Bulletins IACM 2010

——————————————————–
IACM-Bulletin du 11 janvier 2010
——————————————————–

***Sondage***

Il est encore temps, jusqu’à fin janvier, de participer au sondage auprès des patients sur l’utilisation du cannabis et des cannabinoides à des fins médicales. Au 31 décembre 2009, 1094 personnes avaient participé à ce sondage : 795 réponses étaient complètes, 299 incomplètes.

* Science: le nabilone améliore le sommeil chez des patients souffrant de fibromyalgie

* États unis: au Colorado, les patients qui ont le droit de consommer du cannabis à des fins médicales ont aussi le droit d’acheter le médicament

Science: le nabilone améliore le sommeil chez des patients souffrant de fibromyalgie

À la Pain Clinic de McGill Université de Montréal, Canada, les effets sur le sommeil de faibles doses du dérivé du THC, nabilone (0,5-1-0 mg au coucher, et de l’antidépresseur amitriptyline (10-20 mg au coucher) ont été étudiés sur 31 patients souffrant de fibromyalgie et d’insomnie chronique. La fibromyalgie se caractérise par des douleurs chroniques généralisées et des insomnies. Chaque médicament a été administré pendant 2 semaines, avec une interruption de 2 semaines entre les deux phases de traitement.

29 participants ont fini l’étude. L’amitriptyline et le nabilone ont tous les deux amélioré le sommeil, mais le nabilone s’est révélé plus efficace. Aucun effet sur la douleur, l’humeur ou la qualité de la vie n’a été observé. Les effets indésirables ont été qualifiés de faibles à modérés et plus fréquents avec le nabilone. Les chercheurs ont en conclu que «le nabilone est efficace pour améliorer le sommeil des patients et est bien toléré. Une dose faible de nabilone au coucher peut être considérée comme une alternative à l’amitriptyline.» (Source: Ware MA, Fitzcharles MA, Joseph L, Shir Y. The Effects of Nabilone on Sleep in Fibromyalgia: Results of a Randomized Controlled Trial. Anesth Analg. [ publication électronique avant la parution])

États unis: au Colorado, les patients qui ont le droit de consommer du cannabis à des fins médicales ont aussi le droit d’acheter le médicament.

Selon un arrêt du 30 décembre, les patients qui sont autorisés à consommer du cannabis disposent aussi constitutionnellement du droit de l’acheter. Le juge Christopher Cross de la Cour du district d’Arapahoe County poursuivait la ville de Centennial après qu’elle ait fait fermer le dispensaire CannaMart en octobre. Le juge a accordé la demande du dispensaire en injonction, ce qui empêche la ville de faire fermer le dispensaire. Celui-ci récuse la thèse de la ville qui prétend vouloir interdire les commerces de cannabis qui violent la loi fédérale sur les drogues.

En 2000, le Colorado a voté un amendement constitutionnel qui autorise l’utilisation médicale du cannabis . Les récentes décisions des autorités de santé de l’État, ainsi que les déclarations du procureur général des États-Unis de 2009, stipulant que les procureurs fédéraux n’interfèrent pas avec les lois de l’État sur le cannabis, ont conduit à une explosion des commerces vendant du cannabis dans le Colorado. Le juge Cross a indiqué que la ville violait les droits de trois patients auxquels il était recommandé du cannabis. Ces patients se sont joints au procès. L’un d’eux a fait savoir que la fermeture de CannaMart rendait difficile l’approvisionnement en cannabis qui lui avait été prescrit pour une maladie nerveuse débilitante. (Source: Associated Press du 30 décembre 2009)

Nouvelles en bref

***États unis : Colorado

Dans cet État, 30 000 patients ont l’autorisation de consommer du cannabis à des fins médicales. À la mi-août, les trois quarts de ces recommandations provenaient de quinze médecins.  (Source: Denver Post du 18 décembre 2009)

***États unis: Nouveau -Mexique

899 patients disposent d’une autorisation pour consommer du cannabis à des fins médicales. L’accès à ce médicament reste difficile pour plus de la moitié d’entre eux.  (Source: Santa Fe Reporter du 23 décembre 2009)

***Science: sclérose en plaques

Selon des recherches menées par un centre hospitalier universitaire près de Madrid, Espagne, il a des différences significatives dans la distribution du gène qui code le récepteur CB1 chez les patients qui souffrent d’une sclérose progressive en comparaison des sujets en bonne santé. Il n’y a pas de relation entre les génotypes et la sévérité de la maladie.  (Source: Ramil E, et al. Mult Scler. ( publication électronique avant la parution])

***Science: Détection du THC

Les chercheurs de l’université de Trondheim, Norvège, signalent le cas d’une femme enceinte qui était une grosse consommatrice de cannabis. Les métabolites THC (THC-COOH) étaient toujours décelables dans son urine 84 jours après le dernier jour de consommation. Les chercheurs ont pensé qu’elle continuait à consommer bien qu’elle nie ce fait. Finalement, son profil d’élimination du THC-COOH a confirmé ses dires.  (Source: Westin AA, et al. J Anal Toxicol 2009;33(9):610-4.)

***Science: Schizophrénie

Il existe une incertitude quant aux effets du cannabis sur les facultés cognitives des patients atteints de schizophrénie. D’après une étude menée en Australie, la différence de facultés cognitives entre des consommateurs de cannabis et des non consommateurs, en bonne santé ou souffrant de schizophrénie est faible, ce qui suggère que «la consommation de cannabis n’a que de très faibles effets sur la performance neurocognitive évaluée.»  (Source: Scholes KE, et al. Psychol Med 17décembre 2009 . [publication électronique avant la parution])

***Science: le cannabigérol

Le mécanisme d’action du cannabinoïde cannabigérol (CBG) issu de la plante est inconnu. Des chercheurs de l’université d’Aberdeen, Grande-Bretagne, ont trouvé que le CBG peut activer les récepteurs adrénergiques alpha2, se lier aux récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 et bloquer les récepteurs CB1 et 5-HT1A.  (Source: Cascio MG, et al. Br J Pharmacol [publication électronique avant la parution])

***Science: Cannabidiol

À ce jour, les mécanismes d’action du cannabidiol (CBD), dont l’antagonisme au récepteur CB1, ont été démontrés. Les chercheurs de l’université de São Paulo, Brésil, ont démontré les effets antidépresseurs du CBD sur des souris par l’intermédiaire de l’activation des récepteurs 5-HT1A. (Source: Zanelati T, et al. Br J Pharmacol. [ publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 25 janvier 2010
——————————————————–

*IACM: Hommage au Dr. Ester Fride

* États unis: le New Jersey devient le 14e État à légaliser l’usage médical du cannabis

* Science: chez l’homme, le cannabidiol améliore les effets anticancéreux du THC sur les cellules cancéreuses du cerveau

IACM: Hommage au Dr. Ester Fride

C’est avec beaucoup de tristesse que l’IACM informe ses lecteurs de la mort du docteur Ester Fride, décédée le1er janvier, à l’âge de 56 ans d’un cancer du poumon diagnostiqué en juillet 2008. Cette scientifique israélienne avait montré qu’un mammifère nouveau né ne peut ni téter, ni survivre sans le système endocannabinoïde opérationnel. Le Dr. Fride, professeure au College of Judea and Samaria d’Ariel, fut la première à être récompensée par le l’IACM Award pour la recherche fondamentale en 2005.

Dans une lettre très personnelle, le président de l’IACM, Ethan Russo a écrit: «C’est peut-être le plus grand compliment que l’on peut faire à une amie qui nous a quittés bien trop tôt; bien que nous soyons extrêmement peinés, le sentiment le plus vif est celui d’enrichissement, que nous avons pu partager avec elle et qui a donc enrichi nos vies.»

À l’avenir, en recherche fondamentale, le prix décerné par l’IACM sera dénommé l’ Ester Fride Award.

États unis: le New Jersey devient le 14e État à légaliser l’usage médical du cannabis

Le 11 janvier, la législature du New Jersey a approuvé un projet de loi qui ferait de l’Etat du New Jersey le 14e Etat à légaliser l’usage médical du cannabis afin d’aider les patients atteints de maladies chroniques. Le New Jersey est l’un des rares Etats de la côte Est à avoir adopté une telle législation. La mesure, qui permettrait aux patients atteints de cancers, du SIDA ou d’une sclérose en plaques de se procurer du cannabis cultivé et distribué par des dispensaires contrôlés par l’Etat, a été votée par les députés à 48 voix contre 14 et devant le Sénat à 25 voix contre 13. Le gouverneur Jon S. Corzine a indiqué qu’il signerait la loi. Ses partisans ont indiqué que d’ici 9 mois, les patients munis d’une prescription de leur médecin devraient pouvoir obtenir du cannabis de l’un des six dispensaires. La loi du New Jersey est considérée comme la plus restrictive des lois sur le cannabis à usage médical aux Etats-Unis, car elle permet aux médecins de prescrire uniquement dans les cas de maladies graves ou chroniques définies par une liste. La loi interdit aussi aux patients de cultiver leur propre cannabis et de consommer en public. Elle régule la drogue selon les conditions définies afin de suivre la distribution des opiacés médicalement prescrits. Les patients ne pourront obtenir que 57 grammes de cannabis par mois.

Pour plus d’information: http://www.nytimes.com/2010/01/12/nyregion/12marijuana.html?emc=eta1  (Source: New York Times du 11 Janvier 2010)

Science: chez l’homme, le cannabidiol améliore les effets anticancéreux du THC sur les cellules cérébrales cancéreuses

Selon une recherche menée au California Pacific Medical Center Research Institute, à San Francisco, le cannabidiol (CBD) augmente les effets inhibitoires du dronabinol (THC) sur la prolifération et la survie des cellules cérébrales cancéreuses. Deux alcaloïdes cannabinoïdes naturels ont été testés sur deux lignées de cellules du glioblastome. Le THC et le CBD contribuent par synergie à l’inhibition de la prolifération des cellules. Le traitement des cellules du glioblastome avec les deux composants conduit à des modulations significatives du cycle cellulaire, l’induction de variétés réactives d’oxygène (radicaux libres) et l’apoptose (mort programmée des cellules) de celles-ci.

Avec chaque composé pris séparément, il n’y a pas eu de changements spécifiques observés, ce qui indique que les voies de transmission de signal affectées par ce traitement combiné sont uniques. Les chercheurs ont conclu que «ces résultats suggèrent que l’addition de cannabidiol au delta-9- THC peut améliorer l’efficacité globale du delta-9- THC dans le traitement du glioblastome»  (Source: Marcu JP, Christian RT, Lau D, Zielinski AJ, Horowitz MP, Lee J, Pakdel A, Allison J, Limbad C, Moore DH, Yount GL, Desprez PY, McAllister SD.Cannabidiol enhances the inhibitory effects of Delta9-tetrahydrocannabinol on human glioblastoma cell proliferation and survival. Mol Cancer Ther 2010;9(1):180-9.)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Californie

Le 12 janvier, une proposition de loi visant à légaliser et à taxer le cannabis en Californie a été approuvée par un comité important de l’assemblée législative, mais il n’est pas attendu que la législature ne l’examine avant l’année prochaine. Les partisans ont qualifié d’historique l’action du comité, car c’est la première approbation d’une proposition de légalisation du cannabis par une formation législative aux Etats-Unis depuis plus de cent ans. La législation permettrait aux personnes majeurs de détenir au plus 28,5 grammes de cannabis à des fins récréatives. (Source: Los Angeles Times du12 janvier 2010)

*** Pays-Bas: coffee-shops

Le 4 janvier, un fonctionnaire a indiqué que le plan de transformation des coffee-shops situés près des frontières en club privés à partir du 1er janvier, a été remis à une date ultérieure. Petro Hermans attaché au projet pour la ville de Maastricht a annoncé à la presse: « Nous avons d’abord besoin de mettre au point notre projet pour le rendre opérationnel.» Les maires de Maastricht et de sept autres municipalités de la province de Limburg avaient annoncé, en mai dernier, qu’environ 30 coffee shops seraient transformés cette année en club privé.  (Source: AFP du 4 janvier 2010

***Science: théorie de la drogue de passage

Un large groupe international a analysé les données de l’Organisation Mondiale de la Santé sur des sondages effectués dans 17 pays répartis sur plusieurs continents. Les données ne corroborent pas la théorie de la drogue de passage, qui prétend que la consommation de certaines drogues (cannabis, alcool, etc…) conduit à la consommation de drogues plus dures. Ceci implique que les efforts aboutis de la consommation préventive des drogues de passage ne conduisent pas par eux-mêmes à la réduction de la consommation d’autres drogues.  (Source: Degenhardt L, et al. Drug Alcohol Depend, 7 janvier 2010. [publication électronique avant la parution])

***Science: sommeil

Selon une étude menée sur des rats, à l’université de Mexico, une administration subchronique et épisodique des endocannabinoïdes anandamide ou oléamide augmente la phase de sommeil appelée sommeil paradoxal. Ce sont les récepteurs CB1 qui médiatisent cet effet. Les rêves les plus marquants se produisent pendant cette phase de sommeil. (Source: Herrera-Solís A, et al. Pharmacol Biochem Behav, 6 janvier 2010. [ publication électronique avant la parution])

***Science: système immunitaire

Selon une étude réalisée à l’université de Gdansk, en Pologne, le cannabinoïde naturel cannabidiol CBD influence le système immunitaire du rat. Un traitement répété a réduit le nombre de cellules T et de cellules B et a amélioré l’immunité anti tumorale et antivirale non spécifique liée aux cellules naturelles tueuses (cellules NK er cellules NKT).  (Source: Ignatowska-Jankowska B, et al. J Physiol Pharmacol 2009;60 Suppl 3:99-103.)

***Science: Diabètes

Selon une recherché menée à l’université de Turin, en Italie, le récepteur antagoniste CB1 (AM251) améliore la perte de protéines du foie des souris diabétiques. Les scientifiques ont démontré que les récepteurs CB1 sont plus nombreux dans certaines cellules du foie des diabètes expérimentaux de type 1.  (Source: Barutta F, et al. Diabetes, 12 janvier 2010.  [publication électronique avant la parution])

***Science: fertilité masculine

Une recherche sur le sperme de l’homme, à l’université de Calabre, Italie, suggère que le blocage du récepteur CB1 par le récepteur antagoniste CB1 rimonabant améliore la mobilité et la viabilité du sperme et provoque l’obtention de leur capacité de fertilisation.  (Source: Aquila S, et al. Br J Pharmacol, 8 janvier 2010.  [ publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 11 février 2010
——————————————————–

Le journal en ligne CANNABINOIDS du 23 janvier publie le nouvel article du mois :« Cannabinoïdes et douleur du cancer » par Franjo Grotenhermen, nova-Institut d‘Huerth (Allemagne).  http://www cannabis-med.org => English => Journal => CANNABINOIDS

* États unis/Science: la recherche sur les bienfaits médicaux du cannabis n’est pas encouragée

États unis/Science: la recherche sur les bienfaits médicaux du cannabis n’est pas encouragée

Selon un article du New York Times, le gouvernement fédéral décourage la recherche sur les usages médicaux du cannabis inhalé. L’Université du Mississippi est la seule à disposer d’une plantation de cannabis approuvée par les instances fédérales. Les chercheurs qui souhaitent étudier les cannabinoïdes doivent faire une demande à l’Institut national des Drug Abuse (NIDA) pour utiliser le cannabis du Mississippi et doivent obtenir une autorisation du Drug Enforcement Administration (DEA) et une approbation du Food and Drug Administration (FDA). Mais les officiers fédéraux ont, de manière répétée, refusé de s’occuper des demandes dans les délais ou les ont refusées selon un arrêt de 2007, émanant d’un juge administratif du DEA.

« Comme l‘Institut national sur l’abus des drogues, nous nous concentrons primordialement sur les conséquences négatives de la consommation de marijuana, » a indiqué Shirley Simson, une porte-parole de l’Institut. « Nous ne finançons pas la recherche qui s’intéresse aux bienfaits médicaux potentiels de la marijuana. » L‘Agence DEA a indiqué au New York Times qu’elle se conformait à la politique du NIDA. « La DEA n’a jamais refusé une demande visant à la recherche sur la marijuana et/ou sur le THC si le NIDA en avait préalablement approuvé le protocole, » a indiqué un porte-parole de cette administration. Pour plus d’information: http://www.nytimes.com/2010/01/19/health/policy/19marijuana.html  (Source: New York Times du 18 janvier 2010)

Nouvelles en bref

***Allemagne: approbation

Le 25 janvier, le Ministre fédéral de la Santé a indiqué au Comité de la Santé du Parlement allemand qu’elle était la situation en matière de procédures d’approbation du dronabinol et du sativex en Allemagne. La compagnie Bionorica a rempli une demande d‘approbation d’un médicament contenant du dronabinol. Les indications prévues sont la perte de poids, les nausées et les vomissements dans les cas de SIDA, de cancers et de chimiothérapies. Le rapport indique aussi que la réussite de la procédure de demande de mise sur le marché pour l’extrait de cannabis sativex, par la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals, entraînerait une reclassification rapide de ce produit médicinal soumis aux lois allemandes sur les narcotiques.  (Source: Rapport du Ministre fédéral de la Santé du 25 janvier 2010)

***États unis : New Jersey

Le Gouverneur Jon Corzine a signé la législation qui permet l’usage médical du cannabis. Ainsi, le New Jersey devient le 14ème Etat des Etats-Unis d’Amérique à autoriser les patients atteints de maladie telle que cancer, SIDA, glaucome, et sclérose en plaques à utiliser du cannabis afin de soulager leurs douleurs et leurs symptômes.  (Source: Associated Press du 19 janvier 2010)

***États-Unis : Californie

Le City Council de Los Angeles a approuvé une ordonnance de fermeture de près de 80% des 1000 (environ) dispensaires de cannabis médical de la ville. Los Angeles a plus de points de vente que n’importe quelle autre ville des États-Unis où le cannabis à des fins médicales est autorisé. La mesure impose des règles sévères sur la situation géographique des dispensaires, qui devraient déménager principalement vers des zones industrielles, et dont les heures d’ouverture seraient limitées. (Source: New York Times du 26 janvier 2010)

***États unis : Californie

Le 21 janvier, la Cour suprême de Californie a rejeté les restrictions imposées par la législature sur le cannabis médical, en décidant que les personnes munies d’une ordonnance de cannabis, peuvent obtenir ou faire pousser les quantités dont elles ont besoin. La Cour a statué que la législature avait modifié abusivement la loi approuvée par les citoyens qui décriminalise la possession de cannabis pour les Californiens sérieusement malades et munis d’une ordonnance médicale, en limitant la possession de cannabis à 227 grammes de plante séchée, e 12 jeunes plants ou 6 plants matures. La loi californienne votée en 1996 n’indique aucune limite sur la quantité de cannabis que les patients peuvent posséder ou combien de plants ils peuvent faire pousser, dans la mesure ou il s’agit de leur usage personnel.  (Source: Reuters du 21 janvier 2010)

***Danemark: des coffee shops à Copenhague ?

Le City Council de Copenhague a décidé d’installer des boutiques qui vendraient du cannabis afin de retirer le marché aux gangs. Pourtant, il ne semble pas que le Parlement soit favorable à ce plan, et c’est cette instance qui doit décider de la mesure.  (Source: Copenhagen Post du 15 janvier 2010)

***Science: Obésité

Selon une étude menée au Scripps Research Institute de La Jolla (États-Unis), une mutation particulière de l’enzyme FAAH (fatty acid amide hydrolase), enzyme qui dégrade l’anandamide, est associée à des niveaux élevés de cet endocannabinoïde et des substances apparentées. Les sujets obèses présentent un risque plus élevé de présenter cette mutation. (Source: Sipe JC, et al. PLoS One 2010;5(1):e8792.)

***Science: système immunitaire

Des chercheures italiens ont démontré que l’anandamide supprime la libération de cytokines telles que l‘interleukin-2 et le facteur alpha des nécroses tumorales des T-lymphocytes. Cet effet est médiatisé par le récepteur CB2. Les scientifiques ont noté que cela pourrait être important « pour l’élaboration rationnelle des approches immunothérapeutiques basées sur des nouveaux endocannabinoïdes. »  (Source: Cencioni MT, et al. PLoS One. 2010;5(1):e8688.)

***Science: goût

Selon une recherche menée à l’université de Kyushu (Japon), l’administration des endocannabinoïdes anandamide et 2-AG chez des souris, augmente le goût pour le sucré, en fonction de la concentration, sans modifier les réponses pour d’autres goûts (salés, acides, etc). Cet effet est médiatisé par le récepteur CB1 et on pense qu’il est pertinent pour la prise de nourriture. (Source: Yoshida R, et al. Proc Natl Acad Sci U S A 2010;107(2):935-9.)

***Science: athérosclérose

Des chercheurs chinois ont démontré que l’administration du cannabinoïde synthétique WIN55,212-2 réduit le développement de l’athérosclérose chez les souris. Cet effet est médiatisé par le récepteur CB2.  (Source: Zhao Y, et al. J Cardiovasc Pharmacol. 9 janvier 2010. [publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 19 février 2010
——————————————————–

Un article spécial de 21 pages “Review on clinical studies with cannabis and cannabinoids 2005-2009” («revue des études cliniques sur le cannabis et les cannabinoides entre 2005 et 2009») d‘Arno Hazekamp de l’Université de Leiden, Pays bas, et de Franjo Grotenhermen du nova-Institut à Huerth, Allemagne a été publié le13 février dans le journal en ligne CANNABINOIDS. Il n’est disponible qu’en anglais et peut être consulté sur: http://www cannabis-med.org

* États unis: l’État du Colorado tente de restreindre les indications du cannabis par les médecins

États-Unis: l’État du Colorado tente de restreindre les recommandations de cannabis par les médecins

Dans l’État du Colorado, le 1er février dernier, le Sénat a voté massivement pour de nouvelles restrictions à l’intention des médecins qui recommandent du cannabis. Cette réaction fait suite à l’accroissement important du nombre des patients enregistrés. 34 voix contre 1 étaient favorables au vote de ce projet de loi. Le projet interdit aux médecins de prescrire du cannabisau sein même des dispensaires qui vendent du cannabis à usage médical. Il stipule aussi que les médecins doivent connaître le parcours médical des personnes et doivent procéder à un examen complet avant de prescrire du cannabis et d’en faire des usagers légaux. Les patients âgés de 18 à 21 ans doivent obtenir l’approbation de deux médecins. Le projet sera proposé au vote des députés de l’État.

Un autre projet de loi vise à créer une nouvelle surveillance des centaines de dispensaires qui ont ouvert dans le Colorado. La plupart d’entre eux ont ouvert l’an dernier. Durant cette période, le nombre de personnes ayant obtenu une carte d’accès au cannabis a augmenté rapidement depuis l’an dernier. Le nombre de dispensaires est aussi en augmentation, et les législateurs craignent que certains travaillent de trop près avec les médecins et que certains consommateurs illégaux deviennent des usagers médicaux. Jusqu’à présent, 17 000 personnes ont reçu de l’Etat, une carte d’usager médical, et 20 000 en ont fait la demande et sont dans l’attente d’une autorisation.

Pour plus d’information: http://www.dailycamera.com/state-west-news/ci_14299431

http://www.summitdaily.com/article/20100203/NEWS/100209931&parentprofile=search  (Sources: Associated Press du 29 janvier 2010, Drug War Chronicle du 5 février 2010, Summit Daily News du 3 février 2010)

Nouvelles en bref

***Canada: Symposium

Le CCIC (Canadian Consortium for the Investigation of Cannabinoids) appelle à participer au symposium intitulé “Cannabinoids and Pain Symposium“ qui se tiendra le 28 août 2010 à Montréal, Canada. C’est un symposium satellite officiel du 13e congrès mondial sur la douleur. Les intervenants incluent Donald Abrams, Pierre Beaulieu, Vincenzo Di Marzo, Matthew Hill, Andrea Hohmann, Jason McDougall, Roger Pertwee and Mark Ware. La date limite d’inscription à cet évènement est fixée au 1er mars 2010. Pour plus d’information:http://www.ccic.net/symposium.  (Source: CCIC)

***Allemagne: séminaire

Le Dr. Andreas Zimmer, professeur à l‘Université de Bonn, et le Dr. Beat Lutz, professeur à l‘Université de Mainz, invitent à participer les 18 et 19 juin, au séminaire “The Endocannabinoid System: From Physiology to Pathophysiology” qui se tiendra à Bonn, Allemagne. La date limite des soumissions d’articles est fixée au 31 mars. Parmi les intervenants participeront Itai Bab, Markus Leweke, Benjamin F. Cravatt, Pal Pacher, Manuel Guzmán, Olga Valverde, István Katona, and Hanns Ulrich Zeilhofer. Pour plus d‘information: http://www.cannabinoid2010.uni-bonn.de.

(Source: Andreas Zimmer)

***Science: Effets des lois sur le cannabis

Selon un groupe d’experts internationaux sur les lois relatives aux drogues, celles prohibant l’usage du cannabis n’ont pas permis de réduire la consommation, et ce, de par le monde, et ont conduit à des législations inadéquates, sources d‘inégalités sociales et coûteuses. Dans un livre récemment paru sur les législations du cannabis, ‘Cannabis Policy: Moving Beyond Stalemate’, paru aux éditions Britain’s Oxford University Press and the Beckley Foundation, les experts indiquent que même si la consommation de cannabis peut être néfaste pour certaines personnes, elle n’a qu’un effet de faible ampleur sur les sociétés. (Source: Reuters du 26 janvier 2010)

***Science: THC et halopéridol

Lors d’une étude clinique menée au Centre for Human Drug Research, à Leiden, Pays-Bas, les effets du tranquillisant halopéridol ont été étudiés en combinaison avec du THC. 35 sujets en bonne santé ont reçu du THC, de l’halopéridol ou les deux.

L’étude a montré que l’halopéridol réduit les effets potentiellement psychotiques induits par le THC, mais pas le l’ivresse cannabique («high»). (Source: Liem-Moolenaar M, et al. J Psychopharmacol. 8 février. [publication électronique avant la parution])

***Science: Caries

Selon une étude réalisée à l’Université de Zurich, Suisse, les consommateurs de cannabis ne présentent pas de risque supplémentaire de développer des caries que les fumeurs de tabac. Cependant, la consommation de cannabis a été associée avec un brossage moins fréquent des dents et une plus forte consommation de boissons contenant du sucre. (Source: Schulz-Katterbach M, et al. Schweiz Monatsschr Zahnmed 2009;119(6):576-83

***Science: Dépistage du THC

Lors d’une étude menée à l’université de Berne, Suisse, sur douze sujets qui ont fumé une cigarette de cannabis contenant 70mg de THC, les pics de concentration et les temps de détection ont été analysés. Le THC et le THC-COOH (métabolite du THC) ont été décelés dans l’urine respectivement de 2 à 8 heures et de 48 à 120 heures après la prise.

(Source: Brenneisen R, et al. Anal Bioanal Chem. 2010 Jan 30. [publication électronique avant la parution])

***Science: maladie d’Alzheimer

D’après une étude menée à l’Université de Colombie britannique, Canada, l’administration du cannabinoïde (HU210) chez le modèle animal (souris) de la maladie d‘ Alzheimer n’a pas montré d’amélioration.

(Source: Chen B, et al. Curr Alzheimer Res. 31 déc.2009. [publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 10 mars 2010
——————————————————–

* États-Unis/Science: un rapport sur la recherche du Center for Medicinal Cannabis Research de Californie fournit de nouvelles preuves des effets thérapeutiques du cannabis

*IACM: l’enquête préliminaire sur Franjo Grotenhermen est close

* Italie: Un juge ordonne un accès libre aux médicaments à base de cannabis pour un patient atteint de sclérose en plaques

États unis/Science: un rapport sur la recherche du Center for Medicinal Cannabis Research de Caliornie fournit de nouvelles preuves des effets thérapeutiques du cannabis

Selon un rapport publié le 17 février, les premiers essais cliniques, des vingt dernières années sur les bénéfices médicaux du cannabis confirment son efficacité pour réduire les spasmes musculaires associés à la sclérose en plaques et aux douleurs de différentes origines. Le Dr. Igor Grant, psychiatre, qui dirige le Center for Medicinal Cannabis Research de l’Université de Californie, San Diego, indique que cinq études, financées par l’État, ont fait appel à des volontaires à qui ont été administrés de manière aléatoire du cannabis ou un placébo afin de déterminer si le cannabis soulageait à l‘ inverse d’autres traitements traditionnels.

“Il est certain maintenant que les cannabinoïdes peuvent constituer un traitement principal ou complémentaire” a indiqué Grant lors d’une conférence de presse où il présentait ses résultats. L’Assemblée législative de Californie a créé le CMCRC en 2000 afin d’examiner si les demandes d’utilisation médicale du cannabis pouvaient résister à un examen scientifique. En 1996, les électeurs de l’État ont été les premiers des Etats-Unis à approuver une loi permettant l’usage du cannabis à des fins médicales. Treize autres États ont fait de même, mais la Californie est le seul Etat à soutenir la recherche. Après dix ans d’activité et près de 9 millions de dollars (environ 6,6 millions d’Euros) investis, le CMCRC pourra finir son travail d’investigation l’année prochaine. Parallèlement aux études sur les spasmes musculaires, le SIDA et les douleurs associées des blessés médullaires, le Centre a aussi étudié l’impact de la marijuana sur le sommeil, la conduite automobile, les douleurs des membres chez les patients diabétiques. Les travaux ont aussi porté sur l’administration du cannabis, à savoir l’inhalation après vaporisation est aussi efficace que de fumer le cannabis.

Le rapport est disponible à: http://www.cmcr.ucsd.edu/CMCR_REPORT_FEB17.pdf

Pour plus d‘information: http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/c/a/2010/02/18/MNRF1C3964.DTL

http://www.upi.com/Health_News/2010/02/18/Studies-Pot-good-for-some-types-of-pain/UPI-60541266552210/

(Sources: Associated Press du 17 février 2010, UPI of 18 février 2010, San Francisco Chronicle du 18 février 2010)

IACM: l’enquête préliminaire sur Franjo Grotenhermen est close

Dans une lettre datée du 5 février adressée au Dr. Franjo Grotenhermen, directeur exécutif de l’IACM, parvenue à son avocat mi-février, le procureur de Hamburg indique que l’enquête préliminaire dont il faisait l’objet est maintenant terminée. Aucune activité criminelle n’a été trouvée. Aucun autre membre de L’IACM et de l’ACM n’a été interrogé à l’exception d‘un membre de l‘ACM de Hambourg. Grotenhermen a indiqué “qu’il était heureux que cette perquisition n’ait eu aucune conséquence sur les patients au sein de l’ACM ou de l’IACM, et que pour le futur, aucun membre n‘a à s’inquiéter.”

Le 17 mars 2009, la police locale avait effectué une perquisition au bureau de l’association allemande Association for Cannabis as Medicine (ACM) ainsi qu’au bureau du Dr. Grotenhermen, président de cette association. La police avait saisi des fichiers de l’ACM et de l’IACM. De plus, une copie du disque dur de l‘ordinateur avait été faite à titre d’investigation. La perquisition avait été effectuée sur la base d’un mandat de la Cour de Hambourg à la demande du procureur qui suspectait une violation de la loi sur les stupéfiants. Les autorités pensaient trouver une illégalité relative à la Cannabis Pharmacy (www.hanfapotheke.org).  (Source: communication personnelle de Franjo Grotenhermen)

Italie: Un juge ordonne un accès libre aux médicaments à base de cannabis pour un patient atteint de sclérose en plaques

Une Cour de justice d’Avezzano, ville italienne des Abruzes, province d’Aquila, a statué le 2 février qu’un patient souffrant de sclérose en plaques devrait avoir un accès libre au traitement à base de cannabis non produit en Italie. Le juge Elisabetta Pierazzi a statué ainsi en indiquant que les autres médicaments ne s’étaient pas révélés efficaces, et que seul le cannabis réduisait les symptômes du patient. Cette décision est basée sur l’article 32 de la Constitution italienne qui proclame le droit à la santé des citoyens. Selon un article journalistique, c’est la première décision de justice de ce type en Italie.

Il a été noté que le patient ne disposait pas de ressources financières suffisantes pour acheter le médicament et qu’il était urgent qu’il en bénéficie avant une détérioration de sa santé. Le malade a déclaré:” je suis heureux de cette victoire. C’est celle des patients forcés à renoncer au seul remède qui peut alléger leur souffrance. Or, ces interdictions contredisent les droits fondamentaux et civils des citoyens. ”

Pour plus d‘information: http://ricerca.gelocal.it/ilcentro/archivio/ilcentro/2010/02/10/CR3CQ_CR301.html

(Source: Il Centro du 10 février 2010)

Nouvelles en bref

***États unis: Montana

En 2009, le nombre de patients ayant recours au cannabis à des fins médicales a augmenté de 600%. Entre 2008 et 2009, le nombre de personnes ayant demandé une approbation légale pour obtenir du cannabis est passé de 830 à 6069. Au total l’Etat compte désormais 7339 patients autorisés. (Source: Helena Independent Record du 14 février 2010)

***Science: Toxicité nerveuse

Selon une étude réalisée sur un modèle animal, menée à l’université de Barcelone, Espagne, le THC réduit les lésions du système nerveux causées par la prise de MDMA (ecstasy). Les auteurs suggèrent que “ces actions neuroprotectrices sont d’abord médiatisées par la réduction de l’hyperthermie via l’activation du récepteur CB1, bien que les récepteurs CB2 contribuent eux aussi à atténuer la neuro inflammation.” (Source: Touriño C, et al. PLoS One 2010;5(2):e9143.)

***Science: virus papillome humain

Selon une large étude épidémiologique conduite aux États-Unis, la consommation de cannabis n’est pas associée avec l’apparition naturelle du virus papillome humain et du cancer cervical chez les femmes, qu’elles soient positives ou négatives au VIH. Quelques virus de ce type peuvent causer des tumeurs malignes, spécialement dans les cas de cancer cervical chez les femmes. L’étude a inclus un grand nombre de femmes: 2584 personnes positives au VIH et de 915 négatives. (Source: D’Souza G, et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 16 février 2010. [publication électronique avant la parution])

***Science: Blessure médullaire

Selon une recherche menée sur le modèle animal par des scientifiques espagnols, l‘endocannabinoïde 2-AG réduit les lésions liées à des blessure médullaire (moelle épinière). Cet effet est provoqué par l’activation des récepteurs CB1 et CB2. Les auteurs ont noté que les résultats suggèrent que “ce cannabinoïde endogène peut être utile comme traitement de protection pour les cas de lésions de la moelle épinière aigues .” (Source: Arevalo-Martin A, et al. Neurobiol Dis 12 fevrier 2010. [publication electronique avant la parution])

***Science: Douleur

Une étude réalisée à l’université de Modène et Reggio Emilia, Italie, prouve que l’acide acétysalicylique (Aspirine) et les cannabinoïdes agissent en synergie pour réduire la douleur. Les auteurs ont utilisé le cannabinoïde synthétique HU210. Cette synergie implique la sérotonine et les récepteurs cannabinoïdes. Ils ont noté que ” les combinaisons de doses faibles de cannabinoïdes et de NSAIDs peuvent être intéressantes d’un point de vue thérapeutique.”  (Source: Ruggieri V, et al. Life Sci 2010 Feb 12.  [publication électronique avant la parution])

***Science: culture du cannabis

Selon une étude menée à l’université de Gent, Belgique, une culture de cannabis à petite échelle comme une par exemple, une culture maison, représente une part de marché sous évaluée comparée à la culture commerciale à grande échelle. L‘auteur soutient ” une plus grande tolérance des cultures à petite échelle afin d’assurer le moins mauvais des marchés du cannabis. .” (Source: Decorte T. Int J Drug Policy 20 février 2010. [ publication électronique avant la parution])

***Science: Douleur

Selon une recherche menée sur le modèle animal à l’Université de Tucson en Arizona, un agoniste du récepteur CB2 a réduit la douleur et la perte de masse osseuse dans des cas de cancer. (Source: Lozano A, et al. Life Sci 19 février 2010 Feb 19. [ publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 24 mars 2010
——————————————————–

* Science: Dans une étude pilote, l’usage médical du cannabis n’a pas faussé les résultats des patients traités pour abus de stupéfiants

Science: Dans une étude pilote, l’usage médical du cannabis n’a pas faussé les résultats des patients traités pour abus de stupéfiants

Dans une étude pilote, des chercheurs californiens se sont intéressés aux effets du cannabis médical des personnes traitées pour abus de stupéfiants. On comptait parmi les participants à ce programme de traitement 13 personnes autorisées à consommer du cannabis pour des raisons médicales et, 146 qui ne l’étaient pas. Les 13 consommateurs de cannabis médical avaient été incités à suivre un traitement de substitution par la Cour criminelle et avaient demandé l’autorisation de consommer du cannabis pour des raisons médicales, ce qui leur fut accordé.

Les chercheurs ont noté que les résultats du traitement sont préparatoires compte tenu du petit nombre de participants, mais que leur étude “démontre que les questions relatives à la médicale de marijuana et l’implication dans un traitement peuvent être évaluées de manière systématique. ” Parmi les consommateurs autorisés, la consommation n’a pas semblé avoir d’effet sur le traitement pour abus de stupéfiants. Ils ont obtenu les mêmes résultats, voire de meilleurs, que les autres dans plusieurs domaines comme la réussite complète du programme et leur problème avec la justice. Les auteurs ont conclu que cette étude prospectrice suggère que l’usage médical du cannabis ” est cohérente avec la participation à d’autres programmes de traitement de la toxicomanie et n’entraine pas des résultats négatifs” et que ” le cannabis peut être utilisé dans le traitement de la toxicomanie comme une pratique à moindre risque.

L’article peut être consulté sur:http://www.harmreductionjournal.com/content/pdf/1477-7517-7-3.pdf

(Source: Swartz R. Medical marijuana users in substance abuse treatment. Harm Reduct J 2010;7(1):3.)

Nouvelles en bref

***Nouvelle Zélande: usage médicinal

Dans un rapport, la Commission des lois indique que l‘usage médicinal du cannabis devrait être autorisé. Le 11 février, le Président de cette Commission, Sir Geoffrey Palmer, a indiqué qu’un éventail d’approches différentes aux lois sur les drogues en Nouvelle Zélande existait. Il est indiqué dans le rapport “qu’il n’y a pas de raison pour que le cannabis ne soit pas utilisé à des fins médicales dans des conditions bien définies. ” Le ministre de la Justice Simon Power s’est dit intéressé par le rapport, mais a indiqué qu’il n’autoriserait pas l’usage médicinal du cannabis.

(Source: www.stuff.co.nz du 11 février 2010)

*** Pays-bas: schizophrénie

Des chercheurs des Universités d‘Utrecht et de Maastricht recevront 24 millions d‘Euros (environ 33 millions de dollards) de l’Union européenne afin d’examiner les options de traitements possibles de la schizophrénie. Une des cinq études s’attachera à l’étude des effets thérapeutiques possibles du cannabinoïde naturel cannabidiol (CBD)

(Source: Université d‘ Utrecht du 4 Mars 2010, www.umcutrecht.nl)

***Science: Psychose

Des chercheurs australiens ont étudié plus de 3801 personnes nées entre 1981 er 1984 et les ont suivi après leurs 21 ans. Ils les ont interrogé sur leur consommation de cannabis et ont évalué leurs événements psychotiques. 18% ont dit avoir consommé du cannabis pendant 3 ans ou moins, 16% pendant 4 ou 5 ans, et 14% pendant 6 ans ou plus. Dans leur article, les chercheurs ont noté que ” comparés aux adultes qui n’avaient jamais consommé de cannabis, les jeunes adultes, qui avaient consommé pendant un minimum de 6 ans, présentent deux fois plus de risque de développer une psychose non-affective, comme la schizophrénie. (Source: McGrath J, et al. Arch Gen Psychiatry, 1 mars 2010 . [publication électronique avant la parution])

***Science: toxicomanie

Selon un rapport systématique et une méta-analyse, des altérations du récepteur CB1 sont peu impliqués dans la vulnérabilité à la toxicomanie.

(Source: Benyamina A, et al. Addict Biol,26 février 2010 Feb 26. [publication électronique avant la parution])

***Science: Epilepsie

Le cannabinoïde naturel delta-9-tetrahydrocannabivarin (Delta-9-THCV) diminue son emprise dans le modèle animal (rat) de l’épilepsie.

(Source: Hill AJ, et al. Epilepsia, 26 février 2010. [publication électronique avant la parution])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 10 avril 2010
——————————————————–

* Grande-Bretagne/Espagne: le Sativex devrait être approuvé sous peu pour le traitement de la spasticité liée à la sclérose en plaques

* Science: des résultats prometteurs lors d’essais cliniques portant sur l’extrait de cannabis Sativex dans le traitement des douleurs liées au cancer

* Etats-Unis : les Californiens décideront de la légalisation du cannabis en novembre

Grande-Bretagne/Espagne: le Sativex devrait être approuvé sous peu pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques

Une autorisation réglementaire est attendue pour le Sativex au dernier trimestre de 2010 en Grande-Bretagne et en Espagne a indiqué, le 18 mars, son fabriquant, la compagnie GW Pharmaceuticals. Le Sativex est un médicament à base de cannabis utilisé dans le traitement de la sclérose en plaques et d’autres maladies. La compagnie précise que les organismes régulateurs de ces deux pays n’ont pas trouvé d’obstacles en terme de qualité, de sécurité ou d’efficacité à ce produit. Les discussions portent maintenant sur la réalisation des brochures d’informations destinées aux patients.

Ce médicament, que l’on vaporise sous la langue, sera commercialisé en Grande-Bretagne par la compagnie Bayer et dans le reste de l’Europe par Almirall, société espagnole. GW obtiendra 10 millions de livres (15 millions de dollars) de Bayer, lors de l’approbation des organismes régulateurs anglais et 2 millions et demi de livres d’Almirall quand l’approbation réglementaire et les prix seront établis en Espagne. Des essais cliniques ont montré que le Sativex réduit la spasticité des patients atteints de sclérose en plaques qui ne répondent pas bien aux traitements conventionnels. GW avait espéré obtenir une approbation en 2003, mais une série de retards d’ordre légal en avait différé la date. Des analystes estiment que les ventes de ce médicament pourraient atteindre 50 à 100 millions de livres par an.

Pour plus d’informations: http://www.reuters.com/article/idUSLDE62H0A420100318

http://www.gwpharm.com/Sativex%20%20Regulatory%20%20Update.aspx

(Sources: GW Pharmaceuticals du 18 mars 2010, Reuters du 18 mars 2010)

Science: des résultats prometteurs ont été obtenus lors d’essais cliniques pour l’extrait de cannabis Sativex pour le traitement des douleurs liées au cancer

Le 23 mars, GW Pharmaceuticals a donné les résultats préliminaires de la phase II des essais cliniques qui visent à évaluer l’efficacité et la sécurité du traitement Sativex chez des patients atteints d’un cancer avancé et qui subissent une analgésie insuffisante due aux opiacés. Cet essai a été réalisé avec le partenaire autorisé de GW aux Etats-Unis Otsuka Pharmaceutical. Le chercheur principal, le Dr. Russel K.

Portenoy, Président du Département des Soins Palliatifs et des médicaments contre la douleur à Beth Israel Medical Center à New York. Les résultats préliminaires montrent que cette étude remplit les objectifs-clé et qu’elle fournit des informations quant à l’efficacité et la sécurité pour la phase III des essais cliniques.

Cette étude a été menée en double aveugle avec un groupe placébo qui incluait un total de 360 patients de 14 pays d’Amérique du nord et du Sud, de l’Europe et d’Afrique du sud. Une posologie de 3 doses de l’extrait de cannabis a été évaluée alors que les patients poursuivaient leur thérapie habituelle à base d’opiacés. La première efficacité de la mesure consiste en l’évaluation de la douleur sur une échelle de 1 à 10, qui a été analysée selon 3 méthodologies traditionnelles. 2 des 3 analyses ont montré des résultats significatifs en faveur du Sativex. Par exemple, le changement du niveau de référence de la douleur montre une différence importante entre de faibles doses de Sativex et le placébo. Les résultats des groupes ayant utilisés des doses faibles à moyennes en combinaison avec d’autres traitements, étaient égalements significativement meilleurs à ceux à qui il avait été administré un placébo.

Pour plus d’informations : http://www.gwpharm.com/Phase%20IIb%20Cancer%20Pain%20Trial%20Data.aspx (Source: GW Pharmaceuticals du 23 mars 2010)

Etats-Unis : les Californiens décideront de la légalisation du cannabis en novembre

La Californie sera de nouveau sous tous les regards lors du débat sur la légalisation du cannabis, comme l’ont indiqué le 24 mars les officiels à propos du scrutin de novembre. Ces officiels du County de Los Angeles ont présenté un nombre de signatures valides

collectées dans le County à propos d’une initiative sur la légalisation dans tout l’Etat de Californie. Le nombre des signatures collectées s’élève à delà des 433 971 nécessaires pour porter la demande au scrutin.

Cette loi permettrait aux personnes âgées de 21 ans et plus de posséder jusqu’à une ounce (28,5 grammes) de cannabis pour leur consommation personnelle. Les sondages indiquent qu’une majorité des électeurs californiens sont favorables à cette mesure. Chris Lehane, un partisan de cette mesure, a indiqué que les électeurs ont déjà accepté le fait de cette consommation. « Ils désirent une stratégie judicieuse » a-t-il ajouté. John Lovell, un lobbyiste contre ce projet de loi, pense quant à lui que la loi sera rejetée. « Pourquoi voudrait-on ajouter encore un psychotrope à la gamme légale ? » a-t-il demandé .

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Arizona

Les électeurs de l’Arizona décideront en novembre de la légalisation du cannabis à usage médical. Cette initiative permettrait aux médecins de prescrire du cannabis afin de soulager les patients atteints de maladies spécifiées et autoriserait un réseau de magasins bénévoles qui pourraient distribuer le médicament. La mesure proposée contient aussi des dispositions antidiscriminatoires, en spécifiant notamment qu’un employé, dont les tests seraient positifs au THC, ne pourrait pas être renvoyé à moins que l’employeur prouve que la personne ait été en possession de cannabis ou en ait consommé sur son lieu de travail, ou qu’il ait été déficient pendant son temps de travail. (Source: Arizona Daily Star du 19 mars 2010)

***Etats-Unis: Rhode Island 

Ensemble, les 355 médecins de Rhode Island ont signé un formulaire étatique demandant au Département de la Santé de leur fournir au moins une carte d’usager du cannabis. Mais 21 de ces médecins ont déjà fourni plus d’un tiers des 1347 cartes d’usagers qui ont été délivrées jusqu’à présent.  (Source: The Providence Journal du 12 mars 2010)

***Etats-Unis: Dakota du Sud

Il sera demandé aux électeurs de cet Etat de se prononcer sur la légalisation de l’usage médical du cannabis afin de soulager la douleur, les nausées et autres problèmes de santé. Le bureau du Secrétaire d’Etat a approuvé une pétition pour un vote de la proposition en novembre.  (Source: www.chadrad.com)

***Science: Dépression

Une étude sur le modèle animal de la dépression à l’Université du Mississipi, Etats-Unis, a montré que le THC, le CBD (cannabidiol) et le CBC (cannabichromene) exercent tous des actions similaires aux anti-dépresseurs. Les auteurs ont noté que «ceci pourrait contribuer aux propriétés bénéfiques du cannabis sur l’humeur. »  (Source: El-Alfy AT, et al. Pharmacol Biochem Behav 20 mars 2010 [publication électronique avant la parution])

***Science: Athérosclérose

Selon une étude menée à l’Université de Shanghai, Chine, un cannabinoïde synthétique (WIN55,212-2) a réduit l’inflammation en favorisant la substance TNF-alpha en oxydant la lipoprotéine de faible densité (le mauvais cholestérol). Le récepteur CB2 qui a médié cet effet. Les chercheurs ont indiqué que ces résultats indiquent que «le récepteur CB2 pourrait constituer une nouvelle cible pharmaceutique pour le traitement de l’athérosclérose.»  (Source: Hao MX, et al. J Lipid Res. 20 mars 2010. [publication électronique avant la parution])

***Science: Douleur

Il a été noté à la suite d’une étude sur des souris diabétiques, que les agonistes des récepteurs CB1 et CB2 réduisent le développement dune neuropathie périphérique douloureuse.  (Source: Toth CC, et al. Mol Pain 2010;6(1):16.)

***Science: Cancer

Selon une recherche menée à l’Université catholique de Corée, à Séoul, le cannabinoïde synthétique (WIN55,212-2), en fonction des doses, neutralise la prolifération des cellules cancéreuses de l’estomac chez l’homme. Cet effet est médié par le récepteur CB1.  (Source: Xian XS, et al. J Cell Biochem 24 mars 2010  [publication électronique avant la parution]).

——————————————————–
IACM-Bulletin du 19 avril 2010
——————————————————–

* Science: un rapport de cas indique l’efficacité du cannabis sur la dystonie tardive

* Etats-Unis: dans l’Illinois, une loi peu connue sur l’usage médical du cannabis

Science: un rapport de cas indique l’efficacité du cannabis sur la dystonie tardive

Dans une lettre au journal de psychiatrie, des médecins de l’hôpital d’Izmir, Turquie, décrivent le cas d’un patient atteint de schizophrénie paranoïaque Celui-ci avait développé une dyskinésie et une dystonie tardive tardive, huit mois après le début du traitement antipsychotique. Ce malade présentait des mouvements involontaires du visage et de la bouche accompagnés d’une difficulté à avaler et à mâcher (dyskinésie tardive) ainsi que des contractions involontaires, soutenues, des muscles du cou (dystonie tardive). Il a été noté une diminution significative de ces mouvements involontaires après avoir consommé du cannabis trois à quatre fois par semaine, avant d’être arrêté pour trafic de drogue. Les symptômes ont réapparu avec la même sévérité lors de son séjour en prison de sept mois.

La dyskinésie tardive se présente sous forme de mouvements involontaires du visage et des membres. Ces symptômes sont souvent irréversibles à la suite d’un traitement avec des neuroleptiques ou d’autres psychotropes, ce qui signifie qu‘ils peuvent persister après l‘arrêt du traitement et sont souvent difficiles à traiter. En changeant le traitement, les médecins ont pu pratiquement faire disparaître les mouvements involontaires du visage. Cependant, les troubles du cou ont persisté et n’ont pu être traités avec des médicaments traditionnels (diazepam, baclofen, gabapentin, etc.). Les auteurs n’ont pas pu administrer de cannabinoïdes car ce traitement n’est pas légal en Turquie. Ils ont néanmoins indiqué qu’ils ” pensaient que les agonistes cannabinoïdes pourraient être un choix approprié pour le traitement de la dystonie tardive intraitable. ”  (Source: Beckmann Y, Seçil Y, Güngör B, Yiðit T. Tardive Dystonia and the Use of Cannabis. Turk Psikiyatri Derg 2010;21(1):90-91.)

États-Unis: dans l’Illinois, une loi peu connue sur l’usage médical du cannabis

Un journal de Chicago a recensé les lois sur l’usage médical du cannabis en Illinois. Le cannabis peut être utilisé à des fins médicales dans 14 États d’Amérique du Nord (Alaska, Californie, Colorado, Hawaii, Maine, Maryland, Michigan, Montana, Nevada, New Jersey, Nouveau-Mexique, Oregon, Rhode Island, Vermont, et Washington). ” Et, il existe un fait peu connu: en Illinois aussi, l’usage en est légal, et ce, depuis trente-deux ans.” En 1978, l’Assemblée législative a voté une loi (Cannabis Control Act) afin d’améliorer dans l‘ensemble des lois sur les drogues de cet État.

Au nom de la recherche, cette loi accorde au Department of Human Services la possibilité d‘autoriser les médecins à prescrire du cannabis dans les cas de glaucome, d’effets secondaires de la chimiothérapie ou de thérapie par rayons des patients atteints d’un cancer ou autres troubles nécessitant un traitement médical.” Mais il existe deux obstacles: le premier est que seul le service des Human Services est autorisé à donner aux médecins cette possibilité. Le second consiste en la nécessité d‘agir seulement avec l’autorisation écrite de la police d’État. En d’autres termes, deux départements d’État doivent établir de nouvelles règles pour que le cannabis puisse être prescrit et fourni. À ce jour, rien n’a été fait.  (Source: Chicago Reader du 8 avril 2010)

Nouvelles en bref

***Science: sondage en ligne

Par un sondage en ligne, des scientifiques de l’Université de Calgary, Canada, conduisent une étude sur les bienfaits du cannabis dans le traitement des nausées et vomissements, ou l’occurrence des nausées et vomissements comme effets secondaires de l’usage du cannabis. Les personnes qui désirent y participer, et ce de manière anonyme, sont invitées à se connecter sur le site web : http://ibd-cannabis-survey.limequery.com/index.php?sid=64184&lang=en  (Source: Personal communication by Dr. Martin Storr)

***États unis: Washington

Plus de professionnels du secteur médical pourront recommander l’usage médical du cannabis pour les patients de l’État de Washington. Le Gouverneur Chris Gregoire a signé une loi le 1er avril qui prendra effet le 10 juin. Celle-ci permet aux naturopathes, certaines infirmières, et d’autres mentionnées sur la liste, à recommander du cannabis aux malades. La loi précédente, comme dans les États qui autorisent l’usage médical du cannabis, permettait seulement aux médecins de prescrire du cannabis. (Source: Seattle Times du 1er avril 2010)

***Science: appétit

Des chercheurs de l’Université de Reading, en Grande-Bretagne, se sont intéressés aux effets du dronabinol (THC) et d’un extrait de cannabis riche en dronabinol sur la consommation de nourriture des rats. Ils ont noté “des différences d‘effets significatifs, même si subtils entre le dronabinol pur et l’extrait de cannabis. Ils ont ajouté que d’autres composants de la plante cannabis pouvaient moduler l’hyperphagie induise par le delta-9-THC, ce qui les rend intéressants pour une recherche plus approfondie de leur potentiel thérapeutique”.  (Source: Farrimond JA, et al. Psychopharmacology (Berl) 27 mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

***Science: préparation du THC

Selon une étude menée à l’Université du Mississippi, États-Unis, la solubilité du THC dans l’eau pourrait être améliorée grâce à un complexe de THC hemisuccinate ester avec des beta-cyclodextrins. Les scientifiques comptent développer des formes orales de THC présentant une biodisponibilité supérieure. (Source: Upadhye SB, et al. AAPS PharmSciTech 24 mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

***Science: Sports

Des scientifiques de l‘Université de Heildeberg, Allemagne, se sont intéressés à l’importance du système endocannabinoïde sur la sensation de bien-être lors d’un effort physique. Ils ont conclu“ qu’il semble que les endocannabinoïdes contribuent à la motivation de l’activité des rongeurs, et influaient sur la distance parcourue comme les CB1 récepteurs le font, mais qu‘ils sont moins impliqués dans les changements à long terme du comportement émotionnel induit par l’exercice volontaire.“  (Source: Fuss J, Gass P. Exp Neurol 27mars 2010. [ publication électronique avant l‘impression])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 4 mai 2010
——————————————————–

États unis: Le Conseil de Washington, District de Columbia, a approuvé une mesure qui légalise l’usage médical du cannabis avant la fin de l’année.

États unis: Le Conseil de Washington, District de Columbia, a approuvé une mesure qui légalise l’usage médical du cannabis avant la fin de l’année

À la suite d’une proposition unanimement approuvée par le conseil municipal du 20 avril, les patients du District de Columbia (Washington, DC) pourront acheter du cannabis contrôlé par le gouvernement, d’ici la fin de l’année. Sans aucune controverse, le conseil a autorisé la création de cinq centres de distribution dans la ville. Ce nombre pourrait augmenter jusqu’à huit dans les années à venir. Les patients souffrant du VIH, d’un glaucome, d’un cancer ou de tout autre maladie chronique pourront obtenir d’un médecin une recommandation pour posséder jusqu’à 2 ounces (57 grammes) de cannabis par mois.

Les patients ne seront pas autorisés à cultiver leur propre cannabis. Ils devront l’acheter dans les dispensaires licenciés et contrôlés par le Département de la Santé. Les malades les plus démunis pourront l’obtenir gratuitement ou l’acheter à prix réduit. Les défenseurs de cette mesure ont indiqué que ce vote du conseil est l’un des derniers pas d’une lutte qui a duré plusieurs années, depuis le référendum de 1998, où 69% des résidents avaient voté en faveur de l’usage médical du cannabis. En revanche, quelques défenseurs et cultivateurs jugent la décision du conseil vouée à l’échec, car trop restrictive. Elle pourrait faire renoncer quelques cultivateurs déjà établis et qui remplissent toutes les conditions requises à leur activité. Le Congrès dispose de 30 jours pour revoir le texte avant qu’il ne devienne une loi.

Pour plus d’informations: http://www.washingtonpost.com/wpdyn/content/article/2010/04/20/AR2010042004751.html  (Source: Washington Post du 21 avril 2010)

Nouvelles en bref

***États unis: Colorado

Les dispensaires de cannabis médicinal se multiplient dans les plus grandes villes du Colorado. Denver en compte environ 250 et Boulder plus d’une centaine. À ce jour, l’État a délivré plus de 66 000 cartes qui permettent d’acheter du cannabis à usage médical. Le nombre de demandes d’autorisation est tel qu’il y a une attente de 6 mois pour leur délivrance.  (Source: USA Today du 20avril 2010)

***États unis: Michigan

Un an après la mise en application de la loi sur l’usage médical du cannabis, les fonctionnaires de la santé n’arrivent pas à satisfaire toutes les demandes. Selon le Département de la Santé, le retard accumulé est d’environ 3000 demandes. Les demandeurs qui souhaitent consommer du cannabis pour raison thérapeutique ou le faire pousser pour d’autres patients doivent attendre trois mois pour obtenir une carte d’immatriculation. Le Département enregistre environ un millier de demandes par semaine. Le 16 avril, le Département avait délivré 13239 autorisations de consommation et 5460 permis de culture. Le programme a débuté en avril 2009. (Source: Lansing State Journal du 23 avril 2010)

***États unis: cannabis et lieu de travail

Le 15 avril, la Cour suprême de l’Oregon a statué sur le fait que les employeurs n’ont pas à s’adapter à la loi sur l’usage médical du cannabis d’un employé, même si l’usage est fait en dehors des heures de travail. Les groupements d’employeurs du pays se félicitent de cette décision, car comme ils l’indiquent, celle-ci confirme leur droit à maintenir le lieu de travail sans drogue. En revanche, les défenseurs des droits des travailleurs indiquent que cette décision 5-2 est en désaccord avec la protection dont bénéficient les employés handicapés utilisant des traitements médicaux approuvés par la loi, et que les électeurs de l’Oregon ont approuvée, il y a plus de dix ans. (Source: Register-Guard du 16 avril 2010)

***Science: crises de panique

Une étude portant sur 5672 participants s’est intéressée aux relations entre la consommation de cannabis et les attaques de panique. Une consommation à vie a été associée de manière significative à un risque accru d’attaques. Pourtant, cette relation ne s’est pas révélée significative quand on prend en compte la dépendance à la nicotine. La consommation de cannabis à vie a été associée de manière significative avec un risque accru d’un diagnostic permanent du trouble de panique.  (Source: Zvolensky MJ, et al. Exp Clin Psychopharmacol 2010;18(2):129-34.)

***Science: douleur

La lésion chronique d’un nerf réduit l’activité des récepteurs cannabinoïdes-1 dans certaines régions cérébrales (cortex cingulaire du rostre antérieur) de la souris. Cette étude est la première à montrer des altérations de la fonction des récepteurs cannabinoïdes dans cette région du cerveau en réponse au modèle de la douleur neuropathique.  (Source: Hoot MR, et al. Brain Res. 6 avril 2010. [in press])

***Science: toxicité dans le cerveau

L’administration de méthamphétamine à des souris a augmenté la concentration des récepteurs CB1dans plusieurs régions du cerveau. La toxicité de cette drogue appliquée aux cellules nerveuses du cerveau pourrait être la cause de ce changement, et accroître les propriétés neuroprotectrices du système endocannabinoïde. Ces résultats suggèrent aussi que la neurotoxicité de la méthamphétamine pourrait altérer la vulnérabilité pour certains effets comportementaux du cannabis.  (Source: Bortolato M, et al. J Psychiatr Res. 6 avril 2010 [in press])

***Science: douleur

D’après une étude menée à l’Université du Commonwealth de Virginie, États-Unis, un inhibiteur du FAAH a atténué le développement de l’œdème de la patte et réduit l’hyperalgésie par l’activation des récepteurs CB1 et CB2. Le FAAH (amide hydrolase des acides gras) est une enzyme qui accélère la dégradation de l’ anandamide endocannabinoïde.   (Source: Pattipati SN, et al. J Pharmacol Exp Ther. 7 avril 2010. [in press])

***Science: artères

D’après une étude menée à l’Université de Bonn, Allemagne, un antagoniste du récepteur CB1 a amélioré la vasodilatation endothélium dépendante de l’aorte, et a diminué les produits d’oxydation aortique (radicaux libres) chez des souris nourries avec des aliments riches en cholestérol pendant 7 semaines. L’endothélium est la paroi interne des vaisseaux sanguins.  (Source: Tiyerili V, et al. Basic Res Cardiol. 2 avril 2010. [in press])

***Science: Schizophrénie

La connexion d’un cannabinoïde synthétique aux récepteurs CB1 a été étudiée sur 9 patients atteints de schizophrénie et 10 sujets en bonne santé (Université Johns Hopkins, Baltimore, États-Unis). Les scientifiques ont observé un nombre important de connexions chez les patients atteints de schizophrénie dans toutes les régions du cerveau étudiées, et une augmentation a été statistiquement significative dans la protubérance annulaire.  (Source: Wong DF, et al. Neuroimage. 17 avril 2010. [in press])

***Science: naissance

Selon une étude menée à l’université de Leicester, Royaume-Uni, la concentration sanguine de l’anandamide endocannabinoïde (AEA) augmente pendant l’accouchement (contractions). Les participantes étaient des femmes dont la grossesse était arrivée à terme et dont le processus d’accouchement avait commencé. On a pu observer une augmentation moyenne de 1.5 dans les niveaux d’AEA pendant l’accouchement. Les auteurs ont aussi remarqué une qu’une augmentation plus forte des niveaux d’ AEA était liée à un temps d’accouchement plus court, et inversement. (Source: Nallendran V, et al. BJOG. 20 avril 2010. [in press])

***Science: nabilone

Les scientifiques de l’Université McGill, à Montréal, Canada, ont mis en évidence que le risque d’abus du cannabinoïde nabilone, prescrit au Canada, ainsi que dans d’autres pays, est probablement faible. Ils ont noté que les risques d’abus du nabilone sont extrêmement faibles.  (Source: Ware MA and St Arnaud-Trempe E. Addiction 2010;105(3):494-503.)

***Science: préparation du THC

Une nouvelle préparation pharmaceutique du Delta-9-THC a été étudiée dans les cas de douleurs sur un modèle animal. Des scientifiques italiens ont développé une émulsion de THC en utilisant un surfactant. Les surfactants diminuent la tension de surface d’un liquide. (Source: Lazzari P, et al. Int J Pharm. 15 avril 2010. [in press]

——————————————————–
IACM-Bulletin du 18 mai 2010
——————————————————–

* Science: Dans une étude clinique, le nabilone a réduit la spasticité chez des patients souffrants de lésions médullaires

* Science: le cannabidiol diminue la sensation de faim chez les consommateurs de cannabis

* Allemagne: un comité d’experts sur les narcotiques recommande le reclassement législatif du cannabis à usage médical

* Belgique: le premier Club Social de Cannabis de Belgique a réalisé sa première récolte

Science: lors d’une étude clinique, le Nabilone a réduit la spasticité chez des patients souffrants de lésions médullaires

Les effets du nabilone ont été étudiés à l’Université de Manitoba du Winnipeg, Canada, sur douze sujets souffrants de lésions de la moelle épinière (SCI) et de spasticité. Le nabilone présente un mode d’action similaire au cannabinoïde naturel dronabinol (THC). Lors d’une étude contrôlée en double aveugle croisée avec placébo, les participants ont reçu soit du nabilone, soit un placebo pendant 4 semaines. Après une période d’arrêt de 2 semaines, il leurs a été administré l’autre médication. Les patients ont d’abord utilisé un dosage de 0.5 mg de nabilone, une fois par jour, et avaient la possibilité de doubler la dose.

Un participant a abandonné pendant la phase de placébo, et 11 sujets ont terminé l’étude. En comparaison avec le placébo, le nabilone a causé une baisse significative de la spasticité, mesurée sur l’échelle d’Ashworth sur le muscle le plus sollicité, et une diminution significative générale. Il n’a pas été noté de différence significative lors d’autres essais. Les effets secondaires ont été faibles et tolérables. Les auteurs ont conclu que ” le nabilone peut être bénéfique pour réduire la spasticité des patients atteints de SCI. Nous recommandons un essai plus large dans le cadre d’un traitement plus long et l’option d‘augmenter progressivement le dosage. ”  (Source: Pooyania S, Ethans K, Szturm T, Casey A, Perry D. A randomized, double-blinded, crossover pilot study assessing the effect of nabilone on spasticity in persons with spinal cord injury. Arch Phys Med Rehabil 2010;91(5):703-7.)

Science: le cannabidiol réduit la sensation de faim chez des consommateurs de cannabis. 

Selon une étude menée sur 94 consommateurs de cannabis, à l’Université College de Londres, Grande-Bretagne, les effets varient en fonction du ratio de cannabidiol (CBD) et de THC. Les participants ont été testés à 7 jours d’intervalle sur leur degré d‘appétit, une fois en période de non-consommation, et l‘autre fois, alors qu’ils étaient sous l’influence du cannabis fumé de leur choix. Un échantillon de cannabis a été demandé à chaque participant et a été analysé pour en connaître la teneur en cannabinoïdes. Les personnes présentant un ratio CBD/ THC élevé ou faible ont été comparées.

Sous l’influence du cannabis, les fumeurs de cannabis dont le contenu en CBD était relativement haut ont montré un intérêt réduit pour la nourriture et la drogue comparés aux fumeurs dont le ratio CBD / THC était faible. Ceux qui ont fumé un cannabis à ratio élevé ont reconnu avoir une envie de cannabis plus faible, et ce, sur les deux jours de test. Les chercheurs en ont conclu que ” leurs résultats suggèrent que le CBD est potentiellement intéressant pour le traitement de la dépendance au cannabis. ”  (Source: Morgan CJ, Freeman TP, Schafer GL, Curran HV. Cannabidiol Attenuates the Appetitive Effects of Delta(9)-Tetrahydrocannabinol in Humans Smoking Their Chosen Cannabis. Neuropsychopharmacology 28 avril 2010. [in press])

Allemagne: un comité d’experts sur les narcotiques recommande le reclassement législatif du cannabis médical

Lors de son meeting, le 3 mai, un comité d’experts sur les narcotiques a recommandé au gouvernement de reclasser « le cannabis (marijuana, la plante et les parties de la plante appartenant à la variété cannabis) » de l’annexe I à l’annexe II de la législation sur les narcotiques, si “on les destine à la production de préparations médicinales. ” De plus, le comité a recommandé de classifier la position suivante dans l’annexe III de la loi sur les narcotiques: ” l’extrait de cannabis (extrait issu des plantes et des parties de plante appartenant à la variété cannabis)» et seulement «en préparations approuvées comme médicament.»

L’annexe I de la loi allemande sur les narcotiques contient des substances qui ne peuvent être prescrites et sont non commercialisables, telles que l’héroïne, la cocaïne, le LSD et le cannabis. Le reclassement du cannabis dans le but de fabriquer des préparations médicinales dans l’annexe II rend ces substances commercialisables, ce qui entraîne donc que les pharmacies peuvent y avoir accès sans autorisation spéciale. Jusqu’à maintenant, les pharmacies qui veulent fournir du cannabis importé des Pays-Bas aux patients munis d’une autorisation médicale doivent demander la permission de le faire. La demande de reclassement de l’extrait de cannabis dans l’annexe III de la loi sur les narcotiques est liée à l’approbation attendue du sativex, un extrait de cannabis de la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals. En règle générale, le gouvernement fédéral suit les recommandations de ce comité.  (Source: News of the Federal Association of the Pharmaceutical Industry du 4 mai 2010)

Belgique: le premier Club Social de Cannabis de Belgique a fait sa première récolte de cannabis

Selon un communiqué de presse émanant de “Trekt Uw Plant”, Club de Cannabis Social de Belgique, ce groupe a réalisé sa première récolte collective de cannabis, le 10 avril. Après près de 4 ans de travail, l’association “Trekt Uw Plant” a pu présenter les premiers plants légalement cultivés à ses membres. Depuis 2005, une directive ministérielle s’applique en Belgique: elle stipule que la possession de 3 grammes de cannabis et d’un plant femelle n’est pas poursuivie et que le cannabis ne peut être confisqué sans le consentement de son propriétaire.

Ces dernières années, Trekt Uw Plant a testé cette directive. A deux occasions, en 2006 et en 2008, une plantation collective de cannabis avait été présentée au public. Les deux fois, la plantation avait été confisquée et des poursuites avaient été engagées à l’encontre des membres du conseil d’administration de l’association. Le juge a condamné l’association, la première fois pour possession de cannabis, et la seconde pour « incitation à la consommation de drogue.» L’association, chaque fois, a fait appel de la décision et a finalement été acquittée le 26 juin 2008, et le 25 février 2010. Trekt Uw Plants a déduit de ces décisions de justice que l’action de l’association est en accord avec les intentions des pouvoirs législatifs belges.

Pour plus d’informations: http://www.encod.org/info/TREKT-UW-PLANT-BRINGS-FIRST.html  (Source: Press release of Trekt Uw Plant du 26 avril 2010)

Nouvelles en bref

***Science: Schizophrénie

Une étude menée à l’hôpital Edmundston Regional dans le New Brunswick, Canada, sur 8 hommes souffrants de schizophrénie s’est intéressée aux raisons de leur consommation passée et actuelle de cannabis. Les résultats indiquent «que le cannabis leur permet de satisfaire leur besoin de relaxation induit par la maladie, d’améliorer leur propre estime de soi et de combler leur besoin de distraction.»   (Source: Francoeur N, et al. Can J Nurs Res 2010;42(1):132-49.)

***Science: Cancer de la voie biliaire

Une expérience menée sur des cellules à l’Université de Rangsit à Patumthani, Thailande, a montré que le THC a des effets inhibant sur les cellules cancéreuses de la voie biliaire. Ce cannabinoïde naturel a inhibé la prolifération, la migration, l’invasion et a induit l’apoptose des cellules cancéreuses. Il a réduit la survie cellulaire de la tumeur. Les cellules avaient été prélevées sur des patients atteints par ce cancer et possédaient des récepteurs cannabinoïdes.  (Source: Leelawat S, et al. Cancer Invest 2010;28(4):357-63.)

***Science: apnée du sommeil

Lors d’une étude menée à l’Université de Leipzig, Allemagne, sur 20 patients souffrants d’apnée du sommeil et 57 sujets en bonne santé, les concentrations de sérum des endocannabinoïdes anandamide (AEA), 2-arachidonyl-glycérol (2-AG) et oléoylethanolamide (OEA) ont été mesurées. Les concentrations de sérum OEA des patients souffrants d’apnée étaient deux fois plus élevées comparés aux sujets en bonne santé. Les chercheurs en ont conclu que ces fortes concentrations d’OEA «pourraient être interprétées comme un mécanisme neuroprotecteur contre les agents stressants oxydatifs chroniques et, un mécanisme destiné à provoquer le réveil chez les sujets privés de sommeil nocturne et ayant une tendance à l’hyper somnolence pendant la journée.» (Source: Jumpertz R, et al. Exp Clin Endocrinol Diabetes 28 avril 2010. [in press])

***Science: Diabètes

Des chercheurs italiens se sont intéressés au niveau de certains endocannabinoïdes (anandamide, 2-AG, OEA and PEA) dans le gras sub-cutané de sujets présentant à la fois une obésité et un diabète de type2. Comparés à des sujets dont le poids est normal, les niveaux d’anandamide, OEA et de PEA étaient significativement élevés (de 2-4 à 4-fois). Par contre, les niveaux de 2-AG étaient réduits de 2.3 fois.  (Source: Annuzzi G, et al. Lipids Health Dis 2010;9(1):43.)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 31 mai 2010
——————————————————–

* Science: appel en vue d’essais cliniques sur les cannabinoïdes
* Science: appel en vue d’essais cliniques sur les cannabinoïdes
dans les cas de sclérose latérale amyotrophique

Science: appel en vue d’essais cliniques sur les cannabinoïdes dans les cas de sclérose latérale amyotrophique

Selon une revue de scientifiques de l’Ecole de Médecine de l’Université de Washington, Etats-Unis, il y aurait dorénavant suffisamment de données disponibles pour justifier des essais cliniques sur le cannabis dans le cas de la sclérose latérale amyotrophique (ALS). Ces scientifiques ont indiqué que :” des données pré-cliniques indiquent que le cannabis a des effets anti-oxydants et anti-inflammatoires puissants ainsi que neuro-protecteurs qui pourraient être utilisés pour combattre la progression de la maladie.” Ces dernières années, les études menées sur le modèle animal de l’ALS ont montré que les cannabinoïdes peuvent avoir des effets positifs au début de la maladie ou sur la durée de vie. Par exemple, il a été montré dans une étude de 2007, qu‘un cannabinoïde synthétique qui se lie de manière sélective au récepteur CB2 prolonge la durée de vie. Des injections quotidiennes de cet agoniste aux récepteurs CB2, le AM-1241, réalisées sur des souris ont augmenté la durée de vie après le début de la maladie de 56%. Une étude de 2006 a montré que l’application d’un cannabinoïde synthétique (WIN55,212-2) et l’inhibition de la dégradation de l’endocannabinoïde ont retardé le début de la maladie sans affecter la durée de vie.

De plus, le cannabis présente de nombreuses propriétés qui peuvent s’appliquer à la gestion de l’ALS. Il s’agit de l’analgésie, de la relaxation musculaire, de la bronchodilatation, de la réduction de la production salivaire, de la stimulation de l’appétit, et de l’apparition du sommeil. Les chercheurs en ont conclu que “d’un double point de vue, celui de la modification de la maladie et celui de la gestion des symptômes, les essais cliniques avec le cannabis sont l’étape suivante logique. Compte tenu des données scientifiques actuelles, il est raisonnable de penser que le cannabis peut ralentir la progression de l’ASL, augmenter l’espérance de vie, et réduire le poids de la maladie”.  (Source: Carter GT, Abood ME, Aggarwal SK, Weiss MD. Cannabis and Amyotrophic Lateral Sclerosis: Hypothetical and Practical Applications, and a Call for Clinical Trials. Am J Hosp Palliat Care. 3 mai 2010 [in press])

Nouvelles en bref

***Pays-Bas: pharmacie et vente du cannabis

Aux Pays-Bas, la pharmacie Hanzeplein à Groningen (www.hanzeplein.nl) a été la première pharmacie à vendre, à un coût moindre, du cannabis de la compagnie Bedrocan BV. Une seconde pharmacie procède dorénavant de la même manière. Il s’agit de la pharmacie “Apotheek Maasbracht” à Maasbracht (www.apotheekmaasbracht.nl/) qui se situe à 40 km environ au Nord de Maastricht. Ces 2 pharmacies achètent de grandes quantités et les conditionnent elles-mêmes en de petites quantités.

***Science: Psychose

Des scientifiques du Collège de Médecine Albert Einstein à New York, États-Unis, se sont intéressés de savoir s’il y avait une relation entre les désordres liés à la consommation de cannabis (CUD) et l’apparition de psychose à un plus jeune âge. Ils ont comparé 49 sujets présentant des CUD et ayant présenté un premier épisode de schizophrénie et 51 autres sujets, sans CUD, mais ayant présenté un premier épisode schizophrénique. Ils ont trouvé que ” bien que l’usage du cannabis précède l’apparition de la maladie chez la plupart des patients, il n’existe pas d’association significative entre l’apparition de la maladie et les CUD qui n’ont été expliqués par des variables cliniques et démographiques. Des études antérieures impliquant les CDU dans l’apparition de la schizophrénie nécessitent d‘autres évaluations pour évaluer la relation entre les CDU et la schizophrénie. Il est aussi nécessaire de prendre en compte d’autres variables que l’on trouve associées avec les CDU.  “(Source: Sevy S, et al. Schizophr Res. 12 mai 2010. [in press])

***Science: accident cérébro-vasculaire

Un groupe de chercheurs italiens ont analysé le sang de 10 malades victimes d‘une attaque cardiaque dans les 6 heures qui ont suivi l’accident. Les niveaux d‘endocannabinoide anandamide des sujets atteints (moins de 6 heures après l’accident) comparés à ceux des sujets sains étaient significativement supérieurs. Il existe donc une corrélation positive entre les niveaux d’anandamide sanguin et les accidents cérébro-vasculaires. (Source: Naccarato M, et al. Lipids Health Dis 2010;9(1):47.)

***Science: métabolisme de la graisse

Des expériences sur des cellules menées à l’Université de Porto, Portugal, ont montré que le THC influence la la biologie des cellules graisseuses. Leurs observations sur les effets des cannabinoïdes montrent une augmentation du dépôt des tissus graisseux des cellules et une sensibilité améliorée des cellules à l’insuline. (Source: Teixeira D, et coll. Obesity (Silver Spring). 13 mai 2010. [in press])

***Science: tabagisme passif

Des scientifiques de l’Université de Mainz, Allemagne, ont analysé des échantillons d‘ urine et de sang de sujets en bonne santé après un épisode de tabagisme passif au cannabis pendant 3 heures dans un coffee shop des Pays-Bas. Ils ont trouvé des traces de THC proches du seuil de détection dans les deux échantillons sanguins après cette mise en présence (1h 30 et 3h30). Après 6 heures, les traces de THC dans le sang n’étaient plus détectables.”  (Source: Röhrich J, et coll. J Anal Toxicol 2010;34(4):196-203.)

***Science: maladie de Parkinson

Une étude menée à l’Université de Rome Tor Vergata, Italie, a montré que les niveaux d‘anandamide du liquide cérébrospinal des patients malades de Parkinson atteignent le double de ceux des sujets sains. Après un traitement chronique au Levodopa, ces niveaux se sont normalisés. Les scientifiques ont noté qu’«une augmentation anormale de l’anandamide pourrait traduire un mécanisme compensatoire qui se produit au cours de la maladie, du à une réduction normalisante de la dopamine. ”  (Source: Pisani V, et al. Mov Disord 2010;25(7):920-4.)

***Science: attaque de panique

Une recherche sur le modèle animal à l’Université de Rio Grande do Norte, Brésil, a montré que le cannabidiol CBD injecté dans une région du cerveau (la portion dorsale périaquéductale de la matière grise) produit des effets similaires aux anxiolytiques et neutralise la réponse de fuite; la peur est éliminée par l’activation des récepteurs 5-HT1A.  (Source: Soares VD, et coll. Behav Brain Res 8 mai 2010. [in press])

***Science: grossesse

Une étude menée aux Pays-Bas a montré que la consommation de cannabis pendant la grossesse avait un effet sur le flux sanguin utérin. Les chercheurs ont comparé 9 femmes enceintes qui n’ont cessé de consommer du cannabis avec 14 autres qui n’ont consommé qu’au début de leur grossesse, 85 qui fument du tabac et 92 qui ont fumé au début de leur grossesse, et 85 femmes qui n‘ont fumé ni tabac, ni cannabis pendant leur grossesse.  (Source: El Marroun H, et coll. Early Hum Dev. 5 mai 2010. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 15 juin 2010
——————————————————–

* Economie/Allemagne: Volcano Medic® est le premier vaporisateur approuvé pour l’inhalation de cannabinoïdes

* Science: le cannabis est efficace dans le traitement du syndrome de Tourette et du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH)

* Etats-Unis: des médecins du Montana signataires d’autorisations de cannabis en consultation dans des cliniques pourraient être sanctionnés

Economie/Allemagne: Volcano Medic® est le premier vaporisateur approuvé pour l’inhalation des cannabinoïdes

La société allemande Vapormed a lancé le premier inhalateur de cannabinoïdes approuvé au niveau mondial: le vaporisateur Volcano Medic®. Ce système de vaporisation est destiné à vaporiser et faciliter l’inhalation du dronabibinol (THC) dissous dans l’alcool ou les cannabinoïdes contenus dans les fleurs de cannabis. Dans son communiqué de presse du 2 juin, la société indique que “le vaporisateur Volcano Medic® résout deux problèmes médicaux. D’une part, pour la première fois, ce système de vaporisation permet de mettre en place des thérapies par l’inhalation avec un liquide des cannabinoïdes dissous dans de l’alcool. D’autre part, il permet l’inhalation de cannabinoïdes issus directement des fleurs de chanvre. Les cannabinoïdes sont libérés seulement par contact à chaud. Il n’y a pas de combustion, comme cela est le cas quand les produits sont fumés. ” Ceci permet la suppression des produits de combustion nocifs».

Les avantages principaux de l’inhalation des cannabinoïdes en comparaison de la prise orale (ingestion) sont un effet rapide et un coût moindre du à l’efficacité supérieure des cannabinoïdes inhalés. ” La disponibilité biosystémique des cannabinoïdes est approximativement de 29% à 40%, alors qu’elle n’est que de 15% par voie orale.” La compagnie Storz & Bickel produit le système de vaporisation Volcano Medic®. Selon le communiqué de presse, Volcano Medic® sera disponible aux Pays-Bas et en Allemagne. Le produit est certifié par TUEV SUED à Munich, en accord avec les directives et les lois sur les appareils médicaux. “La possibilité de se procurer Volcano Medic® dans d’autres pays dépendra de la disponibilité des produits à base de cannabinoïdes disponibles dans les pays, ” indique la compagnie productrice.

Pour plus d‘informations: http://www.vapormed.com  (Source: Communiqué de presse de Vapormed du 2 juin)

Science: Le cannabis est efficace dans le traitement du syndrome de Tourette et du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH) .

Des scientifiques allemands des universités de Goettingen, Hamburg et Dresde ont fait état du cas d’un jeune garçon de 15 ans atteint du syndrome de Tourette (TS) et du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH) chez qui ont été observés à des handicaps sévères, psychiques et physiques. L’administration de THC a produit une amélioration considérable des tics, sans effet secondaire, et a permis aussi de traiter la comorbidité. Avec le traitement au THC, l’inhibition intracorticale, c’est-à-dire l’inhibition du signal de transmission entre les cellules nerveuses dans le cortex, a été améliorée.

Les auteurs ont conclu que” leurs observations suggèrent que le delta-9-THC pourrait être une alternative satisfaisante pour les patients atteins du syndrôme de Tourette sévère et réfractaires aux traitements conventionnels. Particulièrement dans le cas d’exacerbation des tics induits par un stimulant, le delta-9-THC pourrait conduire à un traitement satisfaisant du facteur de comorbidité. L’amélioration de l’inhibition intracorticale pourrait être médiatisée en modulant la libération de plusieurs neurotransmetteurs, notamment la dopamine et l’acide gamma-aminobutyrique. ”  (Source: Hasan A, Rothenberger A, Münchau A, Wobrock T, Falkai P, Roessner V. Oral delta9-tetrahydrocannabinol improved refractory gilles de la tourette syndrome in an adolescent by increasing intracortical inhibition: a case report. J Clin Psychopharmacol 2010;30(2):190-2.)

Etats-Unis: des médecins du Montana signataires d’autorisations de cannabis en consultation dans des cliniques pourraient être sanctionnés

Des médecins travaillant dans plusieurs cliniques où le cannabis à usage médical est prescrit, pourraient être sanctionnés par le comité médical du Montana en vertu d’une règle adoptée en mai dernier. Les membres de ce comité ont indiqué que le fait de recommander un traitement après seulement une brève consultation, et sans suivi par la suite, ne correspondait pas aux pratiques recommandées par les médecins du Montana. Ils ont approuvé à l’unanimité une disposition qui leur permettrait de sanctionner les médecins qui ne passeraient pas assez de temps avec les patients qui prennent du cannabis. Le comité des examinateurs médicaux ne prend pas de position générale sur la pertinence de la marijuana dans le traitement de certains désordres, mais, il a une obligation de protéger le public en s’assurant que les médecins fournissent un service médical de qualité aux patients, et suivent les standards de pratique de soins. Partout, dans l’Etat, des médecins sont en colère à cause de la manière dont des centaines de citoyens se sont procurés des cartes de cannabis à usage médical dans plusieurs cliniques où des médecins venant d’autres Etats travaillent. ” Il me semble qu’il s’agit de corruption, ” a indiqué le docteur Jim Guyer, directeur de la clinique de Billings.”

Les gens qui passent la porte de cet établissement utilisent la situation. Les gens qui vont en pâtir sont ceux pour qui la loi a été créée.” Le nombre de détenteurs de carte de cannabis à usage médical a considérablement augmenté au cours des derniers 18 mois au Montana ainsi que dans d’autres Etats.  (Source: Billings Gazette du 24 mai et du1er juin 2010)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis : Arizona

Pour la quatrième fois, les électeurs de l’Arizona auront à décider, au mois de novembre, si certains patients peuvent légalement être traités avec du cannabis. Les fonctionnaires confirment que les défenseurs de l’usage thérapeutique du cannabis, lors de leur dernière initiative, avaient recueillis suffisamment de signatures pour que la pétition entraîne un scrutin. Les électeurs de l’Arizona ont déjà approuvé une mesure similaire par deux fois, mais avait été sans effet à cause de la formulation des propositions.  (Source: The Sun du 1er juin 2010)

***Etats-Unis: Washington D.C.

Un impôt sur le cannabis à usage médical pourrait générer quelque 400000 dollars (environ 330 000 €) pour les cinq années à venir, selon une estimation des chargés des finances de la ville. Le conseil municipal a voté, il y a peu, une mesure qui permet aux résidents atteints de certaines maladies d’acheter du cannabis. Il est prévu que les membres du conseil municipal votent, le 15 juin, une mesure qui inclurait une taxe de 6% sur la vente de cannabis.  (Source: Associated Press du1er juin 2010)

***Science: sclérose amyotrophique latérale

Une étude clinique sur 27 patients atteints de sclérose amyotrophique latérale (ALS) accompagnée de crampes a été menée à Kantonsspital, St Gallen, Suisse. Dans cette étude en double aveugle croisée avec placebo, les participants ont reçu 5mg de THC 2 fois par jour pendant 2 semaines, puis le traitement a été interrompu pendant deux semaines. Le traitement au THC a été bien toléré. (Source: Weber M, et coll. J Neurol Neurosurg Psychiatry 24 mai 2010. [in press])

***Science: mal du transport

Selon une étude menée à l’université de Munich, Allemagne, le stress et les maux du transport sont associés à une déficience de l’activité endocannabinoïde. Les chercheurs ont conclu que l’amélioration de la commande endocannabinoïde “pourrait représenter une alternative thérapeutique pour les personnes auquel les traitement habituels ne conviennent pas.” (Source: Choukèr A, et coll. PLoS One 2010;5(5):e10752.)

***Science: acides gras essentiels

Une étude menée à l’Université de Cordoba, Argentine, montre que le système endocannabinoïde pourrait être modulé par l’ingestion d’acide gras polyinsaturé, car ces acides agissent comme des précurseurs aux endocannabinoïdes. (Source: Dain A, et coll. Front Biosci (Elite Ed) 2010;2:1432-47.)

***Science: Cancer

Selon une étude menée à l’Université de New-York, le THC inhibe la respiration cellulaire des cancers de la bouche chez l’homme. Les scientifiques ont noté que les résultats montrent que les cannabinoïdes sont des inhibiteurs puissants de la respiration des cellules Tu183 et sont toxiques à ce type de tumeur maligne. (Source: Whyte DA, et coll. Pharmacology 2010;85(6):328-335.)

***Science: Cancer

Selon une étude menée à l’université de Bristol, Royaume-Uni, l’endocannabinoïde anandamide entraîne la mort des cellules cancéreuses du côlon résistantes à l’apoptose. Cet effet est dépendant de cyclo-oxygénase-2 (COX-2). Ils ont noté que comme COX-2 n’est pas présent dans l’épithélium colorectal, mais très présent dans les tumeurs colorectales (…) l’anandamide a le potentiel d’être efficace dans la thérapie du cancer colorectal.  (Source: Patsos HA, et coll. Int J Oncol 2010;37(1):187-93.)

***Science: absorption de nourriture

Une recherché fondamentale menée à l’Université de Manchester, Royaume-Uni, a démontré que le Peptide hémopressin fait diminuer l’absorption de nourriture chez les rats et les souris. Cet effet a été médiatisé par antagonisme au récepteur CB1. Les scientifiques en ont déduit que “l’hémopressin pourrait agir comme un antagoniste fonctionnel endogène aux récepteurs CB1et moduler l’appétit.”  (Source: Dodd GT, et al. J Neurosci 2010;30(21):7369-76.)

***Science: douleurs neuropathiques

Les chercheurs de l’Université de Francfort, Allemagne, se sont intéressés au mode d’action de l’R-flurbiprofen dans les cas de douleur neuropathique. Ils ont constaté que cette substance inhibe l’enzyme amide hydrolase (FAAH) responsable de la dégradation de l’anandamide. Ils ont conclu que le R-flurbiprofen” améliore les mécanismes endogènes afin de regagner de la stabilité après une blessure axonale et réduire les douleurs neuropathiques en modulant le système endocannabinoïde.”  (Source: Bishay P, et coll. PLoS One 2010;5(5):e10628.)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 29 juin  2010
——————————————————–

* Etats-Unis: le Conseil de Pharmacie de l’Oregon reclassifie le cannabis en tant que médicament

Etats-Unis: le Conseil de Pharmacie de l’Oregon reclassifie le cannabis en tant que médicament

Dans un communiqué de presse du 16 juin dernier, le Conseil de Pharmacie de l’Oregon indique que suite à la loi votée en août 2009, il a définitivement supprimé la marijuana de la liste des substances contrôlées dans le Tableau I. Cette loi stipule la suppression du cannabis de cette liste déterminée en fonction “du potentiel d’abus, et de l’inacceptabilité pour l‘usage médical aux Etats-Unis. ”

Bien que l’Oregon, ainsi que treize autres Etats, ait adopté des nouvelles lois sur le cannabis, il est resté officiellement dans la catégorie des substances du Tableau I, et la plupart des Etats s’en remettent au statut fédéral. Selon la législation sur les substances contrôlées de 1970, le annabis a été classé dans la liste des drogues du Tableau I. Depuis, plusieurs actions ont été intentées pour que ce soit le gouvernement fédéral qui reclassifie le cannabis. Comme l’Oregon, quatre autres Etats ; l‘Alaska, l‘Iowa, le Montana, le Tennessee, ainsi que le District of Columbia ont reclassifié le cannabis en tant que substance thérapeutique. Ces changements sont parfois plus symboliques que pratiques, spécialement dans des Etats comme l’Oregon qui autorise l’usage médical du cannabis, mais ils n’entraînent pas moins le renforcement de la valeur médicale du cannabis.

Pour plus d’informations: http://egov.oregon.gov/Pharmacy/Imports/News/June2010PressReleaseMarijuana.pdf

//safeaccessn.w.org/article.php?id=6040

(Sources: Communiqué de presse de l‘Oregon Board of Pharmacy du16 juin 2010, Americans for Safe Access du16 juin 2010)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Colorado

Le 7 juin, le Gouverneur Bill Ritter a validé deux lois qui définissent la régulation concernant l’usage médical du cannabis. Une d‘elles porte sur les nouvelles règles applicables aux centres de distribution de cannabis et indique la nécessité d’une double autorisation pour l’ouverture d‘un dispensaire, au niveau de l’Etat et au niveau local. Cette loi permet aux gouvernements locaux de proscrire les dispensaires et les cultures de cannabis à grande échelle dans leur circonscription. L’autre texte stipule la nécessité d’une évaluation complète du parcours médical du patient ainsi que les raisons médicales qui l’ont amené à rechercher du cannabis, avant que le médecin recommande son usage et signifie sa propre disponibilité pour le suivi du patient. En 2000, les électeurs du Colorado ont voté une loi autorisant l’usage médical du cannabis.   (Source: Denver Post du 7 juin 2010)

***Science: application transdermique

L’Université du Kentucky, Etats-Unis, s’est intéressée aux applications transdermiques et nasales du cannabidiol (CBD) sur les rats et les cochons d’Inde. Par voie nasale, 34 à 46 % du CBD a été absorbé dans les 10 minutes. La moyenne de concentration du CBD dans le plasma après l’application d’un gel dermique était de 6.3 ng/ml, après 15,5 heures. (Source: Paudel KS, et coll. Drug Dev Ind Pharm. 14 juin 2010. [in press]

***Science: douleur postopératoire

Selon une étude réalisée à l’école médicale de Dartmouth dans le New Hampshire, Etats-Unis, le signal endocannabinoïde via les récepteurs cannabinoïdes est nécessaire pour la réduction de l’hypersensibilité comportementale et le signal pro-inflammatoire des astrocytes présents à la suite d’une intervention chirurgicale. Les auteurs suggèrent que “les stratégies thérapeutiques destinées à augmenter le signal cannabinoïde pourraient prévenir les douleurs persistantes et chroniques des patients qui viennent de subir une intervention chirurgicale.”  (Source: Alkaitis MS, et al. PLoS One 2010;5(5):e10891.)

 

——————————————————–
IACM-Bulletin du 7 juillet 2010
——————————————————–

* Royaume-Uni: le sativex est maintenant disponible en pharmacie

Royaume-Uni: le sativex est maintenant disponible en pharmacie

Un communiqué de presse de la société GW Pharmaceuticals indique que l’extrait de cannabis sativex est désormais disponible au Royaume-Uni. Cet extrait liquide, issu de la totalité de la plante, se vaporise en spray dans la bouche. Il est destiné notamment au traitement de la spasticité liée à la sclérose en plaques. Chaque atomisation contient 2.7 mg de THC (dronabinol) et 2.5 mg de CBD (cannabidiol). Le sativex est produit au Royaume-Uni dans un lieu tenu secret. Il est commercialisé par Bayer Schering Pharma. Selon un autre communiqué de presse de Bayer, le prix du flacon de 10 ml est de 125 livres anglaises (environ 150 €, ou 185 US dollars).

Chaque flacon de sativex contient environ 51 vaporisations, soit environ 138 mg THC pur. Un milligramme de THC coûte environ 1.10 euro (1.35 US dollar). Le prix du Marinol (THC) aux États-Unis dépend de la taille de son conditionnement, et avoisine 2.20 dollars par mg (1.80 euro). Le prix du THC (dronabinol) en Allemagne est de 0.80 euro par mg. Le prix d’un gramme d’extrait de cannabis de la compagnie allemande THC Pharm, accessible aux patients disposants d’une exemption d’usage du cannabis en Allemagne, contenant 400 mg de THC, est de 100 euros, soit 0.25 Euros/mg. Le prix du THC de la variété de cannabis Bedrocan (19 % de THC, 9 euros par gramme) vendu dans les pharmacies des Pays-Bas est de 0.05 euro/mg.

Pour plus d’informations:

– http://www.gwpharm.com

– http://www.gwpharm.com/uploads/sativexconsrelease16.6.10.pdf

(Sources: Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 21 juin 2010, communiqué de presse de Bayer Schering Pharma du 21 juin 2010, communication personnelle et sources internet).

Nouvelles en bref

***Monde: consommation du cannabis

Selon un rapport mondial sur les drogues du Bureau des Nations Unies sur les Drogues et le Crime (UNODC), le cannabis reste la substance la plus cultivée et consommée illicitement. Il pousse dans presque tous les pays du monde, et 130 à 190 millions de personnes en consomment au moins une fois par an. L’Afghanistan est le premier pays producteur de résine de cannabis et d’opium.  (Source: communiqué de presse de l’UNODC du 23 juin 2010)

***Économie/Royaume-Uni: GW Pharmaceuticals

Les compagnies anglaise GW Pharmaceuticals et japonaise Otsuka Pharmaceutical ont signé une extension de contrat de recherche de trois ans supplémentaires. Cette collaboration a débuté en juillet 2007. Elle était prévue pour trois ans. Elle sera maintenant étendue jusqu’en 2013. Elle est destinée à la recherche sur un groupe de cannabinoïdes destinés au traitement des désordres du système nerveux (CNS) et des applications en oncologie.  (Source: communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 30 juin 2010)

***Science: formation des cellules nerveuses

Une étude menée sur le modèle animal par des scientifiques allemands, suisses et mexicains a montré que le CBD (cannabidiol) augmente la formation de cellules nerveuses chez des sujets adultes, alors que le THC ne produit pas cet effet.  (Source: Wolf SA, et al. Cell Commun Signal 2010;8(1):12.)

***Science: Odorat

Les résultats d’une étude menée par un groupe de scientifiques allemands et italiens ont mis en évidence que l’endocannabinoïde 2-AG modifie la sensibilité aux odeurs chez les grenouilles (Xenopus laevis). La faim rend les cellules nerveuses impliquées dans l’odorat plus sensibles  (Source: Breunig E, et al. J Neurosci 2010;30(26):8965-73.)

***Science: Transplantation

Des scientifiques de l’Université de Caroline du Sud, États-Unis, ont suggéré que les cannabinoïdes pourraient être utiles à la prévention des rejets des transplants. Ils ont noté que «les propriétés psychotropes de l’agoniste CB1 limitent leur utilisation médicale, mais que les agonistes CB2 pourraient offrir une nouvelle alternative pour cibler les cellules immunes impliquées dans le rejet des greffes.»  (Source: Nagarkatti M, et coll. Trends Pharmacol Sci. 28 juin 2010. [in press])

***Science: Inflammation

Selon une étude menée sur le modèle animal à l’Université d’Aberdeen, Royaume-Uni, le cannabinoïde THC-V (delta-9-tetrahydrocannabivarin) réduirait, les inflammations ainsi que les douleurs. Ce sont les récepteurs cannabinoïdes qui en partie ont médié cet effet.  (Source: Bolognini D, et al. Br J Pharmacol 2010;160(3):677-87.)

***Science: Colite

Selon une étude menée sur le modèle animal à l’Université de Hertfordshire, Royaume-Uni, dans les cas de colite, le THC et le CBD se sont avérés tous les deux efficaces. Les effets bénéfiques de ces deux cannabinoïdes se sont additionnés.  (Source: Jamontt JM, et coll. Br J Pharmacol 2010;160(3):712-23.)

***Science: inhibiteur naturel du FAAH

Des scientifiques de l’Université d’Umea, Suède, se sont intéressés à la possibilité des flavonoïdes d’inhiber l’enzyme FAAH responsable de la dégradation de l’endocannabinoide anandamide. Des composés testés, le biochanin A a été jugé comme le plus prometteur. Ce flavonoïde est notamment très présent dans le trèfle (Trifolium pratense).  (Source: Thors L, et al. Br J Pharmacol 2010;160(3):549-60.)

***Science: Risque de décès

Des chercheurs australiens se sont interrogés sur l’effet de la consommation de cannabis et les risques de décès. Ils ont conclu « qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves, notamment à cause du nombre peu élevé d’études, pour dire si le taux de mortalité est plus élevé parmi les consommateurs de cannabis.»  (Source: Calabria B, et al. Drug Alcohol Rev 2010;29(3):318-30.)

***Science: Sepsie

Un groupe de travail brésilien s’est intéressé aux effets du CBD (cannabidiol) sur des rats atteints de sepsie. Le CBD a réduit la mortalité en diminuant le stress oxydatif des organes périphériques tels que le foie, les reins et le cerveau.  (Source: Cassol-Jr OJ, et coll. Brain Res 15 juin 2010. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 26 juillet 2010
——————————————————–

**Correction**

Dans le dernier bulletin de l’IACM, 2 erreurs sur le prix des produits à base de cannabis ont été introduites. La première porte sur le prix du mg de THC contenu dans le sativex. La seconde porte sur le prix du mg de THC contenu dans l’extrait de cannabis produit par THC Pharm. Voici ce qu’on aurait du lire: “Chaque flacon de 10ml (de sativex) contient environ 90 vaporisations, soit environ 243 mg de THC pur. Un milligramme de THC coûte environ 0,62 euro (environ 0,76 dollar). Le prix du Marinol (THC) aux États-Unis dépend de la taille de son conditionnement, et avoisine 2.20 dollars par mg (1.80 euro). Le prix du THC (dronabinol) en Allemagne est de 0.80 euro par mg. Le prix d’un gramme d’extrait de cannabis de la compagnie allemande THC Pharm, accessible aux patients disposants d’une exemption d’usage du cannabis en Allemagne, contenant 630 mg de THC, est de 225 euros, soit 0.36 euros/mg. Le prix du THC de la variété de cannabis Bedrocan (19 % de THC, 9 euros par gramme) vendu dans les pharmacies des Pays-Bas est de 0.05 euro/mg.”

* Science/ Etats-Unis: selon une étude, la légalisation du cannabis en Californie en réduirait le prix et augmenterait la consommation

Science/ Etats-Unis: selon une étude, la légalisation du cannabis en Californie en réduirait le prix et augmenterait la consommation

Le groupe de recherche RAND a indiqué, le 7 juillet dernier que:« la légalisation du cannabis en Californie en réduirait le prix et doublerait la consommation.» Les électeurs du plus peuplé des Etats des Etats-Unis décideront lors d’un référendum, en novembre prochain, sur la légalisation de l’usage et de la culture du cannabis. Quelque soit l’issue de cette consultation, le cannabis restera illégal, car la loi fédérale le stipule, et la réaction des autorités nationales reste inconnue. Les autorités locales décideront de l’autorisation de la vente et de la culture, mais la consommation restera seulement autorisée aux adultes. La proposition supplémentaire légaliserait le cannabis et le taxerait au prix de 50 dollars (environ 39 euros) l’once (28.5 grammes). La commission des impôts a calculé que ces nouveaux revenus rapporteraient 1,4 milliard de dollars par an.

L’étude indique que le prix d’un cannabis de qualité pourrait descendre jusqu’à 38 dollars, auxquels seraient ajoutée la taxe de 50 dollars, ce qui porterait le prix à 88 dollars (environ 70 euros) l’once (28.5 grammes), alors qu’actuellement l’once de cannabis vaut environ 375 dollars (environ 290 euros). Même avec les hypothèses d’une taxation élevée ($50/once) et d’un taux d’évasion fiscale de l’ordre de 25%, les chercheurs ne peuvent écarter une augmentation de consommation de 50%, voire plus. Même si ces estimations sont imprécises, dues à leur totale nouveauté, la Californie pourrait devenir un exportateur important de cannabis, et faire chuter les importations mexicaines de ce produit.

Pour plus d’information: http://www.reuters.com/article/idUSTRE6664IV20100707

(Sources: Reuters du 7 juillet 2010, Associated Press du 7 juillet 2010)

Nouvelles en bref

***Israël: conférence sur les cannabinoïdes

En l’honneur du Dr. Raphael Mechoulam, une conférence sur les cannabinoïdes en biologie et en médecine, est organisée par l’Institute for Advanced Studies de l’ Université hébraïque de Jérusalem conjointement avec la Fondation pour la Science d’Israël, du 31 octobre au 4 novembre 2010. Le professeur Mechoulam fêtera ses 80 ans le 5 novembre 2010.

Pour plus d’information sur la conférence: http://www.as.huji.ac.il/isf/cannabinoids/.

***Etats-Unis: Oregon

L’obtention d’une carte d’autorisation d’usage médical de cannabis ne sera plus désormais limitée aux résidents de l’Oregon. Dans les changements proposés, le Département de la Justice a indiqué au Départements des services à la personne, que la loi de 1998 autorisant le cannabis médical n’était pas réservée aux résidents de l’Etat. Le 1er juillet 2010, 36, 380 personnes possédaient une telle autorisation. Pour plus d’information: http://oregon.gov/DHS/ph/ommp/data.shtml

(Source: Statesman Journal of 10 July 2010)

***Etats-Unis: Montana

Dans le Montana, un groupe ferme des cliniques itinérantes délivrant du cannabis à usage médical, suite à une critique disant qu’elles avaient entrainé l’inscription de milliers de patients au registre de l’Etat sans qu’aucun exam médical approfondi n’ait été effectué. Le Network des Soignants, depuis un an, organisait des réunions de ses cliniques d’un jour, dans des hôtels et des salles de conférence. Pour 150 dollars (environ 116 Euros), le groupe réunissait ceux qui recherchaient la possibilité de consommer du cannabis à des fins médicales avec l’assistance de médecins.

(Source: Associated Press du10 juillet 2010)

***Science: cognition

Selon une étude menée à l’Université Columbia, Etats-Unis, une consommation intense de cannabis n’altère pas la précision de la compétence globale des tâches cognitives effectuées avec un ordinateur. 24 volontaires qui ont indiqué fumer environ 24 cigarettes de cannabis par semaine ont participé à cette étude où il leur a été donné soit un placébo, soit des cigarettes de cannabis.  (Source: Hart CL, et al. Pharmacol Biochem Behav. 18 juin 2010. [in press])

***Science: médecine personnalisée

Dans un éditorial, le Dr. Onaivi de l’Université William Paterson, à Wayne, Etats-Unis, suggère qu’il est possible d’identifier les patients sensibles à une thérapie aux cannabinoïdes ou d’autres substances qui modulent le système endocannabinoïde, grâce à l’examen des variables génétiques et les mutations du système endocannabinoïde.

(Source: Onaivi ES. Pharmacogenomics 2010;11(7):907-10.)

***Science: Cannabichromène (CBC)

Des chercheurs de l’Université Virginia Commonwealth, à Richmond, Etats-Unis, se sont intéressés à la pharmacologie du cannabichromène (CBC). Le CBC s’est révélé actif lors du test tétrade portant sur l’hypotilité, l’antinociception, la catalepsie, et l’hypothermie. L’effet du CBC a été augmenté par une utilisation simultanée de faibles doses de THC. De plus, le CBC a provoqué un effet anti-inflammatoire. Les récepteurs CB1 et CB2 n’ont pas participé à cet effet. (Source: Delong GT, et al. Drug Alcohol Depend. 8 juillet 2010. [in press])

***Science: acides gras

Selon une étude menée à l’Université Wageningen, aux Pays-Bas, les acides gras insaturés contenus dans l’huile de poisson sont transformés en éthanolamines par le corps. Ces éthanolamines possèdent des propriétés anti-inflammatoires, qui peuvent contribuer aux effets bénéfiques de ces acides. Il se peut qu’ils se lient aux récepteurs cannabinoïdes. Les auteurs suggèrent que ” différentes cibles, y compris le système endocannabinoïde, pourraient être impliquées dans l’activité de modulation de l’immunité de ces éthanolamines dérivées de l’huile de poisson.”  (Source: Balvers MG, et al. Biochim Biophys Acta. 2 juillet 2010. [in press])

***Science: Fibrose

D’après une recherche conduite sur le modèle animal, à l’Université Erlangen-Nuremberg, Allemagne, l’activation du récepteur CB1 a augmenté les conséquences négatives de la fibrose du derme induite par la bléomycine, alors que les souris sans récepteurs CB1 ont été protégées de ces conséquences. Les auteurs ont conclu que «l’inactivation du CB1 avait d’importants effets anti-fibrotiques au cours des phénomènes inflammatoires de la fibrose.»  (Source: Marquart S, et al. Arthritis Rheum. 8 juillet 2010. [in press])

***Science: grossesse

L’exposition au cannabis avant la naissance pourrait être associée à des déficiences ultérieures au cours de la vie. Les chercheurs de l’Université de Pittsburgh, Etats-Unis, ont suivi des enfants dont la mère a consommé différentes drogues pendant la grossesse. Comme pour la situation prénatale d’exposition au tabac, l’exposition au cannabis entraine de possibles déficiences dans la coordination motrice visuelle.  (Source: Willford JA, et al. Neurotoxicol Teratol. 2010 Jun 30. [in press])

***Science: blessure du foie

Les chercheurs de l’INSERM, France, se sont intéressés au rôle des récepteurs CB2 dans le processus régénératif du foie à la suite d’une hépatite aigue provoquée chimiquement sur des souris. Le traitement avec l’agoniste synthétique au récepteur CB2 (JWH-133) a réduit l’impact sur le foie et a accéléré sa régénération.  (Source: Teixeira-Clerc F, et al. Hepatology 25 mai 2010. [in press]

Nouveau livre

The Medicalization of Cannabis. Wt Centre for the History of Medicine at UCL Crowther SM, Reynolds LA, Tansey EM, / ISBN: 978-0854841295.

——————————————————–
IACM-Bulletin du 9 août 2010
——————————————————–

***Conférence de l’IACM en septembre 2011***

La prochaine conférence de l’IACM aura lieu du 8 au 10 septembre 2011, en coopération avec le European Workshop on Cannabinoids de l’Université de Bonn. Cet évènement était initialement prévu en mai et a été décalé pour raison d’organisation.

* Espagne: approbation du sativex en Espagne ; d’autres pays européens suivent la même voie

* Etats-Unis: le Département aux affaires des Vétérans autorise l’usage du cannabis pour les patients dans les Etats où celui-ci est légal.

* Etats-Unis: la production de cannabis à grande échelle pour usage médical autorisée dans la ville d’Oakland, Californie.

Espagne: approbation du sativex en Espagne ; d’autres pays européens suivent la même voie

Pour la seconde fois cette année, cette fois-ci en Espagne, l’extrait de cannabis sativex, produit par la compagnie anglaise GW Pharmaceuticals, est autorisé sur le marché, notamment pour le traitement de la spasticité liée à la sclérose en plaques.

GW Pharmaceuticals a indiqué qu’elle avait aussi demandé, le 28 juillet, que l’Union Européenne approuve ce nouveau médicament dans le cadre d’une procédure d’autorisation européenne sur d’autres marchés tels que la France, l’Allemagne, et l’Italie. Des essais cliniques ont montré que le spray sativex, pulvérisé sous la langue, réduit la spasticité des patients atteints de MS, qui ne réagissent pas bien aux thérapies existantes. C’est le 1er médicament à base de cannabis autorisé; il avait déjà été approuvé au Canada en 2005 pour le traitement de douleurs liées à la MS.

Pour plus d’informations:

– http://www.gwpharm.com/Spanish%20Sativex%20Approval.aspx

– http://www.reuters.com/article/idUSLDE66R08U20100728

(Sources: communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 28 juillet 2010, Reuters du 28 juillet 2010)

Etats-Unis: le Département aux affaires des Vétérans autorise l’usage du cannabis pour les patients dans les Etats où celui-ci est légal.

Le Département aux Affaires des Vétérans autorise formellement l’usage du cannabis par les patients traités dans les hôpitaux et dans les cliniques des Etats où celui-ci est légal. Une directive issue de cette institution résout le conflit entre la loi fédérale, qui interdit tout usage du cannabis, et les 14 Etats qui en autorisent l’usage médical. La réglementation ne permettra pas aux médecins de prescrire du cannabis, mais concerne les nombreux patients consommateurs de cannabis à usage médical qui pourraient perdre l’accès à leur médicament s’ils se font attraper. Comme l’ont expliqué les vétérans, cette situation a conduit des patients à ne plus faire confiance à leur médecin.

Les patients et les médecins ont insisté pour que le Département des Vétérans établisse des avis formels. A l’automne dernier, les agents administratifs avait commencé à rédiger un ensemble de règles. «Quand les Etats commencent à légaliser la marijuana, nous nous trouvons dans une situation assez particulière, car nous sommes tenus de respecter la loi fédérale» a indiqué le Dr. Robert Jesse, du Département des Vétérans. Par ailleurs, celui-ci indique que «nous ne voulons pas que les patients qui consomment légalement de la marijuana soient exclus des programmes cliniques de gestion de la douleur.»

Pour plus d’informations:- http://www.denverpost.com/opinion/ci_15635005

(Sources: New York Times du 23 juillet 2010, Denver Post du 30 juillet 2010)

Etats-Unis: la production de cannabis à grande échelle pour usage médical autorisée dans la ville d’Oakland, Californie.

La ville d’Oakland, Californie, a autorisé le 20 juillet dernier la production d’importantes quantités de cannabis, et délivrera quatre autres permis pour que, dès l’an prochain, quatre autres lieux de culture à grande échelle puissent être autorisés. Cette décision est destinée à mettre au grand jour la culture de cannabis à usage médical et permettre à la ville de taxer les cultivateurs.

La résolution a été votée par le conseil municipal de cette ville, après un débat où sont intervenus des partisans de cultures à petite échelle et des partisans d’une production plus larges qui ferait de cette région la “Silicon Valley” du cannabis. Jean Quan, un membre du conseil municipal, a indiqué que cette culture allait prendre une dimension industrielle, et qu’une production très performante serait nécessaire. Oakland perçoit déjà une taxe sur les ventes de cannabis médicinal, mais la culture se fait dans une zone d’ombre. Le 26 juillet, la ville d’Oakland a approuvé une taxe de 5% à laquelle seraient soumis les cultivateurs et les vendeurs licenciés de cannabis, et anticipant la légalisation générale du cannabis dans cet Etat, une taxe de 10% sur les ventes de cannabis destinés à un usage récréatif.

Pour plus d’informations:

– http://www.reuters.com/article/idUSTRE66Q6E620100728

– http://www.reuters.com/article/idUSTRE66K17320100

(Sources: Reuters du 21 et 28 juillet 2010, New York Times du 22 juillet 2010)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Washington D.C.

L’usage médical du cannabis est maintenant légal après que le Congrès démocrate a refusé de revenir sur la décision du conseil municipal qui permettait à la ville de n’ouvrir que 8 dispensaires où les malades chroniques auraient pu se fournir. Le conseil a approuvé ce projet de loi, en mai, et dispose de 30 jours ouverts pour réexaminer les lois édictées par le conseil. (Source: Washington Post du 27 juillet 2010)

***Science: Stress

Selon une étude menée sur le modèle animal, au Medical College du Wisconsin à Milwaukee, la douleur chronique réduit les fonctions du récepteur CB1 du nucléus acumens, une région du cerveau importante impliquée dans le sentiment de bien-être. Les chercheurs ont conclu qu’une faible régulation des signaux endocannabinoïdes du noyau de l’acumens pourrait contribuer au développement de la dépression.  (Source: Wang W, et al. Neuropsychopharmacology 21 juillet 2010.)

***Science: Obésité

Une nouvelle étude a montré que l’antagoniste au récepteur CB1 réduit à la périphérie n’affectait pas les réponses comportementales transmises par le récepteur CB1 des cerveaux des souris atteintes d’obésité, soit génétiquement, soit à la suite d’un régime, mais qu’il influe sur l’amélioration de l’homéostasie du glucose, de la stéatose hépatique, et du profil lipidique du plasma.  (Source: Tam J, et al. J Clin Invest du 26 juillet 2010.

***Science: Agrégation des plaquettes

Selon une étude menée à l’UHI Millennium Institute d’ Inverness, au Royaume-Uni, l’endocannabinoïde 2-AG active l’agrégation des plaquettes du sang chez des sujets sains, alors que le THC se révéle sans effet. L’agrégation des plaquettes par l’intermédiaire du 2-AG n’a pas été induite via les récepteurs cannabinoïdes et a été supprimée par l’administration d’aspirine.  (Source: Keown OP, et al. Br J Clin Pharmacol 2010;70(2):180-8.)

***Science: cancer du sein

Le THC et un agoniste synthétique du récepteur CB2 (JWH-133) ont réduit l’évolution d’une tumeur et le nombre de métastases du poumon d’un certain type de cancer du sein chez la souris (ErbB2- cancer du sein positif). Ce type de cancer du sein est très agressif et ne répond pas bien aux thérapies existantes. Les chercheurs ont conclu que «ces résultats fournissent une évidence pré-clinique forte pour l’utilisation de thérapies à base de cannabinoïdes dans les cas de cancer du sein ErbB2-.»  (Source: Caffarel MM, et al. Mol Cancer 2010;9(1):196.)

***Science: dépression

Selon une étude menée à l’Université d’Alicante, Espagne, les souris génétiquement modifiées présentant une sur-expression des récepteurs CB2 présentaient des comportements dépressifs réduits. Les chercheurs ont conclu que «les récepteurs CB2 pourraient constituer une nouvelle cible thérapeutique pour le traitement des troubles dépressifs.»  (Source: García-Gutiérrez M, et al. Br J Pharmacol 2010;160(7):1773-84.)

***Science: Coma

Les chercheurs de l’Université de San Diego, Etats-Unis, ont rapporté le cas d’un enfant de 14 mois présentant une altération de son état mental durant au moins 2 jours après l’ingestion de résine de cannabis. Ils ont conclu que le cannabis «peut causer des symptômes, y compris un coma, chez les enfants.»

(Source: Carstairs SD, et al. J Emerg Med 13 juillet 2010)

***Science: électroacupuncture

Selon une étude menée à l’Université des Sciences et des Technologies de Wuhan, Chine, l’électroacupuncture augmente le nombre de récepteurs CB2 présents dans les cellules de la peau (kératinocytes) et dans les cellules infiltrantes présentes dans les tissus enflammés de la peau des rats. Les chercheurs en ont conclu que «ces résultats apportent de nouvelles preuves quant au rôle potentiel des récepteurs CB2 dans l’effet analgésique de l’acupuncture des douleurs inflammatoires ».  (Source: Zhang J, et al. J Pain 2010 Jun 1. [in press])

***Science: rejet des implants

Selon une étude réalisée par des scientifiques chinois, sur des souris, l’inactivation du récepteur CB2 par l’antagoniste AM630 réduit la dissolution osseuse induite par les particules de titane. Les scientifiques en ont conclu que l’inactivation par l’AM630 pourrait constituer une cible intéressante pour traiter ou prévenir les rejets.Beaucoup d’implants sont réalisés avec du titane. (Source: Geng DC, et al. J Biomed Mater Res A. 8 juillet 2010)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 27 août 2010
——————————————————–

* Allemagne / Etats-Unis: 75% des citoyens allemands et américains sont favorables à l’usage médical du cannabis

* Etats-Unis: propositions sur la régulation de l’usage médical du cannabis à Washington, D.C

Allemagne / Etats-Unis: 75% des citoyens allemands et américains sont favorables à l’usage médical du cannabis

Selon un sondage réalisé par l’Institut Emid, l’usage médical du cannabis est largement soutenu en Allemagne. Sur 1001 personnes interviewées par téléphone, 76% ont répondu que l’usage médical du cannabis devrait être autorisé, 18% ont répondu négativement et 6% se sont exprimés sans opinion. Le sondage, composé de deux questions, avait été demandé par l’Association Allemande pour le Cannabis Médical (ACM). Selon les réponses à la seconde question, 65% des Allemands estiment que le traitement par le dronabinol (THC) devrait être remboursé par les assurances maladies, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Le soutien pour l’usage médical du cannabis est plus prononcé de la part de la population éduquée, des personnes âgées entre 50 et 60 ans, des supporteurs de petites formations politiques, chez les Verts (90%), les Greens Liberals (85%), et la Gauche (85%). Plus des trois quarts des Sociaux Démocrates (83%) et des Démocrates Chrétiens (77%) soutiennent l’usage médical du cannabis. Ceux qui ne votent pas sont les moins suspenseurs. Ces résultats sont similaires à ceux obtenus aux Etats-Unis, lors d’un sondage Rasmussen récent, qui indiquait que 75% des citoyens Américains sont favorables à l’usage médical du cannabis quand il est prescrit par un médecin.

Pour plus d’informations:

– http://www.cannabis-med.org/german/emnid_2010.pdf

– http://www.reuters.com/article/idUS96644+05-Aug-2010+MW20100805

– http://www.cannabis-med.org/german/acm-mitteilungen/ww_de_db_cannabis_artikel.php?id=65

(Sources: Reuters du 5 août 2010, German Press Agency of 13 août 2010, Association for Cannabis as Medicine)

Etats-Unis: propositions sur la régulation de l’usage médical du cannabis à Washington, D.C

Les dispensaires qui distribuent du cannabis à Washington ne seront pas autorisés à en faire la publicité à l’aide du symbole des feuilles de cannabis, et les produits devront porter des mentions relatives à la protection de la santé publique. Ces deux règles font partie de 300 autres proposées et publiées le 6 août afin de mettre en application la nouvelle loi sur le cannabis médical dans cet Etat.

Les règles proposées, d’abord rédigées par le bureau du Maire, sont maintenant proposées au public pour débat. Les patients ne pourront pas acheter du cannabis dans la ville avant 2011. Les supporters de l’utilisation médicale du cannabis s’interrogent déjà sur quelques unes de ces règles et demandent la raison de la longue durée de mise en application. Ils demandent aussi pourquoi les cultivateurs et les revendeurs de cannabis seraient soumis à l’autorité de l’Agence des licences d’alcool. Ils proposent que le cannabis médical soit régulé par le Département de la Santé qui supervise aussi l’enregistrement des malades.

Pour plus d’informations:

– http://www.msnbc.msn.com/id/38595694/ns/health

(Source: Associated Press du 6 août 2010)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Colorado

L’Etat du Colorado a perçu 7 millions de dollars (environ 5,5 millions d’Euros) de taxes des propriétaires des 700 dispensaires disposant d’une licence. 1300 licences de culture et d’autres activités apparentées au cannabis à usage médical ont été déposées. Depuis la proposition de loi de juin 2010, toutes les entreprises qui emploient du cannabis doivent demander une licence d’Etat.

(Source: Denver Daily News du 4 août 2010)

***Science: douleur

Selon une étude réalisée par la compagnie pharmaceutique AstraZeneca, un agoniste du récepteur cannabinoïde limitè à la peripherie (AZ11713908) a diminué, sur le modèle animal, les douleurs neuropathiques et inflammatoires sévères. Aucun effet n’a été observé sur le système nerveux central.  (Source: Yu XH, et al. Pain. 7août 2010. [in press])

***Science: trouble obsessionnel-compulsif

Selon une étude réalisée sur des souris à l’Université de Sao-Paolo, Brésil, le cannabinoïde naturel cannabidiol (CBD) est efficace dans le traitement du trouble obsessionnel-compulsif. Le CBD (15, 30 and 60 mg/kg du poids) a permis de réduire certains symptômes comparé au groupe controle (34, 41 and 48% respectivement). Cet effet a été bloqué par un antagoniste du récepteur CB1.  (Source: Casarotto PC, et al. Behav Pharmacol 2010;21(4):353-8.)

***Science: sommeil

Les effets de l’arrêt de la consommation de cannabis sur le sommeil ont été étudiés à la Johns Hopkins Medical Institutions de Baltimore, Etats-Unis. Pendant toute la période du sommeil, la profondeur du sommeil et la quantité de sommeil REM ont diminué, alors que les périodes de veille et les mouvements périodiques des membres ont augmenté.

(Source: Bolla KI, et al. Sleep Med. 2 août 2010. [in press])

***Science: Cancer

Selon une étude menée à l’Institute for Digestive Diseases de Bari, Italie, l’endocannabinoide anandamide réduit le niveau des polyamines (putrescine, spermidine et spermine) des cellules du cancer du côlon et stoppe la prolifération des cellules cancéreuses. Ces effets ont été constatés via les récepteurs CB1.

Les polyamines sont des composés qui jouent un rôle important dans la prolifération des cellules.  (Source: Linsalata M, et al. Anticancer Res 2010;30(7):2583-9.)

***Science: syndrome de l’intestin irritable

Selon une étude sur le modèle animal, menée à l’Huazhong University of Science and Technology, à Wuhan, Chine, un stress modéré chronique provoque une hypersensibilité des intestins. Cette hypersensibilité a été réduite, pendant l’étude, par un cannabinoïde (ACEA) et les effets se sont produits via les récepteurs CB1. Le syndrome de l’intestin irritable est associé à une hypersensibilité des intestins. Les chercheurs ont conclu que «la contribution des récepteurs périphériques CB1 est majeure dans la maintenance de hyperalgésie viscérale.»   (Source: Shen L, et al. J Neurogastroenterol Motil 2010;16(3):281-90.)

***Science: Cancer

Les chercheurs de l’Université de Rostock, Allemagne, se sont intéressés aux mécanismes des effets anticancéreux du cannabidiol (CBD) dans le cas du cancer du poumon. Ils ont noté une diminution significative de l’inhibiteur activateur-1 et ont conclu que leurs données fournissent les preuves d’un mécanisme inconnu jusqu’à présent qui sous-tend l’action anti-invasive du cannabidiol dans les cas de cancer du poumon.  (Source: Ramer R, et al. Pharm Res. 2010 Jul 29. [in press])

***Science: Temps

Les chercheurs de l’Université de Yale, à New Haven, Etats-Unis, se sont intéressés aux effets des cannabinoïdes sur le cycle circadien du cerveau. Les cannabinoïdes n’ont pas altéré le rythme circadien endogène du cerveau de la souris, mais ont atténué la possibilité d’embarquer les zeitgebers de la lumière.   (Source: Acuna- Goycolea C, et al. J Neurosci 2010;30(30):10061-6.)

***Science: Neuro-protection

D’après une étude menée par des chercheurs Chinois travaillant sur des rats, les effets neuro-protecteurs du cannabinoïde synthétique WIN 55,212-2 sur les conséquences négatives de l’ischémie passagère (circulation du sang réduite) se font par l’activation de quelques kinases extra cellulaires. Un pré- traitement avec ce cannabinoïde a protégé le cerveau de l’ischémie passagère causée par l’occlusion de l’artère cérébrale et a augmenté les niveaux de ces kinases (enzymes).  (Source: Hu B, et al. Eur J Pharmacol. 2010 Jul 27. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 8 septembre 2010
——————————————————–

* Science: synthèse du THC par une bactérie génétiquement modifiée

*Allemagne: intention de modification de la législation sur les narcotiques en vue d’approbation du sativex

* Allemagne: l’Institut fédéral des médicaments rejette la culture du cannabis à des fins médicales

* Etats-Unis/ Pays-Bas: le producteur de cannabis Bedrocan internationalise son activité en vue d’obtenir à terme l’approbation des autorités de santé des Etats-Unis

Science: synthèse du THC par une bactérie génétiquement modifiée

Des scientifiques de l’Université Technique de Dormund, Allemagne, ont modifié génétiquement une bactérie afin que celle-ci synthétise le cannabinoïde psychoactif principal du cannabis. Le 17 août, Oliver Kayser, membre de l’université, a indiqué que ce procédé vise à produire du THC (dronabinol) plus facilement et donc à moindre coût en comparaison du procédé utilisé actuellement en Allemagne.

Jusqu’à présent, en Allemagne, le dronabinol était produit à partir de chanvre industriel. Le cannabidiol (CBD) en était extrait chimiquement et était ensuite transformé en THC. L’extraction du chanvre contenant beaucoup de THC n’est pas autorisée en Allemagne. Ce mode de fabrication synthétique du dronabinol serait plus couteux que le nouveau procédé. Avec le nouveau procédé, Olivier Kayser estime les coûts de production à environ 2,500 euros par kilogramme de THC. Ce sont les bactéries E. coli, aux gènes isolés, responsables de la production de THC qui sont utilisés. L’université de Dortmund et une compagnie pharmaceutique envisagent la création d’une entreprise pour produire du THC selon ce procédé.  (Source: Standard du 17 août 2010)

Allemagne: intention de modification de la législation sur les narcotiques en vue d’approbation du sativex

Le gouvernement voudrait permettre aux compagnies pharmaceutiques de postuler en vue de l’approbation des médicaments à base de cannabis. Dans un communiqué, le gouvernement a écrit : «Maintenant qu’en Europe (Grande-Bretagne) un médicament à base d’extrait de cannabis utilisé pour le traitement symptomatique de la sclérose en plaques a été approuvé, il est nécessaire de lever l’interdiction générale du cannabis pour des demandes d’usage médical à venir, et ce, envue d’une approbation de ce médicament.» Comme dans d’autres pays européens, qui ont autorisé ou ont l’intention d’autoriser le sativex, ce changement de la législation serait limité aux médicaments à base de cannabis autorisés par les autorités de santé. L’autorisation du sativex en Allemagne est attendue pour 2011 et sera limitée au traitement de la spasticité de la sclérose en plaques.

Le gouvernement suit les recommandations du comité d’experts sur les narcotiques qui s’est réuni le 3 mai. Il s’agit d’une reclassification du «cannabis (marijuana, la plante, et les parties de plantes qui appartiennent à l’espèce cannabis) du tableau I au tableau II de la loi sur les narcotiques, dans la mesure où celui-ci est destiné à la production de préparations thérapeutiques.» Le comité recommande aussi d’ajouter l’alinéa suivant à l’annexe III de la loi sur les narcotiques: «l’extrait de cannabis (extrait obtenu à partir des plantes et des parties de plantes appartenant à l’espèce cannabis)» et seulement «pour les préparations approuvées comme médicament ». L’annexe I de la loi allemande sur les narcotiques inclut des substances qui ne peuvent être prescrites et qui ne sont pas commercialisables, telles que l’héroïne, la cocaïne, le LSD et le cannabis. L’inclusion de l’extrait de cannabis dans l’annexe III de la loi se réfère à l’approbation attendue du sativex.

Pour un commentaire plus approfondi, en allemand, sur les changements de la loi: http://www.cannabis-med.org/nis/data/file/stellungnahme_2010.pdf

(Source: projet de loi de la 25e ordonnance pour la modification de la législation de la loi allemande sur les narcotiques)

Allemagne: l’Institut fédéral des médicaments rejette la culture du cannabis à des fins médicales

L’Institut fédéral des médicaments (BfArM) qui est sous la responsabilité du ministère de la Santé a sommé un patient atteint de sclérose en plaques de ne pas cultiver lui-même du cannabis. La notification, datée du 10 août, a été formulée avec des précautions sécuritaires relatives à la culture au domicile, aux indications sur les dangers d’abus, à l’usage d’une substance non standardisée et aux dommages à la réputation internationale de l’Allemagne. De plus, le BfArM indique que le demandeur peut acheter du cannabis médicinal dans une pharmacie. Michael Fischer, habitant de Mannheim, a eu besoin de cannabis pendant de nombreuses années, et a été précédemment acquitté lors d’une procédure pour la violation de la loi sur les narcotiques. Il agissait alors en état d’urgence.

Il a déjà été exempté par le BfArM pour pouvoir utiliser du cannabis pharmaceutique importé des Pays-Bas. Mais compte tenu des ses besoins importants, il lui en coûte 1,500 euros (environ 1,900 US Dollars), et il semble donc que la seule alternative soit l’autoproduction. Le BfArM n’a pas répondu à sa demande pendant plusieurs années malgré la décision de la Cour Administrative Fédérale du 10 mai 2005, qui mentionnait qu’en cas d’une exception pour usage médical, une demande de culture personnelle doit être examinée. La Cour stipule aussi que :«le renvoi à un médicament qui n’est pas encore disponible, ni financièrement abordable par la plupart des citoyens ne constitue pas une alternative pour éveiller l’intérêt du public quant à l’usage du cannabis pour combattre la maladie.»

Seule une demande pour défaut de s’adresser à la Cour Administrative de Cologne a conduit à cette décision du BfArM. Cette décision s’est apparemment basée sur une directive du Ministère Fédéral de la Santé, car des notes dans les dossiers de MR. Fischer au BfArM indiquent que: «l’octroi d’une autorisation de culture au domicile est motivé par sa thérapie et que, compte tenu de la situation précaire du demandeur, sans autre alternative. C’est maintenant au Ministère de la Santé de prendre la décision. »

Plus d’informations dans l’ACM-Mitteilungen du28 août 2010: http://www.cannabis-med.org/german/acm-mitteilungen/ww_de_db_cannabis_artikel.php?id=66

(Sources: Notification du BfArM du 10 août 2010, communiqué de presse du Dr. Oliver Tolmein du18 août 2010)

Allemagne: le producteur de cannabis Bedrocan internationalise son activité en vue d’obtenir à terme l’approbation des autorités de santé des Etats-Unis

Bedrocan International, qui est depuis peu basé à Oakland, Etats-Unis, est une filiale de Bedrocan BV, Pays-Bas. Depuis 2003, Bedrocan produit du cannabis médicinal standardisé répondant à des normes de qualité, sous le contrôle de du Ministère de la Santé des Pays-Bas qui délivre les ordonnances en pharmacie. La société essaye aussi d’obtenir une autorisation de produire du cannabis pour le compte du gouvernement israélien. Michael Sautman, Président de Bedrocan International tente d’introduire la compagnie dans l’industrie grandissante du cannabis médicinal aux Etats-Unis et d’aider à professionnaliser la production. Le but de M. Sautman est d’utiliser le processus américain d’approbation des médicaments afin de légaliser le cannabis médicinal dans tout le pays.

Le processus pour obtenir une autorisation de l’Administration Food and Drug des Etats-Unis (FDA) est extrêmement long et coûteux. Il existe de nombreuses barrières régulatrices au plan de Bedrocan. Afin de faire de la recherche sur le cannabis qui soit approuvée par la FAD, les scientifiques doivent travailler à partir de cannabis dont la source est autorisée par le gouvernement fédéral. Actuellement seule l’Université du Mississippi y est autorisée. Obtenir la permission du gouvernement est difficile. Les scientifiques pourraient aussi cultiver leur propre cannabis de recherche, mais ils ont pour cela, besoin d’une autorisation fédérale, et jusqu’à présent de telles demandes ont toujours été refusées.

Pour plus d’informations: http://www.baycitizen.org/marijuana/story/dutch-company-enters-oakland-pot-scene/

(Source: Bay Citizen du 13 août 2010)

Nouvelles en bref

***Science: Motilité intestinale

Selon une étude menée à l’Université St George’s, Londres, les cannabinoïdes induisent une réduction de la fréquence du pacemaker de la motilité de l’estomac. Les chercheurs ont observé une augmentation de la motilité après l’administration d’une substance (apomorphine) qui provoque la régurgitation chez l’animal. Ils ont noté que leur recherche avec le cannabinoïde synthétique WIN 55,212-2 “révèle de nouveaux aperçus du mécanisme qui régule la décroissance de la motilité induite par les cannabinoïdes.»

(Source: Percie du Sert N, et al. Neurogastroenterol Motil. 22 aout 2010. [in press])

***Science: vieillir

Selon une étude menée à l’Université de Bonn, Allemagne, les souris sans récepteurs CB1 à la suite d’une modification génétique présentent un amenuisement accéléré de leurs facultés cognitives et de leur mémoire. Ces changements, similaires à ceux du vieillissement, sont limités à leurs facultés cognitives et à la structure de la peau. Les autres organes ne présentaient pas de signe de vieillissement. Les chercheurs ont conclu que: «le manque de récepteurs CB1 n’implique pas, en général, un vieillissement accéléré.»  (Source: Bilkei-Gorzo A, et al. Neurobiol Aging. 17 août 2010. [in press])

*** Science: douleur arthritique

Selon une étude menée à l’Université de Nottingham, Royaume-Uni, les niveaux d’endocannabinoïde anandamide (AEA) et de 2-arachidonoyl glycérol (2-AG) augmentent dans la moelle épinière des rats souffrants d’arthrite d’origine expérimentale. L’arthrite a été provoquée par l’injection d’un produit chimique dans les articulations. Les récepteurs CB1 et CB2 sont impliqués dans le contrôle de la douleur. Les chercheurs ont noté que le contrôle original des réponses des neurones de la moelle épinière par les récepteurs CB(2) épinières suggère que ce système de réception pourrait être important pour moduler la douleur de l’arthrite.  (Source: Sagar DR, et al. Arthritis Rheum. 18 août 2010. [in press])

***Science: maladie d’ Huntington

Les chercheurs de Leuven, Belgique, ont comparé la distribution des récepteurs CB1 de 20 patients souffrants de la maladie d’Huntington et ceux de 14 patients sains. Ils ont observé une diminution importante de la disponibilité des CB1 de la matière grise des patients, même au début de la maladie. Ils ont noté qu’à leur connaissance, c’est la première fois que l’on observe in vivo une modification du système endocannabinoïde dans une maladie neurologique.»  (Source: Van Laere K, et al. J Nucl Med.18 août 2010. [in press])

***Science: syndrome de colite

Les scientifiques du Centre Médical Académique d’ Amsterdam, Pays-Bas, se sont intéressés à la sensibilité rectale de 10 patients présentant un syndrome de colite et 12 volontaires à qui il a été administré un placébo, et deux doses différentes de THC (5 et10 mg) dans un essai en double aveugle. Le THC n’a pas modifié les perceptions rectales de distension comparées au placébo des sujets sains ou des patients. Les chercheurs ont conclu que leurs résultats : «s’inscrivent contre les agonistes CB comme outils diminuant l’hypersensibilité viscérale» chez les patients souffrants du syndrome de colite.  (Source: Klooker TK, et al. Neurogastroenterol Motil. 16 août 2010.  [in press])

***Science: Dégradation de l’anandamide

Selon une recherche menée à l’Université Stony Brook, New York, la cyclooxygenase-2 (COX-2) possède la capacité de détruire l’anandamide (AEA). La COX-2 est connue pour transmettre l’inflammation et contribue à la neurodégénération. L’anandamide est d’abord dégradée par l’acide gras amide hydrolase (FAAH). Les scientifiques ont noté que leurs «résultats situent le COX-2 comme un intermédiaire du métabolisme régional AEA du cerveau de la souris.»  (Source: Glaser S, et al. J Pharmacol Exp Ther. 11 aout 2010 Aug 11. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 22 septembre 2010
——————————————————–

***Congrès 2011

Le prochain congrès de l’IACM qui porte sur l’utilisation des cannabinoïdes en médecine aura lieu à l’Université de Bonn du 8 au 10 septembre 2011, en coopération avec le Workshop Européen sur les cannabinoïdes. Le congrès débutera le jeudi 8 septembre après-midi. Et sera clotûré par le dîner du 10 septembre. Le site web permettant de s’inscrire, de proposer des articles et de consulter le programme préliminaire sera en ligne à partir du mois de novembre 2010. Vous pourrez soumettre vos extraits jusqu’au 31 mai 2011. Le montant de l’inscription est de 240 euros, et de 180 euros pour les étudiants.

* Israël: Le ministre de la Santé accorde cinq autorisations supplémentaires à des médecins pour prescrire du cannabis.

* Science: le cannabis fumé est efficace pour soulager les douleurs chroniques d’origine neuropathique

* Canada: L’extrait de cannabis sativex approuvé pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques

Israël: Le ministre de la Santé accorde cinq autorisations supplémentaires à des médecins pour prescrire du cannabis

Le 5 septembre, le ministre de la Santé a délivré des autorisations à des médecins, affectés à cinq hôpitaux,de pouvoir prescrire du cannabis à des patients souffrant de douleurs chroniques et autres maladies graves. Jusqu’à présent, un seul médecin était autorisé à prescrire du cannabis. Le ministre lance un programme pilote destiné à accroître le nombre de médecins autorisés à prescrire du cannabis. Le ministre estime qu’en 2010, le nombre des permis augmentera de 66%, ce qui permettrait à 5000 patients de bénéficier de ce traitement. Dans le futur, le ministre s’attend à ce que des milliers de patients soient traités avec du cannabis.

La plupart des ordonnances de cannabis sont prescrites à des patients souffrant de douleurs chroniques, ce qui inclut: fibromyalgie, cancer, HIV, désordres neurologiques, sclérose en plaques, asthme, glaucome ainsi que les troubles du stress des vétérans de guerre. Jusqu’à présent, 14 fermes israéliennes disposent d’une autorisation de cultiver du cannabis médicinal, mais seulement 3 sont actuellement opérationnelles. Le ministre a récemment approuvé le versement d’une somme de 360 shekels (environ 75 euros, environ 95 US dollars) destinée à chaque malade en vue de couvrir les dépenses de cannabis. Israël est obligé, par traité, d’établir une agence gouvernementale qui régule la distribution de cannabis médicinal, mais ne l’a pas encore mis en place à ce jour.  (Source: Haaretz du 5 septembre 2010)

Science: le cannabis fumé est efficace pour soulager les douleurs chroniques d’origine neuropathique

A l’Université McGill de Montréal, Canada, une étude a été réalisé portant sur 23 patients souffrant de douleur neuropathique, à la suite d’un traumatisme ou d’un acte chirurgical. Dans un essai clinique croisé, il leur a été administré au hasard des doses de 0, 2.5, 6 et 9.4 pour cent de THC, pendant 14 jours. Les participants, à l’aide d’une pipe, ont inhalé le dosage, 3 fois par jour pendant les cinq premiers jours de chaque cycle, puis n’ontplus eu de traitement pendant les 9 jours suivants. L’intensité de la douleur quotidienne a été mesurée en utilisant une échelle allant de 1 à 10. « Il s’agit du premier essai clinique où les patients ont pu fumer le cannabis chez eux et que leurs réactions ai été observé,» a indiqué le Dr. Mark Ware, principal auteur de l’étude.

Seulement 21 participants sur les 23 ont terminé l’étude. Comparé avec le placébo (5.4 et 6.1), le cannabis le plus concentré a réduit l’intensité de la douleur moyenne quotidienne. Les préparations moins concentrées n’ont pas apporté de soulagement significatif. Les participants qui ont reçu du cannabis contenant 9,4% en THC ont indiqué une tendance à l’endormissement et une amélioration de la qualité de sommeil. Aucune différence d’humeur ou de qualité de vie n’a été observée. Les chercheurs ont conclu qu’«une seule inhalation de 25mg de cannabis contenant 9.4% de Tétrahydrocannabinol, à raison de trois par jour, réduit l’intensité de la douleur, améliore la qualité du sommeil tout en étant bien tolérée.

Pour plus d’informations: – http://www.reuters.com/article/idUS32351+30-Aug-2010+PRN20100830

http://www.winnipegfreepress.com/canada/breakingnews/smoking

L’étude complète est disponible à:http://www.cmaj.ca/cgi/rapidpdf/cmaj.091414v1

(Sources: Reuters du 30 août 2010; Canadian Press du 29 août 2010; Ware MA, Wang T, Shapiro S, Robinson A, Ducruet T, Huynh T, Gamsa A, Bennett GJ, Collet JP. Smoked cannabis for chronic neuropathic pain: a randomized controlled trial. CMAJ. 30

août 2010. [in press])

Canada: L’extrait de cannabis sativex approuvé pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques

Un communiqué de presse du 31 août, émanant de la société GW Pharmaceuticals, le fabricant de sativex (un extrait de cannabis contenant en quantités égales du THC et du CBD), indique que le ministre canadien de la Santé a approuvé l’extrait pour le traitement de la spasticité des patients atteints de sclérose en plaques. Le Canada est le troisième pays après le Royaume-Uni et l’Espagne à autoriser le sativex pour cette affection. «Le sativex est utile comme traitement complémentaire pour le soulagement symptomatique de la spasticité pour les patients adultes atteints de sclérose en plaques qui n’ont pas bien réagi à d’autres thérapies et qui ont montré une amélioration certaine pendant la période d’essai initiale de la thérapie» déclare la compagnie.

De plus, le sativex est maintenant disponible au Canada pour soulager de manière symptomatique les douleurs neuropathiques des patients adultes atteints de sclérose en plaques depuis 2005. Depuis 2007 il est aussi utilisé comme traitement analgésique additionnel pour les patients adultes souffrant de cancers à un stade avancé, etqui se plaignent de douleurs permanentes malgré la prise des fortes doses d’opiacés.

Pour plus d’informations:http://www.gwpharm.com  (Source: Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 31 août 2010)

Nouvelles en bref

***Science: HIV

Lors d’une étude croisée avec placébo menée à l’Université Columbia, New York, 7 patients séropositifs et consommateurs réguliers de cannabis ont reçu du THC (dronabinol). Pendant deux périodes de 16 jours, il leur a été administré soit 10mg de THC, 4 fois par jour, soit un placébo. Le THC a permis d’augmenter le nombre de calories absorbées et d’améliorer la qualité du sommeil durant les 8 premiers jours. Une meilleure humeur due au THC a duré pendant les 16 jours. Les chercheurs ont conclu qu’une tolérance sélective a été observée quant à l’appétit et la qualité du sommeil.

(Source: Bedi G, et coll. Psychopharmacology (Berl). 8 sept 2010. [in press])

***Science: Ecstasy et THC

Des scientifiques de l’Université de Nijmegen, Pays-Bas, se sont intéressés aux différences entre les effets du THC inhalé combiné avec ceux de l’ectasy (MDMA) et les effets de ces deux drogues quand elles sont prises séparément. L’étude a porté sur 16 volontaires en bonne santé. Le THC a été administré par inhalation. La coadministration du THC avec le MDMA a augmenté les effets subjectifs des drogues etla puissance de celles-ci en comparaison de l’ectasy pris seul. Selon les auteurs ceci pourrait expliquer la consommation combinée largement constatée.  (Source: Dumont G, et coll. J Psychopharmacol. 3 sept 2010. [in press])

***Science: appétit

Selon une étude menée à l’Université Fukuoka, Japon, les animaux à qui on donne une nourriture riche en graisses la préfèrent par la suite. Cet effet est transmis par le récepteur CB1. La concentration d’endocannabinoïde 2-Ag a augmenté dans l’ hypothalamus après trois jours de nourriture riche en graisses.  (Source: Higuchi S, et coll. Behav Brain Res. 1 sept 2010. [in press])

***Science: dilatation des artères

Selon une étude menée à l’Université de Madrid, Espagne, le cannabinoïde synthétique méthanandamide provoque la relaxation de l’aorte chez le rat, et cet effet est transmis par les récepteurs CB1 et CB2. Des investigations supplémentaires ont montré que le NO (oxyde nitrique) et les enzymes cytochrome P450 sont impliqués dans la relaxation de cette artère.  (Source: López-Miranda V, et coll. Cardiovasc Drugs Ther. 4 sept 2010. [in press])

***Science: diabètes

Une étude menée au Medical College de Georgie, à Augusta, Etats-Unis, a montré que le cannabidiol (CBD) protège les nerfs de la rétine. Ceci est en partie dû à la prévention de l’accumulation de glutamate par action des enzymes responsables.  (Source: El-Remessy AB, et coll. Mol Vis 2010;16:1487-95.)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 4 octobre 2010
——————————————————–

***Congrès de septembre 2011***

Le prochain congrès de l’IACM qui porte sur l’utilisation des cannabinoïdes en médecine aura lieu à l’Université de Bonn du 8 au 10 septembre 2011, en coopération avec le Workshop Européen sur les cannabinoïdes.

Le congrès débutera le jeudi 8 septembre après-midi. Et sera clôturé par le dîner du 10 septembre. Le site web permettant de s’inscrire, de proposer des articles et de consulter le programme préliminaire sera en ligne à partir du mois de novembre 2010.

Vous pourrez soumettre vos extraits jusqu’au 31 mai 2011. Le montant de l’inscription est de 240 euros, et de 180 euros pour les étudiants.

* Science: Etude clinique sur l’efficacité du cannabidiol pour traiter la phobie sociale clinique

* Science: Etude clinique sur l’efficacité d’unextrait de cannabis dans la dysfonction de la vessie

* Royaume-Uni: nouvelles propositions relatives à l’interdiction du cannabis par un expert britannique

Science: Etude clinique sur l’efficacité du cannabidiol pour traiter la phobie sociale

Une étude clinique a été conduite à la division psychiatrique de l’université de Sao Paolo, Brésil, portant sur 10 patients souffrant de phobie sociale. Lors de la première série d’essais, selon une procédure en double aveugle, il a été administré aux patients, par voie orale, une dose de cannabidiol (CBD) (400 mg) ou un placébo. Lors de la seconde série, la même procédure a été suivie en administrant le cannabidiol à ceux qui n’en avaient pas eu la première fois. Lors de chaque essai, le flux sanguin du cerveau au repos a été analysé avec la méthode SPECT  (Single Photon Emission Computed Tomography).

Par rapport au placébo, le CBD a été associé à une diminution significative de l’anxiété. Le CBD a aussi entraîné une modification du flux sanguin du cerveau. Les chercheurs ont conclu que «ces résultats suggèrent que le CBD réduit l’anxiété dans les cas de SAD [phobie sociale] et que ces effets sont liés à l’activité limbique et paralimbique du cerveau.»   (Source: Crippa JA, Derenusson GN, Ferrari TB, Wichert-Ana L, Duran F, Marti N-Santos RO, Simões MV, Bhattacharyya S, Fusar-Poli P, Atakan Z, Santos Filho A, Freitas-Ferrari MC, McGuire P, Zuardi AW, Busatto G, Hallak JE. Neural basis of anxiolytic effects of cannabidiol (CBD) in generalized social anxiety disorder: a preliminary report. J Psychopharmacol. 9 sept 2010. [in press]

Science: Etude clinique sur l’efficacité de l’extrait de cannabis en cas de dysfonction de la vessie

Dans des hôpitaux belges et anglais, dans une étude en double aveugle versus placébo contrôlé, il a été administré du sativex à135 patients souffrant de sclérose en plaques et de trouble de la vessie ainsi qu’à un autre groupe de sujets. Pendant 8 semaines, il leur a été administré soit un placébo, soit l’extrait de cannabis sativex.

Dans un premier temps, seule une petite différence a été observée: la moyenne quotidienne du nombre d’épisodes d’incontinence des sujets ayant pris le placébo et le sativex a été réduite. Trois des sept points finaux de l’évaluation penchaient significativement en faveur du sativex: il s’agit de la réduction du nombre d’épisodes urinaires nocturnes, l’amélioration de la condition générale de la vessie, la réduction du nombre d’épisodes urinaires quotidiens et l’impression générale de changement des patients. Les auteurs ont conclu que: « bien que, dans un premier temps, les résultats statistiques ne soient pas significativement différents, nous pouvons conclure que le sativex a un impact certain sur la sur- activation de la vessie des patients atteints de  sclérose en plaques, ce qui fournit la preuve d’une amélioration des symptômes associés au dysfonctionnement de la vessie des patients».   (Source: Kavia RBC, De Ridder D, Constantinescu CS, Stott CG, Fowler CJ. Randomized controlled trial of Sativex to treat detrusor overactivity in multiple sclerosis. Mult Scler 9 sept 2010  [in press])

Royaume-Uni: nouvelles propositions relatives à l’interdiction du cannabis par un expert britannique

Pendant le Congrès British Science, qui s’est tenu du 14 au 19 nseptembre 2010, le Dr. Roger Pertwee, Professeur de Neuropharmacologie à l’Université d’ Aberdeen, a suggéré des modifications de la loi sur le cannabis. «Nous devons discuter de son usage récréatif,» a-t-il dit. «Actuellement, le cannabis est entre les mains de délinquants, et je pense que cela est tout à fait insensé. Nous avons le droit de consommer de l’alcool. Si on utilise raisonnablement le cannabis, je ne pense pas que ce soit un produit plus dangereux que l’alcool.»

Le Professeur Pertwee, expert émérite sur le cannabis et les cannabinoïdes depuis 40 ans, est un ancien président de la Société Internationale de la Recherche sur les Cannabinoïdes, et un ancien président de l’Association Internationale du Cannabis Médical. Il a indiqué qu’un groupe de pharmacologues experts, de juristes et de policiers, entre autres, devrait être constitué pour clore ce débat. «Je désire que soient pris en compte les facteurs éthiques, légaux et économiques. Nous avons besoin d’une autre solution. Nous devons éviter que les jeunes en consomment; peut-être, instaurer un âge minimum (21 ans). Son obtention pourrait être soumise à une autorisation donnée si sa consommation est sans danger. Nous avons des permis de conduire, alors pourquoi pas des permis de consommer du cannabis? Le Professeur David Nutt, ancien président de l’Advisory Council on the Misuse of Drugs, est intervenu en disant: « je salue cette tentative de cet expert sur le cannabis, qui tente de rationaliser le débat en y introduisant sa dimension légale.»

Pour plus d’informations:

http://www.britishscienceassociation.org/web/news/FestivalNews/_Rethinkingcannabis.htm

– http://www.guardian.co.uk/science/2010/sep/14/cannabis-licence-legalisation-pertwee

(Sources: British Science Association, The Guardian du 14 septembre 2010)

Nouvelles en bref

*** Science: douleur

Des chercheurs de l’Université du Texas se sont intéressés aux effets du THC (dronabinol) sur les douleurs neuropathiques de 7 patients atteints de lésion de la moelle épinière au travers d’une étude croisée en double aveugle. Le THC a été comparé avec la diphenhydramine comme contrôle actif. Les 2 médications ont entraîné les mêmes résultats sur la douleur. Les auteurs ont conclu :«qu’en moyenne, le dronabinol n’est pas plus efficace que la diphenhydramine sur le soulagement de la douleur.»  (Source: Rintala DH, et al. Am J Phys Med Rehabil 2010;89(10):840-8.)

***Autriche: conférence

Du 29 au 31 octobre 2010, la première Conference autichienne sur le cannabis médicinal aura lieu pendant l’exposition de chanvre Cultiva. Kurt Blaas, Sinisa Katanic, Marco van de Velde, Alfred Springer, Kathrin Höner Snoeken, Lutz Musner, Birgit Kraft, Lorenzo Nissen, Alexandra Dolezalova, Bernd Fiebich, Gabriela Hammel, René Kurz, Jörg Fachner, Rudolf Brenneisen, Christian Rätsch, Peter Rausch et William Courtney seront les intervenants.

Pour plus d’informations: – http://www.cultiva.at.  (Source: Press release of 16 September 2010 by Cultiva)

***États unis: Michigan

Le 21septembre, les représentants du Department of Community Health du Michigan, ont indiqué que le nombre de demandeurs d’autorisation de cannabis pour usage médical était en forte hausse. Ils ont reçu 56,513demandes pendant les 19 derniers mois, incluant les demandes de renouvellement et les nouvelles demandes.. La loi prévoit de fournir une réponse aux demandes dans les quinze jours.

Le département dla santé croule sous les demandes et permet aux demandeurs qui ont attendu une réponse pendant 20 jours au moins de fournir une copie de leur demande aux agents du maintien de l’ordre.  (Source: Detroit Free Press du 22 septembre 2010)

***États unis: Californie

Le 21 septembre, une coalition de partisans pour l’utilisation médical du cannabis s’est manifestée à propos de l’initiative d’un scrutin destiné à légaliser le cannabis récréatif et à le taxer. La Proposition 19 ferait, par mégarde, pâtir les patients les plus vulnérables en permettant aux instances gouvernementales locales d’interdire l’achat et la vente de cannabis dans leurs villes, ont indiqué les membres de l’association California Cannabis. En revanche, les partisans de la Proposition 19 ont dit explicitement vouloir protéger les droits des patients et vouloir leur fournir un accès facilité en créant un cadre légal clairement défini visant à contrôler la culture, la distribution et la vente.  (Source: Associated Press du 21 septembre 2010)

***Espagne: appel à la légalisation

Dans le journal le plus important du pays, El Paìs, l’ancien haut-commissaire aux drogues Araceli Manjon-Cabeza, s’est exprimé en faveur de la fin de la prohibition du cannabis. Son appel appuyant la légalisation arrive une semaine après que l’ancien premier ministre Felipe González soit intervenu en faveur de la légalisation. «La prohibition aux États-Unis, instaurée au début du 20e siècle et imposée au reste du monde, a échoué» écrit Manjon-Cabeza.«Nombreuses sont les applications et les raisons de santé publique qui vont dans le sens de la légalisation.»  (Source: El País du 22 septembre 2010)

***Science: douleur

Des scientifiques de l’Université de Clermont-Ferrand, France, ont démontré que le récepteur vanilloïde-1 est impliqué dans les effets du soulagement de la douleur du paracétamol.  (Source: Mallet C, et al. PLoS One 2010;5(9). pii: e12748.)

***Science: douleur

Une étude menée à l’Université de Californie, États-Unis, a montré qu’un inhibiteur de la dégradation de l’anandamide réduit la douleur, dans le modèle animal de la blessure du nerf périphérique et de l’inflammation. Cet effet a été médié par l’activation des récepteurs périphériques CB1.  (Source: Clapper JR, et al. Nat Neurosci. 19 sept 2010. [in press])

***Science: douleur

Une étude menée à l’Université Commonwealth de Richmond,Virginia, États-Unis, a montré que l’agoniste sélectif (O-3223) du récepteur CB2 réduit la douleur et l’inflammation sur plusieurs modèles animaux sans causer d’effets comportementaux typiques de l’activation du récepteur CB1.

(Source: Kinsey SG, et al. Neuropharmacology.14 sept 2010. [in press])

***Science: THC et nabilone

Une étude a été menée à l’Université de Kentucky, États-Unis, sur 6 consommateurs de cannabis à qui il a été administré des doses différentes de nabilone (1, 2, 3, et 5 mg) et de THC (5, 10, 20, et 30 mg). Le THC et la nabilone causent des effets comportementaux similaires. Les auteurs ont noté que ce chevauchement d’effets est «probablement du au mécanisme partagé comme les agonistes des récepteurs CB1.»  (Source: Lile JA, et al. Clin Neuropharmacol. 6 sept 2010. [in press])

***Science: endométriose

Des chercheurs de l’Université de l’État de Floride, à Tallahassee, États-Unis, se sont intéressés à l’implication du système endocannabinoïde et de la douleur associée avec l’endométriose. Dans le modèle animal (rat), ils ont observé que les agonistes aux récepteurs CB1 décroissaient, alors que les antagonistes à ces mêmes récepteurs croissaient dans l’hyperalgésie associée à l’endométriose. Ils suggèrent que ces observations fournissent «une nouvelle approche pour le développement de nouveaux traitements.» L’endométriose est une condition médicale de la femme dans laquelle des cellules comparables à l’endomètre apparaissent en dehors de la cavité utérine.

(Source: Dmitrieva N, et al. Pain. 10sept 2010.[in press])

***Science: moelle épinière

Selon une étude menée au Centre Médical de Beth Israel Deaconess, États-Unis, les endocannabinoïdes sont présents dans la moelle épinière et jouent un rôle dans l’interaction des tiges de cellules du sang et de l’environnement de la moelle épinière

(Source: Jiang S, et al. J Biol Chem. 7 sept 2010. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 14 octobre 2010
——————————————————–

* Luxembourg: le Président de l’UFCM poursuivi pour avoir prescrit du cannabis

* Etats-Unis: la Californie réduit les peines pour possession de cannabis

* Etats-Unis: Sévérité de la Loi sur l’usage médical du cannabis au New Jersey

Luxembourg: le Président de l’UFCM poursuivi pour avoir prescrit de cannabis

A la suite d’une interview télévisée sur la prescription de cannabis aux patients luxembourgeois, le Dr. Jean Colombera, médecin et membre du Parlement du Luxembourg, a été saisie et mis en examen pour violation de la loi sur les narcotiques. Le Dr. Colombera est le président de l’Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine. Depuis 18 mois, il prescrit du cannabis (Bedrocan, Bediol) à certains de ses patients. Celui-ci est délivré par des pharmacies des Pays-Bas. Cette conduite importune le ministre de la Santé du Luxembourg.

Le Dr. Colombera a indiqué vouloir mettre au grand jour son action et clarifier la situation. Il est maintenant accusé d’avoir prescrit et importé des substances illégales et d’en avoir prescrit des quantités trop importantes. Il est désormais interdit de prescription, ce qui met ses patients dans une situation difficile voire désespérée.

Pour plus d’informations:- http://www.ufcmed.org  (Sources: communication personnelle du Dr. Colombera du 8 octobre 2010, communications de l’ UFCM)

Etats-Unis: la Californie réduit les peines pour possession de cannabis

Le Gouverneur de la Californie, Arnold Schwarzenegger, a signé un projet de loi réduisant les pénalités en cas de possession de cannabis. Il est indiqué que cette mesure ménagerait les ressources limitées des cours de justice. Schwarzenegger, qui s’oppose à un référendum qui légaliserait l’usage récréatif du cannabis, a signé ce projet le 30 septembre. A partir du 1er janvier 2011, la loi reclassifie la possession maximale d’une once (environ 28 grammes) de cannabis de délit en simple infraction dont les contrevenants seraient passibles d’aucune condamnation, mais d’une simple amande pouvant aller jusqu’à 100 US dollars.  «Nonobstant mon opposition à la Proposition 19, je signe cependant cette mesure car la possession de moins d’une once de marijuana reste une infraction.» Il a poursuivi en indiquant «qu’en ces temps de coupes budgétaires drastiques, les procureurs, le parquet, et les agents du maintien de l’ordre ne peuvent pas dépenser leurs ressources limitées à un délit dont la peine n’est pas supérieure à une contravention.»

Pour plus d’informations: – http://www.upi.com/Top_News/US/2010/10/01/Calif-reduces-pot-possession-penalty/UPI-91031285989899/

(Source: UPI du 1 octobre 2010)

Etats-Unis: Sévérité de la Loi sur l’usage médical du cannabis au New Jersey

En janvier 2010, l’ancien gouverneur Jon Corzine a signé la loi qui autorise l’usage médical du cannabis dans le New Jersey. Ainsi, cet état devient le 14e état à permettre aux patients d’avoir accès à ce produit. Cependant, bénéficier de ce programme de cannabis médical sera difficile: les patients doivent souffrir d’une des 9 maladies répertoriées, être suivis par un médecin depuis plus d’un an, l’avoir consulté au moins quatre fois, et attester que les thérapies conventionnelles ne les ont pas soulagés.

Une fois que les patients ont passé l’examen approfondi d’un comité d’experts nommés par l’Etat, ils peuvent soit se fournir auprès d’un des quatre dispensaires, soit se faire livrer à leur domicile, comme l’a indiqué le Département de la Santé et des Personnes âgées le 6 octobre. Il a indiqué que ces modalités seraient les plus restrictive du pays. Les patients ne pourront pas obtenir de cannabis avant l’été 2011. Le Département de la Santé sélectionnera deux producteurs qui fourniront les 4 dispensaires à but non lucratif.  (Source: Star-Ledger du 6 octobre 2010)

 Nouvelles en bref : 

***Etats-Unis: Colorado

Le Colorado voudrait installer un système de tracé des achats de cannabis médicinal afin de dissuader les achats en grande quantité, et donc la revente sur le marché noir. Les patients et les partisans de l’usage médical du cannabis ont peur d’être harcelés alors que des caméras vidéo enregistrent la vente de chaque once de cannabis dans cet Etat. Les autorités envisagent aussi un système d’empreintes digitales des patients autorisés, et d’avoir l’œil sur le cannabis grâce à des systèmes de radiofréquence.  (Source: Associated Press du 29 septembre 2010)

***Etats-Unis: Nouveau-Mexique

Le programme sur le cannabis médicinal du Nouveau-Mexique comprend 2500 patients autorisés et 11 producteurs certifiés. Le coût annuel de ce programme est estimé entre 700 et 800 000 US dollars (environ 500 à 570000 €).  (Source: Santa Fe New Mexican du 30 septembre 2010)

***Science: maladie d’Alzheimer

A l’Institut de Neurocience, Irlande, des scientifiques se sont intéressés aux effets des endocannabinoïdes dans la pathologie de la maladie d’Alzheimer. Cette maladie entraîne la production de l’amyloïde bêta, qui cause la mort de cellules nerveuses. Les chercheurs ont démontré que le système endocannabinoïde peut stabiliser les lysosomes, composants internes aux cellules, contre la toxicité de l’amyloïde bêta. Ils ont noté que «la stabilisation des lysosomes avec les endocannabinoïdes peut représenter un nouveau mécanisme par lequel les modulateurs lipides confèrent une neuroprotection.»  (Source: Noonan J, et al. J Biol Chem. 5 octobre 2010. [in press])

***Science: douleur

Selon une étude menée sur le modèle animal, à l’Université du Wisconsin, Etats-Unis, les récepteurs CB2 jouent un rôle dans la modulation de la douleur du traumatisme médullaire. Les chercheurs ont conclu que:«l’activation sélective du récepteur CB2 pourrait conduire à des effets analgésiques de la douleur neuropathique, en évitant les effets psychotropes pour les patients atteints de traumatisme médullaire (SCI [spinal cord injury).»  (Source: Ahmed MM, et coll. Spine J. 30 sept.2010.  [in press])

***Science: Dyskinésie

Une étude menée sur le modèle animal de la maladie de Parkinson, à l’Université d’Irlande, Galway, a montré que le blocage des récepteurs CB2 pouvait démasquer les mouvements involontaires ab-normaux induits par la lévodopa, et que «ces résultats suggèrent que les endocannabinoïdes pourraient conférer une protection contre le développement de la dyskinésie induite par la lévodopa.» La lévodopa est un médicament pour le traitement de la maladie de Parkinson, qui peut provoquer des troubles de l’activité motrice. (Source: Walsh S, et coll. Brain Res. 29 sept 2010. [in press])

***Science: Cannabidiol

Une étude menée sur 134 consommateurs de cannabis à l’University College de Londres, Royaume-Uni, a montré que la mémoire des consommateurs qui fument du cannabis à haute teneur en CBD est moins affectée que ceux qui fument un cannabis dont la teneur en CBD est moindre. Les chercheurs ont conclu que:«les effets antagonistes du cannabidiol du récepteur CB1 sont probablement responsables pour son profil dans le cannabis fumé, en atténuant les effets du THC sur la détérioration de la mémoire.»  (Source: Morgan CJ, et al. Br J Psychiatry 2010;197(4):285-90.)

***Science: Athérosclérose

Selon une recherche menée sur le modèle animal à l’Université de Xi’an, Chine, le cannabinoïde synthétique WIN55,212-2 réduit le développement de l’athérosclérose de l’aorte. Cet effet a été transmis par le récepteur CB2 et est basé sur les effets anti-inflammatoires du cannabinoïde.  (Source: Zhao Y, et al. Eur J Pharmacol. 21 sept 2010 Sep 21. [in press])

***Science: goût sucré

Selon une recherche sur le modèle animal, menée à l’Université Kuyushu, Japon, la leptine et les endocannabinoïdes anandamide et 2-AG (2-arachidonoyl glycérol) ont des effets contraires sur la réponse au sucré. La leptine est connue pour réduire l’appétit et la perception des goûts sucrés, alors que les endocannabinoïdes ont un effet opposé.  (Source: Niki M, et coll. Results Probl Cell Differ. 2010;52:101-14.)

***Science: Coûts de la prohibition

Selon un rapport de l’Institut Cato, Etats-Unis, la légalisation des drogues devrait faire économiser environ 41,3 milliards de dollars (environ 30 milliards d’Euros) par an en dépenses gouvernementales pour l’application de la prohibition. 25,7 milliards de dollars pourraient revenir aux gouvernements locaux et 16,6 milliards à l’Etat fédéral. «La légalisation du cannabis pourrait rapporter 8,7 milliards de US dollars par an (environ 6,2 milliard d’€uros) en réduisant les dépenses relatives à l’application de la loi et en augmentant les taxes.   (Source: http://www.cato.org)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 14 novembre 2010
——————————————————–

*** Célébration du 80e anniversaire du Prof. Raphael Mechoulam

Il y a quarante-cinq ans, à l’Institut des Sciences de Jérusalem, Israël, le Professeur Raphael Mechoulam et son ami le Professeur Yehiel Gaoni ont isolé la structure du composé du cannabis, le delta-9-tétrahydrocannabinol (dronabinol).

Depuis cette découverte, le Professeur Mechoulam est un expert réputé dans la recherche sur le cannabis et les cannabinoïdes. Toute la communauté scientifique a été heureuse de célébrer son anniversaire (né à Sofia, Bulgarie, le 5 novembre 1930) pendant le congrès « Cannabinoïdes en biologie et médecine » qui s’est tenu à Jérusalem du 31 octobre au 4 novembre dernier. Le conseil d’administration de l’IACM, et tous les membres lui souhaitent, ainsi qu’à sa famille, le meilleur pour la poursuite fructueuse de ses recherches.

* Science/ Royaume-Uni: dans la revue scientifique Lancet, des experts en matière de drogue indiquent que l’alcool est plus dangereux que l’héroïne, le cannabis et d’autres drogues illégales

* Science: efficacité de l’extrait de cannabis dans la prévention des nausées et des vomissements induits par la chimiothérapie

* Israël: très prochainement, le cannabis en pharmacies

* Science/ Royaume-Uni: dans la revue scientifique Lancet, des experts en matière de drogue indiquent que l’alcool est plus dangereux que l’héroïne, le cannabis et d’autres drogues illégales

Le 1er novembre, des scientifiques britanniques ont déclaré que l’alcool, quand les dommages combinés et collatéraux sur le consommateur sont évalués, est plus dangereux que l’héroïne. Lors de la présentation d’une nouvelle échelle des dommages induits par les drogues, qui évalue les dommages sur le consommateur et son entourage, les scientifiques ont indiqué que l’alcool est la substance la plus dangereuse, et presque trois fois aussi nocif que la cocaïne ou le tabac. Selon cette échelle élaborée par une équipe de scientifiques, incluant le Comité scientifique indépendant de Grande-Bretagne sur les drogues (ISCD) et un conseiller expert du Centre Européen sur les Drogues et l’Addiction aux Drogues (EMCDDA), l’héroïne et la cocaïne sont en deuxième et troisième positions.

Le Professeur David Nutt, Président de l’ISCD, dont le travail a été publié dans la revue médicale Lancet, a noté que ces résultats indiquent qu’ « une campagne ciblée sur les ravages de l’alcool est nécessaire dans la stratégie de Santé Publique. » Il a aussi indiqué que ces résultats montraient que la classification actuelle des drogues était peu liée à leurs dommages respectifs. Les drogues étaient mesurées sur une échelle de zéro à cent pour la plus nocive. Les scientifiques ont déclaré l’alcool la substance la plus nocive avec un score de 72, suivi par l’héroïne (55), le crack (54). D’autres drogues ont aussi été évaluées : la cocaïne (27), le tabac (26), les amphétamines ou le speed (23), le cannabis (20), les benzodiazépines telles que le Valium (15), l’ectasie (9) et les stéroïdes anabolisants (9), le LSD (7) et les champignons magiques (5). Pour plus d’informations : http://www.reuters.com/article/idUSTRE6A000O20101101  (Sources: Reuters du 1er novembre 2010; Nutt DJ, King LA, Phillips LD; on behalf of the Independent Scientific Committee on Drugs. Drug harms in the UK: a multicriteria decision analysis. Lancet. 2010 Oct 29. [in press])

Science: efficacité de l’extrait de cannabis dans la prévention des nausées et des vomissements induits par la chimiothérapie

Différents instituts scientifiques espagnols ont participé à une étude clinique en double aveugle, croisée avec placébo et contrôlée, sur l’extrait de cannabis Sativex dans le traitement des nausées et des vomissements induits par différentes formes de chimiothérapie. Le Sativex contient pratiquement les mêmes teneurs en THC (dronabinol) et en CBD (cannabidiol). Il a été distribué au hasard aux patients qui souffraient de nausées, malgré un traitement standard anti vomitif, du cannabis ou un placébo, pendant les cinq jours suivants la fin de la chimiothérapie, en plus du traitement habituel anti vomitif. La proportion de patients ayant réagi partiellement ou totalement a constitué le point final de l’analyse.

Sept patients ont pris le placébo, et neuf du Sativex. Un des patients issus du groupe Sativex s’est retiré de l’étude suite à des effets secondaires. Une proportion plus importante des patients issus du groupe Sativex a fourni une réponse complète pendant la période d’observation (71.4 pour cent) par rapport au groupe placébo (22.2 pour cent). L’incidence des effets secondaires indésirables a été supérieure sur le groupe Sativex : 86 % contre 67 %. Aucun effet secondaire important n’a été mentionné. La dose moyenne administrée était de 4.8 pulvérisations, soit 12mg de THC pour le groupe Sativex. Les auteurs ont conclu que « le Sativex administré en complément du traitement standard anti vomitif a été bien toléré et a amené une amélioration de la condition » quant aux nausées et aux vomissements.  (Source: Duran M, Pérez E, Abanades S, Vidal X, Saura C, Majem M, Arriola E, Rabanal M, Pastor A, Farré M, Rams N, Laporte JR, Capellà D. Preliminary efficacy and safety of an oromucosal standardized cannabis extract in chemotherapy-induced nausea and vomiting. Br J Clin Pharmacol 2010;70(5):656-63.)

Israël: très prochainement, le cannabis en pharmacies

Selon un bulletin de l’ambassade d’Israël en Allemagne, un comité ministériel sur la santé pour l’usage médical du cannabis a recommandé, le 3 novembre dernier, d’inclure cette substance dans la liste des médicaments. D’ici six mois, le cannabis devrait être disponible dans les pharmacies d’Israël. A la suite des recommandations du président du comité, le docteur Yehuda Baruch, un comité interministériel sera formé afin de clarifier toute une série de questions relatives à ce sujet.

Baruch a indiqué que le cannabis est utile dans les thérapies de la douleur, dans le cas de certaines maladies telles que la sclérose en plaques, et qu’il contribue à la suppression des nausées dans les traitements chimiothérapies des cancers. En septembre 2010, le ministère de la Santé a autorisé cinq médecins supplémentaires à prescrire du cannabis, alors que jusqu’à présent un seul (le Dr. Baruch) était habilité à le faire. Le ministère estime qu’en 2010, l’accroissement des permis sera de l’ordre de 66%, ce qui permettrait à 5000 patients d’être traités. Dans le futur, le ministère s’attend à ce que des dizaines de milliers de patients soient traités avec du cannabis.

Pour plus d’informations : – http://nlarchiv.israel.de/index2.htm

(Source: Newsletter of the Israelian embassy in Germany du 4 novembre 2010)

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: Californie

Le 2 novembre, les électeurs de Californie ont décidé de ne pas légaliser le cannabis. L’initiative californienne, qui aurait permis a toute personne âgée de plus de 21 ans de posséder et de cultiver de petites quantités de cannabis, a été rejetée par 54% des votes contre 46%. (Source: Associated Press du 3 novembre 2010)

***Etats-Unis: Dakota du Sud et Oregon

Dans le Dakota du Sud, les électeurs ont rejeté pour la seconde fois une mesure sur l’usage médical du cannabis, un premier pas qui a déjà été franchi par la Californie en 1996, et puis par 13 autres Etats. Les électeurs de l’Oregon ont refusé d’étendre leur programme médical de cannabis et de créer un réseau de dispensaires à but non lucratif et approuvés par l’Etat.  (Source: Associated Press du 3 novembre 2010)

***Nouvelle Zélande: Sativex

Comme au Royaume-Uni, en Espagne, et au Canada, le Sativex est maintenant approuvé pour le traitement de la spasticité de la sclérose en plaques.  (Source: communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 3 novembre 2010)

***Science: VIH

Selon une recherche sur les rhésus des macaques, menée au Centre Scientifique de la Santé de l’Université d’Etat de Louisiane à la Nouvelle-Orléans, Etats-Unis, l’administration de THC pourrait réduire la progression du modèle HIV. Les singes ont été infectés par le virus SI, qui est l’équivalent du virus HI chez les hommes. L’administration du THC a commencé 30 jours avant l’infection. L’administration de THC a diminué la mortalité première, ce qui a été associé avec une charge virale diminuée et sans réduction de la masse corporelle. Les auteurs supposent que « les niveaux réduits de SIV, le mainien de la masse corporelle et l’atténuation de l’inflammation sont probablement des mécanismes de modulation transmis par le THC et justifient la poursuite de recherches complémentaires. »  (Source: Molina PE, et coll. AIDS Res Hum Retroviruses. 28 septembre 2010. [in press])

***Science: Allergie

Selon une étude menée à l’Université de Médecine de Taipei, Taiwan, l’administration de cannabidiol (CBD) a réduit, chez des souris, les réactions d’hypersensibilité retardées d’une protéine (ovalbumine). Les scientifiques ont observé que le CBD modifie les réactions d’hypersensibilité retardée en supprimant l’infiltration et l’activité fonctionnelle de certaines cellules immunes (cellules T et macrophages) de la région inflammée. Ces résultats suggérent « un potentiel thérapeutique pour le CBD dans le traitement de l’hypersensibilité de type IV », un certain type de réaction allergique.  (Source: Liu DZ, et coll. Acta Pharmacol Sin. 1er novembre 2010. [in press])

***Science: épilepsie

Un groupe de chercheurs de l’Université du Commonwealth à Richmond, Virginie, s’est intéressé aux effets du paracétamol dans une expérimentation sur les cellules nerveuses des décharges épileptiformes. Le paracétamol a bloqué l’activité similaire à l’épilepsie, un effet bloqué par un antagoniste du récepteur CB1. Les chercheurs ont conclu que « Le paracétamol transmet ses effets anticonvulsivants à travers les récepteurs CB1. »  (Source: Deshpande LS, Delorenzo RJ. Neuroreport. 28 octobre 2010. [in press])

***Science: graines de chanvre

Des chercheurs du Département des Sciences de la Nutrition de l’Université de Toronto, Canada, se sont intéressés à la composition et à la qualité des protéines contenues dans les graines de chanvre. Ils ont conclu que les données indiquent que ces protéines ont une digestibilité égale ou supérieure à certaines graines, noix, et légumineuses.  (Source: House JD, et al. J Agric Food Chem. 26 oct 2010. [in press]).

***Science: maladie de Parkinson

Selon une étude menée à l’Université d’Exeter et Plymouth, Royaume-Uni, le THC et le cannabidiol (CBD) sont neuroprotecteurs dans la culture cellulaire humaine de la maladie de Parkinson.  (Source: Carroll Ce et coll. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2010;81(11):e60.)

***Science: dyskinésie et maladie de Parkinson

Selon une étude menée à l’Institut de Recherche de Toronto Western, Canada, l’inhibition de l’acide gras amide hydrolase (FAAH) inhibe l’hyperactivité similaire à la dyskinésie, chez le singe atteint de Parkinson. Le FAAH est responsable de la dégradation de l’endocannabinoïde anandamide. L’inhibition du FAAH accroît la concentration de l’endocannabinoïde. Le traitement de la maladie de Parkinson par le L-DOPA est souvent associé à des effets secondaires, incluant une diskynésie, désordre du mouvement difficile à traiter.  (Source: Johnston TH, et coll. J Pharmacol Exp Ther. 25 octobre 2010. [in press])

——————————————————–
IACM-Bulletin du 29 novembre 2010
——————————————————–

Le 21 novembre 2010, un nouvel article intitulé “l´usage du dronabinol (delta-9-THC) dans un cas d´autisme : étude de cas d´un enfant autiste » par René Kurz et Kurt Blaas, Vienne (Autriche), a été publié dans le journal en ligne de l´IACM.

– http://www cannabis-med.org => English => Journal => CANNABINOIDS

* Etats-Unis: l´Arizona devient le 15e Etat à légaliser l´usage médical du cannabis

* Suède : un premier patient autorisé à utiliser du THC (dronabinol)

* Science: la pharmacocinétique du dronabinol oral isolé (dans le Marinol) est identique au dronabinol sublingual de l´extrait de cannabis (Sativex)

* Europe: L´association allemande ACM cherche des partenaires européens pour organiser une initiative européenne en faveur de l´usage médical du cannabis

Etats-Unis: l´Arizona devient le 15e Etat à légaliser l´usage médical du cannabis

Le 2 novembre dernier, les électeurs de l´Arizona ont approuvé, à quelques voix près, l´usage médical du cannabis pour les patients souffrant de maladies chroniques ou débilitantes. Cette décision fait de l´Arizona le 15e Etat à autoriser l´usage thérapeutique du cannabis. La Californie a été le premier en 1996 et suivirent ensuite 13 autres Etats (l´Alaska, le Colorado, Hawaii, le Maine, le Michigan, le Montana, le Nevada, le New Jersey, le Nouveau-Mexique, l´Oregon, Rhode Island, le Vermont, et Washington) et Washington D.C.  (District de Columbia). Le décompte des voix a montré un écart de 4341 voix sur 1,67 million de votes. Les électeurs de l´Arizona avaient déjà, à une large majorité, approuvé une loi sur le cannabis à usage médical en 1996, puis de nouveau en 1998. Néanmoins, ces changements étaient restés sans application suite à des problèmes de formulation.

Désormais, la loi permettra, aux patients atteints de maladies telles que les cancers, le VIH, l´hépatite C et toute maladie chronique ou débilitante, de faire pousser ou d´acheter un maximum de 2,5 onces (70 grammes) de cannabis toutes les 2 semaines. Les patients devront obtenir une ordonnance de leur médecin et être enregistrés au Département de la Santé de l´Arizona. La loi autorise un maximum de 124 dispensaires dans l´Etat. A partir du 29 novembre, il faudra attendre 120 jours avant que celle-ci soit active.  (Sources: New York Times du 15 novembre 2010, Associated Press du 14 novembre 2010)

Suède : Un premier patient autorisé à utiliser du THC (dronabinol)

Joakim Hedström est le premier citoyen suédois à être autorisé à utiliser du THC (dronabinol) pour le traitement de son Trouble Déficit de L´Attention / Hyperactivité (TDAH). Ce produit lui a été prescrit par un médecin allemand et il l´a lui-même importé en Suède. Sur son site web, il indique qu´il a passé cinq ans à s´intéresser aux expériences positives des personnes prenant du cannabis pour combattre les symptômes de l´hyperactivité (TDAH). «Je me suis adressé à des politiciens, à des médecins, et à des scientifiques en expliquant les bénéfices que ce produit pourrait m´apporter, alors que les 20 autres prescriptions que j’ai essayées se sont révélées inefficaces. »

En juin dernier, il s´est rendu en Allemagne pour consulter un médecin qui lui a prescrit du dronabinol. A son retour en Suède, il a déclaré ce médicament, et a été interrogé par un officier des douanes suédoises, puis par la police. Les charges d´importation de narcotiques illégaux ont été abandonnées. Le procureur a indiqué : «que compte tenu des preuves, il ne trouvait pas de raison objective de l´inculper et de le condamner. » C´est ainsi que deux jours plus tard, la police a remis à Monsieur Hedström son paquet contenant du dronabinol.

Pour plus d´information: – http://kol14.com/slaggtippen/legally-imported-cannabis-medicine/  (Source: communication personnelle de Joakim Hedström du 16 novembre 2010)

Science: la pharmacocinétique du dronabinol oral isolé (dans le Marinol) est identique au dronabinol sublingual de l´extrait de cannabis Sativex

Des scientifiques de l´Institut National de l´Abus des Drogues de Baltimore, Etats-Unis, se sont intéressés à la pharmacocinétique du dronabinol synthétique oral (Marinol) en le comparant au dronabinol issu du sativex, un extrait de cannabis administré en spray dans la bouche. Des fumeurs de cannabis ont été intégrés à l´étude contrôlée en double aveugle. Les participants ont reçu 5 et 15 mg de THC oral synthétique, des doses faibles (5.4 mg THC et 5.0 mg CBD) et des doses fortes (16.2 mg THC et 15.0 mg CBD) de Sativex, et un placébo lors des 5 sessions. Le CBD, le THC et les métabolites du THC ont été mesurés dans le plasma.

Neuf des fumeurs de cannabis ont complété les 5 sessions. Il n´a pas été noté de différence significative entre les concentrations maximums de dronabinol du plasma, du temps écoulé pour arriver à une concentration maximum ou de la biodisponibilité entre le THC oral et le sativex. Les auteurs ont conclu que « ces données suggèrent que les modulations des effets du THC par le CBD ne sont pas dues à l´interaction pharmacocinétique à ces doses thérapeutiques. »   (Source: Karschner EL, Darwin WD, Goodwin RS, Wright S, Huestis MA. Plasma Cannabinoid Pharmacokinetics following Controlled Oral {Delta}9-Tetrahydrocannabinol and Oromucosal Cannabis Extract Administration. Clin Chem. 15 novembre 2010. [in press])

Europe: L´association allemande ACM cherche des partenaires européens pour organiser une initiative européenne pour l´usage médical du cannabis

L´Initiative Européenne des Citoyens est une innovation majeure du traité de Lisbonne ; elle est destinée à améliorer la participation du public au sein des décisions de l´Union Européenne (EU). L´initiative permet à un million de citoyens européens d´interpeller directement la Commission Européenne pour introduire une initiative de leur intérêt et du ressort de la compétence de l´Union. Les dispositions particulières, les conditions et la procédure de l´initiative des citoyens seront déterminées par une nouvelle règle de l´EU. La Commission Européenne a adopté un avant-projet à l´initiative des citoyens en mars 2010, qui sera discuté par le Conseil et le Parlement Européen jusqu´à la fin de l´année. Le vote final en session plénière aura lieu le 13 décembre.

On ne sait pas encore si cette nouvelle disposition sera facilement utilisable pour les citoyens européens. Néanmoins, l´association allemande ACM recherche des partenaires européens pour mettre sur pied une initiative pour défendre les usages médicaux du cannabis, une fois que la réglementation finale adoptée, afin que cette question soit abordée à un niveau européen. L´avant-projet indique qu´un quorum de citoyens issus d´au moins 9 pays de l´Union est nécessaire pour que l´initiative puisse être prise en compte.

Nouvelles en bref

***Pays-Bas : restrictions sur la vente de cannabis

Le 17 novembre, le gouvernement néerlandais a indiqué qu´il voulait interdire aux touristes d´acheter du cannabis dans les coffee-shops où ce produit est légalement en vente. Les Pays-Bas disposent de la plus libérale des lois sur les drogues douces, et les coffee-shops constituent une attraction touristique qui attire de nombreux touristes européens, à Amsterdam et dans les villes limitrophes de la Belgique et de l´Allemagne. Le nouveau gouvernement en place depuis un mois, a indiqué qu´il voulait limiter la vente de cannabis aux seuls résidents du pays.  (Source: Reuters du 17 novembre 2010)

***Royaume-Uni : registre du cannabis médicinal

Au Royaume-Uni, un groupe a été créé, le British Medicinal Cannabis Register (Registre du Cannabis Médicinal Britannique) dont l´objectif est de créer une base de données d´informations factuelles détaillant le nombre de personnes qui utilisent du cannabis de façon thérapeutique, pour quelles maladies et de quelle manière. Ce groupe établit des statistiques à partir de ses données transmissibles aux médecins scientifiques, chercheurs et autres. Pour plus d´information : – www. bmcr.org.uk   (Source: British Medicinal Cannabis Register)

***Science: colite

Des scientifiques du Snyder Institute of Infection, Immunity and Inflammation, à Alberta, Canada, se sont intéressés aux effets du cannabinoïde atypique O-1602 dans le cas de la colite induite chez la souris. On pense que le O-1602 lie le récepteur cannabinoïde putatif GPR55. Les chercheurs ont démontré l´effet protecteur de l´O-1602 contre la colite expérimentale induite et l´inhibition du recrutement neutrophile, indépendamment des récepteurs CB1, CB2, et GPR55. (Source: Schicho R, et al. Inflamm Bowel Dis. 15 novembre 2010. [in press])

***Science: douleurs neuropathiques

Les inhibiteurs du cyclo-oxygénase-2, tels que le parécoxib et le valécoxib, sont utilisés dans le traitement de la douleur. Des scientifiques de l´Université Magdebourg, Allemagne, ont démontré que les effets analgésiques de ces 2 substances et de leurs métabolites chez le rat «peuvent être partiellement expliqués par une interaction directe avec les récepteurs CB1. »  (Source: Schröder H, et al. Neurochem Int. 9 novembre 2010. [in press])

***Science: Ménopause

Des chercheurs de l´Université d´Urmia, Iran, se sont intéressés aux effets de la nourriture à base de graines de chanvre (1, 2 ou 10 pour cent de leur nourriture totale) sur des souris, dont les ovaires avaient été enlevés pour simuler la ménopause. Tous les groupes ayant consommé la nourriture contenant des graines de chanvre se sont avérés moins anxieux. Ils ont obtenu de meilleurs résultats que les animaux non traités dans une situation de crise (le test de la nage forcée). Les chercheurs ont conclu que les graines de chanvre pourraient améliorer les complications post ovariectomie chez les souris. » (Source: Saberivand A, et al. Methods Find Exp Clin Pharmacol 2010;32(7):467-73.)

***Science: Endométrioses

L´endométriose infiltrante profonde est caractérisée par des douleurs chroniques et l´hyper-prolifération d´endométriomes et de fibroses. C´est une maladie de la femme où des cellules comparables à endométriomes apparaissent en dehors de la cavité utérine. Des chercheurs issus de différentes institutions parisiennes ont montré que les cannabinoïdes réduisaient la croissance d´endométriomes humains implantés chez les souris. Ils ont conclu que « les agonistes cannabinoïdes exerçaient un effet anti prolifératif des cellules des tissus présentant des endométriomes. »  (Source: Leconte M, et al. Am J Pathol. 5 novembre 2010. [in press])

***Etats-Unis: un chiffre record

Un communiqué de presse de Patients Out of Time fait état de l´un de leurs membres, Irvin Rosenfeld, qui a reçu, il y a maintenant 28 ans, les premières cigarettes de cannabis fournies par le gouvernement fédéral. Les cigarettes, produites pour le gouvernement par l´Université du Mississippi, ont été délivrées à Monsieur Rosenfeld à un rythme de 200 grammes tous les 25 jours, dans le but de combattre les effets de la maladie chronique dont il souffre. Le 20 novembre 2010, Irvin a indiqué avoir fumé sa 120 000e cigarette de cannabis médicinal. Pour plus d´information : www.medicalcannabis.com  (Source: communiqué de presse des Patients Out of Time du 20 novembre 2010)

——————————————————–
IACM-Bulletin du 25 décembre 2010
——————————————————–

* Science: amélioration spectaculaire d`un cas de neuromyotonie (syndrome d´Isaac) par le THC

Science: Amélioration spectaculaire d`un cas de neuromyotonie (syndrome d´Isaac) par le THC

Une étude menée à l´hôpital de Nantes, France, relate l´amélioration,par administration deTHC, des symptômes d´un patient porteur dusyndrome d´Isaac que d´autres traitements n´avaient pas soulagé. Unhomme de 56 ans présentant, depuis un an, des épisodes d´hyper sudation associés à des tremblements, a été admis à l´hôpital. Il était victime d`accès de sudation intense, associés à des démangeaisons, d´une durée de 20 minutes à deux heures, 2 à 3 fois par jour. Son poids était passé de 70 à 55kg. Il présentait aussi une myokymie généralisée importante, c´est à dire des tremblements involontaires, spontanés et localisés de quelques groupes de muscles. Le taux d`anticorps anti-canaux potassiques était élevé. Divers traitements, notamment de l´immoglobuline en intraveineuse, ont été essayés sans succès. Finalement, le THC administré seul, lui a été donné et lentement augmenté pendant une période d’un mois jusqu´à 20mg par jour.

Trois mois après le début du traitement, la condition du patient a commencé à s´améliorer. Après un an, la myokinie a complètement disparu ainsi que les accès de transpiration.Le poids du patient est passé de 55 à 65kg. De plus, le taux d´anticorps anti-canaux potassiques est revenu à un niveau normal. Les auteurs ont indiqué que “l´amélioration spectaculaire a été observée pendant 2 ans, et continue à ce jour.” Le syndrome d´Isaac est aussi appelé neuromyotonie ou hypertonie musculaire permanente. C`est un trouble secondaire de l´hyper activité nerveuse. Il est généralement considéré comme une maladie auto-immune causée par des anticorps agissant contre la jonction neuromusculaire, ce qui produit une augmentation de la détente du neurotransmetteur. Les auteurs indiquent aussi que ” le mécanisme d´action du dronabinol (THC) est d´ordre immuno-modulatrice plutôt que symptomatique.”  (Source: Meyniel C, Ollivier Y, Hamidou M, Péréon Y, Derkinderen P. Dramatic improvement of refractory Isaacs’ syndrome after treatment with dronabinol. Clin Neurol Neurosurg. 6 décembre 2010. [in press])

Nouvelles en bref

***Etats-Unis: New Jersey

Le 13 décembre, le Sénat du New Jersey a voté une résolution pour quel´Administration du Gouverneur Chris Christie réécrive les règles déjà proposées sur le cannabis médicinal. Le Sénat et la Chambre ont maintenant indiqué que les propositions très restrictives entravent l´intention empêchent le législateur de créer un système qui permettrait aux patients, souffrants de certaines maladies, d´avoir un accès légal à un médicament interdit au reste de la population. La Constitution de cet Etat stipule que l´Administration dispose de 30 jours pour reformuler les règles relatives à la culture et à la distribution du cannabis à usage médical. Si elle refuse, les législateurs pourraient voter une nouvelle fois pour invalider tout ou partie des règles proposées.   (Source: Associated Press du 13 décembre 2010)

***Pays-Bas: Coffee shops

Dans un arrêt du 16 décembre, la plus haute cour européenne a stipulé qu´ : «une ville hollandaise a le droit de refuser à des ressortissants étrangers d´acheter du cannabis, » afin d´aider le programme du gouvernement national à faire diminuer les ventes de ce produit aux touristes. La Cour européenne de Justice a indiqué que le maire de Maastricht (une ville du sud proche des frontières allemande, belge et non loin de la France) avait le droit de fermer un coffee-shop qui vendait du cannabis aux touristes. «Une interdiction relative à l´accès des non-résidents aux coffee-shops constitue une mesure capable de limiter substantiellement le tourisme lié à la drogue, et par conséquent de réduire les nuisances associées, » a fait savoir par son jugement la Cour luxembourgeoise.  (Source: Reuters du 17 décembre 2010)

*** Etats-Unis: Iowa

Un nouveau sondage indique que la majorité des habitants de l´Iowa est favorable à l´usage médical du cannabis. Le sondage exprime que 62% des habitants sont en faveur de la légalisation du cannabis médicinal, ce qui correspond aux chiffres déjà obtenus dans d´autres Etats.  (Source: Daily Iowan du 8 décembre 2010)

***Science: dysfonctionnement du coeur

Selon une étude menée par le National Institutes of Health in Bethesda, Etats-Unis, le cannabinoïde naturel CBD (cannabidiol) diminue, sur le modèle animal, le dysfonctionnement cardiaque, le stress oxydatif, les fibroses et la mort cellulaire causés par la cardiomyopathie diabétique. Les auteurs ont conclu que « les résultats associés à la tolérance et l´excellente sûreté du CBD chez l´homme, suggèrent fortement que ce produit pourrait avoir un important potentiel thérapeutique dans le traitement des complications diabétiques, et peut-être, pour d´autres troubles cardiovasculaires. »  (Source: Rajesh M, et coll. J Am Coll Cardiol 2010;56(25):2115-25.)

***Science: Stress

Des chercheurs de l´université Complutense, Madrid, se sont intéressés aux effets d´un agoniste du récepteur synthétique CB1 sur les effets du stress provoqués chez la souris. L´exposition au stress provoque des blessures et des inflammations aux cellules nerveuses du cerveau, entraînant ainsi la mort de cellules nerveuses et des lésions liées au stress dans les maladies neurologiques et neuro-psychiatriques. Ils ont trouvé que les effets neuroprotecteurs à multiples facettes du cannabinoïde « suggère que l´activation du CB1 pourrait constituer une nouvelle stratégie thérapeutique pour des pathologies neurologiques et neuropsychiatriques, » impliquant certaines régions du cerveau et une composante neuro-inflammatoire.  (Source: Zoppy S, et coll. Neuropsychopharmacology. 8 décembre 2010. [in press])

***Science: stress post-traumatique

Selon une étude du National Center for posttraumatic stress disorder, à Boston, Etats-Unis, menée sur 142 adultes souffrants de stress post-traumatique, « les consommateurs de marijuana dont le symptôme de sévérité du stress est supérieur pourraient utiliser de la marijuana afin de surmonter leurs humeurs négatives dues partiellement à une capacité de résistance au stress émotionnel inférieure. »  (Source: Potter CM, et coll. J Anxiety Disord. 17novembre 2010. [in press])

***Science: anxiété

Selon une étude menée à la Virginia Commonwealth University, Richmond, Etats-Unis, dans un modèle animal, l´inhibition des enzymes qui dégradent les endocannabinoïdes, l´anandamide et le 2-AG (2-arachidonoylglycerol), réduit les troubles de l´anxiété tels que le trouble obsessionnel compulsif (TOC). L´augmentation du niveau d´anandamide et de 2-AG ont provoqué ces effets sur l´animal. Par contre, le THC n´a pas été efficace de manière constante dans le test.  (Source: Kinsey SG, et coll. Pharmacol Biochem Behav. 7 décembre 2010. [in press])

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :