Actualités du cannabis médical, Septembre 2014

L’avancée du cannabis thérapeutique en Angleterre, en Allemagne, et en Italie

En Angleterre, un ministre réclame la légalisation du cannabis médical: Norman Baker du parti libéral-démocrate, ministre d’État du département des drogues de l’Home Office britannique, demande par lettre à Jeremy Hunt, Secrétaire d’État à la Santé, de légaliser le cannabis médicinal.

Le Ministre Norman Baker souhaite légaliser le cannabis thérapeutique au Royaume-Uni.
Le Ministre Norman Baker souhaite légaliser le cannabis thérapeutique au Royaume-Uni.

 

Baker déclare: « Je pense qu’il est temps de reconsidérer les propriétés médicinales du cannabis, d’après ce que j’ai pu constater en tant que ministre. J’ai vu de plus en plus de preuves que le cannabis peut apporter de réels bénéfices médicaux dans le traitement de nombreuses maladies. Les chercheurs sont de plus en plus nombreux à montrer les propriétés thérapeutiques des composants chimiques du cannabis. Je me sens mal par rapport à toutes ces personnes que j’ai pu rencontrer, qui me disent que le cannabis est la seule substance qui les aide à améliorer leur état, et pour qui non seulement l’accès au cannabis n’est pas facilité, mais qui en plus doivent enfreindre la loi pour pouvoir se soigner. D’autres pays reconnaissent les propriétés médicales du cannabis, et nous devons nous aussi étudier cela de plus près afin d’aider les personnes malades. » (Source: BBC)

L’armée Italienne va produire du cannabis médical: Beatrice Lorenzin, Ministre Italienne de la Santé, vient de mettre en place un dispositif autorisant la culture du cannabis à usage thérapeutique, pour que les patients puissent avoir accès à destraitements à base de cannabinoïdes pour un prix moins élevé que ceux importés de l’étranger. Une ampoule de Sativex peut ainsi par exemple couter jusque 700€, ce qui est bien trop élevé pour la Sécurité Sociale Italienne.

La Ministre de la Santé Italienne souhaite cultiver du cannabis thérapeutique
La Ministre de la Santé Italienne souhaite cultiver du cannabis thérapeutique

En accord avec le Ministère de la Défense, la production de cannabis médical sera effectuée par l’armée, dans les établissements pharmaceutiques militaires situés à Florence et construits en 1853. Le gouvernement Italien prévoit de lancer ses premiers médicaments cannabiques au printemps prochain. Entre 80 et 100 Kg de principes actifs du cannabis seront ainsi produits chaque année, afin de couvrir les besoins des pharmacies locales et hospitalières de tous le pays.

Umberto Veronesi, ancien Ministre Italien de la Santé, estime que « le cannabis est un excellent produit, un sédatif qui agit par exemple contre les nausées et les vomissements. Mais comme il s’agit aussi d’une substance classée dans la catégorie des stupéfiants, les gens ont toujours une petite peur de l’utiliser. » (Source: La Stampa)

En Allemagne, plusieurs patients autorisés à cultiver leur propre cannabis médical: Pour la première fois en Allemagne, 3 patients ont été autorisés à cultiver leurs propres plantes de cannabis pour se soigner. Ceux-ci possédaient déjà l’autorisation d’acheter du cannabis médical en pharmacie, mais le prix était trop élevé pour eux, c’est pourquoi la justiceallemande a accepté que ces patients puisse cultiver eux-mêmes leur médicament, à condition qu’aucune autre tierce personne ne puisse avoir accès à ce cannabis.

Le cannabis thérapeutique est de plus en plus accepté en Allemagne.
Le cannabis thérapeutique est de plus en plus accepté en Allemagne.

Stefanie Seifert, porte-parole Tribunal Administratif de Cologne ayant rendu cette décision, déclare que « jusqu’à présent ce n’était légal pour personne de cultiver son cannabis à domicile, mais ces personnes gravement malades seront désormais autorisées. » (Source: Reuters)Pétition pour la dépénalisation du cannabis médical en France: pendant que la situation évolue progressivement chez ses voisins, au pays des droits de l’homme le cannabis thérapeutique reste hélas encore et toujours un sujet tabou, méconnu et incompris, notamment par les politiques. Quel que soit le gouvernement en place, aucun ne semble avoir le courage d’assumer ses responsabilités, et d’ouvrir enfin le véritable débat public qui s’impose sur ce sujet.

Lire la suite de cet article sur le blog d’Alchimiaweb

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :