Bulletins IACM 2020

IACM-Bulletin du 26 Mars 2020

 

IACM: Déclaration du Conseil sur la pandémie actuelle du corona virus et l’utilisation des cannabinoïdes
Plusieurs études en laboratoire suggèrent que les cannabinoïdes peuvent avoir des effets antiviraux et antibactériens. Nous l’avons rapporté à plusieurs reprises dans le Bulletin de l’IACM.

Cependant, il n’y a aucune preuve que des cannabinoïdes, tels que le CBD, le CBG ou le THC, ou encore des préparations de cannabis protègent contre l’infection du SRAS-CoV2 ou pourraient être utilisés pour traiter le Covid-19, la maladie produite par ce virus.

Par ailleurs, rien ne prouve que l’utilisation de cannabinoïdes puisse augmenter le risque d’infection virale.

Veuillez ne pas transmettre de fausses informations qui circulent sur Internet. Aidez à contenir la propagation du virus en suivant les directives du gouvernement et des autorités sanitaires.

Soyons solidaires pendant cette période, en particulier avec ceux qui sont particulièrement exposés à une telle infection.

Prenez soin de vous et des autres!

Au nom du conseil d’administration de l’IACM

Dr. Kirsten Müller-Vahl (Présidente)
Dr Franjo Grotenhermen (Directeur Exécutif)

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Selon une étude observationnelle, le cannabis pourrait améliorer le comportement des patients atteints de démence
Science/Homme: Selon des rapports de cas le CBD peut être utile dans le syndrome du X fragile

Il y a deux ans

Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés
Science/Homme: Lors d’une étude ouverte un extrait de cannabis contenant du THC et du CBD a réduit les crises d’épilepsie
Science/Homme: Selon une étude de grande envergure l’usage aigu du cannabis peut réduire l’anxiété et la dépression
Science/Homme: Le CBD peut être utilisé contre l’anxiété et la dépression sans altérer le sommeil normal

IACM-Bulletin du 23 Mars 2020

ONU: La Commission des Stupéfiants reporte le vote sur la réglementation du cannabis
La Commission des Stupéfiants des Nations Unies (CND) a décidé de retarder jusqu’en décembre un vote qui devrait avoir lieu en mars sur le possible rééchelonnement mondial du cannabis. La CND, qui devait se réunir à Vienne, en Autriche du 2 au 6 mars, devait voter sur un ensemble de recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour assouplir les restrictions sur le cannabis et les substances apparentées comme le CBD et le THC.

C’est la deuxième fois que le CND refuse de voter sur les recommandations, que l’OMS a présentées pour la première fois en janvier 2019. La CND est l’organe central de décision des Nations Unies en matière de drogue, comprenant 53 États membres représentant chaque continent et région.
Les recommandations de l’OMS comprennent entre autres ce qui suit: supprimer la fleur et la résine de cannabis de l’annexe 4 de la convention sur les drogues de 1961, la catégorie la plus restrictive, pour les drogues jugés les plus susceptibles d’être utilisés de façon problématique et n’ayant aucun effet thérapeutique. Le cannabis serait transféré à l’annexe 1 légèrement moins restrictive et resterait strictement contrôlé.

Filter du 5 Mars 2020

 

Science/Homme: Selon une étude observationnelle le cannabis peut être utile dans la fibromyalgie
Une étude observationnelle auprès de 102 patients atteints de fibromyalgie et qui ont bénéficié d’un traitement au cannabis, en particulier chez ceux souffrant de troubles du sommeil. L’étude a été présentée par des chercheurs de l’unité de rhumatologie de l’hôpital universitaire Luigi Sacco de Milan, en Italie. Il comprenait des patients souffrant de douleur supérieure à 3 sur une échelle visuelle analogique de 0 à 10 malgré leur traitement analgésique. Les patients ont reçu des extraits de cannabis préparés à partir de 2 variétés de cannabis (Bedrocan, Bediol).

Le taux de rétention à 6 mois était de 64%. Une amélioration significative de l’indice de qualité du sommeil et du FIQR (Fibromyalgia Impact Questionnaire) a été observée chez respectivement 44% et 33% des patients. 50% ont montré une amélioration modérée des échelles d’anxiété et de dépression. Le traitement analgésique concomitant a été réduit ou suspendu chez 47% des patients. Un tiers a connu des événements indésirables bénins, qui n’ont entraîné aucune modification significative du traitement.

Giorgi V, Bongiovanni S, Atzeni F, Marotto D, Salaffi F, Sarzi-Puttini P. Adding medical cannabis to standard analgesic treatment for fibromyalgia: a prospective observational study. Clin Exp Rheumatol. 2020;38 Suppl 123(1):53-59.

 

Science/Homme: Le CBD peut réduire la rigidité artérielle et améliorer la fonction de la paroi interne des artères
Lors d’une étude randomisée contrôlée contre placebo, portant sur 26 hommes en bonne santé, qui ont reçu 600 mg de CBD ou un placebo pendant 7 jours, le cannabinoïde a provoqué une très faible diminution de la pression artérielle. Cet effet n’était plus observé après 7 jours. De plus, le CBD a amélioré la rigidité artérielle et la fonction endothéliale a été améliorée. L’étude a été menée à l’École de Médecine de l’Université de Nottingham au Royal Derby Hospital, Royaume-Uni. 13 patients ont reçu le placebo et 13 CBD par voie orale.

Comparé au placebo, le CBD a significativement réduit la pression artérielle moyenne au repos, pour une moyenne de 2 mm Hg après une administration aiguë, mais pas après des administrations répétées. Sept jours de CBD ont augmenté le diamètre de l’artère carotide interne. Au sein du groupe CBD, des doses répétées ont réduit la raideur artérielle au jour 7 et amélioré la fonction des cellules endothéliales, la paroi interne des artères. Les auteurs ont écrit que ” la réduction de la rigidité artérielle et l’amélioration de la fonction endothéliale après l’administration répétée de CBD sont des résultats qui justifient une enquête plus approfondie dans les populations atteintes de maladies vasculaires”.

Sultan SR, O’Sullivan SE, England TJ. The effects of acute and sustained cannabidiol dosing for seven days on the haemodynamics in healthy men: A randomised controlled trial. Br J Clin Pharmacol. 2020 Mar 3. [in press]

 

Science/Homme: Des doses plus faibles de CBD étaient aussi efficaces que des doses plus élevées dans le traitement de l’épilepsie chez les patients atteints du syndrome de Dravet
Lors d’une étude contrôlée par placebo menée auprès de 199 patients atteints du syndrome de Dravet âgés de 10 à 18 ans, du CBD a été administré en plus des antiépileptiques standards. Les patients ont reçu soit 10 mg de CBD par kg de poids corporel, 20 mg de CBD par kg de poids corporel ou un placebo en plus d’au moins un antiépileptique standard en doses similaires, réparties pendant 14 semaines. L’étude a été menée dans plusieurs pays. 190 patients ont terminé l’étude.

Le pourcentage de réduction par rapport à la ligne de base de la fréquence des crises convulsives était de 48,7% pour le groupe CBD10 et de 45,7% pour le groupe CBD20 contre 26,9% pour le groupe placebo. Les événements indésirables les plus courants ont été une diminution de l’appétit, de la diarrhée, de la somnolence, de la pyrexie et de la fatigue. Cinq patients du groupe CBD20 ont abandonné en raison d’événements indésirables. Les auteurs ont conclu que ” le cannabidiol d’appoint à des doses de 10 et 20 mg/kg/j a conduit à des réductions similaires cliniquement pertinentes de la fréquence des crises convulsives avec un meilleur profil de tolérance pour la dose de 10 mg/kg/j “.

Miller I, Scheffer IE, Gunning B, Sanchez-Carpintero R, Gil-Nagel A, Perry MS, Saneto RP, Checketts D, Dunayevich E, Knappertz V; GWPCARE2 Study Group. Dose-Ranging Effect of Adjunctive Oral Cannabidiol vs Placebo on Convulsive Seizure Frequency in Dravet Syndrome: A Randomized Clinical Trial. JAMA Neurol. 2020 Mar 2. [in press]

 

Science/Homme: Le cannabis ne réduit pas la fonction cognitive chez les personnes âgées, mais peut améliorer la santé du cerveau
Un examen par des scientifiques de l’École de santé publique de l’Université de Haifa, Israël, a conclu que ” les preuves limitées sur ce sujet important suggèrent que l’utilisation à un âge avancé peut ne pas être liée à de moins bonnes performances cognitives, ce qui nuit aux effets néfastes lors de la consommation précoce de cannabis peut ne pas se traduire de la même façon lors d’une consommation à un âge avancé. Au contraire, l’utilisation à un âge avancé peut être associée à une meilleure santé cérébrale, conformément aux propriétés neuroprotectrices connues de plusieurs cannabinoïdes. Pourtant, aucune conclusion ferme ne peut être tirée de la base de données probante actuelle en raison du manque de recherche avec des conceptions méthodologiques solides. ”

Les auteurs ont examiné la littérature issue d’anciens modèles animaux et d’études humaines, en se concentrant sur le lien entre la consommation de cannabis à un âge moyen et avancé et la cognition. Le rapport met en évidence les lacunes dans les connaissances sur la consommation de cannabis en fin de vie et la santé cognitive, et examine les résultats limités dans le contexte de changements substantiels dans les attitudes et les politiques.

Weinstein G, Sznitman SR. The implications of late-life cannabis use on brain health: A mapping review and implications for future research. Ageing Res Rev. 2020;59:101041.

 

Science/Homme: Le cannabis a amélioré les symptômes chez les patients cancéreux malgré une réduction de la dose d’opioïdes
Des scientifiques de l’Inspira Health Network de Vineland, aux États-Unis, ont étudié l’administration de cannabis en complément de la gestion des symptômes liés au cancer. Ils ont mesuré les symptômes physiques et émotionnels et la consommation d’opiacés convertis en équivalents milligrammes de morphine (MME). Ils ont identifié 232 patients, dont 95 n’ont pas consommé de cannabis et 137 ont consommé du cannabis.

La douleur, les symptômes physiques et totaux mesurés avec une échelle de symptômes pour les symptômes du cancer (ESAS) se sont considérablement améliorés pour les deux groupes. Cependant, seuls les utilisateurs de cannabis ont montré des améliorations significatives des symptômes émotionnels. De plus, la consommation d’opiacés n’a augmenté que de 23% dans le groupe sans cannabis, tandis qu’elle est restée stable dans le groupe du cannabis. Les auteurs ont conclu que le cannabis ” améliorait les scores ESAS des patients en oncologie malgré les réductions de dose d’opioïdes et devrait être considéré comme un traitement adjuvant viable pour la gestion palliative “.

Pawasarat IM, Schultz EM, Frisby JC, Mehta S, Angelo MA, Hardy SS, Kim TWB. The Efficacy of Medical Marijuana in the Treatment of Cancer-Related Pain. J Palliat Med. 2020 Feb 26. [in press]

 

En bref
 

Science/Homme: Le cannabis réduit l’agitation chez un patient atteint d’une lésion cérébrale
Chez un homme de 38 ans, traité pour anxiété 3 ans après 2 traumatismes crâniens, le cannabis a considérablement amélioré ses symptômes. Il répondait aux critères du trouble de stress post-traumatique, de la dépression, de l’agitation, notamment des coups de tête et des coups portés à lui-même. Plusieurs essais de traitement ont échoué. Avec la consommation de cannabis, la dépression, l’agitation, l’agressivité et l’anxiété ont diminué.
The Mind Research Network/Lovelace Biomedical and Environmental Research Institute, Pete & Nancy Domenici Hall, Albuquerque, États-Unis.
Hergert DC, et al. Psychosomatics. 2020 Feb 25. [in press]

Science/Royaume-Uni: De nombreuses personnes pensent à tort que les cigarettes électroniques sont aussi dangereuses que le tabagisme
Plus de la moitié des fumeurs britanniques croient à tort que les «vapes» ou les cigarettes électroniques contenant de la nicotine sont aussi dangereuses que les cigarettes de tabac et ces «fausses craintes» empêchent les fumeurs de changer de fournisseur, selon des experts en santé.
Reuters du 4 Mars 2020

Liban: Le gouvernement veut légaliser la culture du cannabis médical et industriel
Le parlement libanais devrait voter une loi qui légaliserait la culture du cannabis à des fins médicales et industrielles dans le but de stimuler son économie paralysée et de freiner la production illicite de la plante psychoactive. Le projet de loi, qui a été approuvé par les commissions parlementaires et qui se dirige maintenant vers un vote final, n’affecterait que le cannabis contenant moins de 1% de THC.
Al Jazeera du 12 Mars 2020

Royaume-Uni: Les patients bénéficieront d’un accès plus rapide à leurs médicaments à base de cannabis
Les patients au Royaume-Uni qui reçoivent des ordonnances pour des médicaments à base de cannabis pourront obtenir leur traitement en quelques jours – plutôt qu’en plusieurs mois – car les restrictions à l’importation au Royaume-Uni ont changé le 2 mars. Les grossistes agréés pourront désormais importer de plus grandes quantités de produits à base de cannabis et détenir des fournitures pour une utilisation future par les patients qui ont une ordonnance.
Fobs du 3 Mars 2020

Science/Homme: Le CBD réduit le stress oxydatif dans les cellules de la peau des personnes en bonne santé, mais l’augmente chez celles des patients atteints de psoriasis
Les scientifiques ont analysé l’effet du cannabidiol sur le stress oxydatif dans les kératinocytes (cellules cutanées) irradiés aux rayons UVA/UVB isolés de la peau de patients psoriasiques ou de volontaires sains. Ils ont observé une diminution du niveau d’anandamide dans les kératinocytes irradiés aux UV de témoins sains après un traitement au CBD, tandis que dans les kératinocytes de patients traités au CBD, le niveau d’anandamide a augmenté. Ils ont en outre démontré que le CBD augmente l’expression des récepteurs CB1, principalement dans les kératinocytes des patients, et augmente l’expression des récepteurs CB2 dans les groupes psoriasique et témoin.
Département de Chimie Analytique, Université Médicale de Bialystok, Mickiewicza 2d, 15-222 Bialystok, Pologne.
Jarocka-Karpowicz I, et al. Biomolecules. 2020 Feb 11. [in press]

Science/Animal: Des études animales montrent que les cannabinoïdes réduisent la croissance tumorale dans le glioblastome
Une analyse des études animales sur les cannabinoïdes dans le glioblastome, un cancer du cerveau, a montré que ” l’efficacité du traitement a été observée pour différents types de cannabinoïdes, seuls ou en combinaison, et pour différentes durées de traitement.”
Université de Beira Interior, Covilhã, Portugal.
Luís Â, et al. EUR J Pharmacol. 2020 Mar 4:173055.

Science/Animal: La stimulation des récepteurs cannabinoïdes CB1 du cerveau peut améliorer l’hypertension chez le rat
Lors d’une étude portant sur des rats spontanément hypertendus, ” la stimulation des récepteurs CB1 du cerveau peut améliorer l’hypertension accompagnée d’un écoulement sympathique accru sans affecter la pression artérielle dans des conditions normotensives “.
Département de Pharmacologie, École de Médecine de Kochi, Université de Kochi, Nankoku, Kochi, Japon.
Shimizu T, et al. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2020 Mar 6. [in press]

Science: Le CBD est efficace, contre les bactéries Gram-positives résistantes, en combinaison avec un antibiotique
Il a été démontré que le CBD peut aider à tuer les bactéries résistantes. Lors de cette étude, le CBD a potentialisé l’effet de la bacitracine contre les bactéries à Gram positif (espèces Staphylococcus, Listeria monocytogenes et Enterococcus faecalis) mais s’est révélé inefficace contre les bactéries à Gram négatif.
Département de Biochimie et de Biologie Moléculaire, Université du Sud du Danemark, Odense, Danemark.
Wassmann CS, et al. Sci Rep. 2020;10(1):4112.

Science: Le nouveau cannabinoïde Cannabimovone peut potentiellement être utile dans les troubles liés à l’insulino-résistance
Les scientifiques ont identifié et caractérisé le cannabimovone (CBM), un cannabinoïde de la plante de cannabis, comme un nouvel antagoniste du PPAR-Gamma. Ils ont écrit qu’il analysait le candidat CBM comme ” un nouveau composé bioactif potentiellement utile pour le traitement des troubles liés à la résistance à l’insuline “.
Institut de Chimie Biomoléculaire (ICB), Conseil National de Recherches (CNR), Pozzuoli, Italie.
Iannotti FA, et al. Molecules 2020;25(5).

Science/Animal: Sur un modèle animal de la maladie d’Alzheimer, des doses élevées de CBD ont amélioré la cognition
Un traitement chronique avec 50 mg/kg de CBD a amélioré la cognition dans un modèle animal de la maladie d’Alzheimer (MA). Les auteurs ont écrit que ” les résultats soulignent la pertinence clinique du traitement au CBD dans la MA. Cependant, les mécanismes sous-jacents impliqués nécessitent une enquête plus approfondie. ”
École de Médecine, Université Western Sydney, Campbelltown, Australie.
Watt G, et al. J Alzheimers Dis. 2020 Feb 22. [in press]

 

Un coup d’œil sur le pass

Il y a un an

Conférence des Cannabinoïdes 2019 – Appel aux résumés et inscriptions

Il y a deux ans

Science/Homme: Selon deux études la légalisation du cannabis à usage médical est associée à une réduction des prescriptions d’opioïdes
Science/Homme: Dans une étude clinique contrôlée un extrait de cannabis riche en CBD a amélioré les symptômes de la colite ulcéreuse

IACM-Bulletin du 20 Mars 2020

 

IACM: 20ème Anniversaire de l’IACM
Il y a 20 ans, un petit cercle de personnes a fondé l’IACM en tant qu’Association for Cannabis as Medicine, plus tard renommée Association for Cannabinoid Medicines.

La 1ère conférence internationale de l’IACM sur les cannabinoïdes en médecine, qui s’est tenue à Berlin en 2001 avec l’hôpital de la Charité et l’Association médicale de Berlin, a réuni 80 participants (scientifiques et médecins).

Aujourd’hui, l’IACM compte parmi ses membres les chercheurs et médecins les plus importants impliqués dans l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes. Alors que les premières conférences dans les universités ou dans les petits hôtels ont réuni pas plus de 150 participants et avaient un caractère familial. Désormais, le nombre de participants a considérablement augmenté ces dernières années, plus récemment à environ 450. Pour la première fois, la durée du congrès a été prolongée de 2 à 3 jours.

 

IACM: Conférences
Le conseil d’administration de l’IACM veut faire des conférences IACM les conférences les plus importantes sur le cannabis et les cannabinoïdes en médecine. Un bon moyen de le faire est de passer à des conférences annuelles et de travailler avec un organisateur de conférence professionnel, Congrex.

L’IACM tiendra sa 11ème conférence sur les cannabinoïdes en médecine à Mexico du 7 au 9 novembre 2020. Notre partenaire du congrès est l’Asociacion Mexicana de Medicina Cannabinoide (Association mexicaine des cannabinoïdes en médecine). Cette association a déjà organisé un congrès très fréquenté au Mexique en 2019. Ce sera le premier congrès de l’IACM en dehors de l’Europe.

La 12ème Conférence de l’IACM sur les cannabinoïdes en médecine se tiendra à Bâle, en Suisse, du 14 au 16 octobre 2021. Notre partenaire de coopération est le Groupe de Travail Suisse sur les Cannabinoïdes en Médecine (SACM). La SACM organise avec succès des congrès scientifiques en Suisse depuis plusieurs années.

 

IACM: Webinaires
De plus, des webinaires doivent commencer cette année. Les conférenciers seront Ethan Russo, Donald Abrams, Manuel Guzman, Kirsten Müller-Vahl, Franjo Grotenhermen, Raphael Mechoulam et Daniele Piomelli. Ils vous permettront d’entendre des experts de premier plan sur des sujets importants, tout en profitant du confort de votre foyer.

 

IACM: Bulletin
Depuis 20 ans, le bulletin d’information gratuit de l’IACM, IACM-Bulletin, est publié toutes les deux semaines, actuellement en 6 langues. Pendant ce temps, une base de données complète de toutes les découvertes scientifiques, études cliniques et développements politiques pertinents dans divers pays a été créée. Le site Web fournit également des informations supplémentaires sur le sujet du cannabis et des cannabinoïdes en médecine.
www.cannabis-med.org/english/bulletin/iacm.php

 

IACM: Journaux
Il y a eu des tentatives d’établir un journal de l’IACM. En 2016 Cannabis and Cannabinoid Research (CCR), une revue en libre accès publiée par Mary Ann Liebert, Inc. et éditée par Daniele Piomelli, en partenariat avec l’IACM. En 2018, l’IACM a conclu un partenariat avec une autre revue, Medical Cannabis and Cannabinoids, publiée par Karger Publishers Basel. Le rédacteur en chef est Rudolf Brenneisen.
En 2019, Cannabis and Cannabinoid Research est devenu le journal officiel de l’IACM.
https://home.liebertpub.com/publications/cannabis-and-cannabinoid-research/633/overview

 

IACM: Conseil d’administration
Kirsten Müller-Vahl, Allemagne, 1ère présidente
Manuel Guzman, Espagne, 2e président
Franjo Grotenhermen, Allemagne
Roger Pertwee, Royaume-Uni
Ilya Reznik, Israël
Raquel Peyraube, Uruguay
Bonni Goldstein, États-Unis
Debra Kimless, États-Unis
Francisco Guimaraes, Brésil
Daniele Piomelli, États-Unis

Anciens présidents de l’IACM

Franjo Grotenhermen (2000-2003)
Raphael Mechoulam (2003-2005)
Roger Pertwee (2005-2007)
Kirsten Müller-Vahl (2007-2009)
Ethan Russo (2009-2011)
William Notcutt (2011-2013)
Daniela Parolaro (2013-2015)
Mark Ware (2015-2017)
Manuel Guzman (2017-2019)

 

IACM: Félicitations
Mahmoud A. ElSohly, Research Professor and Professor of Pharmaceutical and Drug Delivery, National Centre of Natural Products Research, School of Pharmacy, School of Mississippi, USA

(…) In the occasion of the 20th Anniversary of the International Association for Cannabinoid Medicines (IACM), I want to take the opportunity to congratulate you and all members of the IACM for 20 years of inspiring and world-class work aimed at advancing the field of cannabis and cannabinoids research. I joined the IACM in 2003 to explore this new organisation in the field that I chose to explore in my career. What a wise and rewarding choice it was. I have attended just about every meeting of the Association and in 2015, I had the honor of being presented the Special Award for Major Contributions to the Re-introduction of Cannabis as a medicine by Dr Grotenhermen himself. What a honour. I now always look forward to the next meeting and the opportunity to learn and to meet so many leaders in the field of cannabinoids research that I so much respect and admire. (…)

Roger Pertwee, Emeritus Professor, School of Medical Sciences Institute of Medical Sciences University of Aberdeen Foresterhill, Scotland, UK

I was delighted and felt enormously honoured to receive the Special Award of the International Association of Cannabinoid Medicines (IACM) at its 2013 meeting “for major contributions to the re-introduction of cannabis as a medicine”. (…) In addition, its meetings, its website and the IACM bulletin that is produced two or three times a month, provide a very effective and much needed means of educating physicians, patients and carers of patients about the actual and potential therapeutic uses of cannabis and cannabinoids. I know all this not least because I have attended every meeting of the IACM, including its first meeting in 2001, have served as the 2005 to 2007 IACM Chairman, and have been a member of the IACM board of directors for several years. Very importantly, the success of the IACM is and always has been due largely to its founder and executive director, Dr Franjo Grotenherman, who is a world-renowned clinical expert on cannabis and cannabinoid-based medicines, and who devotes an enormous amount of time and effective effort to the running of the IACM, including the organization of its meetings and the production of its bulletins. In conclusion, I wish the IACM a very happy 20th Birthday and as well as all the very best for its upcoming years.

Donald Abrams, Professor, Department of Medicine, Integrative Oncologist, UCSF Osher Center for Integrative Medicine, San Francisco, USA

Happy 20th IACM. Thanks for two decades of being at the forefront of cannabinoid education, providing clinicians and investigators with a convivial forum for networking, sharing and moving our maturing field forward. May we continue to grow and thrive in the upcoming decade, learning more about the therapeutic potential of the plant and its constituents to benefit patients worldwide.

Ricardo Navarrete-Varo, MD

Happy 20th birthday! It has been a real pleasure and pride to belong during all these years to one of the organizations that has contributed most to the reintroduction of cannabis and its derivatives in medicine, of such a high human and professional level. Special thanks to the person in charge, Dr. Franjo Grotenhermen, and a loving memory to those who were left behind, especially Dr. Ester Fride and Dr. Richard Musty.

Vincenzo Di Marzo, PhD,Research Director at the Institute of Biomolecular Chemistry of the National Research Council (ICB-CNR) in Pozzuoli, Naples, Italy

“For 20 years the International Association for Cannabinoid Medicines, through its several conferences, publications and divulgation activities, has provided an indispensable forum for the critical discussion of the potential therapeutic applications of cannabis and cannabinoids, at the ideal cross-roads between basic and clinical research. Although I have not always been able to be active part of this organization, I immensely appreciate the role that IACM has played, and will continue to play, in the advancement of what is nowadays not only a field of research for me and many other colleagues, but also and foremost a real opportunity for the development of new medicines.”

Ethan Russo, MD, Founder/CEO of CReDO Science cannabisresearch.org

The International Association for Cannabinoid Medicines marks its 20th anniversary in 2020. For two decades, IACM has been at the forefront of medical education on the clinical applications for cannabis, the most useful of medicinal plants. I am proud to have been a member of the organization, an awardee and former chairman of this organization that has done so much to clarify the role of cannabis in therapeutics.

Mario van der Stelt, Professor and Chair of Molecular Physiology, Leiden Institute of Chemistry Gorlaeus Laboratory, Leiden, The Netherlands

It is with great pleasure that I congratulate you and the board on the 20th anniversary of the
Internati ist könnte man natürlich Pittsburgh machen hier onal Association for the Cannabinoid Medicines (IACM). Since its inception the IACM has
advocated a science-based approach to study the medicinal effects of cannabinoids and the
endocannabinoid system. Providing reliable, evidence-based information to patients and the general
public about the potential therapeutic and adverse effects of (medicinal) cannabis was and will remain an important goal of the association. I wish you and the IACM success in this endeavor and many more successful meetings.

Mauro Maccarrone, Professor and Chair Biochemistry and Molecular Biology, Department of Medicine – Campus Bio-Medico University of Rome, Italy

In one week we will celebrate the 20th anniversary of the International Association for Cannabinoid Medicines (IACM), and I like to congratulate very much indeed with you on this major achievement. To all those involved (or simply interested) in cannabinoid and endocannabinoid research IACM has represented from the very beginning a reliable source of information, and a reference where to look for contacts and cross-fertilizations with colleagues from all over EURope, and beyond. Since my first participation in IACM conferences, I’ve admired your energy in pursuing initiatives such as publishing the IACM Bulletin (also translated in 7 different languages), organizing a yearly international meeting (always well-attended by professionals and lay people), awarding distinguished scientists for their contributions to basic and clinical science, as well as recognizing young researchers and outstanding leaders who advanced our knowledge in the field of cannabinoid medicines.
In 2007, I had myself the great pleasure and honour of receiving the IACM Award for Basic Research, with a laudatio by Ester Fride that I shall never forget. Few years later Ester sorrowly passed away, and the Award was named after her since then.
Franjo, let me take the liberty, also on behalf of our community, to thank you and the IACM Board for the impressive work that you have done for the field, and for establishing IACM as a compass to navigate the stormy sea of (endo)cannabinoid research.
Happy birthday, IACM, and good luck for the 20 years to come!

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une probabilité d’obésité plus faible chez les personnes en bonne santé
Science: Dégradation du THC sur une période de 4 ans dans différentes conditions de stockage

Il y a deux ans

Science/Homme: La consommation de cannabis a été associée à une réduction de la mortalité suite aux chirurgies orthopédiques
Science/Homme: Le Nabilone a amélioré l’appétit chez des patients cancéreux dans une étude clinique contrôlée

IACM-Bulletin du 09 Mars 2020

 

Science/Homme: Le THC peut réduire la dose d’opioïdes après une blessure traumatique
Lors d’une étude menée auprès de 66 patients admis à l’hôpital St. Anthony et du Campus Médical de Lakewood, Colorado, États-Unis, pour une blessure traumatique, l’utilisation supplémentaire de THC (dronabinol) a permis de réduire les doses d’opioïdes. Sur les 66 patients inclus: il y avait 33 cas et 33 témoins appariés. Le dronabinol a été instauré 55 (28–107) heures après l’admission.

Le THC a permis de réduire de neuf fois la consommation d’opioïdes pour les cas par rapport aux témoins. Les auteurs ont écrit que les résultats ” suggèrent que le dronabinol d’appoint réduit la consommation d’opioïdes après une blessure traumatique. L’effet du dronabinol sur la consommation limitée d’opioïdes peut être plus important chez les patients consommateurs de marijuana. ”

Schneider-Smith E, Salottolo K, Swartwood C, Melvin C, Madayag RM, Bar-Or D. Matched pilot study examining cannabis-based dronabinol for acute pain following traumatic injury. Trauma Surg Acute Care Open 2020;5(1):1-6.

 

Science/Homme: Le cannabis module les concentrations sanguines d’hormones associées à l’appétit
Lors d’une étude contrôlée par placebo avec 20 participants, le cannabis a modulé les concentrations sanguines d’hormones liées à l’appétit et au métabolisme. Les participants ont subi une étude croisée avec 4 séances de cannabis oral, de cannabis fumé, de cannabis vaporisé et de prise de placebo.

Le glucagon-like peptide-1 était moins concentré sous cannabis que sous placebo. Les concentrations de ghréline pendant le cannabis oral étaient plus élevées qu’après le cannabis fumé et vaporisé. La hausse des concentrations d’insuline dans le sang observée avec le placebo (probablement en raison de la consommation de brownie) n’a pas été observée avec la consommation de cannabis. Les auteurs ont écrit que ” l’administration de cannabis dans cette étude a modulé les concentrations sanguines de certaines hormones métaboliques et liées à l’appétit, principalement l’insuline, chez les consommateurs de cannabis. ”

Farokhnia M, McDiarmid GR, Newmeyer MN, Munjal V, Abulseoud OA, Huestis MA, Leggio L. Effects of oral, smoked, and vaporized cannabis on endocrine pathways related to appetite and metabolism: a randomized, double-blind, placebo-controlled, human laboratory study. Transl Psychiatry. 2020;10(1):71.

 

En bref
 

Malawi: Légalisation du cannabis pour la médecine et les fibres industrielles
Le Malawi est devenu le dernier pays d’Afrique australe à assouplir les lois contre la culture et la vente de cannabis, le rendant légal pour la production de médicaments et de fibres de chanvre utilisés dans l’industrie. Le Parlement du Malawi a adopté un projet de loi qui rend légal la culture et la transformation du cannabis pour ces deux usages, mais ne décriminalise pas l’usage récréatif.
Reuters du 27 Février 2020

Etats-Unis: La consommation de cannabis a augmenté de 75% chez les seniors
Dans une recherche publiée dans JAMA Internal Medicine, le nombre d’adultes américains de plus de 65 ans qui ont déclaré avoir consommé du cannabis a presque doublé sur une période de trois ans, passant de 2,4% en 2015 à 4,2% en 2018, soit une augmentation de 75%. ” Nous ne pensons pas que l’augmentation de l’utilisation est due à la légalisation, bien que l’accroissement de l’acceptabilité sociale en général ait pu contribuer à ces augmentations “, déclare le co-auteur Joseph J. Palamar, professeur agrégé de santé des populations du Centre Médical de Langone de l’Université de New York. “Je pense que beaucoup de personnes âgées entendent de plus en plus parler des utilisations médicales potentielles et beaucoup de ces personnes sont prêtes à l’essayer pour voir comment cela fonctionne.”
UPI du 24 Février 2020

Israël: Le Premier Ministre étudiera la légalisation du cannabis
Le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que son gouvernement étudiait la légalisation du cannabis à des fins récréatives, selon un modèle similaire à celui du Canada. Le ministre de la Justice Amir Ohana ” a commencé à travailler sur la question, et il dirigera un comité comprenant des professionnels et Oren Leibovich, président du parti Green Leaf (pro-légalisation), qui enquêtera sur l’importation du modèle canadien de réglementation d’un marché légal dans Israël “, a tweeté Netanyahu en hébreu.
Reason du 24 Février 2020

Australie: Le pays prévoit que les prescriptions de cannabis vont plus que doubler pour atteindre 70 000 cette année
C’est plus du double des 30000 approbations jusqu’à la fin de 2019, ce qui, selon le Ministère de la Santé, équivaut à peu près au nombre de prescriptions. “Même s’il n’y a pas eu d’augmentation des taux de prescription actuels, d’ici la fin de 2020, environ 70 000 ordonnances devraient avoir été rédigées en Australie”, a écrit le Ministère de la Santé dans une soumission à un comité sénatorial étudiant l’accès au cannabis médical en Australie.
Marijuana Business Daily du 10 Février 2020

Pologne: La demande pour l’usage médical du cannabis est en constante augmentation
En raison de la demande accrue, le cannabis médical est épuisé en Pologne. Selon un récent rapport, les fleurs de cannabis ne sont actuellement pas disponibles dans les pharmacies.
Gazety Pomorskiej du 6 Février 2020

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée au TDAH
Sur un échantillon de 1008 participants, la gravité de la consommation de cannabis était associée à des symptômes d’hyperactivité TDAH. Les auteurs ont écrit que ” les résultats actuels fournissent des preuves d’un lien entre l’abus actuel de cannabis et la présence à la fois des symptômes hyperactifs et inattentifs du TDAH en général “. Mais il n’y avait aucune relation entre la consommation de cannabis et d’autres domaines cognitifs.
Centre Peter Boris pour la Recherche sur les Addictions et Département de Psychologie, Neurosciences, et des Comportements, Université McMaster, États-Unis.
Petker T, et al. Exp Clin Psychopharmacol. 2020 Feb 27. [in press]

Science/Animal: Variations génétiques du système endocannabinoïde associées à une vulnérabilité accrue au THC
Lors des études animales, la variation génétique du système endocannabinoïde a accru la vulnérabilité à la récompense en THC chez les souris adolescentes.
Division de Neurologie Pédiatrique, Département de Pédiatrie, Weill Cornell Medicine, New York, États-Unis.
Burgdorf CE, et al. Sci Adv. 2020;6(7):eaay1502.

Science: Plusieurs terpènes du cannabis possèdent un potentiel anti-inflammatoire
Dans une revue, les chercheurs ont analysé les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes des terpènes du cannabis et ont écrit que, compte tenu de “leurs propriétés anti-inflammatoires, les terpènes peuvent contribuer aux effets des thérapies actuelles à base de cannabinoïdes”.
Faculté Trinity de Dublin, Université de Dublin, Irlande.
Downer EJ. ACS Chem Neurosci. 2020 Feb 24. [in press]

Science/Animal: Le CBD est plus puissant comme antidépresseur chez l’adulte que chez le rat adolescent
Lors d’une étude avec des rats, les chercheurs ont découvert que le CBD exerce des effets antidépresseurs et réducteurs d’appétit chez les rats adultes et démontre un potentiel diminué lorsqu’il est administré à des rats adolescents.
IUNICS, Université des îles Baléares, Palma, Espagne.
Bis-Humbert C, et al. Psychopharmacology (Berl). 2020 Feb 21. [in press]

Science/Homme: Le cannabis a été confirmé comme étant utile dans le traitement de la spasticité des patients atteints de SEP
Lors d’une enquête auprès de personnes atteintes de sclérose en plaques et de spasticité, 54% ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis et 36% en consommer actuellement. 79% ont trouvé le cannabis utile pour la spasticité et 26% utilisent du cannabis et des médicaments à prise orale prescrits contre la spasticité.
Département de Neurologie, Université des Sciences et de la Santé de l’Oregon & Portland VA Health Care System, Portland, OR, États-Unis.
Rice J, et al. Mult Scler Relat Disord. 2020;41:102009.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une meilleure qualité de vie lors de maladies chroniques
La recherche d’un groupe de patients atteints de diverses maladies chroniques, qui ont consommé du cannabis et ont été suivis au départ, à 4, 8 et 12 mois, et cela a montré que la consommation de cannabis ” peut aider les patients atteints de maladies chroniques à maintenir une qualité de vie acceptable. ”
ICEERS-International Center for Ethnobotanical Education, Research and Service, Barcelone, Espagne.
Bouso JC, et al. Phytother Res. 2020 Feb 21. [in press]

Science/Animal: Le CBD n’a pas d’effets antihypertenseurs
Lors d’une étude avec des rats hypertendus, le CBD à une dose de 10 mg / kg de poids corporel une fois par jour pendant 2 semaines n’a pas réduit la tension artérielle. Les chercheurs ont observé une augmentation inattendue de la peroxydation lipidique chez les rats normotendus.
Département de Physiologie Expérimentale et de Physiopathologie, Université Médicale de Białystok, Pologne.
Remiszewski P, et al. Int J Mol Sci. 2020;21(4).

Science/Animal: les cannabinoïdes réduisent la réaction inflammatoire après hypoxie
Le traitement avec un cannabinoïde (WIN 55,212-2), qui se lie aux deux récepteurs cannabinoïdes, a réduit la réponse inflammatoire après hypoxie chez les agneaux morts-nés. Les cannabinoïdes ont réduit l’augmentation des facteurs inflammatoires de nécrose tumorale alpha, interleukine 1 bêta et interleukine 6.
Département de Biologie Cellulaire et d’Histologie, École de Médecine et de Dentisterie, Université du Pays basque (UPV / EHU), Vizcaya, Espagne.
Alonso-Alconada D, et al. Int J Mol Sci. 2020;21(4).

Science/Homme: Le cannabis est efficace dans différents sous-groupes de sévérité de la spasticité induite par la sclérose en plaques
Lors d’une étude avec des patients appartenant à différents sous-groupes de sévérité de la spasticité, l’extrait de cannabis Sativex était efficace dans tous les sous-groupes. Les auteurs ont résumé: ” les patients présentant une spasticité résistante sévère réalisent des gains thérapeutiques significatifs. La douleur associée à la spasticité s’améliore souvent de la même façon dans les mêmes sous-groupes. ”
Département de Neurologie, Institut de Neurologie Translationnelle, Université de Münster, Allemagne.
Meuth SG, et al. Int J Neurosci. 2020 Feb 17:1-15. [in press]

Science/Animal: L’activation du système endocannabinoïde soulage la douleur osseuse induite par le cancer
Lors d’une étude avec des souris, l’inhibition des endocannabinoïdes par inhibition de la monoacylglycérol lipase, qui est responsable de la dégradation de l’endocannabinoïde 2-AG, a réduit la douleur osseuse cancéreuse.
Université d’Arizona, États-Unis.
Thompson AL, et al. J Pharmacol Exp Ther. 2020 Feb 13. [in press]

Science/Animal: Première étude sur les possibilités de traitement avec du cannabis chez le chien
Les chercheurs ont étudié les effets de l’extrait de cannabis Sativex chez les chiens en étudiant les effets physiques et les paramètres pharmacocinétiques. Ils ont conclu que ” cette étude démontre que l’administration sublinguale à dose unique ou multiple de Sativex à des chiens naïfs entraîne le profil pharmacocinétique attendu, avec des niveaux maximum de phytocannabinoïdes détectés entre 1 et 2 heures et suggère une accumulation progressive après le traitement à doses multiples. ”
Département de Médecine et de Chirurgie Animales, Faculté de Médecine Vétérinaire, Universidad Complutense, Madrid, Espagne.
Fernández-Trapero M, et al. Biomolecules. 2020;10(2).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un traitement efficace contre la vidange gastrique retardée
Science/Homme: La consommation de cannabis peut augmenter la satisfaction de l’orgasme chez les femmes
Science/Homme: Les patients atteints de cancer signalent un soulagement des symptômes grâce au cannabis
Belgique: Une commission parlementaire approuve la mise en place d’une agence du cannabis

Il y a deux ans

Europe: L’Union européenne appelle les États membres à trouver des alternatives aux sanctions coercitives pour les consommateurs de drogue
Brésil: Les enquêtes policières contre un chercheur sur le cannabis suscitent des protestations

IACM-Bulletin du 18 Février 2020

IACM: Conférences en novembre 2020 à Mexico et en octobre 2021 à Bâle
L’IACM tiendra sa 11eme conférence sur les cannabinoïdes en médecine du 7 au 9 novembre 2020 à Mexico. Notre partenaire du congrès est l’Asociacion Mexicana de Medicina Cannabinoide (Association mexicaine pour les cannabinoïdes en médecine). Cette association a déjà organisé un congrès très bien organisé et très fréquenté au Mexique en 2019. Ce sera le premier congrès de l’IACM en dehors de l’Europe.

La 12eme Conférence de l’IACM sur les cannabinoïdes en médecine se tiendra à Bâle, en Suisse, du 14 au 16 octobre 2021. Notre partenaire de coopération est la Swiss Task Force on Cannabinoids in Medicine (STCM). La STCM organise avec succès des congrès scientifiques en Suisse depuis plusieurs années. Avec Congrex, nous avons trouvé un organisateur de congrès professionnel.

 

Science/Homme: Un nombre croissant de patients atteints de maladies rhumatismales aux États-Unis consomment du cannabis
Des enquêtes auprès de patients de la Banque nationale de données sur les maladies rhumatismales menées en 2014 et 2019 ont montré que la consommation de cannabis est passée de 6% à 18%. 11 006 répondants ont rempli le questionnaire sur leurs symptômes et s’ils ont déjà utilisé des produits à base de cannabis pour soulager les symptômes et s’ils l’ont trouvé utile.

Aux deux moments, les patients déclarant consommer étaient plus jeunes, avaient un état pathologique plus mauvais, plus susceptibles de souffrir de fibromyalgie, de rapporter des antécédents de dépression et de rapporter une utilisation d’opioïdes. La plupart des patients ont déclaré que le cannabis était utile pour soulager les symptômes (74% en 2014 et 62% en 2019). Depuis 2014, la prévalence de la consommation a augmenté dans 49 des 50 États américains, avec la prévalence la plus élevée dans et près des États où la consommation de cannabis est légale.

Wipfler K, Simon T, Katz P, Wolfe F, Michaud K. Cannabis Use Among Patients in a Large US Rheumatic Disease Registry, 2019 ACR/ARP Annual Meeting, Abstract Number 2929.

 

Science/Homme: L’arrêt de l’utilisation du CBD ne provoque pas de symptômes de sevrage
Lors d’une étude menée par GW Research à Cambridge, Royaume-Uni, avec 30 volontaires, qui ont reçu des doses élevées de CBD pendant plusieurs semaines, ne présentaient pas de symptômes de sevrage après un arrêt brutal. Les participants ont reçu 750 mg d’une préparation de CBD hautement purifiée (Epidiolex) dans une solution orale deux fois par jour pendant quatre semaines dans la première partie de l’étude. Dans la deuxième partie de l’étude, ils ont reçu soit 750 mg de CBD deux fois par jour pendant deux semaines supplémentaires, soit un placebo.

Tous les volontaires ont rempli l’échelle de sevrage du cannabis plusieurs fois pendant six semaines. Les scores variaient de 0,0 à 4,0 sur 190 possibles. Les médecins n’ont également noté aucun symptôme de sevrage. La plupart des participants ont signalé des événements indésirables. Les plus courants étaient la diarrhée et les maux de tête. Neuf volontaires se sont retirés en raison d’événements indésirables lors de la première partie de l’étude, et un participant, du groupe placebo, s’est retiré lors de la deuxième partie de l’étude en raison d’un événement indésirable qui a commencé lors de la première la partie. Il n’y a eu aucun effet secondaire grave. Les auteurs ont conclu que chez ” des volontaires sains, aucune preuve de syndrome de sevrage, à court terme, n’a été trouvée avec l’arrêt brutal du traitement au CBD. ”

Taylor L, Crockett J, Tayo B, Checketts D, Sommerville K. Abrupt withdrawal of cannabidiol (CBD): A randomized trial. Epilepsy Behav. 2020;104(Pt A):106938.

 

Science/Homme: Après l’adoption des lois sur le cannabis médical aux États-Unis, l’indemnisation des accidents du travail a été réduite
Des scientifiques du Département des Affaires et de l’Économie de la Faculté Blue Ash de l’Université de Cincinnati, États-Unis, ont constaté que l’indemnisation des accidents du travail réclamée chez les adultes avait été réduite après l’adoption de lois sur l’usage médical du cannabis dans les États américains. L’analyse était basée sur des données couvrant la période de 1989 à 2012. L’indemnisation des accidents du travail est une forme d’assurance offrant un remplacement de salaire et des prestations médicales aux employés blessés au cours de leur emploi.

Les auteurs ont conclu que ces ” résultats suggèrent que la marijuana médicale peut permettre aux travailleurs de mieux gérer les symptômes associés aux blessures et aux maladies professionnelles et, à son tour, réduire le besoin d’indemnisation des accidents du travail. Cependant, les réductions des demandes de ces indemnisations après les lois sur la marijuana médicale sont de taille très modeste. ”

Ghimire KM, Maclean JC. Medical marijuana and workers’ compensation claiming. Health Econ. 2020 Feb 4. [in press]

 

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une réduction des symptômes du TDAH
Lors d’une enquête auprès de 59 patients, le cannabis était associé à une réduction des symptômes du TDAH. Des chercheurs de la Faculté de Biologie de l’Institut Technologique Technion d’Haïfa, en Israël, ont divisé le groupe en doses mensuelles de cannabis faibles (20 à 30 g, 18 participants) et élevées (40 à 70 g, 35 participants) et entre les patients avec des scores de symptômes de TDAH faibles et élevés. Le chimiotype a pu être défini pour 27 patients.

Les consommateurs à forte dose et ceux ayant des scores de symptômes plus faibles ont signalé une fréquence plus élevée d’arrêt de tous les médicaments standard pour le TDAH. De plus, il y avait une association entre les scores inférieurs des sous-groupes du TDAH et les scores d’anxiété inférieurs. De plus, les chercheurs ont trouvé une association entre des symptômes de TDAH plus faibles et la consommation de fortes doses de cannabinol (CBN), mais pas avec le THC.

Hergenrather JY, Aviram J, Vysotski Y, Campisi-Pinto S, Lewitus GM, Meiri D. Cannabinoid and Terpenoid Doses are Associated with Adult ADHD Status of Medical Cannabis Patients. Rambam Maimonides Med J. 2020 Jan 30;11(1).

 

En bref
 

Science: Les cannabinoïdes peuvent être une alternative aux antibiotiques pour réduire le contenu bactérien de la plaque dentaire
Lors d’une étude portant sur des plaques dentaires de 60 adultes âgés de 18 à 45 ans, le traitement avec plusieurs cannabinoïdes (cannabidiol, cannabichromène, cannabinol, cannabigerol et acide cannabigerolique) dans des boîtes de Pétri a entraîné une réduction des colonies bactériennes. Les auteurs ont écrit ” que les cannabinoïdes étaient plus efficaces pour réduire le nombre de colonies bactériennes dans les plaques dentaires par rapport aux produits de soins bucco-dentaires synthétiques bien établis tels que Oral B et Colgate. ”
Dentisterie, EURo Dent Belgique, Mortsel.
Stahl V, et al. Cureus. 2020;12(1):e6809.

Science: La culture du chanvre peut être bonne pour les populations d’abeilles
Les chercheurs ont découvert que le chanvre abritait 16 espèces d’abeilles différentes. Ils ont écrit que ” à mesure que la culture du chanvre augmente, les producteurs, les gestionnaires des terres et les décideurs politiques devraient tenir compte de sa valeur dans le soutien des communautés d’abeilles et tenir compte de son attrait pour les abeilles lors de l’élaboration de stratégies de lutte antiparasitaire. ”
Département d’Entomologie, Université de Cornell, Ithaca, États-Unis.
Flicker NR, et al. Environmental Entomology. 2019 Dec 2. [in press]

Economy: Certaines grandes sociétés de cannabis tentent de réduire les coûts
Plusieurs entreprises du marché du cannabis (Canopy, Tilray, Aurora) ont annoncé une réduction des coûts de production, par exemple en réduisant la main-d’œuvre.
Reuters du 4 février 2020
Reuters du 13 février 2020
Reuters du 14 février 2020

Népal: Les législateurs veulent légaliser la culture et la consommation de cannabis
Les législateurs des partis au pouvoir ont proposé de légaliser le cannabis au Népal, où il est utilisé depuis des générations et était célèbre pendant la contre-culture des années 60. Quarante-six membres du Parti Communiste du Népal au pouvoir ont déposé une proposition au Parlement pour légaliser la production et l’utilisation du cannabis, a déclaré le législateur du parti Birod Khatiwada.
Attaché de Presse du 10 février 2020

Etats-Unis: L’Université du Colorado offrira des diplômes en science du cannabis
Pour répondre à la demande de formation scientifique qui pourrait préparer les étudiants à des emplois bien rémunérés dans l’industrie du cannabis, une branche de l’Université de l’État du Colorado offrira des diplômes scientifiques en cannabis à partir de l’automne. Les études en biologie et chimie du cannabis à la branche universitaire de Pueblo seront basées sur un programme menant à un diplôme de chimie analytique et à un diplôme de biologie des produits naturels, a déclaré David Lehmpuhl, professeur de chimie et doyen de la Faculté des sciences et mathématiques.
UPI du 12 février 2020

Malaisie: Le gouvernement veut dépénaliser la possession de drogue
Le gouvernement de Pakatan Harapan (PH) vise à dépénaliser la possession de drogue à des fins personnelles avant la fin de son premier mandat. Le ministre de la Santé, Datuk Seri Dr Dzulkefly, a indiqué qu’il s’agissait du ” calendrier ” lorsqu’on lui a demandé quels étaient les plans qu’il avait annoncés l’année dernière. ” Nous avons mis (dans) le calendrier et la politique de manière appropriée et tout ce que nous devons entreprendre sera basé sur des preuves scientifiques appropriées (…). ”
New Straits Times du 20 janvier 2020

Israël: Environ 60 000 patients sont autorisés à consommer du cannabis
Environ 60 000 patients sont autorisés à consommer du cannabis
Le ministère de la Santé a déclaré à la Haute Cour qu’au 30 janvier 2020, 58 300 patients étaient autorisés à consommer du cannabis conformément au nouveau règlement. Il y en a qui ont des licences ” ancienne génération. ”
(Cannabis Magazine du 5 février 2020)

Afrique du Sud: Le cannabis pousse dans la ferme du ministre des Finances
Dimanche, dans une série de tweets, le ministre des Finances, Tito Mboweni, a mis en ligne des photos de plants de cannabis poussant dans sa ferme à Limpopo, dont il a expliqué qu’ils se produisaient naturellement. La loi sur le cannabis en Afrique du Sud est complexe, après que la Cour constitutionnelle a déclaré que la culture et l’utilisation privée devraient être protégées par des droits à la vie privée. Cependant, la plante reste une substance contrôlée selon la loi.
The Citizen du 3 février 2020

Science/Homme: Concentrations sanguines de CBD chez les enfants après un apport oral régulier
Lors d’une étude portant sur 29 patients de moins de 18 ans ayant reçu du CBD pour le traitement de l’épilepsie, la concentration plasmatique maximale moyenne de CBD était de 13,1 ng/mL (intervalle interquartile: 6,8 à 39,3 ng/mL). Le délai médian avant pic a été de deux heures (intervalle interquartile: 2 à 4 heures). L’administration concomitante des médicaments antiépileptiques zonisamide et lévétiracétam a eu ” un certain impact ” sur la pharmacocinétique du CBD.
Hôpital pour Enfants du Colorado, Université du Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, États-Unis.
Wang GS, et al. Clin Pharmacokinet. 2020 Feb 12. [in press]

Science/Homme: Effets bénéfiques du CBD chez un adolescent souffrant de toxicomanie multiple, d’anxiété et de dépression
Un cas de patiente de 17 ans souffrant de troubles de toxicomanie multiple (cannabis, MDMA, cocaïne, ecstasy), de dépression sévère et de phobie sociale a été présentée. Après avoir reçue du CBD (dose initiale de 100 mg jusqu’à 600 mg sur huit semaines), la patiente s’est améliorée en ce qui concerne la dépression et l’anxiété et elle a cessé d’utiliser des drogues illicites sans symptômes de sevrage.
Département de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent, Université Médicale de Vienne, Autriche.
Laczkovics C, et al. Neuropsychiatr. 2020 Feb 12. [in press]

Science/Cellules: Le THC et le CBD ont réduit la prolifération des cellules cancéreuses du poumon
Le THC et le CBD ont été utilisés seuls ou en combinaison pour observer leur effet sur les cellules du cancer du poumon non à petites cellules (CBNPC). Les auteurs ont constaté que les ” niveaux d’expression des récepteurs CB1 et CB2 ont une utilisation potentielle comme marqueurs de survie chez les patients atteints de CBNPC. Le THC et le CBD ont inhibé la prolifération et l’expression de l’EGFR dans les cellules cancéreuses du poumon étudiées. Enfin, la combinaison THC/CBD a restauré le phénotype épithélial in vitro. ” L’EGFR (récepteur du facteur de croissance épidermique) a un effet négatif sur la survie de plusieurs cancers (cancer du poumon non à petites cellules, cancer du rein et du côlon, glioblastome). Ainsi, le THC et le CBD peuvent être bénéfiques contre ces cancers.
Département de Pathologie, Faculté de Médecine et d’Odontologie, Université de Valence, Espagne.
Milian L, et al. PLoS One. 2020;15(2):e0228909.

Science/Homme: Une phytothérapie chinoise avec des graines de chanvre améliore la constipation
Lors d’une étude clinique en cross-over avec 85 participants, la phytothérapie chinoise MaZiRenWan (MZRW, également connue sous le nom de pilule de graines de chanvre) a démontré une efficacité comparable avec le séné pour la constipation fonctionnelle pendant une période de traitement de 8 semaines. Les chercheurs ont découvert que le médicament réduisait la concentration de l’endocannabinoïde, oléamide.
École de Médecine Chinoise, Université Baptiste de Hong Kong, Hong Kong.
Huang T, et al. Front Pharmacol. 2020;10:1570.

Science/Animal: Le CBD est neuroprotecteur après une exposition chronique à la méthamphétamine
Lors d’une étude sur des rats, ” l’administration chronique de METH [méthamphétamine] induit des troubles de la mémoire et présente des implications intéressantes pour l’utilisation potentielle du CBD dans le traitement des déficits cognitifs après une exposition chronique à des psychostimulants tels que la METH. ”
Centre de Recherche Cellulaire et Moléculaire, Université des Sciences Médicales d’Iran.
Razavi Y, et al. Behav Pharmacol. 2020 Feb 4. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 soulage les lésions pulmonaires septiques
Lors d’une étude avec des souris, un cannabinoïde synthétique, qui active sélectivement le récepteur CB2, a atténué les lésions pulmonaires septiques en réduisant le niveau de cytokines inflammatoires et en améliorant l’autophagie.
Département d’Anesthésiologie, Hôpital Zhongnan de l’Université de Wuhan, Chine.
Liu AP, et al. Cell Signal. 2020;69:109556.

Science/Cellules: Le système endocannabinoïde joue un rôle dans la régulation des cellules stromales mésenchymateuses
Les cellules stromales mésenchymateuses représentent une source cellulaire abondante pour des applications thérapeutiques dans le domaine de la médecine régénérative. La production de cellules graisseuses a été augmentée par l’activation du récepteur CB1. Il n’y a eu aucun effet sur la formation des cellules osseuses. L’activation des récepteurs cannabinoïdes a augmenté la différenciation des cellules stromales mésenchymateuses en cellules cartilagineuses.
Département de Chirurgie Plastique, Centre de Chirurgie des Brûlures de la Main, Hôpital Universitaire RWTH d’Aix-la-Chapelle, Allemagne.
Ruhl T, et al. Exp Cell Res. 2020 Jan 29:111881.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Les lois américaines sur le cannabis médical permettent aux jeunes de consommer moins de cannabis
Science/Homme: Les effets médicinaux du cannabis sont principalement basés sur le THC et les fleurs de cannabis ont été les plus efficaces
Mexique: La Cour Suprême juge que l’interdiction complète de la consommation de cannabis est inconstitutionnelle
Science: Des levures génétiquement modifiées peuvent produire du THC, du CBD et d’autres cannabinoïdes
Science/Homme: Une combinaison de CBD et de PEA peut réduire la perméabilité de la paroi de l’intestin pendant l’inflammation

Il y a deux ans

IACM: Le Programme des Ambassadeurs est ouvert aux candidatures
Science/Homme: L’utilisation intensive de cannabis chez les patients infectés par le VIH est associée à une amélioration de la fonction immunitaire
Science/Homme: Le cannabis est efficace pour soulager les symptômes des patients atteints de cancer
Science/Homme: Le cannabis peut avoir un effet bénéfique sur les patients atteints de fibromyalgie
Science/Homme: Selon une étude expérimentale, le cannabis améliore les effets de réduction de la douleur de l’opioïde oxycodone

IACM-Bulletin du 14 Février 2020

 

Science/Animal: Le cannabigerol est efficace contre les infections par des bactéries résistantes aux antibiotiques
 

Le cannabigérol (CBG), un cannabinoïde de la plante de cannabis, s’avère pouvoir détruire les bactéries résistantes aux médicaments, suscitant l’espoir d’une nouvelle arme dans la lutte contre les superbactéries. Les scientifiques ont examiné cinq cannabinoïdes pour leurs propriétés antibiotiques et ont découvert que le cannabigérol (CBG) était particulièrement puissant pour tuer le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM), l’une des super-bactéries les plus courantes dans les hôpitaux.

Après avoir vu l’efficacité de la substance contre les bactéries en laboratoire, les chercheurs ont décidé de tester la capacité du CBG à traiter les infections chez les animaux. Dans une étude qui n’a pas encore été publiée, ils ont découvert que le CBG guérissait les souris des infections à SARM aussi efficacement que la vancomycine, un médicament largement considéré comme la dernière ligne de défense contre les microbes résistants aux médicaments. L’étude est en cours de révision dans la revue ACS Infectious Diseases.

The Guardian du 19 Janvier 2020

 

Economy/Écologie: Données sur la quantité d’électricité consommée par l’industrie du cannabis
 

La plante de cannabis est une mauvaise herbe verte plutôt peu imposante qui se marie bien avec la nature. ” La sale vérité, cependant, est que la culture du cannabis est tout sauf verte. En fait, la culture du cannabis est tellement gourmande en énergie que son empreinte écologique devient rapidement un cauchemar environnemental “, explique un article analysant certaines données américaines.

L’industrie du cannabis est l’une des plus énergivores du pays et au monde, exigeant une énorme utilisation des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, et d’appareils d’éclairage intérieur 24h/24 sur plusieurs sites de culture. Evan Mills, un scientifique du Lawrence Berkeley National Laboratory, affirme que la production de cannabis légal aux États-Unis consomme 1% de l’électricité totale, soit 41,71 milliards de kilowattheures (kWh) d’électricité, à un coût de 6 milliards de dollars par an. C’est assez d’énergie pour alimenter 3,8 millions de foyers ou l’ensemble de l’État de Géorgie. Générer autant d’électricité rejette 15 millions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre (CO2), soit environ ce que trois millions de voitures moyennes produiraient en un an.

OilPrice.com du 14 Janvier 2020

 

Science/Homme: Environ la moitié des patients souffrant de lombalgie ont pu arrêter toute consommation d’opioïdes après avoir commencé la consommation de cannabis
Lors d’une étude à long terme menée auprès de 61 patients souffrant de lombalgie, et utilisant des opioïdes, environ la moitié d’entre eux ont pu arrêter toute consommation d’opioïdes après avoir commencé à consommer du cannabis, ce qui a pris plusieurs années. Cette étude observationnelle a été menée sur un seul site, le cabinet médical de Jeffrey Y. Hergenrather. Des recommandations sur le cannabis ont été fournies aux patients afin d’atténuer leurs douleurs lombaires.

Les auteurs ont constaté que 50,8% étaient capables d’arrêter toute utilisation d’opioïdes, ce qui a pris une médiane de 6,4 ans après avoir exclu deux patients. Pour les 29 patients (47,5%) qui n’ont pas arrêté les opioïdes, 9 (31%) ont pu réduire leur consommation d’opioïdes, 3 (10%) ont conservé le même niveau de référence et 17 (59%) ont augmenté leur utilisation. Les auteurs ont conclu que ” dans cette étude observationnelle à long terme, la consommation de cannabis a fonctionné comme une alternative aux opioïdes sur ordonnance chez un peu plus de la moitié des patients souffrant de lombalgie et comme un complément pour diminuer la consommation chez certains utilisateurs chroniques d’opioïdes. ”

Takakuwa KM, Hergenrather JY, Shofer FS, Schears RM. The Impact of Medical Cannabis on Intermittent and Chronic Opioid Users with Back Pain: How Cannabis Diminished Prescription Opioid Usage. Cannabis Cannabinoid Res. 2020 Jan 9. [in press]

 

Europe/ONU: La Commission EURopéenne propose un vote unifié de l’UE sur la programmation de l’OMS sur le cannabis
Avant la session de mars de la Commission des stupéfiants des Nations Unies, la branche exécutive de l’Union EURopéenne a proposé que les États membres de l’UE votent en faveur de trois des six recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la programmation du cannabis.

L’un de ces changements soutenus serait positif pour l’industrie mondiale du cannabis: retirer le cannabis et la résine de cannabis du Tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants (1961). Cependant, la Commission propose de reporter les décisions sur deux autres propositions et d’en rejeter une troisième. En particulier, la Commission a demandé une ” évaluation plus approfondie ” de la clarification proposée selon laquelle les préparations de CBD ne contenant pas plus de 0,2% de THC ne seraient pas soumises à un contrôle international.

Marijuana Business Daily 15 Janvier 2020

 

Science/Homme: De nombreux patients atteints d’arthrite consomment du cannabis
Des chercheurs de CreakyJoints, un organisme de défense et de recherche, ont interrogé 1 059 adultes atteints de maladies rhumatismales et musculo-squelettiques diagnostiquées par un médecin. Les participants provenaient du registre de recherche d’ArthritisPower. Les résultats ont été publiés sous forme de résumé de réunion par l’American College of Rheumatology.

Les chercheurs ont constaté que 37% de la cohorte (n = 387) ont déclaré avoir consommé du cannabis à des fins médicales, actuellement ou dans le passé, et presque tous les participants (93%) l’ont utilisé pour gérer une affection spécifique (51% pour la polyarthrite rhumatoïde, 46% pour l’arthrose et 35% pour la fibromyalgie), avec près de 62% des utilisateurs actuels, l’utilisant au moins une fois par jour.

Pain Medicine News du 14 Janvier 2020

 

Science/Homme: Le cannabis peut être utile contre l’insomnie chez les personnes âgées souffrant de douleur chronique, mais une tolérance peut se développer
Lors d’une étude portant sur 128 patients souffrant de douleurs chroniques de plus de 50 ans, recrutés à l’Institut Rambam de Médecine de la Douleur à Haïfa, en Israël, la consommation de cannabis était associée à moins de problèmes de réveil nocturne. L’étude a comparé 66 patients consommateurs de cannabis et 62 non-utilisateurs.

La consommation de cannabis était associée à moins de problèmes de réveil la nuit par rapport à la non-consommation. Aucune différence de groupe n’a été trouvée pour les problèmes d’endormissement ou de réveil précoce sans parvenir à se rendormir. La consommation fréquente de cannabis était associée à plus de problèmes de réveil la nuit et d’endormissement. Les auteurs ont conclu que la consommation de cannabis à des fins médicales ” peut avoir un effet globalement positif sur le maintien du sommeil tout au long de la nuit chez les patients souffrant de douleur chronique. Cependant, une tolérance aux propriétés inductrices du sommeil peut se produire lors d’une utilisation fréquente de cannabis médical. ”

Sznitman SR, Vulfsons S, Meiri D, Weinstein G. Medical cannabis and insomnia in older adults with chronic pain: a cross-sectional study. BMJ Support Palliat Care. 2020 Jan 20. [in press]

 

En bref
 

ICRS: 30e réunion annuelle de l’International Cannabinoids Research Society
La 30e réunion de l’ICRS se tiendra à l’Université Nationale de Galway du 4 au 9 juillet 2020.
Informations et inscriptions

Science/Homme: L’effet antipsychotique du CBD peut être dû à la normalisation de l’activité dans certaines régions du cerveau
Lors d’une étude portant sur 15 patients atteints de psychose et 19 témoins sains, dont le cerveau a été étudié lors de tâches de mémoire, le CBD a atténué le dysfonctionnement dans certaines régions du cerveau (régions médiotemporelles, préfrontales et striatales). Les auteurs ont écrit que cela ” suggère que la normalisation de la dysfonction médio-temporelle et préfrontale et la connectivité fonctionnelle médio-temporo-striatale pourraient expliquer les effets antipsychotiques du CBD. ”
Département des Etudes des Psychoses, Institut de Psychiatrie, Psychologie& Neurosciences, King’s College London, Royaume-Uni.
O’Neill A. Psychol Med. 2020 Jan 29:1-11.

France: Le programme pilote sur le cannabis médical devrait démarrer à l’automne 2020
En 2019, la France a annoncé son intention de lancer un projet pilote sur le cannabis médicinal, qui devrait commencer en septembre 2020. Le projet pilote s’étalera sur deux ans et les six premiers mois serviront à identifier les 3000 patients qui bénéficieront le plus du programme. Les premières prescriptions de cannabis médicinal devraient débuter en janvier 2021.
Benzinga du 21 Janvier 2020

Italie: Le cannabis médical est désormais gratuit en Sicile pour certaines conditions médicales
Le cannabis médical sera désormais disponible gratuitement dans la région de la Sicile, selon un décret signé par le chef de la santé sicilien Ruggero Razza. Selon des informations parues dans les médias italiens, le coût des ordonnances, disponibles pour les patients souffrant de douleurs chroniques, de paralysie cérébrale et de sclérose en plaques, sera pris en charge par le gouvernement régional sicilien.
The Local du 21 Janvier 2020

Science/Homme: La consommation de cannabis n’était pas associée à un risque accru de maladie coronarienne chez les jeunes adultes
Lors d’une étude portant sur 1420 patients souffrant de douleurs thoraciques entre 18 et 50 ans, 146 ont été identifiés comme des consommateurs de cannabis. Ils n’avaient aucun antécédent de maladie cardiaque. Les auteurs ont constaté que ” parmi les plus jeunes patients évalués pour des douleurs thoraciques, la consommation de cannabis auto-déclarée ne conférait aucun risque supplémentaire de maladie coronarienne tel que détecté par angiographie coronarienne. ”
Département de Radiologie et de Sciences Radiologiques, Université Médicale de Caroline du Sud, Charleston, États-Unis.
Burt JR, et al. PLoS One. 2020;15(1):e0228326

Science/Homme: Un quart des patients d’une clinique palliative ont utilisé du THC et du CBD
Selon un sondage auprès de 58 patients, présenté à une clinique universitaire de médecine palliative sur une période de trois mois, environ un quart des répondants ont déclaré avoir utilisé du THC et du CBD. En tout, 24% des répondants ont déclaré avoir utilisé du THC. Les patients ont signalé une amélioration de la douleur, de l’appétit et des nausées. Au total, 24% des patients ont déclaré avoir utilisé du CBD. Les patients ont signalé une amélioration de la douleur.
Halifax Health Hospice, Port Orange, États-Unis.
Highet BH, et al. Am J Hosp Palliat Care. 2020 Jan 27:1049909119900378.

Science/Homme: Le THC améliore le flux sanguin de la tête du nerf optique, ce qui peut être bénéfique contre le glaucome
Lors d’une étude contrôlée par placebo menée auprès de 24 sujets sains, l’administration de THC par voie orale (5 mg de Dronabinol en gélules ou placebo) a significativement augmenté le débit sanguin dans la tête du nerf optique de 9,5% en moyenne, tandis que le placebo n’a pas montré de changement. Les auteurs ont écrit que ” d’autres études sont nécessaires pour déterminer si cet effet peut également être observé chez les patients atteints de glaucome. ”
Département de Pharmacologie Clinique, Université Médicale de Vienne, Autriche.
Hommer N, et al. Clin Pharmacol Ther. 2020 Jan 24. [in press]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène et l’arginine peuvent être utiles pour le traitement du diabète
Selon une étude avec des rats diabétiques, une combinaison de bêta-caryophyllène (BCP), qui se lie au récepteur CB2, et d’arginine (LA) a réduit les niveaux de glucose et de lipides. Les auteurs ont écrit que l’étude ” indique une approche thérapeutique pour traiter le diabète de type 2 par la combinaison BCP et LA comme complément alimentaire et diététique. ”
Département de Pharmacologie, Ecole Pharmacie & Technologie Management Shobhaben Pratapbhai Patel, Mumbai, Inde.
Kumawat VS. J Food Biochem. 2020 Jan 29:e13156.

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 peut être utile dans le cancer de la prostate
Les chercheurs ont montré que le traitement avec un cannabinoïde par activation du récepteur CB2 impacte l’activation des fibroblastes et la progression du cancer de la prostate. Ils ont écrit que ” dans l’ensemble, nos données soutiennent fortement l’utilisation de cannabinoïdes comme agents anti-tumoraux dans le cancer de la prostate, car ils sont capables de frapper simultanément le cancer et les cellules stromales. ”
Département des Sciences Biomédicales Expérimentales et Cliniques, Université de Florence, Italie.
Pietrovito L. Int J Mol Sci. 2020;21(3).

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 au site allostérique réduit la douleur et l’inflammation oculaires
Lors d’une étude avec des souris, de nouveaux cannabinoïdes synthétiques (GAT228 et GAT229), qui se lient au site allostérique du récepteur CB1, réduisent la douleur oculaire. Une combinaison de ces cannabinoïdes avec du delta-8-THC a également réduit l’inflammation de la cornée.
Département de Pharmacologie, Université Dalhousie, Halifax, Canada.
Thapa D. Molecules. 2020;25(2).

Science/Homme: Aucune différence de résultat après une hémorragie sous-arachnoïdienne entre les consommateurs de cannabis et les non-consommateurs
Lors d’une étude canadienne menée à l’échelle nationale auprès de 42 394 patients atteints d’hémorragie sous-arachnoïdienne anévrismale, les résultats pour les consommateurs de cannabis étaient similaires à ceux des non-utilisateurs.
Département de Neurochirurgie, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, Canada.
Dandurand C. J Clin Neurosci. 2020 Jan 21. [in press]

Science: Le CBD peut augmenter les niveaux de tacrolimus chez les patients atteints d’une maladie rénale
Dans une revue sur les cannabinoïdes chez les patients atteints d’une maladie rénale, ils ont également noté que le CBD pouvait augmenter les niveaux de tacrolimus, un agent immunosuppresseur utilisé après une greffe d’organe pour réduire le risque de rejet d’organe.
Division de Néphrologie, Département de Médecine, Ecole de Médecine Icahn, Mount Sinai, New York, États-Unis.
Rein JL. Curr Opin Nephrol Hypertens. 2020;29(2):248-257

Science: Les informations en ligne sur les cannabinoïdes contre les cancers pédiatriques ont été jugées ” satisfaisantes “
Les chercheurs ont étudié la qualité des informations en ligne sur les cannabinoïdes dans le cancer. Ils ont écrit que les prestataires de soins de santé «devraient être conscients que la qualité globale des informations trouvées en ligne est considérée comme ” satisfaisante “. La majorité des articles présentent une opinion pro-cannabis.
Université de Calgary, Alberta, Canada.
Yeung M. Support Care Cancer. 2020 Jan 20. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Europe: Le Parlement Européen soutient une résolution sur l’utilisation à des fins médicales des médicaments à base de cannabis
IACM: Déclaration sur le cannabis médical aux membres du Parlement Européen
Science/Homme: La douleur chronique est la raison principale de l’usage médical du cannabis aux États-Unis
Science/Homme: Selon une étude publiée en Février dans Health Affairs, plus de 60% des Américains qui utilisent du cannabis à des fins médicales veulent soulager la douleur chronique. “Nous avons réalisé cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons pour le
Science/Animal: Les extraits de cannabis étaient plus efficaces que le THC ou le CBD seul pour réduire les effets secondaires graves de la greffe de moelle osseuse

Il y a deux ans

Science/Homme: L’usage médical du cannabis améliore les performances cognitives
Science/Homme: L’usage médical du cannabis est sans danger chez les personnes âgées
Science/Homme: Le CBD est efficace contre les crises du syndrome de Lennox-Gastaut

IACM-Bulletin du 05 Février 2020

IACM: IACM sur Facebook et LinkedIn
L’IACM a ouvert une nouvelle page Facebook. Vous y trouverez les dernières informations sur l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes entre les bulletins bi-hebdomadaires de l’IACM.

Nous travaillons actuellement dur pour mettre à jour le nouveau site Web de l’IACM. Cela concerne tout d’abord la possibilité d’adhésion, le don et les espaces membres. Nous l’aurons prêt avant la fin du mois février. Ensuite, il sera possible de devenir un nouveau membre, d’avoir accès au site exclusif des membres avec des présentations de notre conférence de novembre 2019 à Berlin et d’avoir un accès gratuit à la revue Cannabis and Cannabinoid Research. Nous vous remercions de votre patience.

IACM Facebook Site
IACM on LinkedIn

 

Science/Homme: Le CBD réduit le stress chez les personnes à haut risque de psychose
Lors d’une étude avec 32 patients présentant un risque élevé de psychose et 26 personnes en bonne santé, l’administration de 600 mg de CBD par jour pendant une semaine a considérablement réduit les signes de stress. Les résultats des chercheurs du Département des études sur la Psychose du King’s College de Londres, au Royaume-Uni, ont récemment été publiés dans Psychopharmacology. La moitié des patients ont reçu le CBD et l’autre moitié un placebo. Ils ont tous participé au Test de stress social de Trèves (TSST).

Le CBD a réduit les taux sanguins de l’hormone du stress, le cortisol, lors d’un test de prise de parole en public. Sur les trois groupes de participants, le test de prise de parole en public a entraîné l’anxiété la plus élevée dans le groupe placebo et la plus faible dans le groupe de contrôle sain. De plus, les patients recevant du CBD “démontrant un niveau de changement intermédiaire”. Les auteurs ont conclu que leurs résultats “montrent que cela en vaut la peine pour concevoir de nouvelles études bien menées qui examinent si le CBD peut être utilisé pour affecter la réponse au cortisol chez les patients à haut risque clinique de psychose et tout effet que cela peut avoir sur les symptômes. ”

Appiah-Kusi E, Petros N, Wilson R, Colizzi M, Bossong MG, Valmaggia L, Mondelli V, McGuire P, Bhattacharyya S. Effects of short-term cannabidiol treatment on response to social stress in subjects at clinical high risk of developing psychosis. Psychopharmacology (Berl). 2020 Jan 8. [in press]

 

Science/Homme: La consommation de tabac, mais pas celle de cannabis, pendant la grossesse était associée à une réduction du poids à la naissance
Des chercheurs du Département de la Santé des Femmes et des Enfants de la Faculté des Sciences de la Vie et de Médecine du King’s College de Londres, Royaume-Uni, ont analysé les données de 4465 nourrissons, dont les mères ont accouché en 2017 et 2018. 205 femmes ont déclaré avoir fumé des cigarettes (4,7%) et 106 consommaient du cannabis (2,4%). Les femmes étaient plus susceptibles de fumer si elles étaient jeunes (15 à 19 ans) ou d’ethnie mixte ou d’origine hispanique.

Le tabagisme était associé à un score moyen plus faible pour le poids à la naissance et le tour de tête. La combinaison du cannabis et du tabac a entraîné une moins grande diminution du poids à la naissance et du tour de tête que le tabagisme seul. Cette étude a également révélé “que le cannabis à lui seul n’a pas entraîné une réduction significative du poids à la naissance ou du tour de tête. ”
Sturrock S, Williams E, Ambulkar H, Dassios T, Greenough A. Maternal smoking and cannabis use during pregnancy and infant outcomes. J Perinat Med. 2020 Jan 11. [in press]

 

Science/Homme: Le CBD peut être utile pour réduire les crises d’épilepsie réfractaire
Avec ou sans administration concomitante du médicament antiépileptique clobazam, le CBD peut être efficace pour réduire la fréquence des crises d’épilepsie chez les enfants et les adultes. Les scientifiques du Massachusetts General Hospital de Boston, aux États-Unis, ont analysé les données de 47 sujets âgés de 2,5 à 51 ans. Parmi eux, 32 avaient reçu l’extrait de CBD, Epidiolex, avec le clobazam et 15 n’avaient reçu que l’Epidiolex.

Il n’y avait pas de différence significative dans la réduction de la fréquence hebdomadaire moyenne des crises entre ceux qui prenaient du clobazam en concomitance et ceux qui ne l’ont fait à aucun moment de l’enquête. Il y avait un taux de répondeur significativement plus élevé pour les sujets prenant du CBD et du clobazam que ceux prenant du CBD sans clobazam uniquement au point de meilleur contrôle des crises au cours de la première année de traitement au CBD.

Savage TE, Sourbron J, Bruno PL, Skirvin LA, Wolper ES, Anagnos CJ, Thiele EA. Efficacy of cannabidiol in subjects with refractory epilepsy relative to concomitant use of clobazam. Epilepsy Res. 2019;160:106263.

 

Science/Homme: Le CBD réduirait la douleur et les troubles de l’humeur chez un patient atteint de neurofibromatose
 

Le CBD a rarement été signalé pour réduire la douleur, mais certains rapports suggèrent qu’il peut être utile dans certains cas. Aujourd’hui, des médecins de Toronto, au Canada, ont présenté le rapport d’une femme de 25 ans d’origine africaine atteinte de neurofibromatose, qui a été présenté à la clinique se plaignant de douleur chronique, de dépression et d’anxiété. Elle a utilisé un extrait de cannabis contenant 20 mg de CBD et 1 mg de THC par mL. Elle a lentement augmenté les doses jusqu’à 0,4 mL deux fois par jour.

Au cours de cette période, la patiente a signalé que sa douleur était considérablement réduite (d’une moyenne de 6 sur 10 à 1 sur 10 sur une échelle visuelle analogique). Elle a déclaré être moins émotive et se sentir plus calme, que son anxiété avait diminué et que son humeur s’était stabilisée. Elle a pu réduire ses analgésiques. Le rapport de cas ne précise pas si le CBD ou le THC ou les deux sont responsables de l’effet.

Hegazy O, Platnick H. Cannabidiol (CBD) for Treatment of Neurofibromatosis-related Pain and Concomitant Mood Disorder: A Case Report. Cureus. 2019;11(12):e6312.

 

En bref
 

Science/Homme: Le CBD réduit l’anxiété et les tremblements induits par le stress chez les patients atteints de la maladie de Parkinson
Une dose unique de 300 mg de CBD a réduit l’anxiété et les tremblements causés par un test de prise de parole en public simulé chez 24 patients atteints de la maladie de Parkinson. Les participants ont subi un essai clinique contrôlé par placebo.
Département de Gérontologie, Université Fédérale de São Carlos, Brésil.
de Faria SM. J Psychopharmacol. 2020 Jan 7:269881119895536.

Canada: La légalisation du cannabis était associée à une réduction de la consommation de bière
Au cours de la première année complète après la légalisation du cannabis, les ventes de bières ont chuté de 3%, selon les données de Beer Canada. “C’est bien pire que les tendances observées entre 2014 et 2018, où les volumes de l’industrie de la bière ont chuté de 0,3% en moyenne”, et semble être liée à la légalisation du cannabis au Canada à la fin de 2018, a déclaré l’analyste Cowen Vivien Azer. Il y a un débat sur l’impact de la légalisation du cannabis sur la consommation d’alcool, d’ailleurs les enquêtes auprès des consommateurs de cannabis indiquent qu’ils ont tendance à boire moins quand ils sont ” high “.
Bloomberg du 7 Janvier 2020

Thaïlande: Ouverture d’une première clinique spécialisée dans la médecine à base de cannabis
Ouverture d’une première clinique spécialisée dans la médecine à base de cannabis
Le 6 janvier, la Thaïlande a ouvert sa première clinique à temps plein spécialisée dans la médecine traditionnelle et alternative à base de cannabis, dans le cadre d’une initiative du gouvernement visant à développer une industrie du cannabis médicinal. “Il s’agit d’une clinique pilote, car nous ne pouvons pas produire suffisamment de médecins ayant une expertise sur le cannabis”, a déclaré le ministre de la Santé Publique, Anutin Charnvirakul, aux journalistes lors de la cérémonie d’ouverture à Bangkok. Les patients recevront un traitement gratuit pendant les deux premières semaines, a-t-il ajouté.
Reuters du 6 Janvier 2020

Science/Homme: La capacité de conduite réduite chez les gros consommateurs de cannabis ayant commencé avant l’âge de 16 ans
Les gros consommateurs de cannabis récréatif avaient de moins bonnes performances de conduite lors d’un test sur simulateur de conduite que les non-utilisateurs, même lorsqu’ils n’étaient pas sous l’influence. L’étude a été menée à Marijuana Investigations for Neuroscientific Discovery (MIND) à l’Hôpital McLean, une filiale de l’Ecole de Médecine de Harvard à Belmont, aux États-Unis. Les auteurs ont noté que tous les gros consommateurs de cannabis n’avaient pas une capacité de conduite réduite, mais pour un échantillon de participants, il y avait tout de même des différences entre ceux qui consommaient du cannabis et ceux qui n’en consommaient pas. Surtout si le début de la consommation de cannabis était avant l’âge de 16 ans, ainsi, ceci était associé à de moins bonnes performances sur le stimulateur de conduite.
Reuters du 15 Janvier 2020

Science: Le CBD a aidé à réduire la formation de biofilm bactérien sur des lentilles de contact souples
Une nouvelle étude a montré que l’extrait d’ail et un extrait de CBD avaient de bons effets sur l’inhibition de la formation de biofilms et l’élimination des biofilms préformés, causés par la bactérie Pseudomonas Aeruginosa et en font des agents prometteurs qui pourraient être exploités pour développer des solutions de soins plus efficaces contre cette bactérie agressive.
Département des Sciences et Technologies, Université de Naples “Parthenope”, Naples, Italie.
Di Onofrio V. Antibiotics (Basel). 2019;8(4).

Science: Un mécanisme d’action proposé dans l’épilepsie
Le CBD possède une affinité pour plusieurs cibles, à travers une gamme de classes cibles, résultant en une modulation fonctionnelle de l’excitabilité neuronale, pertinente pour la physiopathologie de nombreux types de maladies, y compris l’épilepsie. Les auteurs présentent les données pharmacologiques soutenant le rôle de trois de ces cibles, à savoir le Transient receptor potential vanilloid-1 (TRPV1), le récepteur orphelin couplé aux protéines G-55 (GPR55) et le Equilibrative nucleoside transporter (ENT-1).
GW Research Ltd, Chivers Way, Histon, Cambridge, Royaume-Uni.
Gray RA. Epileptic Disord. 2020 Jan 10. [in press]

Science/Homme: Des concentrations élevées d’endocannabinoide 2-AG ont été associées à une mortalité plus faible chez les patients hémodialysés
La mortalité chez les patients en phase terminale atteints d’insuffisance rénale, et sous hémodialyse d’entretien, reste exceptionnellement élevée. Une analyse sanguine de ces patients a révélé que les taux sanguins de 2-AG étaient positivement corrélés à l’indice de masse corporelle, aux triglycérides sériques et aux mesures anthropométriques corporelles. Les niveaux de 2-AG étaient également associés à un risque réduit de mortalité toutes causes confondues.
Division de Néphrologie, d’Hypertension et de Transplantation Rénale, Ecole de Médecine de l’Université de Californie Irvine, États-Unis.
Moradi H. Am J Nephrol. 2020 Jan 14:1-10.

Science/Animal: Les cannabinoïdes favorisent la progression du cancer de la tête et du cou du HPV
Sur des modèles cellulaires et animaux, les chercheurs ont découvert que les cannabinoïdes pouvaient favoriser la progression d’une certaine forme de cancer, à savoir le carcinome épidermoïde lié au virus du papillome humain (HPV).
Centre du Cancer Moores, Université de Californie, San Diego, États-Unis.
Liu C. Clin Cancer Res. 2020 Jan 13. [in press]

Science/Homme: Le THC réduit la douleur dans l’endométriose
Dans un modèle murin d’endométriose, le THC (2 mg/kg) a apaisé les douleurs et modifié l’innervation utérine. Les auteurs ont écrit que ” de façon frappante, le THC inhibe également le développement des kystes de l’endomètre. Ces données soulignent l’intérêt des essais cliniques programmés conçus pour étudier les avantages possibles du THC pour les femmes atteintes d’endométriose. ”
Laboratoire de Neuropharmacologie, Département des Sciences Expérimentales et de la Santé, Université Pompeu Fabra, Barcelone, Espagne.
Escudero-Lara A. Elife. 2020 Jan 14;9.

Science/Animal: Le CBD réduit les états de type attaque de panique, médiés par le récepteur CB1
Lors d’études avec des rats, le CBD a montré qu’il réduisait les états de type attaque de panique et la réduction de la douleur induite par la peur lorsqu’il était administré dans l’hypothalamus ventromédial, et ces effets étaient médiés par le récepteur CB1.
Département de Pharmacologie, École de Médecine Ribeirão Preto de l’Université de São Paulo, Brésil.
Khan AU. Psychopharmacology (Berl). 2020 Jan 9. [in press]

Science/Cellules: Les cannabinoïdes peuvent neutraliser les altérations des lymphoblastes associées à la maladie d’Alzheimer
Les scientifiques ont découvert que l’activation des récepteurs des cannabinoïdes par deux nouveaux cannabinoïdes synthétiques (NP137 et NP148) a montré des effets positifs sur les modèles cellulaires de la maladie d’Alzheimer (MA), y compris les lymphocytes des patients atteints de la maladie d’Alzheimer à début tardif. Ils ont écrit qu’il est ” suggéré que le NP137 pourrait être un bon médicament candidat pour un futur traitement de la MA. ”
Centre de Recherche Biologique (CSIC), Madrid, Espagne.
Nuñez-Borque E. Mol Neurobiol. 2020 Jan 3. [in press]

Science/Animal: De très faibles doses de THC et de CBD peuvent être utiles contre les nausées
Des études sur des rats suggèrent que la combinaison de très faibles doses de CBD et de THC ou de CBDA (acide CBD) et THCA (acide THC) réduit les nausées. Les auteurs ont écrit que ” des essais cliniques sont nécessaires pour déterminer l’efficacité de l’utilisation de cannabinoïdes simples ou combinés en tant que traitements d’appoint avec les régimes antiémétiques existants pour gérer les nausées induites par la chimiothérapie. ”
Département de Psychologie et Programme de Collaboration en Neurosciences, Université de Guelph, Canada.
Rock EM. Psychopharmacology (Berl). 2020 Jan 2. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Monde: L’Organisation mondiale de la Santé accepte la valeur médicale du cannabis et des cannabinoïdes
Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis est associée à une réduction de la consommation d’opioïdes
Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans les troubles du spectre autistique
Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être très efficace dans l’autogestion de l’endométriose
Science/Homme: Les usagers de cannabis à des fins médicales réduisent leur consommation de benzodiazépines
Science/Homme: De faibles doses de CBD ont augmenté les effets psychédéliques du THC et de fortes doses de CBD ont réduit ces effets

Il y a deux ans

Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à des effets négatifs sur la respiration
Science/Homme: L’exercice augmente les niveaux d’endocannabinoïdes dans le sang

 

IACM-Bulletin du 13 Janvier 2020

                                                                                                                                                                 Italie: Selon la Haute Cour, cultiver de petites quantités de cannabis à la maison n’est pas un crime

Cultiver de petites quantités de cannabis à la maison pour un usage privé n’est pas un crime, a jugé la plus haute juridiction italienne, mettant fin à un différend juridique qui a duré plus d’un an. Une loi des années 90 interdit la culture et la vente de cannabis en Italie, mais des décisions de justice contradictoires ont créé une confusion sur la façon dont elle devrait être interprétée. La plus haute juridiction du pays semble avoir réglé au moins une partie de la question, écrivant dans un communiqué ses conclusions selon lesquelles ” à la maison, les activités de culture à petite échelle doivent être considérées comme exclues de l’application du code pénal. ”

Les juges ont produit le document le 19 décembre. Cependant, le raisonnement complet du tribunal n’a pas été rendu public, mais une décision complète et détaillée devrait arriver dans les semaines ou les mois à venir. Parmi les questions sans réponse se trouve la quantité de cannabis qualifiée de ” culture à petite échelle “, mais cette décision découle d’une affaire dans laquelle le défendeur avait deux plantes. Le tribunal semble ne pas avoir carrément légaliser le cannabis, mais a dépénalisé la culture privée à petite échelle, ce qui signifie que même s’il peut encore être techniquement illégal, il n’est pas traité comme un crime grave et ne comporte que de légères sanctions.

New York Times du 27 Décembre 2019

 

Science/Homme: L’apport oral de graisse peut augmenter de deux fois la biodisponibilité systémique du THC
Lors d’une enquête croisée contrôlée à 4 voies avec 28 adultes en bonne santé, les chercheurs ont démontré que la consommation de THC par voie orale avec un repas riche en graisses augmentait la biodisponibilité systémique du THC et de son métabolite principal, le 11-hydroxy-THC, par deux ou plus. L’étude a été menée par 3 institutions canadiennes, Aurora cannabis à Leduc, MedReleaf à Markham et la Faculté de médecine et de dentisterie de l’Université de l’Alberta à Edmonton et publiée dans Cannabis and Cannabinoid Research. Des capsules de THC (1 ou 2 × 5 mg) ont été administrées à jeun ou après un repas riche en graisses.

La présence d’aliments riches en matières grasses, qui comprenait 57 g de matières grasses (principalement par le biais des œufs, du lait et du beurre), a considérablement amélioré le temps nécessaire pour atteindre la concentration plasmatique maximale (T max) et la zone sous la courbe, expression de la biodisponibilité systémique, pour les deux THC et 11-OH-THC. Les femmes avaient une concentration plasmatique maximale significativement plus élevée que les hommes après 5 mg de THC à jeun. La biodisponibilité systémique a augmenté de 2,7 pour la condition de 5 mg de THC et de 2,0 pour la condition de 10 mg de THC.

Lunn S, Diaz P, O’Hearn S, Cahill SP, Blake A, Narine K, Dyck JRB. Human pharmacokinetic parameters of orally administered δ9-tetrahydrocannabinol capsules are altered by fed versus fasted conditions and sex differences. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(4):255-264.

 

Science/Homme: L’exercice a réduit le nombre de maux de tête et les niveaux d’anandamide chez les personnes souffrant de migraine
Lors d’une étude menée à l’hôpital de São Paulo, au Brésil, un programme d’exercice aérobic de 12 semaines a réduit le nombre de maux de tête et la concentration sanguine de l’anandamide endocannabinoïde chez les personnes souffrant de migraine. L’étude comprenait 4 groupes, un groupe de personnes souffrant de migraine, qui a effectué le programme d’exercice (complété par 13 participants), un groupe de personnes souffrant de migraine sans exercice (complété par 12), un groupe témoin de personnes en bonne santé sans exercice (complété par 13) et un groupe de sujets sains, qui a effectué le programme d’exercice (complétée par 12 participants). La recherche a été récemment publiée dans le journal de l’IACM, Cannabis and Cannabinoid Research.

Les taux sanguins d’anandamide (AEA) étaient significativement réduits chez les patients souffrant de migraine dans le groupe d’exercices et dans les groupes d’exercices témoins. Le nombre de jours avec migraine, crises de migraine et médicaments utilisés a diminué dans le groupe d’exercices de migraine, tandis que la condition cardiorespiratoire a augmenté dans les groupes d’exercices de migraine et d’exercices contrôle. Les scores d’anxiété, de dépression, de colère et de fatigue se sont améliorés dans le groupe d’exercices avec migraine. Les auteurs ont écrit que cette étude ” suggère que le métabolisme périphérique de l’AEA pourrait être en partie lié aux avantages cliniques et cardiorespiratoires de l’exercice aérobic régulier chez les patients migraineux. ”

Oliveira AB, Ribeiro RT, Mello MT, Tufik S, Peres MFP. Anandamide is related to clinical and cardiorespiratory benefits of aerobic exercise training in migraine patients: a randomized controlled clinical trial. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(4):275-284.

 

Science/Homme: Selon une enquête les patients atteints du syndrome de la Tourette préfèrent le cannabis médical au THC pur et au Sativex
Selon une enquête en ligne menée par des chercheurs de la Faculté de Médecine d’Hannover, en Allemagne, et de l’Université de Médecine de Varsovie, en Pologne, les médicaments à base de cannabis peuvent être un traitement efficace contre les symptômes du syndrome de la Tourette. L’enquête a inclus tous les patients vus à un moment donné à la Clinique de Psychiatrie, de Psychiatrie Sociale et de Psychothérapie de la Faculté de Médecine d’Hannover, qui avaient utilisé des médicaments à base de cannabis pour le traitement du syndrome de la Tourette. 98 patients ont été identifiés.

Sur les 38 patients dont les données ont été analysées, 66% ont préféré un traitement au cannabis médical, 18% au dronabinol, 11% au Sativex et 5% au cannabis de rue. Dans l’ensemble, les médicaments à base de cannabis ont entraîné une amélioration subjective des tics et des comorbidités. La plupart des comorbidités étaient des troubles obsessionnels compulsifs, un TDAH et des troubles du sommeil. Les doses de médicaments à base de cannabis variaient considérablement.

Milosev LM, Psathakis N, Szejko N, Jakubovski E, Müller-Vahl KR. Retrospective analysis and online survey. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(4):265-274.

 

En bref
 

États-Unis: Dans l’Illinois le cannabis devient légal pour les adultes
À partir du Nouvel An, les personnes de 21 ans et plus peuvent légalement acheter jusqu’à 30 grammes de fleur de cannabis, 5 grammes de concentré de cannabis ou 500 grammes de produits infusés au THC tels que des produits comestibles chez des revendeurs agréés dans tout l’État.
Reuters du 24 Décembre 2019

Pérou: La vente légale d’huile de cannabis médicinale a commencé dans le pays
Le 12 décembre a commencé la vente légale d’huile de cannabis médicinale. Actuellement, elle n’est disponible que dans une seule pharmacie du district de San Miguel. La bouteille de 10 ml du produit a un prix de 47,70 soles (environ 13 EURos).
Voces of 14 December 2019

Zambie: Autorisation d’exporter du cannabis
La Zambie a légalisé la production et l’exportation de cannabis à des fins économiques et médicales, a déclaré la porte-parole du gouvernement le 16 décembre, devenant ainsi le dernier pays à changer sa position sur la drogue pour donner un coup de pouce à ses finances. L’approbation de l’exportation de cannabis a été accordée lors d’une réunion spéciale du cabinet le 4 décembre, a déclaré la porte-parole Dora Siliya dans un communiqué.
Reuters du 16 Décembre 2019

Israël: Une entreprise israélienne importe du cannabis du Portugal
InterCure d’Israël a déclaré le 2 janvier que sa filiale Canndoc avait signé un accord de coopération stratégique avec Tilray pour l’importation et l’exportation de cannabis médical. Canndoc a la possibilité d’importer 2,5 tonnes de cannabis de haute qualité depuis les installations de Tilray au Portugal, avec une première expédition de 250 kilos déjà en route vers Israël. Canndoc a déclaré à sa connaissance qu’il s’agissait du premier cannabis médical importé commercialement en Israël.
Reuters du 2 Janvier 2020

Science/Animal: L’exposition au THC pendant l’adolescence n’a aucun effet sur l’intérêt pour la nicotine à l’âge adulte
Selon une étude sur des souris, l’exposition au THC pendant l’adolescence (pendant les jours 35 à 49 après la naissance) n’a eu aucun effet sur l’auto-administration de nicotine ou sur le comportement de recherche de nicotine à l’âge adulte (jour 70)
Département des Sciences Expérimentales et de la Santé, Université Pompeu Fabra, Barcelone, Espagne.
Flores Á. Psychopharmacology (Berl). 2019 Dec 19. [in press]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène réduit la douleur neuropathique
Il a été démontré que le bêta-caryophyllène, un terpène qui se lie au récepteur CB2, réduit la douleur neuropathique induite par les médicaments antirétroviraux.
Département de Pharmacologie et Thérapeutique, Faculté de Pharmacie, Université du Koweït, Safat, Koweït.
Aly E. Molecules. 2019 Dec 27;25(1).

Science: De nouveaux cannabinoïdes ont été détectés dans le cannabis
Dans deux articles, 3 nouveaux cannabinoïdes ont été présentés par des chercheurs italiens. L’un est le delta-9-tétrahydrocannabutol (THCB), le dérivé butylique du delta-9-THC, qui est un agoniste partiel du récepteur CB1. Le deuxième est le canabidibutol (CBDB), le dérivé butylique du cannabidiol (CBD). Le troisième est le delta-9-tétrahydrocannabiphorol (THCP), qui est un agoniste complet au niveau du récepteur CB1 et ” pourrait expliquer les propriétés pharmacologiques de certaines variétés de cannabis difficiles à expliquer par la présence du seul delta-9-THC. ”
Département des Sciences de la Vie, Université de Modène et Reggio Emilia, Modène, Italie. Conseil national de la recherche (CNR), Lecce, Italie.
Linciano P. J Nat Prod. 2019 Dec 31. [in press]
Citti C. Sci Rep. 2019 Dec 30;9(1):20335.

Science/Homme: Le 2-AG augmente dans le syndrome coronarien aigu
Lors d’une étude portant sur 83 patients subissant une angiographie coronaire, il y avait une grande variation dans la concentration de l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol) dans le sang des artères coronaires. Elle était la plus faible chez les patients sans maladie coronarienne et la plus élevée chez les patients atteints d’infarctus du myocarde.
Département de Médecine Interne II Cardiologie, Pneumologie, Angiologie, Hôpital Universitaire de Bonn, Allemagne.
Jehle J. PLoS One. 2019;14(12):e0227142.

Science/Animal: Le PEA stimule la production de 2-AG
Il a été démontré que l’endocannabinoïde palmitoyléthanolamide (PEA) stimule la biosynthèse de l’endocannabinoïde 2-arachidonoylglycérol (2-AG).
Groupe de Recherche sur les Endocannabinoïdes, Institut de Chimie Biomoléculaire, Conseil National de Recherches, Pozzuoli, Italie.
Petrosino S. J Neuroinflammation. 2019;16(1):274.

Science/Cellules: L’endocannabinoïde 2-linoléoylglycérol module les effets d’autres endocannabinoïdes
L’endocannabinoïde 2-linoléoylglycérol s’est révélé être un agoniste partiel au niveau du récepteur CB1 et capable de moduler l’activité des endocannabinoïdes bien connus anandamide et 2-AG.
Centre Wolfson des Maladies liées à la Sénescence, King’s College Londres, Royaume-Uni.
Lu L. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(4):231-239.

Science/Homme: Risque accru d’AVC chez les consommateurs de cannabis
Dans un large échantillon américain de plus de 3 millions d’hospitalisations chez les jeunes adultes ayant une consommation de cannabis actuelle ou antérieure, les chercheurs ont identifié un risque plus élevé (16% plus élevé d’AVC global chez les jeunes) d’hospitalisations liées à un AVC et de moins bons résultats chez les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 49 ans de 2007 à 2014. Il n’est pas clair si les composants du cannabis ou les composants toxiques de la fumée en sont responsables.
Division de Cardiologie, Centre Médical d’Atlanta VA, Decatur, États-Unis.
Desai R. Int J Stroke. 2019 Dec 23:1747493019895651.

Science/Homme: Les lois sur le cannabis réduisent l’utilisation d’opioïdes
Selon une analyse de 1,5 milliard d’ordonnances d’opioïdes entre 2011 et 2018, les chercheurs ont découvert que les lois sur le cannabis récréatif et médical réduisent le nombre équivalents en milligramme de morphine prescrits chaque année de 11,8 pour une légalisation de l’usage récréatif et de 4,2 pour cent pour l’usage médical du cannabis. Ces lois réduisent également le nombre total de jours d’opioïdes prescrits et le nombre total de patients recevant des opioïdes.
Faculté de Droit de l’Université d’Alabama, Tuscaloosa, États-Unis.
McMichael BJ. J Health Econ. 2019;69:102273.

Science/Homme: La consommation récréative de cannabis peut changer la structure du cœur
Selon l’IRM de 3407 personnes, la consommation de cannabis peut être associée à un ventricule gauche plus gros. Cependant, l’étude est limitée en raison du faible nombre d’utilisateurs réguliers parmi les individus scannés. Et il n’est pas clair si les toxines fumées ou les composés du cannabis peuvent être responsables des observations.
Université Queen Mary de Londres, Royaume-Uni.
Khanji MY. JACC Cardiovasc Imaging. 2019 Dec 18. [in press]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène montre des effets antidépresseurs
Chez les animaux stressés, l’administration de bêta-caryophyllène a amélioré le comportement lié au stress chronique. Les auteurs citent que ces résultats ” suggèrent que le BCP peut être efficace dans le traitement de la dépression et des maladies mentales liées au stress.”
Université Kyung Hee, Yongin, République de Corée.
Hwang ES. Behav Brain Res. 2019;380:112439

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Le CBD peut être utile dans les troubles anxieux selon une série de cas
Science/Homme: La vaporisation peut être plus efficace que fumer du cannabis
Science/Homme: Quelques cigarettes de cannabis suffisent-elles pour changer le cerveau des enfants?
Science/Homme: De nombreux patients substituent leur médicament avec du cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme: L’usage du cannabis protège contre les maladies alcooliques du foie
Science/Homme: Les attentes et les préjugés des enquêteurs influencent sur les scores des capacités cognitives des participants

 

IACM-Bulletin du 03 Janvier 2020

 

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le syndrome des jambes sans repos
Un scientifique français, qui a déjà présenté 6 cas d’automédication réussie du syndrome des jambes sans repos (SJSR) avec du cannabis en 2017, a écrit sur 12 patients supplémentaires, qui ont déclaré consommer du cannabis. Tous les patients se sont plaints de symptômes sévères à très sévères du SJSR et ont été traités avec un ou plusieurs médicaments standard disponibles avec une efficacité faible ou limitée.

L’auteur a écrit que ” tous les patients sauf un (patient 2) ont admis un soulagement total des symptômes après avoir fumé du cannabis, mais aucun n’a interrompu le traitement actuel du SJSR principalement en raison de l’aspect illicite de la consommation de cannabis et de la préoccupation concernant un risque potentiel d’abus et d’effets psychoactifs. ” Il a ajouté que ” le bénéfice potentiel de la consommation de cannabis chez les patients atteints de SJSR réfractaire devrait donc être remis en question par des essais cliniques solides. ”

Ghorayeb I.More evidence of cannabis efficacy in restless legs syndrome. Sleep Breath. 2019 Dec 9. [in press]

 

Science/Homme: Le cannabis peut soulager les symptômes d’une forme génétique rare de neurodégénérescence chez les enfants
Certains enfants atteints d’une forme rare de neurodégénérescence associée à la dystonie ou à la spasticité ont bénéficié d’un traitement au cannabis. Les médecins de la Division de Neurologie Pédiatrique de l’Université Oregon Santé & Sciences de Portland, aux États-Unis, ont contacté des familles de 44 enfants atteints de neurodégénérescence associée à la pantothénate kinase et ont reçu 18 réponses.

Les enfants avaient en moyenne 11 ans. Les 15 répondants atteints de dystonie ou de spasticité étaient sur une médiane de 2 médicaments pour la tonicité. Sept enfants avaient déjà consommé du cannabis (39%). La source d’information la plus courante sur le cannabis était les autres parents. Les auteurs ont écrit que ” les médecins doivent être conscients que les parents peuvent traiter leur enfant avec une dystonie sévère et douloureuse avec du cannabis. Des études contrôlées par placebo sur des produits contenant du cannabidiol et du 9-tétrahydrocannabinol sont nécessaires pour les troubles du tonus pédiatriques. ”

Wilson JL, Gregory A, Wakeman K, Freed A, Rai P, Roberts C, Hayflick SJ, Hogarth P. Cannabis Use in Children With Pantothenate Kinase-Associated Neurodegeneration. J Child Neurol. 2019 Dec 11:883073819890516.

 

Science/Homme: Les personnes vivant avec le VIH, qui consomment du cannabis, ont de meilleures performances neurocognitives
Lors d’une étude portant sur 679 personnes vivant avec le VIH et 273 personnes ne vivant pas avec le VIH, la consommation de cannabis était associée à une proportion plus faible de troubles neurocognitifs. La recherche a été menée par des scientifiques de l’Université de Californie à San Diego. Les participants ont effectué des évaluations neurocognitives, neuromédicales et de toxicomanie. Le VIH a des effets néfastes sur le système nerveux central, notamment une inflammation accrue et des lésions neurales et confère un risque de déclin de la cognition.

Chez les personnes séropositives consommant du cannabis, la proportion de troubles neurocognitifs était plus faible que chez les patients séropositifs ne consommant pas de cannabis (rapport de cotes: 0,53). Les auteurs ont conclu que leurs résultats ” suggèrent que l’exposition au cannabis est liée à une plus faible probabilité de troubles neurocognitifs dans le contexte du VIH. Un effet possible de ce résultat est l’effet anti-inflammatoire du cannabis, qui peut être particulièrement important pour les personnes vivant avec le VIH. ”
Watson CW, Paolillo EW, Morgan EE, Umlauf A, Sundermann EE, Ellis RJ, Letendre S, Marcotte TD, Heaton RK, Grant I. Cannabis Exposure is Associated With a Lower Likelihood of Neurocognitive Impairment in People Living With HIV. J Acquir Immune Defic Syndr. 2020;83(1):56-64.

 

Science/Homme: La poudre de feuilles de cannabis réduit la douleur chez les patients cancéreux
Lors d’une étude avec 24 patients atteints de cancer, la poudre de feuilles de cannabis a réduit la douleur, l’anxiété et la dépression. L’étude a été menée par plusieurs instituts ayurvédiques à travers l’Inde, y compris l’Université du Gujarat Ayurved à Jamnagar. L’Ayurveda recommande l’utilisation de Shodhita (Procédés) Bhanga (Cannabis) pour la gestion de la douleur, mais aucune recherche n’a été effectuée jusqu’à présent sur son efficacité clinique. Les chercheurs ont administré des feuilles de cannabis en poudre, traitées avec un lavage à l’eau, remplies dans une capsule à une dose de 250 mg trois fois par jour. Il s’agissait d’une étude sans groupe témoin.

Plusieurs mesures bien connues de la douleur, de l’anxiété et de la dépression ont été appliquées en plus du score de performance de l’Eastern Cooperative Oncology Group et du score de Karnofsky, mesures du bien-être général. Les chercheurs ont découvert que la poudre de cannabis ayurvédique ” soulage de manière significative la douleur, l’anxiété et la dépression induites par le cancer et ne provoque aucun effet indésirable majeur ni symptôme de sevrage pendant la période d’essai. ”

Tavhare SD, Acharya R, Reddy RG, Dhiman KS. Management of chronic pain with Jalaprakshalana (water-wash) Shodhita (processed) Bhanga (Cannabis sativa L.) in cancer patients with deprived quality of life: An open-label single arm clinical trial. Ayu. 2019;40(1):34-43.

 

Science/Homme: Selon un rapport de cas, le CBD peut être utile pour contrôler l’épilepsie due à une tumeur au cerveau
L’épilepsie liée au gliome a un impact significatif sur la qualité de vie des patients et peut souvent être difficile à traiter. Les médecins du Département d’Oncologie Médicale du Centre Médical de Flinders à Adélaïde, en Australie, ont signalé qu’une femme de 32 ans avait reçu un diagnostic d’oligodendrogliome. Elle a développé une épilepsie et a finalement souffert avec jusqu’à 10 crises ou plus par jour malgré le traitement avec plusieurs médicaments antiépileptiques (y compris le valproate, le zonisamide et le lévétiracétam).

À ce moment-là, du CBD a été ajouté à ses médicaments et dans les 2 semaines, la fréquence des crises a été ” considérablement réduite à un ou moins d’épisodes par jour avec une amélioration subjective de sa qualité de vie globale. ” Elle a toléré 750 mg deux fois par jour ” avec une fatigue légère comme seule toxicité. ” Les doses ” d’autres anti-épileptiques ont été réduites avec un contrôle des crises maintenu. ”

Hsu K, Whitham E, Kichenadasse G. Potential role of cannabidiol for seizure control in a patient with recurrent glioma. J Clin Neurosci. 2019 Dec 14.[in press]

 

Science/Homme: Les cannabinoïdes peuvent être utiles chez les personnes en soins palliatifs
Lors d’une étude ouverte avec 21 patients en soins palliatifs, des doses croissantes de CBD ou de THC ont montré des résultats prometteurs dans l’amélioration de la santé et du bien-être. Les participants avaient un cancer avancé et des symptômes liés au cancer dans un service de soins palliatifs et de soutien du Département des Soins Palliatifs et de Soutien de Mater Misericordiae à Brisbane, en Australie.

Sur les 21 participants inscrits (groupe CBD = 16; groupe THC = 5), 18 ont terminé la mesure principale des résultats au jour 14 et 8 au jour 28. Les doses médianes maximales tolérées étaient de 300 mg de CBD par jour (de 100 à 600 mg) et 10 mg de THC par jour (de 5 à 30 mg). 9 des 21 patients ont montré une réponse au traitement. La somnolence était l’effet indésirable le plus courant.

Good PD, Greer RM, Huggett GE, Hardy JR. An Open-Label Pilot Study Testing the Feasibility of Assessing Total Symptom Burden in Trials of Cannabinoid Medications in Palliative Care. J Palliat Med. 2019 Dec 3. [in press]

 

En bref
 

Canada: Trois provinces canadiennes n’autoriseront pas la vente de produits de cannabis pour le vapotages
Les provinces canadiennes du Québec, Newfoundland et Labrador ont déclaré mercredi qu’elles n’autoriseraient pas la vente de produits de vapotages du cannabis, quelques semaines avant le début des ventes de dérivés de marijuana, car des inquiétudes persistent quant à un lien possible entre les produits de vapotage et une maladie pulmonaire grave.
Reuters du 4 décembre 2019

Italie: Le Parlement et le Sénat ne s’entendent pas sur le statut juridique du cannabis à faible teneur en THC
Le Parlement a voté pour permettre aux marchands de tabac et aux magasins spécialisés de stocker des produits à base de cannabis, qui ne doivent pas contenir plus de 0,5 % du composé psychotrope THC. Cependant, cette décision a été bloquée par le Sénat italien.
The Local du 16 décembre 2019
The Local du 17 décembre 2019

Trinidad/Tobago: Le pays veut dépénaliser la consommation de cannabis
À la Chambre des Représentants de Trinidad et de Tobago, deux projets de loi ont été proposés qui pourraient transformer le paysage de la réglementation du cannabis à travers les différentes îles qui composent le pays des Caraïbes. Le projet de loi sur la modification des drogues dangereuses permettrait aux personnes de posséder jusqu’à 30 grammes de cannabis ou 5 grammes de résine de cannabis sans subir de procès.
WIC News du 29 november 2019

États-Unis: Les habitants des États où le cannabis est légal sont plus susceptibles de croire en ses avantages
Selon une nouvelle étude, si vous vivez dans un État où le cannabis récréatif est légal, vous êtes plus susceptible de penser qu’il offre des avantages pour la santé. Selon les chercheurs, les gens pensent que ces avantages comprennent le soulagement de la douleur, de l’anxiété et de la dépression. L’étude a été menée par des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco. Pour l’étude, l’équipe de recherche a interrogé environ 9 000 adultes sur leurs croyances et leurs opinions sur le cannabis.
UPI du 17 décembre 2019

Australie: Des pionniers du cannabis médical reçoivent des bourses honorifiques de l’Université de Sydney
Les philanthropes Barry et Joy Lambert ont reçu des bourses honorifiques de l’Université de Sydney pour leur collaboration pionnière dans la mise en place de la Lambert Initiative for Cannabinoid Therapeutics. Barry et Joy Lambert ont reçu des bourses d’honneur, au Great Hall de l’Université de Sydney le 12 décembre, en reconnaissance de leur soutien à la recherche sur le cannabis médical.
The University of Sydney du 12 décembre 2019

Royaume-Uni: Le gouvernement veut interdire les produits comestibles contenant des extraits de cannabis contenant du CBD
La bière, les bonbons et le chocolat contenant des extraits de cannabis pourraient être interdits en Grande-Bretagne après que les autorités sanitaires américaines les aient avertis la semaine dernière en indiquant que ces produits n’étaient peut-être pas sûrs.
The Times du 1er décembre 2019

Science/Animal: Modifications de la signalisation endocannabinoïde et des connexions des cellules nerveuses dans une certaine région du cerveau suite au renforcement retardé du stress
Selon une étude sur des rats, le stress provoque des changements de signalisation des endocannabinoïdes dans l’amygdale, une certaine région du cerveau. Cela a entraîné un danger de faible connectivité des cellules nerveuses. Ces effets négatifs sur l’amygdale pourraient être évités par un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes. Les auteurs ont écrit que la modulation du système endocannabinoïde pourrait être utilisée ” pour prévenir le développement progressif des symptômes émotionnels et le dysfonctionnement amygdalien sous-jacent déclenché par le stress traumatique. ”
Département de Neurobiologie, Centre National des Sciences Biologiques, Bangalore, Inde.
Yasmin F, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 2019 Dec 16. [in press]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène améliore la cicatrisation des plaies
Les chercheurs ont démontré que le bêta-caryophyllène, une huile essentielle trouvée dans le cannabis, le poivre et d’autres plantes, améliore la cicatrisation des plaies chez la souris et cet effet a été ” généré par les effets synergiques de multiples voies. ”
Sciences Médicales, Faculté de Médecine, Université d’Indiana, Bloomington, États-Unis.
Koyama S, et al. PLoS One. 2019;14(12):e0216104

Science/Animal: Un dérivé du cannabidiol a augmenté l’éveil
Il a été démontré que l’ester méthylique de l’acide cannabidiolique (HU-580) augmente l’éveil chez le rat. Les auteurs ont écrit que ce dérivé synthétique de l’acide cannabidiolique ” semble posséder des propriétés pharmacologiques favorisant le réveil et augmente les taux de molécules neurochimiques liés au réveil “.
Division des Sciences de la Santé de l’Université Anáhuac Mayab Mérida, Mexique.
Murillo-Rodríguez E, et al. Brain Res Bull. 2019 Dec 12. [in press]

Science/Cellules: Le CBD influence le métabolisme de l’héroïne
Lors d’une étude avec des tissus de foie humain, des chercheurs ont démontré que le CBD influence le métabolisme de l’héroïne, ” qui peut être potentiellement pertinent sur le plan clinique. ”
Département de Pharmacothérapie et de Recherche Translationnelle, Université de Floride Faculté de Pharmacie, Gainesville, États-Unis.
Qian Y, et al.Chem Biol Interact. 2019;316:108914

Science/Animal: Le CBD améliore les troubles cognitifs induits par la kétamine
Lors d’un modèle animal de déficits cognitifs similaires à ceux de la schizophrénie induits par l’administration répétée de kétamine, le CBD a inversé ces déficits cognitifs.
Centre Dr Miriam et Sheldon G. Adelson pour la Biologie des Maladies Addictives, Faculté de Médecine Sackler, Université de Tel Aviv, Israël.
Kozela E, et al. Mol Neurobiol. 2019 Dec 11. [in press]

Science: Une enquête en ligne recueille des informations sur la relation entre le cannabis, l’état de santé et l’ADN
EndoCannaHealth.com et Ethan Russo mènent une étude sur la consommation de cannabis et différentes conditions médicales. Ils s’intéressent principalement au syndrome d’hyperémèse du cannabis.
Personal communication by Ethan Russo

Science/Homme: Certains utilisateurs de cannabis peuvent réduire leur consommation d’alcool
Lors d’une étude, les scientifiques ont étudié les différences entre 47 personnes, qui réduisent leur consommation d’alcool après avoir commencé à consommer du cannabis (consommateur réguliers d’alcool), et 65 personnes, qui n’ont pas réduit leur consommation d’alcool (consommateurs non-réguliers). Un pourcentage plus élevé de consommateurs réguliers d’alcool (60%) consommaient du cannabis médical au moins deux fois par jour que les consommateurs non-réguliers (41%). Les consommateurs réguliers étaient plus susceptibles d’avoir un emploi (68%) que les consommateurs non-réguliers (51%). Les consommateurs réguliers ont également déclaré avoir plus de problèmes de santé et de maladies que les non-réguliers.
Département d’Éducation Médicale, École de Médecine Geisinger Commonwealth, Scranton, États-Unis.
Hayat A, et al. J Psychoactive Drugs. 2019 Dec 7:1-8.

Science/Cellules: Le CBD agit en synergie avec les agents chimiothérapeutiques paclitaxel et doxorubicine
Sur des cellules cancéreuses du sein, la co-administration de CBD et de paclitaxel ou de CBD et de doxorubicine a montré un effet synergique. Les auteurs ont écrit que leurs données ” témoignent de l’inclusion prometteuse du CBD dans la chimiothérapie conventionnelle du cancer du sein. ”
Département de Pharmacie et Technologie Alimentaire, Faculté de Pharmacie, Université Complutense de Madrid, Espagne.
Fraguas-Sánchez AI, et al. Int J Pharm. 2019;574:118916.

Science/Animal: Un nouveau mécanisme d’effets anti-inflammatoires par l’activation des récepteurs CB2
Le groupe 1 à haute mobilité (HMGB1) est un médiateur inflammatoire de phase tardive dans de nombreuses maladies inflammatoires. De nouvelles recherches montrent que l’activation du récepteur CB2 ” pourrait favoriser la dégradation intracellulaire de HMGB1 via la voie de l’autophagie-lysosome dans les macrophages. ”
Institut de Recherche Pédiatrique, Hôpital pour Enfants de l’Université Soochow, Suzhou, Chine.
Zhou H, et al. Brellenthin AG, et al. Int Immunopharmacol. 2019 Dec 2:106007.

Science/Animal: Le CBD influence la motilité du côlon dans le cadre de la maladie du côlon irritable
Le CBD a amélioré les conditions inflammatoires dans la colite des rats et a influencé les signes d’inflammation, tels que l’abaissement des niveaux d’interleukine-6. Il a également réduit le nombre de récepteurs GPR55 et la motilité du côlon.
Centre de Médecine Translationnelle, Hôpital Huaihe affilié à l’Université du Henan, Kaifeng, Chine.
Wei D, et al. Neurogastroenterol Motil. 2019 Dec 4:e13756.

Science/Homme: Une altération modérée des reins n’a aucun effet sur le métabolisme du CBD
Une étude contrôlée par placebo a été menée auprès de patients présentant une insuffisance rénale légère, modérée ou sévère (8 patients chacun) et 8 sujets ayant une fonction rénale normale. ” L’insuffisance rénale n’a eu aucun effet sur le métabolisme du CBD après une dose orale unique de 200 mg. Le CBD était généralement bien toléré chez les sujets présentant divers degrés de fonction rénale. ”
GW Research Ltd, Sovereign House, Vision Park, Histon, Cambridge, Royaume-Uni.
Tayo B, et al. Brellenthin AG, et al. Clin Pharmacokinet. 2019 Dec 5. [in press]

Science/Animal: Le CBD provoque une vasodilatation dans les artères du poumon et de l’intestin et cet effet a été réduit par l’hypertension artérielle et l’obésité
Les chercheurs ont observé une relaxation induite par le CBD dans les artères pulmonaires humaines, et cet effet a été réduit chez les patients hypertendus, obèses et hypercholestérémiques. ” L’effet du CBD chez le rat était sensible au récepteur CB1 et dépendait du modèle d’hypertension. Ainsi, la modification des réponses médiées par le CBD dans la maladie doit être envisagée lorsque le CBD est utilisé à des fins thérapeutiques. ”
Département de Physiologie Expérimentale et Physiopathologie.
Baranowska-Kuczko M, et al. J Hypertens. 2019 Dec 2. [in press]

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: Le cannabis riche en THC pourrait être utile dans le traitement de la fibromyalgie
Thaïlande: Le cannabis peut être utilisé à des fins thérapeutiques et scientifiques
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque plus faible de facteurs associés aux maladies du cœur et des vaisseaux sanguins

Il y a deux ans

États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État
Science/Homme: La consommation de cannabis ne crée pas de baisse de motivation chez les adolescents

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :