A 80 ans, Léa utilise du cannabis thérapeutique contre son arthrose: “J’ai retrouvé la pêche!”

Quel avenir pour le cannabis thérapeutique? Des agriculteurs de la Creuse demandent l’autorisation de produire du cannabis pour usage médicinal et utiliser le cannabidiol, l’un des principes actifs. RMC a rencontré Léa, 80 ans, qui utilise ce dérivé.

Quel avenir pour le cannabis thérapeutique? Des agriculteurs de la Creuse demandent l’autorisation de produire du cannabis pour usage médicinal et utiliser le cannabidiol, l’un des principes actifs. RMC a rencontré Léa, 80 ans, qui utilise ce dérivé.
Dans le cannabis, il existe deux substances actives: le THC,  substance qui produit l’effet planant et addictif du cannabis, et le CBD, le cannabidiol, qui provoque un effet relaxant ou sédatif. Et il y a une parfaite hypocrisie en France sur cette molécule.

Elle est déjà autorisée à la vente, on la trouve déjà dans certains médicaments, dans les liquides pour cigarette électronique. Mais tout ça n’est bien souvent vendu que sur Internet, et surtout fabriqué à l’étranger. Comme a pu le constater RMC avec Léa, bientôt 80 ans, qui soigne son arthrose déformante, grâce à un dérivé.

Victime de cette maladie depuis une dizaine d’années, et après des années sans trouver de traitement efficace, elle essaie il y a un an un produit à base de cannabis, le cannabidiol. L’effet est immédiat. “J’ai retrouvé la pêche, le moral! Même mon médecin a trouvé la différence. Il m’a dit: ‘Si ça vous soulage, continuez comme ça!’. Alors, je ne prends plus de médicament, je ne prends que ça. Une gélule le matin et c’est parti!”

“Ma mère n’est pas droguée”

C’est sa fille Gilda, qui achète le médicament sur internet. “Tous les mois, c’est 39 euros. Ca a un coût. Je trouve ça vraiment dommage qu’on ne puisse pas en acheter en pharmacie. Les gens qui prennent ça ne sont pas des drogués, c’est un dérivé. Ma mère n’est pas droguée au quotidien!” rigole-t-elle.


Pour Michel Reynaud, addictologue et président du fonds Actions Addictions, ces produits peuvent présenter un grand intérêt:Il y a vraiment beaucoup d’essais qui montrent que ces composés du cannabis ont des effets médicaux, thérapeutiques. Mais en France, il y a un aveuglement qui empêche un débat serein, raisonnable et scientifique”. Le spécialiste espère notamment que d’autres études soient faites pour mieux connaître les effets du cannabis thérapeutique.

 

Source : bfmtv

 

et cadeau de l’administrateur du site (retraité) :

 

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :