Deux nouvelles études révèlent comment la marijuana peut traiter différents types de douleur

Published on

Article traduit de l’anglais par Raph Principes Actifs

La capacité de la marijuana à atténuer la douleur est bien établie dans la littérature scientifique – et deux nouvelles études offrent de nouvelles preuves de la façon dont le cannabis peut être bénéfique pour les patients souffrant de différents types de douleurs.

1. Les personnes qui consomment du cannabis ressentent moins de douleur et ont une tolérance à la douleur plus élevée que celles qui s’abstiennent.

Après avoir recruté 66 étudiants (dont la moitié étaient des consommateurs présumés de cannabis et l’autre moitié des non-utilisateurs) et administré des questionnaires de base, Julio Yanes, doctorant à l’université Auburn, a mené une série d’expériences pour déterminer l’influence de la consommation de cannabis sur la douleur.

Les participants ont été raccordés à un appareil expérimental de traitement de la douleur: une bande munie d’un disque en plastique qui applique une pression sur une partie sensible de la main. Ensuite, on leur a demandé d’évaluer leur douleur moyenne à une certaine pression sur une échelle de 0 à 100 et également de signaler quand la pression devenait trop inconfortable pour continuer l’expérience.

Le groupe du cannabis a déclaré des niveaux de douleur moyens inférieurs à ceux du groupe des non-utilisateurs (41-52 en moyenne). Les personnes qui consomment de la marijuana ont également signalé une tolérance maximale à la douleur supérieure à celle des autres (160-142), mais ce résultat n’a pas été considéré comme statistiquement significatif. //etd.auburn.edu/bitstream/handle/10415/6474/Thesis_Yanes.pdf
« Pris ensemble, ces résultats suggèrent que le cannabis à usage récréatif peut atténuer les dimensions de la douleur émotion / motivation (c.-à-d. Les évaluations de la douleur) sans affecter les dimensions de la sensation / perception (c.-à-d. La tolérance à la douleur) », a écrit Yanes.

2. La marijuana aide les patients à gérer la douleur et réduit les autres symptômes courants lors des opérations chirurgicales.

Une revue d’articles de PubMed « sur les cannabinoïdes, ainsi que d’articles sur les médicaments à base de cannabinoïdes et l’utilisation de cannabis chez les patients chirurgicaux » a révélé de solides preuves que le cannabis pouvait soulager des symptômes tels que la douleur et la nausée qui sont fréquents chez les personnes subissant certaines chirurgies.
Des études ont démontré que les cannabinoïdes «réduisent la motilité intestinale, la sécrétion d’acide gastrique et les nausées» et «améliorent également le contrôle de la douleur, réduisent l’inflammation et augmentent l’appétit», selon la revue publiée la semaine dernière dans l’American Journal of Surgery.

«Les cannabinoïdes, notamment le THC et le CBD, ont des effets généralisés sur le corps. Ces effets sont particulièrement notables dans le tractus intestinal, où les cannabinoïdes ralentissent le transit intestinal, réduisent l’inflammation et réduisent la sécrétion d’acide gastrique. L’augmentation de l’appétit et la réduction des nausées et des vomissements sont d’autres effets systémiques.  »

Tous ces effets doivent être pris en compte par les chirurgiens, //www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0002961018311231, car il est de plus en plus probable que les patients auront consommé du cannabis sous une forme ou une autre, au fur et à mesure que de nombreux États choisissent de légaliser, selon aux auteurs de la revue.

«À mesure que la consommation de marijuana à des fins récréatives et médicales augmente, les chirurgiens verront un plus grand nombre de patients consommer ces substances et devraient être conscients de leurs effets», ont-ils écrit. « Il y a de nombreuses directions pour la pharmacothérapie à base de cannabinoïdes dans le futur, et nous allons probablement voir cela évoluer dans les années à venir. »

« Les chirurgiens doivent se tenir au courant des lois en vigueur dans leur région régissant l’utilisation et les indications de la marijuana à des fins médicales », ont-ils ajouté. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour fournir des informations supplémentaires sur les effets généralisés sur le patient chirurgical et les modalités thérapeutiques possibles. »

Une agence fédérale a récemment annoncé un appel à recherche pour étudier le fonctionnement des terpènes et des cannabinoïdes autres que le THC et déterminer s’ils peuvent traiter la douleur.
En outre, une paire d’avis indiquant des emplois liés à la culture du cannabis et à des analyses à des fins de recherche a été publiée dans Federal Business Opportunities.

Source : //www.marijuanamoment.net/two-new-studies-reveal-how-marijuana-can-treat-different-kinds-of-pain/

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :