Chili. Vers une légalisation du cannabis ?

Le Chili a mis, ce lundi, en terre 6 900 plants de cannabis dans le cadre d’un usage thérapeutique. Une action qui pourrait déboucher sur une dépénalisation totale. | Archives Ouest-France / photo d’illustration

Le Chili a mis, ce lundi, en terre 6 900 plants de cannabis dans le cadre d’un usage thérapeutique. Une action qui pourrait déboucher sur une dépénalisation totale.

Le Chili pourrait suivre l’exemple de l’Uruguay et opter pour une dépénalisation totale de l’usage de cannabis. Pour preuve, 6 900 plants de cannabis ont été mis en terre, ce lundi et sur une surface d’un hectare et demi, pour couvrir des fins thérapeutiques. Ces plants sont, en effet, destinés à l’élaboration d’un médicament soignant des pathologies associées au cancer et à l’épilepsie.

Le projet, porté par la fondation Daya et approuvé par le Service agricole et d’élevage (SAG) de la commune de Colbun,  est soutenu par 20 municipalités chiliennes. Toutes espèrent bénéficier d’un médicament à base de cannabis développé par un laboratoire privé en étroite collaboration avec l’institut de santé publique.

« Nous espérons avoir le médicament en 2017 »

Un médicament qui pourrait donc permettre de soigner quelque 4 000 patients souffrant de cancer, d’épilepsie et de douleurs chroniques liées au cancer. « Nous espérons avoir le médicament prêt en 2017 », a expliqué Alejandra Ahumada, chimiste de la fondation.

En septembre 2014, la fondation Daya et la commune de La Florida, au sud de Santiago, avaient déjà obtenu le tout premier permis délivré par la SAG afin de planter de la marijuana. A cette occasion, le Chili était devenu le premier pays d’Amérique latine à cultiver du cannabis à des fins thérapeutiques.

Vers une dépénalisation ?

Et alors que la législation chilienne est stricte et considère la marijuana comme une drogue dure, cette seconde plantation de masse pourrait toutefois ouvrir la voie à une dépénalisation totale du cannabis. Le Parlement chilien discute d’ores et déjà d’un projet de loi visant à dépénaliser sa consommation à des fins médicinales, mais aussi récréatives.

Si comme en Allemagne, les autorités ont autorisé la culture de la substance à des fins thérapeutiques, il faut savoir que l’autorité agricole chilienne a également autorisé, en janvier dernier, un projet de l’entreprise Agrofuturo pour la plantation de marijuana destinée à la fabrication et à l’exportation d’huile de cannabis.

Source : Ouestfrance

 

 

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :