La légalisation du cannabis sauverait des vies

Plusieurs études ont montré que l’usage thérapeutique de la marijuana fait baisser les morts dues aux opiacés. Le cas du Colorado semble indiquer que ce serait aussi vrai pour l’usage récréatif.

 

Alors que les États-Unis affrontent un problème majeur d’addictions aux opiacés, la légalisation de la marijuana semble diminuer le nombre de morts par overdose, selon une étude universitaire.

En 2014, le Colorado avait été un des premiers États aux USA à légaliser l’usage “récréatif” de la marijuana (son usage médical est autorisé depuis plus longtemps dans une vingtaine des 52 Etats). Le 8 novembre 2016, plusieurs autres États, dont la Californie, l’ont à leur tour légalisé par référendum.

Baisse de 6% des décès

Or, selon une étude publiée dans l’American Journal of Public Health, cette légalisation a entraîné une baisse des décès par overdose d’opiacés dans cet État. Les auteurs de l’étude, qui porte sur des données de 2000 à 2015, estiment :

“Après la légalisation de la vente et de l’usage de cannabis, les morts liées aux opiacés ont diminué de plus de 6% les deux années suivantes.”

Grosse victoire pour la légalisation du cannabis. Les auteurs soulignent cependant que ce sont des résultats préliminaires, du fait que leur étude ne prend en compte que deux années de données depuis l’ouverture en 2014 des premières boutiques autorisées à vendre de la marijuana.

 

Le “Washington Post”, qui rend compte de cette étude, souligne que jusqu’à présent, de nombreux travaux ont montré une association entre l’usage médical de la marijuana et le déclin des morts causées par les opiacés, alors que ce rapport est le premier à s’intéresser aux conséquences de l’usage récréatif sur ces morts.

En matière thérapeutique, observe le “Washington Post” :

“La marijuana est souvent hautement efficace pour traiter les mêmes sortes de douleurs chroniques pour lesquelles sont prescrits des opiacés. Quand ils ont le choix, beaucoup de patients optent pour la marijuana. En matière de santé publique, c’est une évolution positive, étant donné que par rapport aux opiacés, la marijuana n’entraîne pratiquement aucun risque d’overdose mortelle.”

L’étude qui vient d’être publiée laisse à penser que cet avantage vaudrait aussi pour la légalisation de la marijuana récréative. Les auteurs ont examiné l’évolution du nombre mensuel de morts par overdose d’opiacés dans le Colorado, avant et après l’ouverture du marché légal de la marijuana récréative en 2014.

Des résultats encore à confirmer

Pour distinguer l’impact propre à l’usage récréatif, les chercheurs ont comparé le Colorado avec le Nevada : dans ce dernier Etat, l’usage thérapeutique était autorisé pendant la période considérée, mais pas l’usage récréatif.

Le Canada s’apprête à légaliser le cannabis récréatifObservant une baisse de 6,5% du nombre de morts après la légalisation, les auteurs de l’étude estiment que les responsables politiques devront regarder attentivement l’évolution dans les prochaines années. Ils souhaitent aussi voir si leurs résultats se confirment dans d’autres Etats américains où la marijuana récréative a récemment été autorisée, comme l’Etat de Washington (celui de Seattle) et l’Oregon.

Les responsables de la santé publique du Colorado, quant à eux, font une moue sceptique devant les conclusions provisoires de cette étude, estimant que l’on manque encore de recul et de données pour trancher. De tels résultats, s’ils sont confirmés, devraient souverainement déplaire à l’administration Trump, où le ministre de la Justice Jeff Sessions estime que la marijuana n’a pas de vertus thérapeutiques attestées.

Les morts par overdose d’opiacés sont un fléau aux États-Unis, où un rapport du CDC fin 2016 indique qu’entre 2014 et 2015, le taux de morts dues aux opiacés a augmenté de 15,6%. En 2015, les opiacés (sur ordonnance ou illégaux) ont tué 33.000 personnes aux États-Unis, soit quatre fois plus qu’en 1999 (8.000 morts).

T. N.

Source : nouvelobs.co

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :