FIBROMYALGIE : Le patch au cannabis qui soulage la douleur neuropathique

On a déjà présenté cette biotech, Cannabis Science, et son patch analgésique transdermique, à base de cannabidiol. Ce patch qui libère lentement le principe actif dans la circulation sanguine du patient revendique son efficacité dans le soulagement de la douleur neuropathique associée à 2 pathologies, la fibromyalgie et la neuropathie diabétique. Les premiers essais confirment aujourd’hui l’efficacité prolongée de ce dispositif.

La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par une douleur multisite ou généralisée avec des symptômes associés dont des troubles du sommeil, la fatigue, la raideur, des troubles de l’humeur, des maux de tête, des paresthésies, … Sa prévalence est estimée entre 2% et 6%. Cette pathologie finalement fréquente est aujourd’hui reconnue comme multimodale, et systémique touchant à la fois le système nerveux central et les « petites fibres nerveuses ». Si ses symptômes sont multiples, la fibromyalgie est principalement caractérisée par cette douleur chronique et par une réponse plus élevée, plus douloureuse à la pression. Une neuropathie qui entraîne toute une série d’effets douloureux qui varient, chez chaque patient, en fonction des nerfs affectés. Une douleur donc difficile à repérer, semblant « venir de nulle part » parfois sous forme de picotements et toujours avec un impact significatif sur la qualité de vie des patients.

Le patch diffuse en forte concentration du cannabidiol (CBD) l’un des principes actifs du cannabis déjà documenté pour ses multiples bénéfices curatifs, dont anticonvulsifs, anti-inflammatoires et analgésiques. Contrairement au le Δ9-tétrahydrocannabinol (Δ9-THC), le CBD n’a pas d’effet psychoactif. La libération du principe actif de la peau vers la circulation sanguine, puis le SNC, est prolongée et contrôlée. Mais ici, l’exploitation de la capacité analgésique du CBD se fait par application topique transdermique, sécure, sans effets systémiques indésirables et pour un coût bien plus abordable que les autres analgésiques.

Le dispositif répond au besoin des patients fibromyalgiques qui pour 62% (source : National Pain Foundation 2014) considèrent le cannabis très efficace pour traiter leurs symptômes, un taux à comparer aux 60, 61 et 68% des taux de satisfaction déclarés pour les médicaments Cymbalta® (antidépresseur), Lyrica® (contre les douleurs neuropathiques) et Savella® (antidépresseur inhibiteur de la sérotonine et de la norépinéphrine autorisé dans le traitement de la fibromyalgie par la FDA).

De nouvelles études sont prévues qui porteront sur plus de 500 cannabinoïdes identifiés à partir de Cannabis sativa.

Source : santelog.com

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :