Docteur William Courtney et le jus de cannabis frais

 Présentation du Dr Courtney

Le Docteur William L. Courtney possède une solide formation médicale. Après avoir obtenu son doctorat de Médecine à l’Université d’Etat du Wayne, et réalisé son internat au Centre Médical de Psychiatrie de Californie, il a passé son post-doctoraten médecine légale. Le Dr Courtney est actuellement membre de l’Académie Américaine des Cannabinoïdes en Médecine, de la Société Internationale de Recherche sur les Cannabinoïdes, et de la Société du Cannabis Clinique. Il donne également des cours en Éducation Médicale Continue, sur l’usage du cannabis en médecine.

Docteur William Courtney
 Docteur William Courtney

 

Son domaine d’étude favori concerne l’usage quotidien de cannabis pour consommer 250 à 500 mg de phyto-cannabinoïdes sous leur forme acide non psycho-active, qu’il considère comme étant des nutriments essentiels. Il a présenté ses études à de nombreux autres médecins, comme par exemple lors de la conférence Cannabis Therapeutics de Rhode Island en Avril 2010, à l’Institut de Psychiatrie Moléculaire de l’Université de Bonn en Juin 2010, à l’Institut pour les Etudes Avancées de l’Université Hébraïque de Jérusalem en Novembre 2010, ou à la conférence de la Société International de Recherche sur les Cannabinoïdes de Chicago en Juillet 2011.

Le Dr Courtney est également Vice Président de l’Association Luxembourgeoise des Méthodes Préventives, qui utilise des recettes avec du jus de cannabis frais. Il travaille également avec des dispensaires américains qui souhaitent fournir des doses importantes de jus de cannabis frais à des patients fortement malades, et il met en place des laboratoires de recherche médicale en Californie.

The Power of RAW Cannabis (2012)

Kristen Peskuski, première patiente soignée par le jus de cannabis frais

L’histoire la plus brillante du Dr Courtney est celle de sa femme Kristen Peskuski. Depuis de nombreuses années, Kristen souffrait de Lupus Erythémateux Disséminé (LED), une maladie auto-immune touchant le tissu conjonctif de plusieurs organes. Lorsque son état s’est totalement amélioré après quelques semaines de consommation quotidienne de jus de cannabis frais, ils furent convaincus d’avoir découvert un traitement pour certaines maladies chroniques. Kristen prenait auparavant plus de 40 médicaments par jour, alors qu’ elle n’en consomme maintenant plus qu’exceptionnellement, en cas de maladie spécifique.

Son obstétricien/gynécologiste, en dépit d’avoir été à l’origine extrêmement sceptique, voir même hostile à l’idée d’utiliser lecannabis en tant que médecine, déclare maintenant « Elle est un miracle, et son histoire doit être racontée ». Après avoir rencontré Kristen, il a consulté son dossier médical pour vérifier son état passé. D’après ces données, il dit que Kristen « était sur le point de décéder… et aucun des meilleurs experts médicaux ne pouvait comprendre ce qui n’allait pas chez elle, ni ne savait pas quoi faire, c’est alors qu’ils se sont adressés à William Courtney, qui lui a sauvé la vie ». Celui-ci lui a d’abord prescrit des capsules de cannabis séché, avant de commencer à lui donner du jus de cannabis frais.

Kristen Peskuski
Kristen Peskuski

Les médecins avaient dit à Kristen qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant, et celle-ci a pourtant donné naissance à une petite fille en pleine santé, sans aucune intervention médicale ni traitement anti douleur. Aujourd’hui, Kristen et sa fille sont magnifiques, rayonnantes, et fortes. Kristen Peskuski pense que le cannabis lui a sauvé la vie. Celle-ci partage « quand je bois le jus, je me sens plus attentive, plus éveillée. Je respire mieux. Je n’ai pas de brûlures ou de douleurs d’estomac, ne ressens pas de faiblesse musculaire, ni de douleur pelvienne ou dans le bas du dos. Je me sens bien alors j’ai maintenant pour objectif dans la vie d’aider les autres personnes qui sont dans la même situation, pour qu’ils aient accès à ces informations sur le jus de cannabis frais ».

Le Dr Courtney partage la joie de sa femme d’aider les autres avec le cannabis, et déclare « Cela vous rend heureux quand les patients reviennent, et qu’ils n’ont plus besoin d’utiliser des médicaments qui leur causaient des saignements du transit gastro-intestinal, ou des dommages au foie, tels que les médicaments antidouleur ou anti-inflammatoires. Vous ressentez que cela vaut la peine de lutter pour diffuser ces informations. Pourquoi priver quelqu’un de la possibilité de réduire les risques detumeur, de crise cardiaque, ou de diabète?

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :