Bulletins IACM 2017

IACM-Bulletin du 11 Janvier 2017

 

Canada: Rapport présenté sur la légalisation et la régulation du cannabis (Task Force on Cannabis Legalization and Regulation)
Le gouvernement canadien s’est fixé une date limite, entre fin 2018 ou début 2019, pour ouvrir le marché au cannabis récréatif, indique un rapport publié le 13 décembre2016. Toute personne de plus de 18 ans pourra cultiver ou acheter du cannabis auprès de plusieurs producteurs ou revendeurs. Le président de ce projet est l’ancien premier ministre libéral Anne McLellan et le co-président Mark Ware, président de l’association IACM . Dans le rapport, 80 recommandations sont présentées afin de lever l’interdiction qui pèse sur le cannabis depuis 1923, et qui était conçue sur le modèle de vente du tabac et de l’alcool.

Le rapport indique que les Canadiens pourraient acheter 30 grammes de cannabis destinés à leur usage personnel, et que ceux qui désirent cultiver pourraient le faire dans une limite de quatre plans. Il serait possible de faire ses achats en boutique ou de se faire envoyer le produit par la poste. Une variété de producteurs opérera de manière légale, y compris ceux qui produisent déjà du cannabis à usage médical. Un personnage officiel a indiqué que le rapport avait été bien perçu par le gouvernement et influencera largement la légalisation du cannabis présentée au parlement au printemps 2017.

Globe and Mail du 13 décembre 2016

A Framework for the Legalization and Regulation of Cannabis in Canada

 

Science/Homme: Aux Etats-Unis, la légalisation du cannabis à usage médical est liée à un nombre moindre d’accidents de la route mortels
La mise en œuvre des lois relatives au cannabis médical, dans de nombreux États, ont amené à une réduction immédiate des décès de la route pour les conducteurs d’âge jeune et moyen. L’analyse a été menée entre 1985 et 2014, à partir des données de l’US Fatality Analysis Reporting System par des chercheurs de l’University of Columbia à New York, l’University of California à Davis, et la Boston University School of Public Health.

En moyenne, les Etats disposant de lois autorisant le cannabis médical présentent des taux de décès de la route inférieurs à 26%. Les lois sur le cannabis médical ont tout de suite été associées à une réduction des nombres de décès sur la route pour ceux âgés entre 15 et 24 ans ainsi qu’une réduction annuelle graduelle de celui des personnes entre 25 et 44 ans.

Pourtant, les résultats par Etat montrent que seulement 7 Etats présentent un taux décroissant après la mise en œuvre de ces lois. Les dispensaires ont eux aussi été associés à la réduction du nombre des décès de ceux âgés de 25 à 44 ans. Les chercheurs ont conclu que ces lois “ont été liées à des réductions du nombre des décès sur la route de ceux âgés entre 25 à 44 ans. Une analyse par Etat a montré que l’association entre les lois et le nombre de décès suggère la présence d’autres facteurs modificateurs. Ces résultats pourraient influencer les décisions relatives à l’adoption et l’abrogation des lois sur le cannabis, ainsi que leur mise œuvre.”

Santaella-Tenorio J, Mauro CM, Wall MM, Kim JH, Cerdá M, Keyes KM, Hasin DS, Galea S, Martins SS. US Traffic Fatalities, 1985-2014, and Their Relationship to Medical Marijuana Laws. Am J Public Health. 2016 Dec 20:e1-e7. [sous presse]

 

En bref
 

Mexique: Le Sénat vote une loi sur la légalisation du cannabis à usage médical
Le Sénat du Mexique a, de manière écrasante, approuvé le projet de loi, le 13 décembre, qui permet l’usage médical du cannabis. Le projet qui fait partie d’une proposition que le Président Enrique Pena Nieto a présenté au Congrès doit aussi être voté par l’autre chambre pour devenir loi.
Reuters du 13 décembre 2016
Science/Homme: L’activation des récepteurs CB1 en cas de cancer de l’œsophage pourrait favoriser la prolifération des cellules
Lors d’une étude incluant des patients présentant des cellules de carcinome squameux dans l’œsophage, la présence forte de récepteurs CB1 dans les cellules cancéreuses a été associée à un risque accru de métastases et une rémission plus difficile. En utilisant ces cellules cancéreuses, les chercheurs ont trouvé que l’activation des récepteurs CB1  »semblait promouvoir la prolifération des cellules et leur invasion.”
Faculty of Medicine, Oita University, Japan.
Hijiya N, et al. Pathol Int. 21( décembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: Le risque de schizophrénie pour les consommateurs de cannabis est faible
Des chercheurs se sont demandés si la consommation de cannabis pouvait causer la schizophrénie ou si consommation de cannabis et risque de schizophrénie sont basés sur des prédispositions plutôt génétiques. Ils se sont servis des données récapitulatives des données du génome humain de l’International Cannabis Consortium (ICC) and the Psychiatric Genomics Consortium (PGC2).
Quelques preuves compatibles avec un effet causal de début de consommation de cannabis sur le risque de schizophrénie ont été notées, et d’autres plus marquées, d’un effet causal du risque de schizophrénie et de la probabilité d’un début de consommation de cannabis.”
MRC Integrative Epidemiology Unit, University of Bristol, UK.
Gage SH, et al. Psychol Med. 8 décembre 2016:1-10. [sous presse]
Science/Homme: Aux Etats-Unis, dans les Etats où le cannabis a été légalisé, les ventes de bière ont diminué
Cowen & Company a analysé la consommation de bière dans le Colorado, l’Orégon, et Washington où le cannabis est légal. Les taux de vente ont diminué ces deux dernières années et ont entrainé une chute nationale, indique le site web de l’industrie Brewbound.
Time du 6 décembre 2016
Etats-Unis: Le niveau de consommation de cannabis des adolescents redescend
La consommation d’alcool, de cannabis, de médications prescrites et de substances illicites des adolescents a baissé en 2016. Selon une étude réalisée par les National Institutes of Health, cette tendance se confirme. Cette étude montre aussi que les étudiants plus âgés consomment toujours autant de cannabis qu’en 2015. 22.5% indiquent avoir consommé ou fumé au moins une fois durant le mois dernier et 6% rapportent une consommation quotidienne.
Reuters du 13 décembre 2016
Science/Homme: Plus de femmes enceintes consomment du cannabis que dans les années précédentes
Aux Etats-Unis, plus de femmes consomment du cannabis pendant leur grossesse que dans les années précédentes, pour traiter les nausées et les vomissements. Près de 4% des femmes enceintes âgées de 18 à 44 ans ont indiqué, en 2014, avoir consommé du cannabis en 2014. En 2002, elles n’étaient que 2.4%.
Columbia University, New York, USA.
Brown QL, et al. JAMA. 19 décembre 2016. [sous presse]

 

Science/Homme: Les troubles de la consommation du cannabis associés à une qualité de vie réduite
Lors d’une étude, des chercheurs ont trouvé que les troubles dus à la consommation de cannabis sont associés à une qualité de vie réduite. Il n’a pas été possible de répondre à la question: est-ce que la réduction de la qualité de vie est produite par une maladie chronique et a causé le début de la consommation ou s’agit-il des troubles?
Cedars-Sinai Medical Center, Los Angeles, USA.
Goldenberg M, et al. Am J Addict. 21 décembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: Le blocage des récepteurs CB1 et l’activation des CB2 pourrait réduire la recherche de consommation en cocaïne
Lors d’une étude sur des rats, un antagoniste (rimonabant) des récepteurs CB1 et un agoniste (JWH-133) des CB2 a réduit le comportement de recherche de consommation de cocaïne. Les auteurs ont conclu que “les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 modulaient le comportement gratifiant induit par la cocaïne et semblaient présenter des rôles opposés dans la régulation des effets psychomoteurs et de puissance de la cocaïne.”
Faculty of Medicine, School of Health Sciences, University of Ioannina, Greece.
Delis F, et al. Int J Neuropsychopharmacol. 19 décembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’inhibition des récepteurs CB2 réduit l’inflammation des voies respiratoires en cas d’asthme
En comparant les réponses aux allergènes chez des souris sans récepteurs CB2 et des souris normales, les chercheurs ont trouvé que l’activation des récepteurs CB2 est essentielle à l’induction de l’inflammation des voies respiratoires. Les souris sans récepteurs CB2 présentaient un nombre élevé de cellules naturelles tueuses dans les poumons, qui servent à limiter l’inflammation allergique des voies respiratoires.
Center for Environmental Health Sciences, University of Montana, Missoula, USA.
Ferrini ME, et al. Allergy. 19 décembre 2016. [sous presse]
Science/Cellules: Des cellules importantes à la formation des dents contiennent des récepteurs CB1
Les odonblastes qui font partie de la surface externe de la pulpe des dents et qui sont responsables de la formation de la dentine, pourraient contenir des récepteurs CB1. Les auteurs ont écrit «qu’ils pourraient jouer un rôle important de médiation de la fonction physiologique de la pulpe des dents.”
College of Stomatology, Tianjin Medical University, China.
Que K, et al. J Endod. 1( décembre 2016. [sous presse]
Science/Homme: L’endocannabinoide PEA dans le sang pourrait constituer un marqueur de la dysfonction des artères du cœur
Dans le sang des personnes, dont on examine les fonctions des artères coronaires, celles présentant une fonction réduite de ces vaisseaux sanguins présentaient des niveaux accrus de l’endocannabinoïde PEA (palmitoylethanolamide). Les auteurs ont écrit “que de plus larges investigations sont nécessaires pour confirmer que le PEA pourrai être un biomarqueur potentiel de circulation de la dysfonction coronarienne.”
« SS. Antonio e Biagio e Cesare Arrigo » Hospital, Alessandria, Italy.
Quercioli A, et al. Int J Cardiol. 13 décembre 2016. [sous presse]
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait être bénéfique pour les diabètes de type 2
Lors d’une étude sur des souris diabétiques, l’activation des récepteurs CB2 par l’agoniste sélectif du récepteur, le SER601 a amélioré la sensibilité à l’insuline. Les auteurs ont écrit que “les récepteurs CB2 pourraient être considérés comme une cible prometteuse du développement thérapeutique de la résistance à l’insuline et les diabètes liés à l’obésité.”
Institute of Biomedical Engineering, Chinese Academy of Medical Science, Tianjin, China.
Zhang X, et al. Cell Physiol Biochem. 2016;40(5):1175-1185.
Science/Animal: L’activation des récepteurs CB2 pourrait réduire la douleur inflammatoire
Pour les rats présentant une douleur inflammatoire chronique, les récepteurs CB1 et CB2 sont présents dans une certaine région du cerveau (medulla rostrale ventromédiale) et jouent un rôle dans la modulation de la douleur. Les chercheurs ont montré que le blocage des récepteurs CB2 a augmenté la douleur alors que l’activation l’a au contraire réduit, ce qui ajoute “une raison supplémentaire pour le développement des agonistes des récepteurs CB2 sélectifs comme thérapie de la douleur inflammatoire chronique.”
Department of Neurological Surgery, Oregon Health & Science University, Portland, USA.
Li MH, et al. J Neurosci. 9 décembre 2016. [sous presse]
Science: Les isomères du tamoxifen activent les récepteurs cannabinoïdes
Le tamoxifène est un modulateur du récepteur œstrogène utilisé dans le traitement du cancer du sein. Les dernières recherches montrent que quelques isomères et métabolites du tamoxifène se lient aux récepteurs CB1 et/ou récepteurs CB2.
College of Medicine, University of Arkansas for Medical Sciences, Little Rock, USA.
Ford BM, et al. PLoS One. 2016;11(12):e0167240.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Colombie: Le Président Santos légalise l’usage médical du cannabis
Danemark: Le Parlement envisage d’autoriser l’usage médical du cannabis

Il y a deux ans

IACM: l’ IACM honore le Professeur Raphael Mechoulam pour les 50 années qu’il a consacrées à la recherche sur les cannabinoïdes
Etats-Unis: Le Congrès met fin à l’interdiction du cannabis médical établie par le gouvernement fédéral.
Science/Homme: la combinaison cannabis/opioïdes fait diminuer la douleur plus efficacement que les opioïdes seuls
Canada: la cour fédérale indique que les patients peuvent continuer à cultiver leur cannabis
Etats-Unis: le Colorado attribue 8 millions de dollars à l’étude des bénéfices du cannabis médicinal
Science/Homme: la déficience induite par le cannabis dans la reconnaissance des expressions faciales est atténuée par le cannabidiol

 

IACM-Bulletin du 20 Janvier 2017

 

Science/Animal: Une augmentation de l’apport d’huile d’olive chez la souris a augmenté le nombre de récepteurs CB2
Un régime enrichi en huile d’olive a augmenté de manière significative le nombre de récepteurs CB2 dans le tissu adipeux des souris et a réduit l’inflammation et la prolifération du tissu adipeux des souris. C’est le résultat de la recherche à l’Institut National des Maladies Digestives «S. de Bellis» à Bari, en Italie, publié dans le Journal of Nutrition, Health & Aging. Les souris ont soit reçu un régime standard avec de l’huile de soja soit l’un des trois autres régimes enrichis avec trois huiles différentes, l’huile de soja a été remplacée par de l’huile d’olive, ou par de l’huile de saumon et la troisième a été remplacée avec de l’huile d’onagre.

Le récepteur cannabinoïde-2 (récepteur CB2) est connu pour ses effets anti-obésité, ses effets anti-inflammatoires ainsi que ses effets anticancéreux. Les auteurs ont écrit que « les présents résultats ouvrent des possibilités pour développer de nouvelles stratégies nutritionnelles en considérant l’huile d’olive un ingrédient clé d’un régime alimentaire sain ».

Notarnicola M, Tutino V, Tafaro A, Bianco G, Guglielmi E, Caruso MG. Dietary olive oil induces cannabinoid CB2 receptor expression in adipose tissue of Apc(Min/+) transgenic mice. Nutr Healthy Aging. 2016;4(1):73-80.

 

En bref
 

IACM: Les nouveaux articles dans « Cannabis and Cannabinoid Research »
Les nouveaux articles qui suivent ont été publiés dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research:
* Wang Mei, et al.
Étude de la décarboxylation des cannabinoïdes acides: une approche novatrice utilisant la chromatographie liquide à ultra-haute performance et la spectrométrie de masse à photodiodes. Cannabis and Cannabinoid Research. 2016, 1(1): 262-271. Les auteurs ont constaté qu’à des températures inférieures à 100°C, la décarboxylation du THCA n’atteignait pas son terme en 60 minutes. À des températures plus élevées, le THCA a été complètement décarboxylé après 30, 9 et 6 min à 110°C, 130°C et 145°C, respectivement.
* Bonn-Miller Marcel O, et al.
Développement préliminaire d’un outil de dépistage rapide des troubles d’utilisations du cannabis: le test d’identification du trouble de l’utilisation du cannabis à court terme (The Cannabis Use Disorder Identification Test Short-Form). Cannabis and Cannabinoid Research. 2016, 1(1): 252-261.
Etats-Unis: Le gouverneur du Maine signe la loi sur la légalisation du cannabis
Le gouverneur du Maine Paul LePage a déclaré qu’il avait signé une mesure légalisant l’usage récréatif du cannabis dans son État après que les électeurs ont approuvé la mesure en Novembre 2016. Avec cette signature, l’État devient le neuvième à légaliser l’utilisation récréative du Cannabis.
Reuters of 3 January 2017
Australie: Le nombre de personnes qui soutiennent la légalisation du cannabis est plus élevé que le nombre qui s’y oppose
Pour la première fois, un plus grand nombre d’Australiens soutiennent la légalisation du cannabis que ceux qui veulent encore le classer comme une drogue illicite. En 2013, 44% des personnes interrogées ont déclaré que le cannabis devrait rester illégal et 34% étaient pour sa légalisation. En 2016, cela a changé, 43% soutenant la légalisation et 32% soutenant l’interdiction du cannabis. Le reste était indécis.
International Business Times of 27 December 2016
Science/Homme: Selon un rapport de cas l’application topique d’un extrait de cannabis a été efficace sur une plaie cancéreuse
Le cas d’un homme de 44 ans présentant un carcinome épidermoïde de la joue droite, qui a entraîné une plaie ouverte, a été rapporté. La douleur a d’abord été traité avec du cannabis inhalé puis par application topique avec un extrait de cannabis dans de l’huile de tournesol. Quatre fois par jour, il a appliqué et diffusé 1 à 2 ml sur toute la plaie. Il a ressenti un soulagement de la douleur dans les 10-15 minutes après l’application, qui a duré jusqu’à deux heures. De plus, la taille de sa plaie maligne a diminué d’environ 5% en quatre semaines.
University of Toronto, Canada.
Maida V. J Pain Symptom Manage. 2017;53(1):e4-e6.
Science/Homme: L’usage de cannabis n’augmente pas le risque d’AVC chez les jeunes contrairement au tabac
Dans une étude menée auprès de 49 321 hommes suédois, nés entre 1949 et 1951, qui ont fait leur service militaire obligatoire entre 18 et 20 ans, il n’y avait pas de risque accru d’accident vasculaire cérébral pour les consommateurs de cannabis, mais une augmentation quintuple de l’AVC chez ceux qui fumaient plus de 20 cigarettes de tabac par jour.
Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden.
Falkstedt D, et al. Stroke. 2016 Dec 27. [in press]
Science/Animal: La co-administration continue de THC et de CBD a provoqué certains changements cérébraux
Les scientifiques ont étudié les effets de la co-administration à long terme du CBD et du THC chez les rongeurs. Ils ont découvert des changements dans certaines régions du cerveau (noyau accumbens, zone tegmentale ventrale), qui «suggèrent que si le CBD peut avoir des effets protecteurs aiguë, ses actions moléculaires à long terme sur le cerveau sont plus complexes et peuvent être superadditives.»
Brain and Mind Centre, University of Sydney, Australia.
Todd SM, et al. EUR Neuropsychopharmacol. 2016 Dec 30. [in press]
Science/Animal: Les endocannabinoïdes protègent les cellules du cerveau contre les conséquences d’une diminution de l’apport sanguin
L’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes par un inhibiteur de la FAAH (fatty acid amide hydrolase) atténue les dommages des cellules nerveuses et la détérioration cognitive causée par une réduction de l’apport sanguin au cerveau.
Tong Ji University School of Medicine, Shanghai, China.
Wang D, et al. Neuroscience. 2016 Dec 29. [in press]
Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 contre l’inflammation des cellules nerveuses
Les chercheurs ont démontré que l’activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (COR167) a entraîné une réduction des cytokines pro-inflammatoires (IL-4, IL-5).
Department of Medicine, Surgery and Neurosciences, University of Siena, Italy.
Annunziata P, et al. J Neuroimmunol. 2016 Dec 23. [in press]
Science/Animal: Un peptide dérivé d’araignée exerce une inhibition de la douleur par activation du récepteur CB1 et des récepteurs opioïdes
Le peptide PnPP-19 de l’araignée vagabonde brésilienne (Phoneutria nigriventer) réduit la douleur impliquant l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1, mu et delta opioïdes.
Universidade Federal de Minas Gerais, Belo Horizonte, Brazil.
da Fonseca Pacheco D, et al. J Venom Anim Toxins Incl Trop Dis. 2016;22:34.
Science/Homme: Conséquences mixtes de la légalisation du cannabis sur l’utilisation du cannabis par les adolescents
À Washington, la légalisation générale de l’usage du cannabis a entraîné une utilisation accrue chez les adolescents, alors que la légalisation au Colorado n’a pas montré de changement différentiel dans l’utilisation du cannabis chez les adolescents au cours des derniers mois.
University of California Davis School of Medicine, Sacramento, USA.
Cerdá M, et al. JAMA Pediatr. 2016 Dec 27. [in press]
Science/Cellules: Le bêta-caryophyllène favorise la fonction des ostéoblastes
Le bêta-caryophyllène est connu pour activer le récepteur CB2. Dans les ostéoblastes, cellules osseuses, cette huile essentielle favorise la formation d’une matrice extracellulaire minéralisée, et donc la formation de l’os et le maintien de la masse osseuse normale.
Affiliated Hospital of Weifang Medical University, China.
Shan J, et al. IUBMB Life. 2017;69(1):22-29.
Science/Cellules: Les cellules souches, qui sont traitées avec du CBD, peuvent être plus bénéfiques pour le traitement de la maladie d’Alzheimer
Les cellules souches mésenchymateuses sont apparues comme un outil prometteur pour le traitement de plusieurs troubles neurodégénératifs, y compris la maladie d’Alzheimer. Une étude montre que le pré-traitement de ces cellules avec du CBD (Cannabidiol) « possèdent un profil moléculaire qui pourrait être plus bénéfique pour le traitement » de la maladie d’Alzheimer.
IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo », Messina, Italy.
Libro R, et al. Int J Mol Sci. 2016 Dec 23;18(1).
Science/Cellules: Des concentrations élevées de CBD induisent la mort cellulaire programmée dans des globules blancs sains
Le CBD donné à certains globules blancs (monocytes) altère la fonction des mitochondries, qui a été associée à une augmentation intracellulaire des taux d’espèces réactives à l’oxygène (radicaux libres) et à une augmentation de l’apoptose, une forme de mort cellulaire programmée.
Institute of Pharmacy and Pharmaceutical Biology, University of Greifswald, Germany.
Schultze N, et al. Toxicology. 2016 Dec 21. [in press]
Science/Animal: Le CBD protège les cellules nerveuses en cas de réduction de l’apport sanguin
Dans une étude avec des rats, l’administration de CBD, après une période de réduction de l’apport sanguin au cerveau, a amélioré la fonction neurologique, la perte réduite des cellules du cerveau et l’inflammation du cerveau.
School of Medicine, Universidad Complutense de Madrid, Spain.
Ceprián M, et al. Neuropharmacology. 2016 Dec 21. [in press]
Science/Animal: Les opioïdes et les agonistes des récepteurs CB2 agissent en synergie pour réduire la douleur
L’ajout d’un agoniste du récepteur CB2 à la morphine pour le traitement de la douleur chez les rongeurs a réduit la dose de morphine nécessaire et les effets secondaires associés. Les auteurs suggèrent une thérapie combinatoire de la douleur pour les essais cliniques.
College of Medicine, The University of Arizona, Tucson, USA.
Grenald SA, et al. Neuropharmacology. 2016;116:59-70.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Allemagne: Le gouvernement présente un projet de loi, qui rendrait les fleurs de cannabis disponibles sur ordonnance, et forcerait, dans certains cas, les compagnies d’assurance à rembourser les médicaments à base de cannabis
Science/Homme: Selon une étude clinique, le cannabidiol réduit la fréquence des crises chez l’enfant épileptique et les jeunes adultes
Science/Homme: Un pré-traitement avec du CBD n’a pas influencé les effets du cannabis fumé
Il y a deux ans

Science/Homme: Le nabilone a réduit les cauchemars des patients atteints de troubles du stress post traumatique
Science/Homme: Lors d’une étude clinique, le Sativex n’a pas réduit la douleur due à un cancer
Science/Homme: Le tétrahydrocannabivarine pourrait aider à traiter l’obésité

 

IACM-Bulletin du 01 Février 2017

 

Allemagne: Les fleurs de cannabis seront disponibles sur ordonnance à des fins médicales à partir de Mars 2017 selon une loi adoptée par le Bundestag
Le Bundestag allemand, chambre basse du parlement, a voté le 19 janvier une loi qui légalise l’usage du cannabis à des fins médicinales. La loi a été adoptée à l’unanimité par les membres du Bundestag sans abstention. Ceux qui souffrent de maladies graves telles que la sclérose en plaques et la douleur chronique, il pourrait être prescrit des fleurs de cannabis, des extraits de cannabis ainsi que des médicaments à base de cannabis comme le Sativex, ainsi que le Dronabinol et le Nabilone par chaque médecin allemand. La loi ne limite pas la possibilité de prescrire du cannabis et des médicaments à base de cannabis pour certaines maladies.

La loi stipule que les patients n’auront le droit d’être traités avec du cannabis que dans des cas exceptionnels justifiés, mais les patients ne seront pas autorisés à cultiver leur propre cannabis. «Ceux qui sont gravement malades doivent obtenir le meilleur traitement possible et cela inclut les caisses d’assurance-maladie qui paient pour le cannabis comme médicament pour ceux qui sont chroniquement malades et ne peuvent pas être traités par d’autres moyens de manière efficace», a déclaré le ministre de la Santé, Hermann Groehe. Une porte-parole du ministère de la Santé a déclaré que le cannabis ne serait utilisé qu’en dernier recours quand rien ne semblera fonctionner. Elle a dit qu’une étude scientifique serait simultanément menée pour évaluer les effets de l’utilisation du cannabis dans de tels cas. Les assurances maladie devront couvrir les coûts du traitement. Elle a déclaré que la loi devrait entrer en vigueur en Mars après une lecture procédurale par la chambre haute du parlement (Bundesrat allemand). Des plantations de cannabis contrôlées par l’État seront mises en place en Allemagne à l’avenir et jusqu’à ce moment, le cannabis sera importé comme il l’est actuellement depuis les Pays-Bas et le Canada.

«C’est une réalisation extraordinaire de tous les patients, médecins et avocats, qui depuis de nombreuses années, travaillent pour l’amélioration des soins médicaux de la population avec du cannabis au sein de l’Association allemande pour le Cannabis comme Médicament (ACM), de plus en plus soutenue par d’autres personnes, organisations et politiciens», a déclaré le Dr Franjo Grotenhermen, président de l’ACM. «Mais, ajouta-t-il, la bataille n’est pas encore terminée. Aujourd’hui est le jour pour remercier les nombreuses personnes qui ont contribué à ce développement et qui continuent à travailler pour nos objectifs.» Les principales étapes, qui ont finalement abouti à la loi actuelle, ont été avancées par une plainte de 8 patients devant la Cour Constitutionnelle Fédérale en 1999. Dans ce contexte, la Cour Administrative Fédérale a souligné la valeur élevée du droit à la vie et à l’intégrité physique fondé sur la Constitution (Grundgesetz) en l’an 2005: «Le droit à l’intégrité physique ne peut pas être violé dans la mesure où l’état des organes produisent une agression ou infligent de la douleur eux-mêmes à la personne par leurs actes. L’étendue de la protection de ce droit fondamental est également affectée si le gouvernement prend des mesures pour prévenir la guérison d’une affection médicale ou, du moins, pour l’atténuer, et où les souffrances physiques sont maintenues et qui plus est inutilement». Cette décision du tribunal a forcé le gouvernement fédéral à délivrer des autorisations pour l’utilisation de fleurs de cannabis à des patients gravement malades sous certaines conditions.

Reuters du 19 Janvier 2017

 

Science/Etats-Unis: Nouveau rapport de l’Académie Nationale des Sciences sur le cannabis
En 1999, l’Institut de Médecine de l’Académie Nationale des Sciences des États-Unis a publié un rapport sur les effets de la marijuana sur la santé. Maintenant, l’Académie a publié une mise à jour. Le nouveau rapport indique que la science médicale actuelle a prouvé qu’il existe des utilisations médicales légitimes pour la marijuana et les médicaments dérivés du cannabis. Le rapport indique que des preuves scientifiques concluantes ou substantielles ont montré que les produits de cannabis sont efficaces pour traiter la douleur chronique, apaiser les spasmes musculaires causés par la sclérose en plaques et soulager les nausées des chimiothérapies. Cependant, selon le rapport, il y a peu ou pas de preuves appuyant l’une ou l’autre des nombreuses allégations de santé liées à la marijuana.

Selon le rapport il y a également un inconvénient sur l’utilisation de marijuana qui peut conduire à une série de risques potentiels pour la santé, si quelqu’un l’utilise en tant que médicament ou de manière récréative. Le rapport appelle le gouvernement à alléger les réglementations qui entravent la recherche sur le cannabis, de sorte que les scientifiques puissent distinguer quand il s’agit de revendications médicales ou de risques pour la santé associés au cannabis. À la suite d’un examen approfondi de toutes les recherches médicales disponibles, le 12 janvier l’Académie Nationale des Sciences a publié sur les effets du cannabis et des cannabinoïdes sur la santé. Parmi les 16 membres du comité qui ont préparé le rapport, il y a le Dr. Donald Abrams de l’Université de Californie et membre du conseil d’administration de l’IACM, ainsi que le rédacteur en chef du Cannabis and Cannabinoid Research, le Dr. Daniele Piomelli.

Les effets du cannabis et des cannabinoïdes sur la santé: état actuel des preuves et recommandations pour la recherche

UPI du 12 Janvier 2017

En bref
 

Brésil: Sativex sera disponible sous le nom de Mevatyl
Le 16 janvier, l’organisme de réglementation sanitaire brésilien Anvisa a annoncé avoir délivré la première licence du pays pour la vente d’un médicament à base de cannabis dans le pays. Le traitement pour la sclérose en plaques, un spray oral développé par la société britannique GW Pharmaceuticals, est connu sous le nom de Sativex internationalement et sera vendu au Brésil sous le nom de la marque Mevatyl.
Reuters du 16 Janvier 2017

Science/Irlande: La plupart des médecins généralistes appuient l’utilisation médicale du cannabis
Dans un sondage auprès de médecins généralistes irlandais avec un taux de réponse de 15% (n = 565), plus de la moitié d’entre eux (58,6%) ont soutenu la légalisation du cannabis à des fins médicinales.
Comité des médecins généralistes irlandais, Dublin, Irlande.
Crowley D, et al. Harm Reduct J. 2017;14(1):4.
Science/Homme: L’utilisation de cannabis est plus fréquente chez les personnes atteintes de lésion médullaire que dans la population générale
Au Danemark, 1101 patients atteints de lésion de la moelle épinière ont été interrogés et 537 participants ont rempli le questionnaire. Parmi eux, 36% avaient essayé du cannabis au moins une fois et 9% étaient des utilisateurs actuels. 59% ont déclaré avoir eu au moins un bon effet sur la douleur et la spasticité. Ceux qui n’ont jamais essayé de cannabis ont indiqué qu’ils utiliseraient principalement le cannabis pour soulager la douleur et la spasticité si il était légalisé.
Centre de lésions de la moelle épinière du Danemark occidental, hôpital régional de Viborg, Danemark.
Andresen SR, et al. J Rehabil Med. 2017 Jan 18. [sous presse]
Science/Animal: Le nombre de récepteurs CB2 est augmenté chez les chiens ayant des lésions de la moelle épinière
Dans la moelle épinière des chiens atteints de myélopathie dégénérative, le nombre de récepteurs CB2 a été augmenté, principalement dans les astrocytes activés. Les auteurs ont écrit que «de tels récepteurs peuvent être utilisés comme une cible potentielle pour améliorer les effets neuroprotecteurs exercés par ces cellules gliales».
Faculté de Médecine, Université de Complutense, Madrid, Espagne.
Fernández-Trapero M, et al. Dis Model Mech. 2017 Jan 9. [sous presse]
Science/Animal: Pourquoi les récepteurs CB2 peuvent être une cible prometteuse pour la douleur inflammatoire
Des études avec des rats adultes montrent que la signalisation endocannabinoïde dans une certaine région du système nerveux central, qui joue un rôle majeur dans le traitement de la douleur, la médulla rostrale ventromédiale, est altérée dans l’inflammation persistante. Les auteurs ont écrit que cette observation «fournit une justification supplémentaire pour le développement des agonistes sélectifs des récepteurs CB2 comme agents thérapeutiques utiles pour la douleur inflammatoire chronique».
Département de Chirurgie Neurologique, Université de la Santé et des Sciences de l’Oregon, Portland, États-Unis.
Li MH, et al. J Neurosci. 2017;37(3):626-636.
Science/Animal: Des souris nourries de matières grasses et de sucre présentent un système endocannabinoïde dérégulé
En comparaison avec les souris, qui ont reçu une nourriture standard de rongeur, et les souris nourries avec un régime alimentaire riche en matières grasses et en sucre (Western diet, WD) pendant 60 jours ont présenté une forte augmentation du poids corporel. Ceci a été associé à un système endocannabinoïde dérégulé. Les auteurs ont écrit que leurs résultats «suggèrent que l’hyperphagie associée à l’obésité induite par WD est induite par l’augmentation de la signalisation endocannabinoïde au niveau des récepteurs CB1 périphériques».
Université de Californie, Riverside, États-Unis.
Argueta DA, et al. Physiol Behav. 2017;171:32-39.

Science/Homme: La consommation de cannabis pendant l’adolescence n’est pas associée au poids à en milieu de vie
Lors d’une analyse de 712 adolescents danois âgés de 15 à 19 ans au début de l’étude, l’utilisation du cannabis n’a pas été associée à un changement de poids depuis l’adolescence au milieu devie selon les données prises 20-22 ans plus tard.
École de biologie moléculaire, Université de Sydney, Camperdown, Australie.
Jin LZ, et al. PLoS One. 2017;12(1):e0168897.

Science/Homme: Pas d’association pertinente entre l’usage de cannabis et l’anxiété dans la population générale
Une analyse de 5 études de haute qualité sur la relation entre l’utilisation du cannabis et l’anxiété dans la population générale n’a révélé aucune association significative (odds ratio = 1,04; intervalle de confiance à 95%: 0,91 à 1,19).
École de psychologie, Université de Southampton, Royaume-Uni.
Twomey CD. J Epidemiol Community Health. 2017 Jan 4. [sous presse]

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Selon une étude observationnelle, le cannabis pourrait soulager les patients présentant des migraines
Science/Homme: L’huile de cannabis pourrait participer au traitement des symptômes de la maladie d’Alzheimer
Science/Homme: Une étude ouverte indique que le cannabis réduirait la douleur neuropathique des patients souffrant de sclérose en plaques
Science/France: L’inhibiteur du FAAH a causé la mort d’un patient à la phase 1 d’une étude

Il y a deux ans

Allemagne: La chancelière A. Merkel soutient les améliorations dues à l’usage médical du cannabis
Jamaïque: Le gouvernement veut légaliser la possession de cannabis pour des raisons médicales et religieuses

 

IACM-Bulletin du 11 Février 2017

 

Israël: Le gouvernement veut décriminaliser la petite consommation récréative de cannabis
Israël prévoit de décriminaliser l’usage du cannabis, a déclaré le 26 janvier le ministre de la Sécurité Intérieure, Gilad Erdan. Il a dit que si le gouvernement approuve sa nouvelle politique, ceux qui ont été attrapé fumant du cannabis seraient punis par une amende plutôt qu’arrêtés et poursuivis. Les procédures pénales ne seraient lancées qu’en cas de multiples récidives.

« La police sera en mesure de rediriger les ressources … loin des utilisateurs normatifs personnels et pourra plutôt se concentrer sur les drogues dangereuses », a déclaré Erdan lors d’une conférence de presse à Tel Aviv. Selon les données présentées au Parlement par le ministère de la Sécurité Intérieure en décembre, l’application de la loi contre les consommateurs de cannabis a chuté de 30% depuis 2010. Les chiffres présentés au ministère de la Justice montrent que seulement 188 personnes ont été arrêtées en 2015 pour avoir fumé du cannabis, soit une baisse de 56% depuis 2010. Ainsi, l’utilisation récréative du cannabis semble diminuer malgré l’augmentation de l’utilisation médicale acceptée en Israël, où plus de 20 000 patients ont pu consommer du cannabis.
Reuters du 26 Janvier 2017

 

En bref
 

Israël: Le gouvernement veut financer 13 projets de recherche sur le cannabis
Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a annoncé, en collaboration avec le ministère de la Santé, 13 projets de recherche sur le cannabis d’environ 2,1 millions de dollars (environ 1,9 million d’euros). Parmi les projets figurent l’identification de nouvelles souches de cannabis; l’utilisation du cannabis pour améliorer la vision, lutter contre le cancer intestinal et stimuler l’acceptation du corps des organes transplantés; l’amélioration de l’arrosage et de la fertilisation de la plante de cannabis; et le développement de moyens de lutter contre les maladies et les parasites des plantes du cannabis.
Times d’Israël du 24 Janvier 2017
Science: Discussion sur l’assertion selon laquelle le CBD peut être converti en THC dans l’estomac
Dans un nouvel article de Cannabis and Cannabinoid Research, les chercheurs ont réfuté l’assertion selon laquelle le CBD pourrait se transformer en THC dans l’estomac, mais les chercheurs de Zynerba insistent dans leur réponse aux auteurs. Zynerba développe la préparation transdermique de CBD et a un intérêt financier à présenter du CBD par voie oral, qui est bien toléré dans les études cliniques, comme potentiellement dangereux.
Grotenhermen F, Russo E, Zuardi AW. Même les doses élevées de Cannabidiol oral ne causent pas d’effets semblables à ceux du THC chez les humains: commentaire sur Merrick et al. Cannabis and Cannabinoid Research 2016;1(1):102-112.
Bonn-Miller MO, Banks SL, Sebree T. Conversion du Cannabidiol après administration orale: Réponse des auteurs à Grotenhermen et al. 2017, 2(1): 5-7.
Science/Homme: Les concentrations sanguines maximales de THC après administration orale ont été atteintes plus rapidement à l’état de jeûne que si elles étaient prises avec un repas
Dans une étude portant sur 54 volontaires sains, le THC était détectable plus longtemps dans le sang après administration orale avec un repas que lors d’un jeûne. Le temps moyen jusqu’à la concentration maximale dans le plasma sanguin a également été retardé pour la solution orale de THC avec nourriture (7,7 heures) et la capsule avec nourriture (5,6 heures) contre la capsule avec jeûne (1,7 heure).
INSYS Therapeutics, Inc., Chandler, USA.
Oh DA,et al. Clin Pharmacol. 2017;9:9-17.
Science: L’activation du récepteur CB2 peut être utile dans le psoriasis
Le psoriasis est une maladie chronique de la peau, qui dépend fortement de l’inflammation et de la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. L’agoniste du récepteur CB2 le JWH-133 est un cannabinoïde synthétique avec de fortes activités anti-angiogéniques et anti-inflammatoires. Les auteurs suggèrent d’utiliser ce cannabinoïde pour le traitement du psoriasis.
Centre de recherche en biologie médicale, Université des Sciences Médicales de Kermanshah, Iran.
Norooznezhad AH, et al. Med Hypotheses. 2017;99:15-18.
Science/Animal: Le bêta-caryophyllène peut protéger le foie
Chez les souris traitées à l’alcool, le bêta-caryophyllène (BCP) a atténué les lésions hépatiques chroniques induites par l’alcool et l’inflammation. Les auteurs ont écrit qu’étant donné la sécurité du BCP chez les humains cet additif alimentaire a un potentiel élevé pour le traitement ou la prévention de lésions hépatiques associées au stress oxydant, l’inflammation et la stéatose. »
Institut National de la Santé / NIAAA, Bethesda, États-Unis.
Varga ZV, et al. Br J Pharmacol. 2017 Jan 20. [in press]
Science/Cellules: Le bêta-caryophyllène stimule la minéralisation des ostéoblastes
Des cellules de moelle osseuse obtenues à partir de tissus fémoraux de souris ont été cultivées en présence de bêta-caryophyllène, un agoniste connu des récepteurs CB2. Les résultats ont révélé que le bêta-caryophyllène a stimulé la minéralisation des ostéoblastes, qui permet la formation des os et suppriment la production de graisse et d’ostéoclastes, qui dégradent les os. Les auteurs ont écrit que ce terpène «peut être utilisé comme agent thérapeutique pour la prévention et le traitement de l’ostéoporose.»
École de Médecine de l’Université d’Emory, Atlanta, États-Unis.
Yamaguchi M, Levy RM. Exp Ther Med. 2016;12(6):3602-3606.
Science/Homme: Effets du THC inhalé et oral sur la taille des pupilles et les performances psychomotrices
Les effets sur les performances et la taille des pupilles, ont été étudiés, chez des personnes fumant du cannabis fréquemment et occasionnellement, suite à l’administration de cannabis par voie orale (50 mg de THC) et d’inhalation (6,9% de THC), contrôlée par placebo. Aucun effets significatifs après des doses inhalées ont été observés en raison de l’exécution tardive des tâches 1,5 et 3,5 h après l’inhalation, mais une altération importante a été observée après administration orale. La taille des pupilles, après administration orale, dans une pièce éclairée, était significativement plus importante à 1,5 h et à 3,5 h chez tous les participants qu’avec le placebo.
Institut National d’Abus des Drogues, Institut National de la Santé, Baltimore, États-Unis.
Newmeyer MN et al. J Appl Toxicol. 2017 Jan 31. [in press]
Science/Cellules: L’activation du récepteur CB1 stimule la croissance des cellules de mélanome
Dans les cellules de mélanome humain, une forme agressive de cancer de la peau, l’activation du récepteur CB1 favorise la croissance. Les auteurs ont écrit que «le récepteur CB1 pourrait fonctionner comme signal promoteur de tumeur dans le mélanome cutané humain».
Département de Pharmacie, Université de Pise, Italie.
Carpi S, et al. Toxicol In Vitro. 2017 Jan 25. [in press]
Science/Animal: Le Cannabigerol (CBG) augmente l’apport alimentaire
Un extrait de cannabis riche en CBG (Cannabigerol) et dépourvu de THC augmente la prise de nourriture chez les rats. Les auteurs ont écrit qu’un extrait de CBG pourrait être un «nouveau stimulant d’appétit.»
Université de Reading, Cambridge, Royaume-Uni.
Brierley DI, et al. Behav Pharmacol. 2017 Jan 25. [in press]
Science/France: Augmentation de la teneur en THC du cannabis
Pour la résine de cannabis (haschisch), la teneur en THC a lentement augmenté de 1992 à 2009, avant une augmentation considérable au cours des quatre dernières années (la teneur moyenne en THC à la mi-2016 est de 23% contre 10% en 2009). Pour le cannabis à base de plantes, il a connu trois principales étapes de croissance (la teneur moyenne en THC est de 13% à la mi-2016 contre 7% en 2009 et 2% en 1995).
Institut National de Police Scientifique – Laboratoire de Lyon, France.
Dujourdy L, et al. Forensic Sci Int. 2017;272:72-80.
Science/Israël: Différences entre les utilisateurs de cannabis médical et les utilisateurs de cannabis récréatif
Un sondage en ligne auprès de 1 479 utilisateurs de cannabis israéliens a comparé les utilisateurs médicaux sans licence (38%) aux utilisateurs récréatifs (42%) et aux utilisateurs médicaux licenciés (5,6%). Les utilisateurs récréatifs étaient plus susceptibles d’être des hommes, moins susceptibles d’ingérer du cannabis, d’utiliser le cannabis fréquemment et de l’utiliser seuls et avant midi que les utilisateurs médicaux sans licences. Les utilisateurs de cannabis médical autorisés étaient plus âgés que les utilisateurs non autorisés, ils ont signalé se sentir « défoncé » moins d’heures, ont moins de problèmes d’utilisation de cannabis et ils étaient plus susceptibles d’avoir pour habitudes de consommer des analogues de cannabis sous forme de médicaments pour des problèmes chroniques.
École de Santé Publique, Université d’Haïfa, Israël.
Sznitman SR. Int J Drug Policy. 2017;42:15-21.
Science/Animal: La fonction du récepteur CB2 est augmentée dans une région du cerveau responsable de la modulation de la douleur lors d’inflammation chronique
Chez les rats présentant une inflammation chronique, la fonction du récepteur CB2 dans la médulla rostrale ventro-médiale, région du cerveau importante pour la perception de la douleur, est augmentée. Les auteurs ont écrit que «l’émergence de la fonction du récepteur CB2 dans la médulla rostrale ventro-médiale fournit une raison supplémentaire pour le développement d’agonistes sélectifs des récepteurs CB2 comme agents thérapeutiques utiles contre les douleurs inflammatoires chroniques.»
Département de Chirurgie Neurologique, Université de Santé et des Sciences de l’Oregon, Portland, États-Unis.
Li MH, et al. J Neurosci. 2017;37(3):626-636.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Une étude rétrospective indique que le cannabis riche en CBD est bénéfique aux enfants présentant une épilepsie
Science/Homme: Dans une étude contrôlée, le THC a réduit l’intensité de la douleur de poitrine non causée par une maladie cardiaque

Il y a deux ans

Etats-Unis: L’Académie Américaine de pédiatrie reconnait les valeurs médicales du cannabis pour certains enfants
Allemagne: Le gouvernement envisage de faciliter l’usage médical du cannabis
Science/Homme: La consommation quotidienne de cannabis (adolescents et hommes) n’est pas liée à une réduction de la masse cérébrale

 

IACM-Bulletin du 21 Février 2017

 

Science/Homme: Lors d’une étude clinique contrôlée le cannabis a amélioré la survie de patients atteints d’un cancer agressif du cerveau
 Un extrait de cannabis avec du THC et du CBD a amélioré la survie des patients avec un glioblastome récurrent, une tumeur cérébrale particulièrement agressive, si administré avec la thérapie standard. Ceci est le résultat d’une étude contrôlée par placebo avec 21 patients, qui a été rapportée par le producteur de l’extrait de cannabis Sativex, GW Pharmaceuticals au Royaume-Uni. 12 patients ont été tirés au sort pour recevoir du Sativex avec du temozolomide et 9 patients ont reçu le placebo avec du temozolomide.

L’étude a montré que 83% des patients présentant un glioblastome récurrent avéré et traité avec du THC et du CBD avaient survécu la première année comparé à 53% des patients du groupe placebo (p = 0,042). La survie médiane du groupe du cannabis était supérieure à 550 jours comparativement à 369 jours pour le groupe du placebo. Le communiqué de presse indique: «GW a mené des recherches oncologiques précliniques substantielles sur plusieurs cannabinoïdes dans diverses formes de cancer, notamment le cerveau, le poumon, le sein, le pancréas, le mélanome, l’ovaire, l’estomac, le rein, la prostate et la vessie. Ces études ont abouti à environ 15 publications et montrent les effets multimodaux des cannabinoïdes sur un certain nombre de voies clés associées à la croissance tumorale et leur progression.»

Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 7 Février 2017

 

Science/Homme: Selon un petit essai clinique le cannabis peut être utile dans le traitement du TDAH
L’extrait de cannabis Sativex a amélioré l’hyperactivité et l’impulsivité chez les patients atteints de TDAH (déficit de l’attention avec hyperactivité) selon une étude menée par des chercheurs du King’s College de Londres et d’autres institutions médicales de Londres. Les données ont été présentées au 29ème Congrès de l’ECNP, du 17 au 20 septembre 2016 à Vienne, en Autriche, et publiées dans EURopean Neuropsychopharmacology. 30 patients atteints de TDAH ont reçu du Sativex ou un placebo pendant quatre semaines.

Il y a eu une amélioration significative de l’hyperactivité/impulsivité (p = 0,03) et une tendance à l’amélioration de l’inattention, de la performance cognitive et de la labilité émotionnelle. Les auteurs ont écrit que «bien que les résultats individuels n’aient pas atteint les niveaux de signification conventionnels, les effets sur plusieurs mesures ont montré des améliorations constantes dans la cognition et le comportement. Le TDAH peut représenter un sous-groupe d’individus qui gagnent une amélioration cognitive et une réduction des symptômes du TDAH par l’utilisation de cannabinoïdes.»

Cooper RE, Williams E, Seegobin S, Tye C, Kuntsi J, Asherson P. Cannabinoïdes dans le trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité: essai randomisé contrôlé. EURopean Neuropsychopharmacology 2016;26:S130.

Présentation PowerPoint de la discussion

 

Suède: Les premiers patients obtiennent l’autorisation d’utiliser du cannabis à des fins médicinales
Deux patients ont eu le droit d’utiliser des fleurs de cannabis pour soulager la douleur chronique – c’est la première fois que ce médicament a été prescrit en Suède. La décision a été prise à l’égard de deux patients avec des lésions du dos, après que les médecins aient demandé à l’APM (Agence de Produits Médicaux) une autorisation de prescrire du cannabis pour leur douleur. Le 27 août 2015, un tribunal suédois avait acquitté un patient souffrant de douleur, qui avait utilisé illégalement du cannabis, car aucun autre médicament ne l’aidait.

«Je suis heureux que l’APM ait pris l’initiative pragmatique de rendre le cannabis disponible pour les patients souffrant de douleur chronique qu’aucun médicament approuvé ne peut soulager», Fredrik von Kieseritzky, docteur en chimie organique et chimie médicinale, qui a conseillé les médecins impliqués avec les deux patients. Les régulations des licences stipulent que l’autorisation de prescrire doit être demandée pour chaque patient. Les deux patients approuvés recevront du cannabis via la société néerlandaise Bedrocan.

The Local du 12 Février 2017

www.cannabis.se du 28 Août 2015

 

Irlande: Un rapport du gouvernement propose la légalisation du cannabis à des fins médicales
L’Irlande va de l’avant pour légaliser l’utilisation du cannabis pour traiter des conditions médicales spécifiques, après un rapport promu par le gouvernement a déclaré que le médicament pourrait être donné à certains patients atteints de certaines maladies. Le ministre irlandais de la Santé, Simon Harris, a déclaré qu’il soutiendrait l’utilisation du cannabis médical « où les patients n’ont pas répondu à d’autres traitements et qu’il y a des preuves que le cannabis peut être efficace. »

Le rapport indique que le cannabis pourrait être administré à des patients atteints d’une série de maladies, y compris la sclérose en plaques et d’épilepsies sévères, et pour compenser les effets de la chimiothérapie. «Je crois que ce rapport marque une étape importante dans l’élaboration de la politique dans ce domaine», a déclaré Harris. « C’est quelque chose que je suis impatient de faire progresser, mais je suis également obligé de procéder sur la base des meilleurs conseils cliniques. » En novembre dernier, Harris a demandé à l’Autorité de Régulation des Produits de Santé (ARPS) de l’Irlande d’examiner les derniers éléments de preuve sur le cannabis à des fins médicales et la façon dont des programmes visant à faciliter cette opération se déroulent dans d’autres pays.

The Guardian du 10 Février 2017

 

Science/Homme: Le THC a montré des résultats mitigés dans le traitement de la douleur et la spasticité de la sclérose en plaques
 Selon la recherche de plusieurs institutions scientifiques à Leiden et à Amsterdam, aux Pays-Bas, la douleur et la spasticité ont été réduites par une préparation de THC d’Echo Pharmaceuticals dans une étude contrôlée par placebo avec 24 patients souffrant de sclérose en plaques. Les patients ont reçu un placebo ou du THC oral pendant 4 semaines.

La douleur était significativement réduite lorsqu’elle était mesurée directement après l’administration de THC dans la clinique, mais pas lorsqu’elle était mesurée dans un journal quotidien. Un profil similaire a été observé avec la spasticité musculaire subjective. D’autres résultats cliniques n’ont pas été significativement différents entre le traitement actif et le placebo.

van Amerongen G, Kanhai K, Baakman AC, Heuberger J, Klaassen E, Beumer TL, Strijers RL, Killestein J, van Gerven J, Cohen A, Groeneveld GJ. Effets sur la spasticité et la douleur neuropathique d’une formulation orale de Δ9-tétrahydrocannabinol chez des patients atteints de sclérose en plaques progressive. Clin Ther. 2017 Feb 9. [sous presse]

 

En bref
 

Pérou: Le gouvernement propose de légaliser l’usage médical du cannabis
Le président Pedro Pablo Kuczynski a déclaré qu’il envisage de légaliser l’usage médical du cannabis et que ses plans proviennent d’un raid de la police de Lima dans une maison où un groupe de parents ont été trouvés cultivant du cannabis pour faire de l’huile pour traiter l’épilepsie des enfants. Le gouvernement indique qu’il présentera à la législature dominée par l’opposition un plan pour légaliser l’usage médical du cannabis «pour le traitement des maladies graves et terminales».
The Independent du 9 Février 2017

Israël: Israël prend des mesures pour permettre l’exportation de cannabis médical
Un comité du gouvernement israélien a donné un accord initial pour l’exportation du cannabis médical. Une déclaration du gouvernement annonçant le vote a indiqué que cela pourrait prendre des mois pour que la législation passe par le parlement.
Reuters du 5 Février 2017

Science/Homme: Un traitement avec du palmithoylethanolamide et du polydatine a amélioré la douleur causé par le syndrome du côlon irritable
Dans une étude de 12 semaines, contrôlée par placebo, 54 patients atteints du syndrome du côlon irritable (SCI) ont reçus deux fois par jour l’administration de 200mg de palmithoylethanolamide et 20mg de polydatine qui ont amélioré de façon significative la douleur. Les auteurs ont écrit que «l’effet marqué du supplément diététique palmithoylethanolamide/polydatine sur la douleur abdominale chez les patients avec SCI suggère qu’il s’agit d’une approche naturelle prometteuse pour la gestion de la douleur dans cette condition.»
Université de Bologne, Italie.
Cremon C, et al. Aliment Pharmacol Ther. 2017 Feb 6. [sous presse]

Science/Homme: Le nabilone n’a pas été efficace pour réduire les nausées et les vomissements post-opératoires
Dans une étude portant sur 340 patients, qui ont subi une chirurgie sous anesthésie générale et avaient un risque accru de nausées et de vomissements post-opératoires, le nabilone à une dose de 0,5 mg n’était pas supérieur au placebo dans la réduction des symptômes.
Département d’anesthésie, Université de Toronto, Canada.
Levin DN, et al. Can J Anaesth. 2017 Feb 3. [sous presse]

Science/Animal: Le CBD a réduit la consommation d’alcool chez les souris dépendantes de l’alcool
Le CBD administré à des souris à des doses entre 30 et 120 mg/kg de poids corporel a réduit plusieurs signes de dépendance à l’alcool, y compris la consommation d’alcool et les rechutes induites par l’alcool. Les auteurs ont écrit que «ces résultats suggèrent fortement que le CBD peut se révéler utile pour le traitement de l’alcoolisme. »
Institut des Neurosciences, Université Miguel Hernández-CSIC, Espagne.
Viudez-Martínez A, et al. Addict Biol. 2017 Feb 13. [sous presse]

Science/Animal: L’augmentation d’endocannabinoïdes a réduit le cancer du côlon
Chez des souris modèles de cancer du côlon un inhibiteur de la dégradation de l’endocannabinoïde 2-arachidonoyl-glycérol (2-AG) a réduit le développement tumoral. Les taux d’endocannabinoïdes ont été augmentés par l’inhibition de la lipase de monoacylglycérol (MAGL), responsable de la dégradation du 2-AG.
Département de Pharmacie, Université de Naples Federico II, Italie.
Pagano E, et al. Pharmacol Res. 2017 Feb 10. [sous presse]

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 induit la mort cellulaire dans les cellules cancéreuses de la vessie
L’activation du récepteur CB2 a conduit à une apoptose à médiation céramide des cellules cancéreuses de la vessie, une forme de mort cellulaire programmée. Les céramides sont une famille de molécules lipidiques, qui jouent un rôle dans la prolifération cellulaire et l’apoptose.
IRCCS Hôpital de San Raffaele, Milan, Italie.
Bettiga A, et al. Sci Rep. 2017;7:42157.

Science/Homme: L’utilisation du cannabis n’a eu aucune influence sur le résultat des thérapies comportementales pour le TPST ainsi que les troubles liés à l’utilisation de substances
Chez 136 personnes qui ont reçu des thérapies cognitivo-comportementales pour le trouble de stress post-traumatique et les troubles liés à l’usage de substances, l’utilisation du cannabis n’a pas été associée à des effets indésirables dans le traitement.
Département de Psychologie, The City College de New York, États-Unis.
Ruglass LM, et al. J Clin Med. 2017;6(2).

Science/Homme: L’utilisation du cannabis modifie les cellules immunitaires d’une certaine manière, ce qui favorise les effets bénéfiques contre les maladies inflammatoires et le cancer
Les chercheurs ont étudié les cellules mononucléaires du sang périphérique des utilisateurs de cannabis et ont trouvé une réduction des voies de signalisation, qui sont pertinentes pour l’inflammation et pour la division cellulaire. Toutefois, l’exposition à long terme de cannabis chez deux patients a entraîné une inversion de cet effet. Les auteurs ont écrit que «bien que ces données fournissent une logique mécanistique puissante pour l’utilisation clinique de la marijuana médicale dans les maladies inflammatoires et oncologiques, la prudence peut être conseillée avec l’utilisation soutenue de telles préparations.»
Département de Gastroentérologie et Hépatologie, Université Erasmus de Rotterdam, Pays-Bas.
Utomo WK, et al. Front Mol Neurosci. 2017;10:14.

Science/Homme: Le cannabis et la consommation d’alcool ont été associés à un risque accru de schizophrénie
Une étude longitudinale menée au Danemark avec 3 133 968 personnes a révélé qu’un diagnostic de toxicomanie augmentait le risque global de développer une schizophrénie. L’utilisation de cannabis (rapport de risque 5.20) et de l’alcool (rapport de risque 3.38) ont présenté les associations les plus fortes.
Hôpital Universitaire de Copenhague, Danemark.
Nielsen SM, et al. Psychol Med. 2017:1-10.

Science/Animal: Les cannabinoïdes atténuent la dépression causée par le stress d’isolement social
Dans un modèle murin de dépression causé par le stress d’isolement social, l’activation du CB1 et du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique a atténué les symptômes.
Centre de Recherche en Médecine Expérimentale, Université de sciences médicales de Téhéran, Iran.
Haj-Mirzaian A, et al. Brain Res Bull. 2017 Feb 1. [sous presse]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène a réduit le déclin cognitif chez des rats
Un complexe de bêta-caryophyllène et d’hydroxypropyl-bêta-cyclodextrine a été administré à des rats pour étudier ses effets sur les déficits cognitifs chez des rats atteints de démences vasculaires. Les chercheurs ont démontré que ce complexe peut augmenter les niveaux d’expression du CB2 dans les tissus du cerveau, en particulier l’hippocampe et les tissus de la matière blanche. L’étude a montré des effets protecteurs du complexe contre les déficits cognitifs induits par l’ischémie cérébrale chronique.
École de Pharmacie, Université Médicale de Chongqing, Chine.
Lou J, et al. Front Pharmacol. 2017;8:2.

Un coup d’œil sur le passé 

Il y a un an

Science/Homme: En cas de saignement dans le cerveau, la consommation de cannabis a été associée à une amélioration
Science/Homme: Le cannabis a réduit la douleur et la consommation d’opioïdes dans le cadre d’une étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme: Une importante étude aux Etats-Unis indique que le cannabis n’a pas d’effet sur le nombre d’accidents de la route
Science/Homme: Comment le cannabis accroit l’appétit
Science/Homme: Le cannabis riche en THC augmente-t-il le risque de psychose?

 

IACM-Bulletin du 10 Mars 2017

 

IACM: Conférence des Cannabinoïdes 2017 – Appel aux descriptions des présentations et aux inscriptions
Le Conseil d’Administration de l’IACM vous invite à la Conférence des Cannabinoïdes et à présenter vos recherches. Elle se tiendra les 29 et 30 septembre 2017 à Cologne, en Allemagne. Le site Web de la conférence avec le programme préliminaire est en ligne dès maintenant pour la soumission des descriptions des présentations et des inscriptions des participants. Les dates limites pour les présentations orales sont le 31 mai 2017 et le 31 juillet 2017 pour les descriptions des présentations. Veuillez trouver ici les sponsors de la réunion à venir. Si vous souhaitez parrainer la conférence, veuillez contacter l’IACM en envoyant un courriel à info@cannabis-med.org.

Date: 29-30 Septembre 2017
Localisation: Maritim Hotel, Cologne, Allemagne

Des frais d’inscription réduits sont disponibles jusqu’au 31 Juillet 2017. Ne manquez pas la principale conférence sur le cannabis et les cannabinoïdes en médecine! Au cours de la Conférence, l’IACM honorera quatre personnes pour des accomplissements spéciaux concernant la réintroduction du cannabis et des cannabinoïdes en tant que médicament. Il y a un prix pour la recherche fondamentale (Ester Fride Award), pour la recherche clinique, pour les jeunes chercheurs et un prix spécial. Le Comité des prix de l’IACM élira les lauréats. Chaque prix est associé à un prix de 500 EURos. Au cours de la Conférence, l’IACM tiendra son Assemblée Générale et élira les nouveaux membres du Conseil d’Administration et un nouveau Président/Présidente.

 

En bref
 

Science/Homme: Les patients préfèrent le cannabis aux opioïdes
Dans un sondage auprès de 271 patients canadiens qui ont reçu du cannabis à des fins médicales, le cannabis a souvent remplacé d’autres médicaments (63%), en particulier les opioïdes pharmaceutiques (30%), les benzodiazépines (16%) et les antidépresseurs (12%). Les patients ont également déclaré avoir substitué l’alcool (25%) et les cigarettes / tabac (12%) avec le cannabis.
Université de Colombie-Britannique, Okanagan, Canada.
Lucas P, Walsh Z. Int J Drug Policy. 2017;42:30-35
Allemagne: Une formation médicale pour les médecins sur l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes
Le 13 mai, l’Association Allemande pour le Cannabis comme Médicament en collaboration avec l’Association médicale de Hessen et la ville de Francfort organisent une conférence pour éduquer les médecins et autres professionnels de la santé sur l’utilisation médicale du cannabis et des cannabinoïdes.
Cannabis et Cannabinoïdes en Médecine
Hollande: La chambre basse du parlement a adopté un projet de loi qui permet la culture du cannabis
La chambre basse du parlement néerlandais a adopté le 21 février par 77 à 72 un projet de loi pour dépénaliser la culture du cannabis aux Pays-Bas. Le projet de loi doit encore être adopté par le Sénat. Le cannabis est disponible dans les « coffeeshops » pour usage personnel, mais la réelle production pour approvisionner ces magasins est illégale. En conséquence, les détaillants doivent s’ouvrir à des poursuites potentielles en cultivant leur propre cannabis ou en l’achetant auprès de réseaux criminels.
UPI of 21 February 2017
Allemagne: Présentation de l’agence pour le cannabis
Le 3 mars, le Ministère Fédéral de la Santé a présenté des plans détaillés pour la nouvelle agence de cannabis qui superviserait la culture du cannabis et la production ultérieure pour être utilisée en médecine, conformément à une nouvelle loi approuvée par le Bundestag en Janvier et qui devrait entrer en vigueur mi-Mars 2017.
British Medical Journal du 8 Février 2017
Pharmazeutische Zeitung du 3 Mars 2017
Science/Homme: L’utilisation du cannabis n’est pas associée à un risque accru de maladies cardiovasculaires
Dans une étude menée auprès de 5113 adultes âgés de 18 à 30 ans au départ (1985-1986) de l’étude Développement des Risques Coronariens chez les jeunes adultes, suivis pendant plus de 25 ans, le cannabis n’a pas été associé à un risque accru d’événements cardiovasculaires. Comparé à l’absence de consommation de cannabis, la consommation cumulative tout au long de la vie et la consommation récente de cannabis n’ont montré aucune association avec des incidents de maladies cardiovasculaires, un accident vasculaire cérébral, une maladie coronarienne ou une mortalité due à des maladies cardiovasculaires.
Institut National du Cœur, des Poumons et du Sang, Bethesda, États-Unis.
Reis JP, et al. Am J Public Health. 2017 16 Fév :e1-e6 [in press]
Danemark: Plus de 80% des Danois soutiennent l’utilisation du cannabis à des fins médicinales
Plus de 80% des Danois sont favorables à la légalisation de l’usage médical du cannabis, a révélé un nouveau sondage, ce qui augmente les chances qu’un projet pilote prévu pour l’année prochaine qui entraînera la fin de la prohibition. Le Danemark prévoit, à partir du 1er Janvier de l’année prochaine, lancer un essai de quatre ans qui permettra à un «groupe de patients défini» d’être traité avec du cannabis médical, après qu’un accord ait été conclu au Parlement Danois en Novembre dernier.
The Local du 27 Février 2017
Science/Animal: Les acides gras oméga-3 augmentent les récepteurs CB1 et réduisent la croissance du cancer du côlon
Dans une étude sur des souris, les acides gras oméga-3 diététiques ont inhibé de façon significative la croissance intestinale du polype, corrélée avec l’induction de l’expression du récepteur CB1.
Institut National de Gastroentérologie « S. de Bellis », Hôpital de Recherche, Bari, Italie.
Notarnicola M, et al. Int J Mol Sci. 2017;18(3).
Science/Homme: Les symptômes de sevrage prolongés chez les jeunes consommateurs de cannabis atteints de maladies psychiatriques
Chez 50 jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, les symptômes de sevrage après cessation du cannabis dépendaient des maladies psychiatriques. Ceux qui n’avaient pas de diagnostic psychiatrique avaient la sévérité des symptômes de sevrage considérablement réduite au cours de la première semaine d’abstinence et avaient une durée plus courte de sevrage au cannabis.
Département de Psychiatrie, Hôpital Général du Massachusetts et l’École Médicale d’Harvard, Boston, États-Unis.
Schuster RM, et al. Prev Med. 2017 Feb 24. [in press]
Science/Animal: Le CBD a amélioré la cognition chez un modèle schizophrène de rat
En utilisant un modèle schizophrène de rat, les chercheurs ont examiné l’effet du traitement chronique de CBD sur la cognition et l’interaction sociale. Le traitement au CBD a amélioré de manière significative la reconnaissance, la mémoire de travail et les déficits d’interaction sociale dans ce modèle. Les auteurs ont écrit que «ces nouveaux résultats présentent des implications intéressantes pour l’utilisation potentielle de CBD dans le traitement des déficits cognitifs et du retrait social de la schizophrénie».
Faculté des Sciences, de Médecine et de Santé, et l’Institut de Recherche Médicale et de Santé d’Illawarra, Université de Wollongong, Australie.
Osborne AL, et al. Neuropsychopharmacology. 2017 23 Fév [in press]
Science/Homme: Une haute capacité académique réduit le risque de tabagisme, mais augmente le risque de consommation de cannabis chez les adolescents
Dans une étude portant sur 6059 enfants, suivis de 11 à 20 ans, les aptitudes académiques élevées à l’âge de 11 ans étaient associées à un risque réduit de fumer du tabac, mais associées à un risque accru de consommer régulièrement de l’alcool et du cannabis. Ces associations ont persisté en début d’âge adulte.
École Médicale UCL, Londres, Royaume-Uni.
Williams J, et al. BMJ Open. 2017;7(2):e012989.
Science/Animal: L’influence dose-dépendante du THC sur l’absorption de glucose dans le cerveau
Le THC a influencé l’absorption de glucose dans le cerveau des rats. Un taux bas de THC dans le sang de <1 ng/mL correspondait à une augmentation de la consommation de glucose (6-30%), alors qu’un taux de THC sanguin> 10 ng/mL coïncidait avec une diminution de l’absorption de glucose (-2 à -22%). Il y avait des différences entre les différentes régions du cerveau.
Centre Médical Universitaire de l’Université Johannes Gutenberg de Mayence, Allemagne.
Miederer I, et al. Neuropharmacology. 2017;117:273-281.
Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit l’inflammation cutanée
Un agoniste synthétique du récepteur CB2 a inhibé l’inflammation dans un modèle de dermatite de souris en bloquant l’activité de l’endocannabinoïde 2-AG.
SHIONOGI & Co, Osaka, Japon.
Haruna T, et al. Pharmacology. 2017;99(5-6):259-267.
Science/Homme: Pas d’association entre consommation de cannabis et dépression
Dans une étude longitudinale portant sur 2 348 patients atteints de troubles dépressifs majeurs, le taux de consommation de cannabis était associé à un nombre significativement plus élevé de symptômes dépressifs lors du suivi. Cependant, après ajustement des facteurs de confusion de base, aucune association n’a été trouvée entre l’usage de cannabis et la suicidalité, la fonctionnalité et la qualité de vie. Les auteurs ont conclu que «nombre des associations entre l’utilisation du cannabis et les comportements plus sévères des troubles dépressifs majeurs ne semblent pas être attribuées à l’usage du cannabis lui-même mais à des facteurs sociodémographiques et cliniques associés».
Université d’Ariel, Israël.
Feingold D, et al. Psychiatry Res. 2017;251:225-234.
Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Organismes partenaires sélectionnés et coopération pédagogique avec le ICE
Australie: Le parlement légalise l’usage médical du cannabis
Canada: Une cour fédérale stipule que les patients peuvent continuer à faire pousser leur propre cannabis
Science/Homme: Plusieurs études indiquent les effets bénéfiques à long terme du spray Sativex

Il y a deux ans

Science/Animal: Un extrait de cannabis riche en CBD plus efficace quant aux effets inflammatoires que le cannabidiol pur
Jamaïque: Le parlement autorise le cannabis destiné aux usages médicaaux, religieux, et décriminalise l’usage récréatif de la drogue

 

IACM-Bulletin du 04 Avril 2017

 

Argentine: Le Parlement approuve le cannabis à usage médicinal
Le 29 mars, le Sénat de l’Argentine a approuvé un projet de loi qui permet l’utilisation médicale de l’huile de cannabis pour certaines maladies. La Chambre des Représentants l’a déjà approuvée en novembre 2016. La loi autorise l’importation de produits de cannabis jusqu’à ce que le pays puisse le produire lui-même. Elle a été approuvée à l’unanimité. L’initiative autorise la réalisation de recherches par plusieurs institutions scientifiques.

«Nous avons maintenant un cadre juridique pour la recherche, le traitement et la production, alors qu’il n’y avait rien en Argentine auparavant», a déclaré Ana María García, présidente de Cannabis Medicinal Argentina (Cameda). Avec cette approbation, l’Argentine se joint à d’autres pays d’Amérique Latine comme la Colombie, l’Uruguay et le Chili, qui ont déjà des mesures qui régissent l’utilisation thérapeutique du cannabis. « Nous sommes très heureux. Nous devons continuer à accroître les connaissances sur l’utilisation médicale du cannabis », a ajouté Garcia, médecin et mère d’une fille de 24 ans souffrant d’épilepsie réfractaire.

El Mundo du 30 Mars 2017

 

Science/Homme: Les patients qui utilisent le cannabis médical l’évaluent comme très efficace
Les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicales estiment que le cannabis est très efficace pour soulager différents symptômes selon les recherches menées par des scientifiques des universités de l’Arizona et du Maine. L’objectif de ce rapport était de fournir une exploration qualitative approfondie des perspectives des patients sur les points forts et les limites du cannabis médical. Les membres des dispensaires (n = 984), y compris les deux tiers avec une douleur chronique, ont répondu à un sondage en ligne.

En réponse à «Quelle est l’efficacité du cannabis médical dans le traitement de vos symptômes ou de vos conditions?», avec des options de 0% (sans soulagement) à 100% (soulagement complet), la moyenne était de 74,6%. Le montant moyen consacré au cannabis chaque année était de 3 000 dollars américains (environ 2870 EURos). Á la question : « Qu’est-ce que vous aimez le moins avec le cannabis médical ? » a été identifié douze thèmes, dont l’argent (28,4%, par exemple « Le coût est élevé pour quelqu’un avec un revenu fixe »).

Piper BJ, Beals ML, Abess AT, Nichols SD, Martin M, Cobb CM, DeKeuster RM. Chronic Pain Patients’ Perspectives of Medical Cannabis. Pain. 21 Mar 2017. [in press]

 

Science/Homme: Une consommation de cannabis plus problématique chez les plus jeunes utilisateurs de cannabis médical
 

Dans une étude menée auprès de 217 patients utilisant du cannabis médical, les plus jeunes étaient associés à un risque plus élevé d’utilisation problématique du cannabis. Ceci est le résultat d’une étude menée par des scientifiques de l’Université de Palo Alto, de l’Université de Stanford et d’autres institutions scientifiques aux États-Unis. Les données ont été recueillies dans un dispensaire médical de cannabis à San Francisco et les patients ont été regroupés en cohortes établies par âge (plus jeunes: 18 à 30 ans, âge moyen: 31 à 50 ans et plus âgés: 51 à 72 ans).

Les trois groupes d’âge ont eu une fréquence similaire de consommation de cannabis au cours du dernier mois. Cependant, la quantité de cannabis utilisée et les taux d’utilisation problématique du cannabis étaient plus élevés chez les jeunes utilisateurs que chez les adultes d’âge moyen ou supérieur. Les auteurs ont conclu que « les résultats suggèrent qu’il existe un risque lié à l’âge pour une utilisation problématique du cannabis chez les utilisateurs médicaux de cannabis, de sorte que les jeunes utilisateurs devraient être surveillés pour éviter les schémas d’utilisation du cannabis pouvant entraîner des conséquences néfastes ».

Haug NA, Padula CB, Sottile JE, Vandrey R, Heinz AJ, Bonn-Miller MO. Cannabis use patterns and motives: A comparison of younger, middle-aged, and older medical cannabis dispensary patients. Addict Behav. 2017;72:14-20.

 

En bref
 

Canada: Le Gouvernement a l’intention de légaliser le cannabis en Juillet 2018
Le gouvernement libéral prévoit d’annoncer une mesure législative le mois prochain qui légalisera l’utilisation récréative du cannabis pour des adultes à l’échelle nationale lors de la fête du Canada 2018 (1er Juillet 2018). Selon un rapport de la CBC, le gouvernement assurera les producteurs de cannabis et les licences du pays. Les provinces contrôleront les prix, ainsi que la façon dont le cannabis sera acheté et vendu. De plus, les Canadiens qui souhaitent cultiver leur propre cannabis seraient limités à quatre plantes par ménage.
The Star du 26 Mars 2017
Science/Europe: Epidiolex, un extrait de CBD, reçoit la désignation de médicament orphelin en EURope
GW Pharmaceuticals a annoncé que l’Epidiolex a reçu une désignation de médicament orphelin auprès de l’Agence EURopéenne du Médicament pour le traitement du syndrome de LennoxScience/Europe: Epidiolex, un extrait de CBD, reçoit la désignation de médicament orphelin en EURope-Gastaut, qui est une forme d’épilepsie résistante aux traitements. L’Epidiolex contient du CBD comme cannabinoïde majeur. La désignation de médicament orphelin EMA est un statut attribué à un médicament destiné à être utilisé contre un état rare et permet à une entreprise pharmaceutique de bénéficier de fonds offerts par l’UE pour développer un médicament.
Press release by GW Pharmaceuticals du 29 Mars 2017
Science/Cellules: Le cannabigérol contrecarre le stress oxydatif, médié par le récepteur CB2
Les chercheurs ont étudié le potentiel du CBG (cannabigerol) pour contrer le stress oxydatif chez les macrophages, certaines cellules sanguines. Le CBG a montré une action puissante dans l’inhibition du stress oxydatif, par la régulation négative des principaux marqueurs oxydatifs et cet effet a été médié par l’activation du récepteur cannabinoïde-2.
IRCCS Centro Neurolesi « Bonino-Pulejo », Messina, Italie.
Giacoppo S, et al. EUR J Histochem. 2017;61(1):2749.
Science/Homme: Des doses très faibles de CBD n’étaient pas efficaces contre la maladie de Crohn
Dans une étude avec 20 patients atteints de maladie de Crohn, 20 mg de CBD par jour ne sont pas supérieurs au placebo pour influencer l’activité de la maladie. Les auteurs ont reconnu que ce résultat peut être dû à la petite dose de la CBD et suggèrent d’autres recherches.
Département de Gastroentérologie, Meir Medical Center, Kfar Saba, Israël.
Naftali T, et al. Dig Dis Sci. 2017 Mar 27. [in press]
Science/Cellules: Le palmitoylethanolamide peut être utile contre l’inflammation du cerveau
Dans une étude, la microglie du rat et les macrophages humains ont été étudiés pour évaluer si le PEA endocannabinoïde (palmitoylethanolamide) affecte l’inflammation. Les résultats suggèrent une régulation indirecte du récepteur CB2 dans la microglie du cerveau. Les auteurs ont écrit que « Le PEA peut être exploré comme un outil utile pour prévenir/traiter les symptômes associés à la neuroinflammation dans les troubles du SNC ».
Università degli Studi della Campania « Luigi Vanvitelli », Naples, Italie.
Guida F, et al. Sci Rep. 2017;7(1):375.
Science/Animal: Le palmitoyléthanolamide a réduit les conséquences d’une lésion cérébrale traumatique chez la souris
Dans une étude menée avec des souris qui ont subi une lésion cérébrale traumatique, le PEA (palmitoyléthanolamide) a partiellement normalisé les changements biochimiques et fonctionnels survenant dans le cerveau. Les auteurs suggèrent que le PEA peut être «un outil pharmacologique pour améliorer la dysfonction neurologique induite par le traumatisme».
Università degli Studi della Campania « Luigi Vanvitelli », Naples, Italie.
Guida F, et al. Front Pharmacol. 2017;8:95.
Science/Homme: L’utilisation de cannabis très lourde peut avoir des effets durables sur le cerveau
Une étude menée auprès de 48 gros utilisateurs de cannabis (environ 5 g par jour) a révélé que 85,4% avaient les pires résultats dans un test portant sur le fonctionnement moteur visuel et les capacités de perception visuelle, et tous les utilisateurs (100%) avaient des mauvais résultats lors d’un test de mémoire visuelle. Les auteurs ont écrit que «la poursuite des symptômes persistants 3 mois après la cessation de l’abus de cannabis était une constatation remarquable».
Université de Crète, Héraklion, Grèce.
Nestoros JN, et al. Am J Addict. 2017 Mar 17. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Le cannabis réduit le réflex d’étirement des patients présentant une sclérose en plaques
Canada: Le droit de cultiver son propre cannabis reste légal pour les patients
Brésil: Le gouvernement permet de prescrire et d’importer des produits contenant du CBD et du THC
Etats-Unis: Les vétérans de guerre utilisent de plus en plus le cannabis pour traiter les troubles de stress post traumatique (PTSD)

Il y a deux ans

Science/Animal: Le cannabidiol améliore la guérison des fractures chez les rats
Espagne: Acquittement des acteurs de l’association Cannabis Social Club Pannagh

 

IACM-Bulletin du 25 Avril 2017

Science/Homme: Les patients qui utilisent du cannabis réduisent leur utilisation de médicaments contre la douleur, l’anxiété, la migraine et les troubles du sommeil
Dans un sondage en ligne avec 1 513 patients, qui ont reçu du cannabis auprès de dispensaires, des chercheurs de différentes institutions scientifiques aux États-Unis ont révélé qu’un grand nombre réduisait considérablement leur utilisation de plusieurs autres médicaments.

Parmi les patients qui utilisaient régulièrement des opioïdes, plus des trois quarts (76,7%) ont indiqué qu’ils réduisaient leur utilisation depuis qu’ils ont commencé à utiliser le cannabis à des fins médicales. Environ les deux tiers des patients ont diminué leur utilisation d’anxiolytiques (71,8%), suivis des médicaments contre la migraine (66,7%), les troubles du sommeil (65,2%), l’alcool (42,0%) et les antidépresseurs (37,6%). Les auteurs ont écrit que « la majorité des patients ont déclaré utiliser moins d’opioïdes ainsi que moins de médicaments pour traiter l’anxiété, les migraines et le sommeil après s’être initié au CM [cannabis médical] ».

Piper BJ, DeKeuster RM, Beals ML, Cobb CM, Burchman CA, Perkinson L, Lynn ST, Nichols SD, Abess AT. Substitution of medical cannabis for pharmaceutical agents for pain, anxiety, and sleep. J Psychopharmacol. 1 Mar 2017. [in press]

 

Uruguay: Les pharmacies pourront commencer à vendre du cannabis en Juillet
Le processus triennal de l’Uruguay en matière de légalisation de la consommation récréative de cannabis a atteint sa dernière étape le 6 Avril, lorsque le gouvernement a déclaré qu’il autoriserait les pharmacies à commencer à vendre le produit à partir de Juillet. Seize pharmacies se sont déjà enregistrées auprès du gouvernement du pays Sud-Américain pour pouvoir vendre du cannabis à des fins récréatives. Ce nombre devrait augmenter à 30 dans les prochains mois, a déclaré Juan Roballo, responsable du National Drug Board. Ils doivent vendre la substance à environ 1,30 US Dollars (environ 1,20 EURos) par gramme.

L’Uruguay est devenu un pionnier mondial lorsqu’il a légalisé la culture, la distribution et la consommation de cannabis à la fin de 2013. Le cannabis vendu dans les pharmacies sera cultivé par des producteurs licenciés par l’État. Les Uruguayens intéressés de 18 ans ou plus devront s’inscrire à un registre du gouvernement, qui ouvre le 2 Mai, et se limite à acheter 40 grammes par mois et 10 grammes par semaine. Les touristes étrangers ne pourront pas acheter le médicament.

Reuters du 6 Avril 2017

 

En bref
 

Etats-Unis: Les législateurs de Virginie-Occidentale approuvent le cannabis à usage médical
Les législateurs en Virginie-Occidentale ont adopté un projet de loi qui permettrait aux patients d’utiliser certaines formes de cannabis pour des besoins médicaux. Si il était signé par le Gouverneur Démocratique Jim Justice, la mesure rendrait la Virginie occidentale le 29ème État pour permettre l’utilisation médicale de produits de cannabis, y compris les teintures, les extraits, les pilules et les huiles. Il n’autorise pas les patients à fumer du cannabis ou à cultiver eux-mêmes.
Reuters du 7 Avril 2017
Allemagne: Les entreprises peuvent maintenant demander une licence pour la production de cannabis supervisée par le gouvernement
Les entreprises, qui souhaitent produire du cannabis à usage médical, peuvent maintenant demander une licence auprès d’un organisme du Ministère Fédéral de la Santé. Ils doivent avoir de l’expérience dans la production de cannabis médicinal ou d’autres plantes médicinales. La date limite d’inscription est le 5 Juin 2017.
Call for proposals by the German Federal Institute for Medicinal Drugs and Devices
République Tchèque: La décriminalisation du cannabis n’a pas entraîné de changement dans l’apparition de l’âge d’utilisation
Une loi qui a dépénalisé l’utilisation du cannabis en 2010 n’a pas affecté l’âge d’apparition de consommation de cannabis.
Département d’économie, Université de Tilburg, Pays-Bas.
Červený J, et al. Int J Drug Policy. 2017;43:122-129
Science/Homme: L’utilisation de cannabis n’augmente pas le risque de blessure
Dans une étude avec 1191 blessés et 1613 patients non blessés dans deux services d’urgence canadiens, l’utilisation d’alcool a été associée à une augmentation de trois fois du risque de blessure, ce qui n’était pas le cas pour l’utilisation de cannabis, de stimulants et de dépresseurs.
Groupe de Recherche sur l’Alcool, Emeryville, Canada.
Cherpitel CJ, et al. Drug Alcohol Depend. 2017;174:121-127
Science/Homme: Un inhibiteur de FAAH n’a pas réduit la douleur neuropathique
Dans une étude contrôlée par placebo avec 116 patients, souffrant de douleurs neuropathiques périphériques, de Pologne, de République Tchèque et du Royaume-Uni, l’inhibiteur de la FAAH (acide gras amide hydrolase) ASP8477 n’était pas supérieur au placebo dans la réduction de la douleur. 63 ont terminé la période en double aveugle. Le médicament était bien toléré.
Astellas Pharma EURope, Leiden, Pays-Bas.
Bradford D, et al. Pain Med. 5 Avr 2017.[in press]
Science/Homme: Revue d’études cliniques contrôlées avec du cannabis et des cannabinoïdes
Une revue sur 140 études cliniques contrôlées avec du cannabis et des cannabinoïdes dans les années 1975-2015 a été publiée dans Critical Reviews in Plant Sciences et est disponible en ligne.
Grotenhermen F, Müller-Vahl K. Crit Rev Plant Sci. 17 Fév 2017. [in press]
Science/Homme: L’utilisation de cannabis réduit l’utilisation de crack
Sur 122 participants, qui utilisent du cannabis pour réduire l’utilisation de crack, les chercheurs ont observé une fréquence réduite d’utilisation du crack. Les auteurs ont écrit que « d’autres recherches cliniques pour évaluer le potentiel des cannabinoïdes pour le traitement des troubles de l’utilisation du crack sont justifiées ».
Hôpital St. Paul, Vancouver, Canada.
Socías ME, et al. Addict Behav. 2017;72:138-143
Science/Animal: Une préparation de THC, qui peut être utilisée localement sur les yeux
Dans une étude avec des lapins, une nouvelle préparation de THC a considérablement amélioré la pénétration du THC dans le segment antérieur de l’œil suite à une application topique. Une pénétration oculaire améliorée a entraîné une diminution significative de l’activité d’abaissement de la pression intraoculaire.
École de Pharmacie, Université du Mississippi, États-Unis.
Adelli GR, et al. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2017;58(4):2167-2179
Science/Homme: Effets du cannabis sur les niveaux de testostérone
Lors d’une étude avec 1577 hommes, il n’y avait aucune différence des taux sériques de testostérone chez les utilisateurs de cannabis et les non-utilisateurs. Cependant, la testostérone sérique était inversement associée au temps depuis la dernière utilisation régulière du cannabis. Les concentrations sériques de testostérone étaient plus élevées chez les hommes ayant une consommation plus récente de cannabis.
Institut National du Cancer, NIH, Bethesda, MD, États-Unis.
Thistle JE, et al. Andrology. 10Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Le CBD a amélioré les conséquences du statut épileptique chez le rat
On a montré que le CBD était efficace dans un modèle de rat à l’état épileptique. Il a démontré des effets anticonvulsivants et neuroprotecteurs « , renforçant le rôle potentiel du CBD dans le traitement des troubles épileptiques ».
École de médecine de Ribeirao Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Do Val-da Silva RA, et al. Front Pharmacol. 2017;8:131
Science/Homme: Selon une enquête le cannabis riche en CBD a réduit les convulsions chez les enfants atteints d’épilepsie
Chez 43 enfants du Mexique, l’utilisation de cannabis riche en CBD (cannabidiol) 51%, ont connu une diminution modérée à significative de la fréquence des cris, et 16% de cas supplémentaires étaient exempts de convulsions selon une enquête auprès de leurs parents. Le nombre de médicaments antiépileptiques utilisés a était réduit pour 9/43 (20,9%) des cas. Aucun effet négatif grave n’a été signalé.
Institut des Technologies des Études Supérieures de Monterrey, Campus Salud, Mexique.
Aguirre-Velázquez CG. Neurol Res Int. 2017;2017:2985729
Science/Animal: Le nombre de récepteurs CB2 augmente dans certaines régions du cerveau après l’anxiété et l’exercice
Chez la souris, qui a été soumise à la peur sociale pendant cinq minutes sur quatre jours ou a eu accès à des roues, les niveaux de récepteurs CB2 ont augmenté dans certaines régions du cerveau. Les auteurs ont écrit que «ces résultats suggèrent que le système de récepteur CB2 est rapidement induit lors d’interactions sociales anxiogènes plus le conditionnement de peur ou l’exercice ; avec des réponses potentiellement adaptées pour les mécanismes d’adaptation « .
Département de Biologie, Université du Dakota du Sud, Vermillion, États-Unis.
Robertson JM, et al. Neuroscience. 6 Avr 2017. [in press]
Science/Cellules: La toxicité de l’anandamide sur les cellules cancéreuses a été augmentée par les céramides
Dans une étude avec des cellules neuroblastiques humaines, la capacité de l’endocannabinoïde anandamide à endommager ces cellules cancéreuses a été augmentée par la présence de céramides dans ces cellules. Le neuroblastome est un type de cancer qui se forme dans certains types de tissus nerveux.
Faculté des Sciences, Université d’Aix-Marseille, France.
Di Scala C, et al. Chem Phys Lipids. 4 Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Le CBD a empêché les poumons des porcs nouveau-nés d’être endommagés en raison de l’apport réduit en oxygène
L’apport d’oxygène réduit au cerveau induit des dommages pulmonaires inflammatoires distants chez les porcs nouveau-nés. Le CBD a réduit ce dégât pulmonaire lointain, et cet effet impliquait le récepteur 5-HT1A.
Hôpital Clinique de San Carlos-IdISSC, Madrid, Espagne.
Arruza L, et al. Pediatr Res. 7Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Dommages aux reins duent au diabète réduit par antagonisme du récepteur CB1 et activation du récepteur CB2
La néphropathie diabétique, les dommages aux reins dus au diabète ont été améliorés chez la souris par un antagoniste du récepteur CB1 (AM6545) en association avec un agoniste du récepteur CB2 (AM1241).
Département des Sciences Médicales, Université de Turin, Italie.
Barutta F, et al. Nephrol Dial Transplant. 6 Avr 2017.[in press]
Science/Homme: Aucune différence dans les capacités cognitives entre des personnes atteintes de psychoses avec ou sans consommation de cannabis
Dans un échantillon de 1199 adultes atteints d’une maladie psychotique, il n’y avait pas de différence significative dans la performance cognitive chez les utilisateurs actuels de cannabis, les utilisateurs antérieurs de cannabis et les non-utilisateurs. Cependant, l’utilisation actuelle du cannabis avait une relation négative significative avec la fonction cognitive chez les personnes atteintes de psychoses affectives, mais pas chez celles qui ont des psychoses non affectives.
Faculté de Santé et des Sciences Médicales, Université d’Australie-Occidentale, Australie.
Waterreus A, et al. Schizophr Res. 2 Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Le bêta-caryophyllène a réduit l’inflammation chez un modèle de souris avec la sclérose en plaques
Dans une étude avec des souris, le bêta-caryophyllène a significativement amélioré à la fois les paramètres cliniques et pathologiques de la sclérose en plaques comme changeant. Cet effet a été lié à sa capacité à inhiber les cellules microgliales, les lymphocytes T, ainsi que l’expression de cytokines pro-inflammatoires.
Département des Sciences de la Santé, Université Fédérale de Santa Catarina, Brésil.
Alberti TB, et al. Int J Mol Sci. 2017;18(4).
Science/Animal: Le bêta-caryophyllène exerce des effets réduisant la douleur par activation du récepteur CB2
Le bêta-caryophyllène a réduit la douleur induite chez la souris par la capsaïcine, et cet effet a été médié par le récepteur CB2.
Université des Sciences Pharmaceutiques de Daiichi, Fukuoka, Japon.
Katsuyama S, et al. EUR J Pain. 2013;17(5):664-75
Science/Cellules: L’activation du récepteur CB1 relâche les artères contractées
Les artères isolées de l’homme et du rat ont été contractées par plusieurs produits chimiques (angiotensine II, sérotonine et autres). L’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycerol) a induit, de manière dose-dépendante, une relaxation, et cet effet a été médié par l’activation du récepteur CB1.
Université Médicale de Białystok, Finlande.
Karpińska O, et al. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 29 Mar 2017. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Financement Participatif pour le cannabis médical: L’organisme de bienfaisance “Déclaration Cannabis Médical” (MCD) lance un financement participatif pour une campagne d’information mondiale.

Il y a deux ans

Science/Homme: Dans une étude contrôlée, le cannabis inhalé a réduit la douleur associée à la neuropathie périphérique diabétique
Etats-Unis: l’Etat de Georgie légalise le cannabis pour un usage médical limité
Science/Homme: Dans une étude ouverte, des extraits de cannabis administrés par voie orale ont soulagé un tiers des enfants épileptiques
Pologne: Perquisitions au domicile des patients prenant du cannabis et arrestation des militants en faveur de l’usage du cannabis

 

IACM-Bulletin du 07 Mai 2017

Mexique: Le Parlement approuve l’utilisation médicale du cannabis
Le Congrès du Mexique a adopté un projet de loi le 28 avril pour légaliser l’utilisation du cannabis à des fins médicales et scientifiques. Le projet de loi avait déjà passé le Sénat en décembre 2016 et sera maintenant envoyé au Président Enrique Pena Nieto, qui devrait le signer.

« Le règlement élimine l’interdiction et la criminalisation des actes liés à l’usage médical de la marijuana et de sa recherche scientifique, et ceux relatifs à la production et à la distribution de l’usine à ces fins », a déclaré le Congrès dans un communiqué. La mesure a été votée avec 371 voix pour, contre 7 contre et 11 abstentions, et classe maintenant le THC comme « thérapeutique ».

Reuters du 28 Avril 2017

 

Science/Homme: Selon une grande étude l’utilisation de cannabis est associée à une prévalence inférieure à la stéatose hépatique non alcoolique
Dans une étude de cas témoins basée sur la population avec 5 950 391 patients du Projet de Coût et d’Utilisation des Soins de Santé 2014 (HCUP), l’utilisation du cannabis a était associée à une prévalence significativement réduite de la stéatose hépatique non alcoolique. Ceci est le résultat de la recherche de scientifiques de plusieurs institutions scientifiques aux États-Unis et au Canada.

Après avoir identifié les patients atteints de la stéatose hépatique non alcoolique (1% de tous les patients), ils ont identifié trois groupes d’exposition: les non utilisateurs de cannabis (98,0%), les utilisateurs de cannabis non dépendants (1,7%) et les utilisateurs dépendants de cannabis (0,2%). Ils ont trouvé environ 20% (ratio de cotes ajusté: 0,82) une prévalence réduite de la maladie chez tous les utilisateurs de cannabis par rapport aux non-utilisateurs. L’effet était encore plus fort chez les utilisateurs dépendants avec une réduction de 52% (ratio de cotes ajusté: 0,49).

Adejumo AC, Alliu S, Ajayi TO, Adejumo KL, Adegbala OM, Onyeakusi NE, Akinjero AM, Durojaiye M, Bukong TN. Cannabis use is associated with reduced prevalence of non-alcoholic fatty liver disease: A cross-sectional study. PLoS One. 25 Avr 2017;12(4):e0176416.]

 

Science/Homme: L’utilisation médicale du cannabis peut réduire les coûts médicaux de Medicaid aux États-Unis d’environ un milliard de dollars
 

En utilisant des données trimestrielles sur les prescriptions de Medicaid sur la période 2007-2014, les chercheurs de l’Université de Géorgie à Athènes, aux États-Unis, ont testé l’association entre les lois médicales sur le cannabis et le nombre moyen de prescriptions remplies par les bénéficiaires de Medicaid.

Ils ont constaté que la consommation de médicaments sur ordonnance était plus faible dans les États ayant des lois médicales sur le cannabis que dans les États sans ces lois, dans cinq des neuf domaines cliniques importants qu’ils ont étudiés. Si tous les États avaient eu une loi médicale sur le cannabis en 2014, ils ont estimé que les économies totales auraient pu être de 1,0 milliard de dollars (environ 0,9 milliard d’euros). Medicaid, aux États-Unis, est un programme de soins de santé sociale pour les familles et les personnes ayant des ressources limitées.

Bradford AC, Bradford WD. Medical Marijuana Laws May Be Associated With A Decline In The Number Of Prescriptions For Medicaid Enrollees. Health Aff (Millwood). 19 Avr 2017. [in press]

 

Science/Homme: Aux États-Unis, dans les États ayant des lois médicales sur le cannabis, l’utilisation illégale de cannabis est plus élevée que dans les États sans ces lois
Lorsque l’utilisation médicale du cannabis est légale aux États-Unis, les adultes sont plus susceptibles d’utiliser le cannabis de manière illégale et risquent davantage d’avoir un trouble de l’usage du cannabis. Les risques des lois médicales sur le cannabis sont importants à transmettre, a déclaré l’auteur principal Deborah Hasin, de l’École de Santé Publique de Mailman de l’Université de Columbia à New York. Une recherche antérieure axée sur l’utilisation chez les adolescents n’a pas trouvé d’augmentation dans ce groupe d’âge, a-t-elle déclaré. « Les lois peuvent ne pas être trop pertinentes et importantes pour les adolescents, alors nous pensions qu’il était important de regarder pour les adultes », a déclaré Hasin.

Dans les États qui n’ont jamais légalisé le cannabis médical, la prévalence moyenne de l’utilisation illicite était de 4,5% en 1991 et 1992, passant à 6,7% en 2012 et en 2013. Par comparaison, dans les États où le médicament est devenu légal pour un usage médical, le taux de consommation illicite est passé de 5,6% à 9,2%. Le modèle était similaire pour les troubles liés à la consommation de drogues. Le taux moyen est passé de 1,4% en 1991-1992 à 2,3% en 2012-2013 dans les États qui n’ont pas promulgué de lois médicales sur le cannabis et de 1,5% à 3,1% dans les États qui l’ont fait.

Hasin DS, Sarvet AL, Cerdá M, Keyes KM, Stohl M, Galea S, Wall MM. US Adult Illicit Cannabis Use, Cannabis Use Disorder, and Medical Marijuana Laws: 1991-1992 to 2012-2013. JAMA Psychiatry. 26 Avr 2017. [in press]
Reuters of 26 April 2017

 

En bref
 

Science/Homme: Nouveau rapport de l’OMS quant aux effets sur la santé de l’utilisation du cannabis
Un nouveau rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé sur les «effets sanitaires et sociaux de l’utilisation non médicale du cannabis» édité par Wayne Hall, Maria Renström et Vladimir Poznyak est maintenant disponible en ligne.
Les effets sur la santé et les effets sociaux de l’utilisation non médicale du cannabis

Science/Homme: Le cannabis augmente la réaction aux stimuli érotiques
Dans une étude menée auprès de 21 utilisateurs de cannabis occasionnels hétérosexuels, l’utilisation de cannabis augmente l’activation du noyau accumbens droit, une certaine région du cerveau, aux stimuli érotiques. Cet effet était limité aux utilisateurs dont la concentration en prolactine n’était pas élevée en réponse à la prise de cannabis. Les auteurs ont écrit que «cet effet peut être utile dans le traitement du faible désir sexuel».
Institut National de la Santé Mentale, Klecany, République tchèque.
Androvicova R, et al. Psychopharmacology (Berl). 12 Avr 2017. [in press]

Science/Animal: Les cannabinoïdes pourraient aider les femmes stériles
Des recherches avec des cellules et des souris montrent que l’activation du récepteur CB1 améliore la maturation des ovocytes et des ovocytes immatures. Les chercheurs ont écrit que leurs données « suggèrent que les agonistes cannabinoïdes peuvent être des suppléments de maturation in vitro utiles. Pour les patientes intolérantes aux gonadotrophines fécondées in vitro, cela pourrait être une option prometteuse et unique « .
Institut National d’Investigation des Technologies Agricoles et Alimentaires, Madrid, Espagne.
López-Cardona AP, et al. FASEB J. 20 Avr 2017. [in press]

Science/Homme: L’extrait de CBD réduit les convulsions chez les patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut
Le troisième grand essai clinique avec l’extrait de CBD Epidiolex de la société britannique GW Pharmaceuticals chez les enfants et les adultes atteints du syndrome de Lennox-Gastaut a confirmé l’efficacité du CBD contre cette maladie. L’ajout d’Epidiolex aux traitements actuels des patients a considérablement réduit la fréquence des crises aux doses de 10 mg/kg/jour et de 20 mg/kg/ jour. Au cours de la période de traitement de 14 semaines, les patients prenant les deux doses d’Epidiolex ont connu une réduction médiane nettement plus élevée des crises mensuelles (37% et 42%, respectivement) par rapport à une réduction de 17% pour le placebo.
Communiqué de presse de GW Pharmaceuticals du 18 Avril 2017

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut augmenter le risque de crise cardiaque chez les personnes séropositives au VIH
Lors d’une étude avec 558 hommes infectés par le VIH, l’utilisation de cannabis était associée à un risque accru d’événements cardiovasculaires indépendants du tabagisme et d’autres facteurs de risque. Le risque a été augmenté de 2,5 fois.
Hôpital Général du Massachusetts, Boston, États-Unis.
Lorenz DR, et al. Clin Infect Dis. 25 Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Un cannabinoïde avec un médicament anti-épileptique standard a amélioré le résultat de l’épilepsie
Dans une étude avec des souris avec épilepsie, la combinaison du cannabinoïde synthétique arachidonyl-2′-chloroéthylamide (ACEA) et de l’acide valproïque a amélioré le résultat du traitement. De plus, la combinaison du cannabinoïde et de l’acide valproïque a stimulé la création de nouvelles cellules nerveuses, ce qui n’était pas le cas pour l’acide valproïque seul.
Institut de Santé Rurale, Lublin, Pologne.
Mach M, et al. Int J Mol Sci. 2017;18(5).

Science/Homme: Le système endocannabinoïde agit comme un régulateur de l’homéostasie immunitaire dans l’intestin
Le système endocannabinoïde joue un rôle majeur dans les fonctions immunitaires de l’intestin. Par exemple, l’administration par voie orale de l’endocannabinoïde anandamide fournit, chez certaines souris (souris non-obèse), une protection contre le diabète de type 1. Les auteurs ont écrit que leur recherche « dévoile un rôle du système endocannabinoïde dans le maintien de l’homéostasie immunitaire dans l’intestin/pancréas ».
École de Médecine de l’Université du Connecticut, Farmington, États-Unis.
Acharya N, et al. Proc Natl Acad Sci USA. 24 Avr 2017. [in press]

Science/Homme: Réaction allergique mortelle au cannabis
Comme d’autres plantes, le cannabis peut causer des allergies. Les chercheurs ont signalé une réaction allergique fatale (réaction anaphylactique) chez une femme de 33 ans qui avait injecté une solution de cannabis dans ses veines.
Forensic Science, Adélaïde, Australie.
Gilbert JD, et al. Med Sci Law. 2017;57(2):91-94
Science: Une préparation de THC qui peut être utilisée comme spray nasal
Les chercheurs ont développé une préparation de THC comme spray nasal aqueux pour que l’effet du THC se produise rapidement. Ils ont écrit «qu’en ajoutant des stabilisateurs chimiques supplémentaires, et qu’en produisant sous des conditions protectrices, une formulation commerciale pour patient semble faisable».
Université Libre de Berlin, Allemagne.
Hommoss G, et al. EUR J Pharm Biopharm. 19 Avr 2017. [in press]
Science/Animal: Le CBD et le CBDA réduisent l’anxiété
Lors d’une étude sur des rats, le cannabidiol (CBD) et l’acide cannabidiol (CBDA) ont réduit l’anxiété, mais seulement si les animaux étaient stressés. Les auteurs ont écrit que «ces résultats suggèrent que les effets anxiolytiques du CBDA et du CBD peuvent nécessiter la présence d’un facteur de stress spécifique».
Département de Psychologie et Programme Collaboratif des Neurosciences, Université de Guelph, Canada.
Rock EM, et al. Psychopharmacology (Berl). 20 Avr 2017. [in press]
Science/Homme: Le CBD peut être utile dans le traitement de l’anxiété même à faible dose
Lors de la Conférence sur les Sciences Psychédéliques du 19 au 24 Avril à San Francisco, une grande série de cas de 136 patients a été présentée, et qui a montré que le CBD, même à de faibles doses de 40 à 50 mg, peut être utile dans le traitement de l’anxiété.
Hôpital pour Enfants, Université du Colorado, Denver, États-Unis.
Shannon S. Cannabidiol dans le traitement de l’anxiété: une grande série de cas. Présenté le 21 Avril 2017.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Australie: L’Etat de Victoria est le premier à légaliser l’usage médical du cannabis
Allemagne: La cour administrative fédérale oblige le ministre de la Santé à autoriser la culture du cannabis pour usage médical personnel
Etats-Unis: La Pennsilvanie va légaliser l’usage médical du cannabis
Science/Homme: Après une attaque cardiaque, la consommation de cannabis est associée à moins de mortalité

Il y a deux ans

Jamaïque: Le ministre de la Justice plante le premier plant de cannabis destiné à un usage médical
Science/Homme: Les expériences psychotiques et la consommation de cannabis des adolescents présentent des facteurs de risque communs
Etats-Unis: Le Président B. Obama soutient l’usage médical du cannabis

 

IACM-Bulletin du 22 Mai 2017

Chili: Les pharmacies commencent à vendre du cannabis
Les pharmacies de Santiago, la capitale du Chili, commenceront à vendre des médicaments à base de cannabis cette semaine. La première fois que de tels traitements ont était proposée dans des pharmacies en Amérique, c’était le 10 mai dernier.

Tilray, un producteur et distributeur de cannabis canadien dit s’être associé avec une compagnie locale, Alef Biotechnology, homologuée par le gouvernement chilien. Le Chili a légalisé l’utilisation du cannabis médical en 2015 et fait partie des nombreux pays d’Amérique Latine à progressivement assouplir ses lois sur la prohibition de la culture, de la distribution et de la consommation de cannabis.

Reuters du 10 Mai 2017

 

Science/Homme: Les patients traités pour douleurs chroniques ont un risque de dépression moins élevé avec un traitement au cannabis qu’avec un traitement aux opioïdes
Une étude menée dans plusieurs centres en Israël ; sur 880 patients atteints de douleurs chroniques, ceux qui ont reçu un traitement aux opioïdes ont un taux plus important de dépression et d’anxiété que ceux qui ont reçu un traitement au cannabis. Sur tous les participants, 474 ont reçu des opioïdes, 329 du cannabis et 77 d’entre eux les deux. La dépression et l’anxiété ont été évaluées en utilisant le questionnaire sur la santé du patient et l’échelle des troubles de général l’anxiété.

La prévalence de la dépression chez les patients du groupe traité avec des opioïdes est de 57.1 %, contre 22.3 % chez les patients traités avec du cannabis et 51.4 % pour ceux qui recevaient les deux traitements. Les taux pour l’anxiété étaient respectivement de 48.4 %, 21.5 % et 38.7 %. Les auteurs ont conclu : “parmi les patients qui souffrent de maladies chroniques, les niveaux d’anxiété et de dépression sont plus élevés avec des traitement aux opioïdes qu’avec des traitements au cannabis médical. Ces résultats devraient être pris en considération lorsqu’il s’agit de décider des modalités de traitement les plus appropriées pour les douleurs chroniques, tout particulièrement pour ceux à tendance dépressive et anxieuse.”

Feingold D, Brill S, Goor-Aryeh I, Delayahu Y, Lev-Ran S. Depression and anxiety among chronic pain patients receiving prescription opioids and medical marijuana. J Affect Disord. 2017;218:1-7.

 

Science/Animal: De faibles doses de THC rétablissent les fonctions cognitives de souris âgées
 

Dans une étude avec des souris âgées de 12 à 18 mois, de faibles doses de THC ont permis d’inverser le déclin des performances cognitives lié à l’âge.
Ces résultats ont été déclarés par des scientifiques de l’Université de Bonn, en Allemagne, et de l’Université hébraïque de Jérusalem, en Israël. En général, les souris montrent des déficits cognitifs à l’âge de 12 mois.

Le traitement au THC a rétabli les modèles de transcriptions géniques dans l’hippocampe, une région du cerveau, à tel point que les profils d’expressions des souris âgées de 12 mois, traitées au THC, sont étroitement liés à ceux des souris âgées de 2 mois, sans traitement au THC. La transcription est la première étape de l’expression génique, dans laquelle un segment particulier de l’ADN est copié en ARN grâce à l’enzyme ARN polymérase. Ces effets dépendent des récepteurs CB1. Les auteurs ont conclu : “la restauration des signaux CB1 sur les individus âgés pourrait être une stratégie efficace pour traiter les altérations cognitives liées au vieillissement.” Les scientifiques veulent réaliser une étude clinique pour voir si ces effets peuvent aussi être obtenus chez l’être humain.

Bilkei-Gorzo A, Albayram O, Draffehn A, Michel K, Piyanova A, Oppenheimer H, Dvir-Ginzberg M, Rácz I, Ulas T, Imbeault S, Bab I, Schultze JL, Zimmer A. A chronic low dose of Δ(9)-tetrahydrocannabinol (THC) restores cognitive function in old mice. Nat Med. 8 Mai 2017. [in press]

 

En bref
 

IACM: Nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoïd Research
De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, le journal partenaire de l’IACM : Une conversion du Cannabidiol Oral en Delta9-Tetrahydrocannabinol ne semble pas se produire chez l’Homme and L’importance clinique des endocannabinoïdes dans la gestion de la douleur contre l’endométriose

Etats-Unis: Le parlement de l’État du Vermont reconnait l’utilisation récréative du cannabis
Ce 10 mai, les législateurs du Vermont ont approuvé une mesure pour légaliser l’utilisation récréative du cannabis. Si le gouverneur ne met pas son veto, ce sera le neuvième État à le légaliser et le premier à le faire via une mesure législative plutôt que par référendum.
Reuters du 10 Mai 2017

Israël: Cann10, la seconde conférence internationale sur le Cannabis médical
Cann10 organise sa deuxième conférence internationale sur le Cannabis médical, elle se tiendra du 4 au 6 Juin 2017 à Tel-Aviv, en Israël.
Site web des conférences de Cann10

Science/Homme: Le cannabis, efficace contre le syndrome de la Tourette dans une série de cas
Les auteurs ont respectivement évalué l’efficacité et la tolérance du cannabis chez 9 adultes atteints du syndrome de la Tourette. Le nombre de tics a diminué de 60 % et 18 des 19 participants ont vu leurs conditions considérablement s’améliorer.
L’Hôpital pour les Enfants Malades, Université de Toronto, Canada.
Abi-Jaoude E, et al. J Neuropsychiatry Clin Neurosci. 3 Mai 2017. [in press]

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut augmenter les risques de blessures chez les personnes plus âgées
Dans une étude composée de 14 715 personnes âgées de 50 ans et plus, le taux de blessures comptabilisées sur l’année passée est de 18.9 % pour les personnes qui ne consomment pas de cannabis contre 28.8 % pour ceux qui en consomment.
Université du Texas à l’école du Travail Social d’Austin, États-Unis.
Choi NG, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 2017:1-9.

Science/Animal: Les endocannabinoïdes amélioreraient les lésions pulmonaires induites par radiations
Après l’irradiation de la partie thoracique des souris, l’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes par l’inhibiteur FAAH (URB937) a amélioré les séquelles sur les poumons. Les endocannabinoïdes n’ont en rien compromis l’efficacité de l’irradiation contre le cancer dans le groupe contrôle.
Université Sichuan, Chengdu, Chine.
Li R, et al. Inflammation. 6 Mai 2017. [in press]

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 pourrait être bénéfique contre le cancer des os
Une recherche sur les cellules cancéreuses des os (ostéosarcome) montre que la stimulation du récepteur CB2 et l’activation du récepteur vanilloïde 2 « peuvent agir sur la même voie de signalisation et obtenir les mêmes effets, spécifiant ainsi que le système endocannabinoïdes/endovanilloïde est une nouvelle cible thérapeutique pour traiter l’ostéosarcome. »
Deuxième Université de Naples, Italie.
Punzo F, et al. Oncotarget. 13 Avril 2017. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Canada: Le gouvernement prévoit de légaliser le cannabis en 2017

Il y a deux ans

Science/Homme: Selon une étude, les enfants épileptiques pourraient bénéficier d’un traitement au CBD
Allemagne: Le Bundesrat soutient l’usage médical du cannabis pour les patients en souffrance et en soins palliatifs
Italie: L’armée a commencé à cultiver du cannabis destiné à un usage médical
Science/Homme: Le THC efficace pour une femme n’arrivant pas à prendre du poids après de nombreuses interventions chirurgicales

 

IACM-Bulletin du 07 Juin 2017

 

Science/Homme: Le cannabidiol, efficace contre l’épilepsie du syndrome de Dravet
Une étude clinique avec 120 enfants et jeunes adultes atteints du syndrome de Dravet, qui montre que le CBD (cannabidiol) est efficace dans le contrôle des symptômes, a été publiée dans le New England Journal of Medicine. Plusieurs centres à travers les États-Unis ont participé à l’essai de 14 semaines de traitement contrôlé par placebo.

La fréquence médiane des crises convulsives par mois est passée de 12,4 à 5,9 avec le CBD, par rapport à une diminution de 14,9 à 14,1 avec le placebo. Le pourcentage de patients ayant une réduction d’au moins 50% de la fréquence de crises convulsives était de 43% avec le CBD et de 27% avec le placebo. L’état général du patient s’est amélioré par au moins une catégorie sur une échelle standard dans 62% du groupe CBD comparativement à 34% du groupe placebo.

Devinsky O, Cross JH, Laux L, Marsh E, Miller I, Nabbout R, Scheffer IE, Thiele EA, Wright S; Cannabidiol in Dravet Syndrome Study Group. Trial of Cannabidiol for Drug-Resistant Seizures in the Dravet Syndrome. N Engl J Med. 2017;376(21):2011-2020.

 

Science/Homme: Selon une grande enquête, le cannabis est utilisé comme substitut aux médicaments d’ordonnance
Selon un sondage en ligne, sur 2774 participants qui ont déclaré avoir consommé du cannabis au moins une fois au cours des 90 jours précédents, environ une moitié déclarait utiliser du cannabis comme substitut aux médicaments d’ordonnance. Ceci est le résultat de recherches menées par des scientifiques du Centre pour l’Éducation du Cannabis Médical de Del Mar, de l’Institut de Recherche de l’Université de Bastyr à Kenmore et du Département de Recherche Médicale, du Centre d’Étude du Cannabis et des Codes Sociaux à Seattle, aux États-Unis.

Au total, 1 248, soit 46%, ont déclaré avoir utilisé du cannabis comme substitut aux médicaments d’ordonnances. Les classes de drogues les plus répandues étaient les narcotiques/opioïdes (35,8%), les anxiolytiques/benzodiazépines (13,6%) et les antidépresseurs (12,7%). Au total, 2 473 substitutions ont été signalées ou environ deux substitutions de médicaments par substitution au répondant. Les auteurs ont écrit que «ces résultats rapportés par le patient appuient une recherche antérieure selon laquelle les individus utilisent le cannabis comme substitut aux médicaments d’ordonnance, en particulier les narcotiques/opioïdes, et indépendamment du fait qu’ils s’identifient comme des utilisateurs médicaux ou non médicaux ».

Corroon JM Jr, Mischley LK, Sexton M. Cannabis as a substitute for prescription drugs – a cross-sectional study. J Pain Res. 2017;10:989-998.

 

États-Unis: L’État de Washington permet l’autoculture du cannabis par les patients
Le gouverneur Jay Inslee a signé une loi, le projet de loi sénatorial n° 5131, qui élargit l’accès des patients au cannabis médical. La nouvelle loi permet pour la première fois aux patients enregistrés d’acheter des graines de cannabis, des clones et des plantes immatures à des fournisseurs autorisés.

D’autres dispositions de la loi permettent aux non-patients de partager légalement les produits de cannabis entre eux et chargent le Conseil Public de l’alcool et du cannabis de formuler des recommandations quant à savoir s’il faut autoriser la culture à domicile de quantités limitées de cannabis chez les adultes. Washington est le seul État qui réglemente l’utilisation et la commercialisation du cannabis chez les adultes, mais n’autorise pas les adultes à cultiver eux-mêmes la plante.

NORML du 24 mai 2017

 

Uruguay: Fondation de la Société uruguayenne d’Endocanalabinologie
 

Dans un communiqué de presse, le Conseil d’Administration a signalé la fondation de la Société uruguayenne d’Endocanalabinologie (SUEN, Sociedad Uruguaya de Endocannabinología) le 15 mai à Montevideo. Dans leur communiqué de presse, l’association déclare: «Les principaux objectifs de SUEN sont de diffuser les connaissances et les progrès de l’Endocannabinologie dans les domaines académiques et dans la population générale, promouvoir l’éducation, la recherche en Endocannabinologie ainsi que l’accès au cannabis et aux traitements cannabinoïdes, bénéfiques à la santé. Toujours dans le profond respect des droits de l’homme et des principes de l’éthique médicale et de la santé publique « .

Le conseil d’administration est composé du Docteure Raquel Peyraube (Présidente), de la Docteure Julia Galzerano (Vice-Présidente), de la docteure Leticia Cuñetti (Secrétaire), du Docteur Richard Clark (Trésorier) et du Docteur Alejandro Scaramelli (Porte-Parole).

Communiqué de presse du SUEN du 19 mai 2017.

La Diaria du 17 Mai 2017

 

Chili: Les citoyens développent de plus en plus leur propre cannabis médical
Les Chiliens augmentent de plus en plus leur propre production de cannabis à des fins médicales, alors que la nation sud-américaine conservatrice commence à relâcher les interdictions légales concernant la plante autrefois illégale. En 2015, le Chili a légalisé l’utilisation du cannabis médical. Plus tôt en mai, les pharmacies de la capitale de Santiago ont commencé à vendre des médicaments à base de cannabis, la première fois que ces médicaments ont été offerts par des pharmacies en Amérique latine.

Les partisans de l’utilisation médicale s’assurent que les Chiliens ayant des conditions médicales sévères obtiennent les connaissances pour cultiver eux-mêmes la plante, même si cela se produit dans une zone grise légale. À Santiago, le 19 mai, la Fondation Daya du Chili a organisé un atelier pour enseigner, à ceux qui possèdent ces conditions médicales, comment faire pousser eux-mêmes la plante.

Reuters du 22 mai 2017.

 

En bref
 

Science: Présentations clés à la Conférence ICR 2017 disponibles en ligne
Les conférences clés du Docteur Carl Hart, du Docteur Raphael Mechoulam et du Docteur Alexandros Makriyannis lors de la réunion de l’ICR en 2017 (par exemple : Institute of Cannabis Research) sont disponibles en ligne:
Docteur Carl Hart: Comment et pourquoi la recherche sur la marijuana tend vers un effet négatif ?
Docteur Raphael Mechoulam: Le système endocannabinoïde: Un regard en arrière et sur l’avenir.
Docteur Alexandros Makriyannis: Cannabis et système endocannabinoïde: Opportunités thérapeutiques.

Science/Homme: L’apparition précoce de l’utilisation du cannabis a été associée à un niveau de scolarité inférieur, alors que l’apparition tardive ne l’était pas
Dans une étude portant sur 1103 sujets âgés de 22 à 35 ans, les premiers initiateurs de cannabis étaient plus susceptibles que les non-utilisateurs d’avoir un faible niveau de scolarité. Les initiateurs de cannabis tardif n’ont pas eu de niveau de scolarité inférieur à celui des non-utilisateurs. L’utilisation précoce du cannabis et le niveau de scolarité apparaissent plus fortement associés chez les jeunes femmes que chez les jeunes hommes.
INSERM, Paris, France.
Melchior M, et al. Int J Epidemiol. 18 Mai 2017. [in press]

Science/Homme: La capsaïcine a été bénéfique dans le traitement du syndrome d’hyperémèse cannabinique
L’utilisation de cannabis peut causer un état de nausées et de vomissements, appelé le syndrome d’hyperémèse cannabinique. Le récepteur vanilloïde 1 (TRPV1) peut être impliqué dans ce syndrome. Chez 13 patients atteints du syndrome, les auteurs ont appliqué la capsaïcine, qui se lie au TRPV1, sur la peau, ce qui a entraîné une amélioration des symptômes.
École de Médecine Université du Massachusetts, Worcester, États-Unis.
Dezieck L, et al. Clin Toxicol (Phila). 11 mai 2017:1-6.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut améliorer la thérapie à base de cellules souches lors de maladies cardiaques
Un cannabinoïde synthétique, qui active le récepteur CB2 (AM1241), a amélioré la survie des cellules souches. Chez les animaux, les cellules souches avec le cannabinoïde ont amélioré le fonctionnement du cœur et réduit le stress oxydatif au cœur.
Hôpital général chinois PLA, Pékin, Chine.
Han D, et al. Oncotarget. 4 Mai 2017. [in press]

Science/Homme: L’utilisation intensive de cannabis peut réduire l’adhésion aux médicaments chez les patients atteints de psychose
Dans une étude avec 233 patients avec un premier épisode de psychose, l’utilisation intensive de cannabis a été associée à une réduction de l’adhésion aux médicaments antipsychotiques, alors que l’utilisation peu fréquent ou l’utilisation de cannabis à faible concentration de THC n’a pas diminué l’utilisation du médicament standard.
Institut de Psychiatrie, Psychologie & Neurosciences, King’s College London, Royaume-Uni.
Schoeler T, et al. Psychiatry Res. 2017;255:36-41.
Science/Homme: La migraine n’est pas associée à une déficience généralisée des endocannabinoïdes
Dans une étude avec 26 femmes en bonne santé et 38 atteintes de migraines, il n’y avait pas de différence dans les concentrations sanguines d’endocannabinoïdes. Les auteurs ont conclu : « que la migraine n’est pas associée à une déficience généralisée (par opposition à la localisation) de ces lipides».
Département de Chimie, Université d’Umeå, Suède.
Gouveia-Figueira S, et al. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2017;120:15-24

Science/Homme: Les utilisateurs de cannabis cherchant un traitement diffèrent des utilisateurs de cannabis dans la population générale
Les chercheurs ont comparé les caractéristiques des utilisateurs de cannabis dans une clinique, qui voulaient arrêter l’utilisation, avec les caractéristiques des utilisateurs dans la population générale. Dans le contexte clinique, il y avait plus souvent des adultes plus âgés, des Afro-Américains, des Hispaniques/Latinos, des adultes ayant plus d’éducation, des utilisateurs non-fumeurs de tabac et des utilisateurs quotidiens et presque quotidiens de cannabis.
Université de Médecine de Caroline du Sud, Charleston, États-Unis.
McClure EA, et al. Drug Alcohol Depend. 2017;176:14-20

Science/Cellules: Les endocannabinoïdes peuvent réduire les conséquences chroniques de l’apport sanguin réduit au cerveau
La perturbation de la barrière hématoencéphalique, qui peut être causée par une réduction chronique du débit sanguin au cerveau, a été empêchée par l’inhibition de la FAAH (amide hydrolase d’acide gras), ce qui entraîne une augmentation des concentrations d’endocannabinoïdes.
École de Médecine de l’Université de Tongji, Shanghai, Chine
Wang DP, et al. Biomed Pharmacother. 2017;91:872-879.

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB1 peut avoir un effet négatif lors du développement du placenta
Lors d’expériences avec des cellules de placenta humain, l’activation du récepteur CB1 par le cannabinoïde synthétique WIN-55,212-2 induit un arrêt de croissance cellulaire. Les auteurs ont écrit que leur recherche « pourrait révéler l’impact de la consommation de cannabinoïdes pendant le développement placentaire ».
Faculté de Pharmacie, Université de Porto, Portugal
Almada M, et al. Toxicology. 8 Mai 2017. [in press]

Science/Homme: Les troubles psychotiques induits par une substance augmentent le risque de développement de la schizophrénie
Dans une étude avec 3 486 patients, admis à l’hôpital après un trouble psychotique induit par une substance, 17,3% ont développé une schizophrénie au cours des années suivantes. Le risque pour le cannabis, les stimulants et les opiacés étaient similaires. Les facteurs de risques comprenaient le sexe masculin, le plus jeune âge et la plus longue première admission.
Hôpital Queen Margaret, Dunfermline, Royaume-Uni.
Alderson HL, et al. Psychol Med. 3 Mai 2017:1-8.

Science: Gènes impliqués dans le transport, l’action et le métabolisme des cannabinoïdes
Un nouvel article donne un aperçu des gènes du corps humain impliqués dans l’activité endocannabinoïde. Les auteurs les ont divisés en: gênes récepteurs – CNR1, CNR2, TRPV1 et GPR55, gênes transporteurs – ABCB1, ABCG2, SLC6A, gênes pour les protéines pour la biotransformation, la biosynthèse et la bioactivation – CYP3A4, CYP2C19, CYP2C9, CYP2A6, CYP1A1, COMT, FAAH, COX2, ABHD6, ABHD12, et aussi MAPK14.
Institut de Génétique Humaine, Académie Polonaise des Sciences, Poznan, Pologne.
Hryhorowicz S, et al. EUR J Drug Metab Pharmacokinet. 22 Mai 2017. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Animal: Une nouvelle fonction des récepteurs CB2 dans le cerveau?
Allemagne: Le gouvernement veut que le cannabis soit disponible sur ordonnance

Il y a deux ans

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution du risque de diabètes
Science/Homme: Une consommation simultanée de THC de d’alcool augmente les concentrations de THC dans le sang.

 

IACM-Bulletin du 23 Juin 2017

 

Science/Homme: Le cannabis a réduit les symptômes du TDAH lors d’une petite étude clinique
Dans une petite étude contrôlée par placebo avec 30 adultes atteints de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), un extrait de cannabis (Sativex) a réduit leurs symptômes. Les participants ont été assignés au hasard pour recevoir soit du cannabis, soit un placebo. Les résultats ont été publiés par des chercheurs du King’s College London et d’autres institutions scientifiques du Royaume-Uni.

Le cannabis a été associé à une amélioration significative de l’hyperactivité / impulsivité et de l’inhibition d’une mesure cognitive, ainsi qu’une tendance à améliorer l’inattention et la labilité émotionnelle. Les chercheurs ont écrit que « les adultes atteints de TDAH peuvent représenter un sous-groupe de personnes qui subissent une réduction des symptômes et des troubles cognitifs après l’utilisation de cannabinoïdes ».

Cooper RE, Williams E, Seegobin S, Tye C, Kuntsi J, Asherson P. Cannabinoids in attention-deficit/hyperactivity disorder: A randomised-controlled trial. EUR Neuropsychopharmacol. 30 Mai 2017.in press]

 

Science/Homme: Selon une grande série de cas en Italie le cannabis peut être efficace dans le traitement de la douleur chronique
Un groupe de chercheurs des Universités de Parme, de Naples « Federico II » et d’autres institutions italiennes, ont présenté une analyse rétrospective de séries de cas de tous les malades chroniques traités par cannabis oral ou vaporisé dans six centres, au cours de l’année initiale suivant l’approbation de la nouvelle loi italienne (décembre 2015 à novembre 2016). Ils ont évalué les voies d’administration, les types de produits de cannabis utilisés, les doses, l’efficacité et la sécurité du traitement.

Comme seul l’un des six centres a largement utilisé des cannabinoïdes pour la douleur chronique intraitable (614 sur 659 patients), seule la population de l’Azienda Ospedaliero Universitaria Pisana (Pise) a été prise en compte. Le thé au cannabis était le principal mode d’administration, et dans presque tous les cas, il était utilisé en association avec d’autres traitements contre la douleur. Lors du suivi initial, 76,2% des patients ont continué le traitement et moins de 15% ont arrêté le traitement en raison d’effets secondaires. Les chercheurs ont conclu « que le traitement semble être efficace et sécurisé ».

Fanelli G, De Carolis G, Leonardi C, Longobardi A, Sarli E, Allegri M, Schatman ME. Cannabis and intractable chronic pain: an explorative retrospective analysis of Italian cohort of 614 patients. J Pain Res. 2017;10:1217-1224.

 

En bref
 

France: Le gouvernement veut décriminaliser l’utilisation du cannabis
Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a déclaré que le gouvernement voulait émettre de nouveaux règlements en vertu desquels les personnes prises en flagrants délits avec de petites quantités de cannabis seraient punies d’une amende d’environ 100 EURos et non arrêtées. La nouvelle réglementation pourrait être en place dans les trois ou quatre mois, a-t-il dit. Le nouveau président, Emmanuel Macron, avait promis de décriminaliser l’utilisation du cannabis. « Nous pouvons considérer une amende comme complètement suffisante pour punir ce comportement », Emmanuel Macron avait écrit dans un livre.
Le Parisien du 24 Mai 2017
Science: Date limite de soumission des résumés pour l’Atelier EURopéen sur la Recherche des Cannabinoïdes
Le 8e Atelier EURopéen sur la Recherche des Cannabinoïdes aura lieu du 31 août au 2 septembre 2017 à Londres, au Royaume-Uni. Le délai de soumission des résumés est le 13 juin.
Conference Website

 

IACM: nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoid Research
De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, le journal partenaire de l’IACM: Cannabis et Douleur: Une Revue Clinique et Études d’Affinité et d’Efficacité de l’Acide Tétrahydrocannabinolique A aux Récepteurs Cannabinoïdes Types Un et Deux.

IACM: Collecte de rapports de cas
L’IACM commandera une collection spéciale de rapports de cas préparée par ses membres pour la publication dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research. Plus d’informations sur le site des membres de l’IACM.
Date limite de soumission des articles: 1er Juillet 2017.

 

Science/Animal: Le THC peut être efficace pour l’anorexie mentale
Dans un modèle d’anorexie mentale chez le rat, les faibles doses de THC réduisent considérablement la perte de poids et de l’activité physique dans les roues. Les auteurs ont écrit que la modulation du système endocannabinoïde peut être «efficace pour traiter ce trouble, en particulier chez les patients dont l’hyperactivité physique joue un rôle central dans sa progression et sa maintenance».
Université de Cagliari, Italie.
Scherma M, et al. Br J Pharmacol. 31 Mai 2017in press]

 

Science/Cellules: Le THC et le CBD peuvent augmenter l’activité anticancéreuse de la chimiothérapie standard contre la leucémie
La recherche sur des cellules leucémiques suggère que le THC et le CBD combinés avec des médicaments anti-leucémiques courants (cytarabine et vincristine) permettent de réduire considérablement la dose des agents cytotoxiques, mais tout en restant efficace. « L’utilisation de cannabinoïdes après la chimiothérapie a entraîné une plus grande induction de l’apoptose, alors que c’était le contraire lorsque le programme d’administration a été inversé. » L’apoptose est une forme de mort cellulaire programmée.
Université de Londres, Royaume-Uni.
Scott KA, et al. Int J Oncol. 29 Mai 2017in press]

 

Science/Homme: L’effet anxiolytique du CBD était plus élevé après une dose moyenne
L’administration du CBD a réduit l’anxiété avec une courbe dose-dépendante chez des sujets sains. Les mesures subjectives d’anxiété ont été réduites avec 300 mg de CBD, mais pas avec 100 et 900 mg de CBD dans une situation qui cause de l’anxiété (test de parler en public).
Université de São Paulo, Brésil.
Zuardi AW, et al. Front Pharmacol. 2017;8:259.

 

Science/Homme: Les utilisateurs de cannabis affichent moins de réactions face à des situations stressantes
Dans une étude avec 40 utilisateurs de cannabis et 42 non-utilisateurs, qui ont subi un test de stress, « les taux subjectifs de stress et les taux de cortisol étaient significativement plus élevés chez les non-utilisateurs dans les conditions subjectives de stress des non-utilisateurs lors de la condition de non-stress. En revanche, les utilisateurs de cannabis ont démontré une réactivité au stress émoussé; plus précisément, ils n’ont montré aucune augmentation du cortisol et une augmentation significativement plus faible des taux subjectifs de stress ».
Université de l’État de Washington, Pullman, États-Unis.
Cuttler C, et al. Psychopharmacology (Berl). 31 Mai 201 2017. [in press]

 

Science/Cellules: Le CBD se lie aux récepteurs GPR3 et GPR6
De nouvelles recherches montrent que le CBD (Cannabidiol) agit comme un agoniste inverse sur les récepteurs GPR3 et GPR6. Le GPR3 est impliqué dans la maladie d’Alzheimer alors que le GPR6 joue un rôle potentiel dans la maladie de Parkinson. Les chercheurs ont écrit que « notre découverte est que le CBD agit comme un nouvel agoniste inverse à la fois sur le GPR3 et le GPR6, il indique que certains des effets thérapeutiques potentiels du CBD (par exemple, le traitement de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson) peuvent être médiés par ces récepteurs importants ».
École de Médecine de l’Université de Louisville, États-Unis.
Laun AS, et al. Biochem Biophys Res Commun. 29 Mai 2017in press]

 

Science/Animal: Des doses élevées de CBD ont provoqué une hypotension
Dans une étude menée avec quatre lignées de porcelet nouveau-nées, des doses élevées de CBD (50 mg / kg de poids corporel) ont causé une hypotension significative chez deux animaux.
Hôpital Universitaire d’Oslo, Rikshospitalet, Norvège.
Garberg HAT, et al. Neonatology. 2017;112(2):143-149.

 

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut être utile contre la progression de la maladie d’Alzheimer
Dans un modèle de souris mimant la maladie d’Alzheimer, un cannabinoïde synthétique (MDA7), qui se lie au récepteur CB2, a eu un effet positif sur l’inflammation, la cognition et d’autres mesures de performance.
Clinique de Cleveland, États-Unis.
Wu J, et al. EUR J Pharmacol. 25 Mai 2017in press]

 

Science/Animal: THC et CBD peuvent réduire la douleur causée par les agents chimio thérapeutiques
Le THC et le CBD peuvent empêcher le développement d’une neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie. Dans une étude avec des souris, à la fois le CBD et le THC seul ont atténué la douleur chez les souris traitées avec du paclitaxel. Le CBD et le THC étaient synergiques lorsqu’ils étaient donnés en combinaison. Le CBD a également atténué la douleur induite par l’oxaliplatine, mais pas celle induite par la vincristine, tandis que le THC a atténué de manière significative la douleur de la vincristine, mais pas celle de l’oxaliplatine.
École de Médecine Lewis Katz, Université de Temple, Philadelphie, États-Unis.
King KM, et al. Br J Pharmacol. 26 Mai 2017in press]

 

Science/Cellules: La fonction du sperme humain est influencée par l’endocannabinoïde 2-AG
La recherche montre que l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol) affecte la fonction du sperme humain en réduisant la motilité, en inhibant la capacitation (étape finale de la maturation) et en déclenchant la réaction d’acrosome par laquelle le sperme pénètre dans l’œuf femelle.
Département de biotechnologie, Université d’Alicante, Espagne.
Francou MM, et al. Histol Histopathol. 6 Juin 2017:11911.

 

Science: Le THC peut modifier la fonction normale des cellules du placenta
Les chercheurs ont trouvé des récepteurs cannabinoïdes sur les cellules placentaires. Le THC a diminué la migration des cellules trophoblastiques, des cellules spécifiques du placenta.
Centre de Recherche Clinique et Translationnelle, Shanghai, Chine.
Chang X, et al. Cell Physiol Biochem. 2017;42(2):537-550.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Collaboration entre la revue Cannabis and Cannabinoid Research et l’IACM
Etats-Unis: La Louisianne est le 25ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
Macédonie: Le gouvernement légalise l’usage médical du cannabis

 

Il y a deux ans

Science/Homme: Après une transplantation de cellules souches sanguines, le CBD a amélioré les résultats thérapeutiques
Canada: La Cour suprême énonce que le cannabis est un produit légal, quelle que soit sa forme

 

IACM-Bulletin du 08 Juillet 2017

 

Science/Homme: Le CBD réduit la pression artérielle chez les personnes en bonne santé
Lors d’une étude menée auprès de neuf volontaires masculins en bonne santé, une dose unique de 600 mg de CBD a considérablement réduit la pression artérielle, les chercheurs des universités de Nottingham et Oxford, Royaume-Uni, Royal Derby Hospital Centre, Derby, Royaume-Uni, ont écrit dans le Journal of Clinical Investigation Insight. Ils ont reçu 600 mg de CBD ou de placebo lors d’une étude croisée.

Le CBD a réduit la pression artérielle (PA) systolique de repos (-6 mmHg) et le volume de l’AVC (-8 mL), avec une fréquence cardiaque (FC) et une augmentation du débit cardiaque. Les sujets ayant pris du CBD avaient une pression artérielle inférieure (-5 mmHg, surtout avant et après le stress), une augmentation de la fréquence cardiaque (+10 bpm) et une diminution du volume de l’AVC (-13 mL). Les auteurs ont écrit que leurs «données montrent que l’administration aiguë de CBD réduit la PA au repos et que la PA augmente le stress chez l’être humain, de ça, s’associe avec une augmentation de la FC. Ces changements hémodynamiques devraient être pris en compte pour les personnes qui prennent du CBD. »

Jadoon KA, Tan GD, O’Sullivan SE. A single dose of cannabidiol reduces blood pressure in healthy volunteers in a randomized crossover study. JCI Insight. 2017;2(12).

 

Science/Homme: Deux études diffèrent par rapport aux effets de la légalisation du cannabis sur le risque d’accident
Deux études américaines sur les effets du cannabis sur les conducteurs dans les États où il est autorisé à des fins récréatives sont venues à des conclusions différentes quant à savoir si cela augmente le risque d’accident ou non. Une étude de l’American Journal of Public Health, publiée le 20 juin, a porté sur les décès liés aux véhicules automobiles et n’a révélé aucune augmentation significative dans l’État du Colorado ni dans celui de Washington, où l’utilisation cannabis est depuis peu légale. Comparativement à huit autres états où l’utilisation du cannabis n’est pas légale, sur des populations similaires, et dont la propriété du véhicule et les lois de la circulation ont été prises en compte. L’Alabama, le Kentucky et le Texas étaient parmi les États qui faisaient partie du groupe de comparaison. « En 2012, certains ont soutenu que les gens rouleraient dans leurs voitures s’écraseraient et mourraient. Notre étude a prouvé que ce n’est pas vrai », a déclaré Jason Adedoyte, principal auteur de l’étude du Medical Center de l’Université du Texas à Austin.

Dans une autre étude publiée le 21 juin, l’Institut des Données sur les Pertes d’Autoroute a analysé la fréquence des demandes de collision des assurances automobile à Washington, au Colorado et en Oregon, où le cannabis récréatif est également autorisé. L’étude a montré une faible augmentation (3%) des demandes de collision dans ces États par rapport au Wyoming, à l’Idaho et au Nevada, où il n’est pas légal. « Dans les États qui ont adopté une loi approuvant l’utilisation récréative de la marijuana, les données ont montré qu’il y avait un fort indicateur que la marijuana était un facteur en considérant l’augmentation des réclamations », a déclaré Matt Moore, vice-président senior de l’Institut des Données sur les Pertes d’Autoroute.

Reuters du 22 Juin 2017

 

En bref
 

IACM: Nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoids Research
De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, le journal partenaire de l’IACM:

Le Cannabidiol ne diminue pas les réponses aux stimulations émotionnelles chez les adultes en bonne santé,

Étude d’intervention à double insu contrôlée par placebo avec des doses faibles de Δ9-Tetrahydrocannabinol inhalé et de Cannabidiol ne révèle aucun effet sur la perception de l’intensité du goût sucré et le goût chez les humains,

Identification d’une contamination généralisée dans la verrerie de laboratoire standard par le Palmitoyléthanolamide et

Prévalences et corrélations de l’utilisation de cannabis chez les patients atteints d’une maladie mentale grave recevant le traitement pour les troubles de l’alcoolisme

 

Science: Cours éducatif à l’Université de Padoue
Un cours sur « Le cannabis médical (cm): aspects agricoles, botaniques, médicaux, juridiques et sociaux » se tiendra au Département des Neurosciences de l’Université de Padoue, Italie, Année académique 2017-18.

Science/Animal: Le palmitoyléthanolamide peut réduire le poids de la prostate lors de son élargissement bénin 
Chez les rats présentant une hyperplasie bénigne (agrandissement de la prostate), l’endocannabinoïde palmitoyléthanolamide a réduit le poids de cet organe. Les auteurs ont écrit que «ces effets étaient probablement corrélés aux effets anti-inflammatoires et apoptotiques» de l’endocannabinoïde.
Université de Messine, Italie.
Cordaro M, et al. Toxicol Appl Pharmacol. 2017;329:231-240.

 

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène peut supprimer le développement de l’athérosclérose
Le bêta-caryophyllène (trans-caryophyllène) a inhibé l’infiltration de macrophages sur la surface aortique et a réduit les taux sériques totaux de cholestérol et de triglycérides chez les animaux. Il a également inhibé la production d’une molécule (VCAM-1), qui favorise l’athérosclérose. Les auteurs ont écrit que le bêta-caryophyllène «pourrait avoir une capacité à supprimer le développement de l’athérosclérose».
Le Premier Hôpital Affilié de l’Université Jilin, Jilin, en Chine.
Zhang Z, et al. Toxicol Appl Pharmacol. 14 Juin 2017. [in press]

 

Science/Cellules: Une crème d’echinacea purpurea améliore la dermatite atopique
Dans trois études cliniques, une crème à base d’echinacea purpurea a réduit les symptômes, a réduit l’inflammation, a augmenté les lipides dans la peau et a augmenté les lipides dans l’espace entre les cellules chez les patients atteints de dermatite atopique. Les alkylamides de la plante activent le récepteur CB2. Les auteurs ont écrit qu’ «en exerçant des actions anti-inflammatoires remarquables et en rétablissant la barrière lipidique épidermique, il sera très probablement un ingrédient très bien toléré et puissant pour la thérapie adjudante de la dermatite atopique».
Université de Debrecen, Hongrie.
Oláh A, et al. J Dermatol Sci. 27 Mai 2017. [in press]

 

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut avoir un effet négatif sur la cognition chez les patients atteints de sclérose en plaques
Dans une étude avec 140 patients atteints de SEP, les participants masculins ont eu des effets négatifs sur la performance cognitive après l’utilisation du cannabis.
Département de Psychiatrie, Sunnybrook Centre des Sciences de la Santé, Canada.
Patel VP, et al. Mult Scler J Exp Transl Clin. 2017;3(2):2055217317713027.

 

Science/Cellules: Les effets des rayonnements sur les cellules du glioblastome ont été augmentés par le CBD
Le CBD (cannabidiol) a augmenté les effets des rayonnements pour tuer les cellules de glioblastome humain. Le glioblastome est un cancer du cerveau agressif.
Université de Columbia, New York, États-Unis.
Ivanov VN, et al. Oncotarget. 27 Mai 2017. [in press]

 

Science/Homme: Le syndrome de stress post-traumatique est associé à une augmentation de l’utilisation du cannabis
Dans une étude avec 90 jeunes femmes adultes, la gravité du syndrome de stress post-traumatique était associée au risque d’utilisation du cannabis.
Université de Washington, Seattle, États-Unis.
Dworkin ER, et al. Addict Behav. 2017;74:118-121

 

Science/Animal: Certains des effets du composé végétal morine peuvent être médiés par le récepteur CB2
Chez les rats, le composé végétal morine a inhibé l’inflammation des cellules nerveuses induite par une douleur d’un cancer des os. Ces effets néfastes réduits «sur la douleur du cancer des os peuvent être associés à l’activation des récepteurs CB2 dans la moelle épinière ».
Université de Shandong, Jinan, Chine.
Jiang W, et al. Phytother Res. 15 Juin 2017. [in press]

 

Science/Homme: L’utilisation de cannabis à l’adolescence peut réduire l’intelligence
Dans une étude longitudinale, l’utilisation du cannabis à l’adolescence était associée à une intelligence inférieure à l’âge adulte, mais cet effet était faible (pas plus de 1-2 points dans les scores de l’intelligence).
Université État de Floride, Tallahassee, États-Unis.
Boccio CM, et al. Drug Alcohol Depend. 2017;177:199-206.

 

Science/Animal: Les variantes du récepteur CB1 peuvent expliquer différents effets sur différentes espèces
La présence de différentes variantes du récepteur CB1 « peut aider à expliquer les différences entre les systèmes endocannabinoïdes humains et de souris et à améliorer la compréhension de la signalisation et du trafic des récepteurs CB1 dans différentes espèces ».
Centre Médical Universitaire de l’Université Johannes Gutenberg, Mayence, Allemagne.
Ruehle S, et al. J Neurochem. 13 Juin 2017. [in press]

 

Science/Animal: Le 2-AG peut être utile contre l’anorexie mentale
Dans un modèle de souris souffrant d’anorexie mentale, l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol) a montré qu’il améliorait la fonction cognitive.
Université Hébraïque, École de Médecine d’Hadassah, Jérusalem, Israël.
Avraham Y, et al. Brain Res. 9 Juin 2017. [in press]

 

Science/Homme: L’utilisation du cannabis augmente le risque de pneumothorax chez les fumeurs de tabac
Dans une étude avec 416 patients atteints de pneumothorax spontané, la combinaison du cannabis et du tabagisme augmente le risque d’un tel événement. Un pneumothorax est caractérisé par de l’air dans l’espace entre le poumon et la paroi thoracique.
Hôpital Universitaire d’Odense, Danemark.
Hedevang Olesen W, et al. EUR J Cardiothorac Surg. 12 Juin 2017. [in press]

 

Science/Homme: Le cannabis légal était associé à une utilisation accrue chez les adultes
Les lois non médicales sur le cannabis promulguées dans des États américains sont associées à une utilisation accrue du cannabis, mais seulement chez les adultes âgés de plus de 26 ans, ont conclu des auteurs d’une large étude.
Université de Columbia, New York, États-Unis.
Williams AR, et al. Addiction. 10 Juin 2017. [in press]

 

Science/Animal: Un cannabinoïde synthétique se lie au récepteur CB1, mais sur un autre site
Un cannabinoïde synthétique (GW405833), qui est connu pour activer le récepteur CB2, s’est montré également lié au récepteur CB1. L’effet anti-allodynique était dépendant du récepteur CB1 mais ne semble pas impliquer le site de liaison habituel du récepteur. L’allodynie est une douleur causée par une stimulation normalement non douloureuse, par exemple en touchant la peau.
Université d’Indiana, Bloomington, États-Unis.
Li AL, et al. J Pharmacol Exp Ther. 7 Juin 2017. [in press]

 

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Etats-Unis: L’Ohio est le 25ème Etat à légaliser l’usage médical du cannabis
Science/Israël: La plupart des patients soignés avec du cannabis en tirent un bénéfice
Science/Homme: La consommation de cannabis par les adultes n’est pas liée à des problèmes de santé

Il y a deux ans

Science/Homme: Aux Etats-Unis, la consommation de cannabis des adolescents n’a pas augmenté suite à la promulgation des lois qui en permettent l’usage médical
Science/Homme: Les comptes-rendus relatifs aux bienfaits médicaux du cannabis en confirment les bénéfices pour quelques maladies

 

IACM-Bulletin du 18 Juillet 2017

 

Grèce: Le gouvernement légalise l’usage médical du cannabis
La Grèce est devenue le dernier pays EURopéen à légaliser le cannabis à des fins médicales. Le Premier ministre Alexis Tsipras a déclaré que les médecins seront bientôt en mesure de prescrire le médicament pour une variété de conditions médicales.

« À partir de maintenant, le pays tourne sa page, car la Grèce est maintenant incluse dans les pays où la livraison de cannabis médical aux patients dans le besoin est légale ». a déclaré M. Tsipras lors d’une conférence de presse, tel que rapporté par la Gazette du gouvernement grec. Les détails sur la façon dont le médicament sera cultivé et distribué doivent encore être clarifiés par le parti de gauche de M. Tsipras. Le Premier ministre a également déclaré que le cannabis serait rétrogradé d’une drogue interdite de la Table A à une drogue de la Table B, dans laquelle sont d’autres drogues comme la méthadone et l’opium avec des valeurs médicales approuvées.

Independent du 3 Juillet 2017

 

 

Science/Homme: Le cannabis efficace dans la migraine et le mal de tête dans une étude clinique
Une étude italienne présentée au Congrès de l’Académie EURopéenne de neurologie en juin a déterminé que le cannabis est aussi efficace que les thérapies pharmaceutiques actuelles pour la prophylaxie de la migraine. Dans une étude de phase 2, 79 patients atteints de migraine chronique ont reçu une dose quotidienne de 25 mg d’amitriptyline ou 200 mg d’un extrait de cannabis contenant THC et CBD pendant une période de trois mois. L’extrait a été fabriqué à partir de la souche de cannabis Bedrocan avec 19% de THC et la souche Bedrolite avec 9% de CBD. Quarante-huit patients atteints de céphalées ont également reçu la même dose d’extrait de cannabis ou 480mg de verapamil par jour. Pour une douleur aiguë, 200 mg supplémentaires d’extrait ont été administrés pour les deux types de maux de tête.

Bien que l’extrait de cannabis et l’amitriptyline aient eu une réduction similaire des attaques, de la sévérité et du nombre d’attaques de céphalées en grappes ont seulement diminué légèrement. Dans le traitement de la douleur aiguë, le cannabis a réduit l’intensité de la douleur chez les patients atteints de migraine de 43,5%. Les mêmes résultats ont été observés chez les patients atteints de céphalée en grappes, mais seulement chez ceux qui été atteints de migraines dans leur enfance.

Nicolodi M, et al. Therapeutic Use of Cannabinoids – Dose Finding, Effects and Pilot Data of Effects in Chronic Migraine and Cluster Headache. 3rd EAN Congress. Amsterdam. 24 – 27 Juin 2017.

Apotheke Adhoc du 29 Juin 2017

 

En bref
 

Espagne: La Catalogne légalise la consommation, la culture et la distribution du cannabis
Le gouvernement de la Catalogne a légalisé le cannabis. La culture, la consommation et la distribution du cannabis seront autorisées pour les membres des clubs désignés après que le parlement de la région ait voté pour les réglementer.
Independent du 30 Juin 2017

Science/Homme: Comment l’utilisation médicale du cannabis sauve des vies
De nombreuses maladies chroniques sont associées à des risques de suicide accrus. Dans plusieurs de ces conditions médicales, le cannabis peut être utile et éviter le suicide. Maintenant, une étude avec 7 736 patients a démontré que les personnes atteintes d’un trouble de Tourette ou d’un trouble tic chronique sont quatre fois plus susceptibles de mourir par suicide que la population générale.
Institut Karolinska, Stockholm, Suède.
Fernández de la Cruz L, et al. Biolog Psych, 2017;82(2):111.

Science/Homme: La légalisation du cannabis dans certains États américains n’a eu aucun effet sur le nombre de décès accidentels de véhicules automobiles
Les scientifiques ont enquêté sur le nombre annuel de décès accidentels de véhicules automobiles entre 2009 et 2015 à Washington, au Colorado, et dans 8 États témoins. Ils ont constaté que « trois ans après la légalisation récréative de la marijuana, les changements dans les taux de mortalité accidentelle des véhicules à moteur pour Washington et le Colorado n’étaient pas statistiquement différents de ceux dans des états similaires sans légalisation récréative de la marijuana ».
École de Médecine de Dell, Université du Texas, Austin, États-Unis.
Aydelotte JD, et al. Am J Public Health. 22 Juin 2017:e1-e3. [in press]

 

Science/Homme: L’utilisation d’alcool mais pas l’utilisation du cannabis était associée à des changements dans la structure du cerveau, y compris un volume réduit de matière grise
Dans un groupe de 853 adultes âgés de 18 à 55 ans et un groupe de 439 adolescents âgés de 14 à 18 ans, les effets de l’alcool et du cannabis sur le cerveau ont été étudiés. Les auteurs ont conclu à partir de leur recherche que «la gravité de l’utilisation de l’alcool est associée à une large diminution du volume de matière grise et à une intégrité de la substance blanche chez les adultes et à un volume de matière grise plus faible chez les adolescents». Il n’y avait aucun effet de l’utilisation du cannabis.
Département de Psychologie et de Neuroscience, Université du Colorado Boulder, États-Unis.
Thayer RE, et al. Addiction. 23 Juin 2017. [in press]

 

Science/Animal: Le CBD réduit certains aspects émotionnels de la perception de la douleur
Dans une étude avec des rats avec allodynie, la cannabinoïde végétale CBD (cannabidiol) a réduit la douleur en modulant les dimensions affectives de la douleur. L’allodynie se réfère à une douleur après une stimulation normalement non douloureuse, par exemple en touchant la peau.
École de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Genaro K, et al. Front Pharmacol. 2017;8:391.

 

Science/Homme: L’usage de cannabis chez les adolescents était associé à des expériences psychotiques
Dans un groupe de 2 566 adolescents, suivis depuis l’âge de 13 ans à 16 ans, l’utilisation accrue de cannabis était associée à une probabilité accrue d’avoir des expériences psychotiques. Cela a été partiellement médié par la dépression. Les auteurs ont écrit que «il pourrait y avoir un effet préventif sur les symptômes de la dépression, en plus de tenter de prévenir l’utilisation du cannabis chez les jeunes présentant des expériences psychotiques croissantes».
Centre de recherche CHU Sainte-Justine, Montréal, Canada.
Bourque J, et al. J Child Psychol Psychiatry. 5 Juillet 2017. [in press]

 

Science/Homme: La cigarette peut augmenter le risque d’expériences psychotiques
Dans une étude avec 1 680 personnes vivant à Londres, le tabagisme quotidien a été associé à une augmentation d’environ 50% du risque d’avoir des expériences psychotiques (ratio de cotes ajusté de 1,47, 95%). Les scientifiques ont trouvé une relation dose-réponse avec une consommation accrue de tabac augmentant le risque d’expériences psychotiques. Dans les anciennes utilisations, le risque était aussi élevé que chez les non-utilisateurs.
King’s College de Londres, Royaume-Uni.
Bhavsar V, et al. Psychol Med. 2017 Jun 28:1-9. [in press]

 

Science/Homme: Le traumatisme lors de l’enfance est associé à une utilisation accrue du cannabis et de la cocaïne à l’âge adulte
Dans un grand échantillon de 12 288 participants, interrogés à l’âge de 11 à 21 ans et à nouveau âgés de 18 à 26 ans, les traumatismes lors de l’enfance étaient associés à un risque accru de consommation de cannabis et de cocaïne à l’âge adulte et le risque augmentait avec le nombre de traumatismes.
Département de la Santé de la Population, École de Médecine Université de New York, États-Unis.
Scheidell JD, et al. Addiction. 23 Juin 2017. [in press]

 

Science/Homme: L’utilisation de cannabis était associée à une activité physique récréative réduite
Dans un échantillon de 12 618 adultes (20 à 59 ans), les utilisateurs de cannabis avaient une prévalence légèrement inférieure d’activité physique modérée que les non-utilisateurs (utilisateurs actuels: 51,9%, utilisateurs passés: 50,4%, non-utilisateurs: 55,3%). À mesure que la fréquence de l’utilisation du cannabis augmente, le temps consacré à l’activité physique a diminué.
École d’Infirmières et des Sciences de la santé, Université de Miami, États-Unis.
Vidot DC, et al. Drug Alcohol Depend. 2017;178:43-48.

 

Science/Animal: La déficience en acides gras polyinsaturés au cours de l’adolescence a eu un effet négatif sur la performance cognitive et cet effet a été amélioré par les endocannabinoïdes
Chez des souris avec une déficience en acides gras oméga-3 allant de l’adolescence à l’âge adulte, cela a entraîné de fortes augmentations de l’anxiété et d’absence de joie qui ont entraîné une diminution de fonctions cognitives spécifiques à l’âge adulte. L’inhibition de la dégradation endocannabinoïde, entraînant une augmentation des concentrations en endocannabinoïdes qui ont normalisé les comportements de ces souris.
INSERM, Marseille, France.
Manduca A, et al. J Neurosci. 19 Juin 2017. [in press]

 

Science/Animal: Les mécanismes par lesquels le CBD améliore l’épilepsie restent peu clairs
Le CBD a réduit l’activité des crises épileptiques dans des modèles de rats épileptiques. Cet effet n’a pas été médié par les récepteurs 5HT1A ou 5HT2A. Les auteurs ont écrit que «bien que ce travail confirme encore plus l’efficacité anti-convulsivante du CBD et soutient son application dans le traitement des troubles de crises épileptiques humaine, des recherches supplémentaires sur le mécanisme d’action du CBD doivent être menées».
College Skidmore, Saratoga Springs, États-Unis.
Pelz MC, et al. Epilepsy Behav. 2017;73:111-118.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Une étude clinique montre que le cannabis est bénéfique en cas de trouble bipolaire
Science/Homme: Le cannabis par inhalation fait diminuer la douleur neuropathique des patients présentant une blessure de la moelle épinière

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabidiol accroit les concentrations de clobazam des enfants épileptiques

 

IACM-Bulletin du 03 Août 2017

 

Science/Homme: L’utilisation du cannabis améliore les performances lors d’une simulation de travail de nuit
Dans une étude avec 10 fumeurs de cannabis expérimentés, l’utilisation modérée de cannabis a inversé certaines des conséquences négatives du travail de nuit sur la performance, ont révélé des scientifiques de l’Université de Columbia à New York, aux États-Unis. Ils ont participé à une étude de 23 jours. Ils ont fumé une seule cigarette de cannabis (0, 1,9 ou 3,56% de THC) une heure après le réveil pendant trois jours consécutifs dans deux conditions: shift de jour et shift de nuit. Les shifts ont été alternés trois fois au cours de l’étude, et les conditions de shifts ont été séparées par un jour «de repos».

Lorsque les participants ont fumé des cigarettes placebo, les performances psychomotrices et les cotes d’effet subjectif ont été modifiées pendant le shift de nuit. Le cannabis a atténué certaines performances, humeur et interruptions du sommeil: les participants ont été plus performants en matière de vigilance, ont déclaré être moins fatigués et dormir plus longtemps. Les auteurs ont conclu que «ces données démontrent que les changements abrupts de shift produisent une détérioration des performances, de l’humeur et du sommeil pendant le travail de nuit et que la marijuana fumée contenant des concentrations faibles à modérées de Δ-(9)-THC peut compenser certains de ces effets chez les fumeurs fréquents de marijuana».

Keith DR, Gunderson EW, Haney M, Foltin RW, Hart CL. Smoked marijuana attenuates performance and mood disruptions during simulated night shift work. Drug Alcohol Depend. 2017;178:534-543.

 

 

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le syndrome des jambes sans repos selon les rapports de cas
 

L’utilisation du cannabis peut être utile dans le traitement du syndrome des jambes sans repos selon un rapport sur six patients par des scientifiques de l’Université de Bordeaux et d’autres institutions françaises. Habituellement, les symptômes répondent bien aux agonistes de la dopamine, aux opiacés ou aux anticonvulsivants, utilisés seuls ou en combinaison. Cependant, un sous-ensemble de patients reste réfractaire au traitement médical ou présente des effets secondaires graves.

Les scientifiques ont écrit qu’après l’inhalation de cannabis, les six patients ont déclaré « être totalement soulagés des symptômes des jambes sans repos ainsi qu’une amélioration complète de la qualité du sommeil ».

Megelin T, Ghorayeb I. Cannabis for restless legs syndrome: a report of six patients. Sleep Medicine 2017;36:182-3.

 

Uruguay: Les pharmacies ont commencé à vendre du cannabis
Les pharmacies d’Uruguay ont commencé à vendre du cannabis directement aux consommateurs le 19 juillet. Le pays sud-américain de 3,4 millions de personnes est le premier au monde à légaliser l’ensemble du processus de production de cannabis à des fins récréatives, y compris sa culture et sa vente.

La loi a été promulguée à la fin 2013 alors que l’Uruguay cherchait à transférer le marché des criminels à son propre gouvernement. Le produit est cultivé, emballé et distribué par deux sociétés, Symbiosis et Iccorp, imposées par l’État. Tout citoyen de plus de 18 ans peut maintenant s’inscrire pour acheter du cannabis. Ils peuvent acheter jusqu’à 40 grammes par mois pour leur usage personnel. Les utilisateurs enregistrés, près de 5 000 jusqu’à présent, peuvent acheter des paquets scellés de 5 grammes pour 187,04 pesos (environ 6,50 dollars américains ou 5,60 EURos).

Reuters du 19 juillet 2017.
La Nacion du 17 juillet 2017.

 

Science/Homme: Le cannabidiol a ralenti la progression de la sclérose latérale amyotrophique dans un rapport de cas
Le cannabidiol a été capable d’améliorer les symptômes chez un patient atteint de sclérose latérale amyotrophique selon un article d’un scientifique autrichien. Il a écrit: «il y a environ dix-huit mois, le patient, un médecin généraliste au début de la soixantaine, a observé une faiblesse sans douleur et une fonction altérée de sa main droite.» Malgré le traitement par le riluzole, les symptômes ont progressé relativement rapidement. Par conséquent, le patient a décidé de prendre du cannabidiol (CBD, 2 × 200 mg / jour) comme co-médicament et a augmenté à une dose quotidienne de 2 x 300 mg.

L’auteur a écrit: «Dans les 6 semaines, la fonction altérée de la main droite et du pied a été inversée presque complètement et la dysphagie [problème de prise de nourriture] partiellement. L’amélioration a été maintenue pendant environ 10 semaines, quand encore une progression lente des symptômes» a été observée.

Nahler J. Co-medication with cannabidiol may slow down the progression of motor neuron disease: a case report. Gen Pract (Los Angel) 2017;5:4.

 

En bref
 

Science/Suisse: L’usage médical officiel des cannabinoïdes a considérablement augmenté ces dernières années
Au cours des dernières années, l’Office Fédéral de la Santé Publique a accordé des licences exceptionnelles pour l’usage médical des cannabinoïdes. En 2013, 542 patients ont été traités dans le cadre du programme de licences exceptionnel (332 médecins demandeurs) contre 825 en 2014 (446 médecins). L’âge moyen était de 57 ans. La douleur chronique (49%) et la spasticité (40%) étaient les symptômes les plus fréquents.
Institut de Médecine Sociale et Préventive, Université de Berne, Suisse.
Kilcher G, et al. Swiss Med Wkly. 2017;147:w14463.

Science/Etats-Unis: Les dispensaires de cannabis aux États-Unis réduisent le crime
Les États qui permettent l’utilisation médicale ou récréative du cannabis permettent souvent des ventes au détail dans les dispensaires. Les scientifiques ont analysé la fermeture massive de centaines de dispensaires de cannabis médical à Los Angeles. Ils ont constaté une augmentation immédiate de la criminalité autour des dispensaires ordonnés à fermer par rapport à ceux qui ont été autorisés à rester ouverts.
Changa TY, Jacobson M. J Urban Econ 2017;100:120-36.

 

Science/Animal: Les acides gras oméga-3 augmentent la production d’endocannabinoïdes avec une activité anti-inflammatoire
L’apport d’acides gras oméga-3 augmente la production d’une classe d’endocannabinoïdes, autrefois inconnue, appelée époxydes endocannabinoïdes oméga-3. Ils proviennent de l’acide docosahexaénoïque (DHA) et de l’acide eicosapentaénoïque (EPA). Les auteurs ont écrit que «les époxydes endocannabinoïdes oméga-3 sont trouvés à des concentrations comparables à celles d’autres endocannabinoïdes et devraient jouer un rôle critique lors de l’inflammation».
Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, États-Unis.
McDougle DR, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 7 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut réduire le dysfonctionnement cognitif après une chirurgie
Dans une étude avec des souris, l’activation du récepteur CB2 a modulé l’atteinte neuroinflammatoire et cognitive après la chirurgie.
Hôpital de Zhongnan de l’Université de Wuhan, en Chine.
Sun L, et al. J Neuroinflammation. 2017;14(1):138.

Science/Animal: Le récepteur CB2 peut jouer un rôle dans la maladie d’Alzheimer
Les souris sans récepteurs CB2 ont développé des changements de type Alzheimer dans le cerveau. Les auteurs ont noté que le récepteur CB2 peut être une cible prometteuse pour le traitement de la maladie d’Alzheimer.
École de Médecine de Tongji, Université des Sciences et des Technologies de Huazhong, Chine.
Wang L, et al. Mol Neurobiol. 17 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut améliorer la récupération après une lésion de la moelle épinière
Dans une étude avec des souris, le cannabinoïde synthétique WIN55212-2 a amélioré la récupération après une lésion traumatique de la moelle épinière. Cet effet implique l’activation du récepteur CB2.
Hôpital Xijing, Quatrième Université Médicale Militaire, Xi’an, Chine.
Su BX, et al. Brain Res. 14 Juil 2017. [in press]

 

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut être utile dans le traitement de l’ulcère d’estomac
Dans deux modèles animaux d’ulcère gastrique, l’activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (A836339) a réduit l’activité des médiateurs de l’inflammation (TNF-alpha et l’interleukine 1-bêta) dans le tissu gastrique et amélioré la récupération suite à l’ulcère.
Faculté de médecine, Université médicale de Lodz, Pologne.
Salaga M, et al. Naunyn Schmiedebergs Arch Pharmacol. 14 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 réduit les convulsions chez les rats nouveaux nés
Dans les modèles d’épilepsie avec des rats nouveaux nés, un mixe d’un agoniste CB1/2 et d’un agoniste spécifique du CB1 ont montré une réduction des convulsions. Les auteurs ont écrit que «ces données indiquent que l’action anticonvulsivante du système CB est spécifique à l’activation du récepteur CB1 au début du développement».
Pharmacologie et Physiologie, Université Georgetown, Washington, États-Unis.
Huizenga MN, et al. Epilepsia. 10 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène peut être utile dans les troubles neurodégénératifs
Dans un modèle de souris souffrant de la maladie de Parkinson, un prétraitement avec du bêta-caryophyllène, qui active le récepteur CB2, a amélioré la dysfonction motrice, a protégé les cellules nerveuses et a réduit les niveaux de médiateurs de l’inflammation.
Département de Pharmaco Biologie CUCEI, Université de Guadalajara, Mexico.
Viveros-Paredes JM, et al.Pharmaceuticals (Basel). 2017;10(3).

 

Science/Animal: Le CBD n’a pas modifié l’auto-administration de THC chez le rat
Dans une étude avec des rats, l’auto-administration du THC par injections était faible (par rapport à la cocaïne) et seulement observée chez quelques animaux. Lorsque le CBD a été ajouté au THC, cela n’a eu aucun effet sur l’auto-administration.
Centre des Neurosciences Comportementales, Université Américaine, Washington, États-Unis.
Wakeford AGP, et al. Exp Clin Psychopharmacol. 6 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut réduire la douleur par rapport aux aspects émotionnels
Lors d’une étude avec des rats, le CBD (cannabidiol) a influencé différentes dimensions de la réponse des rats à une incision chirurgicale. Les auteurs ont conclu que le CBD pourrait avoir le potentiel de traiter la dimension affective motivationnelle de la douleur.
École de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Genaro K, et al. Front Pharmacol. 2017;8:391.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Etats-Unis: Les patients âgés prennent moins de médicaments s’ils ont accès au cannabis médical
Science/Homme: Un extrait de CBD a réduit la fréquence des crises d’une forme rare d’épilepsie
Japon: Premières voix à soutenir l’usage médical du cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme: La consommation de cannabis a amélioré le traitement de la dépendance aux opiacés
Etats-Unis: Les retraités, de plus en plus nombreux vont vivre dans les Etats où l’usage médical du cannabis est légal

 

IACM-Bulletin du 16 Août 2017

 

Pologne: Une loi sur l’usage médical du cannabis prendra effet dans trois mois
Le 21 Juillet, le président Andrzej Duda a signé une loi préalablement approuvée par le Parlement, selon laquelle les médicaments à base de cannabis peuvent être achetés dans les pharmacies sur ordonnance. « Selon les nouvelles règles, les patients devraient avoir un accès simplifié à la marijuana pour traiter les symptômes de certaines maladies, telles que les douleurs chroniques, les nausées et les vomissements de la chimiothérapie, la sclérose en plaques et l’épilepsie » évoque la loi.

Initialement, le projet de loi a déclaré que les patients avec une approbation devraient être autorisés à cultiver leur propre cannabis à des fins personnelles. Selon la version adoptée de la loi, les fleurs de cannabis seront importées de l’étranger, qui seront utilisées comme matières premières pour les préparations pharmaceutiques. Les médecins pourront alors prescrire ces médicaments. La loi sur la simplification de l’accès au cannabis a été soutenue par 440 des 460 députés de Seim, le Parlement Polonais, à la fin de Juin 2017. La loi prendra effet en trois mois.

RMF24 of 21 July 2017

112 international du 21 Juillet 2017

 

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans la maladie de Parkinson selon une enquête
Le cannabis peut être bénéfique dans la maladie de Parkinson selon une enquête menée par des scientifiques de l’Université de l’État du Colorado. Un sondage anonyme a été organisé sur la Fondation Michael J. Fox et les sites web de la Société Nationale de Sclérose en Plaques du 15 Février au 15 Octobre 2016. L’enquête a été complétée par 595 participants, dont 76% souffraient de la Maladie de Parkinson (MP) et 24% de Sclérose en Plaques (SEP).

Les utilisateurs actuels ont signalé une efficacité élevée du cannabis de 6,4 sur une échelle de 0 à 7 et 59% ont déclaré réduire les médicaments d’ordonnance depuis le début de l’utilisation du cannabis. Les utilisateurs actuels de cannabis étaient plus jeunes et ont signalé des niveaux inférieurs d’incapacité, en particulier dans les domaines de l’humeur, de la mémoire et de la fatigue. Les auteurs ont conclu que «le cannabis pourrait avoir des répercussions positives sur l’humeur, la mémoire, la fatigue et l’obésité chez les personnes atteintes de la MP et de la SEP».

Kindred JH, Li K, Ketelhut NB, Proessl F, Fling BW, Honce JM, Shaffer WR, Rudroff T. Cannabis use in people with Parkinson’s disease and Multiple Sclerosis: A web-based investigation. Complement Ther Med. 2017;33:99-104.

 

En bref
 

IACM: Nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoids Research 
De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, le journal partenaire de l’IACM:

”Le cannabis en tant que substitut pour la médication contre la douleur à base d’opioïde: auto-évaluation du patient” par Reiman Amanda, Welty Mark, et Solomon Perry,
”Guide du rapport de l’Académie Nationale des Sciences sur le cannabis: une discussion exclusive avec les membres du panel” par Daniele Piomelli, Ziva Cooper, Donald Abrams, Igor Grant, and Sachin Patel,
”Une mise à jour sur la sécurité et les effets secondaires du cannabidiol: une revue des données cliniques et des études animales pertinentes” par Kerstin Iffland et Franjo Grotenhermen,
”Prévalence et corrélats de l’utilisation de cannabis chez les patients externes atteints de maladie mentale grave recevant le traitement pour les troubles de l’alcoolisme” par Jordan Skalisky, Emily Leickly, Oladunni Oluwoye, et al.,
”L’activité anti-inflammatoire dans les modèles de colon est dérivée de l’acide Δ9-tétrahydrocannabinolique qui interagit avec des composés supplémentaires dans des extraits de cannabis” par Nallathambi Rameshprabu, Mazuz Moran, Ion Aurel, et al.,
”N-Arachidonoyl Dopamine: un nouvel endocannabinoïde et endovanilloïde avec des activités physiologiques et pharmacologiques répandues” par Urszula Grabiec et Faramarz Dehghani
”L’utilisation de cannabis chez les patients atteints de drépanocytose a accru la fréquence de l’hospitalisation due à des crises vaso-occlusives” par Samir K. Ballas.

Science/Homme: L’utilisation de cannabis chez les adolescents n’était pas associée à un déclin de l’intelligence dans une étude jumelle
Dans une étude menée auprès de 1 990 jumeaux d’origine américaine, l’utilisation du cannabis n’était pas associée à un changement significatif du quotient intellectuel (QI) et de la fonction exécutive. La fréquence de l’utilisation du cannabis et la dépendance au cannabis ont été évaluées à l’âge de 18 ans. Le QI a été obtenu aux âges de 5, 12 et 18 ans. Les auteurs ont conclu que «l’utilisation à court terme du cannabis à l’adolescence ne semble pas entraîner une baisse du QI ou une atteinte aux fonctions exécutives, même lorsque l’utilisation du cannabis atteint le niveau de dépendance « .
Département de Psychologie, Université de l’État d’Arizona, Tempe, États-Unis.
Meier MH, et al. Addiction. 22 Juil 2017.[in press]

Science/Homme: L’utilisation de cannabis par de jeunes adultes n’a pas influencé le volume de l’hippocampe
Dans une étude avec 20 lourds usagers de cannabis (de 18 à 24 ans) et 23 non-usagers en tant que témoins sains, qui ont été examinés au début de l’étude et trois ans plus tard, il n’y avait pas d’influence du cannabis sur le volume de l’hippocampe. C’est une certaine région du cerveau, qui est importante pour la mémoire. Les utilisateurs de cannabis ont commencé à fumer à environ 16 ans et en ont fumé en moyenne cinq jours par semaine.
Département de Psychiatrie, Université d’Amsterdam, Pays-Bas.
Koenders L, et al. J Psychopharmacol. 2017(8):1027-1034.

Science/Cellules: Les endocannabinoïdes peuvent améliorer la survie des cellules nerveuses avec le VIH
Les endocannabinoïdes anandamide et 2-AG ont protégé les cellules nerveuses du cerveau, qui ont été exposées aux effets néfastes de la TAT (Transactivateur de la Transcription). La TAT est une protéine produite par le virus du VIH-1, ce qui améliore la production du virus. Les auteurs ont écrit que le système endocannabinoïde «possède des cibles prometteuses pour le traitement des troubles neurodégénératifs associés à l’infection par le VIH-1».
Département de Psychologie et des Neuroscience, Université de Caroline du Nord, Chapel Hill, États-Unis.
Xu C, et al. Mol Cell Neurosci. 2017;83:92-102.

 

Science/Homme: Le nombre de récepteurs cannabinoïdes et la concentration des endocannabinoïdes varient selon l’âge
Chez les rats et les humains, les niveaux d’endocannabinoïdes anandamide et 2-AG (2-arachidonoylgllycérol) et l’expression du récepteur GPR55 varient en fonction de l’âge dans les régions cérébrales, ce qui est pertinent pour la perception de la douleur.
École des Sciences de la Vie, Nottingham, Royaume-Uni.
H-T Kwok C, et al. Pain. 1 Aoû 2017. [in press]

Science/Homme: Le récepteur CB2 est impliqué dans l’inflammation du foie chez les patients atteints du VIH
Chez 166 patients, co-infectés par l’hépatite C et le VIH, une certaine variante du récepteur cannabinoïde-2 (récepteur CB2) était associée à un risque plus élevé d’une inflammation sévère du foie.
Département de la Santé Mentale et de la Médecine Publique, Université de Campanie Luigi Vanvitelli, Naples, Italie.
Sagnelli C, et al. PLoS One. 2017;12(7):e0181890.

 

Science/Animal: L’interféron-gamma influence l’humeur par modulation du récepteur CB1
Dans un modèle de souris de la sclérose en plaques (encéphalomyélite auto-immune expérimentale), l’interféron-gamma, un modulateur de l’inflammation, a également influencé l’humeur des animaux. Et cet effet a été exercé par la modulation de la fonction du récepteur CB1.
IRCCS Fondation Santa Lucia, Rome, Italie.
Mandolesi G, et al. Neurobiol Dis. 27 Juil 2017. [in press]

Science/Animal: L’endocannabinoïde 2-AG induit la réparation des cellules nerveuses dans un modèle de souris de Sclérose en Plaques
L’augmentation de la concentration de l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachinonoylglycerol) dans un modèle souris de SEP (encéphalomyélite murine de Theiler) a provoqué une réparation des cellules nerveuses. L’inhibition de la dégradation du 2-AG a favorisé la remyélinisation, la reconstruction de la myéline, qui entoure certaines cellules nerveuses et qui est détruite avec la SEP.
Département de Neurobiologie Fonctionnelle et des Systèmes, Institut de Cajal, CSIC, Madrid, Espagne.
Feliu A, et al. J Neurosci. 27 Juil 2017. [in press]

 

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: Les nouvelles lois sur le cannabis médical sont associées à une baisse du nombre d’absences pour maladie au travail
Science/Homme: Une étude clinique indique que l’agressivité diminue après avoir consommé du cannabis

Il y a deux ans

Science/Homme: Une étude sur le long terme indique que la consommation de cannabis pendant l’adolescence n’est pas liée à d’éventuels problèmes de santé mentale à l’âge adulte
Israël: Le cannabis pour un usage médical sera disponible dans les pharmacies

 

IACM-Bulletin du 22 Août 2017

 

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut diminuer la mortalité chez les patients traumatisés
Dans une grande étude avec 28 813 patients du Registre des traumatismes de l’État d’Arizona, admis dans une unité de soins intensifs en raison d’un traumatisme, le dépistage positif pour l’utilisation de cannabis a été associé à une survie améliorée. 2 678 de ces patients ont été inclus dans une analyse, dont 1 339 étaient positifs au cannabis et 1 339 étaient négatifs au cannabis.

L’âge moyen était de 31 ans. Il n’y avait aucune différence entre les deux groupes à l’hôpital (6,4 contre 5,4 jours) ou les jours dans l’unité de soins intensifs (3 contre 4 jours). 55,3% des patients positifs au cannabis et 32% des patients testés négatifs au cannabis ont reçu une ventilation mécanique. Parmi les patients qui ont reçu une ventilation mécanique, les patients positifs au cannabis avaient un nombre plus élevé de jours de ventilateur (2 contre 1 jour) et un taux de mortalité plus faible (7,3% contre 16,1%) que ceux qui étaient négatifs au cannabis. Les auteurs ont conclu qu’«un dépistage positif à la marijuana est associé à une diminution de la mortalité chez les patients traumatisés adultes admis à l’USI [unité de soins intensifs]».

Singer M, Azim A, O’Keeffe T, Khan M, Jain A, Kulvatunyou N, Gries L, Jehan F, Tang A, Joseph B. How Does Marijuana Effect Outcomes After Trauma in ICU Patients? A Propensity Matched Analysis. J Trauma Acute Care Surg. 5 Aoû 2017. [in press]

 

Science/Homme: Une étude, qui relie l’utilisation du cannabis à l’hypertension, peut être erronée
Un examen des données des enquêtes sur la santé des États-Unis a révélé que les utilisateurs de cannabis étaient trois fois plus susceptibles de mourir de causes liées à l’hypertension artérielle, a déclaré Barbara Yankey chercheuse principale, une étudiante en doctorat à l’École de Santé publique de l’Université de Géorgie à Atlanta. Les chercheurs ont suivi 1 213 participants à qui on a demandé s’ils avaient déjà consommé du cannabis. Ceux qui ont répondu oui ont été considérés comme des utilisateurs de cannabis. Cependant, les chercheurs n’ont trouvé aucune association entre l’utilisation du cannabis et la mort d’une maladie cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral. Et ils n’ont trouvé aucune preuve que le cannabis causait des décès attribués à l’hypertension artérielle.

Cependant, un cardiologue a déclaré que l’étude était irrégulière, principalement parce qu’elle reposait sur des données d’enquête qui n’ont pas répondu aux questions clés sur le lien possible entre le cannabis et l’hypertension artérielle. « Si cette étude à une quelconque valeur, elle mérite réflexion », a déclaré le porte-parole de l’American Heart Association, le Dr Willie Lawrence. « Il est difficile de croire qu’ils ont ajouté beaucoup à notre compréhension, sauf pour suggérer qu’il pourrait y avoir une augmentation de la mortalité et que la mortalité peut être liée à l’hypertension », a déclaré Lawrence. Et il a ajouté que cette étude pose trop de problèmes pour prouver efficacement une association.

Yankey BA, Rothenberg R, Strasser S, Ramsey-White K, Okosun IS. Effect of marijuana use on cardiovascular and cerebrovascular mortality: A study using the National Health and Nutrition Examination Survey linked mortality file. EUR J Prev Cardiol. 8 Aoû 2017. [in press].
UPI du 10 août 2017

 

En bref
 

IACM: Réunion d’organisations partenaires et ambassadeurs de l’IACM à la Conférence de l’IACM
Le premier soir de la 9e conférence de l’IACM sur les cannabinoïdes en médecine en septembre à Cologne, nous présenterons des idées sur les réseaux et les échanges scientifiques, le programme des ambassadeurs de l’IACM et le partenariat avec l’IACM et nous en discuterons avec les participants intéressés.
Programme de la Conférence de l’IACM du 29 au 30 Septembre 2017

 

IACM: Nouvelles publications dans Cannabis and Cannabinoids Research
De nouveaux articles ont été publiés dans le CCR, le journal partenaire de l’IACM:
”Gène du récepteur cannabinoïde 1 par une interaction de l’utilisation de cannabis sur la densité des récepteurs CB1” par Ariel Ketcherside, Lindsey J. Noble, Christa K. McIntyre, Francesca M. Filbey.
”Des racines de Cannabis: une thérapie traditionnelle avec un potentiel futur pour traiter l’inflammation et la douleur” par Natasha R. Ryz, David J. Remillard, Ethan B. Russo.
”Anatomie d’un joint: comparaison de la dose pensée et de la dose réelle de cannabis et de tabac dans un joint, et comment celles-ci sont influencées par une administration aiguë contrôlée” par Chandni Hindocha, Tom P. Freeman, H. Valerie Curran.

Etats-Unis/OMS: Les autorités américaines et l’OMS examinent le potentiel abus du CBD et demandent des commentaires
L’Agence américaine des Médicaments, la FDA, demande aux personnes intéressées de présenter des commentaires concernant les potentiels abus, les abus réels, l’utilité médicale, le trafic et l’impact des changements de planification sur la disponibilité pour l’utilisation médicale de 17 substances, y compris le CBD (cannabidiol). Ces commentaires seront pris en compte lors de la préparation d’une réponse des États-Unis à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la responsabilité de l’abus et le détournement de ces substances.
Requête pour des commentaires sur le cannabidiol par la FDA

Allemagne: Un expert en cannabis a entamé une grève de la faim
L’expert allemand en cannabis Dr Franjo Grotenhermen a entamé une grève de la faim le 17 août pour donner suite aux problèmes liés à la nouvelle loi sur l’usage médical du cannabis et des cannabinoïdes qui, depuis mars 2017, permet la prescription du cannabis en Allemagne. Il appelle à une clarification dans la loi sur les stupéfiants, selon laquelle les patients, qui ont besoin d’un traitement avec du cannabis ou des cannabinoïdes selon la conviction d’un médecin, ne devraient plus être poursuivis. La loi sur les stupéfiants a été faite pour protéger les gens contre les dommages causés par les stupéfiants et ne pas endommager les personnes malades, déclare-t-il dans une vidéo.
Website on hunger strike

Science/Homme: Un extrait de cannabis n’a pas réduit la douleur chez les patients atteints de cancer avancé, qui n’ont pas répondu aux opioïdes
Dans deux grandes études, l’extrait de cannabis Sativex n’était pas supérieur au placebo dans la réduction de la douleur chez les patients atteints d’un cancer avancé, qui n’avait pas été suffisamment réduit par un traitement avec des opioïdes.
Centre de Recherche sur le Cancer d’Édimbourg, Université d’Édimbourg, Royaume-Uni.
Fallon MT, et al. Br J Pain. 2017;11(3):119-133.

Science/Homme: L’absence de parole dans le syndrome de Tourette peut être traitée avec du cannabis/THC selon des rapports de cas.
Chez un patient âgé de 19 ans souffrant de tics de blocage vocal dû au syndrome de la Tourette, qui provoque l’absence de voix, le cannabis avec une dose de 0,1 g par jour améliore significativement les symptômes et est bien toléré. Le même effet a été atteint chez un patient de 16 ans avec environ 30 mg de dronabinol (THC).
École de Médecine de Hanovre, Allemagne.
Jakubovski E, et al. Int J Mol Sci. 2017;18(8).

Science/Homme: Les dommages perçus et la consommation de cannabis chez les adolescents du Colorado
Les données de 40 écoles ont été étudiées avant et après la légalisation du cannabis (2013: 12 240 étudiants, 2014: 11 931 étudiants) au Colorado. Le comportement d’utilisation du cannabis chez l’adolescent et les perceptions du risque des dommages sont demeurés inchangés par rapport au suivi de base sur un an. La facilité d’accès perçue pour le cannabis a augmenté (de 46% à 52%).
Université du Colorado Anschutz Campus de Médecine, Aurora, États-Unis.
Harpin SB, et al. Subst Use Misuse. 17 Aoû 2017:1-6. [in press]

Science/Animal: Les endocannabinoïdes réduisent la toxicité du paraoxon
Le paraoxon est un poison qui cause des dommages au cerveau et peut être utilisé par les militaires comme agent nerveux. La recherche avec des rats montre que l’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes est capable d’éviter ces dégâts.
Université de Caroline du Nord, Pembroke, États-Unis.
Farizatto KLG et al. J Mol Neurosci. 12 Aoû 2017. [in press]

Science/Homme: Plus de 80% des patients estiment que le cannabis peut réduire la douleur
Un questionnaire anonyme a été donné à 501 patients avant une intervention chirurgicale dans un grand hôpital. Plus de 80% de ce groupe estime que le cannabis pourrait être au moins un peu efficace pour le traitement de la douleur après la chirurgie et serait disposé à utiliser des composés cannabinoïques s’il est prescrit par leur médecin.
École de Médecine d’Icahn à Mount Sinai, New York, États-Unis.
Khelemsky Y, et al. Reg Anesth Pain Med. 7 Aoû 2017. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut être utile dans le traitement de la dépendance aux opioïdes
Chez les souris, le goût à la morphine a été réduit par 10 mg de CBD par kg de poids corporel. Les auteurs ont écrit que le cannabidiol «peut être utile pour la mise en œuvre du traitement de la toxicomanie».
Université du Mississippi, États-Unis.
Markos JR, et al. Planta Med.9 Aoû 2017. [in press]

Science/Homme: Le CBD interagit avec d’autres médicaments antiépileptiques
Dans une étude ouverte avec 39 adultes et 42 enfants, un traitement contre les épilepsies avec du CBD a augmenté les taux sanguins de topiramate, de rufinamide et de N desmethylclobazam et a diminué les taux de clobazam. L’effet dépendait de la dose de CBD. Des augmentations des taux sériques de zonisamide et d’eslicarbazépine avec une augmentation de la dose de CBD ont été observées chez les adultes. À l’exception du clobazam et du desmethylclobazam, tous les changements de niveau moyens observés se situaient dans la gamme thérapeutique acceptée.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Gaston TE, et al. Epilepsia. 6 Aoû 2017. [in press]

Science/Homme: Induction de l’effet placebo par le cannabis oral
Lors d’une étude, 20 participants ont été informés qu’ils recevraient une sucette de cannabis comestible contenant une dose élevée de THC, mais recevaient à la place un placebo. Des mesures d’intoxication et d’humeur ont été prises au départ, 30 minutes et 60 minutes après l’ingestion. Il y a eu des changements significatifs dans l’intoxication et l’humeur négative. Les changements d’humeur positive n’étaient pas significatifs.
Système de Soins de la Santé Palo Alto, Menlo Park, États-Unis.
Loflin MJE, et al. J Psychoactive Drugs. 3 Aoû 2017:1-5. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Canada: Le gouvernement autorise des patients à cultiver leur propre cannabis
Science/Homme: Le THC pourrait être bénéfique pour traiter la spasticité des enfants
Espagne: Première rencontre de l’Observatoire espagnol du cannabis à usage médical

Il y a deux ans

Science/Homme: Selon un rapport de cas, la pathologie grave de l’angio-œdème répond au traitement par le cannabis

 

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :