Alerte : Cannabis synthétique = dangers !

Si, pour des raison économiques ou de facilité, vous pensiez pouvoir remplacer le soulagement que vous apporte le cannabis naturel par un des nombreux cannabinoïdes de synthèse présents sur le Web, abstenez-vous ! Ces produits n’ont pas du tout fait preuve d’innocuité ni de quelconques propriétés médicinales. Aux États-Unis, de nombreux accidents ont été observés.

Ci-dessous un article sur une étude réalisée par l’école de médecine de l’université du Colorado :

PLUS DE MALADIES PROBABLES DUES AU CANNABIS SYNTHÉTIQUE.

 

Submitted by Georges Lachaze on 
SIG_SynMJ_01

Traduction de Georges Lachaze

Selon la nouvelle étude de l’école de médecine de l’Université du Colorado, les États-Unis devraient se préparer à plusieurs vagues de maladies et de décès possibles dus aux drogues de synthèse, y compris le cannabis synthétique.

L’étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, montre un large éventail de dangers associés à ces drogues de plus en plus populaires. À l’automne 2013, le département de la santé publique et de l’environnement du Colorado a pris connaissance d’une hausse particulièrement forte des visites aux services d’urgence liée à l’usage du cannabis synthétique dans la région de Denver. Entre le 21 août et le 19 septembre, 263 personnes ont visité les services d’urgence de la région avec des symptômes similaires, dont l’altération des facultés mentales, des troubles du rythme cardiaque et des convulsions. Environ 10% ont été admis en soins respiratoires intensifs sous assistance ventilatoire.

Le cannabis synthétique est parfois étiqueté comme de l’encens, du pot-pourri, ou un mélange à base de plantes à fumer. Il est vendu dans les stations-service et les commerces de proximité, sous une variété de marques, dont Black Mamba, K2 et Spice. Il s’agit d’un mélange d’herbes et d’épices séchées traitées avec des produits chimiques qui, lorsqu’il est fumé, créent une montée censée être similaire au THC, le principal principe actif du cannabis. En réalité, ces adjuvants peuvent causer des symptômes beaucoup plus graves que le cannabis traditionnel. Les étiquettes d’emballage mettent souvent en garde sur le fait que ce n’est pas pour la consommation humaine.

« Ces substances ne sont pas bénignes, » a déclaré l’auteur principal du document le Dr Andrew Monte, professeur adjoint en médecine d’urgence et en toxicologie médicale à l’école de médecine de l’Université du Colorado. « Vous pouvez acheter ces drogues de synthèse violentes dans les commerces de proximité et sur Internet. Les gens ne réalisent pas à quel point ces drogues peuvent être dangereuses – elles créent des fixations aux récepteurs de cannabis jusqu’à 1000 fois plus fortes comparées au cannabis traditionnel ». En outre, le cannabis synthétique a des effets sur la sérotonine et d’autres récepteurs dans le cerveau qui peuvent conduire à des délires, des convulsions et des attaques.

« Le cannabis synthétique est illégal en vertu des lois de la DEA, mais les entreprises qui en font ont un temps d’avance avec les nouveaux produits de synthèse et un packaging qui s’adapte tout le temps », déclare Monte. Il continue de dire qu’il ya eu une augmentation significative de la consommation de cannabis synthétique ces 5 dernières années.

Déterminer quelle substance rend les gens malades dans le Colorado nécessite d’importantes ressources des hôpitaux, des centres antipoison, du département de la Santé publique et de l’environnement du Colorado, des forces de l’ordre et des instituts de veille sanitaire.

« Les épidémies de ce genre sont susceptibles de continuer à se produire », a déclaré Monte. «Nous avons besoin de meilleures analyses pour identifier ces substances, une communication ouverte avec les responsables de la santé publique lorsque des épidémies se produisent et nous devons nous assurer que les médecins posent les bonnes questions aux patients sur leur consommation de drogue. »

Référence de l’article :
Andrew A. Monte, Alvin C. Bronstein, Dazhe J. Cao, Kennon J. Heard, Jason A. Hoppe, Christopher O. Hoyte, Janetta L. Iwanicki, Eric J. Lavonas. An Outbreak of Exposure to a Novel Synthetic Cannabinoid. New England Journal of Medicine, 2014; 370 (4): 389

DOI: http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc1313655

Article publié le 22/01/2014 dans : Science Daily

Source : Talking drugs

 

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :