreuses restrictions notamment en ce qui concerne la recherche.
UPI du 10 mai 2016
Royaume-Uni: Suggestion pour un marché du cannabis régulé
Les dispositions d’un cadre global d’un marché du cannabis régulé pour le Royaume-Uni ont été publiées le 8 mars 2016. C’est l’oeuvre d’un ensemble d’experts réunis par les Liberal Democrats.
Framework for a regulated cannabis market
Canada: Les pharmaciens hospitaliers reconnaissent leur méconnaissance du cannabis médical
Selon une étude incluant 769 participants, 55,2% des pharmaciens hôspitaliers reconnaissent que le cannabis est un produit de pharmacie efficace. 17,2% pensent connaître ce produit et 65% indiquent ne pas avoir reçu de formation à ce sujet.
Mitchell F, et al. Can J Hosp Pharm 2016;69(2):122-130.
Science/Animal: L’Inhibition de la cyclo-oxygenase-2 impliquant les récepteurs CB1 pourrait réduire l’anxiété et la dépression
De récentes études ont suggéré que l’inhibition de la cyclo-oxygenase-2 (COX-2) pourrait constituer une nouvelle approche de différents troubles, y compris l’anxiété et la dépression grave. Ces effets pourraient être transmis par l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1, entre autres.
Department of Psychiatry and Behavioral Sciences, Vanderbilt University Medical Center, Nashville, USA.
Gamble-George JC, et al. Elife. 10 mai 2016;5. [sous presse]
Science/Homme: Le spray de cannabis est efficace pour traiter la spasticité de la sclérose en plaques
1615 patients présentant une sclérose en plaques ont été traités pour leur spasticité avec le spray de cannabis Sativex, et réunis à partir de 30 centres situés en Italie. Après un mois de traitement, les chercheurs ont trouvé que 70.5% des patients indiquaient une amélioration ≥20% et que 28.2% atteignaient une amélioration ≥30%.
Department of Medical, Surgical Science and Advanced Technology « GF Ingrassia », University of Catania, Italy.
Patti F, et al. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 9 mai 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le Sativex a été efficace pour traiter la spasticité de la sclérose quel que soit le traitement préalable
Dans une étude incluant 219 patients présentant une sclérose en plaques, le spray de cannabis Sativex a produit un soulagement stable avec une bonne tolérance quels que soient les traitements anti-spasticité préalables.
Department of Neurology, Augusta Hospital Anholt, Isselburg-Anholt, Germany.
Haupts M, et al. EUR Neurol 2016;75(5-6):236-243.
Science/Homme: Le cannabis n’a pas été efficace pour traiter la maladie d’Huntington
Dans une étude croisée en double aveugle a réuni 26 patients atteints de la maladie d’Huntington qui ont pris l’extrait de cannabis Sativex pendant 12 semaines et un placébo pendant 12 autres semaines. Aucune différence motrice ou cognitive n’a été détectée. Les résultats fonctionnels et de comportement n’ont pas été modifiés pendant les traitements avec le Sativex et le placébo.
Neurology Department, Hospital Ramón y Cajal, Carretera de Colmenar, Madrid, Spain.
López-Sendón Moreno JL, et al. J Neurol. 9 mai 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 peut être bénéfique en cas de maladie de Parkinson
Dans un modèle animal de la maladie de Parkinson (rat) les scientifiques ont trouvé que les récepteurs CB1 jouent un rôle crucial lors du traitement de la maladie avec du simvastatin. Les récepteurs CB1 pourraient bien être une cible thérapeutique du traitement.
Department of Neurology, The Third Affiliated Hospital of Sun-Sen University, Guangzhou, China.
Mackovski N, et al. Life Sci. 4 mai 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Les cannabinoïdes influencent les propriétés migratoires et mécaniques des cellules du cerveau cancéreuses
Trois lignées cellulaires différentes de glioblastome (cancer du cerveau) ont été traitées avec des cannabinoïdes. Les chercheurs ont trouvé que les cannabinoïdes sont capables d’influencer les propriétés migratoires et mécaniques d’une lignée cellulaire de manière spécifique. Les auteurs ont écrit qu’ils pouvaient “montrer qu’une raideur généralisée” est un repère important de l’envahissement des cellules malades de notre modèle, et ainsi pourraient être testés cliniquement. De plus, il a été montré que les cannabinoïdes représentent un potentiel d’approches thérapeutiques du gliobastome.”
Institute of Anatomy and Cell Biology, Martin Luther University Halle-Wittenberg, Germany.
Hohmann T, et al. Cell Adh Migr. 5 mai 2016 May 5:0. [sous presse]
Science/Animal: Investigation du mécanisme d’action du CBD en cas de schizophrénie
Lors d’une étude sur le modèle animal (rat) de schizophrénie, des scientifiques ont démontré un nouveau mécanisme pour les propriétés putatives antipsychotiques du CBD (cannabidiol) dans le circuit mésolimbique. Ils ont écrit: “Nous indiquons spécifiquement que le CBD peut atténuer à la fois les corrélats neuronaux des sytèmes dopaminergique et comportemental de la sensibilisation mésolimbique dopaminergique.”
Schulich School of Medicine and Dentistry, University of Western Ontario, London, Canada.
Renard J, et al. J Neurosci 2016;36(18):5160-9.
Science/Animal: Le CBD réduit la catalepsie causée par l’haloperidol
Le médicament anti-psychotique halopéridol pourrait causer des effets secondaires moteurs. Il a été montré que le CBD (cannabidiol) réduisait la catalepsie (rigidité musculaire) induite par ce médicament et que cet effet était transmis par l’activation des récepteurs 5-HT1A.
Medical School of Ribeirão Preto, University of São Paulo, Brazil.
Sonego AB, et al. Behav Brain Res 2016;309:22-28.
Science/Animal: Les endocannabinoïdes réduisent le prurit
L’augmentation des concentrations d’endocannabinoïdes en inhibant l’hydrolase d’acide gras ou le lipase monocylglycérol ont réduit le prurit (démangeaison) des souris.
Department of Pharmacology, Drug Discovery and Research Center, Gulhane Academy of Medicine, Ankara, Turkey.
Yesilyurt O, et al. Arch Dermatol Res. 28 avril 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les endocannabinoïdes réduisent l’inflammation causée par les vésicants
Les vésicants y compris la moutarde de soufre causent des inflammations dermiques, des oedèmes, et des cloques. L’augmentation des niveaux d’endocannabinoïdes par l’inhibition de l’hydrolase d’acides gras a réduit ces effets pour la souris.
Ernest Mario School of Pharmacy, Rutgers University, Piscataway, USA.
Wohlman IM, et al. Toxicol Appl Pharmacol. 25 avril 2016. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution du risque de diabètes
Science/Homme: Une consommation simultanée de THC de d’alcool augmente les concentrations de THC dans le sang

Il y a deux ans

Etats-Unis: la Chambre des représentants met un arrêt aux poursuites fédérales contre les consommateurs de cannabis médical dans les Etats où celui-ci est autorisé
Etats-Unis: le Minnesota est le 22ème Etat à promulguer une loi organisant un programme de cannabis à usage médical. C’est une des plus restrictives du pays
Science/Homme: un rapport indique que le Cannabidiol peut améliorer un désordre du sommeil complexe de la maladie de Parkinson

 

IACM-Bulletin du 07 Juin 2016

 

IACM: Collaboration entre la revue Cannabis and Cannabinoid Research et l’IACM
Cannabis and Cannabinoid Research, la revue en libre accès de Mary Ann Liebert, Inc., publishers, annonce la collaboration d’un nouveau partenaire, l’IACM, l’International Association for Cannabinoid Medicines. Cette nouvelle collaboration permettra de promouvoir les missions du journal et de l’association et approfondir la connaissance sur le cannabis, les cannabinoïdes et le système endocannabinoïde en vue d’une application médicale et thérapeutique. Le Dr Mark Ware, président de l’IACM, accueille cette collaboration avec la revue, en disant “sa joie d’augmenter le volume de publication de recherche clinique qui, désormais, sera disponible aux professionnels et preneurs de décisions du secteur de la santé.”

Cette revue que dirige le Dr Daniele Piomelli, Cannabis and Cannabinoid Research, fournit une tribune en libre accès de publication pour l’exploration psychosociale, médicale et scientifique du cannabis, des cannabinoïdes et du système endocannabinoïde.”Nous sommes heureux que l’IACM soit un de nos partenaires. Cette association est engagée sur l’approfondissement de la connaissance du cannabis et des cannabinoïdes en médecine,” a indiqué Jordan Schilling, directeur de Open Access Publishing à Mary Ann Liebert, Inc., publishers. “Cette alliance bénéficiera à tous les deux, l’IACM et Cannabis and Cannabinoid Research.”

Communiqué de presse de Mary Ann Liebert du 23 mai 2016

Alphagalileo du 23mai 2016

 

Etats-Unis: La Louisianne est le 25ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
Le 19 mai, le gouverneur de la Louisianne, John Bel Edwards, a signé la loi qui fait de la Louisianne le premier Etat du sud à créér un programme exhaustif de cannabis à usage médical. La nouvelle loi remplace des termes de la loi actuelle qui indique que les médecins devaient prescrire du cannabis médical aux patients, ce qui est chose impossible au vu de la loi fédérale. Selon les termes de la loi actuelle, les médecins pourront recommander le cannabis à leurs patients. Les conditions d’approbation incluent maintenant le cancer, le VIH, le sida, la cachexie ou syndrome de perte, les troubles convulsifs, l’épilepsie, la spasticité, la maladie de Crohn, la distrophie musculaire et la sclérose en plaques.

Le projet de loi ne modifie pas les termes du Therapeutic Research Act de l’Etat limitant les produits issus du cannabis à des formules non herbeuses, pas plus qu’il ne limite la culture de cannabis autorisée à un seul producteur, ou la diffusion des produits issus du cannabis à pas plus de dix pharmacies autorisées. Ces restrictions appartenaient à la législation votée l’an dernier.

Southern Cannabis du19 mai 2016

NORML of 19 May 2016

 

Macédonie: Le gouvernement légalise l’usage médical du cannabis
Le 14 mai, le ministre de la Santé de la Macédonie, Nikola Todorov, a indiqué que le cannabis médical serait disponible dans les pharmacies du pays à partir de fin mai. Todorov a indiqué aux journalistes que les amendements à la Law on Control of Drugs and Psychotropic Substances (loi de controle sur les drogues et les substances psychotropes) ont rendu les produits issus du cannabis possibles pour un usage médical, pour les personnes souffrant de maladies graves, telles que les pathologies malignes, la sclérose, et l’épilepsie chez l’enfant.

Le ministre de la Santé de Macédoine et l’Agency for Medicinal Products and Medical Devices inviteront des experts étrangers pour former les pharmaciens et spécialistes à l’usage efficace et sûr des produits issus du cannabis.

New China du 15 mai 2016
En bref

Science/Etats-Unis: Alors que de plus en plus d’Etats légalisent l’usage médical du cannabis, le problème de consommation des adolescents décline
Une étude incluant 216 000 adolescents, issus de 50 Etats indique que le nombre d’adolescents liés à des problèmes dus au cannabis décline. Les taux de consommation de cannabis par les jeunes adolescents déclinent également. Par contre, le nombre d’adultes consommant du cannabis a augmenté. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de la Washington University School of Medicine à St. Louis ont examiné les données de consommation de drogue des jeunes gens entre 12 et 17 ans, et ce sur une période de temps de 12 années.
Science Daily du 24 mai 2016

Etats-Unis: Il se peut que l’Ohio devienne le prochain Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
L’Ohio sera le prochain Etat à légaliser le cannabis médical, si le gouverneur John Kasich signe le projet de loi. Après plus d’une journée de doute quant au vote du projet de loi par le Sénat, le vote a été remporté par 18 voix contre 15, le 25 mai. La chambre des représentants a aussi approuvé la loi par 67 voix contre 28.
The Columbus Dispatch du 26 mai 2016

Etats-Unis: La Chambre des représentants a voté en faveur de la permission accordée aux médecins des Veteran Affairs de discuter de l’usage du cannabis avec leurs patients
La Chambre (au niveau fédéral), le 19 mai, a voté pour permettre aux médecins qui traitent les vétérans des guerres de discuter de l’usage du cannabis médical avec leurs patients. Bien que cette permission ne sera produira que dans les Etats où le cannabis médical est déjà légal, voilà la plus forte indication d’un changement de point de vue du Congress sur le cannabis à usage médical. Le vote à 233 voix pour et 189 contre est la première victoire pour la proposition, qui n’avait pu passer les années précédentes.
UPI du 20 mai 2016

Etats-Unis: Une étude sur le cannabis en cas de trouble du stress post traumatique approuvée par l’agence de controle des drogues
Le 19 avril, l’agence de controle des drogues (Drug Enforcement Administration, DEA) a donné son approbation finale pour une étude de cannabis fumé en cas de trouble du stress post traumatique. L’essai sera réalisé sur 76 vétérans américains. C’est la première fois qu’un essai clinique dont le but est de d’étudier la forme fumée des plants de cannabis comme prescription approuvée par la FDA reçoit une approbation pleine et entière.
Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies, mai 2016

Science/Animal: Le trouble du stress post traumatique est associé à une concentration réduite des récepteurs CB1 dans une certaine région du cerveau
Dans le modèle animal de stress post traumatique (PTSD), et chez la souris, traitée avec de l’alcool, le nombre de récepteurs CB1 a diminué dans le stratium (une région du cerveau), ce qui peut expliquer les effets thérapeutiques du cannabis en cas de stress post traumatique et d’alcoolisme.
VA Medical Center, Detroit, Etats-Unis.
Matchynski-Franks JJ, et al. PLoS One 2016;11(5):e0155759.

Science/Homme: La consommation de cannabis est sans effet sur le volume de matière grise du cerveau
Une étude a été menée sur 20 gros consommateurs de cannabis et 22 non-consommateurs qui ont été suivis pendant trois ans. La consommation de cannabis n’a pas eu d’effet sur le volume de matière grise. Pourtant, il a été observé une corrélation entre des problèmes liés au cannabis et le volume de matière grise dans plusieurs régions du cerveau: l’hippocampe gauche, les amygdales et le gyrus temporal supérieur.
Department of Psychiatry, Academic Medical Centre, University of Amsterdam, Hollande.
Koenders L, et al. PLoS One. 25 mai 2016;11(5):e0152482.

Science/Animal: Les agonistes des récepteurs CB1ont prévenu l’hyperactivité des voies respiratoires
Un cannabinoïde synthétique (ACEA), qui active les récepteurs CB1, a prévenu, chez la souris, l’hyperactivité des voies respiratoires provoquée par un agent chimique.
Faculty of Pharmacy, Hacettepe University, Sihhiye, Ankara, Turquie.
Bozkurt TE, et al. Respir Physiol Neurobiol. 20 mai 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le CBD et le moringin, un composant du benzolivier, agissent de manière synergétique contre l’inflammation
Lors d’expériences sur certaines cellules blanches (macrophages), la combinaison de CBD (cannabidiol) et de moringin, un composant de l’arbre bensolivier, a montré des propriétés anti-inflammatoires et des effets anti-oxydants.
IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo », Messina, Italie.
Rajan TS, et al. Fitoterapia. 2À mai 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le THC ainsi que le CBD ont réduit la douleur neuropathique causée par la cisplatine
Une étude menée sur les souris a montré que le THC et le CBD ont réduit l’intensité de la douleur neuropathique causée par l’agent de chimiothérapie cisplatine. Aucun cannabinoïde n’a empêché le développement de la douleur neuropathique due au traitement avec le cisplatine.
Department of Psychology, University of Mississippi, Etats-Unis.
Harris HM, et al. Planta Med. 23 mai 2016. [sous presse]
Science: L’irradiation Gamma n’a pas d’effet significatif sur le cannabis
Pour éviter la contamination microbienne, le cannabis peut être soumis à l’irradiation gamma. Or, dans une étude sur les effets de l’irradiation gamma, les effets ont été limités à une réduction de quelques terpènes présents dans le cannabis.
Bedrocan International, Veendam, Hollande.
Hazekamp A. Front Pharmacol 2016;7:108.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 a augmenté le développement du cancer du foie alors que l’activation des récepteurs CB2 ont réduit ce développement
De la même manière que leur rôle dans le développement de la fibrose du foie, les récepteurs CB1 et CB2 exercent des effets opposés sur le développement du cancer du foie. Chez la souris, l’activation des récepteurs CB1 a augmenté le développement de ce cancer alors que l’activation des récepteurs CB2 en a fait diminuer le développement.
Department of Medicine, Columbia University, New York, Etats-Unis.
Suk KT, et al. Gut. 11 mai 2016. [sous presse]

Science: Des composants de plusieurs plantes influencent le système endocannabinoïde
Il existe plusieurs plantes dont les composés chimiques influencent le système endocannabinoïde. On les trouve dans la nourriture, les épices et des herbes culinaires.
PHYTECS, Vashon, Etats-Unis.
Russo EB. Trends Pharmacol Sci. 11 mai 2016.[sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Après une transplantation de cellules souches sanguines, le CBD a amélioré les résultats thérapeutiques
Canada: La Cour suprême énonce que le cannabis est un produit légal, quelle que soit sa forme

Il y a deux ans

Science/Homme: Les effets pharmacologiques des variétés de cannabis riches en CBD diffèrent de ceux issus des variétés riches en THC

 

IACM-Bulletin du 27 Juin 2016

 

Etats-Unis: L’Ohio est le 25ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
Le 8 juin, le gouverneur John Kasich a signé la loi sur le cannabis médical. Ohio devient le 25 ème Etat (26ème si on compte Washington, D.C) à autoriser l’usage médical du cannabis. Les mesures sont plus restrictives que dans d’autres Etats. Les patients ne sont pas autorisés à fumer le cannabis; ils doivent l’ingérer en l’incluant dans des produits comestibles ou utiliser un vaporisateur. Les patients ne sont pas non plus autorisés à cultiver leur cannabis. Seulement quelques pathologies ( y compris l’épilepsie, la douleur chronique, le cancer) sont qualifiées en vue d’ une recommandation médicale.

Les défenseurs du cannabis médical avaient lancé une campagne afin que les électeurs décident d’une loi moins restrictive. Mais la loi approuvée par la législature et signée par le gouverneur Kasich
est destinée à parer des mesures plus permissives. Et, il semble que cela a fonctionné: le groupe favorable à l’initiative de départ a récemment suspendu sa campagne.
Cette année a été symboliquement marquée comme l’année du cannabis médical: avec le passage de cette législation dans les Etats de Pennsylvanie et de l’Ohio, près de 175 millions d’Américains, donc plus de la moitié de la population, a accès au cannabis médical.

Washington Post du 9 juin2016

 

Science/Israël: La plupart des patients soignés avec du cannabis en tirent un bénéfice
La première étude sur les profils des patients qui bénéficiaient d’un traitement autorisé par le ministre de la Santé a été révélée le 25 mai, lors du sixième congrés international de Jérusalem sur la politique de santé. C’est le Prof. Pesach Shvartzman de la Ben-Gurion University of the Negev qui l’a réalisée. Les patients ont été observés dans trois cliniques de la douleur et ont été interviewés par téléphone pendant les trois premiers mois de leur traitement, puis chaque quatre mois pendant deux ans.

321 patients non-cancéreux et 78 patients atteins d’un cancer ont participé à cette étude. La moyenne d’age pour le premier groupe était de 50,1 ans et de 57,5 ans pour le second. 99,6% d’entre eux avaient demandé un traitement à base de cannabis, car les traitements conventionnels ne les soulageaient pas. Prés de 56% le désiraient à cause des effets secondaires. Les ¾ des patients ont fumé le cannabis, alors que 21% le prenaient sous forme d’huile, et le reste en vaporisations.
La plupart des participants ont indiqué que leur douleur, nausée, anxiété, appétit et impression générale s’étaient améliorés. Moins de 1/10 ont indiqué avoir arrêté de prendre du cannabis après le premier interview et 6% après le second à cause des effets secondaires ou parce que le traitement était inefficace.

Jerusalem Post du 26 ma 2016

 

Science/Homme: La consommation de cannabis par les adultes n’est pas liée à des problèmes de santé
Une nouvelle étude indique que les personnes qui ont fumé du cannabis pendant plus de 20 ans sont en aussi bonne santé, mis à part le risque augmenté de gingivite, que celles qui n’en ont pas consommé. “Les seules mesures qui semblent indiquer un réel problème de santé sont les maladies parodontales,” a indiqué l’auteur Terrie Moffitt, de la Duke University à Durham, Caroline du Nord.

Pour la nouvelle étude, les chercheurs ont étudié 1037 personnes nées en Nouvelle Zélande entre
1972 et 1973. Les participants avaient entre 30 et 38 ans. Environ 65% ont indiqué consommer du cannabis, à un moment ou à un autre, après 18 ans. Les chercheurs n’ont pas trouvé de lien entre consommation de cannabis et mauvais état de santé d’un certain nombre de conditions comme la fonction pulmonaire, l’inflammation systémique, la santé du métabolisme, la pression sanguine, et l’indice de masse corporelle (qui est une relation entre le poids et la taille).

Meier MH, Caspi A, Cerdá M, Hancox RJ, Harrington H, Houts R, Poulton R, Ramrakha S, Thomson WM, Moffitt TE. Associations between cannabis use and physical health problems in early midlife: a longitudinal comparison of persistent cannabis vs tobacco users. JAMA Psychiatry. 1er juin 2016. [sous presse]

Reuters du 1er juin 2016

 

En bref
 

Science/Homme: Selon une étude réalisée via internet, de nombreux patients TDAH se soignent seuls et avec succès avec du cannabis
Suite à une recherche poussée sur les forums d’internet, de nombreux patients présentant un trouble de l’attention considèrent que le cannabis constitue une thérapie de leur condition.
Duke University Medical Center, Durham, Etats-Unis.
Mitchell JT, et al. PLoS One 2016;11(5):e0156614.
Science/Etats-Unis: La plupart des oncologues pédiatres soutiennent l’accès au cannabis
Une étude indique que la plupart des oncologues de pédiatrie soutiennent l’accès à la thérapie du cannabis. Ces résultats ont été présentés lors du meeting annuel de l’American Society of Clinical Oncology de 2016. Les enquêteurs de divers centres de traitement ont examiné 654 pédiatres oncologues, y compris les infirmières de trois centres de l’Illinois, du Massachusetts, et de Washington. Plus de 300 d’entre eux (46%) ont répondu à l’enquête. 92% d’entre eux ont indiqué “qu’ils étaient prêts à aider leurs jeunes patients atteints de cancer à accéder au cannabis médical,” et 1/3 a reconnu que la thérapie à base de cannabis était efficace dans les premiers moments de traitement de la maladie.
Ananth PJ, et al. J Clin Oncol 2016;34 (suppl; abstr 10581)
Science/Homme: Le THC n’est pas associé à une progression de la fibrose hépatique des patients présentant un VIH ou un VHC
Parmi 575 femmes infectées par le VIH ou le VHC ( virus hépatite C), le THC n’a pas été associé à une progression de la fibrose hépatique. L’alcool a été par contre associé à la fibrose hépatique.
University of California San Francisco, Etats-Unis.
Kelly EM, et al. Clin Infect Dis. 25 mai 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les opioïdes et les cannabinoïdes réduisent synergiquement la douleur
Lors d’une étude sur les souris, une combinaison d’opioïdes et de cannabinoïdes a agi de manière synergétique pour réduire la blessure nerveuse induite par allodynie.
University of Sydney at Royal North Shore Hospital, Australie.
Kazantzis NP, et al. Br J Pharmacol. 9 juin 2016 . [sous presse]
Science/Animal: Le CBD pourrait augmenter l’efficacité de l’agent chimiothérapeutique doxorubicin
Lors d’une étude sur les souris, l’activation des TRPV2 (récepteurs vanilloid type-2) par le CBD a accru de manière significative l’assimilation de la doxorubicine et l’apoptose (mort programmée des cellules) des cellules du cancer du sein triple négatif.
Wexner Medical Center, The Ohio State University, Etats-Unis.
Elbaz M, et al. Oncotarget. 27 mai 2016. [sous presse]
Science/Homme: Les troubles liés au cannabis décroissent au sein de la population adolescente des Etats-Unis
L’an dernier, les troubles liés à la consommation de cannabis des adolescents ont décliné d’environ 24%, au vu de la période allant de 2002 à 2013.
Washington University School of Medicine, St. Louis, Etats-Unis.
Grucza RA, et al. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry 2016;55(6):487-494.e6.
Science/Homme: L’utilisation du Palmitoylethanolamide n’a pas été efficace pour traiter la douleur neuropathique
Il a été montré lors d’une étude contrôlée avec placébo incluant 68 patients souffrant de douleur neuropathique après une blessure de la moelle épinière que l’endocannabinoïde palmitoylethanolamide (PEA) n’est pas efficace pour traiter la réduction de la douleur et de la spasticité.
Spinal Cord Injury Centre of Western Denmark, Viborg, Danemark.
Andresen SR, et al. Pain. 25 mai 2016. [sous presse]
Science/Hollande: La culture légale du cannabis pourrait protéger les hommes de certains crimes et délits
La légalisation de la culture du cannabis et sa circulation évite des meurtres, des agressions ou des accidents dus à la mauvaise qualité du produit. Les droits de l’Homme dominent les conventions sur la drogue des Nations Unies qui interdisent la culture et le trafic du cannabis. Telle est la conclusion d’une étude conduite dans 27 grandes municipalités par Piet Hein van Kempen, professeur de droit pénal à la Radboud University à Nijmegen.
Volkskrant du 30 mai 2016
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 accélère la cicatrisation des plaies
Lors d’une étude sur les souris, l’activation des récepteurs CB2 a amélioré la cicatrisation en réduisant l’inflammation, en accélérant l’épithélialisation et en atténuant la formation de la cicatrice. Les auteurs ont écrit que les agonistes des récepteurs CB2 pourraient constituer une nouvelle perspective de la thérapie des blessures de la peau.
China Medical University School of Forensic Medicine, Shenyang, Chine.
Wang LL, et al. EUR J Pharmacol. 3 juin 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Le CBD pourrait améliorer l’épilepsie par ces effets sur certains canaux des membranes cellulaires
Des études sur les cellules suggèrent que le cannabidiol (CBD) pourrait agir en exerçant des effets anti-convulsifs, au moins en partie, par son action sur certains canaux des membranes cellulaires (canaux sodiques liés au voltage). Le courant résurgent pourrait être une cible prometteuse pour traiter le syndrome de l’épilepsie.
Neuroscience Research Building, Indianapolis, Etats-Unis.
Patel RR, et al. Brain. 5 juin 2016. [sous presse]
Science/Homme: La consommation de cannabis pendant la grossesse n’est pas associée à des répercussions néfastes
Dans une étude incluant 12 069 femmes enceintes, la consommation de cannabis, à l’exclusion d’autres drogues, n’a pas été associée à des répercussions néfastes significatives pendant la grossesse et après la naissance, même en cas de naissance prématurée ou quand on observe le poids du nouveau né.
Baylor College of Medicine, Houston, Etats-Unis.
Chabarria KC, et al. Am J Obstet Gynecol. 2 juin 2016 Jun. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 a réduit la nausée et les vomissements
Dans une étude sur les musaraignes (Suncus murinus), l’activation des récepteurs CB2 a réduit la nausée et les vomissements.
University of Guelph, Canada.
Rock EM, et al. EUR J Pharmacol. 2 juin 2016. [sous presse]
Science/Homme: Différences entre consommateurs de cannabis récréatif et médical
Une étude formée à partir des données de la National Survey on Drug Use and Health de 2013, aux Etats-Unis, montre que les adultes qui consomment du cannabis à titre médical et récréatif partagent certaines caractéristiques; ceux qui consomment du cannabis pour un usage médical sont en moins bonne santé et en font un usage quotidien.
University of Michigan, Ann Arbor, Etats-Unis.
Lin LA, et al. Addict Behav 2016;61:99-103
Science/Animal: La prise d’acide linoléique influence le système endocannabinoïde
Lors d’une étude sur 16 vaches, la prise d’acide linoléique a réduit le nombre des récepteurs CB2 et a fait décroitre les enzymes qui produisent les endocannabinoïdes.
Agricultural Sciences and Natural Resources University, Sari, l’Iran.
Abolghasemi A, et al. Theriogenology. 11 mai 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le Sativex pourrait aider le sevrage du cannabis
Dans une série de cas de cinq sujets dépendants au cannabis, l’extrait de cannabis Sativex s’est révélé efficace pour réduire les symptômes de sevrage.
Campbell Family Mental Health, Research Institute, Toronto, Canada.
Trigo JM, et al. J Addict Med. 3 juin 2016. [souse press]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 est neuro-protectrice du saignement germinal de la matrice
Les chercheurs se sont intéressés aux mécanismes qui soustendent la neuroprotection par les récepteurs CB2 en cas d’hémoragie dans la matrice. L’hémoragie de la matrice est un saignement dans une région du cerveau en développement, où les cellules nerveuses et glia sont produites.
Third Military Medical University, Chongqing, Chine.
Tao Y, et al. Brain Behav Immun. 31 mai 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les transporteurs ABC ne réduisent pas l »assimilation de CBD dans le cerveau
Les transporteurs ABC, ainsi nommés, ne réduisent pas l’assimilation de cannabidiol (CBD) dans le cerveau. Ces transporteurs sont connus pour réduire l’assimilation d’autres produits médicinaux dans le cerveau.
University of Sydney, Australie.
Brzozowska N, et al PeerJ. 26 mai 2016;4:e2081.
Science/Cellules: Les mécanismes des effets anti-inflammatoires du CBD ont été étudiés
Divers mécanismes des effets anti-inflammatoires du CBD ont été révélés, y compris une réduction des cellules T (Th17), qui sont des cellules T pro-inflammatoires produisant de l’interleukin 17 (IL-17).
Sackler Faculty of Medicine, Tel Aviv University, Israël.
Kozela E, et al. J Neuroinflammation 2016;13(1):136.
Science/Homme: Les effets secondaires des cannabinoïdes synthétiques sont plus sévères que ceux du cannabis
Dans un groupe composé de 70 consommateurs de cannabis et de 17 autres personnes qui ont consommé des cannabinoïdes de synthèse, admis à l’hôpital, les overdoses des cannabinoïdes synthétiques ont causé de manière significative plus d’effets indésirables sur le système nerveux et le coeur que le cannabis.
The Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York, Etats-Unis.
Zaurova M, et al. J Med Toxicol. 2 juin 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le cannabis et l’alcool pourraient être à la fois des substituts et des compléments
Une revue indique que le cannabis et l’alcool agissent comme substituts et comme compléments. Les règles relatives à une substance pourraient affecter par inadvertance la consommation d’autres substances.
Alcohol Research Group, Emeryville, Etats-Unis.
Subbaraman MS. Subst Use Misuse. 1er juin 2016:1-16. [sous presse]
Science/Animal: Le système endocannabinoïde participe au rythme cardiaque
Le signal endocannabinoïde d’une certaine région du cerveau, la substance grise périaquéductale, influence la tonicité du système nerveux autonome et le rythme cardiaque des rats.
Medical College of Wisconsin, Etats-Unis.
Dean C, et al. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 8 juin 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le système endocannabinoïde pourrait être neuroprotecteur an cas de maladie d’ Alzheimer
La recherche sur des souris soutient l’hypothèse que le système endocannabinoïde pourrait être neuroprotecteur en cas de maladie d’Alzheimer, et que cet effet s’établit avant le début des symptômes cognitifs cliniques clairs de la maladie.
Faculty of Medicine, University of the Basque Country, Leioa, l’Espagne.
Manuel I, et al. Neuroscience 2016;329:284-293.
Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Aux Etats-Unis, la consommation de cannabis des adolescents n’a pas augmenté suite à la promulgation des lois qui en permettent l’usage médical
Science/Homme: Les comptes-rendus relatifs aux bienfaits médicaux du cannabis en confirment les bénéfices pour quelques maladies

Il y a deux ans

Etats-Unis: l’Etat de New York est le vingt troisième État à légaliser l’usage médical du cannabis
Science/Homme: une étude clinique indique que le THC est bénéfique en cas de trouble du stress post-traumatique
Science/Homme: le cannabis pourrait être bénéfique à des patients atteints de cancer
Science/Homme: l’extrait de CBD, Epidiolex est efficace pour les enfants résistant au traitement de l’épilepsie
Science/Homme: une prédisposition génétique à la schizophrénie est associée à une consommation de cannabis

 

IACM-Bulletin du 03 Juillet 2016

 

 

Science/Homme: Une étude clinique montre que le cannabis est bénéfique en cas de trouble bipolaire
Pour quelques malades bipolaires, il se pourrait que le cannabis soulage partiellement les symptômes du trouble bipolaire; c’est ce qu’indiquent des scientifiques du McLean Hospital à Belmont, de l’Harvard Medical School de Boston et de la Tufts University à Medford. Douze patients présentant des troubles bipolaires et qui fument du cannabis, dix-huit qui ne fument pas, 23 consommateurs de cannabis en bonne santé et 21 témoins également en bonne santé ont complété une série de tests neuropsychologiques. Leur humeur a été évaluée trois fois par jour, ainsi que chaque fois qu’ils fumaient du cannabis, ce pendant quatre semaines.

Les résultats indiquent que bien que le cannabis et les troubles bipolaires sont associés à une certaine déficience cognitive, aucune différence entre les deux groupes souffrant de troubles bipolaires n’a été révélée. Ainsi un résultat d’impact négatif entre le trouble bipolaire et la consommation de cannabis sur la cognition n’est pas établi. De plus, les patients présentant ces troubles en consommant du cannabis ont indiqué une réelle amélioration de leur humeur.

Sagar KA, Dahlgren MK, Racine MT, Dreman MW, Olson DP, Gruber SA. Joint Effects: A Pilot Investigation of the Impact of Bipolar Disorder and Marijuana Use on Cognitive Function and Mood. PLoS One 2016;11(6):e0157060.

Science/Homme: Le cannabis par inhalation fait diminuer la douleur neuropathique des patients présentant une blessure de la moelle épinière

L’inhalation de cannabis par vaporisation a réduit la douleur de 42 patients qui souffraient de douleur neuropathique liée à une blessure ou une maladie de la moelle épinière. Ces résultats sont le fruit d’une étude contrôlée par placébo menée par des chercheurs de l’University of California, et publiée dans le
Journal of Pain. Après l’obtention de données de base; les participants ont été soumis à une procédure standard d’inhalation de quatre bouffées de cannabis contenant soit un placébo, soit 2.9%, ou 6.7% de THC à trois moments différents. Un second dosage était programmé trois heures plus tard, et les participants ont choisi d’inhaler 4 à 8 bouffées.

En utilisant une échelle de mesure de l’intensité, les scientifiques ont montré une réponse analgésique significative pour le cannabis vaporisé. Les deux doses actives n’ont pas été significativement distinguées en termes de puissance analgésique. Les auteurs ont conclu que “cette étude permet d’envisager une recherche future qui inclurait des périodes plus longues (semaines et mois) afin d’évaluer l’efficacité du cannabis médical des patients présentant une douleur neuropathique.”
Wilsey B, Marcotte TD, Deutsch R, Zhao H, Prasad H, Phan A. An Exploratory Human Laboratory Experiment Evaluating Vaporized Cannabis in the Treatment of Neuropathic Pain from Spinal Cord Injury and Disease. J Pain. 7 juin 2016. [sous presse]

En bref

Chili: Séminaire sur le cannabis medical
Le 29 et 30 aout, la Fundación Daya and Medicinal Cannabis Users of Arica organise un séminaire sur l’usage médical du cannabis.
Plus d’informations

Science: Le CBD pourrait être converti en THC dans un liquide gastrique simulé
Dans un liquide gastrique simulé, le CBD a été transformé en THC delta-9 et THC delta-8.
Pace Analytical Services, Oakdale, USA.
Merrick J, et al. Cannabis and Cannabinoid Research 2016;1(1):102-112.

Science/Animal: Le CBD ne présente pas d’effets psychoactif mais pourrait augmenter les effets du THC
Lors d’une étude sur les singes rhésus, le CBD (cannabidiol) jusqu’à une dose de 17.8 mg/kg du poids du corps n’a pas présenté d’effet sur les récepteurs CB1, mais a augmenté les effets du THC. Les auteurs suggèrent que l’agonisme CBD au récepteur 5-HT1A « améliore les effets du THC delta-9 transmis par le récepteur CB1. »
The University of Texas Health Science Center at San Antonio, USA.
McMahon LR, et al. Drug Alcohol Depend. 3 juin 2016 [sous presse]

Etats-Unis: La consommation de cannabis des adolescents a diminué sur les vingt dernières années
Selon les données des Centers for Disease Control, le nombre des adolescents ayant consommé du cannabis a diminué: d’un estimé 43% en 1995 à moins de 39% en 2015. Le pourcentage des adolescents qui ont consommé au moins une fois du cannabis dans le mois précédent a aussi décliné: il passe de 25% à moins de 22%.
Report
Table

Etats-Unis: La consommation de cannabis des adolescents diminue au Colorado
Une nouvelle étude indique que la consommation de cannabis par les étudiants du secondaire a légèrement diminué depuis que l’Etat autorise pour les adultes la consommation de cannabis à but récréatif. Le sondage biannuel du Colorado Department of Public Health and Environment révèle que 21.2% des étudiants du secondaire en 2015 avaient consommé du cannabis dans les trente derniers jours. Pour 2011, le chiffre était de 22%, l’année d’avant le vote qui permet l’usage récréatif du cannabis par les adultes de plus de 21 ans.
Reuters du 20 juin 2016

Macédonie: Les médias annoncent que le cannabis médical sera légalisé, mais en fait il ne s’agit que de fibre de chanvre
Les médicaments à partir du cannabis sont devenus légaux le 13 juin en Macédonie, ont annoncé les médias qui citent la responsible de l’agence des médicaments Marija Darkovska-Serafimovska. Mais seulement les produits contenant moins de 0.2% THC, comme par exemple la fibre de chanvre ou le cannabidiol (CBD) qui sont maintenant disponibles en pharmacies. Les agriculteurs de nombreux pays EURopéens peuvent légalement cultiver la fibre de chanvre contenant moins de 0.2% de THC.
Euractiv.com du 14 juin 2016

Science: L’activation des récepteurs CB2 pourraient réduire l’obésité
Une analyse réalisée sur 501 enfants italiens a montré qu’une variante génétique avec un récepteur CB2 fonctionnant moins est associée à une obésité plus prononcée. L’activation des récepteurs CB2 avec un cannabinoïde synthétique (JWH-133) a fait décroitre l’inflammation associée à l’obésité et le stockage des graisses.
The Second University of Naples, Italie.
Rossi F, et al. J Clin Endocrinol Metab. 13 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’ endocannabinoïde 2-AG pourrait réduire la pression intraocculaire
Lors d’expériences sur des souris, le blocage de la dégradation de 2-AG (2-arachidonoyl glycérol) en bloquant le MAGL (monoacylglycérol lipase) a réduit la pression intraocculaire. Les auteurs ont conclu que “le développement d’un bloquant optimisé du MAGL montre un potentiel thérapeutique pour le traitemnt d’un taux élevé de pression intraoculaire.”
Department of Psychological and Brain Sciences Indiana University, Bloomington, USA.
Miller S, et al. Invest Ophthalmol Vis Sci 2016;57(7):3287-3296.

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 pourrait réduire l’hyperactivité des voies respiratoires
Une nouvelle étude sur des rats suggère que l’activation des récepteurs CB1 pourrait supprimer l’hypersensibilité des fibres C vagales induite par les dérivés actifs de l’oxygène. Cette réduction de l’hyper-sensibilité pourrait conduire à une hyperactivité respiratoire réduite.
National Chung-Hsing University, Taichung, Taiwan.
Yeh CM, et al. Pulm Pharmacol Ther. 18 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’anandamide pourrait réduire la douleur neuropathique de la moelle épinière en activant les récepteurs CB2
Le blocage de l’hydrolase d’acide d’amide gras (FAAH) a élevé les niveaux d’anandamide et de palmitoylethanolamide du liquide céphalorachidien qui ont réduit la douleur. Les auteurs supposent que l’anandamide active les récepteurs CB2, GPR18 et GPR55, que l’on pense être des nouveaux récepteurs cannabinoïdes.”
Polish Academy of Sciences, Krakow, Pologne.
Malek N, et al. Pharmacol Res. 17 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs cannabinoïdes pourraient être bénéfique en cas de maladie de Parkinson
La recherche sur le modèle animal de la maladie de Parkinson a montré que les endocannabinoïdes pourraient avoir des effets bénéfiques sur la maladie. Ces effets seraient transmis par les récepteurs cannabinoïdes.
University of Navarra, Pamplona, Espagne.
Celorrio M, et al. Brain Behav Immun. 15 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les cannabinoIdes pourraient être bénéfiques aux patients présentant un tremblement
Dans une étude sur des rats souffrant de troubles moteurs et cognitifs, un cannabinoïde synthétique
(WIN55,212-2) a été bénéfique. Les auteurs ont écrit:” qu’un agent qui active les récepteurs cannabinoïdes pourraient constituer un agent neurprotecteur potentiel pour le traitement des patients présentant un tremblement qui traduit des dysfonctionnements mentaux.”
Kerman University of Medical Sciences, Iran.
Abbassian H, et al. Physiol Behav. 15 juin 2016. [sous presse]

Science/Animal: Les stratégies possibles de réduction du développement de la tolérance aux cannabinoïdes
Des chercheurs, sur des souris, se sont intéressés aux possibilités de réduction du développement de la tolérance aux cannabinoïdes. Leurs résultats montrent un lien fonctionnel entre l’autophagie, le récepteur de signalisation, et le comportement animal régulé par les drogues psychoactives. L’autophagie permet la dégradation ordonnée et le recyclage des composants cellulaires.
Feinberg School of Medicine, Northwestern University, Chicago, USA.
Kuramoto K, et al. Autophagy. 15 juin 2016. [sous presse]

Science: Les noix de muscade inhibent la dégradation des endocannabinoïdes
Des extraits de noix de muscade ont inhibé l’activité des enzymes de l’hydrolase de l’amide d’acide gras (FAAH) et de MAGL (monoacylglycérol lipase), responsables de la dégradation des endocannabinoïdes anandamide et de 2-AG. Ainsi, la noix muscade pourrait accroitre les concentrations d’endocannabinoïde, qui pourraient être responsables de leurs effets psychoactifs.
College of Pharmacy, Chicago State University, USA.
El-Alfy AT, et al. Pharm Biol. 14 juin 2016 :1-6. [sous presse]

Science/Homme: Le THC dans l’haleine permet de détecter une consommation de cannabis récente
Sur 13 sujets qui ont consommé une cigarette de cannabis, les concentrations de THC de l’haleine restent détectables pendant plus de trois heures. Seuls le THC a été détecté, mais non pas les métabolites.
Department of Laboratory Medicine, Ghent University Hospital, Belgique.
Coucke L, et al. Clin Biochem. 8 juin 2016. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé 

Il y a un an

Science/Homme: Le cannabidiol accroit les concentrations de clobazam des enfants épileptiques

Il y a deux ans

Science/Homme: le THC est efficace pour le traitement des enfants sévèrement handicapés
Science/Homme: le nabilone est efficace pour traiter le stress du désordre post-traumatique (PTSD)
Science/Homme: le cannabis est efficace pour traiter les nausées consécutives à un arrêt cardiaque

 

IACM-Bulletin du 17 Juillet 2016

 

Science/Etats-Unis: Les patients âgés prennent moins de médicaments s’ils ont accès au cannabis médical

Une nouvelle étude indique que les médecins prescrivent moins d’analgésiques et autres médications pour les patients âgés et handicapés si ceux-ci peuvent se procurer légalement du cannabis médical. Les chercheurs ont calculé que Medicare a fait l’économie de plus de 165 millions de dollars en 2013 sur les prescriptions dans le district de Columbia et des 17 autres Etats où l’usage médical du cannabis est autorisé. Medicare est une assurance sociale nationale des Etats-Unis d’Amérique. Si l’usage du cannabis médical était autorisé sur l’ensemble du territoire, l’étude prévoit que le programme fédéral économiserait plus de 468 millions de dollars par an pour les handicapés et ceux de plus de 65 ans.

Aucune assurance médicale, ainsi que Medicare ne rembourse le cout du cannabis. Bien que celui-ci est légal dans plus de 25 Etats et le District of Columbia, la loi fédérale continue d’interdire sa prescription quelle que soit la circonstance. La nouvelle étude publiée le 6 juillet dans Health Affairs, était la première à demander s’il existait des preuves de l’usage du cannabis comme médicament, a indiqué un des auteurs W. David Bradford dans une interview téléphonique à Reuters. La réponse est positive, a indiqué Bradford, un économiste de la Santé, professeur à l’University of Georgia d’Athens. “Quand la loi sur la marijuana a été adoptée, il a été noté un rejet des médicaments approuvés par la FDA ,” a-t-il indiqué.

Bradford AC, Bradford WD. Medical Marijuana Laws Reduce Prescription Medication Use In Medicare Part D. Health Aff (Millwood) 2016;35(7):1230-1236.

Reuters du 6 juillet 2016

Science/Homme: Un extrait de CBD a réduit la fréquence des crises d’une forme rare d’épilepsie

La compagnie britannique GW Pharmaceuticals a indiqué que son extrait de CBD, l’Epidiolex, avait permis de réduire la fréquence des crises, lors d’une étude clinique contrôlée en phase 3. La compagnie a indiqué que son médicament avait permis de réduire de manière significative la fréquence mensuelle des crises brèves des personnes souffrant d’une forme rare d’épilepsie appelée syndrome de Lennox-Gastaut (LGS). L’essai avait réuni 171 patients divisés au hasard en 2 groupes: un recevait de l’Epidiolex (20mg/kg du poids du corps) et l’autre un placébo ajouté aux médicaments pris habituellement.

“D’un point de vue médical, l’issue prometteuse de cet essai pour les patients présentant le syndrome Lennox-Gastaut, est très excitante. Ce syndrome se présente chez l’enfant jeune, et est très difficile à traiter. Les thérapies existantes ne répondent pas de manière adéquate à l’attente de la vaste majorité des patients, a indiqué le docteur Dr Linda Laux, Directrice du Comprehensive Epilepsy Center du Ann & Robert H. Lurie Children’s Hospital à Chicago et participante chercheuse de cet essai. “Ces données montrent que l’Epidiolex a le potentiel de fournir une réduction significative des crises de cette population hautement résistante aux traitements, et qu’il présente un bon profil de sécurité et de tolérabilité, ce qui est cohérent avec les expériences cliniques précédentes réalisées avec l’Epidiolex.”

communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 27 Juin 2016

Reuters du 27 juin 2016

Japon: Premières voix à soutenir l’usage médical du cannabis

Le Japon est fier d’avoir une tolérance faible pour les drogues et les armes, mais un petit parti politique se fait le soutien de l’usage médical du cannabis. Le Japon interdit la possession et la culture du cannabis, bien que se dessine un courant dans les pays développés, comme le Canda et les Etats-Unis, de libérer l’usage médical du cannabis. ”Face à une différence importante entre le reste du monde et eux-mêmes, les Japonais ne savent que croire, a indiqué Saya Takagi du New Renaissance Party (Shintō Kaikaku),créé par un ancien membre du parti du premier ministre actuel au pouvoir, Shinzo Abe.

L’idée de légaliser l’usage médical trouve de plus en plus de supporters parmi les rangs de la population âgée qui comprend plus d’un ¼ de la population totale des 127 millions d’habitants. Le gouvernement a indiqué que la légalisation de l’usage médical du cannabis est prématurée, compte tenu du manque de preuves scientifiques. “Nous ne disons pas que le cannabis doit être libéré de toutes restrictions, a indiqué
Minoru Arakaki, qui préside l’association Japanese Clinical Association of Cannabinoids (JCAC). Nous proposons de mener des études afin de savoir quels sont les avantages et désavantages, et que s’il présente une d’utilité, il faut l’utiliser.”

Reuters du 7 juillet 2016

En bref

Science/Australie: L’efficacité du cannabis sera testée sur les mélanomes
Des chercheurs de l’ University of Canberra vont collaborer avec la compagnie Cann Pharmaceutical basée en Israël afin de tester l’efficacité du cannabis pour traiter les mélanomes. L’université a annoncé que l’objet du contrat d’une valeur de 1 million de dollars, est de fournir des variétés spécifiques de cannabis, qui seront administrées aux patients présentant des mélanomes, en sus de leur traitement habituel.
ABC News du 30 juin 2016

Science/Homme: L’usage problématique des opioïdes est plus fréquent chez les patients atteints de douleur que l’usage problématique du cannabis
Une étude incluait 888 patients souffrant de douleur; ceux traités avec des opioïdes ont montré un usage problématique des opioïdes pour 52.6%, et ceux traités avec du cannabis ont montré un usage problématique de celui-ci dans 21.2% des cas.
Department of Psychology, Ariel University, Israël.
Feingold D, et al. Pain Med. 26 juin 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Pour la maladie d’Alzheimer, le THC bloque l’inflammation induite par la bêta amyloïde
Une étude sur les cellules nerveuses de l’homme a montré que la bêta amylioïde, très présente dans la maladie d’Alzheimer, causait une inflammation. Le THC a stimulé le rejet de la bêta amyloïde des cellules nerveuses pour bloquer la réponse inflammatoire et a joué un rôle neuroprotecteur.
The Salk Institute for Biological Studies, La Jolla, USA.
Currais A, et al. Aging and Mechanisms of Disease 2016;2:16012

Science/Animal: Le bêta-carophyllène module l’inflammation causée par le bacille de la tuberculose
En activant le récepteur CB2, chez la souris, le bêta-carophyllène module l’inflammation causée par la tuberculose à mycobacterium bovis. Le mycobacterium bovis est une bactérie et un agent de la tuberculose du bétail. Les auteurs ont écrit que “ces résultats suggèrent que les récepteurs CB2 pourraient représenter une nouvelle cible de la modulation de la réaction inflammatoire induite par les mycobactéries.”
Instituto de Tecnologia em Fármacos-Farmanguinhos, Fundação Oswaldo Cruz, Rio de Janeiro, Brasil.
Andrade-Silva M, et al. Inflamm Res. 5 juillet 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs GPR55 favorise les métastases du cancer du sein
Il a été montré qu’une concentration élevée des récepteurs GPR55 associée à la population du cancer agressif du sein triple négatif présente une probabilité supérieure à développer des métastases, et par la même un pronostic défavorable. L’activation des récepteurs GPR55 par ce ligand endogène présumé, le lysophosphatidylinositol, favorise les métastases.
School of Biology, Complutense University, Madrid, Espagne.
Andradas C, et al. Oncotarget. 21 juin 2016. [sous presse]

Science/Homme: Dans un rapport de cas, la combinaison de la paripéridone, de l’olanzapine avec le cannabis a provoqué le délire
Une over dose de médication antipsychotique, la paripéridone et l’olanzapine, avec le cannabis a provoqué chez un patient un délire et un état de confusion.
University Psychiatric Clinic Ljubljana, Slovénie.
Kokalj A, et al. BMJ Case Rep. 22 juin 2016;2016.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis a amélioré le traitement de la dépendance aux opiacés

Etats-Unis: Les retraités, de plus en plus nombreux vont vivre dans les Etats où l’usage médical du cannabis est légal

Il y a deux ans

Allemagne: Une cour de justice autorise les patients gravement malades à cultiver du cannabis

Science/Homme: Le THC est un produit sûr que l’on peut prescrire médicalement aux personnes âgées

Science/Animal: Le THC peut ralentir la croissance d’une tumeur

 

IACM-Bulletin du 29 Juillet 2016

 

Science/Homme: Les nouvelles lois sur le cannabis médical sont associées à une baisse du nombre d’absences pour maladie au travail

A partir du Current Population Survey, et depuis que le cannabis médical a été légalisé dans 24 Etats, une étude a pu noter la diminution du nombre des absences au travail pour cause de maladie. Les effets les plus notables sont ceux sur les emplois à plein temps, pour les hommes d’âge mûr, groupe le plus à même de se servir du cannabis.

Ces employés à plein temps, âgés de 50 à 59 ans sont 13% de moins à s’absenter pour cause de maladie, depuis la mise en place de la nouvelle législation. Ceux de 30 à 39 ans: 16%. Les résultats de cette étude suggèrent ainsi que la légalisation du cannabis médical faisait décroitre les coûts de l’employeur, puisqu’elle faisait diminuer les absences pour maladie, écrit le Dr. Darin F. Ullman, professeur de l’Economics department de l’University of Wisconsin à Milwaukee, Etats-Unis.

Ullman DF. The Effect of Medical Marijuana on Sickness Absence. Health Economics. 15 juillet 2016. [sous presse]

 

Science/Homme: Une étude clinique indique que l’agressivité diminue après avoir consommé du cannabis

L’utilisation d’une mesure validée du comportement agressif en réponse à une provocation a permis de noter que l’agression subjective augmente après la consommation d’alcool, et diminue après celle de cannabis. L’étude réalisée à l’University of Maastricht, au Pays-Bas, incluait de fortes doses d’alcool (n = 20) et des consommateurs réguliers de cannabis (n = 21), et des contrôles (n = 20). Les consommateurs d’alcool et de cannabis ont respectivement reçu des doses uniques d’alcool et un placébo, ou du cannabis et un placébo, puis ils ont été soumis à certains tests afin de permettre de mesurer leur niveau d’agressivité.

En état de sobriété, l’agression subjective a significativement augmenté suite à l’agression, et ce dans tous les groupes. La prise d’alcool a fait augmenter l’agression subjective alors que le cannabis l’a fait décroitre. Les réponses agressives suite au PSAP (point de soustraction du paradigme de l’agression) ont augmenté suite à la consommation d’alcool et ont diminué après la consommation de cannabis. Les auteurs ont conclu que “respectivement, l’alcool facilite le sentiment agressif alors que le cannabis diminue ce sentiment pour les gros consommateurs d’alcool et les usagers réguliers de cannabis.”

De Sousa Fernandes Perna EB, Theunissen EL, Kuypers KP, Toennes SW, Ramaekers JG. Subjective aggression during alcohol and cannabis intoxication before and after aggression exposure. Psychopharmacology (Berl). 15 juillet 2016. [sous presse]

 

En bref
Science/Homme: Les lois sur le cannabis médical, aux Etats-Unis, sont associées à une perception de la dangerosité accrue
Une étude incluant 1,134,734 adolescents indique que les nouvelles lois sur le cannabis médical sont associées à une augmentation de la dangerosité de ce produit.
Columbia University, New York, USA.
Keyes KM, et al. Addiction. 9 juillet 2016. [sous presse]
Grèce: Le ministre de la Santé veut autoriser l’usage médical du cannabis
Le ministre de la Santé grec a annoncé la formation d’un groupe de travail constitué de professionnels, psychiatres, conseillers scientifiques, et législateurs du premier ministre, des ministres de la Santé et de la Justice, ainsi que des membres des associations de patients afin d’entamer une réflexion sur l’usage médical du cannabis. Greek Reporter du 21 juillet 2016

Allemagne/Canada: Des fleurs de cannabis canadiennes dans les pharmacies allemandes
Selon les communiqués de presse de Tweed, le plus grand producteur de fleurs de cannabis au Canada, et la compagnie allemande MedCann, qui a l’intention de fournir les pharmacies allemandes en produits issus du cannabis, les deux premières variétés du producteur canadien seront disponibles dans les pharmacies allemandes à partir d’août 2016.
Communiqué de presse de Canopy Growth Corporation du 23 juillet 2016

Etats-Unis: La formule liquide de THC Syndros reçoit l’approbation des autorités de santé
La FDA (Food and Drug Administration) a approuvé la solution Syndros de Insys Therapeutics Inc, forme liquide de THC à prendre par voie orale. Syndros pourrait redonner de l’appétit à des patients anorexiques (anorexie due au HIV), à des patients cancéreux victimes de nausées et de vomissements (que cause la chimiothérapie), et qui n’ont pas jusqu’à ce jour répondu de façon satisfaisante aux traitements antiémétiques habituellement proposés.
Pharmacy Times du 11 juillet 2016

Royaume-Uni: La majorité des parlementaires sont favorables au cannabis médical
Plus de la moitié des parlementaires désire voir la légalisation de l’usage médical du cannabis, indique un sondage réalisé par Populus. Le vote à l’issue des débats parlementaires à ce sujet révèle que 58% des parlementaires ont soutenu l’usage du cannabis pour les personnes présentant une pathologie. 27% s’y opposent.
Daily Telegraph du 10 juillet 2016

Science/Homme: Comment prévenir la levée de l’insu lors des études cliniques incluant des cannabinoÏdes?
Lors d’essais contrôlés, en double aveugle sur le THC et les cannabinoïdes, certains patients peuvent percevoir les effets du THC et révéler l’insu. L’insu signifie que les patients ne savent pas s’ils prennent le produit actif (dans notre cas, des cannabinoïdes) ou un placébo.
Les auteurs donnent quelques renseignements pour préserver l’insu et la qualité des études.
Center for Medicinal Cannabis Research, University of California, San Diego, USA.
Wilsey B, et al. Cannabis and Cannabinoid Research 2016;1(1):139-148.

Science/Animal: Les cannabinoïdes pourraient être bénéfiques en cas de diminution cognitive due à l’athérosclérose du cerveau
Une diminution régulière de l’alimentation sanguine du cerveau a provoqué, chez les rats, une détérioration cognitive. Le cannabinoïde synthétique WIN55,212-2 et les endocannabinoïdes ont amélioré la cognition.
Tongji University School of Medicine, Shanghai, Chine.
Su SH, et al. Behav Brain Res. 14 juillet 2016. [Sous presse]

Science/Animal: Le THC et le CBDA agissent synergétiquement contre la nausée
Pour le modèle de la nausée chez le rat, une combinaison de THC et de CBDA ( acide de cannabidiol) agit synergétiquement. Les auteurs ont conclu, à partir de leurs investigations, que l’administration par voie orale de doses (inférieures au seuil) de THC et de CBDA pourrait constituer un nouveau traitement efficace contre la nausée aigue et l’amélioration de l’appétit pour les patients sous chimiothérapie.
Department of Psychology and Collaborative Neuroscience Program, University of Guelph, Canada.
Rock EM, et al. Psychopharmacology (Berl). 20 juillet 2016. [sous presse]

Science/Animal: Un dérivé synthétique du cannabigérol pourrait être utilisé en cas d’inflammation du cerveau
Lors d’études sur des souris VCE-003, un dérivé synthétique du cannabigérol (CBG), a été neuroprotecteur et anti-inflammatoire, et ainsi pourrait présenter un bon potentiel pour traiter la maladie d’Huntington et d’autres maladies neurodégénératives présentant une inflammation.
Instituto Ramón y Cajal de Investigación Sanitaria (IRYCIS), Madrid, Espagne.
Díaz-Alonso J, et al. Sci Rep 2016;6:29789.

Science/Cellules: Le CBD pourrait aider à traiter l’hernie discale
Des cellules ressemblant à un gel du centre interne du nucleus pulposus, des disques intervertébraux, ont été prélevées sur des rats. Les expériences ont montré que le CBD (cannabidiol) pourrait présenter un effet protecteur de ces cellules.
Second Affiliated Hospital of Medical School of Xi’an Jiaotong University, Xi’an, Chine.
Chen JHou C, et al. Mol Med Rep. 13 juillet 2016. [sous presse]

Science/Homme: Le nombre de récepteurs CB1 augmente après un arrêt cardiaque
L’examen des tissus de 9 patients morts d’un infarctus cérébral a montré l’augmentation du nombre des récepteurs CB1 dans la zone ischémique, ce qui suggère une réaction inflammatoire à l’insulte ischémique.
Cattinara Hospital, Trieste, Italie.
Caruso P, et al. J Stroke Cerebrovasc Dis. 14 juillet 2016. [sous presse]

Science: A température ambiante, les capsules de THC capsules sont stables pendant trois mois
Des recherches ont montré que des capsules de THC (dronabinol) peuvent être conservées à température ambiante, dans leur emballage originel, pendant trois mois, sans compromettre l’apparence de la capsule, et sans diminuer (réduction minimale) la concentration de THC.
University of Colorado Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences, Aurora, USA.
Wempe MF, et al. Am J Health Syst Pharm 2016;73(14):1088-92.

Science/Cellules: Le PEA et la lutéoline exercent synergétiquement un effet protecteur des cellules cérébrales
Des scientifiques ont montré que la combinaison de palmitoylethanolamide (PEA), un endocannabinoïde, et du flavonoïde lutéoline produisent ensemble des activités neuroprotectrices en réduisant la toxicité médiée du mastocyte aux cellules nerveuses, et est susceptible de réduire l’alimentation en glucose.
University of Brescia, Italie.
Parrella E, et al. Brain Res. 13 juillet 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD anormal pourrait être utilisé en cas de maladies inflammatoires des intestins
Dans le modèle animal d’inflammation des intestins, le cannabinoïde synthétique anormal du CBD a réduit l’inflammation et a amélioré la guérison de la plaie.
University of Calgary, Canada.
Krohn RM, et al. J Inflamm (Lond) 2016;13:21
Science/Animal: Un dérivé synthétique du CBD plus puissant que le CBD
Lors d’expériences sur des souris, un CBD synthétique fluoré, appelé le HUF-101, s’est révélé plus puissant que le CBD pour les actions anxiolytiques, antidépressives, antipsychotiques, et anti compulsives.
Medical Faculty, Hebrew University, Jerusalem, Israël.
Breuer A, et al. PLoS One 2016;11(7):e0158779.

Science/Homme: La consommation de cannabis n’a pas d’effet sur la charge virale des patients positifs au VIH
Une étude incluait 1902 personnes vivant avec le VIH, et dont 20% indiquaient une consommation de cannabis. Les données ont montré qu’il n’existait pas de relation significative entre consommation de cannabis et suppression du virus VIH.
College of Medicine, University of Florida , Gainesville, USA.
Okafor CN, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 2016:1-8.

Science/Homme: Certaines variables génétiques de FAAH sont associées à des troubles de la consommation du cannabis
Certaines variables génétiques de FAAH (hydrolase d’amide d’acide gras) responsables de la dégradation de l’anandamide sont associées à un risque augmenté des troubles de la consommation du cannabis, pour les jeunes adultes.
The Scripps Research Institute, La Jolla, USA.
Melroy-Greif WE, et al. Drug Alcohol Depend. 25 juin 2016. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Une étude sur le long terme indique que la consommation de cannabis pendant l’adolescence n’est pas liée à d’éventuels problèmes de santé mentale à l’âge adulte
Israël: Le cannabis pour un usage médical sera disponible dans les pharmacies

Il y a deux ans

Etats-Unis: Le comité de rédaction du New York Times appelle à mettre fin à la prohibition du cannabis
Australie: Norfolk Island autorise la culture du cannabis à usage médical

 

IACM-Bulletin du 21 Août 2016

 

Canada: Le gouvernement autorise des patients à cultiver leur propre cannabis

Le gouvernement canadien, le 11 août, a informé que les patients soignés avec du cannabis seront autorisés à cultiver une petite quantité pour leur propre usage. Ils auront aussi la possibilité de désigner une personne qui le cultivera pour eux. Il a été donné six mois au gouvernement pour se conformer à un jugement de la cour fédérale qui a invalidé l’interdiction de culture du cannabis par les patients.

Santé Canada a indiqué que les patients soignés avec du cannabis conserveraient aussi la possibilité d’acheter du cannabis auprès des 34 producteurs licenciés par le gouvernement fédéral. Il a été de nouveau affirmé que les boutiques appelées communément dispensaires ou «compassion clubs» n’étaient pas autorisées à vendre du cannabis, quelle qu’en soit la raison médicale ou autre. Justin Trudeau, Premier Ministre, informe que le gouvernement proposera une nouvelle législation destinée à l’usage récréatif d’ici le printemps 2017.

Reuters du 11 août 2016

Science/Homme: Le THC pourrait être bénéfique pour traiter la spasticité des enfants

Seize enfants, adolescents et jeunes adultes (de quinze mois à 26 ans) présentant des conditions neurologiques complexes avec spasticité ont été traités avec du THC par une équipe de spécialistes en soins palliatifs entre 2010 et 2015, dans un lieu spécialisé. Pour la majorité des enfants sévèrement atteints de spasticité résistante, le traitement avec du THC a montré des effets prometteurs. Ces observations scientifiques réalisées par des membres de l’Université de Dusseldorf, Allemagne, sont publiées dans l’European Journal of Paediatric Neurology.

Des gouttes d’une solution sous forme d’huile (dronabinol) leur ont été administrées. Un effet thérapeutique prometteur a été relevé, principalement dû à l’absence préalable d’amélioration de la condition de spasticité (n = 12). Pour deux cas, il a été impossible de déterminer l’origine de l’effet. Pour deux autres patients, aucun bénéfice n’a pu être observé. La durée moyenne du traitement a été de 181 jours (de 23 à 1429 jours). Les dosages pris quotidiennement variaient de 0.08 à 1.0 mg par kg du poids du corps. Quand administré selon une progression continue, les effets secondaires ont été rares. Un patient a vomi et un autre a présenté une forte nervosité. Les auteurs ont conclu que « pour la majorité des patients de pédiatrie, le dronabinol en traitement palliatif, a montré des effets prometteurs dans le traitement de la spasticité. »

Kuhlen M, Hoell JI, Gagnon G, Balzer S, Oommen PT, Borkhardt A, Janßen G. Effective treatment of spasticity using dronabinol in pediatric palliative care. EUR J Paediatr Neurol. 30 juillet 2016. [sous presse]

Espagne: Première rencontre de l’Observatoire espagnol du cannabis à usage médical
Le 20 septembre 2016, l’Observatoire espagnol du cannabis à usage médical (Observatorio Español de Cannabis Medicinal, OECM) sera officiellement présenté lors d’un événement réunissant des experts internationaux de la recherche sur les propriétés thérapeutiques du cannabis. La conférence aura lieu dans l’auditorium de la Caixa Forum à Madrid.

L’OECM a été créé en octobre 2015 afin de promouvoir, coordonner et mettre en œuvre des activités et des projets destinés à accroître la connaissance des propriétés et des usages médicinaux du cannabis et de ses composés. L’OECM est formé de membres chercheurs, de médecins, et d’associations de patients. Les membres du conseil d’administration sont Carola Pérez, Javier Pedraza Valiente, Cristina Sánchez, Guillermo Velasco, Manuel Guzmán, José Martínez Orgado, Ekaitz Agirregoitia Marcos, José Carlos Bouso, et Joan Parés Grahit.

Observatorio Español de Cannabis Medicinal

En bref
Etats-Unis: En novembre, les électeurs de cinq Etats décideront des lois sur le cannabis à usage médical
En novembre, les électeurs de l’Arkansas, de la Floride, du Missouri, du Montana et du Dakota du Nord décideront des mesures relatives au cannabis médical. Les électeurs de l’Arizona, de la Californie, du Nevada, décideront des mesures relatives au cannabis à usage récréatif.
2016 cannabis-related ballot proposals
Etats-Unis: Fin du monopole gouvernemental sur la production de cannabis destiné à la recherche médicale
Le gouvernement fédéral met fin au monopole de l’État sur la production du cannabis destiné à la recherche médicale. Le 11 août, la DEA (Drug Enforcement Administration) a annoncé sa prise en compte du changement de position générale envers le cannabis. L’agence a indiqué commencer à autoriser les chercheurs et les compagnies productrices de médicaments à utiliser du cannabis cultivé dans d’autres lieux que dans l’établissement bien gardé de l’University of Mississippi.
Los Angeles Times du 11 août 2016
Science/Animal: Les cannabinoïdes font diminuer les pertes de cellules nerveuses dues aux crises d’épilepsie
Lors d’études sur des rats sur lesquels est provoqué l’état épileptique, le cannabinoïde synthétique WIN55,212-2 qui présente des effets similaires au THC a fait augmenter le nombre de survivants et a réduit la perte de cellules dans l’hippocampe du cerveau. Le cannabinoïde a aussi réduit le nombre de crises.
Institute of Higher Nervous Activity and Neurophysiology Russian Academy of Sciences, Moscou, Russie.
Suleymanova EM, et al. Neuroscience. 9 août 2016. [sous presse]
Etats-Unis: Le gouvernement fédéral ne veut dépenser de l’argent pour poursuivre des patients si les prévenus se conforment aux règles de l’Etat
Il a été jugé, le 16 août, par une Cour d’appel fédérale que le ministère fédéral de la Justice (Federal Department of Justice) ne peut dépenser de l’argent à poursuivre des prévenus se conformant aux règles de l’État (dans lequel ils vivent) qui autorisent la vente de cannabis destiné à un usage médical.
Reuters du 17 août 2016
Science/Homme: Les effets antalgiques du THC pourraient être plus puissants pour les hommes que pour les femmes
Lors d’une étude incluant 21 hommes et 21 femmes en bonne santé, qui se sont soumis à un test de douleur aigue (mains placées dans de l’eau froide), le cannabis a réduit de manière significative la sensibilité des hommes, mais pas celle des femmes. Le cannabis a produit pour les deux groupes des effets psychologiques accrus.
New York State Psychiatric Institute and Department of Psychiatry, Columbia University Medical Center, New York, Etats-Unis.
Cooper ZD, et al. Drug Alcohol Depend. 5 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le Cannabigerol pourrait accroitre l’appétit
L’administration de la plante cannabinoïde CBG (cannabigerol) a produit, sur des rats, une augmentation de l’appétit, sans autre effet secondaire.
School of Psychology and Clinical Language Sciences, University of Reading, Royaume-Uni.
Brierley DI, et al. Psychopharmacology (Berl). 9 août 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Le CBDA pourrait réduire l’agressivité du cancer du sein
Des scientifiques se sont intéressés aux mécanismes par lequel l’acide de cannabidiol (CBDA) pourrait réduire l’expression de COX-2 (cyclooxygenase-2) de certaines lignées cellulaires de cancer du sein chez l’homme. Ces scientifiques avaient déjà montré que le CBDA inhibe la migration et par là la métastase de ces cellules nerveuses.
Faculty of Pharmaceutical Sciences, Hiroshima International University, Japon.
Takeda S, et al. J Nat Med. 16 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: Sur le modèle animal de la maladie de Parkinson, la bêta-caryophyllene exerce des effets protecteurs
Sur le modèle animal (rats) de la maladie de Parkinson, la bêta-caryophyllene a atténué l’induction des cytokines pro-inflammatoires et des médiateurs inflammatoires. A partir de leurs études, les scientifiques ont conclu que ce terpène, présent dans le cannabis, le poivre et d’autres plantes, «présente une efficacité thérapeutique potentielle à provoquer une neuroprotection significative par ses activités anti-oxydantes et anti-inflammatoires transmises par l’activité des récepteurs CB2.»
College of Medicine and Health Sciences, United Arab Emirates University, Al Ain, Émirats arabes unis.
Javed H, et al. Front Neurosci 2016;10:321.
Science/Animal: Le système endocannabinoïde est impliqué dans la régulation de la tension artérielle
La recherche a suggéré un dialogue entre les composants du système rénine angiotensine, qui joue un rôle majeur dans la régulation de la tension artérielle, et le système endocannabinoïde des astrocydes des rats génétiquement hypertendus (SHR). Les scientifiques ont noté « que les conséquences d’un tel dialogue pourraient être une réduction potentielle du niveau d’endocannabinoïde du tronc cérébral des états de l’hypertension.»
Department of Pharmaceutical Sciences, College of Pharmacy, Nova Southeastern University, Fort Lauderdale, Etats-Unis.
Haspula D, et al. J Neurochem. 16 août 2016. [sous presse]
Science/Cellules: L’effet de la protéine1 a interagissant avec les récepteurs cannabinoïdes sur les récepteurs CB1
La protéine1a interagissant avec les récepteurs cannabinoïdes (CRIP1a) se lie au récepteur CB1 et altère sa fonction neuronale. Une nouvelle étude montre qu’une grande concentration de CRIP1 peut atténuer la diminution des récepteurs CB1 sur la surface cellulaire causée par les agonistes des récepteurs CB1.
Department of Physiology and Pharmacology, Wake Forest University Health Sciences, Winston-Salem, Etats-Unis.
Blume LC, et al. J Neurochem. 11 août 2016. [sous presse]
 Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Selon un rapport de cas, la pathologie grave de l’angio-œdème répond au traitement par le cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabis en spray est sûr et efficace pour traiter la douleur neuropathique
Canada: Plusieurs compagnies qui produisent du cannabis médical préparent des stocks dans la perspective du lancement commercial
Science/Homme: 16 jours après sa consommation, le cannabis est détectable dans le sang

 

IACM-Bulletin du 19 Septembre 2016

 

Science/Homme: Un sondage indique que le cannabis pourrait être bénéfique aux adultes présentant une épilepsie
La prise de cannabis pourrait améliorer le contrôle des crises des patients adultes présentant une épilepsie. Des scientifiques du Département of Clinical Neurological Sciences de la Western University, London, Ontario, Canada, ont publié les résultats d’une étude incluant 292 patients souffrant de crises d’épilepsie, de crises psychogènes non épileptiques (PNES), et de crises présentant les deux caractéristiques: PNES et épileptiques. L’âge des participants s’étalait de 27 à 49 ans et 57.2% étaient des femmes. Il a été répertorié 190 cas d’épilepsie, 64 de PNES et 26 cas présentant les deux types de crises.

166 des participants (57%) avaient déjà essayé le cannabis et 36.2% l’avaient utilisé pendant l’année précédant l’étude. 84% des épileptiques et 72.7% des PNES ont noté une amélioration quant aux crises. Dans les deux groupes, le stress a diminué de 84.9% et la qualité du sommeil a été améliorée pour 88% d’entre eux. La mémoire et la concentration ont respectivement été améliorées de 32% et 28%. Les effets secondaires des médications de l’épilepsie ont diminué de 53.2% pour les consommateurs de cannabis. Les auteurs ont écrit que “les patients dont les événements non-épileptiques et ceux dont l’épilepsie était incontrôlée présentaient un taux élevé de consommation de marijuana, car une amélioration de leur état quant au contrôle du stress, du sommeil, et des effets secondaires des drogues est perçue.”

Massot-Tarrús A, McLachlan RS. Marijuana use in adults admitted to a Canadian epilepsy monitoring unit. Epilepsy Behav. 2016;63:73-78.

 

Science/Homme: Une étude clinique indique que le tétrahydrocannabivarin pourrait être bénéfique en cas de diabète de type 2
Une étude réalisée par des scientifiques de Nottingham, Londres et Oxford (GB) et dont les résultats ont été publiés dans Diabetes Care indique que la plante cannabinoïde THCV (tétrahydrocannabivarin) fait décroître les niveaux de glucose et pourrait aussi avoir d’autres effets bénéfiques pour les patients présentant un diabète de type2. Cette étude incluait 62 patients présentant un diabète de type 2 non traité à l’insuline. Elle était contrôlée par placebo avec du CBD (100 mg, 2 fois par jour), du THCV (5 mg, 2 fois par jour) et une combinaison de CBD et de THCV (5 mg des deux cannabinoïdes, 2 fois par jour) et un pourcentage de 20:1 de CBD et de THCV (100 mg/5 mg, 2 fois par jour).

Comparé au placebo, le THCV a fait décroître de manière significative la glycémie à jeun et a amélioré la fonction des cellules du pancréas qui sont responsables de la production d’insuline (fonction des cellules bêta HOMA2). Il a aussi amélioré les valeurs de l’adiponectine et de l’apolipoproteine A. Il n’a pas été trouvé de différence entre le placebo et le CBD. Aucun des traitements combinés n’a présenté de résultat significatif. Le CBD et le THCV ont bien été tolérés. Les auteurs ont conclu que le THCV pourrait être un nouvel agent thérapeutique du contrôle de la glycémie des sujets présentant un diabète de type2.”

Jadoon KA, Ratcliffe SH, Barrett DA, Thomas EL, Stott C, Bell JD, O’Sullivan SE, Tan GD. Efficacy and Safety of Cannabidiol and Tetrahydrocannabivarin on Glycemic and Lipid Parameters in Patients With Type 2 Diabetes: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Parallel Group Pilot Study. Diabetes Care. 29 aout 2016. [sous presse]

 

En bref
 

Science/Homme: Un rapport de cas indique que le THC a été effectif pour traiter les symptômes après un AVC
Les lésions cérébrales peuvent être une cause rare de difficulté pour traiter les symptômes psychiatriques Les scientifiques ont présenté un cas de syndrome d’obsession compulsive après un infarctus du thalamus, qui a été amélioré avec un traitement avec du THC.
Department of Psychiatry and Behavioral Neuroscience, University of Chicago, USA.
Cooper JJ, et al. J Neuropsychiatry Clin Neurosci. 19 aout 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le cannabis a amélioré les symptômes du syndrome de Tourette
L’extrait de cannabis Sativex a amélioré de manière significative les symptômes d’un homme présentant un syndrome de Tourette qui résistait au traitement habituel.
Department of Psychiatry, Tauranga Hospital, Nouvelle-Zélande.
Trainor D, et al. Australas Psychiatry. 24 aout 2016. [sous presse]
Etats-Unis: La consommation de cannabis a augmenté au cours de ces dix dernières années
Plus de 13% des adultes interrogés en 2014 ont indiqué avoir consommé du cannabis dans l’année, alors qu’ils n’étaient que 10% en 2002. La consommation quotidienne ou presque (5 jours/7) a aussi augmenté : de moins de 2% à presque 4% pendant la même période de temps.
UPI du 31 aout 2016
Thaïlande: Le gouvernement envisage un accès médical au cannabis
Un mouvement récent mené par le gouvernement et par des organisations privées pourrait amener à la décriminalisation du cannabis dans un futur proche, étant donné ses qualités antalgiques. Le 22 août, lors d’une réunion publique relative à la possibilité de décriminalisation, quatre agences ont été d’accord sur le fait que le cannabis devait être retiré de la liste des drogues illégales de catégorie 5.
Pattaya One odu24 aout 2016
Nouvelle-Zélande: Soutien grandissant pour l’usage médical du cannabis
Un nouveau sondage qu’a réalisé UMR montre un soutien grandissant pour une réforme de la loi sur l’usage du cannabis médical. Elle inclut une volonté de traiter le cannabis comme une herbe médicinale. Le premier sondage de janvier 2016 indiquait un soutien de l’ordre de 72% qui est maintenant de 76% (août).
Scoop Politics du 29 août 2016
Science/Homme: La consommation de cannabis n’a pas eu d’effet négatif sur le traitement de l’hépatite C
Lors d’une étude sur 1952 patients, dont 15% consommaient du cannabis régulièrement, il a été noté que cette consommation ne produisait pas d’effet négatif sur le traitement de l’hépatite C avec des médicaments antiviraux.
The Kirby Institute, University of New South Wales, Sydney, Australie.
Grebely J, et al. Clin Infect Dis. 23 août 2016. [sous presse]
Science/Homme: Les consommateurs de cannabis sont moins fréquemment obèses
Dans une étude incluant des données de la National Longitudinal Survey of Adolescent Health (santé adolescente) sur 13,038 participants de la vague III et 13,972 de la vague IV, les scientifiques ont montré que les consommateurs de cannabis femmes présentaient un index de masse corporelle moindre d’environ
3.1% comparé aux non-consommatrices. Les hommes présentaient un index de masse corporelle inférieur de 2.7%.
Department of Sociology, University of Miami, Coral Gables, USA.
Beulaygue IC & French MT. J Ment Health Policy Econ. 2016;19(3):123-40.
Science/Homme: Une étude épidémiologique soutient la théorie que les patients dépressifs s’auto-médicamentent avec du cannabis
Une étude incluant près de 10 000 personnes a analysé l’association entre consommation de cannabis et dépression. Les auteurs ont résumé que «non seulement, les résultats soutiennent une auto-médication de la marijuana, mais fournissent aussi un soutien modeste pour la consommation associée à des symptômes dépressifs, spécialement chez les femmes.»
University of North Carolina at Chapel Hill, USA.
Wilkinson AL, et al. J Adolesc Health. 23 août 2016. [sous presse]
Science/Homme: La poursuite de la consommation de cannabis suite à l’apparition d’une psychose est associée à de pires résultats
Lors d’une étude sur 256 patients ayant présenté un premier épisode de psychose, et suivis pendant deux ans, ceux qui étaient des consommateurs réguliers de cannabis avant l’apparition de la maladie ont pu améliorer le développement de leur maladie en arrêtant de consommer du cannabis. Ceux qui ont continué de consommer ont présenté un taux plus important de rechute.
Institute of Psychiatry, Psychology and Neuroscience, King’s College London, Royaume-Uni.
Schoeler T, et al. Lancet Psychiatry. 23 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: Un composé d’annona crassiflora se lie aux récepteurs périphériques CB1
La peltatoside, un composé d’annona crassiflora, une plante originaire du Brésil et du Paraguay, connue sous le nom Marolo, se lie aux récepteurs périphériques CB1. Lors d’une étude sur les souris, la substance a réduit la douleur.
Federal University of Minas Gerais, Belo Horizonte, Brésil.
Oliveira CD, et al. Planta Med. 30 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: La sérotonine palimtoyl pourrait être bénéfique pour traiter la maladie de Parkinson
La sérotonine palimtoyl, un antagoniste de l’hydrolase d’amide d’acide gras réduit la dyskénie, une certaine forme de désordre des membres, du modèle animal de la maladie de Parkinson. Comme l’hydrolase d’amide d’acide gras est responsable de la dégradation des endocannabinoïdes, la sérotonine palimtoyl pourrait faire augmenter les niveaux d’endocannabinoïdes.
Korea Research Institute of Bioscience and Biotechnology, Daejeon, Corée.
Park HY, et al. Exp Neurobiol. 2016;25(4):174-84.
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait traiter une maladie de l’œil, la rétinopathie vitreuse prolifère
La rétinopathie vitreuse prolifère peut se développer suite à un traumatisme ou une inflammation de l’œil. C’est aussi une complication chirurgicale à corriger lors d’un détachement de la rétine. Les scientifiques ont démontré, chez la souris, que l’activation des récepteurs CB2 pourrait représenter une amélioration thérapeutique afin de prévenir la rétinopathie vitreuse prolifère et la perte de la vision.
Department of Pharmacology, Dalhousie University, Halifax, Canada.
Szczesniak AM, et al. Neuropharmacology. 25 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: Une combinaison de THC et de CBD pourrait être utile pour traiter la maladie d’Alzheimer
Sur le modèle animal de la maladie d’Alzheimer, une combinaison de THC et de CBD a amélioré la perte de mémoire, même en cas de maladie avancée.
Universitat de Barcelona, L’Hospitalet de Llobregat, Espagne.
Aso E, et al. J Alzheimers Dis. 10 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait protéger de la perte auditive causée par la cisplatine
Lors d’une étude sur des rats, le nombre de récepteurs CB2 a augmenté dans la cochlée (de l’oreille) à la suite d’une lésion à l’oreille, comme celle causée par la cisplatine, un agent de chimiothérapie, qui pourrait créer de la perte auditive. Les auteurs ont noté que l’activation des récepteurs CB2 pourrait prévenir la perte auditive après une lésion de ce type.
Universitary Hospital Puerta de Hierro Majadahonda, Madrid, Espagne.
Martín-Saldaña S, et al. PLoS One. 2016;11(8):e0161954
Science/Cellules: Un cannabinoïde synthétique a produit un effet anticoagulant
Le cannabinoïde WIN 55,212-2 a produit un effet anticoagulant indépendant d’un récepteur.
Institute of Toxicology and Pharmacology, Rostock University Medical Center, Germany.
Scholl A, et al. Oncotarget. 18 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: La FABP1 est une protéine majeure qui se lie aux cannabinoïdes dans le foie
Comme les cannabinoïdes ne se dissolvent pas facilement dans le sang, ils se lient habituellement à certaines protéines (FABP, acides gras qui se lient aux protéines). Dans le foie, la plus importante est
FABP1.
Texas A&M University, College Station, USA.
Huang H, et al. Biochemistry. 23 août 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’antagonisme du récepteur CB1 pourrait améliorer le tremblement essentiel
Une substance (AM251), qui bloque le récepteur CB1 amélioré, chez le rat, les symptômes du tremblement essentiel.
Kerman University of Medical Sciences, Iran.
Abbassian H, et al. Br J Pharmacol. 21 août 2016. [sous presse]
 Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Suède: Un patient présentant une douleur a été acquitté de l’accusation de cultiver illégalement du cannabis
Il y a deux ans

Science/Etats-Unis: le taux de mortalité par overdose d’opioïdes a diminué de 25% dans les Etats qui ont autorisé l’usage médical du cannabis

 

IACM-Bulletin du 02 Octobre 2016

 

 

Hollande: A Tilburg, les patients utilisant du cannabis à des fins médicales sont autorisés à le cultiver
A Tilburg, les patients utilisant du cannabis à des fins médicales peuvent cultiver, chez eux, jusqu’à cinq plants afin de suppléer à leur consommation. La récente décision du maire Noordanus, auprès duquel une association de patients avaient fait une requête le permet. Dans une lettre du 13 septembre, le maire a informé Marian Hutten, présidente de PGMCG (une organisation non gouvernementale de patients utilisant du cannabis à des fins médicales) de cette extraordinaire décision.

Les cultivateurs doivent être âgés d’au moins 18 ans et être en possession d’une déclaration médicale délivrée par un médecin indiquant leur besoin. Les supporters indiquent que cette mesure devrait être mise en place dans d’autres villes. PGMCG du 13 septembre 2016
Israël: Discussion à propos de la qualité du cannabis médicinal
 En 2013, la révocation de la décision autorisant à cultiver du cannabis médical a incité un patient a introduire un procès contre le ministre de la Santé israélien pour avoir fourni des plants contenant des pesticides dangereux. Le patient indique avoir été malade pour avoir consommé des plants fournis par Teva-Adir, qui est l’un des huit fournisseurs de cannabis médicinal. Il a relevé la présence de moisi dans les fleurs.

Son avocat, Yaniv Peretz, a envoyé les échantillons de Téva-Adir avec ceux de deux autres fournisseurs (Tikun Olam et Seach) à l’Israeli Chemical Testing Laboratory du Dr Noam Chehanovsky afin de les tester. Dans l’échantillon de Tikun Olam, la présence de neuf pesticides a été relevée. Mais le producteur nie l’usage de pesticides. De plus, les échantillons de Tikun Olam présentaient une teneur en THC moindre que ce que la publicité annonçait. Par exemple, la variété Eran-Almog indique une concentration en THC de 24 et 28 %, alors que les tests n’indiquent que
3.2%.

Jerusalem Post du 19 août 2016

En bref
 

Croatie: Des gélules avec un défaut
Moins de 10 jours après l’arrivée de gélules contenant de l’huile de cannabis dans les pharmacies, celles-ci s ont été retirées du marché car quelques-unes d’entre elles présentaient un défaut. Ces capsules ont été renvoyées à leur destinataire, le producteur canadien Tilray.
Vecernji List du 21 juillet 2016
Science/Etats-Unis: Les lois surs le cannabis médical en lien avec la réduction des abus d’opioïdes
Une étude a porté sur 68 394 conducteurs issus de 18 Etats, morts une heure après un accident de la circulation entre 1999 et 2013. Elle montre une réduction de la présence des opioïdes dans le sang dans les Etats qui ont légalisé l’usage du cannabis médical. Pour les conducteurs âgés de 21 et 40 ans, la présence d’opioïdes a été réduite de moitié. Les auteurs ont conclu que les lois sur le cannabis médical « pourraient réduire l’abus d’opioïdes et les overdoses. »
Columbia University, New York, USA.
Kim JH, et al. Am J Public Health. 2016 Sep 15. [sous presse]
UPI odu15 septembre 2016
Royaume-Uni: Le groupe parlementaire de la législation relative aux drogues est favorable à la légalisation du cannabis
« Le cannabis à usage médical devrait être légalisé, » a indiqué un groupe mixte de politiciens.
The All Party Parliamentary Group de la Drug Policy Reform a commissionné le Professeur Mike Barnes pour réunir les preuves d’où qu’elles viennent de par le monde.
International Business Times du 13 Septembre 2016
Science/Homme: Chez les enfants, les endocannabinoïdes pourraient détruire les gliomes : 
Les gliomes de bas grade constituent un groupe mixte de tumeurs du cerveau qui correspondent à la majorité des tumeurs du système nerveux central des enfants. Une nouvelle étude suggère qu’elles pourraient disparaître de manière spontanée, et que les endocannabinoïdes pourraient en être la cause. Dans ces tumeurs qui disparaissent spontanément, les concentrations de récepteurs CB1 étaient plus importantes.
Ann and Robert H. Lurie Children’s Hospital, Hospital of Chicago, USA.
Sredni ST, et al. Childs Nerv Syst. 9 septembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Un analogue synthétique du palmitoylethanolamide réduit l’inflammation des intestins
Lors d’une étude sur des souris, l’adelmidrol, un analogue synthétique du palmitoylethanolamide, a produit des effets anti-inflammatoires importants. Les auteurs ont écrit que cette molécule pourrait représenter une nouvelle approche pharmaceutique du traitement de l’inflammation des intestins.
Department of Chemical, Biological, Pharmaceutical and Environmental Sciences. University of Messina, Italie.
Cordaro M, et al. Mol Pharmacol. 13 septembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: L’usage médical de THC à faibles doses est sans danger pour les patients âgés
Lors d’un essai contrôlé contre placebo incluant 18 patients atteints de démence et dont l’âge moyen était de 77 ans, il leur a été donné 1.5 mg de THC par voie orale, deux fois par jour ou un placebo. A la suite de l’administration, aucune chute n’a été faite, pas plus que d’événement contraire rapporté.
Radboud University Medical Center, Nijmegen, Pays Bas.
van den Elsen GA, et al. J Psychopharmacol. 13 septembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le Cannabidiol a peu d’effet sur la prise de cocaïne
Sur le modèle animal (rat), le cannabidiol (CBD) a provoqué une réduction minimale de la prise et de la récidive.
Concordia University, Montreal, Canada.
Mahmud A, et al. J Psychopharmacol. 13 septembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: Lien modéré entre concentrations de THC et réduction de la douleur
Pour 42 patients présentant des douleurs neuropathiques, et ayant reçu du cannabis vaporisé (6.7% et 2.9% de THC) et un placebo, un lien modéré entre concentration de THC et description des douleurs a été établi.
Department of Physical Medicine and Rehabilitation, University of California, Sacramento, USA.
Wilsey BL, et al. J Pain Res. 2016;9:587-98.
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait prévenir la fibrose du cœur
Lors d’une étude menée sur des souris, après une attaque cardiaque, un cannabinoïde qui active les récepteurs CB2 (AM1241) a soulagé la fibrose interstitielle du myocarde.
Xijing Hospital, Fourth Military Medical University, Xi’an, Chine.
Li X, et al. Cell Physiol Biochem. 2016;39(4):1521-1536.
Science/Animal: Pourquoi l’activation des récepteurs CB2 réduit l’inflammation des intestins
Des chercheurs se sont intéressés aux mécanismes par lesquels l’activation des récepteurs CB2 réduit l’inflammation des intestins chez les souris. Ils ont trouvé une amélioration de l’autophagie.
Department of Pharmacology, School of Pharmacy, Second Military Medical University, Shanghai, Chine.
Ke P, et al. PLoS One. 2016;11(9):e0155076.
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait accroitre la susceptibilité des crises épileptiques
Lors d’une étude sur le modèle animal (rat) de l’épilepsie, les chercheurs ont montré pour la première fois que l’activation sélective des récepteurs CB2 pourrait accroitre la susceptibilité générale des crises. Ainsi, l’activation des récepteurs CB1 et CB2 pourrait présenter des effets opposés, en cas d’épilepsie.
Universidade Federal de Santa Catarina, Florianópolis, Brésil.
de Carvalho CR, et al. Epilepsy Res. 2016;127:160-167.
Science/Homme: De nombreux étudiants consomment du cannabis pour améliorer leur performance cognitive
Lors d’une étude incluant 1538 étudiants issus d’universités allemandes, il a été noté qu’un nombre considérable d’entre eux indiquaient consommer du cannabis à des fins d’ordre cognitif.
Department of Social Work and Education , University of Neubrandenburg, Allemagne.
Franke AG, et al. Subst Use Misuse. 8 septembre 2016 :1-7. [sous presse]
Science/Animal: Les récepteurs CB1 sont impliqués dans quelques effets de l’haloperidol
Des chercheurs ont démontré que la rigidité musculaire, causée chez le rat par le médicament antipsychotique halopéridol est induite par un mécanisme qui implique les endocannabinoïdes et les récepteurs CB1.
Medical School of the University of São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil .
Medeiros P, et al. Neuroscience. 2016 Sep 3. [sous presse]
Science/Homme: Les gros consommateurs de cannabis pourraient présenter une densité osseuse moindre.
Lors d’une étude incluant 56 consommateurs modérés et 144 gros consommateurs de cannabis, il a été remarqué que la consommation de cannabis est associée à une densité osseuse moindre.
Western General Hospital, University of Edinburgh, Royaume-Uni.
Sophocleous A, et al. Am J Med. 1er septembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: Des allergies au cannabis en augmentation
Des allergies au cannabis semblent être en augmentation. L’exposition active ou passive aux allergènes du cannabis pourrait déclencher l’allergie.
Faculty of Medicine and Health Sciences, University of Antwerp, Belgique.
Decuyper II, et al. Allergy. 3 septembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’instabilité d’humeur associée à la sclérose en plaques pourrait impliquer les récepteurs CB1
Dans le modèle animal de la sclérose en plaques, il a été trouvé que le dysfonctionnement des récepteurs CB1 pourrait être impliqué dans l’anxiété de la sclérose en plaques.
European Center of Research on the Brain, Rome, Italie.
Gentile A, et al. J Neuroinflammation. 2016;13(1):231.
Science/Cellules: Le CBD inhibe le développement des cellules cervicales du cancer
Des chercheurs se sont intéressés aux effets d’un extrait de cannabis contenant du cannabidiol (CBD) sur les cellules cervicales du cancer. Le CBD a inhibé le développement et a induit l’apoptose (mort programmée des cellules) des cellules cancéreuses.
North-West University, Potchefstroom, Afrique du Sud.
Lukhele ST, et al. BMC Complement Altern Med. 2016;16(1):335.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: État de la recherche présenté lors de la conférence sur les cannabinoïdes de 2015
Etats-Unis: La Californie réglemente l’usage médical du cannabis

Il y a deux ans

Italie: L’armée cultivera du cannabis à usage médical
Chili: La première exploitation agricole de culture de cannabis à usage médical a été approuvée
Australie: Le premier ministre Tony Abbott soutient la légalisation du cannabis médical
Israël: Le gouvernement autorise certains médecins de famille à prescrire du cannabis à usage médical.

 

IACM-Bulletin du 12 Octobre 2016

 

Allemagne: Un premier patient autorisé à cultiver du cannabis
Le 28 septembre, le Federal Institute for Drugs and Medical Devices, une agence du ministère de la Santé a délivré la première autorisation de cultiver du cannabis à un patient âgé de 57 ans, atteint de sclérose en plaques, afin qu’il puisse pourvoir à ses besoins. L’autorisation valide jusqu’au 30 juin 2017 sera prolongée si l’assurance-santé ne prend pas en charge, par la suite, les coûts des fleurs de cannabis.

C’est la Cour administrative fédérale qui, le 6 avril, par sa décision, a obligé le ministère de la Santé fédéral à délivrer une telle autorisation. Le gouvernement fédéral et le Bundestag préparent une loi qui stipulera que les coûts d’un traitement avec des fleurs de cannabis doivent être remboursés par les compagnies d’assurances sous certaines conditions; ceci afin que la culture par les patients ne soit plus nécessaire. Il est attendu que cette loi entre en vigueur début 2017.

Permission for self-cultivation by the Federal Institute for Drugs and Medical Devices du 28 septembre 2016

Science/Homme: Dans une série de cas, le Cannabidiol s’est révélé efficace pour traiter l’infection fébrile liée au syndrome d’épilepsie

Les médecins de divers centres pédiatriques des Etats-Unis, à Philadelphie, New York, Houston et Chicago, ont présenté les cas de sept enfants présentant une infection fébrile liée à un syndrome d’épilepsie (FIRES), et qui ne répondaient pas ni aux médicaments épileptiques ni aux autres médications conventionnelles. Il leur a été donné un extrait de cannabidiol, l’Epidiolex. Après avoir pris du cannabidiol, la fréquence et la durée des crises se sont améliorées pour 6 des 7 patients. Un patient est mort à cause de la défaillance de plusieurs organes suite à la prise d’isoflurane. Ils ont été sevrés en moyenne de quatre médicaments épileptiques. Les auteurs ont écrit que “alors qu’il s’agit d’une série de cas en étude ouverte, les auteurs ont ajouté le cannabidiol comme un traitement possible de FIRES.”

FIRES est une forme sévère d’épilepsie qui affecte les enfants normaux suite à une maladie fébrile. Elle se présente avec une phase aigue dont l’état épileptique est très difficile à traiter; et tous ces patients développent une phase chronique avec une épilepsie réfractaire persistante. L’issue typique est une lésion au cerveau ou la mort.

Gofshteyn JS, Wilfong A, Devinsky O, Bluvstein J, Charuta J, Ciliberto MA, Laux L, Marsh ED. Cannabidiol as a Potential Treatment for Febrile Infection-Related Epilepsy Syndrome (FIRES) in the Acute and Chronic Phases. J Child Neurol. 21 septembre 2016. [sous presse]

 

Science/Homme: Lors d’un essai clinique contrôlé, le Cannabidiol a amélioré une forme sévère d’épilepsie infantile
GW Pharmaceuticals, le producteur de l’extrait de CBD Epidiolex, a rapporté des résultats positifs réalisés lors de la deuxième phase 3 de l’essai clinique contrôlé par placebo pour le traitement des crises associées au syndrome de Lennox-Gastaut, forme rare et sévère de début d’épilepsie infantile. L’essai incluait 225 enfants pris au hasard et divisés en 3 branches, et l’Epidiolex était ajouté au traitement conventionnel. La dose était de 20mg/kg du poids du corps par jour (n=76) ou de 10mg/kg (n=73). Les autres patients (n=76) ont reçu un placebo.
Les patients qui ont reçu l’Epidiolex à son plus fort dosage sont parvenus à une réduction moyenne mensuelle des crises de 42%, ceux dont le dosage était le plus faible sont parvenus à une réduction moyenne mensuelle des crises de 37%. La réduction pour ceux ayant pris le placebo était de 17%.

“L’issue positive de ce deuxième essai de l’Epidiolex pour les patients présentant un syndrome de Lennox-Gastaut démontre l’efficacité de ce produit pour le traitement très difficile de cette forme infantile de début d’épilepsie” a indiqué le docteur Orrin Devinsky de la New York University Langone Medical Centers, et principal investigateur de cet essai.

Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 26 septembre 2016.

Science/Homme: Le cannabidiol synthétique Resunab réduit l’inflammation des sujets sains

Resunab, connu comme acide ajulémic a réduit les signes de l’inflammation de 15 sujets en bonne santé à qui il avait été provoqué une inflammation par injection sous cutanée de bactéries que la chaleur tue (E. coli). Resunab a inhibé l’inflammation d’environ 70%, l’infiltration par les cellules blanches du sang, une des clés de la sévérité de l’inflammation. Ces données ont été présentées au 6ème EURopean Workshop on Lipid Mediators, le 28 septembre, à Francfort, Allemagne.

La première série de données était issue de quinze sujets (5 placebo, 5 avec 5 mg de Resunab 2 fois par jour, et 5 avec 20 mg Resunab 2 fois par jour. Pendant cette étude, la dose maximum de Resunab était la même que la dose maximum de la Phase 2 des essais cliniques actuellement réalisés pour la fibrose kystique, la sclérose systémique et la myosite du derme. Le Resunab est un cannabinoïde oral de synthèse qui se lie de préférence aux récepteurs CB2.

Communiqué de presse de Corbus Pharmaceuticals du 28 septembre 2016.

En bref

Science/Animal: Le système endocannabinoïde pourrait être une cible pour le traitement de l’autisme
Pour le modèle animal (rat) de l’autisme, les chercheurs ont observé des changements pour les récepteurs CB1 et ont réduit les niveaux d’endocannabinoïde anandamide.
Les auteurs ont conclu “que le système endocannabinoïde pourrait représenter une cible thérapeutique pour traiter les symptômes principaux et secondaires des patients autistes.’
Université « Roma Tre », Italie.
Servadio M, et al. Transl Psychiatry. 2016;6(9):e902.

Science/Animal: Les cannabinoïdes augmentent les effets standards des médications anti-épileptiques
Les cannabinoïdes, qui activent les récepteurs CB1 (WIN 55,212-2, ACEA), ont accru les effets anti-épileptiques, sur le modèle animal, des médications suivantes: carbamazépine, diazépam, felbamate, gabapentine, phenobarbital, topiramate et valproate..
Science of Health Department, School of Medicine, University « Magna Graecia » of Catanzaro, Italie.
Citraro R, et al. EUR J Pharmacol. 2016;791:523-534.
Science/Homme: L’usage du cannabis pendant la grossesse n’est pas associé à une issue adverse lors de la naissance
Selon une étude sur les effets du cannabis pendant la naissance, il n’a pas été noté de risque accru quant au poids du corps à la naissance, ni de naissance avant terme. Les auteurs ont conclu que “l’usage de marijuana pendant la grossesse n’est pas indépendante du facteur de risque pour les issues néonatales adverses après l’ajustement des facteurs de confusion.”
Department of Obstetrics and Gynecology, Washington University in St. Louis, États-Unis.
Conner SN, et al. Obstet Gynecol. 2016;128(4):713-23.

Science/Homme: La légalisation du cannabis aux Etats-Unis a produit peu d’effet sur la santé
Selon un rapport du CATO Institute de Washington DC, la légalisation du cannabis en Alaska, Colorado, Oregon et Washington a seulement produit un effet adverse modéré sur la santé et la sécurité, y compris la consommation de drogues, le taux de suicides, de crimes et la sécurité routière.
Dose of Reality: The Effect of State Marijuana Legalizations

Science/Animal: L’activation du nouveau récepteur cannabinoïde GPR18 produit des effets bénéfiques sur le coeur
L’activation du récepteur cannabinoïde GPR18 par le cannabidiol abnormal (abn-CBD) a provoqué de l’hypotension, a supprimé la dominance cardiaque sympathétique, a amélioré la fonction ventriculaire gauche et a réduit la pression télédiastolique du ventricule gauche des rats. Les auteurs ont écrit que les découvertes actuelles présentent de nouvelles preuves quant au rôle salutaire cardiovasculaire du GPR18.”
Brody School of Medicine, East Carolina University, North Carolina, États-Unis.
Matouk AI, et al. J Cardiovasc Pharmacol. 2À septembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Le blocage du récepteur CB1 augmente l’inflammation
Pour 20 patients obèses présentant un syndrome d’ovaire polykystique, le blocage des récepteurs CB1 par le rimonabant a fait augmenter les signes de l’inflammation, précisément les concentrations de VEGF (vascular endothelial growth factor) et de interleukin 8, la cytokine pro-inflammatoire.
Department of Academic Endocrinology, Diabetes and Metabolism, University of Hull, Grande Bretagne.
Sathyapalan T, et al. Clin Endocrinol (Oxf). 21 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le THC réduit la permabilité des cellules épithéliales des voies respiratoires
Lors d’une étude sur les cellules épithéliales bronchiques, le THC a réduit la perméabilité après l’exposition aux cytokines pro-inflammatoires par l’activation des récepteurs CB2.
Les auteurs ont écrit que le THC est bénéfique à la prévention des changements de l’inflammation induite de la perméabilité des cellules épithéliales des voies respiratoires, ce qui représente un élément important pour les maladies des voies respiratoires.
School of Life Sciences, University of Nottingham, Grande Bretagne.
Shang VC, et al. Biochem Pharmacol. 15 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Les cannabinoïdes réduisent la viabilité des cellules cancéreuses de l’estomac
Dans une étude sur des cellules adénocarcinomes d’estomacs d’homme, divers cannabinoïdes (CP 55,940, anandamide et méthanandamide) ont réduit leur viabilité. Les auteurs ont écrit que leurs résultats “ soutiennent et confirment le potentiel thérapeutique que les agonistes des récepteurs cannabinoïdes exercent sur les cellules gastriques cancéreuses.”
Instituto Nacional de Cancerología, Mexico City, Mexique.
Ortega A, et al. Life Sci. 15 septembre 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Le THC provoque la mort de cellules cancéreuses en induisant des changements du reticulum endoplasmatique
Le THC augmente la dihydrocéramide: le pourcentage de céramide du reticulum endoplasmatique, un composant cellulaire de certaines cellules cancéreuses du cerveau (cellules de gliome), et cette altération finalement conduit à l’apoptose, une forme de la mort programmée des cellules.
School of Biology, Complutense University, Madrid, Espagne.
Hernández-Tiedra S, et al. Autophagy. 16 septembre 2016:1-17. [sous presse]

Science/Cellules: L’anandamide produit la relaxation des artères de l’homme
Pour les artères mésentériques de 31 patients qui présentaient une résection digestive, l’endocannabinoïde anandamide a causé une vasorelaxation dépendante de l’endothélium modérée via l’activation des récepteurs CB1.
School of Medicine, University of Nottingham, Royal Derby Hospital, Grande Bretagne.
Stanley CP, et al. Pharmacol Res. 2016;113(Pt A):356-363.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

IACM: Mark Ware élu nouveau Président de l’Association
IACM: Les prix de l’édition 2015 vont à Antonio Waldo Zuardi, David Robbe, Mahmoud A. Elsohly et Beat Lutz
Science/Homme: Le cannabidiol pourrait être efficace pour traiter la schizophrénie
Science/Homme: Pour traiter la douleur chronique, l’usage médical du cannabis est sans danger
Science/Homme: Aux Etats-Unis, la consommation de cannabis par les adolescents a diminué malgré la légalisation de l’usage médical dans de nombreux Etats
Science/Homme: Succès de la thérapie à base de cannabis d’une série de cas de 30 patients résistants au traitement du TDAH
Science/Homme: Selon une étude importante, le cannabis réduit les symptômes de nombreuses conditions médicales

Il y a deux ans

Science/Homme: une étude sur le long terme indique que le Sativex est efficace pour traiter les douleurs neuropathiques
Science/Etats-Unis: selon une étude, plus de 90% des personnes qui ont été traitées avec du cannabis médical, l’ont trouvé bénéfique à leur condition
Science/Homme: dans une étude, les femmes indiquent que le cannabis est le traitement alternatif contre la douleur le plus efficace
Science/Homme: le cannabidiol a amélioré la qualité de vie des malades atteints de la maladie de Parkinson
Science/Homme: à la suite d’une lésion cérébrale traumatique légère, les patients qui consomment du cannabis pourraient présenter de meilleurs résultats

 

 

IACM-Bulletin du 24 Octobre 2016

Science/Homme: Dans les Etats (des Etats-Unis d’Amérique) disposant de lois sur le cannabis, la participation au travail ainsi que la santé générale des plus âgés se sont améliorés
Dans les Etats disposant de lois sur le cannabis, la participation au travail ainsi que la santé générale des plus âgés se sont améliorés de manière significative. C’est ce qu’indique un nouveau rapport des chercheurs de la Johns Hopkins and Temple University.
Les Etats disposant de lois relatives au cannabis médical ont noté des améliorations quant à la santé générale des hommes âgés. Les résultats sur la santé des femmes âgées sont plus variés. L’étude comparait ce qui se passe dans les Etats avant et après le passage des lois sur le cannabis médical ainsi que dans les Etats ne disposant pas de telle loi. Les données proviennent de l’étude sur le long terme Health and Retirement, une étude sur la santé et le bien-être économique des Américains les plus âgés.

L’étude a révélé que pour les individus de 50 ans et plus, le passage des lois sur le cannabis médical conduit à une probabilité d’emploi supplémentaire de 9,4% et à une augmentation de 4,6% à 4,9% du nombre d’heures hebdomadaires travaillées. La raison semble être une santé générale améliorée dans les Etats disposant de ces lois. 5% de plus des hommes âgés y indiquent être en très bonne ou excellente santé. Une partie de la raison pour laquelle ils indiquent être en meilleure santé est qu’ils souffrent moins: le passage de ces lois a conduit à une réduction de 10% des hommes présentant des douleurs. Néanmoins, pour les femmes, la probabilité d’indiquer des douleurs a augmenté de 3.8%, alors que comme chez les hommes elles étaient 5% de plus à indiquer une “très bonne” ou “excellente” santé après le passage de ces lois.

Nicholas LH, Maclean JC. The Impact of Medical Marijuana Laws on the Labor Supply and Health of Older Adults: Evidence from the Health and Retirement Study. NBER Working Paper No. 22688. National Bureau of Economic Research, USA, September 2016.

Washington Post du 4 octobre 2016

Science/Homme: Le cannabis améliore les mouvements et réduit la douleur des patients atteints de la maladie de Parkinson

La consommation de cannabis a amélioré les mouvements et réduit la douleur de 20 patients, indique une étude ouverte conduite par des scientifiques du Rabin Medical Center de Petach Tikva et de la Sackler Faculty of Medicine de la Tel Aviv University, Israël. Les symptômes ont été enregistrés avant, puis 30 minutes après l’inhalation de cannabis, et de nouveau après un usage sur le long terme. D’autres éléments ont été notés en utilisant l’échelle Unified PD Rating scale (UPDRS), ainsi que la douleur en utilisant la Pain Rating Index (PRI) and a Visual Analogue Scale (VAS).

30 minutes après la prise de cannabis, une amélioration notable (38.1 à 30.4) des résultats moteurs moyens, des niveaux de la douleur selon la Pain Rating Index (PRI) de27 à 9.7 et selon la VAS de 6.4 à 3.6 ont été rapportés. Les auteurs ont conclu que le cannabis “améliore les résultats moteurs et les symptômes de douleur des patients présentant Parkinson.” Ils ont écrit que “le cannabis module probablement les voies centrales et périphériques.

Shohet A, Khlebtovsky A, Roizen N, Roditi Y, Djaldetti R. Effect of medical cannabis on thermal quantitative measurements of pain in patients with Parkinson’s disease. EUR J Pain. 10 octobre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Le Cannabidiol pourrait être efficace pour traiter l’épilepsie due à la sclérose tubéreuse
Dans une étude ouverte incluant 18 enfants au Massachusetts General Hospital, à Boston, le cannabidiol (CBD) s’est révélé efficace pour traiter l’épilepsie due à la sclérose tubéreuse complexe. La sclérose tubéreuse est un trouble génétique dont la manifestation neurologique la plus commune est l’épilepsie. 18 des 56 patients résistant au traitement habituel et inclus dans l’étude du cannabidiol présentaient un diagnostic de TSC. La dose initiale était de 5 mg/kg du poids du corps par jour et a été augmentée jusqu’à un maximum de 50 mg/kg quand bien tolérée.

La fréquence hebdomadaire moyenne des crises pendant la période de base était de 22.0; elle est descendue à 13.3 après trois mois de traitement avec le CBD. Le taux de réponse des patients, prenant du clobazam avec du CBD (n = 12), après trois mois, était de 58.3%; pour les patients ne prenant pas de clobazam (n = 6), le taux était de 33.3%. Les auteurs ont écrit: ”bien que les essais en double aveugle, contrôlés par placebo sont nécessaires, ces résultats suggèrent que le cannabidiol pourrait être efficace et bien toléré par les patients présentant des crises réfractaires en cas de sclérose tubéreuse complexe (TSC).”

Hess EJ, Moody KA, Geffrey AL, Pollack SF, Skirvin LA, Bruno PL, Paolini JL, Thiele EA. Cannabidiol as a new treatment for drug-resistant epilepsy in tuberous sclerosis complex. Epilepsia. 2016;57(10):1617-1624.

 

En bref
 

Science/Homme: Le Sativex est efficace pour le traitement quotidien de la sclérose en plaques
Lors de l’étude MOVE-2-EU, 433 patients originaires principalement d’Italie, et présentant une sclérose en plaques ayant reçu du Sativex, ont été suivis pendant trois mois. Après trois mois, 281 d’entre eux prenaient toujours la médication à la dose moyenne de six vaporisations par jour. La spasticité, les spasmes, la fatigue, la douleur et la qualité du sommeil comme le dysfonctionnement de la vessie ont été améliorés
University of Lille, France.
Vermersch P, et al. EUR Neurol. 2016;76(5-6):216-226.

Science/Homme: Le manque de sommeil augmente les niveaux d’endocannabinoïde 2-AG
Comparé à la normale, le manque de sommeil (4,25 heures de sommeil) a conduit à 80% de concentration plus élevée de 2-AG (2-arachidonoylglycerol) du plasma sanguin de 16 hommes en bonne santé, une heure et demi après le réveil. Le niveau d’endocannabinoïde a aussi augmenté après l’exercice physique.
Department of Neuroscience, Uppsala University, Suède.
Cedernaes J, et al. Psychoneuroendocrinology. 2016;74:258-268.

Science/Homme: Le THC n’a pas produit pas d’effet calmant sur la douleur abdominale lors d’une étude clinique contrôlée
Dans une étude incluant 65 patients présentant des douleurs abdominales chroniques, il a été donné aux participants un comprimé jusque à une dose de 8mg trois fois par jour ou un placebo, pendant 50 à 52 jours. Il n’a pas été remarqué de différence significative sur niveaux de douleur entre le THC et le placebo.
Radboud University Medical Center, Nijmegen, Pays-Bas.
de Vries M, et al. Clin Gastroenterol Hepatol. 5 octobre 2016. [sous presse]
Science/Homme: La réaction au stress des patients présentant un trouble du stress post traumatique (PTSD) et dépendants à l’alcool est modulée par les variables génétiques du FAAH
Sur 49 patients présentant un PTSD et dépendants à l’alcool, la réaction au stress a été fonction des variables génétiques du FAAH (hydrolase d’acide d’amide gras), qui est responsable de la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide. Les auteurs ont conclu que ces “résultats font retenir la voie eCB comme une cible future des thérapies contre le stress.”
National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, NIH, Bethesda, Maryland, USA.
Spagnolo PA, et al. Alcohol Clin Exp Res. 26 septembre 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD pourrait alléger les effets comportamentaux du THC
Pour une étude, il a été donné du CBD et du THC, en quantités égales, à 6 singes . Le CBD n’a pas produit d’effets sur certains comportements produits par le THC. En revanche, si la dose de CBD est multipliée par trois, le CBD atténue les effets du THC.
Preclinical Pharmacology Laboratory, Northeastern University, USA.
Jacobs DS, et al. Exp Clin Psychopharmacol. 2016;24(5):320-330.

Science/Animal: Le CBD pourrait être utile en cas de maladie de Parkinson et pour la dyskinésie tardive
L’administration répétée de reserpine aux rongeurs entraîne des troubles moteurs accompagnés de déficits cognitifs. Elle a aussi été appliquée au modèle de la dyskinésie tardive et de la maladie de Parkinson. Le CBD (0.5 et 5 mg/kg) a atténué l’augmentation du comportement cataleptique et des mouvements oraux induits par la réserpine. Le CBD (0.5 mg/kg) a aussi amélioré le déficit de la mémoire induit par la réserpine. Les auteurs ont écrit que le CBD pourrait être utile dans la « pharmacothérapie de la maladie de Parkinson et la dyskinésie tardive. »
Department of Psychiatry, Federal University of São Paulo, Brésil.
Peres FF, et al. Front Pharmacol. 2016;7:343
Science/Animal: Le palmitoylethanolamide réduit les démangeaisons et d’autres effets en cas de dermatite de contact allergique
Le palmitoylethanolamide réduit les démangeaisons et d’autres effets en cas de dermatite de contact allergique
Le palmitoylethanolamide (PEA) a été injecté à des souris présentant une dermatite de contact allergique. Le traitement a réduit le nombre de grattements (sur l’oreille), l’infiltration par mastocytes et autres aspects de cette allergie.
Department of Pharmacy, University of Naples Federico II, Italie.
Vaia M, et al. EUR J Pharmacol. 5 octobre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le système endocannabinoïde est altéré lors de l’ataxie spinocérébelleuse de type 3
Dans le modèle animal de l’ataxie spinocérébelleuse de type 3 (SCA-3) le système endocannabinoïde a été dérégulé, “ce qui suggère qu’une manipulation pharmacologique adressée à la correction de ces changements pourrait être une option prometteuse pour SCA-3.”
Facultad de Medicina, Universidad Complutense, Madrid, Espagne.
Rodríguez-Cueto C, et al. Neuroscience. 4 octobre 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait être utile pour traiter les syndromes complexes de la douleur locale de type 1
Les syndromes complexes de la douleur locale de tye 1 (CRPS-I) restent un syndrome clinique de douleur neuropathique des plus difficiles à soigner. Sur le modèle animal (rat) de CRPS-1 un cannabinoïde synthétique (MDA7), qui active de manière sélective les récepteurs CB2, a réduit la douleur et l’inflammation.
Department of Pain Management, Cleveland Clinic, USA.
Xu J, et al. EUR J Neurosci. 26 septembre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le Cannabidiol module les gènes liés à la sclérose amyotrphique latérale
En utilisant des cellules humaines, des chercheurs ont démontré que le cannabidiol (CBD) changeait l’expression des gènes connectés à la pathologie de la sclérose amyotrphique latérale, le stress oxydant, le dysfonctionnement mitocondrial, et l’excitotoxicité.
IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo », Messina, Italie.
Soundara Rajan T, et al. J Cell Biochem. 7 octobre 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD pourrait améliorer les atteintes au cerveau jusqu’à 18 heures après l’atteinte
Pour des souriceaux qui ont subi une lésion au cerveau causée par un apport sanguin réduit, le CBD s’est révélé bénéfique jusqu’à 18 heures après l’atteinte. Les chercheurs ont écrit que la fenêtre de temps thérapeutique pour un traitement neuroprotecteur avec du CBD est plus large que précédemment reporté.
Hospital Clínico San Carlos – IdISSC, Madrid, Espagne.
Mohammed N, et al. CNS Neurol Disord Drug Targets. 27 septembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Les cannabinoïdes pourraient prévenir la diarrhée induite par la chimiothérapie
Lors d’une étude sur des rats, la diarrhée induite par l’agent de chimiothérapie 5-fluoruracil, a été supprimée par un cannabinoïde synthétique (WIN 55,212-2).
Facultad de Ciencias de la Salud, Universidad Rey Juan Carlos, Madrid, Espagne.
Abalo R, et al. Neurogastroenterol Motil. 30 septembre 2016. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Croatie: Légalisation et accès limité aux médicaments à base de cannabis
Science/Homme: Le cannabis est parfois utilisé comme substitut à l’alcool, aux drogues illégales et à certains médicaments
Science/Animal : L’euphorie engendrée par l’exercice d’endurance, ou ivresse du coureur, est substantiellement causée par les endocannabinoïdes
Il y a deux ans

Science/Royaume-Uni: Une étude clinique indique qu’un nouvel extrait de cannabis pourrait soulager les colites ulcéreuses
Science/Etats-Unis: Des médecins indiquent que l’extrait de CBD Epidiolex est efficace en cas d’épilepsie

 

IACM-Bulletin du 10 Novembre 2016

 

Science/Homme: Pour un enfant de 10 ans présentant une pathologie d’autisme, une combinaison de palmitoylethanolamide et de lutéoline a amélioré les symptômes

Une combinaison de l ‘endocannabinoïde palmitoylethanolamide (PEA) et du flavonide lutéonile a amélioré les symptômes d’un enfant autiste de 10 ans. On trouve la lutéoline dans de nombreuses plantes, dont le céleri, le brocoli, le poivron vert, la camomille, les carottes et l’huile d’olive. Des chercheurs de l’université de Messine, Italie, ainsi que d’autres institutions italiennes et américaines ont mené une étude sur le modèle animal (souris) de l’autisme, et ont donné la préparation à un enfant.

Un traitement avec du PEA ultramicronisé et de la lutéoline a amélioré les comportements sociaux et autres des souris autistes. Il a été induit par l’acide valporique et a amélioré l’aspect clinique par une réduction des stéréotypes d’un enfant de 10 ans. Les auteurs ont écrit que “ces données suggèrent que la symptomatologie des troubles du spectre autistique pourrait être améliorée par des agents destinés à contrôler l’activation des microglias et des mastocytes.”

Bertolino B, Crupi R, Impellizzeri D, Bruschetta G, Cordaro M, Siracusa R, Esposito E, Cuzzocrea S. Beneficial Effects of Co-Ultramicronized Palmitoylethanolamide/Luteolin in a Mouse Model of Autism and in a Case Report of Autism. CNS Neurosci Ther. 4 octobre 2016. [sous presse]

Turquie: Le gouvernement autorise la production contrôlée de cannabis dans 19 provinces

La production contrôlée de cannabis est autorisée dans 19 provinces du pays. Un décret du ministère de la Food, Agriculture and Livestock a été publié en septembre. Il s’agit notamment de contrôler la production illégale. La production sera possible dans les provinces d’ Amasya, Antalya, Bartın, Burdur, Çorum, İzmir, Karabük, Kastamonu, Kayseri, Kütahya, Malatya, Ordu, Rize, Samsun, Sinop, Tokat, Uşak, Yozgat et de Zonguldak.

L’autorisation de production sera accordée pour une période maximale de trois ans. En cas de circonstances exceptionnelles, le ministre pourra autoriser cette production dans d’autres provinces, si celle-ci est destinée à la recherche. Les futurs producteurs doivent prouver qu’ils n’ont jamais été impliqués dans aucune activité de production, vente ou usage de cannabis ou de narcotiques.

www.hurriyetdailynews.com/turkey-permits-controlled-cannabis-production-in-19-provinces-.aspx?pageID=238&nID=104974&NewsCatID=345

Hurriyet Daily News du 14 octobre 2016

Science: La structure plus détaillée des récepteurs cannabinoïdes de type 1 est révélée

Une nouvelle étude réalisée par le National Institute on Drug Abuse (Etats-Unis) fournit un ensemble plus détaillé du système des récepteurs cannabinoïdes chez l’homme. La recherche a été menée par plusieurs scientifiques issus de différentes universités, et dont la collaboration permet de mieux comprendre les effets de la marijuana.

Les auteurs de l’étude ont spécifiquement démontré comment les cannabinoïdes synthétiques se lient aux récepteurs pour produire leurs effets, qui dépendent de manière considérable de leur origine. “Les cannabinoïdes peuvent produire des résultats très différents, en fonction de la manière dont ils se lient aux récepteurs CB1,” a indiqué Nora Volkow , directeur du NIDA dans un communiqué de presse. “Comprendre comment ces composés chimiques se lient aux récepteurs CB1 aidera à concevoir de nouveaux médicaments et donnera un aperçu des promesses thérapeutiques du système endocannabinoïde humain.”

Hua T, Vemuri K, Pu M, Qu L, Han GW, Wu Y, Zhao S, Shui W, Li S, Korde A, Laprairie RB, Stahl EL, Ho JH, Zvonok N, Zhou H, Kufareva I, Wu B, Zhao Q, Hanson MA, Bohn LM, Makriyannis A, Stevens RC, Liu ZJ. Crystal Structure of the Human Cannabinoid Receptor CB1. Cell. 2016;167(3):750-762

UPI du 20 octobre 2016

En bref

Science/Homme: Le CBD a amélioré les symptômes d’un enfant atteint de trouble de stress post traumatique (PTSD)
Le CBD (Cannabidiol) s’est montré efficace pour réduire l’anxiété et améliorer le sommeil d’une enfant de dix ans présentant un trouble de stress post traumatique. D’autres médicaments n’ont pas été efficaces ou associés à des effets secondaires sévères.
University of Colorado School of Medicine, Fort Collins, USA.
Shannon S, et al. Perm J. 12 octobre 2016. [sous presse]

Europe: Action contre l’intention de faire du CBD une drogue obtenue seulement par ordonnance
L’association EURopean Industrial Hemp Association (EIHA) s’oppose aux quelques compagnies pharmaceutiques qui veulent faire du CBD un produit disponible uniquement sur ordonnance. Une telle législation limiterait l’accès au CBD à de nombreux citoyens qui bénéficient de ce produit dans la nourriture ou sous forme de cosmétique. Pour signer la pétition, rendez-vous à: support page.

Science/Animal: Le CBD a montré des qualités prophylactiques contre les diabètes de type 1
Des souris génétiquement modifiées, qui ont spontanément développé des diabètes, ont développé plus tard des diabètes de type1 et ont montré des signes diminués de l’inflammation quant traitée avec du CBD (Cannabidiol).
Department of Anesthesia, Pain Management and Perioperative Medicine, Dalhousie University, Halifax, Canada.
Lehmann C, et al. Clin Hemorheol Microcirc. 18 oct 2016. [sous presse]

Science/Homme: Des gènes pour le récepteur CB1 influencent le risque de mal de tête
Les personnes munies d’une certaine variante du gène qui encode le récepteur CB1 présentent un risque supérieur de mal de tête avec nausée. Ce qui “suggère un mécanisme pathologique spécifique du développement de la migraine et indique qu’un sous-groupe de patients présentant des migraines avec des nausées dues au stress de la vie pourrait tirer bénéfice des thérapies qui augmentent le tondes endocannabinoïdes.”
Hungarian Academy of Sciences, Semmelweis University, Budapest, Hongrie.
Juhasz G, et al. Genes Brain Behav. 19 octobre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Environ 1/3 des utilisateurs de cannabis médical utilisentun vaporisateur et seulement quelques uns de manière exclusive
Dans un échantillon de 1485 utilisateurs de cannabis médical du sud du Michigan, 39% ont indiqué avoir utilisé un vaporisateur pendant le mois précédant, mais seulement 2.3% indiquaient que le vaporisateur était leur unique mode d’administration.
Department of Psychiatry, University of Michigan, Ann Arbor, USA.
Cranford JA, et al. Drug Alcohol Depend. 15 octobre 2016;169:41-47.

Science/Homme: Comparaison entre biodisponibilité de la solution et des capsules de THC
Une nouvelle solution de dronabinol (THC) a été comparée aux capsules de THC pour 52 personnes qui jeûnaient. La biodisponibilité de 4.25 mg de la solution de THC est identique à celle de 5 mg des capsules de THC. La solution a montré moins de variabilité intra-individuelle.
INSYS Therapeutics, Chandler, USA.
Parikh N, et al. Clin Pharmacol. 2016;8:155-162.

Science/Homme: Un meilleur sommeil pour ceux qui ne consomment pas de cannabis quotidiennement
La qualité du sommeil et la consommation de cannabis de 98 sujets (dont 53 femmes) dont l’âge moyen était de 22.3 ans, ont été comparées. Parmi eux, on trouvait des consommateurs occasionnels (n=29), des consommateurs quotidiens (n=49) et des non-consommateurs (n=20). Les scores d’insomnie moyens étaient les plus élevés parmi les consommateurs quotidiens (7.0) comparés aux scores des consommateurs occasionnels (4.9) et desles consommateurs quotidiens (5.0). Un mauvais sommeil a été remarqué pour 10.3% des consommateurs occasionnels, 38.8% des consommateurs quotidiens, et 20.0% des non-consommateurs.
University of Michigan Addiction Research Center, Ann Arbor, USA.
Conroy DA, et al. J Addict Dis. 2016;35(2):135-43.

Science/Animal: Les cannabinoïdes sont efficaces contre les myélomes/plasmocytoma
Dans les cellules des patients présentant des myélomes (plasmocytoma), le cannabinoïde synthétique WIN55-212-2 a induit l’apoptose. Cet effet a été transmis par les récepteurs CB2. Le cannabinoïde a augmenté l’activité anti-myélome de la dexaméthasone et du melphalan. Pour des souris avec des myélomes, le cannabinoïde a supprimé l’avancement de la tumeur.
University Hospital Virgen del Rocío, Universidad de Sevilla, Espagne.
Barbado MV, et al. Int J Cancer. 25 octobre 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 réduit le stress
Pour le modèle du stress du rat (nage forcée), l’activation des récepteurs CB1 et l’antagonisme des récepteurs TRPV1 a réduit le stress et a exercé un effet anti-dépresseur.
School of Pharmaceutical Science of Ribeirão Preto, University of São Paulo, Brésil.
Sartim AG, et al. Neuroscience. 2016 Oct 19. [in press]

Science/Animal: L’activation des récepteurs cannabinoïdes a causé des effets anti-fibrome
Chez des rats, le cannabinoïde synthétique JWH-133, qui active les récepteurs CB2, a réduit la fibrose après un saignement dans les ventricules du cerveau et a réduit le risque d’hydrocéphalie.
Third Military Medical University, Chongqing, Chine.
Tan Q, et al. Brain Res. 18 octobre 2016. [sous presse]

Science/Animal: Le système endocannabinoïde joue un rôle dans le sommeil
Une nouvelle étude montre que les éléments du système endocannabinoïde, tels que les récepteurs CB1, les FAAH, et les AMT (transporteurs anandamides de la membrane) modulent l’homéostasie du sommeil après un réveil prolongé.
Universidad Anáhuac Mayab, Mérida, Mexique.
Murillo-Rodríguez E, et al Neuroscience. 13 octobre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le THC e le CBD inhibent les cellules myélomes
Le CBD et le THC, principalement combinés, ont réduit la viabilité des myélomes en induisant la nécrose autophagique et ont réduit la migration des cellules. Les cannabinoïdes agissent de manière synergétique avec le carfilzomib, un nouvel inhibiteur des protéasomes immunologiques.
School of Pharmacy, University of Camerino, Italie.
Nabissi M, et al. Oncotarget. 18 octobre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Les cannabinoïdes réduisent les lésions des cellules nerveuses causées par le peptide amyloid-beta
Des cannabinoïdes ont réduit les dommages aux cellules nerveuses causés par le peptide amyloid-beta de plus en plus présent dans la maladie d’ Alzheimer. Les chercheurs ont révélé quelques mécanismes de cet effet.
Escuela de Medicina, Pontificia Universidad Católica de Chile, Santiago, Chili.
Gajardo-Gómez R, et al. Glia. 19 octobre 2016. [sous presse]

Science/Cellules: Le blocage des récepteurs a réduit la prolifération des cellules cancéreuses des reins
Chez l’homme, le nombre de récepteurs CB1 augmente en cas de cancer des reins. Le blocage des récepteurs CB1 a réduit de manière significative la prolifération des cellules cancéreuses des reins.
Renji Hospital, School of Medicine, Shanghai Jiaotong University, Chine.
Wang J, et al. Tumour Biol. 18 octobre 2016. [sous presse]

Science/Animal: Un extrait de CBD a amélioré les symptômes de l’inflammation intestinale
Pour les souris présentant une colite induite chimiquement, un extrait du CBD a réduit la blessure et la motilité de l’intestin.
University of Naples Federico II, Italie.
Pagano E, et al. Front Pharmacol. 2016;7:341.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Australie: Le gouvernement veut autoriser la culture du cannabis afin de le vendre en pharmacie

Science/Homme: Pour les douleurs du cancer, les résultats des deux études cliniques portant sur un extrait de cannabis sont mitigés

Canada: Le parti libéral, qui veut légaliser le cannabis, gagne les élections

Il y a deux ans

Science: la consommation de cannabis ne réduit pas l’intelligence, sauf en cas de consommation de fortes quantités à l’adolescence

Europe: l’Agence européenne des médicaments attribue à l’extrait de cannabis CBD, Epidiolex, une désignation orpheline pour le traitement du syndrome de Dravet

Science/Homme: Le THC pourrait soulager des douleurs de poitrine quand celles-ci ne sont pas causées par une maladie cardiaque

 

IACM-Bulletin du 21 Novembre 2016

 

Etats-Unis: La Floride, le Dakota du Nord, l’Arkansas et le Montana légalisent l’usage médical du cannabis
Le 9 novembre, les électeurs de quatre Etats ; la Californie, le Maine, le Massachusetts et le Nevada ; ont légalisé l’usage récréatif du cannabis. De plus, quatre autres Etats (la Floride, le Dakota du Nord, l’Arkansas et le Montana) ont voté pour l’usage médical du cannabis. Maintenant, 29 Etats ainsi que le District of Columbia, disposent de lois permettant l’usage médical du cannabis. Voici le résumé des différentes lois sur le cannabis :

Floride: L’amendement stipule que les patients présentant des maladies proches ou comparables au cancer, VIH, trouble du stress post traumatique, Parkinson et épilepsie pourraient avoir accès au cannabis médical. La News-Press à Fort Myers indique que ces lois pourraient bénéficier à
450,000 personnes (2.5% de la population)

Dakota du Nord: Selon le Bismark Tribune, “cette mesure permettra aux gens de posséder jusqu’à trois onces (environ 84 grammes) de cannabis destiné à leur traitement. Une douzaine de pathologies environ sont concernées. C’est le Health Department de l’Etat qui gère l’infrastructure de la distribution et des organisations sans but lucratif qui l’exploitent.”

Montana: L’Independent Record à Helena a indiqué que “les fournisseurs de cannabis ne seront pas limités par le nombre de patients. La loi actuelle pose une limite de trois patients servis par un même fournisseur. Avec ces restrictions, la plupart des patients se retrouvaient sans fournisseur établi.”

Arkansas: La mesure permet aux personnes qui présentent une de 18 pathologies, comme le cancer, glaucome, syndrome de Tourette, Alzheimer et hépatite C, de se fournir en cannabis auprès des dispensaires.

Washington Post du 9 novembre 2016

En bref
 

Australie: Le gouvernement légalise la culture du cannabis destiné à un usage thérapeutique
Bien que l’Australie ait voté pour le Narcotic Drugs Amendment Bill, en février, la loi n’est pas entrée en vigueur avant la fin octobre 2016. La nouvelle loi autorise les organisations à cultiver et produire du cannabis à des fins scientifiques et médicales approuvées par le gouvernement.
RT du 1er novembre 2016
Norvège: Le gouvernement autorise l’usage médical du cannabis
L’agence norvégienne Norwegian Agency for Medicinal Drugs et le Directorate for Health pensent qu’un petit groupe de patients pourraient, à des fins médicales, bénéficier du cannabis. Aussi, l’intention est de rendre cette thérapie possible. Les fleurs de cannabis seront principalement importées des Pays-Bas.
Nettavisen du 9 novembre 2016
Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à un déclin accéléré des capacités cognitives
Lors d’une étude incluant 1 897 Australiens recrutés entre 40 et 46 ans, et suivis pendant quatre ans (94%) et huit ans (98%), les scientifiques ont observé que “les consommateurs de cannabis présentaient une remémoration verbale inférieure à celle des non-consommateurs, mais que ceci n’a pas de lien avec leur consommation actuelle de cannabis. De même, ils ont trouvé que la consommation de cannabis n’est pas liée à un déclin cognitif accéléré.”
National Drug Research Institute, Faculty of Health Sciences, Curtin University, Perth, Australie.
McKetin R, et al. Drug Alcohol Depend. 2016;169:134-140.
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution du risque des concentrations de TSH élevées
Dans une étude incluant 5280 adultes (18 à 69 ans), la consommation récente de cannabis n’a pas été associée à un dysfonctionnement de la thyroïde. Les consommateurs de cannabis présentaient un risque moindre du syndrome de la thyrotropine élevée (TSH).
Infant and Children’s Hospital of Brooklyn, Maimonides Medical Center, Brooklyn, États-Unis.
Malhotra S, et al. Thyroid. 13 octobre 2016. [sous presse]
Science: La vaporisation de cannabis de plus en plus utilisée au Canada
Selon une étude incluant 364 consommateurs de cannabis médical, il a été noté que l’usage du vaporisateur était le mode d’administration le plus répandu (53 %). Puis venait le fait de fumer le cannabis (47 %). Une majorité de personnes utilisant le vaporisateur ont indiqué préférer un vaporisateur portable (67.2 %).
School of Public Health & Health Systems, University of Waterloo, Canada.
Shiplo S, et al. Harm Reduct J. 2016;13(1):30.
Science/Cellules: Mécanismes par lesquels le THC induit la mort programmée des cellules en cas de cancer
Les chercheurs se sont intéressés aux mécanismes induisant l’apoptose des cellules de glioblastome. Le THC produit des changements dans le réticulum endoplasmique des cellules, ce qui conduit finalement à la mort apoptotique des cellules.
School of Biology, Complutense University, Madrid, Espagne.
Hernández-Tiedra S, et al. Autophagy. 2016;12(11):2213-2229.
Science/Animal: Les récepteurs CB1 des mitochondries impliquées dans l’affaiblissement de la mémoire
Les récepteurs CB1 des mitochondries des cellules nerveuses de l’hippocampe, une région du cerveau, sont impliqués dans l’affaiblissement de la mémoire causé par les cannabinoïdes. L’activation des récepteurs CB1 réduit certains processus biologiques de ces organelles cellulaires.
INSERM, NeuroCentre Magendie, Bordeaux, France.
Hebert-Chatelain E, et al. Nature. 9 novembre 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Les récepteurs CB1 des cellules musculaires sont principalement localisés sur les mitochondries
Des chercheurs ont trouvé que les récepteurs CB1 des muscles squelettique et cardiaque se trouvent principalement dans les mitochondries, une forme des organelles cellulaires, aussi appelées “centre du pouvoir des cellules”. L’activation de ces récepteurs pourrait participer à la régulation mitochondriale de l’oxydation.
Faculty of Medicine and Nursing, University of the Basque Country, Leioa, Espagne.
Mendizabal-Zubiaga J, et al. Front Physiol. 2016;7:476.
Science/Cellules: Activité synergétique ente le CBD et certains agents chimiothérapeutiques du cancer du cerveau
Pour les cellules humaines du glioblastome, le CBD (cannabidiol) a agi de manière synergétique avec les agents d’altération de l’ADN (temozolomide, carmustine ou cisplatin) utilisés pour combattre le cancer. Mais, le CBD a aussi réduit la viabilité des cellules et la prolifération des cellules saines. Le CBD a aussi inhibé les effets des agents chimiothérapeutiques, à des concentrations faibles.
University of Washington, États-Unis.
Deng L, et al. J Pharmacol Exp Ther. 7 novembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait augmenter la recevabilité des crises épileptiques
Pour un modèle animal (rat) de l’épilepsie, un cannabinoïde synthétique (AM1241), qui active sélectivement les récepteurs CB2, a fait croitre le nombre et la sévérité des crises généralisées.
Centro de Ciências Biológicas, Universidade Federal de Santa Catarina, Florianópolis, Brésil.
de Carvalho CR, et al. Epilepsy Res. 2016;127:160-167
Science/Homme: Pour une sous-population de personnes présentant un risque élevé de développement d’une psychose, la consommation de cannabis pourrait constituer un facteur de risque
Une étude incluant 190 personnes présentant un risque extrême de psychose, la consommation de cannabis a été associée à un risque plus élevé de développement d’une psychose. Les auteurs ont écrit que « ceci montre une vulnérabilité génétique sous-jacente qui nécessite plus de connaissances. »
Orygen, The National Centre for Excellence in Youth Mental Health, Parkville, Australie.
McHugh MJ, et al. Psychol Med. 8 novembre 2016:1-11. [sous presse]
Science/Homme: Le trouble bipolaire non traité est associé à une consommation de cannabis
Pour 62 patients présentant un trouble bipolaire non traité, le risque de consommation excessive était augmenté.
Oslo University Hospital and Institute of Clinical Medicine, University of Oslo, Norvège.
Kvitland LR, et al. Psychiatry Res. 28 octobre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Un faible dosage de CBD ne présente pas d’effet neuroprotecteur
Dans une étude sur des porcelets privés d’approvisionnement en sang au cerveau pendant un certain temps, un dosage faible de CBD (1mg par kg du poids du corps) n’a pas protégé les cellules nerveuses. Les auteurs ont écrit que « qu’un plus fort dosage pourrait garantir cette protection. »
Oslo University Hospital, Rikshospitalet, Norvège.
Garberg HT, et al. Pediatr Res. 2016;80(5):710-718.
Science: Le THC et le CBD sont stables quand intégrés dans des biscuits
Une étude sur 10 biscuits disponibles dans le commerce montre que le THC et le CBD sont stables à température ambiante pendant au moins trois mois.
Department of Pathology, Virginia Commonwealth University, Richmond, USA.
Wolf CE, et al. J Anal Toxicol. 18 octobre 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB1 pourrait être impliquée dans le développement de l’endométriose
Des scientifiques ont trouvé que « pour le modèle animal, le signal endocannabinoïde via les récepteurs CB1 joue un rôle dans le développement de l’endométriose. Mais la contribution relative des voies de signalisation transmises par le CB1 et actives dans les cellules enflammées utérines et péritonéales restent à prouver. »
IRCCS Ospedale San Raffaele, Milan, Italie.
Sanchez AM, et al. Hum Reprod. 2016 Nov 7. [sous presse]
Science/Animal: En combinaison, le palmitoylethanolamide et le polydatin ont réduit l’endométriose
Lors d’une étude sur des rats, une combinaison de l’endocannabinoïde palmitoylethanolamide et de polydatin (piceid), un dérivé du resveratrol, un composé des plantes, a inhibé le développement des lésions d’endométriose.
University of Messina, Italie.
Di Paola R, et al. Front Pharmacol. 2016;7:382.
Science/Homme: Fumer du cannabis pourrait endommager les artères
Lors d’une étude incluant 504 fumeurs exclusifs de tabac, 114 qui fument du tabac et du cannabis et 534 non-fumeurs, les scientifiques ont trouvé que fumer du cannabis est associé à une accélération de la vieillesse des artères, comme le montre la rigidité généralement due au temps. Les chercheurs n’ont pu découvrir si cet effet était du aux composés du cannabis ou aux produits toxiques formés pendant la combustion.
University of Western Australia, Crawley, Australie.
Reece AS, et al. BMJ Open. 2016;6(11):e011891.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Allemagne: Le gouvernement prévoit le remboursement, par les assurances de santé, de certaines médications à base de cannabis prescrites dans des cas précis, ainsi que la création d’une agence d’Etat du cannabis
Colombie: Le gouvernement veut régulariser la vente commerciale du cannabis à des fins médicales
Mexique: La Cour suprême indique que les citoyens devraient avoir le droit de cultiver du cannabis pour leur usage personnel

Il y a deux ans

Science/Animal: Le THC et le CBD combinés avec de la radiothérapie pourraient se révéler efficaces en cas de tumeur du cerveau
Etats-Unis: Les deux Etats de l’Oregon et de l’Alaska, tout comme la capitale Washington ont voté pour la légalisation du cannabis
Science/Homme: Les premiers patients chez qui on a diagnostiqué le VIH et qui consomment du cannabis présentent une charge virale moindre
Science/Homme: La consommation de cannabis pourrait aider les patients épileptiques résistants aux traitements conventionnels

 

IACM-Bulletin du 19 Décembre 2016

 

Science/Homme: Dans une étude longitudinale, la consommation de cannabis a amélioré la fonction cognitive
Le traitement avec du cannabis a été associé avec “quelques améliorations de la fonction exécutive” chez 11 patients, dans les trois mois après le début du traitement, ont écrit dans Frontiers in Pharmacology, les chercheurs de la Harvard Medical School à Boston, Etats-Unis. 24 patients participant à l’étude longitudinale, à qui il avait été prescrit du cannabis, sont allés jusqu’à la fin des évaluations de référence de la fonction exécutive. Onze d’entre eux, jusqu’à présent, se sont rendus à la visite de suivi, trois mois après le début du traitement.

Les auteurs ont écrit que ces résultats suggèrent qu’en général, les patients à qui il est prescrit du cannabis, indiquent des améliorations de la fonction exécutive, y compris lors des tests Stroop Color Word et Trail Making. Ces améliorations concernent principalement la vitesse avec laquelle les tâches sont exécutées sans perte de précision. Dans les questionnaires d’auto-évaluation, les patients ont aussi indiqué des améliorations modérées de l’état clinique, incluant l’amélioration du sommeil, la réduction des symptômes de dépression, l’atténuation de l’ impulsivité et des changements positifs quant à la qualité de la vie. De plus, les patients ont indiqué une baisse notable de leur prise de médication conventionnelle, dont la consommation d’opiacés de 42%.

Gruber SA, Sagar KA, Dahlgren MK, Racine MT, Smith RT, Lukas SE. Splendor in the Grass? A Pilot Study Assessing the Impact of Medical Marijuana on Executive Function. Front Pharmacol. 2016;7:355.
Hollande: Le parti au pouvoir favorable à la légalisation de la culture du cannabis
Une majorité des membres du parti de droite au pouvoir VVD (Volkspartij voor Vrijheid en Democratie, People’s Party for Freedom and Democracy) désire un changement de la ligne du parti relative à la culture légalisée du cannabis. Au congrès du parti, qui s’est tenu récemment, une majorité des membres a voté pour en finir avec ”l’étrange situation”.En effet, la vente de petites quantités de cannabis est autorisée dans les coffee-shops du pays alors que la culture y est interdite.

L’engagement d’une “législation intelligente” de culture et de vente apparaitra dans le programme du parti pour l’élection générale qui se tiendra en 2017 et préparera le changement de législation du prochain gouvernement, ont indiqué les commentateurs. Actuellement, les défenseurs de la légalisation de la culture disposent de la majorité dans les deux chambres.

Dutch News du 21 novembre 2016

 

Science/Homme: Le cannabis et le CBD peuvent aider à réduire la consommation de drogues dures
La consommation de cannabis et de CBD (cannabidiol) pourraient aider à réduire le besoin de drogues dures, comme les opiacées, la cocaïne et l’alcool. Des scientifiques de l’University of British Columbia, Canada, ont étudié les effets sur la santé mentale de la consommation de cannabis. “La recherche suggère que les personnes pourraient utiliser le cannabis comme une drogue de sortie afin de réduire la consommation de substances qui sont potentiellement plus dangereuses, comme les médications à base d’opioïdes destinées à diminuer la douleur,” a indiqué Zach Walsh, chercheur, et professeur associé de psychologie du campus Okanagan de l’University of British Columbia.

Lors de la réunion annuelle de l’ American Society for Neuroscience, l’institut Scripps Research Institute à La Jolla, a indiqué que dansune recherche préliminaire chez les rats, le cannabidiol pouvait apaiser des envies irrépressibles de cocaïne. Les scientifiques ont permis à des rats de doser leur cocaïne, d’en consommer à volonté jusqu’à la dépendance. Après trois mois, ils ont mis à quelques animaux des timbres transdermiques contenant du cannabidiol. Ces rats là ont réduit leur prise de cocaïne, contrairement aux autres. D’autres chercheurs, de la Miguel Hernandez University, Espagne, ont mentionné une étude montrant que le cannabidiol réduisait la consommation d’alcool.

Walsh Z, Gonzalez R, Crosby K, S Thiessen M, Carroll C, Bonn-Miller MO. Medical cannabis and mental health: A guided systematic review. Clin Psychol Rev 2016;51:15-29.

Science Daily du 16 novembre 2016

Can Pot-Related Drugs Wean Substance Abusers Off the Hard Stuff? Scientific American du 22 novembre 2016

 

Science/Homme: Des extraits de cannabis ont amélioré significativement l’épilepsie pour environ un quart des patients de l’étude
Environ un quart des enfants et adolescents (119 au total) du Children’s Hospital Colorado de l’University of Colorado à Aurora, ont bénéficié d’un traitement à base d’extraits de cannabis oral. Ces patients ont suivi ce traitement pendant 11,7 mois.

24% des patients sont considérés comme répondants au traitement, c’est à dire que le nombre de crises ont été réduites de moitié. 19% des patients ont indiqué des effets indésirables, dont le plus fréquent était la somnolence puis l’aggravation des crises. Les familles de patients présentant un syndrome de Dravet ont terminé plus rapidement compte tenu de l’inefficacité de la prescription par rapport aux autres patients présentant d’autres syndromes épileptiques. Le syndrome de Dravet pourrait mieux répondre au CBD (cannabidiol).

Treat L, Chapman KE, Colborn KL, Knupp KG. Duration of use of oral cannabis extract in a cohort of pediatric epilepsy patients. Epilepsia. 18 novembre 2016. [sous presse]

 

En bref
 

Science/Homme: L’adoption des lois sur le cannabis médical aux Etats-Unis, n’est pas associée à une augmentation de la consommation de cannabis par les adolescents
Lors d’une étude utilisant des données de la Youth Risk Behavior Survey, collectées de 1991 à 2011, dans 45 Etats (n=715,014), les scientifiques n’ont pas trouvé une augmentation de la consommation de cannabis par les adolescents suite à l’adoption des lois relatives au cannabis médical. Pourtant, des limites plus élevées de possession de cannabis ainsi que l’enregistrement volontaire des consommateurs de cannabis médical ont entrainé une consommation accrue.
Heller School of Social Policy and Management, Brandeis University, Waltham, Etats-Unis.
Johnson J, et. Drug Alcohol Depend. 2016;170:1-8.
Science/Homme: Un nombre important de jeunes adultes utilisent le cannabis pour traiter l’inflammation de l’intestin
Dans un groupe de 53 patients (age moyen: 18.7 ans) présentant une maladie inflammatoire de l’intestin, 70% ont indiqué avoir utilisé ou utiliser du cannabis. La majorité trouvait que le cannabis constituait une aide modérée à forte, allant parfois jusqu’à la disparition totale des symptômes de douleur abdominale, le peu d’appétit, des nausées, de la diarrhée pour 29%, 37%, 14% et 10% (respectivement) des patients.
Yale University, School of Medicine. Etats-Unis.
Phatak UP, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 14 novembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: Certain variantes des récepteurs CB2 sont associées à un risque accru des maladies inflammatoires de l’intestin
Une variante génétique des récepteurs CB2 (CB2-Q63R) a été associée à plus de symptômes sévères de la colite ulcérative et de la maladie de Crohn pour 217 enfants présentant une maladie inflammatoire de l’intestin et 600 sujets sains. Les auteurs ont conclu que ceci signale “l’implication des récepteurs CB2 dans la pathogénèse et les caractéristiques cliniques des maladies inflammatoires de l’intestin, chez l’enfant ».
The Second University of Naples, Italie.
Strisciuglio C, et al. J Clin Gastroenterol. 21 novembre 2016. [sous presse]
Science: Les modulateurs allostériques des récepteurs CB1
Les chercheurs ont présenté une étude sur la méthode alternative de cibler les récepteurs CB1. Les récepteurs sont habituellement influencés par l’agonisme (activation) ou l’antagonisme (blocage). Une méthode alternative d’influence des récepteurs CB1 est la modulation allostérique par de petites molécules. Les modulateurs allostériques sont des substances qui influencent indirectement les effets d’un agoniste ou d’un antagoniste des récepteurs. Les modulateurs allostériques se lient à un site distinct de celui d’un agoniste.
Research Triangle Institute, Etats-Unis.
Nguyen T, et al. Med Res Rev. 23 novembre 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Le béta-caryophyllène augmente la formation de névrites dans les cellules nerveuses
Il a été mis en évidence que le béta-caryophyllène augmentait la formation de névrites, qui sont issues des corps cellulaires des cellules nerveuses. Le béta-caryophyllène active les récepteurs CB2, mais cet effet a été transmis par l’activation du récepteur TrkA de la tropomuosine.
University of São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Guinaim Santos NA, et al. Chem Biol Interact. 18 novembre 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Le cannabidiol induit la formation de cellules T régulatrices
Il a été montré que le CBD (cannabidiol) était immunosuppresseur par induction des cellules T régulatrices fonctionnelles précédemment connues comme suppresseur des cellules T.
College of Veterinary Medicine, Mississippi State University, Etats-Unis.
Dhital S, et al. Cell Immunol. 2016 Nov 9. [in press]
Science/Homme: Des doses très faibles de cannabis ont été associées à un résultat faible pour les patients se sevrant de l’alcool
Pour 1383 patients présentant une dépendance à l’alcool, le résultat d’une consommation faible de cannabis (une à deux fois par mois) a été associée à quelques jours d’abstinence d’alcool moindre après le traitement, mais pas à une consommation accrue de cannabis.
Alcohol Research Group, Public Health Institute, Emeryville, Etats-Unis.
Subbaraman MS, et al. Addiction. 19 novembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Les patients présentant une stéatose hépatique non alcoolique présentent des niveaux d’endocannabinoïdes élevés
Une concentration sanguine élevée de l’endocannabinoïde 2-arachidonoylglycerol a été indépendamment associée à la stéatose hépatique de 105 patients.
Department of Gastroenterology, Tel-Aviv Sourasky Medical Center, Israël.
Zelber-Sagi S, et al. Obesity (Silver Spring). 15 novembre 2016. [sous presse]
Science: La structure cristalline des récepteurs cannabinoïdes de l’homme
Des scientifiques ont développé une structure cristalline des récepteurs cannabinoïdes de l’homme en haute résolution. Cette structure permet d’établir un cadre atomique pour l’étude de la fonction des récepteurs cannabinoïdes.
Department of Biophysics, The University of Texas Southwestern Medical Center, Dallas, Etats-Unis.
Shao Z, et al. Nature. 16 novembre 2016 Nov 16. [sous presse]
Science/Cellules: Une combinaison de bêta-caryophyllène, de baicaline et de (+)-catéchine exercent des effets anti-inflammatoires
Lors d’une étude, il a été montré que les constituants bêta-caryophyllène, baicaline et (+)-catéchine exercent synergétiquement des effets suppresseurs sur les macrophages. Les auteurs ont écrit que « cette composition pourrait être utile comme stratégie d’un traitement anti-inflammatoire.»
Department of Hematology and Medical Oncology, Emory University School of Medicine, Atlanta, Etats-Unis.
Yamaguchi M, et al. Int J Mol Med. 14 novembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Les effets de l’électro acupuncture sur la migraine sont transmis par les récepteurs CB1
Lors d’une étude sur des rats, les chercheurs ont montré que les effets anti-inflammatoires de l’électro acupuncture sur les attaques de migraine sont transmis par les récepteurs CB1.
School of Traditional Chinese Medicine Combined with Western Medicine, Southwest Medical University, Luzhou, Chine.
Zhang H, et al. Acupunct Med. 10 novembre 2016 Nov 10. [sous presse]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Patients, ambassadeurs ou partenaires d’organisation : comment devenir membre?
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque plus faible du syndrome métabolique
Science/Homme: Une étude clinique indique que le THCV inhibe certains effets du THC

Il y a deux ans

Hollande: toutes les activités de production liées au cannabis sont illégales

 

IACM-Bulletin du 27 Décembre 2016

 

Science/Homme: La consommation de cannabis des patients présentant un cancer diminue par deux le risque de mourir à l’hôpital

La consommation de cannabis a été associée à une réduction de 59% du risque de mourir à l’hôpital. Pour les patients atteints de cancers et consommant du cannabis, le risque de mourir à l’hôpital diminue de 56%. Ces résultats proviennent de l’analyse des données de l’US Nationwide Inpatient Sample, récoltées entre 2007 et 2011, auprès de patients d’environ 1000 hôpitaux américains. Ce travail a été mené par des chercheurs de l’University of Northern Colorado, Colorado State University, et de l’University of Alabama. Les données incluaient environ 3.9 millions de patients hospitalisés dont 387,608 présentaient un diagnostic de dépendance au cannabis ou un abus de cannabis.

De manière plus détaillée, parmi les patients hospitalisés, la consommation de cannabis a été associée à une augmentation de 60% de la probabilité d’une attaque cérébrale (OR: 1.60, 95% CI: 1.44-1.77) par rapport aux non-consommateurs, mais une réduction de 22% de la probabilité d’une insuffisance cardiaque(OR: 0.78, 95% CI: 0.75-0.82), ainsi qu’un risque diminué de 14% pour une maladie cardiaque(OR: 0.86, 95% CI: 0.82-0.91). Le risque de décès à l’hôpital a été réduit de 59% (OR: 0.41, 95% CI: 0.38-0.44). Parmi les patients atteints de cancers, les probabilités de mortalité à l’hôpital ont été réduites de 56% pour les consommateurs de cannabis quand on les compare aux non-consommateurs (OR: 0.44, 95% CI: 0.35-0.55). Les auteurs ont indiqué la nécessité d’autres études prospectives destinées à la connaissance des effets produits par la marijuana sur la santé, spécialement parmi les plus âgés, les plus malades et les patients hospitalisés. Ainsi, existerait pour les consommateurs de cannabis une possibilité plus importante de ne pas mourir à l’hôpital, mais chez eux.

Vin-Raviv N, Akinyemiju T, Meng Q, Sakhuja S, Hayward R. Marijuana use and inpatient outcomes among hospitalized patients: analysis of the nationwide inpatient sample database. Cancer Med. 28 novembre. [sous presse]

En bref

Irlande: Le gouvernement accueille l’idée de légaliser le cannabis
L’Irlande s’est rapprochée de l’idée de légaliser l’usage médical du cannabis quand la minorité gouvernementale a indiqué, le 1er décembre, qu’elle ne bloquerait pas la première lecture de la proposition de loi soutenue par les autres partis. Simon Harris, le ministre de la Santé, dont le gouvernement n’a pas le pouvoir de bloquer la législation, a indiqué qu’il chercherait plus tard des amendements basés sur des données scientifiques.
Reuters du 1 décembre 2016

Afrique du Sud: Des projets relatifs à la culture et la distribution du cannabis médical
Le Medicines Control Council a indiqué au comité de la Santé du Parlement qu’il avait progressé dans son travail d’investigation relatif à l’usage médical du cannabis. Un rapporteur a indiqué qu’en Février, le processus de régulation pourrait commencer en délivrant des permis autorisant la culture contrôlée et la distribution de produits issus du cannabis de bonne qualité.
IOL of 29 November 2016

Europe: Conférence sur l’usage médical du cannabis au Parlement EURopéen
Les partis de gauche du Parlement EURopéen ont organisé un congrès sur l’usage médical du cannabis. On trouvait parmi les participants Carola Perez et Manuel Guzman (Espagne), Franjo Grotenhermen (Allamagne), Bertrand Rambaud (France), et Pavel Kubu de la République Tchèque. Les débats ont été traduits simultanément en 8 langues. Vous pouvez les consulter à:available online.

Science/Animal: Le CBD contrebalance le développement de la sclérose en plaques expérimentale
Les voies PI3K/AKT/mTOR sont des voies de signalisations intracellulaires importantes pour la régulation du cycle cellulaire. Pour le modèle animal (souris) de la sclérose en plaques, qui produit une baisse d’activité de ces voies, le traitement avec du CBD (cannabidiol) a pu restaurer cette activité. Les auteurs ont écrit que “ceci pourrait être une nouvelle cible thérapeutique potentielle de la gestion de la sclérose en plaques.”
IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo », Messina, Italy.
Giacoppo S, et al. Fitoterapia. 2016;116:77-84.

Science/Animal: Le CBD protège le cerveau des conséquences d’une baisse d’approvisionnement sanguin du cerveau
Dans une étude sur des souris, dont l’alimentation sanguine a été réduite par l’occlusion des artères, un traitement à court terme avec du CBD a empêché les lésions cognitives et émotionnelles, et a atténué la perte des cellules nerveuses dans une région du cerveau, l’hippocampe, et les lésions de la matière blanche.
Department of Pharmacology and Therapeutics, State University of Maringá, Brazil.
Mori MA, et al. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 23 novembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: Pour les enfants nés avant 35 semaines de grossesse, la consommation de cannabis par la mère n’est pas associée à des résultats adverses
Dans une étude incluant 1 867 nouveaux nés avant 35 semaines de grossesse, et dont 135 ont été exposés au cannabis pendant la grossesse, il n’y a pas eu de différence de résultat entre les enfants exposés et ceux qui ne l’ont pas été.
Department of Obstetrics and Gynecology, University of North Carolina – Chapel Hill, USA.
Dotters-Katz SK, et al. J Matern Fetal Neonatal Med. 6 décembre 2016. [sous presse]

Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 peut être bénéfique après une attaque cérébrale
Une attaque cérébrale a été provoquée chez des souris. Un antagoniste des récepteurs cannabinoïdes de type2 a fait empirer le résultat avec une diminution des nouvelles cellules nerveuses et de la performance motrice. L’activation des récepteurs CB2 n’a pas eu d’effet sur la performance motrice mais a augmenté la migration des précurseurs des cellules nerveuses, lors de l’étude des cellules.
Facultad de Medicina, Universidad Complutense, Madrid, Spain.
Bravo-Ferrer I, et al. Stroke.29 novembre 2016. [sous presse]

Science/Homme: La consommation de cannabis pourrait être associée à de légers troubles de la vision
Lors d’une étude incluant 52 hommes et femmes en bonne santé, dont 28 fumaient régulièrement du cannabis, il a été noté un retard dans la transmission des potentiels d’actions des cellules ganglionnaires de la rétine pour les consommateurs réguliers de cannabis, ce qui pourrait entraîner une altération de la vision.
Pôle Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie du Grand Nancy, Laxou, France.
Schwitzer T, et al. JAMA Ophthalmol. 8 décembre 2016. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Selon une étude clinique, l’extrait de CBD pourrait diminuer par deux le nombre de crises de plus de la moitié des enfants épileptiques

Australie: Le gouvernement crée une structure nationale destinée à réguler la culture du cannabis destiné à des fins médicales

Il y a deux ans

IACM: Congrès sur les cannabinoïdes de 2015 – Soumission des articles

Science/Homme: Les bénéfices du cannabidiol en cas d’épilepsie de l’enfant discutés lors du meeting annuel de l’American Epilepsy Society

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :