La possession de cannabis autorisée à Washington DC, dans l’Oregon et peut-être en Alaska

Les Américains ne votaient pas seulement pour leurs représentants au Congrès, mardi 4 novembre. Dans plusieurs Etats, ils étaient aussi appelés à se prononcer pour 147 « ballot initiatives », des référendums locaux sur diverses questions. Quatre d’entre eux portaient sur l’usage et la consommation de cannabis.

Les électeurs de l’Oregon et du district de Washington ont approuvé un texte légalisant l’usage récréatif de la marijuana, selon des résultats partiels.

  • Dans la capitale américaine, les électeurs ont approuvé à 64 % contre 29 % une initiative autorisant la possession de 57 grammes de marijuana et de cultiver jusqu’à six plants pour les adultes de 21 ans. La vente du produit reste illégale, contrairement au Colorado et à l’Etat de Washington, sur la côte ouest.
  • Dans l’Oregon, , les électeurs se sont prononcés à 54 % pour l’instauration d’un réseau de magasins franchisés vendant de la marijuana sur un modèle similaire à celui existant au Colorado et dans l’Etat de Washington.
  • Une disposition similaire présentée en Alaska semblait en voie d’être acceptée puisqu’après dépouillement d’un tiers de bulletins, le soutien à la motion obtenait 53 % des voix.

La Floride a en revanche rejeté un texte autorisant l’usage de cannabis à des fins médicales avec 57 % de votes pour, alors que 60 % étaient nécessaires. L’Alaska se prononçait également sur la légalisation du cannabis, les résultats sont attendus dans la journée.

Si une vingtaine d’Etats américains l’ont déjà complètement ou partiellement dépénalisé, il est toujours interdit, selon la loi fédérale, de consommer, vendreou posséder du cannabis. Mais le fait que le cannabis soit même partiellement légalisé dans la capitale américaine, là où siège un gouvernement qui ne veut pas de compromis sur ce dossier, est un signal fort.

 

Source : Le Monde.fr

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :