Bulletins IACM 2019

IACM-Bulletin du 10 Août 2019

Science/Homme: La consommation de cannabis à l’adolescence n’est pas associée à des changements structurels du cerveau à l’âge adulte
Selon une vaste étude longitudinale,  » la consommation de cannabis chez les adolescents n’est pas associée à des différences structurelles dans le cerveau à l’âge adulte « . Les données de recherche du Département de Psychologie de l’Arizona State University de Tempe, aux États-Unis, proviennent de la Pittsburgh Youth Study – une étude longitudinale sur 1000 jeunes hommes. Ces garçons remplissaient chaque année une déclaration de consommation de cannabis depuis l’âge de 13 ans jusqu’à leur 19 ans. Un sous-ensemble de 181 de ces jeunes hommes, a subi une neuro-imagerie structurelle à l’âge adulte, alors qu’ils avaient en moyenne entre 30 et 36 ans.

Les chercheurs ont identifié quatre types d’adolescents consommateurs de cannabis: les non-utilisateurs / utilisateurs peu fréquents/ceux qui décrochent et les utilisateurs chroniques relativement fréquents. Les auteurs ont étudié 14 régions du cerveau et ont conclu que les garçons de différents sous-groupes  » ne différaient pas sur la structure du cerveau adulte dans les régions sous-corticales ou corticales présentant un intérêt « .

Meier MH, Schriber RA, Beardslee J, Hanson J, Pardini D. Associations between adolescent cannabis use frequency and adult brain structure: A prospective study of boys followed to adulthood. Drug Alcohol Depend. 2019 Jul 19;202:191-199. [in press]

 

Science/Homme: La consommation de cannabis réduit le risque de cancer chez les patients atteints de la maladie de Crohn
Lors d’une étude portant sur 6002 patients atteints de la maladie de Crohn et 1 481 patients atteints de colite ulcéreuse, l’usage de cannabis était associé à un risque moins élevé de développer un cancer colorectal, une anémie et de nécessiter une hospitalisation. Cependant, d’autres effets sur la santé étaient associés négativement à la consommation de cannabis et les effets sur la colite ulcéreuse étaient moins prononcés. Ceci est le résultat d’une enquête menée par Atlanta VA Medical Center à Decatur, USA. Les scientifiques ont utilisé les ensembles de données de l’échantillon national des patients hospitalisés (2010-2014) pour identifier les adultes hospitalisés pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Sur les 6 002 patients atteints de la maladie de Crohn, il y avait 2 999 consommateurs de cannabis et sur les 1 481 patients atteints de colite ulcéreuse, il y avait 742 consommateurs de cannabis. Chez les patients atteints de la maladie de Crohn, la prévalence du cancer colorectal était de 0,3% chez les consommateurs de cannabis et de 1,2% chez les non-consommateurs. La maladie fistuleuse active ou la formation d’abcès intra-abdominal étaient néanmoins plus fréquentes chez les consommateurs de cannabis (9% contre 6%). La durée moyenne d’hospitalisation était plus courte (4,2 jours contre 5,0 jours), les frais d’hospitalisation des consommateurs de cannabis étant moins élevés. Chez les patients atteints de colite ulcéreuse, les consommateurs de cannabis étaient confrontés à la fréquence plus élevée de troubles des liquides et électrolytes (45% contre 30%) et d’hypovolémie (2,7% contre <11), mais avec une fréquence relativement plus faible d’infections postopératoires (<11 contre 3,4 %).

Desai R, Patel U, Goyal H, Rimu AH, Zalavadia D, Bansal P, Shah N. In-hospital outcomes of inflammatory bowel disease in cannabis users: a nationwide propensity-matched analysis in the United States. Ann Transl Med. 2019;7(12):252.

 

Etats-Unis: Les États veulent que le cannabis devienne plus vert alors que le cannabis légal se développe
Alors que de plus en plus d’États légalisent le cannabis à des fins récréatives et médicales, ils sont confrontés au fait que la production de cannabis implique d’utiliser de grandes quantités de pesticides, d’énergie et d’eau, tout en générant des tonnes de déchets de plantes et d’emballages. Le résultat est une mosaïque de réglementations sur l’air, l’eau, les pesticides et les déchets pour l’industrie dans des dizaines d’États, même si la substance reste illégale au niveau fédéral.

Des États comme le Michigan où l’Agence de Réglementation de la Marijuana commencera à accepter des licences commerciales en novembre, ont adopté des règles sur des questions telles que les eaux usées industrielles, les ressources en eau et la gestion des terres pour les producteurs de cannabis. L’Illinois, qui a légalisé le cannabis à des fins récréatives cette année, prendra en compte la planification environnementale, y compris les efforts de conservation et d’efficacité, dans la notation des applications des centres de culture. Le Colorado est en train de peaufiner certains éléments de ses réglementations en matière d’environnement et de durabilité du cannabis après être devenu le premier État à autoriser l’utilisation de cannabis à des fins récréatives en 2014.

Bloomberg Environment du 19 Juillet 2019

 

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une réduction du taux d’insuline à jeun chez les personnes souffrant d’obésité.
 

La consommation de cannabis a réduit les niveaux d’insuline à jeun et la résistance à l’insuline chez les adultes souffrants d‘obésité présentant une résistance élevée à l’insuline. Ceci est le résultat d’une étude menée auprès de 65 209 personnes dites obèses par des chercheurs de l’Institut National de la Santé Publique du Québec, Canada. Pour mesurer la résistance à l’insuline, ils ont utilisé HOMA-IR (évaluation du modèle d’homéostasie de la résistance à l’insuline). Les scientifiques ont utilisé les données de l’Enquête Nationale sur la Santé et la Nutrition (NHANES), un programme de recherche conçu pour évaluer l’état de santé et de nutrition des personnes aux États-Unis. Ils ont extrait des données de la NHANES 2009-2016.

D’après leurs résultats, ils ont conclu que la consommation de cannabis était associée à une réduction des taux d’insuline à jeun et du score HOMA-IR chez les adultes obèses aux États-Unis présentant un taux d’HOMA-IR supérieur à 2,13, mais pas chez ceux présentant un taux HOMA-IR inférieur à 2,13 ou supérieur à 5,72. Selon eux, « l’impact de la consommation de marijuana est le plus important après une exposition à long terme et est indépendante de l’IMC ». L’IMC ou indice de masse corporelle qui est une mesure de l’obésité.

Ngueta G. Impact of lifetime marijuana use on fasting plasma insulin levels and HOMA-IR score in obese adults with and without insulin resistance. Acta Diabetol. 2019 Jul 31. [in press]

 

En bref

Israël: Les patients affirment que les réglementations à venir sur le cannabis médical aggraveront leur situation
L’unité de cannabis médical israélienne s’emploie actuellement à mettre en œuvre de nouvelles réglementations sur le cannabis à usage médical, mais de nombreux patients affirment que ces réglementations entravent leur accès à des soins médicaux optimaux avec du cannabis. Les produits à base de cannabis médical sont censés être distribués dans les pharmacies conformément à la nouvelle réglementation, mais les pharmacies sont en rupture de stock pour ces produits dans tout le pays. Les nouvelles réglementations entraînent également une augmentation des prix du cannabis médical pour la plupart des patients.
HATSINOR of Channel 13

Europe: Un panel EURopéen soutient le cannabis des laboratoires GW Pharmaceuticals contre l’épilepsie
L’Epidyolex, un médicament contenant des extraits de CBD des laboratoires GW Pharmaceuticals, a reçu une recommandation favorable de l’approbation de mise sur le marché du panel de l’Agence EURopéenne du Médicament (AEM) pour son utilisation en tant que traitement supplémentaire pour deux types de crises. Le comité des médicaments à usage humain de l’AEM a autorisé la solution orale de cannabidiol à utiliser avec le clobazam pour traiter les convulsions associées au syndrome de Lennox-Gastaut ou au syndrome de Dravet chez les patients âgés de deux ans et plus. Les approbations finales sont à la charge de la Commission EURopéenne.
Reuters du 26 Juillet 2019

Thaïlande: Le cannabis parmi les priorités du nouveau gouvernement thaïlandais
Développer une industrie du cannabis à des fins médicales fait partie des priorités politiques du nouveau gouvernement thaïlandais, selon un document publié avant l’annonce officielle.
Reuters du 22 Juillet 2019

Royaume-Uni: Le gouvernement pourrait légaliser le cannabis sur un long terme
Les membres seniors de l’équipe numéro 10 de Boris Johnson veulent légaliser le cannabis. Suite à une visite révélatrice au Canada, un groupe multipartite de députés a déclaré que le Royaume-Uni pourrait légaliser la consommation de cannabis à des fins récréatives dans les cinq ans.
Buzzfeed of 31 July 2019
Grizzle of 29 July 2019

Etats-Unis: Le gouverneur Cuomo signe une loi décriminalisant le cannabis à New York
Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a signé un projet de loi visant à dépénaliser la possession de moins de 2 onces (environ 56 g) de cannabis et a réduit l’amende pour possession illégale.
UPI du 29 Juillet 2019

Royaume-Uni: Le cannabis médical pour un garçon écossais souffrant d’épilepsie
Une mère qui, auparavant, devait importer dans le pays de l’huile de cannabis illégalement pour traiter l’épilepsie de son fils est devenue la première personne en Écosse à pouvoir s’approvisionner légalement.
The National du 22 Juillet 2019

Pays-Bas: Les Pays-Bas augmenteront leurs exportations de cannabis vers l’Allemagne de 1 000 kilogrammes par an
Le ministre des Affaires Médicales des Pays-Bas a informé le parlement néerlandais que les exportations de fleurs de cannabis à des fins médicales en Allemagne augmenteraient cette année. Dans une lettre datée du 12 juillet, le Ministre néerlandais a expliqué que la demande pour une augmentation émanait de son homologue allemand, qui avait demandé une augmentation du volume annuel de fleurs de cannabis médical expédiées des Pays-Bas vers l’Allemagne, passant ainsi de 1 500 kilogrammes à 2 500 kilogrammes.
Marijuana Business Daily du 19 Juillet 2019

Science/Homme: Le cannabis et la physiothérapie peuvent avoir des effets additifs sur la spasticité de la SP
Une étude observationnelle portant sur 297 patients atteints de SEP a montré que la physiothérapie pouvait améliorer la réponse globale et la persistance à un traitement à base d’extrait de cannabis Sativex.
Hôpital Centre Sant’Andrea, Université Sapienza de Rome, Italie.
Grimaldi AE, et al. PLoS One. 2019;14(7):e0219670.

Science/Cellules: Le cannabichromène est un agoniste des récepteurs CB2
La recherche avec des cellules montre que le cannabichromène (CBC) est un agoniste des récepteurs CB2. Les auteurs ont écrit que  » le CBC peut contribuer à l’efficacité thérapeutique potentielle de certaines préparations de cannabis, potentiellement par le biais d’une modulation de l’inflammation médiée par le CB2 « .
Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université Macquarie, Sydney, Australie.
Udoh M, et al. Br J Pharmacol. 2019 Aug 1. [in press]

Science/Animal: L’augmentation des endocannabinoïdes a des effets importants sur l’inflammation de la peau
Des recherches menées sur des souris ont montré que l’inhibition de la dégradation des endocannabinoïdes par différentes substances synthétiques avait  » un effet significatif sur la réparation de la barrière cutanée, la prolifération/différenciation épidermique et l’inflammation « .
Département de Dermatologie, Université de Kiel, Allemagne.
Proksch E, et al. Exp Dermatol. 2019 Jul 27. [in press]

Science/Animal: Le CBD a montré des effets positifs sur la cognition dans un modèle de schizophrénie chez le rat
De nouvelles données de recherche avec un modèle de schizophrénie chez le rat  » soutiennent les avantages thérapeutiques du CBD sur la mémoire de reconnaissance et la sociabilité (…), elles fournissent également un aperçu des changements neurochimiques pouvant sous-tendre aux bénéfices thérapeutiques de ce dernier « .
École de Médecine, Université de Wollongong, Australie.
Osborne AL, et al. Brain Behav Immun. 2019 Jul 19. [in press]

Science/Animal: Les cannabinoïdes ont eu un effet positif sur l’inflammation dans un modèle de SEP en modifiant les bactéries intestinales
Sur un modèle animal atteint de sclérose en plaques (encéphalomyélite auto-immune), le THC et le CBD ont considérablement réduit l’inflammation en diminuant le nombre de cytokines pro-inflammatoires (interleukine-17, interféron gamma). Les enquêtes ont également montré un effet positif sur les bactéries intestinales. Les auteurs ont écrit que le THC et le CBD peuvent  » supprimer la neuro-inflammation en prévenant la dysbiose microbienne observée au cours de l’EAE (encéphalomyélite auto-immune expérimentale) et en promouvant un microbiote intestinal sain « .
Département de Pathologie, Microbiologie et Immunologie. École de Médecine de l’Université de Caroline du Sud, Columbia, États-Unis.
Al-Ghezi ZZ, et al. Brain Behav Immun. 2019 Jul 26. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit l’allodynie causée par le VIH
Des études, avec des souris, sur l’activation du récepteur CB2 avec plusieurs cannabinoïdes synthétiques ont montré que les agonistes des récepteurs CB2 manifestaient des effets anti-allodyniques aigus sur la douleur neuropathique induite par l’infection du rétrovirus, mais pas sur le long terme.
Laboratoire de Neurovirologie, Département de Médecine, Université du Minnesota, Minneapolis, MN 55455, USA.
Sheng WS, et al. Pain Res Manag. 2019;2019:1260353.

Science/Homme: Les préparations orales de cannabis sont de plus en plus utilisées aux États-Unis
Les préparations orales de cannabis (« produits alimentaires ») sont de plus en plus utilisées aux États-Unis. La plupart des participants ont déclaré avoir vécu des expériences négatives en raison de doses trop élevées. Les auteurs ont relevé que:  » malgré ces expériences inconfortables, la grande majorité des participants utilisaient à nouveau des produits comestibles à base de cannabis « . Ils ont également déclaré que  » l’expérience avait au moins un sens significatif et qu’elle ne signalait pas de problèmes significatifs associés à l’expérience. »
Département de Psychologie, Université d’État de New York, Albany, États-Unis.
Farmer S, et al. J Psychoactive Drugs. 2019 Jul 29:1-8.

Science/Cellules: Le CBD présente des effets anticancéreux sur les cellules cancéreuses de l’estomac chez l’homme
Lors d’une étude portant sur des cellules cancéreuses de l’estomac chez l’homme, le CBD a mis en évidence plusieurs effets anticancéreux, notamment l’induction de l’apoptose, un mécanisme de mort cellulaire programmée, en augmentant le nombre d’espèces réactives de l’oxygène.
École de Médecine Traditionnelle Chinoise et Occidentale Intégrée, Université de Médecine de Binzhou, Yantai, Chine.
Zhang X, et al. Biomolecules. 2019;9(8)

Science/Animal: Un dérivé synthétique du cannabigérol peut être utile dans la maladie de Parkinson
Dans un modèle murin atteint de la maladie de Parkinson, un dérivé synthétique (VCE-003.2) du cannabinoïde naturel (CBG) a montré des effets neuroprotecteurs. Les auteurs ont écrit que  » cette étude ouvre la possibilité de poursuivre le développement du VCE-003.2 par voie orale en clinique « .
Faculté de Médecine, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Burgaz S, et al. Molecules. 2019;24(15).

Science/Homme: La consommation de cannabis à des fins médicales n’entraîne pas une augmentation de l’abus d’opioïdes
Selon une enquête menée auprès de 1295 usagers de cannabis à des fins médicales, 707 usagers de cannabis à des fins médicales et non-médicales, ainsi que 18 666 usagers de cannabis à des fins non-médicales, le risque de développer un trouble de la consommation d’opiacés sur ordonnance chez les consommateurs de cannabis non médicaux était accru. Les auteurs ont écrit:  » La consommation de cannabis à des fins médicales, cependant, n’était pas associée au trouble de la consommation d’opioïdes soumise par prescription « .
Département de Médecine Familiale et de Santé Publique, Université de Californie à San Diego, La Jolla, États-Unis.
Liang D, et al. Drug Alcohol Rev. 2019 Jul 25. [in press]< /a>

Science/Homme: La concentration de récepteurs CB2 est augmentée chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable
La concentration des récepteurs CB2 et de certains récepteurs opiacés a augmenté dans la muqueuse des patients atteints du syndrome du côlon irritable. Les scientifiques ont écrit que leurs recherches  » suggèrent que les systèmes opioïdes et cannabinoïdes jouent un rôle compensateur lié à l’immunité dans la douleur viscérale chez les patients souffrant du SCI « .
École de Médecine David Geffen, Université de Californie à Los Angeles, États-Unis.
Dothel G, et al. Neurogastroenterol Motil. 2019 Jul 23:e13688.

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à des conséquences défavorables sur la grossesse chez les jeunes femmes
Sur un échantillon de 1 206 jeunes femmes enceintes (âgées de 13 à 22 ans), 17,5% avaient déjà consommé du cannabis, ces dernières présentaient un risque élevé d’accouchement prématuré, de désordres hypertensifs de la grossesse et de mortinatalité. 34% des femmes qui ne consommaient pas de cannabis ont rencontrés des problèmes lors de l’accouchement contre 46% pour les consommatrices de cannabis.
École de médecine de l’Université du Colorado, Aurora, États-Unis.
Rodriguez CE, et al. BJOG. 2019 Jul 23. [in press]

Science/Homme: La combinaison de THC et de CBD s’est avérée efficace pour réduire les crises d’épilepsies chez l’enfant
Dans une petite étude portant sur 7 participants souffrant d’épilepsies infantile, un extrait de cannabis avec un rapport THC/CBD de 1/20 a été bien toléré par tous les patients jusqu’à une dose quotidienne de 10-12 mg de CBD par kilogramme et ont présenté une amélioration de la fréquence des crises.
Initiative de Recherche sur les Cannabinoïdes de la Saskatchewan, Université de la Saskatchewan, Canada.
Huntsman RJ, et al. Front Neurol. 2019 Jul 3;10:716.

Science/Animal: Un cannabinoïde synthétique s’est révélé efficace chez un modèle animal souffrant de migraines
Chez le rat souffrant de migraines, le cannabinoïde synthétique WIN 55,212-2 a été efficace. Les auteurs ont écrit que leurs données  » corroboraient l’argument selon lequel l’activation des récepteurs CB1 et CB2 par WIN 55.212-2 pourrait être considérée comme un nouveau médicament contre la migraine « .
Département de Neurologie, Université des Sciences Médicales de Kashan, Iran.
Vosough EM, et al. Life Sci. 2019 Jul 19:116670.

Science/Animal: Le CBD peut améliorer la récupération des comportements appris à la suite d’une lésion cérébrale
Lors d’une étude avec des oiseaux chanteurs, l’administration de CBD a permis de réduire le temps nécessaire pour récupérer la mémoire de leurs chansons après une lésion cérébrale. Les auteurs ont écrit que les résultats  » suggèrent que le CBD promet d’améliorer la récupération fonctionnelle des comportements appris complexes à la suite d’une lésion cérébrale « .
Département de Pharmacologie et de Toxicologie, École de Médecine ECU Brody, Greenville, États-Unis.
Alalawi A, et al. Neuropharmacology. 2019 Jul 17:107716.

Science/Homme: Aucune association pertinente entre les lois sur le cannabis médical et l’abus d’opioïdes
Lors d’une vaste enquête menée auprès de 627 000 personnes entre 2004 et 2014, les chercheurs ont  » trouvé peu de preuves d’un lien entre l’adoption de la loi sur la marijuana à des fins médicales et l’usage d’opioïdes délivrés sur ordonnance non médicale ou d’un trouble de l’usage des opioïdes prescrits chez les consommateurs d’opioïdes délivrés sur ordonnance « .
École de Santé Publique Mailman, Département d’Epidémiologie, Université Columbia, New York, États-Unis.
Segura LE, et al. JAMA Netw Open. 2019;2(7):e197216. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
Il y a un an

Science/Homme: Aux États-Unis, les lois sur le cannabis médical sont associées à une sécurité accrue sur le lieu de travail
Science/Homme: Le risque de dépendance chez les gros consommateurs de cannabis aux États-Unis a diminué au cours des 15 dernières années
Science/Homme: Les patients qui souffrent d’insomnie ont amélioré leur sommeil grâce à l’utilisation du cannabis
Science/Homme: Une vaste étude sur le CBD chez des patients atteints d’épilepsie démontre une bonne sécurité à long terme du médicament

Il y a deux ans

Science/Homme: L’utilisation de cannabis peut diminuer la mortalité chez les patients traumatisés
Science/Homme: Une étude, qui relie l’utilisation du cannabis à l’hypertension, peut être erronée

 

IACM-Bulletin du 29 Juillet 2019

Science/Etats-Unis: La légalisation a réduit la consommation de cannabis chez les adolescents
Une étude montre que la légalisation du cannabis pour les adultes ne semble pas avoir augmenté la consommation chez les adolescents, mais qu’elle pourrait au contraire avoir l’effet inverse. Pour comprendre comment la consommation de cannabis chez les adolescents s’est développée dans des États dotés ou non de telles lois, les chercheurs ont examiné des données d’enquêtes sur la consommation de substances recueillies auprès de 1,4 million d’adolescents entre 1993 et 2017.

Les lois sur le cannabis médical ne semblaient pas avoir d’incidence sur la consommation de cannabis par les adolescents. C’est ce qu’ont rapporté les auteurs de l’étude dans JAMA Pediatrics. Les lois sur le cannabis à des fins récréatives étaient cependant associées à une baisse de 8% des probabilités que des adolescents déclarent avoir essayé le cannabis au cours des 30 derniers jours et à une diminution de 9% du nombre d’adolescents déclarant avoir une consommation fréquente. Une des raisons qui pourrait expliquer cela c’est que l’offre ait été réduite pour les mineurs. Selon Mark Anderson, auteur principal de l’étude et professeur agrégé d’économie agricole à l’Université de l’Etat du Montana de Bozeman :  » il pourrait être plus difficile pour les adolescents de se procurer de la marijuana depuis que les trafiquants de drogue ont été remplacé par des dispensaires agréés qui exigent une preuve d’âge. La vente aux mineurs devient une proposition relativement plus risquée après l’adoption de ces lois « .

Anderson DM, Hansen B, Rees DI, Sabia JJ. Association of Marijuana Laws With Teen Marijuana Use: New Estimates From the Youth Risk Behavior Surveys. JAMA Pediatr. 2019 Jul 8. [in press]

 

Israël: Le gouvernement souhaite faciliter l’accès au cannabis médical
Selon un communiqué du Ministère de la Santé publié le 4 juillet, les nouvelles étapes décrites devraient faciliter l’accès des consommateurs aux cannabis médical. « Nous sommes attentifs aux critiques et aux améliorations afin d’atténuer les souffrances des patients », a déclaré le vice-ministre de la Santé, Ya’acov Litzman. « Nous continuerons à promouvoir d’autres activités dans ce domaine ». Le Ministère prévoit notamment de surveiller la fixation des prix du cannabis afin de le garder sous contrôle.

« Une grande partie des patients paieront moins que ce qu’ils paient actuellement », écrit le Ministère dans un communiqué. Un montant forfaitaire sera fixé à environ 500 NIS (125 €) pour les patients en pédiatrie et en oncologie, ce qui couvrira les frais des médicaments à base de cannabis, quelle que soit la quantité consommée. Dans le nouveau système, les « fractionnements d’ordonnances » seront autorisés, ce qui signifie que les patients pourront acheter une partie de leur ordonnance dans une pharmacie et une partie dans une autre.

Jerusalem Post du 5 Juillet 2019

 

En bref
 

Royaume-Uni: Près de la moitié des Britanniques soutiennent la légalisation du cannabis
Selon une enquête commandée par un groupe associé au parti conservateur au pouvoir, près de la moitié des Britanniques soutiennent la légalisation du cannabis. Soutenue par 48% des voix, contre 24% seulement, sur la base d’un sondage YouGov réalisé pour le groupe conservateur sur la réforme de la politique des drogues. L’année dernière, un sondage YouGov distinct avait révélé un soutien de 43% et 41% une opposition.

Bloomberg du 14 Juillet 2019

Allemagne: Les prescriptions de médicaments à base de cannabis augmentent
Les dépenses réalisées par les assureurs pour les médicaments à base de cannabis continues d‘augmenter. Au cours du premier trimestre 2019, les ventes de produits à base de cannabis remboursés ont totalisé 24,5 millions d’euros, soit une augmentation de 7% par rapport au quatrième trimestre 2018. Environ 59 000 ordonnances ont été exécutées, dont 23 000 pour des fleurs de cannabis, 22 000 pour des préparations à base de cannabinoïdes et le reste pour les produits pharmaceutiques finis, principalement les médicaments comme le Sativex.
Information de the GKV du 2 Juillet 2019

Italie: Le gouvernement souhaite importer du cannabis du Canada
Le producteur de cannabis canadien Aurora Cannabis a annoncé en juillet avoir signé un contrat de deux ans pour la fourniture de cannabis médical au gouvernement italien. La société fournira au moins 400 kg de cannabis médical au pays.
Reuters du 18 Juillet 2019

France: L’Agence Française de la Santé ouvre la voie à des études sur la valeur médicale du cannabis
Suite à la décision de l’Agence Nationale pour la Sécurité des Médicaments et des produits de santé (ANSM), les études sur l’usage médical du cannabis sont officiellement autorisées en France.
Le Monde du 11 Juillet 2019

République tchèque: Les compagnies d’assurance peuvent couvrir la plupart des prescriptions de cannabis
Le cannabis médical devrait être couvert à 90% par les compagnies d’assurances de la République tchèque en raison d’un amendement à la loi sur les médicaments, qui a été adopté par la Chambre des députés. Le projet de loi va maintenant au Sénat, et s’il est adopté, il devra être signé par le Président avant de pouvoir entrer en vigueur.
expats.cz du 10 Juillet 2019

Roumanie: Les législateurs proposent de rendre disponible le cannabis à usage médical
Près de 100 députés de tous les partis ont proposé la légalisation du cannabis à des fins médicales. Les patients atteints de maladies chroniques en phase terminale peuvent alors avoir accès, sur ordonnance, à des analgésiques contenant du cannabis. Un projet de loi a été déposé le 4 juillet au Parlement.
Romania Insider of 5 July 2019

Science/Animal: Le CDB protègerait le cœur
Une analyse montre que « le CBD peut protéger contre les lésions cardiaques, principalement par ses effets anti-oxydants, anti-inflammatoires et anti-apoptotiques sur la base d’études non cliniques ».
Faculté de Pharmacie, Université des sciences médicales de Téhéran, Iran.
Shayesteh MRH, et al. Curr Pharm Des. 2019 Jul 9. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis réduit le risque de décès chez les personnes co-infectées par le VIH et le VHC
Dans un groupe de 1028 patients co-infectés par le VIH et le virus de l’hépatite C, l’usage quotidien de cannabis était associé à une réduction de la mortalité par le VHC. L’obésité, l’amaigrissement et l’alcool ont été associés à un risque accru.
Faculté des Sciences de la Santé, Université de Brasilia, Brésil.
Santos ME, et al. AIDS Behav. 2019 Jul 8.[in press]

Science: Propriétés anti-oxydantes du THC et du CBD
Les chercheurs ont découvert  » des propriétés anti-oxydantes remarquables  » du CBD, du THC, ainsi que dans 6 autres extraits de cannabis différents contenant diverses proportions de CBD et de THC.
Département de Química, Université Universelle de Ponta Grossa, Ponta Grossa, Brésil.
Hacke ACM, et al. Analyst. 2019 Jul 18.[in press]

Science/Homme: La nicotine est associée à un risque accru de psychose
Le tabagisme est fortement associé à des troubles psychotiques tels que la schizophrénie. Et contrairement aux croyances antérieures, au moins une partie de cette association peut être causale.
Institut de Psychiatrie, Psychologie et Neurosciences, Kings College London, Royaume-Uni.
Quigley H, MacCabe JH. Ther Adv Psychopharmacol. 2019 Jul 1;9:2045125319859969.

Science/Homme: Les médicaments à base de cannabis peuvent réduire la consommation de cannabis
Selon une étude portant sur 128 participants, l’utilisation d’un extrait de cannabis (Sativex), associée à des interventions psychosociales, a permis de réduire la consommation de cannabis chez les personnes ayant une dépendance au cannabis et cherchant un traitement.
Services Drogue et Alcool, Département de Santé Local du Sud-Est de Sydney, Sydney, Australie.
Lintzeris N, et al. JAMA Intern Med. 2019 Jul 15. [in press]

Science/Homme: La schizophrénie est associée à un risque accru de toxicomanie
Dans une étude portant sur 3 133 968 citoyens danois, dont 14 007 ont développé une schizophrénie, 2885 ont été diagnostiqués par la suite comme toxicomanes. Le risque accru de consommation de cannabis était de 2,5, d’alcool 1,9 et de stimulants 1,8.
Hôpital Universitaire de Copenhague, Hellerup, Danemark.
Petersen SM, et al. Addiction. 2019 Jul 13. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: La revue « Cannabis and Cannabinoid Research » fera une transition vers une publication hybride
Royaume-Uni: Le gouvernement veut autoriser un accès limité à l’usage médical du cannabis
Science/Homme: Le Nabilone améliore l’agitation et d’autres symptômes comportementaux chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer
Géorgie: La Cour Constitutionnelle décide que les personnes ne peuvent plus être punies pour avoir consommé du cannabis

Il y a deux ans

Pologne: Une loi sur l’usage médical du cannabis prendra effet dans trois mois
Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans la maladie de Parkinson selon une enquête

 

IACM-Bulletin du 14 Juillet 2019

Suisse: Le gouvernement veut rendre le cannabis disponible à des fins médicales

Le gouvernement suisse veut faciliter l’accès des patients au cannabis à des fins médicales. Le 26 juin, il a proposé d’autoriser la prescription de cannabis pour le traitement de personnes atteintes d’un cancer ou d’autres maladies graves.

La proposition remplacerait le système actuel dans lequel ceux qui recherchent du cannabis à des fins médicales doivent demander une dérogation auprès du Bureau Fédéral de la Santé pour obtenir ce qui est par ailleurs une drogue illégale. « La proposition permet aux médecins de prescrire directement du cannabis dans le cadre de leur traitement », a déclaré le cabinet suisse dans un communiqué. « Cultiver et transformer du cannabis médical ainsi que sa vente seraient alors possibles dans le cadre d’un système réglementé » par Swissmedic, l’organisme de réglementation pharmaceutique du pays.

Reuters du 26 Juin 2019

Science/Homme: Le nabilone a été efficace contre la diarrhée chronique selon une série de cas

Selon une série de cas du Centre de Toxicologie Médicale et des Céphalées de l’Université de Modène et de Reggio Emilia à Medina, en Italie, et d’autres établissements, le nabilone, un dérivé du THC, a amélioré la diarrhée chronique réfractaire chez 6 patients. Après trois mois de traitement, le nabilone par voie orale a amélioré la santé de presque tous les patients, avec des améliorations visibles dans la réduction des symptômes diarrhéiques et la prise de poids.

La plupart des avantages ont persisté pendant les trois mois de suivi. Un seul patient a interrompu le traitement au bout d’un mois en raison d’une fatigue intense et d’une confusion mentale, mais les symptômes ont disparu au cours de la période de suivi.

Pellesi L, et al. Nabilone administration in refractory chronic diarrhea: a case series. BMC Gastroenterology 2019;19:105.

Science/Homme: La consommation de cannabis réduit l’incidence des maladies du foie gras

Sur un échantillon de 390 patients atteints de psychose, la consommation de cannabis était associée à une incidence réduite de stéatose hépatique non alcoolique après 3 ans de suivi. Les patients ont été traités au Département de Psychiatrie de l’Hôpital Universitaire de Valdecilla à Santander, en Espagne. Les patients ont été évalués au départ et après 3 ans d’initiation du traitement antipsychotique.

Lors du suivi pendant trois ans, les consommateurs de cannabis présentaient des scores significativement plus faibles de stéatose hépatique que les non-consommateurs. En outre, les consommateurs de cannabis remplissaient moins souvent les critères de stéatose du foie que les non-utilisateurs. Les auteurs ont conclu que « la consommation de cannabis peut produire un effet protecteur contre la stéatose du foie dans les cas de psychose, probablement par la modulation du gain de poids induit par les antipsychotiques ».

Vázquez-Bourgon J, de la Foz VO, Suarez-Pereira I, Iruzubieta P, Arias-Loste MT, Setién-Suero E, Ayesa-Arriola R, Gómez-Revuelta M, Crespo J, Facorro BC. Cannabis consumption and non-alcoholic fatty liver disease. A three years longitudinal study in first episode non-affective psychosis patients. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2019 Jun 19:109677.

Science/Homme: De nombreuses personnes remplacent les opioïdes et les somnifères par le cannabis

Une nouvelle étude révèle que, là où c’est légal, les gens se tournent souvent vers le cannabis pour soulager la douleur et l’insomnie. L’étude a révélé que sur 65% des personnes interrogées qui ont déclaré avoir utilisé le cannabis pour calmer des douleurs, 80% ont dit que c’était très ou extrêmement utile.

Pour beaucoup, le cannabis remplace les analgésiques en vente libre, les opioïdes sur ordonnance et les somnifères. « Ce ne sont pas les seules raisons pour lesquelles les gens consomment de la marijuana, mais c’est l’un des facteurs qui le motivent », a déclaré le Dr Gwen Wurm, auteur de l’étude, professeur adjoint de pédiatrie clinique de l’Ecole de Médecine Miller de l’Université de Miami. « Les personnes qui l’utilisent pour ces raisons le trouve efficace », a-t-elle déclaré. Les résultats proviennent d’une enquête menée auprès de 1 000 personnes qui utilisent le cannabis au Colorado, où il est légal.

Bachhuber M, Arnsten JH, Wurm G, Phytother. Use of Cannabis to Relieve Pain and Promote Sleep by Customers at an Adult Use Dispensary. J Psychoactive Drugs. 2019 Jul 2. [in press]

UPI du 2 Juillet 2019

En bref

Canada: Le gouvernement a adopté une loi graciant les citoyens au casier judiciaire pour possession de cannabis
Le gouvernement canadien a adopté une loi qui permettra à ses citoyens possédant un casier judiciaire pour de possession de cannabis d’être graciés sans frais et d’accélérer un processus qui aurait pu prendre jusqu’à une décennie.
Reuters du 20 Juin 2019

Etats-Unis: La majorité des adultes soutiennent la légalisation du cannabis pour des adultes
Selon un nouveau sondage Axios|SurveyMonkey, une majorité d’adultes aux États-Unis (63%) sont favorables à la légalisation de l’usage récréatif du cannabis au niveau national, même si environ un quart seulement (26%) d’entre eux se disent intéressés par l’achat de cannabis pour leur usage personnel. L’enquête a été menée entre le 6 et le 10 juin 2019 avec un échantillon de 4486 participants.
Survey of June 2019

République tchèque: Environ 700 patients reçoivent du cannabis sur ordonnance
À la fin du mois de mai de cette année, le cannabis avait été prescrit au moins une fois et distribué à 665 patients dans le pays. Le nombre de médecins inscrits pour la prescription de cannabis a également été multiplié et près de 100 prescrivent actuellement du cannabis à usage médical. Ces informations ont été fournies par des agences gouvernementales lors d’un colloque tenu le 17 juin 2019.
Xin Hua du 18 Juin 2019

France: Des experts exhortent le gouvernement à légaliser le cannabis
Une commission gouvernementale a conseillé à la France de légaliser le cannabis pour « reprendre le contrôle » du marché noir, qualifiant la prohibition d’ « échec » abject.
The Telegraph du 20 Juin 2019

Science/Homme: La biodisponibilité du THC est influencée par l’utilisation concomitante de CBD
Lors d’une étude contrôlée par placebo, la promotion concomitante de fortes doses de CBD a diminué la disponibilité systémique du THC. Les utilisateurs fréquents de cannabis ont une plus grande disponibilité systémique de THC et de CBD.
École de Médecine et de Santé Publique, Université de Newcastle, Institut de Recherche Médicale Hunter, Newcastle, Australie.
Liu Z, et al. Intern Med J. 2019 Jul 1. [in press].

Science/Homme: Le palmitoyléthanolamine a permis de réduire le prurit lors d’un essai clinique
Dans le cadre d’une étude clinique portant sur 22 patients présentant un prurit, une crème contenant du palmitoyléthanolamine (PEA) a permis de le réduire. Les auteurs ont écrit que « des crèmes avec une concentration plus élevée peuvent être encore plus efficaces avec des indications encore plus larges ».
Division de Neuro-dermatologie clinique, Département de Dermatologie, Hôpital Universitaire de Münster, Allemagne.
Ständer S, et al. Hautarzt. 2006;57(9):801-7.

Science/Homme: Chez les patients atteint du VIH, la consommation de cannabis induit des effets anti-inflammatoires
Chez les personnes infectées par le VIH sous traitement antirétroviral et cannabis, la cocaïne ou le cannabis et la cocaïne plus la consommation de cannabis étaient associées à un profil anti-inflammatoire des cytokines.
Institut de Pathologie Tropicale et de Santé Publique, Université Fédérale de Goiás, Goiânia, Goiás, Brésil.
Castro FOF, et al. AIDS. 2019 Jun 26. [in press]

Science/Cellules: Un extrait de cannabis et du CBD inhibent les médiateurs de l’inflammation cutanée
Des scientifiques ont étudié les effets d’un extrait de cannabis et du CBD sur les cellules de la peau humaine (kératinocytes). Le CBD était principalement responsable de l’activité réduite des gènes impliqués dans la cicatrisation des plaies et l’inflammation de la peau.
Département des Sciences Pharmacologiques et Biomoléculaires, Université de Milan, Italie.
Sangiovanni E, et al. Phytother Res. 2019 Jun 27. [in press]

Science/Homme: Le soutien à l’usage médical du cannabis dépend de l’information
Selon une enquête menée auprès de neurologues japonais, ceux qui étaient mieux informés sur la valeur médicale du cannabis étaient plus favorables à son utilisation.
Département de Neurologie, Hôpital Universitaire de Kumamoto, Japon.
Masataka Y, et al., Rinsho Shinkeigaku. 2019 Jun 27. [in press]

Science/Homme: Les patients atteints de schizophrénie présentent un système endocannabinoïde déséquilibré au niveau du cerveau
Le système endocannabinoïde était déséquilibré dans le cortex préfrontal de sujets atteints de schizophrénie selon une analyse effectuée après le décès.
Département de Pharmacologie, Université du Pays basque UPV/EHU, Leioa, Espagne.
Muguruza C, et al. J Psychopharmacol. 2019 Jun 25 [in press]

Science: Effets antibactériens des huiles essentielles à base de cannabis
Les scientifiques ont étudié les effets antibactériens des huiles essentielles à base de fibres de cannabis. L’alpha-pinène, le bêta-pinène, le bêta-myrcène et le bêta-caryophyllène étaient les principaux composants de toutes les huiles essentielles. Six se sont montrés efficaces contre les bactéries à Gram positif.
Département des Sciences de la Vie, Université de Modène et Reggio Emilia, Modène, Italie.
Ramona Iseppi, et al. Molecules. 2019;24(12).

Science/Animal: La stimulation magnétique transcrânienne améliore la signalisation des endocannabinoïdes
La stimulation magnétique transcrânienne répétitive à haute fréquence renverse les comportements de type dépressif chez les rats chroniquement imprévisibles traités au stress en augmentant la signalisation endocannabinoïde.
Département de Psychiatrie, Hôpital Xijing, Quatrième Université de Médecine Militaire, Chine.
Xue SS, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2019 Jun 20 [in press]

Science/Animal: Les époxydes d’endocannabinoïdes oméga-3 sont de nouvelles substances anti-inflammatoires
Les scientifiques ont découvert et caractérisé des époxydes d’endocannabinoïdes dérivés d’oméga-3 d’origine naturelle. Ils ont exercé des rôles critiques lors de l’inflammation.
Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, États-Unis.
Das A, et al. Curr Dev Nutr. 2019;3(Suppl 1).

Science/Animal: La quétiapine provoque des lésions cardiaques, qui peuvent être protégées par des cannabinoïdes
La quétiapine, médicament antipsychotique, provoque des lésions cardiaques et cet effet peut être protégé par un antagonisme au niveau du récepteur CB1 et par l’activation du récepteur CB2.
Département de Médecine Légale, École des Sciences Médicales Basiques, Université Fudan, Shanghai, Chine.
Li X, et al. Toxicol Lett. 2019;313:77-90.

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent réduire l’utilisation de la morphine en activant les deux récepteurs cannabinoïdes
Lors d’études chez des souris, les cannabinoïdes produisent un effet additif ou synergique sur l’analgésie lorsqu’ils sont associés à la morphine. Cet effet varie en fonction de l’intensité de la douleur et peut être médié par les récepteurs CB1 ou CB2.
Centre de Recherche de la Toxicomanie, Département de Pharmacologie, Ecole de Médecine Lewis Katz, Université de Temple, Philadelphie, États-Unis.
Chen X, et al. Br J Pharmacol. 2019 Jun 19. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis peut être associée à une motilité réduite du sperme
Les scientifiques ont mené une étude dans un établissement universitaire de Jamaïque. Des analyses de routine du sperme ont été effectuées sur 229 hommes âgés de 23 à 72 ans. La consommation récente de cannabis ainsi que des quantités modérées à importantes ont eu un impact sur la motilité et la morphologie des spermatozoïdes chez les hommes faisant l’objet d’une enquête en matière d’infertilité.
Unité Hugh Wynter Fertility de Gestion de la Fécondité, Université des Indes Occidentales, Kingston, Jamaïque.
Carroll K, et al. Andrology. 2019 Jul 2. [in press]

Science: Des suppléments dans le sol améliorent la croissance des plantes de cannabis et influencent la teneur en cannabinoïdes
Les chercheurs ont démontré que « les suppléments influencent la teneur en cannabinoïdes du cannabis de manière dépendante des organes et de l’espace. Plus important encore, les résultats confirment le potentiel des facteurs environnementaux pour réguler les concentrations individuelles de cannabinoïdes dans le cannabis médical. »
Institut des Sciences de l’Eau du Sol et de l’Environnement, Centre Volcani, Rishon LeZion, Israël.
Bernstein N, et al. Front Plant Sci. 2019;10:736.

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène réduit la consommation d’alcool
Lors d’une étude sur des souris, le bêta-caryophyllène et son dérivé, l’oxyde de caryophyllène, ont réduit la consommation d’alcool et cet effet a été médié par le récepteur CB2. L’oxyde de caryophyllène était plus efficace que le bêta-caryophyllène.
Département des Sciences Pharmaceutiques, Faculté de Pharmacie de l’Université Mercer, Centre des Sciences de la Santé de l’Université Mercer, Atlanta, États-Unis.
Oppong-Damoah A, et al. Heliyon. 2019;5(6):e01915.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

IACM: Nomination des Ambassadeurs de l’IACM
Science/Homme/Scienza / Umana: La légalisation du cannabis à usage médical aux États-Unis est associée à une réduction des prescriptions d’opioïdes
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une diminution de la mortalité à l’hôpital après une crise cardiaque
Science/Homme: Selon une étude ouverte le CBD réduit les crises dans plusieurs autres formes d’épilepsie apparaissant dans l’enfance

Il y a deux ans

Science/Homme: L’utilisation du cannabis améliore les performances lors d’une simulation de travail de nuit
Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le syndrome des jambes sans repos selon les rapports de cas
Uruguay: Les pharmacies ont commencé à vendre du cannabis
Science/Homme: Le cannabidiol a ralenti la progression de la sclérose latérale amyotrophique dans un rapport de cas

IACM-Bulletin du 08 Juillet 2019

Science/Chine: Les preuves les plus anciennes d’inhalation de cannabis

Des résidus de cannabis ont été trouvés dans des brûleurs d’encens apparemment utilisés lors de rites funéraires sur un site montagneux dans l’ouest de la Chine vers 500 av. J.-C., fournissant ce qui est peut-être la plus ancienne preuve d’utilisation du cannabis pour ses propriétés altérant l’esprit.

Les preuves découvertes sur 10 braseros en bois contenant des pierres portant des marques de brûlure ont été découvertes dans huit tombes du cimetière de Jirzankal, dans les montagnes du Pamir, dans la région du Xinjiang en Chine, ont annoncé des scientifiques. Les tombes portaient également des squelettes humains et des artefacts, notamment un type de harpe angulaire utilisé lors d’anciennes funérailles et de cérémonies sacrificielles. « Nous pouvons commencer à reconstituer une image de rites funéraires comprenant flammes, musique rythmique et fumée hallucinogène, tous destinés à guider les gens dans un état d’esprit altéré », ont écrit les chercheurs dans l’étude publiée dans la revue Science Advances.

Ren M, Tang Z, Wu X, Spengler R, Jiang H, Yang Y, Boivin N. The origins of cannabis smoking: Chemical residue evidence from the first millennium BCE in the Pamirs. Sci Adv. 2019;5(6):eaaw1391.

Reuters du 12 June 2019

 

Science/Homme: Le nabilone améliore l’agitation chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer
Le cannabinoïde synthétique, le nabilone, a amélioré l’agitation chez 39 patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Cette étude contrôlée par placebo a été menée par des scientifiques du Sunnybrook Research Institute et de l’Université de Toronto, au Canada. L’essai croisé à double insu et à répartition aléatoire de 14 semaines a comparé le nabilone à un placebo (6 semaines chacune) et à un intervalle de lavage d’une semaine entre les phases. Les doses quotidiennes cibles étaient de 1 à 2 mg de nabilone.

La dose moyenne de nabilone était de 1,6 mg. Il y avait des améliorations significatives dans l’agitation et la détresse des soignants. Il y avait plus de sédation pendant la prise nabilone (45%) par rapport au placebo (16%). Les auteurs ont conclu que le nabilone « pourrait être un traitement efficace contre l’agitation. Cependant, la sédation et la cognition doivent être surveillées de près. »

Herrmann N, Ruthirakuhan M, Gallagher D, Verhoeff NPLG, Kiss A, Black SE, Lanctôt KL. Randomized Placebo-Controlled Trial of Nabilone for Agitation in Alzheimer’s Disease. Am J Geriatr Psychiatry. 2019 May 8. [in press]

 

Science/Homme: Les consommateurs de cannabis ont une mortalité plus basse suite à une pancréatite
Lors d’une analyse de 2,8 millions de patients atteints de pancréatite aiguë, le risque de décès était considérablement réduit. Ceci est le résultat de scientifiques du Département de Médecine de la Faculté de Médecine Leonard M. Miller de l’Université de Miami, aux États-Unis. La base de données nationale d’échantillons de patients hospitalisés de 2003 à 2013 a été interrogée pour tous les patients atteints de pancréatite aiguë et d’exposition active au cannabis.

Plus de 2,8 millions de patients atteints de pancréatite aiguë ont été analysés. La prévalence chez les patients exposés au cannabis était de 0,3%. Les usagers de cannabis présentaient un taux de mortalité des patients hospitalisés significativement inférieur à celui du groupe des non-cannabis (odds ratio: 0,17). Les patients exposés au cannabis avaient également une durée de séjour réduite, des charges corrigées de l’inflation, une lésion rénale aiguë, un iléus, un choc, un syndrome de détresse respiratoire aiguë et des besoins nutritionnels parentéraux.

Simons-Linares CR, Barkin JA, Jang S, Bhatt A, Lopez R, Stevens T, Vargo J, Barkin JS, Chahal P. The Impact of Cannabis Consumption on Mortality, Morbidity, and Cost in Acute Pancreatitis Patients in the United States: A 10-Year Analysis of the National Inpatient Sample. Pancreas. 2019;48:850-855.

 

Science/Homme: Un inhalateur à doseur pour le cannabis a montré des résultats prometteurs dans une étude pilote
L’utilisation d’un nouvel vaporisateur, l’inhalateur Syqe, lors de l’hospitalisation de patients, a généré un taux élevé de satisfaction des patients et du personnel, sans complications. L’étude a été menée par des scientifiques de la Faculté de Médecine de l’Institut de Technologie d’Israël à Haïfa, en Israël. Les patients souffrant de différents symptômes, notamment des nausées et des vomissements, de la spasticité et de douleurs induites par la chimiothérapie, ont reçu quatre doses quotidiennes de 0,5 mg de THC délivrées à partir de 16 mg de fleurs de cannabis par inhalation.

La dose quotidienne moyenne de cannabis au cours de l’hospitalisation était de 51 mg (intervalle: 20-96 mg) contre 1000 mg (intervalle: 660-3300) avant l’hospitalisation. L’intensité de la douleur 30 à 60 minutes après les inhalations (intensité de la douleur de 4 sur une échelle de 0 à 10) était significativement plus faible qu’avant l’inhalation (intensité de la douleur de 7). Les participants ont classé leur satisfaction à l’égard de Syqe Inhaler sur 6 (échelle: 5-7).

Vulfsons S, Ognitz M, Bar-Sela G, Raz-Pasteur A, Eisenberg E. Cannabis treatment in hospitalized patients using the SYQE inhaler: Results of a pilot open-label study. Palliat Support Care. 2019 Jun 14:1-6.

 

Science/Homme: Une étude observationnelle a montré que le cannabis était efficace dans le traitement de la fibromyalgie
Lors d’une étude d’observation portant sur 367 patients atteints de fibromyalgie, l’utilisation de cannabis a entraîné une réduction efficace de la douleur chez la plupart des participants. L’étude a été menée par des chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev, à Be’er-Sheva, en Israël. Les patients ont été traités dans une clinique spécialisée dans le cannabis médical entre 2015 et 2017 et suivis pendant 6 mois.

Vingt-huit patients (7,6%) ont arrêté le traitement avant le suivi de six mois. Le taux de réponse à six mois était de 70,8%. L’intensité de la douleur a été réduite à 5,0, passant d’une valeur médiane de 9,0 au début du traitement. 194 patients (81,1%) ont obtenu une réponse au traitement. Les auteurs ont conclu que « le cannabis médical semble être une alternative sûre et efficace pour le traitement des symptômes de la fibromyalgie ».

Sagy I, Bar-Lev Schleider L, Abu-Shakra M, Novack V. Safety and Efficacy of Medical Cannabis in Fibromyalgia. J Clin Med. 2019 Jun 5;8(6).

 

Russie: Le Parlement a adopté une loi autorisant la culture du cannabis
Le parlement russe a adopté une loi autorisant la culture de plantes psychoactives, notamment de cannabis et de pavot à opium, à des fins pharmaceutiques. Le changement vise à couvrir les besoins du pays en analgésiques.

Selon un document du gouvernement russe annexé à la loi, 13 médicaments à base d’opium enregistrés en Russie sont produits par des sociétés d’État à partir d’ingrédients importés. Neuf de ces médicaments figurent sur la liste des médicaments les plus importants et salvateurs. Selon le gouvernement russe, trouver des substituts aux analgésiques est important pour la sécurité nationale du pays, c’est pourquoi il juge nécessaire de mettre en place tout le cycle de production de substances psychotropes et narcotiques, y compris la culture de plantes contenant leurs ingrédients, pour la sécurité nationale du pays.

Benzinga du 19 Juin 2019

 

France: Une expérience avec le cannabis médical va bientôt commencer
Le 28 mai, c’est un Sénat français quasi unanime qui a donné son feu vert au cannabis médical, la France commencera à expérimenter son utilisation pendant « environ deux ans », dans l’attente de l’approbation du ministère de la Santé. Le cannabis thérapeutique pourrait bientôt être légalement disponible en France pour des centaines de milliers de patients.

« Il y aura environ deux ans d’expérimentation sur le cannabis thérapeutique, dès que le ministère de la Santé donnera son feu vert », a déclaré le Professeur Nicolas Authier, responsable de la pharmacologie à la clinique de la douleur du Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand. Authier dirige le comité d’experts chargé par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament d’évaluer les modalités pratiques de la distribution du cannabis à des fins médicales. Le rapport de la commission a été publié le 26 juin.

France24 du 2 Juin 2019

 

Science/Homme: Une analyse du registre allemand de la douleur indique que le cannabis est un traitement d’appoint dans le traitement de la douleur chronique sévère
Selon une analyse exploratoire de données ouvertes anonymisées de 12 semaines fournies par le registre allemand Pain e-Registry sur le spray de cannabis Sativex, comme traitement complémentaire, qui a été efficace et bien toléré. Les données ont été analysées par des scientifiques de l’Institut des Sciences Neurologiques de Nuernberg (Allemagne) et d’autres institutions allemandes.

Parmi les 30,228 cas répertoriés dans la base de données en 2017, 800 (2,6%) ont reçu un traitement au Sativex contenant du THC et du CBD dans un rapport d’environ 1:1. Les auteurs ont découvert un effet thérapeutique significatif. L’amélioration était significativement supérieure dans le sous-groupe de douleur neuropathique par rapport à la douleur mixte ou nociceptive. Les auteurs ont conclu que le spray au cannabis « s’est révélé être un traitement complémentaire efficace et bien toléré pour les patients souffrant d’une douleur chronique réfractaire, en particulier d’origine neuropathique ».

Ueberall MA, Essner U, Mueller-Schwefe GH. Effectiveness and tolerability of THC:CBD oromucosal spray as add-on measure in patients with severe chronic pain: analysis of 12-week open-label real-world data provided by the German Pain e-Registry. J Pain Res. 2019;12:1577-1604.

 

Science/Homme: Le CBD était efficace dans le traitement de l’encéphalopathie épileptique
Lors d’une étude ouverte auprès de 29 patients souffrant d’encéphalopathie épileptique développementale, le CBD avait des effets bénéfiques. L’étude a été réalisée à l’hôpital pour enfants de l’IRCCS à Rome, en Italie. Les participants étaient âgés de 1 à 18 ans et souffraient de convulsions intraitables. Ils n’ont pas répondu aux médicaments antiépileptiques standards, à la stimulation du nerf vagal et au régime cétogène. Ils ont reçu du CBD pur dans une solution à une dose initiale de 2 à 5 mg/kg par jour en 2 doses, qui ont été titrées jusqu’à une dose maximale de 25 mg/kg par jour.

L’âge moyen au début de l’étude était de 9,3 ans (extrêmes: 2-16 ans). Les patients ont reçu du CBD pour une durée moyenne de 11,2 mois. Onze des 29 patients (37,9%) ont présenté une amélioration de 50% ou plus de la fréquence des crises. Un patient est devenu libre de crises. Aucun des patients n’a signalé d’aggravation de la fréquence des crises. Des effets indésirables ont été rapportés chez sept patients, le plus souvent une somnolence, une perte d’appétit et une diarrhée.

Pietrafusa N, Ferretti A, Trivisano M, de Palma L, Calabrese C, Carfì Pavia G, Tondo I, Cappelletti S, Vigevano F, Specchio N. Purified Cannabidiol for Treatment of Refractory Epilepsies in Pediatric Patients with Developmental and Epileptic Encephalopathy. Paediatr Drugs. 2019 Jun 10. [in press]

En bref

Colombe: La Cour Constitutionnelle annule l’interdiction de la consommation de cannabis en public
La Cour Constitutionnelle de la Colombie a rejeté l’interdiction de la consommation de drogues et d’alcool en public, l’un des éléments clés de la politique anti-drogue du gouvernement. Selon la cour, le code de la police entré en vigueur en 2017 et qui est devenu l’un des piliers de la politique anti-drogue du président Ivan Duque l’année dernière contrevient aux droits constitutionnels des Colombiens. Les citoyens continueront à être autorisés à consommer des drogues et de l’alcool en public.
Colombian Reports du 7 Juin 2019

Chypre: Le gouvernement ouvre la voie à l’octroi de trois licences pour la culture de cannabis
Un comité chargé d’évaluer les demandeurs de licences pour la culture du cannabis médical doit être mis en place, a décidé le cabinet. En vertu de la loi votée en février réglementant la culture et la distribution de cannabis médical, le comité traitera les demandes soumises et sélectionnera les trois candidats à qui une licence sera accordée.
Cyprus Mail du 5 Juin 2019

Science/Homme: L’utilisation à long terme du CBD ne modifie pas les performances cognitives
Lors d’une étude ouverte à long terme menée auprès de 27 adultes recevant de fortes doses de CBD (dose moyenne: 36,5 mg/kg par jour) contre l’épilepsie, aucun effet sur les performances cognitives n’a été observé.
Université de l’Alabama à Birmingham, Département de Neurologie, Birmingham, États-Unis.
Martin RC, et al. Epilepsy Behav. 2019;97:105-110.

Science/Homme: Amélioration spectaculaire par une combinaison de Laetrile et de CBD dans le cancer de l’ovaire
Une femme de 81 ans atteinte d’un cancer de l’ovaire métastatique répondait bien à un traitement avec des doses élevées de comprimés de Laetrile et de faibles doses de cannabidiol. Elle a commencé son traitement en mai 2017 et a continué à montrer des améliorations en décembre 2018. Les auteurs ont écrit: « Elle est cliniquement asymptomatique et présente un statut de performance de 0, qui est inchangé par rapport à son statut de performance au moment du diagnostic. »
Université de Californie à San Diego Moores Cancer Center, La Jolla, États-Unis.
Barrie AM, et al. Gynecol Oncol Rep 2019;29:10-12.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 améliore la mémoire chez les souris âgées
Lors d’une étude portant sur des souris âgées de 3, 12 et 18 mois, un traitement au bêta-caryophyllène, qui active le récepteur CB2, réduit les taux sanguins de substances pro-inflammatoires (cytokines) et améliore la mémoire de travail.
Faculté de Pharmacie de l’Université Mercer, Centre des Sciences de la Santé de l’Université Mercer, Atlanta, États-Unis.
Lindsey LP, et al. Behav Brain Res. 2019;372:112012.

Science/Animal: Le CBD montre des effets antidépresseurs chez la souris
Sur un modèle murin de dépression, une perfusion de 10 mg de CBD par kilogramme de poids corporel a montré des effets antidépresseurs importants.
Faculté des Sciences de l’Alimentation et de l’Ingénierie Nutritionnelle, Université Agricole de Chine, Beijing, Chine.
Xu C, et al. Environ Toxicol Pharmacol. 2019;70:103202.

Science/Animal: Le CBD inhibe l’auto-administration de sucre
Lors d’une étude sur des rats, le CBD a réduit l’auto-administration de saccharose et cet effet était probablement dû à un antagonisme au niveau du récepteur CB1 et à l’activation du récepteur CB2.
Institut National sur l’Abus des Drogues, Baltimore, États-Unis.
Bi GH, et al. Addict Biol. 2019 Jun 19:e12783.

Science/Animal: Des extraits de cannabis étaient efficaces dans un modèle animal de sclérose en plaques
Dans un modèle animal de sclérose en plaques, des extraits de cannabis avec différents ratios de THC et de CBD ont amélioré l’invalidité neurologique et réduit la concentration d’une cytokine pro-inflammatoire (facteur de nécrose tumorale alpha).
Collège de Médecine, Université du Manitoba, Winnipeg, Canada.
Zhou T, et al. Biochem Biophys Res Commun. 2019 Jun 15. [in press]

Science/Homme: Le cannabis peut être utile chez les enfants en chimiothérapie
Dans un centre de cancérologie, 103 enfants et jeunes adultes atteints de cancer ont reçu du cannabis pour la gestion de leurs symptômes, principalement contre les nausées, les douleurs et la cachexie liées à la chimiothérapie. Les auteurs ont écrit que « les patients en oncologie pédiatriques et jeunes adultes s’intéressent au cannabis médical pour aider à gérer les symptômes liés au traitement ».
Division d’Hématologie-Oncologie Pédiatrique, Children’s Minnesota, États-Unis.
Skrypek MM, et al. Children (Basel). 2019;6(6).

Science/Homme: Le CBD peut augmenter le taux sanguin de brivaracétam
Dans une série de cas de 5 patients épileptiques recevant du CBD en plus du brivaracétam, le cannabinoïde a augmenté le taux de brivaracétam de 95% à 280%, ce qui a nécessité une réduction de la dose de brivaracétam.
Faculté de Médecine, Université de Fribourg, Allemagne.
Klotz KA, et al. Epilepsia. 2019 Jun 18. [in press]

Science/Animal: Les cannabinoïdes induisent une réduction des récepteurs CB1 dans la rétine
Les cannabinoïdes endogènes et synthétiques ont réduit le nombre de récepteurs CB1 dans la rétine des rats.
École de Médecine, Université de Crète et Fondation pour la Recherche et la Technologie, Héraklion, Crète, Grèce.
Papadogkonaki S, et al. Exp Eye Res. 2019 Jun 11:107694.

Science/Cellules: Le CBD réduit le développement de la résistance à un agent chimiothérapeutique
Le CBD réduit l’apparition de résistances à l’oxaliplatine, un agent chimiothérapeutique utilisé dans le traitement du cancer colorectal. Les scientifiques ont étudié la raison de cette action, qui rend l’oxaliplatine plus efficace.
Département de Médecine Interne, Hôpital Guro de l’Université de Corée, Séoul, Corée.
Jeong S, et al. Cancers (Basel). 2019 Jun 5;11(6).

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 pourrait réduire la survie des cellules cancéreuses du poumon non à petites cellules
Lors d’une étude portant sur des cellules de cancer du poumon non à petites cellules, les chercheurs ont constaté une augmentation du niveau de récepteurs CB2. L’activation de ces récepteurs aux cannabinoïdes diminue les capacités de prolifération, de migration et d’invasion et induit l’apoptose (mort cellulaire programmée).
Deuxième Hôpital de l’Université du Shandong, Jinan, Chine.
Xu S, et al. Biomed Pharmacother. 2019;117:109080.

Science/Homme: Des anciens combattants ont remplacé l’alcool et les médicaments par le cannabis
Lors d’une enquête menée auprès de 93 anciens combattants américains ayant accès au cannabis légal, la plupart d’entre eux ont déclaré en consommer au lieu de l’alcool, du tabac, des médicaments sur ordonnance ou des substances illicites, à raison de 5 à 8 g par semaine.
Système de Santé VA San Diego, San Diego, États-Unis.
Loflin MJE, et al. Am J Drug Alcohol Abuse. 2019 May 28:1-8.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Suisse: Le gouvernement a l’intention de faciliter l’accès à l’usage médical du cannabis
Etats-Unis: L’autorité sanitaire approuve un extrait de cannabis riche en CBD pour le traitement de l’épilepsie
Luxembourg: Le pays légalisera l’usage médical du cannabis
Etats-Unis: L’Oklahoma devient le 30ème État à légaliser l’usage médical du cannabis
Science/Homme: Le cannabis réduit la douleur dans la sclérose en plaques
Science/Homme: Thé de cannabis efficace dans le traitement de la douleur chronique

Il y a deux ans

Grèce: Le gouvernement légalise l’usage médical du cannabis
Science/Homme: Le cannabis efficace dans la migraine et le mal de tête dans une étude clinique

IACM-Bulletin du 22 Juin 2019

Etats-Unis: L’Illinois deviendra le 11ème État à légaliser la possession de cannabis chez les adultes
L’Illinois deviendra le dernier État américain en date à légaliser le cannabis, les législateurs ayant adopté un projet de loi rendant légale l’utilisation légale de cannabis pour les adultes. Le pays de Lincoln est sur le point de devenir le 11ème État du pays à légaliser le cannabis à des fins récréatives. Le gouverneur J.B. Pritzker, qui a mené campagne en faveur de la légalisation, devrait signer rapidement le projet de loi.

Le Sénat de l’État a adopté la mesure, le projet de loi 1438, par 38 voix contre 17, laissant la Chambre Basse jusqu’au vendredi 31 Mai pour la passer. Les représentants ont pleinement profité de leur temps pour finalement adopter la mesure 66-47. Le débat a duré plus de trois heures, au cours desquelles les législateurs ont expliqué en détail leurs votes respectifs.

Curbed Chicago du 31 Mai 2019

 

Canada: Le gouvernement soutient la recherche sur le cannabis avec 25 millions de dollars
Le gouvernement fédéral consacre près de 25 millions de dollars à des projets de recherche sur le cannabis dans tout le pays. Bill Blair, le ministre responsable de la loi sur le cannabis, en a fait l’annonce à Calgary le 22 mai. « Ces projets viseront à générer davantage les connaissances nécessaires pour élaborer des politiques et des réglementations fondées sur des preuves en matière de consommation de cannabis », a-t-il déclaré.

Une partie de l’argent servira à financer trois projets de recherche à l’Université de Calgary. Une étude menée à Calgary portera sur le syndrome d’hyperémèse cannabinoïde, caractérisée par une intolérance soudaine à la drogue chez les consommateurs de longue date, une autre cherchera à mettre au point des messages d’éducation et de réduction des risques du cannabis chez les jeunes, et la troisième une façon de traiter les migraines. Une partie de l’argent servira également à éduquer les jeunes sur les pratiques de consommation sûres.

CTV News category du 22 Mai 2019

 

Science/Homme: Le cannabis peut avoir un effet protecteur contre le diabète chez les personnes obèses
 

La consommation de cannabis chez les personnes obèses est associée à des taux sanguins d’insuline à jeun plus faibles et à une résistance à l’insuline plus faible. Des chercheurs de la Faculté de pharmacie de l’Université Laval et de l’Institut de la Santé Publique du Québec, Canada, ont analysé les données de 129 509 adultes âgés de 18 à 59 ans.

Chez les consommateurs obèses actuels, l’insuline moyenne chez ceux ayant moins de 4 utilisations par mois était 52% moins élevée que chez ceux n’ayant jamais consommé. Les anciens consommateurs obèses consommant au moins 8 consommations par mois et ayant cessé de consommer du cannabis en moins de 12 mois ont présenté une diminution de l’insuline de 47%. Les auteurs ont écrit que la consommation de cannabis « est associée à une insuline à jeun et un HOMA-IR plus faible chez les obèses mais pas chez les adultes non obèses, même avec une faible fréquence inférieure à 4 utilisations par mois ». Même la consommation antérieure a montré un effet. L’évaluation sur modèle homéostatique (HOMA) est une méthode utilisée pour quantifier la résistance à l’insuline et la fonction des cellules bêta, qui produisent de l’insuline dans le pancréas.

Ngueta G(1)(2)(3), Ndjaboue R(4)(5). Lifetime marijuana use in relation to insulin resistance in lean, overweight and obese U.S. adults. J Diabetes. 2019 Jun 1. [in press]

 

Science/Homme: Les consommateurs de cannabis souffrant de troubles de la personnalité ne courent aucun risque accru de développer d’autres troubles psychiatriques
Les résultats d’une étude internationale « suggèrent que, mis à part certains troubles liés à l’utilisation de substances, les personnes atteintes de Maladies Psychiatriques (MP) ne risquent pas davantage de développer d’autres troubles psychiatriques après avoir consommé du cannabis ». Des Scientifiques du Centre de la Santé Mentale Lev-Hasharon de Pardesiya, Israël et d’autres institutions d’Israël, du Canada et d’Allemagne ont analysé les données de 34 653 personnes atteintes de MP, atteintes de troubles de la personnalité, suivies pendant 3 ans.

Les auteurs ont écrit que les consommateurs de cannabis « avaient des chances accrues de développer des troubles liés à l’utilisation de substances (y compris un trouble lié à l’usage d’opioïdes), mais pas d’autres troubles psychiatriques comorbides, avec un suivi de trois ans. Aucun effet d’interaction significatif n’a généralement été trouvé entre la consommation de cannabis et les MP. Ces résultats suggèrent que, mis à part certains troubles liés à l’utilisation de substances, les personnes atteintes de MP ne risquent pas davantage de développer d’autres troubles psychiatriques à la suite de la consommation de cannabis « .

Shalit N, Rehm J, Lev-Ran S. The association between cannabis use and psychiatric comorbidity in people with personality disorders: A population-based longitudinal study. Psychiatry Res. 2019;278:70-77.

 

En bref
 

Etats-Unis: Une société de cannabis à but non lucratif comme alternative au commerce du cannabis
Il existe de fortes inquiétudes quant au fait que la commercialisation du commerce du cannabis après la légalisation dans plusieurs États américains cède la place à un monopole des entreprises et à un régime hégémonique dans l’industrie du cannabis. David Bronner a lancé sa nouvelle société de cannabis sans but lucratif, Brother David’s. Une option d’offrir aux consommateurs qui préfèrent savoir où et dans quelles conditions leur cannabis a été cultivé et transformé.
Salon du 5 Mai 2019

Ukraine: La conférence sur le cannabis médical de 2019 a eu lieu à Kiev
Une conférence sur le cannabis médical a été organisée avec le soutien du ministère de la Santé et du Ministère des Anciens Combattants de l’Ukraine. Selon les données officielles de l’Association Ukrainienne du Cannabis Médical, cette conférence a enregistré 898 participants, dont 452 médecins et 446 invités et patients de toute l’Ukraine.
112.International du 5 Juin 2019

Sports: Les sportifs demandent le retrait du cannabis de la liste des substances interdites
Plus de 150 athlètes actuels et anciens ont signé une lettre adressée à l’Agence mondiale antidopage, lui demandant de retirer le cannabis de sa liste de substances interdites.
Reuters du 23 Mai 2019

Hollande: Deuxième licence pour la production de cannabis médical
Le gouvernement néerlandais envisage de délivrer une deuxième licence pour la production de cannabis médicinal afin de répondre à la demande croissante des patients. Bedrocan à Emmeloord, la seule entreprise autorisée à produire du cannabis à des fins médicales, a quintuplé sa production ces cinq dernières années pour atteindre 2 604 kg.
DutchNews du 27 Mai 2019

Thailande: Le gouvernement approuve l’utilisation de cannabis médical par des touristes
Le gouvernement a précisé les détails de la réglementation régissant la production, la distribution et la possession de cannabis, plusieurs mois après l’amendement de la loi sur les stupéfiants visant à permettre la production et la possession de cannabis à des fins médicales. Ces conditions incluent la possibilité d’exporter du cannabis et des voyageurs étrangers en Thaïlande d’avoir accès à du cannabis médical.
Thaivisa News du 29 Mai 2019

Zimbabwe: Approbation du premier projet de production de cannabis
Le Zimbabwe a approuvé le premier projet relatif à la culture et à la transformation du cannabis, un développement qui devrait rapporter des milliards de dollars au pays.
CAJ News du 29 Mai 2019

Nouvelle-Zélande: Un million de citoyens veulent essayer le cannabis médical
Selon un nouveau sondage, plus d’un million de citoyens souhaitent expérimenter le cannabis médical. 14% ont déclaré qu’ils essaieraient certainement d’accéder à des produits à base de cannabis médical. De plus, 20% ont déclaré qu’ils étaient susceptibles de rechercher du cannabis médicinal.
Newshub du 20 Mai 2019

Science/Homme: Le cannabis n’avait aucune influence sur l’efficacité des antipsychotiques
Dans une étude portant sur 226 patients souffrant de psychose, la consommation de drogues, y compris de cannabis, n’a aucune influence sur l’efficacité de leurs antipsychotiques.
Division de Psychiatrie, Hôpital Universitaire Haukeland, Bergen, Norvège.
Alisauskiene R, et al. Nord J Psychiatry. 2019 May 29:1-7.

Europe: Une monographie sur les fleurs de cannabis sera préparée
Selon un article de l’Agence Allemande des Médicaments, une « monographie de fleur de cannabis harmonisée pour la Pharmacopée EURopéenne est en cours de préparation pour remplacer les normes de qualité nationales ». Cet article indique qu’à « l’avenir, les monographies harmonisées de la Pharmacopée EURopéenne permettront d’éviter les tests multiples selon les normes nationales respectives et de faciliter les analyses dans les laboratoires et les pharmacies. »
Institut Fédéral des Médicaments et des Dispositifs Médicaux, Bonn, Allemagne.
Manns D, et al. Bundesgesundheitsblatt Gesundheitsforschung Gesundheitsschutz. 2019 May 28.[in press]

Allemagne: Décisions des Tribunaux Allemands principalement responsables de la loi de 2017 sur le cannabis
Le responsable de la Bundesopiumstelle, responsable des stupéfiants au sein de l’Agence Allemande du Médicament, a écrit dans un article: « Sur ordonnance, des médicaments dérivés du cannabis peuvent être disponibles, mais ils ne sont pas approuvés en tant que produit fini. Cela s’explique notamment par les décisions de justice rendues en 2005 et 2016 ».
Institut Fédéral des Médicaments et des Dispositifs Médicaux, Bonn, Allemagne.
Cremer-Schaeffer P, Knöss W. Bundesgesundheitsblatt Gesundheitsforschung Gesundheitsschutz. 2019 May 28. [in press]

Science/Animal: Le CBD réduit la peur inconditionnée
Dans une étude portant sur des effets sur la peur dû au syndrome de stress post-traumatique,  » le CBD atténue la peur inconditionnée mais pas celle conditionnée.  »
Département de Psychologie, Université de Floride, Gainesville, États-Unis.
Shallcross J, et al. Front Behav Neurosci. 2019 May 10;13:91.

Science/Homme: Le cannabis réduit l’usage d’opioïdes chez les patients souffrant de douleur
Lors d’un examen des dossiers de 77 patients souffrant de douleurs intraitables, ceux qui ont reçu du cannabis en plus de leur médicament standard ont montré une utilisation réduite d’opioïdes après 3 et 6 mois de traitement quotidien avec 32,5 mg et 39,1 mg d’équivalent en milligramme par jour de morphine. Le cannabis n’a pas réduit la quantité de benzodiazépines.
Hôpital HealthEast St Joseph, Ann Arbor, États-Unis.
O‘Connell M, et al. Ann Pharmacother. 2019 May 25:1060028019854221.

Danemark: De nombreux patients atteints de SEP utilisent du cannabis illégal
Selon une enquête réalisée en 2009, 49% des patients atteints de SEP avaient consommé du cannabis au moins une fois. Ils l’avaient utilisé durant l’année dernière à 21%. Seul un petit échantillon de ces patients (21%) ont reçu des médicaments à base de cannabis prescrits et 79% ont été forcés de consommer du cannabis illégal.
Centre Danois de la Sclérose en Plaques, Hôpital Universitaire de Copenhague, Danemark.
Gustavsen S, et al. Mult Scler Relat Disord. 2019;33:5-12.

Science/Animal: L’exercice n’a aucun effet sur les récepteurs CB1
L’exercice chronique à l’âge adulte n’a pas modifié les niveaux de récepteurs CB1 dans le cerveau des rats.
École de Médecine et de Sciences Biomédicales Jacobs, université de Buffalo, États-Unis.
Swenson S, et al. Life Sci. 2019 May 22. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis, de tabac et d’alcool est associée à une prévalence plus élevée d’épilepsie
Lors d’une analyse de 657 072 patients atteints d’épilepsie, l’utilisation des drogues était associée à une prévalence plus élevée de la maladie. Les rapports de cotes étaient de 1,56 pour le cannabis, 1,20 pour le tabac et 1,63 pour l’alcool.
Département de Psychiatrie, Griffin Memorial Hospital, Norman, États-Unis.
Patel RS, et al. Am J Addict. 2019 May 24. [in press]

Science/Cellules: Des médicaments qui augmentent l’expression des récepteurs CB1 pourraient être utiles dans le cancer du côlon
Une analyse de tissu de 59 patients atteints de cancer colorectal a montré que le niveau de récepteurs CB1 était réduit dans le tissu tumoral primitif. Les auteurs ont écrit que « leurs observations contribuent à l’idée que des médicaments capables d’induire l’expression des récepteurs CB1 peuvent être utiles pour définir de nouvelles stratégies thérapeutiques anticancéreuses ».
Hôpital de Recherche, Castellana Grotte, Bari, Italie.
Tutino V, et al. Cancers (Basel). 2019;11(5).

Science/Homme: La majorité des professionnels des soins palliatifs soutiennent l’utilisation du cannabis pour les patients en soins palliatifs
Lors d’une enquête auprès de 310 membres du personnel des soins palliatifs (infirmières, médecins), les participants étaient « très largement d’accord sur le fait que le cannabis médical est approprié pour que les patients des services de soins palliatifs en aient l’accès et puissent l’utiliser. Plusieurs obstacles à l’utilisation ont été identifiés, notamment un statut juridique discordant entre les gouvernements des États et celui de l’État Fédéral, des préoccupations concernant l’efficacité et la sécurité cliniques, ainsi qu’une multitude d’autres facteurs sociétaux. Des différences importantes dans la documentation du cannabis médical et ses pratiques éducatives entre les unités de soins palliatifs ont été notées.  »
Département de la Pratique et des Sciences de la Pharmacie, École de Pharmacie de l’Université du Maryland, Baltimore, États-Unis.
Costantino RC, et al. J Palliat Med. 2019 May 16. [in press]

Science/Animal: La formation de nouvelles cellules nerveuses dans l’hippocampe dû au CBD est impliquée dans la réduction de la consommation de cocaïne
Le CBD est connu pour réduire la consommation de cocaïne chez les souris. Une nouvelle étude « confirme que la neurogenèse de l’hippocampe chez l’adulte est l’un des mécanismes par lequel le cannabidiol réduit le renforcement de la prise de cocaïne ».
Département des Sciences Expérimentales et de la Santé, Université Pompeu Fabra, Barcelone, Espagne.
Luján MÁ, et al. Addict Biol. 2019 Jun 4:e12778.

Science/Animal: Une combinaison de CBD et de CBN réduit la douleur myofasciale
Le CBD (5mg/ml) ou le CBN (1mg/ml) diminuaient la douleur mécanique chez le rat et les combinaisons de CBD/CBN « induisaient une réduction plus durable de la sensibilisation mécanique que l’un ou l’autre des composés seuls ».
Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, Canada.
Wong H, Cairns BE. Arch Oral Biol. 2019;104:33-39.

Science/Homme: Des états de conscience altérés induits par le cannabis sont associés à des états spécifiques de connectivité cérébrale
Lors d’une étude portant sur 19 utilisateurs occasionnels de cannabis en bonne santé, des chercheurs utilisant une imagerie par résonance magnétique fonctionnelle ont analysé les corrélats neuronaux des modifications transitoires de la perception induites par le THC. Ils ont découvert des modifications de la connectivité des cellules nerveuses « caractérisées par une connectivité élevée au sein et entre le cortex auditif et somato-moteurs, ainsi que par une anti-corrélation dans les structures sous-corticales et le cervelet, constatée uniquement lors de l’état d’intoxication ».
Institut National de la Santé Mentale, Klecany, République Tchèque.
Zaytseva Y, et al. J Psychopharmacol. 2019 Jun 3:269881119849814.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit la destruction articulaire dans la polyarthrite rhumatoïde
Lors d’une étude sur des souris, un cannabinoïde synthétique, qui active le récepteur CB2, réduit la destruction des articulations.
Premier Hôpital Affilié, Université Soochow, Jiangsu, Chine.
Bai J, et al. Biomed Pharmacother. 2019;116:109025.

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Medical Cannabis and Cannabinoids, un nouveau journal partenaire de l’IACM
Canada: Le pays légalise le cannabis
Portugal: Le Parlement approuve un projet de loi sur l’usage médical des médicaments à base de cannabis
Science/Homme: L’utilisation externe de CBD améliore les symptômes de maladie cutanée sévère chez 3 enfants
Royaume-Uni: Le gouvernement signale des changements sur l’usage du cannabis médicinal

Il y a deux ans

Science/Homme: Le CBD réduit la pression artérielle chez les personnes en bonne santé
Science/Homme: Deux études diffèrent par rapport aux effets de la légalisation du cannabis sur le risque d’accident

 

IACM-Bulletin du 31 Mai 2019

Science/Homme: D’après une étude clinique, le CBD réduit le besoin impérieux d’abstinence chez les sujets toxicodépendants à l’héroïne

Selon une étude contrôlée par placebo, le CBD administré à raison de 400 ou 800 mg une fois par jour réduit le besoin impérieux d’abstinence chez les patients présentant une dépendance à l’héroïne. Sur 42 patients, 15 ont reçu un placebo, 14 ont reçu 400 mg de CBD et 13 ont reçu 800 mg de CBD. L’étude a évalué les effets après 1 heure, 2 heures et 24 heures, sur une courte durée (3 jours consécutifs) et prolongée sur 7 jours après la dernière des trois administrations de CBD quotidiennes consécutives. Elle a été menée au Département de Psychiatrie, au Département de Neuroscience et au Département de Sciences de la Population et de la Santé de la Faculté de Médecine Icahn au mont Sinaï à New York, aux États-Unis.

L’administration aiguë de CBD, contrairement au placebo, a significativement réduit à la fois l’état de besoin et l’anxiété. Le CBD a également montré des effets prolongés significatifs sur les 7 jours après la dernière exposition. De plus, le CBD a réduit les mesures physiologiques de la fréquence cardiaque et du taux de cortisol salivaire induites par le signal de la drogue. L’étude n’a pas relevé d’effets significatifs sur la cognition ni d’effets indésirables graves.

Hurd YL, Spriggs S, Alishayev J, Winkel G, Gurgov K, Kudrich C, Oprescu AM, Salsitz E. Cannabidiol for the Reduction of Cue-Induced Craving and Anxiety in Drug-Abstinent Individuals With Heroin Use Disorder: A Double-Blind Randomized Placebo-Controlled Trial. Am J Psychiatry. 2019 May 21:appiajp201918101191. [in press]

Etats-Unis: Le Dakota du Nord décriminalise l’usage du cannabis chez les adultes, jusqu’à aujourd’hui c’était 10 États qui avaient légalisé l’usage du cannabis pour les adultes

Le Dakota du Nord devient le 11ème État à légaliser ou décriminaliser l’usage récréatif du cannabis. Cette loi signifie que les contrevenants primaires qui possèdent une demi-once (environ 14 grammes) ou moins de cannabis seront condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 dollars, sans peine d’emprisonnement. Le projet de loi réduira également les pénalités pour des possessions plus importantes de cannabis. Le projet de loi entre en vigueur à partir du 1er Août 2019.

À l’heure actuelle, l’usage médical du cannabis (sur recommandation d’un médecin) est légal dans 33 États. L’usage récréatif du cannabis pour les adultes est légal dans 10 États: Alaska, Californie, Colorado, Maine, Michigan, Nevada, Oregon, Vermont, Washington et Washington D.C

Latestly du 12 Mai 2019

Gréce: Six licences accordées à des sociétés pour la culture de cannabis

La consommation de cannabis est toujours illégale en Grèce, mis à part l’utilisation à des fins médicales, mais l’industrie du cannabis est sur le point de décoller après que le gouvernement ait officiellement autorisé six licences permettant la culture la plante. Une cinquantaine de demandes de licences ont été présentées, dont certaines sont en phase finale d’approbation.

La nouvelle industrie pourrait créer 3 500 emplois. Avec un gouvernement d’extrême gauche et une population jeune connue pour dédaigner la loi, la Grèce est considérée par les entreprises qui investissent dans l’avenir du cannabis comme le lieu idéal. « C’est la Californie EURopéenne », a confié au Wall Street Journal James Ickes, Manageur de Devcann, une société basée dans l’Ohio qui investit 12 millions d’euros (13,7 millions de dollars) pour cultiver, transformer et exporter du cannabis médical et industriel dans le pays.

The National Herald du 13 Mai 2019

Science/Animal: Selon un essai clinique contrôlé, le CBD est d’efficacité modérée dans la réduction des crises convulsives chez les chiens épileptiques

Dans un essai clinique contrôlé, 26 chiens atteints d’épilepsie ont reçu soit du CBD (12 chiens) soit un placebo (14 chiens). Le CBD a réduit la fréquence des crises. L’étude a été réalisée au Flint Animal Cancer Center de l’Université du Colorado à Aurora, aux États-Unis. Le CBD a été administré à raison de 2,5 mg/kg de poids corporel dans une solution huileuse deux fois par jour pendant 12 semaines.

2 chiens du groupe CBD ont développé une ataxie et ont été retirés de l’étude. Après d’autres exclusions, 9 chiens du groupe CBD et 7 du groupe placebo ont été inclus dans l’analyse. Les chiens du groupe CBD ont présenté une réduction significative (changement médian: 33%) de la fréquence des crises, par rapport au groupe placebo. Cependant, la proportion de chiens considérés comme ayant répondu au traitement (diminution de l’activité épileptique d’au moins 50%) était similaire entre les groupes. Les concentrations plasmatiques de CBD ont été corrélées à la réduction de la fréquence des crises.

McGrath S, Bartner LR, Rao S, Packer RA, Gustafson DL. Randomized blinded controlled clinical trial to assess the effect of oral cannabidiol administration in addition to conventional antiepileptic treatment on seizure frequency in dogs with intractable idiopathic epilepsy. J Am Vet Med Assoc. 2019;254(11):1301-1308.

En bref

ONU/OMS: La liste des pays votant sur le statut du cannabis publié
En Mars 2020 les Nations Unies pourraient mettre fin à l’interdiction des médicaments à base de cannabis qui a eu lieu pendant un demi-siècle en vertu de conventions sur les drogues. Le processus entamé en 2016 se terminera par un vote prévu en Mars 2020. La liste des 53 pays qui participeront à ce vote historique a été rendue publique. L’OMS a connu un processus silencieux, mais puissant au cours des deux dernières années: une évaluation scientifique sans précédent du cannabis, des cannabinoïdes et des dérivés du cannabis.
Knowmad Institut

Science/Cellules: : Le CBD produit des effets anti-tumoraux synergiques avec les médicaments anticancéreux dans les cellules du cancer colorectal
Les chercheurs ont découvert que la combinaison de cannabidiol et de la protéine TNF-related apoptosis-inducing ligand (TRAIL) produit des effets anti-tumoraux synergiques. Ils ont écrit que le CBD améliore l’apoptose induite par TRAIL, une forme de mort cellulaire programmée, ce qui « suggère que le cannabidiol est un agent novateur permettant d’accroître la sensibilité de la protéine TRAIL ».
Division d’Oncologie, Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de Corée, Séoul, Corée.
Kim JL, et al. Cancers (Basel). 2019;11(5).

Royaume-Uni: Un organe consultatif sur l’abus de drogues fournira un cadre sur le cannabis médical d’ici à fin 2019
Le Conseil Consultatif sur l’Abus de Drogues (ACMD) a été invité à fournir un cadre général sur le cannabis à des fins médicales d’ici à la fin de 2019, dans le but d’avoir un premier aperçu d’ici à la fin de 2020.
The Pharmaceutical Journal du 9 Mai 2019

Monde: Bilan sur les statuts du cannabis dans le monde
Le groupe Edison a publié une revue sur le statut du cannabis dans le monde. Où sommes-nous et où allons-nous?
Edison du 30 Avril 2019

Saint-Kitts: La Cour Suprême a décidé qu’il était légal que les rastafaris utilisent du cannabis
La Cour Suprême des Caraïbes orientales a statué que certaines dispositions des lois antidrogues du pays relatives au cannabis enfreignaient inconstitutionnellement la vie privée des citoyens et leurs droits à la liberté de religion. La décision rend légal le fait que les rastafaris utilisent le cannabis à des fins religieuses. La décision indique que « les moyens utilisés par l’État pour traiter le cannabis portent atteinte au droit fondamental du demandeur et à sa liberté plus que nécessaire pour atteindre l’objectif de protection de la santé publique, de l’ordre public et de la sécurité publique ».
Ruling by the Supreme Court du 3 Mai 2019

Israël: Interface informatique pour le traitement des demandes de licence de cannabis médical pour les patients
Le Ministère Israélien de la Santé a mis en place une nouvelle interface informatique avancée permettant de traiter les demandes de licence de cannabis médical. Le système permet au médecin ou au patient lui-même de saisir sa demande et les documents d’accompagnement. Une fois les documents traités et approuvés, le patient peut imprimer la licence et l’ordonnance et les apporter directement à une pharmacie.
Jerusalem Post du 2 Mai 2019

Science/Animal: Le THC peut être plus efficace pour réduire la douleur chez les adultes que chez les adolescents
Lors d’une étude chez le rat, les effets du THC sur le soulagement de la douleur étaient plus prononcés chez le rat adulte que chez le rat adolescent. Le THC était plus efficace chez les femmes que chez les hommes.
Département de Psychologie, Université de l’Etat de Washington, États-Unis.
Craft RM, et al. Exp Clin Psychopharmacol. 2019 May 23. [in press]

Science/Animal: Le THC réduit l’inflammation chez un modèle de singe infecté par le VIH
Chez les macaques rhésus infectés par le virus VIS (virus de l’immunodéficience simienne), l’administration de THC a réduit l’inflammation intestinale.
Nektar Therapeutics, San Francisco Sud, États-Unis.
Kumar V, et al. Front Immunol. 2019;10:914.

Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis augmente la consommation de cannabis chez les femmes enceintes
Une comparaison entre 21 États, qui légalisaient l’usage médical du cannabis, et 27 États qui ne l’avaient pas, a révélé que le nombre de femmes enceintes cherchant un soutien pour la consommation de substance de cannabis était considérablement plus élevé dans les États dotés de lois sur le cannabis médical.
Département des Politiques des soins de Santé et de la Recherche, Weill Cornell Medicine, New York, États-Unis.
Meinhofer A, et al. Addiction. 2019 May 20. [in press]

Science/Homme: Augmentation non significative du risque de collision chez les conducteurs sous l’influence de cannabis
Dans une étude portant sur 3005 conducteurs blessés de la Colombie Britannique, au Canada, 14,4% étaient positifs pour l’alcool et 8,3% pour le THC. Les conducteurs présentant des concentrations sanguines de THC inférieures à 5 ng/mL ne présentaient pas de risque accru d’accident. Aussi, les conducteurs présentant une concentration sanguine de THC de 5 ng/mL ou plus, ne présentaient pas de risque accru statistiquement non significatif (odds ratio de 1,74).
Hôpital Général de Vancouver et l’Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, Canada.
Brubacher JR, et al. Addiction. 2019 May 20. [in press]

Science/Animal: Les effets sur la mémoire des cannabinoïdes peuvent être réduits par le blocage des récepteurs de l’adénosine
Lors d’une étude portant sur la dégradation de la mémoire d’une souris par un cannabinoïde synthétique (WIN52,202-2), l’activation du récepteur CB1 était réduite par le blocage du récepteur A2A. Les auteurs notent que ces résultats « indiquent clairement que les récepteurs A2AR de l’adénosine sont des cibles appropriées pour lutter contre les effets secondaires des thérapies putatives impliquant l’activation de récepteurs aux cannabinoïdes ».
Institut de Pharmacologie et des Neurosciences, Faculté de Médecine, Université de Lisbonne, Portugal.
Mouro FM, et al. Neuropharmacology. 2019;155:10-21.

Science/Animal: Les récepteurs CB2 de la microglie et des macrophages modulent les réponses neuropathiques à la douleur
Selon les résultats d’une étude menée sur des souris, des chercheurs ont découvert « que les récepteurs CB2 de la microglie et des macrophages, mais pas des neurones, modulent les réponses neuropathiques à la douleur ».
Institut de Psychiatrie moléculaire, Université de Bonn, Allemagne.
Nent E, et al. Sci Rep. 2019;9(1):7468.

Science/Etats-Unis: : Les cannabinoïdes activent de manière différentielle les canaux ioniques impliqués dans la réduction de la douleur
Les chercheurs ont étudié les effets de plusieurs cannabinoïdes sur les canaux ioniques impliqués dans la réduction de la douleur et ont découvert qu’ils activaient ces canaux de manière différenciée et qu’il était « possible de concevoir de manière rationnelle des approches de la douleur utilisant un ou plusieurs cannabinoïdes ».
Laboratoire d’Immunologie et de Transduction de Signaux, Université Chaminade, Honolulu, États-Unis.
Starkus J, et al. Channels (Austin). 2019 May 17. [in press]

Science/Etats-Unis: Aucun effet pertinent sur les admissions à l’hôpital après la légalisation du cannabis au Colorado
Comparé à New York et à l’Oklahoma, la légalisation du cannabis au Colorado n’a eu aucun effet significatif sur les admissions à l’hôpital, la durée du séjour et les coûts. Les accidents de la route, l’abus d’alcool et les blessures dues aux surdoses ont augmenté, tandis que les admissions de douleur chronique ont diminué.
Université de Californie, San Francisco, États-Unis.
Delling FN, et al. BMJ Open. 2019;9(5):e027432.

Science/Animal: Le cannabidivarine peut sauver des déficits de mémoire
Dans un modèle murin du syndrome de Rett, associé à des problèmes de langage, de coordination et de mouvements, il a été démontré que le CBDV (cannabidivarine) permettait de sauver des déficits de mémoire. Les auteurs ont conclu que « le CBDV retarde les anomalies neurologiques, mais que cet effet n’est que transitoire ».
Département de Biotechnologie et des Sciences de la Vie (DBSV), Université d’Insubria, Varese, Italie.
Zamberletti E, et al. J Psychopharmacol. 2019:269881119844184.

Science/Animal: Le THC peut être utile dans des cas ou les reins sont endommagés en raison du diabète
Lors d’une étude portant sur des rats diabétiques et des reins endommagés, le THC a montré « des effets améliorants le statut redox altéré des reins diabétiques et agit également comme un immunomodulateur ».
Département de Biochimie Médicale, Faculté de Médecine Cerrahpasa, Université d’Istanbul, Turquie.
Yanar K, et al. J Cell Biochem. 2019 May 13. [in press]

Science/Homme: De nombreux patients atteints d’un cancer du cerveau utilisent du cannabis
Selon une enquête menée auprès de 73 patients atteints de gliome, un cancer du cerveau agressif, dans un État ayant un accès légal au cannabis, un tiers ont déclaré avoir consommé des produits à base de cannabis après leur diagnostic.
Département des Mesures de Santé et du Comportement, Centre de Recherche sur le Cancer H. Lee Moffitt et Institut de Recherche, Tampa, États-Unis.
Reblin M, et al. J Palliat Med. 2019 May 13. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut réduire la consommation d’alcool
Le traitement au CBD a réduit la consommation d’alcool chez les souris mâles, mais n’a pas été efficace chez les femelles. Les auteurs ont conclu que « ces résultats suggèrent que le CBD pourrait présenter un intérêt pour traiter les cas de consommation excessive d’alcool et que les différences liées au sexe pourraient affecter les résultats du traitement ».
Institut des Neurosciences, Université Miguel Hernández-CSIC, Espagne.
Viudez-Martínez A, et al. Addict Biol. 2019:e12765.

Science/Animal: Le THC peut être utilisé pour traiter la douleur vulvaire
Le THC a réduit la sensibilité tactile dans le vagin et l’accumulation de mastocytes. Ces cellules peuvent augmenter dans les sites allergiques. Les auteurs ont écrit que « les stratégies thérapeutiques ciblant les mastocytes peuvent donc offrir de nouvelles façons de gérer et de traiter la douleur vulvaire potentiellement provoquée par des expositions allergènes répétées ».
Département de Biologie, Macalester College, Saint Paul, États-Unis.
Boo B, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(9).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Monde/ONU: Le Comité d’Experts sur la Pharmacodépendance de l’OMS examine la situation du cannabis dans les traités internationaux sur les droguesl
Science/Homme: Les patients souffrant de douleurs remplacent souvent les opioïdes par du cannabis
Science/Homme: Le palmitoylethanolamide améliore le traitement des enfants autistes lors d’une étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabis a réduit les symptômes du TDAH lors d’une petite étude clinique
Science/Homme: Selon une grande série de cas en Italie le cannabis peut être efficace dans le traitement de la douleur chronique

 

IACM-Bulletin du 21 Mai 2019

IACM: Points forts de la Conférence du 31 Octobre au 2 Novembre 2019 à Berlin
Le Conseil d’Administration de l’IACM est heureux d’annoncer que le programme de la 10ème Conférence de l’IACM sur les Cannabinoïdes en Médecine comprendra des interventions données par des conférenciers exceptionnels.

Arno Hazekamp (Pays-Bas): Le problème avec l’huile de CBD
Bonni Goldstein (États-Unis): Le cannabis pour enfants: l’expérience d’un pédiatre
Christian Kessler (Allemagne): Traitement du cannabis dans le contexte de la situation juridique en Allemagne
Daniela Eigenmann (Suisse): Historique sur le cannabis médical
Daniele Piomelli (USA): Applications cliniques potentielles des inhibiteurs de la dégradation des endocannabinoïdes
Donald Abrams (États-Unis): Utilisations médicales du cannabis et des cannabinoïdes: leçons tirées du monde réel des études
Ethan Russo (Espagne/États-Unis): Pharmacologie du cannabis: potentiel inexploité
Franjo Grotenhermen (Allemagne): Comment éviter les interactions et les effets secondaires
Guillermo Velasco (Espagne): Cannabis et traitement du cancer
Ilya Reznik (Israël): Usage médical du cannabis chez les personnes âgées
Javier Fernández-Ruiz (Espagne): Vers un traitement neuroprotecteur à base de cannabinoïdes pour les troubles neurodégénératifs
José Alexandre de Souza Crippa (Brésil): CBD
Ken Mackie (USA): Introduction au système endocannabinoïde
Kirsten Müller-Vahl (Allemagne): Effets du THC, du CBD et du cannabis: différents ou tous identiques?
Mark Ware (Canada): Utilisations médicales dans la douleur
Roger Pertwee (Royaume-Uni): Des résultats pharmacologiques révélant des utilisations thérapeutiques potentielles des cannabinoïdes
Tamas Biro/Attila Olah (Hongrie): Utilisations médicales en dermatologie
Ziva Cooper (USA): Le cannabis et la crise des opioïdes

Il y aura également un panel d’experts pour discuter de différentes approches pour gérer le traitement d’un nouveau patient avec des médicaments à base de cannabis: « Mon premier patient ». Un panel de patients de différents pays offrira la perspective du patient. La langue de la conférence sera l’anglais. La première journée est consacrée à une introduction aux débutants et une traduction simultanée en allemand est proposée.

Site Web de la Conférence
Programme
Appel aux Résumés
Enregistrement
Logement

 

Science/Homme: Selon une étude large, des extraits de CBD sont efficaces contre les convulsions associées à la sclérose tubéreuse
GW pharmaceuticals a annoncé les résultats positifs d’un essai clinique de phase 3 contrôlé par placebo portant sur l’Epidiolex, un extrait de cannabis riche en CBD, dans le traitement des convulsions associées à la sclérose tubéreuse, une forme rare et grave d’épilepsie débutant lors de l’enfance.

Dans cet essai, l’Epidiolex a défini son critère d’évaluation principal, à savoir la réduction de la fréquence des crises d’épilepsie par rapport aux valeurs initiales du groupe Epidiolex contre celles du groupe placebo. Les résultats des groupes de dose de 25 et 50mg/kg/jour étaient similaires, avec des réductions, respectivement, de 48,6% et 47,5% par rapport au départ, contre 26,5% pour le placebo. « Les résultats positifs de cet essai de l’Epidiolex chez des patients atteints de la sclérose tubéreuse élargissent nos connaissances sur ces nouveaux médicaments disponibles et leurs utilités potentielles au-delà des indications actuelles », a déclaré le Dr. Elizabeth Thiele, Directrice du Centre Herscot pour la sclérose tubéreuse de l’Hôpital Général du Massachusetts, Professeur de Neurologie à la Faculté de Médecine de Harvard et investigateur principal de l’essai.

GW pharmaceuticals du 6 Mai 2019

 

En bref
 

Afrique: Des pays qui ont l’intention de légaliser le cannabis dans les années à venir
Dans les années à venir, neuf pays pourraient légaliser l’usage du cannabis à des fins médicales ou récréatives tels que: l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Lesotho, le Nigeria, le Maroc, le Malawi, le Ghana, l’Eswatini (ex-Swaziland) et le Zambie. Certains d’entre eux ont déjà pris des mesures importantes.
Bladi.net du 27 Avril 2019

 

Science/Homme: Le CBD n’a eu aucun effet sur les déficiences psychomotrices induites par le THC
Lors d’un test de conduite simulé avec 14 volontaires en bonne santé, le CBD n’a eu aucun effet significatif sur les déficiences induites par le THC. Les participants ont inhalé 125 mg de cannabis avec 11% de THC et moins de 1% de CBD et, à un autre moment, la même quantité de cannabis avec 11% de THC et 11% de CBD. Les auteurs ont écrit que « les effets subjectifs de la drogue (par ex. « l’effet high ») et la confiance en la capacité de conduite ne variaient pas avec la teneur en CBD ». Les concentrations plasmatiques maximales de THC étaient plus élevées avec un ratio équivalent de THC/CBD par rapport au cannabis avec un ratio THC dominant, « suggérant une possible interaction pharmacocinétique ».
Initiative Lambert pour le Traitement des Cannabinoïdes, Université de Sydney, Australie.
Arkell TR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 May 1.[in press]

 

Etats-Unis: La Faculté de Médecine de Harvard reçoit 4,5 millions de dollars pour la recherche sur les cannabinoïdes
Charles R. Broderick, ancien élève de l’Université de Harvard et du MIT, a fait des dons aux deux almas mater pour soutenir la recherche fondamentale sur les effets du cannabis sur le cerveau et le comportement. Le don total de 9 millions de dollars (4,5 millions à chaque institution) représente à ce jour le don le plus important pour soutenir la recherche indépendante sur les cannabinoïdes.
Communiqué de Presse de la Faculté de Médecine d’Harvard du 30 Avril 2019

Portugal: Première ferme de production de cannabis médical
La ville portugaise de Cantanhede abrite à présent la première ferme de production de cannabis médical du pays. Couvrant 2,4 hectares dans un parc biotechnologique situé juste à l’extérieur de Cantanhede, le site de Tilray a reçu le feu vert du régulateur portugais Infarmed en 2017.
Reuters du 25 Avril 2019

Nouvelle-Zélande: Un référendum sur la consommation de cannabis par les adultes en 2020
Le gouvernement a annoncé des détails sur la manière dont les Néo-Zélandais choisiront de légaliser ou non le cannabis, a déclaré le Ministre de la Justice Andrew Little. « Les Néo-Zélandais auront le choix clair lors d’un référendum à l’occasion de l’élection générale de 2020. Le Cabinet a convenu qu’il y aurait une simple question Oui/Non sur la base d’un projet de loi. »
Information du Gouvernement du 7 Mai 2019

Etats-Unis: Washington autorise l’usage médical du cannabis dans les cours d’école
La nouvelle loi autorise explicitement les parents ou les tuteurs « à administrer des produits contenant de la marijuana à l’élève pendant que celui-ci est dans l’enceinte de l’école ». Il stipule également que les districts scolaires « autorisent un étudiant [qui est un patient ayant droit au cannabis médical] à consommer des produits infusés de marijuana (…) dans l’enceinte de l’école, à bord d’un autobus scolaire ou lorsqu’il assiste à un événement parrainé par l’école ».
Fichiers de Loi de Washington

Allemagne/Canada: Canopy Growth achète le secteur des cannabinoïdes de Bionorica
Canopy Growth poursuit son avancée en EURope après avoir signé un contrat de 342,9 millions de dollars pour l’achat de C3 Cannabinoid Compound, une société allemande spécialisée dans les traitements médicaux à base de cannabinoïdes utilisés par les médecins EURopéens. Le principal médicament de la société est le dronabinol, dénomination commune internationale de cannabinoïde naturel le delta-9-THC. Le mois dernier Aurora Cannabis et Aphria faisaient partie des trois sociétés sélectionnées par le gouvernement allemand pour cultiver et distribuer du cannabis médical en Allemagne.
BNN Bloomberg du 2 Mai 2019

Science/Etats-Unis: Le cannabis utilisé dans la recherche américaine diffère génétiquement des variétés que l’on fume
Selon une étude récente, le cannabis utilisé aux États-Unis pour la recherche est génétiquement différent de celui que fument les personnes. La découverte suggère que les recherches sur les effets biologiques de la plante pourraient ne pas reproduire complètement l’expérience des personnes utilisant des souches disponibles dans le commerce – ce que les chercheurs soupçonnaient depuis longtemps.
Reardon S. Nature. 2019;569(7755):172

Science/Animal: Le CBD peut réduire les comportements agressifs associés à certaines maladies psychiatriques
Une étude sur des souris suggère que le CBD pourrait réduire le comportement agressif et que cet effet pourrait être médié par le récepteur 5-HT1A. Les auteurs ont conclu que « le CBD peut être thérapeutiquement utile pour traiter les comportements agressifs généralement associés à des troubles psychiatriques ».
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Hartmann A, et al. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2019:109637[in press]

 

Science/Homme: Le CBD et le palmitoyléthanolamide pourraient être utiles dans les maladies inflammatoires de l’intestin
Un essai contrôlé en double aveugle et à répartition aléatoire a évalué l’effet du palmitoyléthanolamide (PEA) ou du CBD sur l’absorption du lactulose et du mannitol chez l’homme prenant 600 mg d’aspirine. In vivo, l’aspirine a entraîné une augmentation de l’absorption de lactulose et de mannitol, lesquelles ont été réduites par le PEA ou le CBD. Les auteurs ont conclu que les deux substances « réduisent la perméabilité dans le côlon humain. Ces découvertes ont des implications dans les troubles associés à une augmentation de la perméabilité intestinale, telle que la maladie inflammatoire de l’intestin. »
Division des Sciences Médicales et de la Médecine, Université de Nottingham, Derby, Royaume-Uni.
Couch DG, Cook H, Ortori C, Barrett D, Lund JN, O’Sullivan SE. Inflamm Bowel Dis. 2019;25(6):1006-1018.

Science/Animal: Des doses élevées de CBD peuvent avoir des effets négatifs sur le foie
Les souris traitées avec de fortes doses de CBD par voie orale (jusqu’à 2 560 mg par kilogramme de poids corporel) présentaient des signes de toxicité hépatique. Les auteurs ont noté que leur observation pouvait être pertinente pour les patients recevant jusqu’à 20 mg de CBD par kilogramme de poids corporel. Ils ont noté que « l’implication de nombreuses voies associées au métabolisme des lipides et des xénobiotiques soulève de graves inquiétudes quant aux interactions médicamenteuses potentielles ainsi qu’à la sécurité du CBD ».
Département de la Santé Environnementale et Professionnelle, Université de l’Arkansas pour les Sciences Médicales, Little Rock, AR 72205, USA.
Ewing LE, et al. Molecules. 2019;24(9).

Science/Homme: Des enzymes impliquées dans la dégradation du THC
Les scientifiques ont étudié l’implication des enzymes hépatiques dans la dégradation du THC. La voie du CYP2C9 était la voie principale de l’épuisement du THC et de la formation de 11-OH-THC. La voie de dégradation restante du THC a été attribuée à CYP2D6. Le 11-OH-THC était épuisé par les UGT, le CYP3A4 et le CYP2C9.
Université de Washington, États-Unis.
Patilea-Vrana GI, et al. Drug Metab Dispos. 2019 May 2.[in press]

 

Science/Homme: Le CBD peut influer sur les concentrations sanguines des antiépileptiques
Les chercheurs ont étudié les effets du CBD oral chez 61 patients âgés de 1 à 17 ans sur les concentrations dans le sang d’un médicament antiépileptique, le clobazam. Une administration deux fois par jour pendant environ 2 à 6 jours a fourni des concentrations de CBD à l’état d’équilibre. L’administration concomitante de clobazam et de 40mg/kg/jour de CBD a entraîné une augmentation de 2,5 fois la concentration sanguine moyenne de CBD. Les concentrations plasmatiques moyennes de clobazam étaient 1,7 et 2,2 fois plus élevées chez les patients recevant simultanément du clobazam avec 40 mg de CBD par kg/jour, contre 10mg/kg/jour et 20mg/kg/jour.
Centre des Sciences de la Santé de l’Université du Tennessee, Hôpital pour Enfants Le Bonheur, Memphis, TN, États-Unis.
Wheless JW, et al. CNS Drugs. 2019 May 2. [in press]

Science/Homme: L’efficacité du CBD dans l’épilepsie est corrélée aux taux sanguins
Dans une étude ouverte portant sur 56 adultes et 44 enfants, il existait une corrélation positive entre les doses de CBD, les concentrations sanguines de CBD et la réduction de la fréquence des crises épileptiques. Après l’administration de doses quotidiennes de 5 à 50 mg par kilogramme de poids corporel, les concentrations plasmatiques dans le sang varient de 7 à 1200ng/mL.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Szaflarski JP, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:131-136.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

IACM: Cher abonné au Bulletin de l’IACM
Thaïlande: Le gouvernement veut rendre le cannabis disponible pour un usage médical
Science/Homme: Le CBD améliore la fréquence des crises chez les patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut dans le cadre d’une vaste étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabidiol, efficace contre l’épilepsie du syndrome de Dravet
Science/Homme: Selon une grande enquête, le cannabis est utilisé comme substitut aux médicaments d’ordonnance
États-Unis: L’État de Washington permet l’autoculture du cannabis par les patients
Uruguay: Fondation de la Société uruguayenne d’Endocanalabinologie
Chili: Les citoyens développent de plus en plus leur propre cannabis médical

IACM-Bulletin du 05 Mai 2019

Science/Homme: Les patients atteints de SEP prenant du cannabis ont pu réduire leur consommation d’opioïdes et de benzodiazépines
Selon un examen rétrospectif des dossiers de 77 patients, chez qui on avait diagnostiqué la sclérose en plaques avec comme traitement du cannabis qui a permis de réduire d’un tiers la consommation d’autres médicaments, y compris les opioïdes. Des scientifiques du Dent Neurologic Institute Amherst, à New York, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le journal Neurology.

L’amélioration subjective confirmée par les patients était considérable, avec soulagement de la douleur (71%), de la spasticité (43%) et du sommeil (42%). En outre, 34% des patients ont été en mesure de réduire ou d’arrêter d’autres médicaments, notamment des opioïdes, des stimulants et des benzodiazépines. Un faible taux d’abandon (14%) a été observé, le plus souvent en raison de son coût (36%) et de son manque d’efficacité (36%).

McCormack K, Lewandowski e, Rainka M, Aladeen T, Westphal E, Mazhari A, Mechtler L. Multiple Sclerosis and Use of Medical Cannabis: A Retrospective Review Evaluating Symptom Outcomes. Neurology Apr 2019, 92 (15 Supplement) P5.2-106;

 

Science/Homme: Le cannabis motive à faire plus d’exercice
Selon un sondage en ligne mené auprès de 605 personnes vivant dans des États ayant un accès légal complet au cannabis, les utilisateurs ont déclaré avoir participé à plus de minutes d’exercice aérobie et anaérobie par semaine. Des chercheurs de l’Université du Colorado à Boulder, aux États-Unis, ont indiqué que l’étude constituait une étape importante dans la clarification de la consommation de cannabis par des exercices chez les adultes dans les États dotés de marchés légaux du cannabis, et fournissait des orientations pour les axes de recherche futurs.

Les résultats ont indiqué que la majorité (81,7%) des participants ont recommandé de consommer du cannabis en même temps que l’exercice, et ceux qu’ils l’ont fait avaient tendance à être plus jeunes et étaient plus susceptibles d’être des hommes. En outre, la majorité des participants qui ont recommandé de consommer du cannabis peu de temps avant/après l’activité physique ont déclaré que cela leur permettait de mieux profiter de l’activité physique et d’en récupérer, et environ la moitié a indiqué que cela augmentait leur motivation à s’exercer.

YorkWilliams S, Gust C, Mueller R, Cinnamon L, Hutchison K, Gillman A, Bryan A. The New Runner’s High? Examining Relationships Between Cannabis Use and Exercise Behavior in States with Legalized Cannabis. Public Health. 2019 Apr 19. [in press]

 

En bref
 

Science/Homme: Le système endocannabinoïde présente une activité réduite chez les patients présentant un trouble de stress post-traumatique
Dans le cadre d’une étude portant sur 20 patients souffrant de syndrome de stress post-traumatique et de sujets sains contrôlés, les chercheurs ont étudié les taux sanguins d’endocannabinoïdes anandamide (AEA), de 2-AG (2-arachidonoylglycérol) et d’oléoyléthanolamine (OEA) après un effort physique et un stress psychosocial. Seuls les témoins en bonne santé ont présenté une augmentation significative des taux de 2-AG après l’exercice et le stress psychosocial. Les chercheurs ont écrit que ces données fournissent des preuves préliminaires que le système endocannabinoïde « est hypoactif dans le SSPT après une exposition à des facteurs de stress physiques et psychosociaux ».
Département de Kinésiologie, Université de Wisconsin-Madis markiert rasch, États-Unis.
Crombie KM, et al. Biol Psychol. 2019;145:1-7.

Science/Homme: Les endocannabinoïdes contribuent à l’amélioration des effets de l’exercice sur l’humeur chez les patients souffrant de dépression majeure
Le sang a été prélevé chez 17 femmes présentant un trouble dépressif majeur avant et 10 minutes après l’exercice. Il y avait des élévations significatives des niveaux d’anandamide et d’oléoyléthanolamine et il y avait des associations négatives entre les changements d’anandamide et les états de l’humeur. Les chercheurs ont conclu que le système endocannabinoïde « contribue aux effets stimulants sur l’humeur des exercices aigus prescrits » dans le trouble dépressif majeur.
Département de Kinésiologie, Iowa State University, Ames, États-Unis.
Meyer JD, et al. Med Sci Sports Exerc. 2019 Apr 8. [in press]

France: Conférence sur le cannabis en médecine
La 8ème Conférence sur le Cannabis en Médecine de l’UFCM-I-Care aura lieu le 28 Juin à Strasbourg.
Site web de la conférence

Hollande: Procès sur la croissance légale du cannabis pour des utilisateurs adultes
Le gouvernement néerlandais poursuivra les expériences de production réglementée de cannabis impliquant 10 producteurs agréés, selon les plans détaillés. L’expérience tant attendue de la culture réglementée est censée éliminer la zone grise entre la vente de cannabis dans les coffee-shop autorisée et la culture et l’approvisionnement illégaux. Les plans, qui ont été mis en consultation l’année dernière, indiquent que les 10 producteurs devront tous produire au moins 10 types différents de produits à base de cannabis et que leurs contenus en THC devront être clairement indiqués sur l’emballage. En outre, les ministres ont confirmé qu’un minimum de 6 et un maximum de 10 collectivités locales participeraient aux essais, qui dureront au moins quatre ans.
BusinessSociety du 11 Avril 2019

Science/Animal: L’administration de THC peut réduire l’abus d’opioïdes
Les rats ont été entraînés à s’auto-administrer par voie intraveineuse de l’oxycodone, un opioïde. S’ils ont reçu du THC par inhalation ou par injection, les doses auto-administrées d’opioïdes ont été réduites. Dans d’autres études, les chercheurs ont observé des effets additifs de l’oxycodone et du THC sur la réduction de la douleur. Ils ont conclu que « ces données démontrent les effets additifs du THC et de l’oxycodone et suggèrent l’utilisation potentielle du THC pour améliorer l’efficacité thérapeutique et réduire l’abus d’opioïdes ».
Département des Neurosciences, Scripps Research Institute, La Jolla, États-Unis.
Nguyen JD, et al. Neuropharmacology. 2019;151:127-135.

Science/Homme: Les extraits de CBD peuvent améliorer la qualité de vie des patients épileptiques sans influence sur les crises
Lors d’une étude ouverte, les patients atteints d’épilepsie résistante au traitement ont reçu l’extrait de CBD Epidiolex à partir de 5 mg/kg/jour et jusqu’à 50 mg/kg par jour. 53 patients ont pu participer à l’étude. Il y avait une amélioration significative de la qualité de vie après un an de traitement. Cette amélioration n’était pas associée aux changements de la gravité des crises.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Gaston TE, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:10-17.]

Science/Homme: Le risque d’une consommation problématique de cannabis dépend du motif de la consommation
Lors d’une étude portant sur 468 adultes, les principales raisons de la consommation de cannabis étaient de renforcer les sentiments positifs (35%), les habitudes (29%) et de faire face aux sentiments négatifs (25%). Faire face aux sentiments négatifs était associé au risque le plus élevé de consommation problématique de cannabis.
Université de Barcelone, Espagne.
Casajuana Kögel C, et al. Adicciones. 2019;0(0):1221.

Science/Cellules: L’extrait de CBD a des effets différents sur les globules blancs par rapport au CBD isolé
Lors d’une étude sur les globules blancs, un extrait de CBD standardisé sur 5% de CBD et du CBD isolée ont inhibés la migration cellulaire, le développement d’espèces oxygénées réactives et la production de TNF-alpha. Cependant, l’inhibition de la migration cellulaire et de la production de la cytokine pro-inflammatoire TNF-alpha était plus forte qu’avec le CBD isolé « suggérant qu’au-delà du CBD, d’autres composants de la plante de cannabis pourraient contribuer aux effets biologiques de l’extrait ».
Centre de Recherche en Pharmacologie Médicale, Université d’Insubria, Varese, Italie.
Mabou Tagne A, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(8).

Science/Homme: Des doses élevées de CBD peuvent augmenter les concentrations sanguines de tacrolimus
Un patient, qui a reçu une dose quotidienne de 2000 à 2900 mg de CBD, a présenté une augmentation d’environ 3 fois de tacrolimus dans le sang. Cela peut être dû aux mêmes voies métaboliques des 2 médicaments dans le foie.
Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de Cincinnati, États-Unis.
Leino AD, et al. Am J Transplant. 2019 Apr 23. [in press]

Science/Homme: Des doses élevées de THC peuvent endommager l’ADN
Lors d’une étude portant sur des rats recevant du THC à des doses orales quotidiennes de 7 mg/kg de poids corporel, les chercheurs ont découvert des lésions de faible niveau de l’ADN dans les globules blancs et les cellules du cerveau.
Institut de recherche médicale et de santé au travail, Zagreb, Croatie.
Kopjar N, et al. Molecules. 2019;24(8).

Science/Animal: Le système endocannabinoïde module les symptômes de la schizophrénie
Dans un modèle murin de schizophrénie, caractérisé par une activité locomotrice accrue et une altération de la mémoire, l’augmentation des taux d’endocannabinoïdes a influencé les symptômes de manière dose-dépendante. Une faible dose d’un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes (URB 597) réduisait les troubles de la mémoire, tandis qu’une dose plus élevée augmentait les troubles de la mémoire.
Département de Pharmacologie et de Pharmacodynamique, Université de Médecine de Lublin, Pologne.
Kruk-Slomka M, et al. Mol Neurobiol. 2019 Apr 19. [in press]

Science/Animal: Des dérivés du CBD ont été développés pour permettre une meilleure pénétration dans les tissus oculaires
Dans le but de traiter la douleur et l’inflammation induites par la rétinopathie diabétique, les scientifiques ont mis au point des dérivés du CBD, qui pénètrent mieux dans les tissus oculaires du lapin comparé au CBD.
Département de Pharmacie et de Distribution de Médicaments, École de Pharmacie, Université du Mississippi, Oxford, États-Unis.
Taskar P, et al. J Ocul Pharmacol Ther. 2019 Apr 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales
Science/Homme: Le THC peut améliorer les symptômes de l’anorexie mentale
Science/Homme: Un extrait de cannabis riche en CBD peut être efficace chez les enfants autistes
Science/Homme: Le CBD peut être utile contre la dépendance au tabac

Il y a deux ans

Chili: Les pharmacies commencent à vendre du cannabis
Science/Homme: Les patients traités pour douleurs chroniques ont un risque de dépression moins élevé avec un traitement au cannabis qu’avec un traitement aux opioïdes
Science/Animal: De faibles doses de THC rétablissent les fonctions cognitives de souris âgées

IACM-Bulletin du 23 Avril 2019

Science/Homme: Selon une étude observationnelle, le cannabis pourrait améliorer le comportement des patients atteints de démence
Dix patientes démentes présentant de graves problèmes de comportement ont présenté une amélioration significative après deux mois d’administration, par voie orale, d’extrait de cannabis. Des scientifiques du Département de Soins Primaires et de Médecine Communautaire des Hôpitaux Universitaires de Genève, en Suisse, ont publié les résultats de leur étude dans la revue Medical Cannabis and Cannabinoids. Les patients ont reçu une teinture de cannabis contenant un rapport THC/CBD de 1 pour 2. Selon les résultats de l’étude, ils ont reçu une dose moyenne de 8,8 mg de THC et de 17,6 mg de CBD après le premier mois, ce qui est resté stable lors du deuxième mois (moyenne de 9 mg de THC et 18 mg de CBD).

Les scores d’une échelle visuelle analogique de problème de comportement ont diminué de 40% et le score de rigidité de 50% après 2 mois. La moitié des patients a diminué ou arrêté d’autres médicaments psychotropes. Le personnel a apprécié la diminution de la rigidité, la simplification des soins quotidiens et des transferts, l’amélioration du contact direct avec les patients, l’amélioration du comportement et la diminution de la constipation associée à la réduction des doses d’opioïdes. Il n’y avait pas de réduction de cannabis pour des raisons d’effets secondaires.

Broers B, Patà Z, Mina A, Wampfler J, de Saussure C, Pautex S. Prescription of a THC/CBD-Based Medication to Patients with Dementia: A Pilot Study in Geneva. Med Cannabis Cannabinoids. 2019 Apr 4. [in press]

 

Science/Homme: Selon des rapports de cas le CBD peut être utile dans le syndrome du X fragile
Dans une série de cas, 3 patients (un enfant et 2 adultes) atteints du syndrome du X fragile (FXS) ont bénéficié d’un traitement par CBD (cannabidiol) par voie orale à des doses journalières comprises entre 32 et 64 mg. Des scientifiques du Département de Pédiatrie de l’Ecole de Médecine de l’Université du Colorado à Aurora, aux États-Unis, ont présenté leurs recherches dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research.

Les trois patients ont présenté des avantages fonctionnels à la suite de l’utilisation de solutions orales de CBD, notamment une réduction notable de l’évitement social et de l’anxiété, ainsi que des améliorations du sommeil, de l’alimentation, de la coordination motrice, des compétences linguistiques, de l’anxiété et du traitement sensoriel. Deux des patients décrits présentaient une réémergence d’un certain nombre de symptômes FXS après l’arrêt du traitement par CBD (par exemple, anxiété), qui s’est ensuite améliorée après la réintroduction du traitement par CBD.

Tartaglia N, Bonn-Miller M, Hagerman R. Treatment of Fragile X Syndrome with Cannabidiol: A Case Series Study and Brief Review of the Literature. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(1):3-9.

 

En bref
 

Etats-Unis: Améliorations de la loi sur le cannabis médical du Nouveau-Mexique
La gouverneure Michelle Lujan Grisham a signé le projet de loi 406 du Sénat le 4 Avril, remaniant de fait la loi de l’État sur le cannabis à des fins médicales pour la première fois depuis le lancement du programme il y a 12 ans. Entre autres, la loi mise à jour permet aux écoliers de se faire administrer du cannabis à des fins médicales lorsqu’ils sont à l’école, ajoute des protections sur le lieu de travail pour les patients et établit le cadre permettant aux patients extérieur à l’Etat d’accéder au programme.
Globe Newswire du 5 Avril 2019.

Luxembourg: Le gouvernement achète du cannabis
Dans une déclaration commune, les ministères de la Santé et des Affaires Etrangères ont précisé qu’ils avaient acheté trois types de cannabis différents. Ils en ont acheté 20 kg pour une valeur de 50 000 EURos à un fournisseur canadien. En ce qui concerne le cannabis à des fins récréatives, les autorités luxembourgeoises seraient impliquées dans des discussions avec les Pays-Bas et le Canada. Bien que l’ampleur exacte et le contenu de ces discussions n’aient pas encore été rendus publics, le gouvernement de coalition luxembourgeois aurait l’intention de créer un organisme gouvernemental chargé de gérer la distribution de cannabis à des fins récréatives au Grand-Duché.
RTL du 30 Mars 2019

Allemagne: Une agence gouvernementale sélectionne trois sociétés pour la production nationale de cannabis à usage médical
Trois sociétés ont été choisies par l’Agence allemande du cannabis pour la production de cannabis dans le pays. Il s’agit de deux filiales Allemandes des sociétés Canadiennes Aphria et Aurora ainsi que de la société Berlinoise Demecan.
Handelsblatt du 4 Avril 2019

Israël: La décriminalisation du cannabis prend effet
La décriminalisation de la possession de cannabis a pris effet le 1er Avril. En vertu des nouvelles directives, la possession de petites quantités de cannabis chez des particuliers ne sera plus considérée comme une infraction pénale ou autre. La possession en public est toujours interdite.
Times of Israel du 31 Mars 2019.

Etats-Unis:
Pas de limite de THC dans le sang à laquelle un conducteur est affaibli
Un nouveau rapport indique que le Michigan ne devrait pas fixer de limite légale de concentration de THC dans le sang. Créé sous l’ancien gouverneur Rick Snyder, une commission composée de six membres du panel, dit qu’il ne devrait pas y avoir de limite légale pour le THC. Puisqu’il n’y a pas de concentration sanguine mesurable à laquelle un conducteur est réputé « sous l’influence du cannabis », la police du Michigan devra prouver que le conducteur est affaibli de la manière traditionnelle.
WILX du 26 Mars 2019.

Guam: L’usage de cannabis pour les adultes légalisé
Guam a légalisé l’usage du cannabis par les adultes lorsque le Gouverneur Lou Leon Guerrero a signé le projet de loi controversé sur le cannabis à des fins récréatives. La nouvelle loi autorise dès 21 ans à posséder une once (environ 28 g) de cannabis. Les adultes ne peuvent pas cultiver plus de six plantes pour leur usage personnel.
Pacific Daily News du 4 Avril 2019

Science/Homme: L’utilisation de cannabinoïdes synthétiques est associée à davantage de problèmes de santé mentale que le cannabis naturel
Selon un sondage en ligne mené auprès de 367 utilisateurs de cannabinoïdes synthétiques et de cannabis naturel, ceux qui en consommaient ont les scores les plus élevés en matière de toxicomanie, de troubles du sommeil, de dépression, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale.
Département de Surveillance des Drogues, Utrecht, Pays-Bas.
Mensen VT, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Apr 9. [in press]

Science/Animal: Interaction entre la kétamine et le système endocannabinoïde
Une étude chez la souris suggère que les récepteurs aux cannabinoïdes sont à l’origine des effets antidépresseurs de la kétamine.
Sciences Médicales de Téhéran, Université Islamique Azad, Téhéran, Iran.
Khakpai F, et al. Biomed Pharmacother. 2019 Apr;112:108717.

Science/Homme: L’inhalation de chanvre peut entraîner des concentrations détectables de THC dans le sang
Une demi-heure après l’inhalation de 1g de chanvre contenant 0,16% de THC et 5,8% de CBD, les concentrations dans le sang variaient entre 7 et 11 ng/mL pour le THC et entre 30 et 56 ng/mL pour le CBD.
Centre National de Toxicomanie et de Dopage, Institut Supérieur de la Santé, Rome, Italie.
Pacifici R, et al. Clin Chem Lab Med. 2019 Apr 8. [in press]

Science/Animal: Une combinaison de THC et de CBD peut être efficace dans l’épilepsie
Lors d’une étude sur le poisson zèbre, des chercheurs ont découvert un effet synergique du THC et du CBD dans un rapport de 1:1 dans des modèles d’hyperactivité du système nerveux. Le THC et le CBD ont été efficaces, mais une combinaison a permis de réduire les doses de cannabinoïdes. Les auteurs ont écrit qu ‘«une réduction du niveau de chaque cannabinoïde requis peut aider à prévenir les effets indésirables qui entraînent des effets secondaires», qui pourraient être pertinents pour le traitement de l’épilepsie.
Université de Montréal, Canada.
Samarut É, et al. Front Pharmacol. 2019;10:226.

Science: Les stéroïdes peuvent interagir avec la FAAH
Lors d’une étude portant sur six stéroïdes (parmi lesquels la testostérone, l’hydrocortisone, l’œstradiol et la cortisone), les chercheurs ont découvert une interaction avec la FAAH (amide d’acide gras hydrolase), impliquée dans la dégradation des endocannabinoïdes. Les auteurs ont écrit que « les résultats indiquent que les stéroïdes sont de nouveaux régulateurs de l’interaction de la FAAH avec les membranes, ce qui peut avoir un impact sur l’activité biologique des eCB ».
Faculté des Biosciences et des Technologies pour l’Alimentation, l’Agriculture et l’Environnement, Université de Teramo, Italie.
Sabatucci A, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(1):42-50.

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 pourrait être bénéfique dans la polyarthrite rhumatoïde
Lors d’une étude sur les fibroblastes synoviaux de la polyarthrite rhumatoïde, des cellules situées au niveau des articulations, les chercheurs ont démontré que l’activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (JWH-133) entraînait une réduction de l’interleukine 1-bêta, une cytokine pro-inflammatoire. Les auteurs ont écrit que le récepteur CB2 « peut servir de cible potentielle pour gérer la douleur et l’inflammation dans la polyarthrite rhumatoïde ».
Université de l’État de Washington, Faculté de Pharmacie et de Sciences Pharmaceutiques, Spokane, États-Unis.
Fechtner SC, et al. Clin Exp Rheumatol. 2019 Mar 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le pass

Il y a un an

Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés
Science/Homme: Lors d’une étude ouverte un extrait de cannabis contenant du THC et du CBD a réduit les crises d’épilepsie
Science/Homme: Selon une étude de grande envergure l’usage aigu du cannabis peut réduire l’anxiété et la dépression
Science/Homme: Le CBD peut être utilisé contre l’anxiété et la dépression sans altérer le sommeil normal

Il y a deux ans

Mexique: Le Parlement approuve l’utilisation médicale du cannabis
Science/Homme: Selon une grande étude l’utilisation de cannabis est associée à une prévalence inférieure à la stéatose hépatique non alcoolique
Science/Homme: L’utilisation médicale du cannabis peut réduire les coûts médicaux de Medicaid aux États-Unis d’environ un milliard de dollars
Science/Homme: Aux États-Unis, dans les États ayant des lois médicales sur le cannabis, l’utilisation illégale de cannabis est plus élevée que dans les États sans ces lois

IACM-Bulletin du 07 Avril 2019

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une probabilité d’obésité plus faible chez les personnes en bonne santé
 

Dans un groupe représentatif de la population américaine qui a été suivie pendant 3 ans, la consommation de cannabis a été associée à une augmentation plus faible de l’IMC (indice de masse corporelle). Des chercheurs du Département de Médecine Familiale de l’Université de l’Etat du Michigan à East Lansing, aux États-Unis, ont publié leurs recherches dans l’International Journal of Epidemiology. Les adultes ont participé à des entretiens personnels assistés par ordinateur sur la consommation de cannabis, leur poids et leur taille lors de la vague 1 (2001-2002) et 2 (2004-2005).

Lors de la deuxième vague, 77% des participants n’avaient jamais consommé de cannabis, 18% en avaient cessé la consommation, 3% étaient des initiés et 2%, des utilisateurs persistants. L’évolution estimée de l’IMC sur 3 ans montre une augmentation pour tous les sous-groupes. Comparé aux utilisateurs non consommateurs, il existait une association inverse de consommation de cannabis avec l’obésité et l’indice de masse corporelle.

Alshaarawy O, Anthony JC. Are cannabis users less likely to gain weight? Results from a national 3-year prospective study. Int J Epidemiol. 2019 Mar 16. [in press]

 

Science: Dégradation du THC sur une période de 4 ans dans différentes conditions de stockage
Des chercheurs du Laboratoire d’Hygiène Environnementale et de Toxicologie Légale du Département DMPO de Venise, en Italie, ont étudié la dégradation du THC dans des matériaux à base de plantes et de résines contenant différentes concentrations initiales de THC. Quatre échantillons représentatifs ont été recueillis dans chaque matériau d’étude et ont été conservés pendant une période prolongée (quatre ans) dans différentes conditions de stockage contrôlées: (A) à la lumière et à la température ambiante (22 ° C); (B) l’obscurité et la température ambiante; (C) obscurité et réfrigération (4 ° C); (D) obscurité et congélation (-20 ° C).

Près de 100% du THC s’est dégradé au bout de quatre ans dans les conditions A et B (température ambiante, claire ou sombre). Les données ont indiqué que la température de stockage et l’exposition à la lumière avaient deux effets différents sur la conversion du THC en CBN. Des modèles ont été proposés qui permettent de prédire la durée de stockage, si inconnue, et le contenu initial de THC, à partir de la mesure du contenu de THC et de CBN à tout moment dans les conditions de stockage A.

Zamengo L, Bettin C, Badocco D, Di Marco V, Miolo G, Frison G. The role of time and storage conditions on the composition of hashish and marijuana samples: A four-year study. Forensic Sci Int. 2019;298:131-137.

 

En bref
 

Etats-Unis: La Floride lève l’interdiction de fumer du cannabis
Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a signé un projet de loi visant à lever l’interdiction de fumer du cannabis à des fins médicales. Un projet de loi adopté en 2017 par l’ancien gouverneur Rick Scott interdisait de fumer du cannabis.
UPI du 19 Mars 2019

Science/Homme: Après la légalisation, la consommation de cannabis chez les adolescents a diminué dans l’État de Washington
Selon une enquête menée auprès de 76 000 jeunes de 8ème et 10ème années dans l’État de Washington, la consommation de cannabis a diminué chez les adolescents. Il n’a augmenté que chez les jeunes travailleurs de 12ème année.
Faculté Nursing-Spokane, Université d’État de Washington, Washington, États-Unis.
Graves JM, et al. J Adolesc Health. 2019 Mar 14. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis atténue l’inflammation liée à la consommation d’alcool
Lors d’une étude portant sur 66 buveurs d’alcool réguliers, la consommation concomitante de cannabis a réduit la concentration de l’interleukine-6, un médiateur pro-inflammatoire. Les auteurs ont écrit que « leurs découvertes préliminaires suggèrent que les composés cannabinoïdes pourraient servir à atténuer l’inflammation associée à la consommation d’alcool ».
Département de Psychologie et Neurosciences, Université du Colorado à Boulder, Colorado, États-Unis.
Karoly HC, et al. Alcohol Clin Exp Res. 2018;42(3):531-539.

Science/Homme: Une forte consommation de cannabis est plus probablement associée à la dépression
Selon une vaste étude, « les consommateurs de cannabis ont des taux de prévalence des troubles dépressifs toujours plus élevés que les non-utilisateurs ».
Département de Médecine et de Chirurgie, Université de Milan Bicocca, Italie.
Carrà G, et al. Subst Abus. 2019:1-7.

Science/Homme: La consommation de cannabis chez les patients schizophrènes est associée à un risque réduit de maladie inflammatoire de l’intestin
Lors d’une étude portant sur 21 066 cas de schizophrénie et 176 935 sujets témoins, la consommation de cannabis était associée à un risque réduit de maladie inflammatoire de l’intestin chez les patients schizophrènes mais ce n’était pas le cas pour le groupe témoin.
Centre de Recherche sur la Santé Mentale de Copenhague – CORE, Centre de Santé Mentale de Copenhague, Hôpital Universitaire de Copenhague, Danemark.
Olesen JA, et al. Psychol Med. 2019:1-8.

Science/Homme: La consommation de cannabis par les adolescents était associée à une probabilité accrue de tentatives de suicide
Lors d’une étude portant sur 456 adolescents ayant signalé des idées suicidaires et 569 sur des automutilations à l’âge de 16 ans, la consommation de cannabis était associée à une augmentation de 2,6% de passer à la tentative de suicide.
Sciences de la Santé des Populations, École de Médecine de l’Université de Bristol, Royaume-Uni.
Mars B, et al. Lancet Psychiatry. 2019;6(4):327-337.

Science/Homme: La dégradation du CBD est plus lente chez les personnes atteintes d’insuffisance hépatique
Lors d’une étude clinique, les patients atteints d’une maladie du foie présentaient une dégradation plus lente du CBD que chez les personnes en bonne santé. Les auteurs ont conclu que « leurs résultats indiquent que la dose doit être modifiée chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère, et qu’une dose initiale plus faible et un titrage plus lent sont nécessaires en fonction du rapport bénéfice/risque ».
GW Research Ltd, Cambridge, Royaume-Uni.
Taylor L, et al. J Clin Pharmacol. 2019 Mar 28. [in press]

Science/Homme: L’halopéridol réduit les effets psychologiques du THC
Lors d’une étude portant sur 28 personnes en bonne santé, les résultats « ont montré que l’halopéridol réduisait l’effet psychotomimétique du delta-9-THC ».
Département de Psychiatrie, École de Médecine de l’Université de Yale, New Haven, États-Unis.
Gupta S, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Mar 27. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis pendant la grossesse est associée à un poids de naissance inférieur
Lors d’une étude portant sur 2173 patients, les nourrissons nés de mères qui présentaient un test positif pour le THC dans l’urine avaient un poids de naissance inférieur (moyenne: 2 925 g) par rapport aux bébés non exposés au THC (moyenne: 3 325 g).
Département d’Obstétrique et de Gynécologie et Institut de Recherche Hatton, TriHealth, Cincinnati, Ohio, États-Unis.
Howard DS, et al. J Addict Med. 2019 Mar 1. [in press]

Science/Animal: Le récepteur CB2 est impliqué dans la cicatrisation de la cornée
Lors d’une étude sur des souris, des chercheurs ont trouvé des preuves que le récepteur CB2 joue un rôle important dans la guérison des lésions de la cornée et que ces récepteurs sont nécessaires au déroulement normal de la fermeture de la plaie.
Centre Gill pour les Sciences Biomoléculaires et le Département des Sciences Psychologiques et Cérébrales, Université de l’Indiana, Bloomington, États-Unis.
Murataeva N, et al. Exp Eye Res. 2019 Mar 21. [in press]

Science/Homme: Le cannabis très puissant est associé à un risque plus élevé de psychose
Selon une étude portant sur des patients de 11 sites en EURope et au Brésil, les premiers épisodes psychotiques et une consommation de cannabis à forte puissance (plus de 10% du THC) étaient associés à un risque plus élevé de psychose que le cannabis à faible puissance (moins de 10% de THC).
Centre de Psychiatrie Génétique et Développementale, Institut de Psychiatrie, King’s College London, Londres, Royaume-Uni.
Di Forti M, et al. Lancet Psychiatry. 2019 Mar 19. [in press]

Science: Nouveaux brevets pour environ 30 nouveaux antagonistes des récepteurs aux cannabinoïdes entre 2015 et 2018
Selon une étude sur de nouveaux brevets, « les antagonistes et modulateurs des récepteurs CB1 agissant à la périphérie sont une classe émergente de médicaments pour le syndrome métabolique, la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres troubles importants dans lesquels ce récepteur est impliqué ».
Centre de Découverte de Médicaments, RTI International, Research Triangle Park, États-Unis.
Amato G, et al. Expert Opin Ther Pat. 2019 Mar 20. [in press]

Science/Animal: Un dérivé synthétique du CBG améliore la génération de nouvelles cellules nerveuses dans le cerveau
Dans un modèle animal de la maladie de Huntington un dérivé synthétique du cannabigérol (CBG), appelé VCE-003.2, a amélioré la production de nouvelles cellules nerveuses ainsi que protégé les cellules nerveuses.
Institut de Recherche de la Santé Ramón y Cajal (IRYCIS), Ctra. Colmenar Viejo, Madrid, Espagne.
Aguareles J, et al. Transl Neurodegener. 2019;8:9.

Science/Animal: Le CBD réduit la douleur neuropathique chez le rat diabétique
Dans une étude chez des rats souffrant de diabète et de douleurs neuropathiques, le CBD à dose modérée a atténué la douleur.
Faculté de Philosophie, Sciences et Lettres de l’Université de São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Jesus CHA, et al. Brain Res. 2019 Mar 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis a été associée à une réduction de la mortalité suite aux chirurgies orthopédiques
Science/Homme: Le Nabilone a amélioré l’appétit chez des patients cancéreux dans une étude clinique contrôlée

Il y a deux ans

Argentine: Le Parlement approuve le cannabis à usage médicinal
Science/Homme: Les patients qui utilisent le cannabis médical l’évaluent comme très efficace
Science/Homme: Une consommation de cannabis plus problématique chez les plus jeunes utilisateurs de cannabis médical

 

IACM-Bulletin du 24 Mars 2019

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un traitement efficace contre la vidange gastrique retardée
Un traitement avec du cannabis peut être bénéfique pour de nombreux patients atteints de gastro-parésie (retard de la vidange gastrique) et de symptômes associés. Sur les 197 patients ayant rempli un questionnaire sur leurs symptômes et leurs traitements actuels, près de la moitié (92 participants) ont déclaré avoir déjà consommé des cannabinoïdes ou en avoir consommé, notamment du THC et du CBD. Des médecins de l’unité de Gastroentérologie du Département de Médecine de l’école de Médecine de l’Université de à Philadelphie, États-Unis, ont posé des questions à leurs patients ayant potentiellement des symptômes évocateurs d’une gastro-parésie, notamment des nausées, des vomissements, des brûlures d’estomac et des douleurs à l’estomac.

Sur les 92 patients prenant des cannabinoïdes, 93,5% ont perçu une amélioration des symptômes due au THC et 81,3% avec le CBD. Les cannabinoïdes ont été utilisés le plus souvent par le biais du tabagisme (46 patients). Les patients prenant des cannabinoïdes étaient plus jeunes (41 ans en moyenne contre 48 ans) et présentaient un score total plus élevé d’indice cardinal des symptômes de gastro-parésie (3,4 contre 2,8 en moyenne) par rapport aux patients sans antécédents d’utilisation de cannabinoïdes.

Jehangir A, Parkman HP. Cannabinoid Use in Patients With Gastroparesis and Related Disorders: Prevalence and Benefit. Am J Gastroenterol. 2019 Mar 8. [in press]

 

Science/Homme: La consommation de cannabis peut augmenter la satisfaction de l’orgasme chez les femmes
« La marijuana semble améliorer la satisfaction vis-à-vis de l’orgasme », a écrit un chercheur du Département d’Obstétrique-Gynécologie et de la Santé des Femmes de la Faculté de Médecine de l’Université de Saint Louis, aux États-Unis, dans le cadre d’un article sur la médecine sexuelle. Les patients ont reçu un questionnaire lors de leur visite et ont été invités à le remplir anonymement et à le placer dans une boîte verrouillée après leur visite.

Sur les 373 participants, 34% ont déclaré avoir consommé du cannabis avant l’activité sexuelle. La plupart des femmes ont signalé une augmentation de la libido, une amélioration de l’orgasme et une diminution de la douleur. Les femmes qui déclaraient avoir consommé du cannabis avant les rapports sexuels avaient 2,13% plus de chances de déclarer des orgasmes satisfaisants que les femmes ne déclarant aucune consommation de cannabis. Les auteurs ont écrit qu’une meilleure compréhension du système endocannabinoïde pourrait « contribuer au développement de traitements pour le dysfonctionnement sexuel féminin ».

Lynn BK, López JD, Miller C, Thompson J, Campian EC. The Relationship between Marijuana Use Prior to Sex and Sexual Function in Women. Sex Med. 2019 Mar 1. [in press]

 

Science/Homme: Les patients atteints de cancer signalent un soulagement des symptômes grâce au cannabis
« Les patients atteints de cancer inscrits au programme Cannabis Médical du Minnesota ont montré une réduction significative des huit symptômes évalués lors des quatre mois suivants leur participation au programme », c’est ce qu’ont écrit des chercheurs du Département de la Santé du Minnesota à St Paul et de l’Institut HealthPartners à Minneapolis. Ils ont évalué les symptômes suivants: anxiété, manque d’appétit, dépression, sommeil perturbé, fatigue, nausée, douleur et vomissements.

Une réduction significative des scores a été observée pour tous les symptômes lors de la comparaison des scores de base avec le score moyen soumis au cours des quatre premiers mois de participation au programme. La proportion de patients ayant obtenu une réduction de 30% ou plus des symptômes au cours de ces quatre premiers mois varie entre 27% (fatigue) et 50% (vomissements), et un pourcentage un peu plus faible pour ceux qui ont vu leurs symptômes s’améliorer et se maintenir. Des effets indésirables ont été rapportés chez une faible proportion de patients (10,5%). Les auteurs ont conclu que « le cannabis médical était bien toléré et que certains patients avaient atteint des niveaux d’amélioration cliniquement significatifs et durables ».

Anderson SP, Zylla DM, McGriff DM, Arneson TJ. Impact of Medical Cannabis on Patient-Reported Symptoms for Patients With Cancer Enrolled in Minnesota’s Medical Cannabis Program. J Oncol Pract. 2019 Mar 12 [in press]

 

Belgique: Une commission parlementaire approuve la mise en place d’une agence du cannabis
La Commission parlementaire de la Santé a adopté presque à l’unanimité un projet de loi facilitant la création d’une agence du cannabis, permettant sa production à des fins médicales. Selon un projet de loi, il est prévu de rendre le cannabis disponible sur ordonnance pour les patients dont les médicaments standard se sont avérés peu ou pas utiles.

L’agence du cannabis travaillerait sous les auspices de l’Agence Fédérale des Médicaments. Elle sera apte à fournir des autorisations pour les futures plantations et producteurs, et gérera les récoltes de cannabis. L’agence assurera également le monopole sur les importations et les exportations de cannabis, de sorte que la plante ne soit pas utilisée à des fins illégales. L’agence mettra du cannabis à la disposition des pharmaciens et des hôpitaux.

Brusselstimes du 27 Février 2019

 

En bref
 

Science/Homme: Le cannabis peut réduire les complications de la maladie de Crohn
Une analyse de 43 317 patients américains atteints de la maladie de Crohn, dont 615 étaient considérés comme des utilisateurs de cannabis, a montré que les utilisateurs de cannabis étaient moins susceptibles d’avoir les complications suivantes: fistulisation active et abcès intra-abdominal (12% contre 16%) et colectomie (4% vs 8%) parmi d’autres. Les auteurs ont conclu que « la consommation de cannabis peut atténuer plusieurs des complications bien décrites de la maladie de Crohn chez les patients hospitalisés ».
Hôpital John H Stroger du Comté de Cook, Chicago, États-Unis.
Mbachi C, et al. Dig Dis Sci. 2019 Mar 2. [in press]

Etats-Unis: La légalisation du cannabis présente un « risque à long terme » pour le secteur de l’alcool
Selon un nouveau rapport, la légalisation du cannabis présente un risque pour le secteur des boissons alcoolisées. Le risque pour l’alcool « devrait augmenter avec l’acceptation et la consommation de cannabis, en particulier chez les buveurs de bière et de spiritueux ». « Bien que pas encore généralisé, le cannabis est en train de croître dans les États où il est légal et pose un risque pour le secteur des boissons alcoolisées à l’avenir », a déclaré Brandy Rand, Président Américain d’International Wines and Spirits Record.
The Spirits Business du 22 Février 2019

Thaïlande: Programme d’amnistie au cannabis pour les patients
Il est maintenant possible de posséder légalement du cannabis à des fins médicinales. Grâce à un programme d’amnistie pour le cannabis mis en place par le gouvernement, ceux qui avaient du cannabis en possession à des fins médicales avant que la légalisation ne prenne effet, pourront demander au gouvernement de le conserver. Les ressortissants thaïlandais et les étrangers sont éligibles au programme d’amnistie et à la possession de cannabis médical.
Thai Law Forum du 4 Mars 2019

Australie: La plupart des patients achètent du cannabis sur le marché noir
Malgré les affirmations du gouvernement selon lesquelles un système de cannabis médical rationalisé a entraîné une augmentation du nombre d’ordonnances, au moins 100 000 personnes s’auto-prescrivent sur le marché noir, dépassant de plus de 30 fois l’offre légale en Australie. Les experts disent que des obstacles importants à l’accès légal ont produit un système défaillant et appellent à un régulateur indépendant.
ABC du 22 Février 2019

Bosnie: Le Président a annoncé le pardon d’un patient atteint de sclérose en plaques condamné à une peine de prison
Le Président Kolinda Grabar-Kitarović a annoncé qu’elle pardonnerait à Huanita Luksetić, un patient atteint de sclérose en plaques, dont l’état est soulagé par le cannabis. Il a été condamné à deux ans de prison pour utilisation illégale de cannabis.
IndexHR du 22 Février 2019

Israël: Le Premier ministre Netanyahu ouvert à la légalisation du cannabis
Le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré qu’il envisageait de légaliser le cannabis lors d’une interview accordée au journal télévisé Facebook de son parti, le Likoud.
Bloomberg du 12 Mars 2019

Pays-Bas: Expérience de légalisation du cannabis
Le gouvernement a décidé d’expérimenter pendant quatre ans pour voir si la légalisation du cannabis à des fins d’approvisionnement est un succès. La première étape consiste à modifier la loi pour légaliser l’approvisionnement de la drogue. Le gouvernement autorisera également les producteurs et créera un organisme de recherche. Le cannabis est actuellement disponible dans 573 coffee shop. Cependant, la production de cannabis destiné à être vendu dans les magasins reste illégale.
Sciclonic du 6 Mars 2019

Science/Homme: Aux États-Unis, la consommation de drogues illicites était associée à une utilisation médicale du cannabis
Selon une étude portant sur 210 patients traités au cannabis médical et 156 consommateurs de cannabis âgés de 18 à 26 ans non patients, l’usage médical du cannabis était associé à une probabilité plus faible de consommation de drogues illicites, tandis que la consommation de concentrés de cannabis augmentait la probabilité de consommation de drogues illicites .
Université Drexel, Philadelphie, États-Unis.
Fedorova EV, et al. Drug Alcohol Depend. 2019;198:21-27.

Science/Homme: La présence d’un dispensaire légal pour le cannabis pourrait réduire la mortalité liée aux opioïdes
Les chercheurs ont utilisé les données des Centres de Contrôle des Maladies pour analyser le lien entre les lois américaines sur le cannabis à des fins médicales et les décès liés aux opioïdes. Contrairement aux travaux antérieurs, ils n’ont trouvé que « peu de preuves » que l’adoption de lois sur le cannabis médical a réduit les taux de mortalité par opioïdes. Cependant, ils ont constaté « que la présence d’un dispensaire légal pourrait réduire le nombre de décès par opioïdes ».
Université Lafayette, Pennsylvanie, États-Unis.
Averett S, Smith E. Economics Bulletin, AccessEcon. 2019;39:347-357.

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène peut réduire la douleur neuropathique associée au diabète
Dans un modèle murin de douleur neuropathique due au diabète, le bêta-caryophyllène un terpène qui active le récepteur CB2 a réduit la douleur, les comportements dépressifs ainsi que des cytokines pro-inflammatoires telles que l’interleukine-1-bêta, le facteur de nécrose tumorale alpha et l’interleukine. 6
Laboratoire de Recherche et Développement Pharmaceutique, Université de Guadalajara, Mexique.
Aguilar-Ávila DS, et al. J Med Food. 2019 Mar 13. [in press]

Science: Le CBD peut aider des nanocapsules à traverser la barrière hématoencéphalique vers le cerveau
Les chercheurs ont montré que le CBD (cannabidiol) peut améliorer considérablement le transport des nanomédicaments à travers la barrière hématoencéphalique. Ils ont écrit que ces combinaisons pourraient « représenter des plateformes propices à la conception et au développement de nouveaux traitements pour les maladies du système nerveux central ».
Département de Pharmacie et de Technologie Alimentaire, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Aparicio-Blanco J, et al. Mol Pharm. 2019 Mar 13. [in press]

Science/Homme: Le système endocannabinoïde est modifié chez les patients atteints du syndrome de l’intestin irritable et du cancer de l’intestin
Les chercheurs ont découvert une altération des taux plasmatiques d’endocannabinoïdes et de lipides de type endocannabinoïde dans le syndrome du côlon irritable et le cancer colorectal.
Centre de Recherche Otto Loewi, Division de Pharmacologie, Université de Médecine de Graz, Autriche.
Grill M, et al. Sci Rep. 2019;9(1):2358.

Science/Homme: La consommation de cannabis augmente l’affect positif et réduit l’anxiété
Une étude portant sur des couples hétérosexuels qui consomment du cannabis (183 hommes et 183 femmes) a fait état quotidiennement pendant 30 jours consécutifs des épisodes d’affect et de consommation de cannabis. Immédiatement après la consommation de cannabis il y a une augmentation de l’affect positif et une diminution de l’affect hostile et anxieux. Les auteurs ont écrit que « l’affect amélioré immédiatement après l’utilisation suggère un mécanisme de renforcement positif ».
Département de Psychologie et Institut de Recherche Clinique sur les Toxicomanies, Université de Buffalo, New York, États-Unis.
Testa M, et al. Addict Behav. 2019;95:64-69.

Science/Homme: La perte de récepteurs CB1 dans les tissus était associée à des léiomyomes
Selon une analyse des récepteurs CB1 et d’autres composants du système endocannabinoïde dans les tissus de patients atteints de léiomyomes, les pertes d’expressions de CB1, FAAH, GPR55 et PEA étaient liées à la pathogenèse des léiomyomes utérins. Un léiomyome est une tumeur bénigne du muscle lisse, pouvant survenir dans n’importe quel organe, mais se trouve le plus souvent dans l’utérus.
Département d’Etudes sur le Cancer et de Médecine Moléculaire, Université de Leicester, Royaume-Uni.
Ayakannu T, et al. Med Sci Monit Basic Res. 2019;25:76-87.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut prévenir les dommages au coeur causés par la doxorubicine
Lors d’une étude chez le rat, l’administration de bêta-caryophyllène, qui active le récepteur CB2, a protégé le coeur des effets néfastes de la doxorubicine, un agent chimiothérapeutique utilisé pour le traitement du cancer.
Université de Médecine et des Sciences de la Santé, Université des Émirats Arabes Unis, Al Ain, Émirats Arabes Unis.
Meeran MFN, et al. Chem Biol Interact. 2019 Mar 2. [in press]

Science/Homme: Le nombre de récepteurs CB1 est associé à la sévérité des crampes menstruelles
Lors d’une étude portant sur le tissu myométrial de 78 femmes, des chercheurs ont découvert que la gravité de la dysménorrhée (crampes menstruelles) était associée au niveau des récepteurs CB1. Les auteurs ont écrit que ces « données suggèrent que le récepteur aux cannabinoïdes CB1 pourrait être impliqué dans la pathogenèse de la dysménorrhée dans l’adénomyose et pourrait constituer une cible thérapeutique potentielle ».
Hôpital d’Obstétrique et de Gynécologie de Beijing, Université Médicale de la Capitale, Beijing, Chine.
Shen X, et al. Reprod Sci. 2019 Mar 4 [in press]

Science/Animal: Le cannabis a eu de petits effets sur le sommeil chez le rat
L’administration de cannabis par vaporisation pendant la phase de repos de la journée a entraîné une légère augmentation du sommeil. Il n’y avait aucun effet pendant la phase active de la journée.
Faculté de Médecine, Université de la République, Montevideo, Uruguay.
Mondino A, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2019;179:113-123.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Europe: L’Union européenne appelle les États membres à trouver des alternatives aux sanctions coercitives pour les consommateurs de drogue
Brésil: Les enquêtes policières contre un chercheur sur le cannabis suscitent des protestations

Il y a deux ans

Science/Homme: L’utilisation médicale du cannabis pourrait réduire l’abus d’opiacés sur ordonnance
Allemagne: La loi sur l’usage médical du cannabis est entrée en vigueur

IACM-Bulletin du 11 Mars 2019

Science/Homme: Les lois américaines sur le cannabis médical permettent aux jeunes de consommer moins de cannabis
 

Selon une étude américaine, lorsque le cannabis médical devient légal dans un État américain, les adolescents sont légèrement moins susceptibles de consommer cette drogue. Bien que les lois sur le cannabis à des fins médicales et récréatives limitent la consommation aux adultes, l’accès des adultes peut influer sur la facilité avec laquelle les adolescents peuvent obtenir la drogue et sur le fait qu’ils l’utilisent ou non, c’est ce qu’ont écrit des chercheurs dans le journal américain American Drug and Alcohol Abuse. Pour comparer la consommation de cannabis chez les adolescents dans les États dotés ou non de telles lois, les chercheurs ont examiné des données d’enquêtes sur la consommation de substances recueillies auprès de 861 082 adolescents dans 45 États, âgés de 14 à 18 ans entre 1999 et 2015.

Parmi les États inclus dans l’étude, 11 avaient légalisé l’accès du cannabis aux adultes et 18 le cannabis médical en avril 2015. « En tenant compte de nombreuses autres politiques relatives à la toxicomanie, les lois sur le cannabis à des fins médicales ont été associées à une légère baisse de la consommation actuelle de cannabis chez les adolescents, avec des baisses plus importantes dans certains sous-groupes, tels que les hommes et les adolescents afro-américains et hispaniques « , a déclaré Rebekah Levine Coley dans le Reuters, auteure et leader de l’étude, chercheuse en psychologie à la Faculté de Boston.

Reuters of 22 February 2019
Coley RL, Hawkins SS , Ghiani M, Kruzik C, Baum CF. A quasi-experimental evaluation of marijuana policies and youth marijuana use. Am J Drug Alcohol Abuse. 2019 Feb 15. [in press]

 

Science/Homme: Les effets médicinaux du cannabis sont principalement basés sur le THC et les fleurs de cannabis ont été les plus efficaces
Une application mobile a permis d’analyser 19 910 automédications de cannabis. Parmi elles, 3 341 personnes ont révélé que les fleurs de cannabis séchées étaient les produits les plus couramment utilisés et étaient généralement associées à un soulagement des symptômes plus important que les autres types de produits à base de cannabis. Des chercheurs de l’Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque, aux États-Unis, ont enregistré le type de produits à base de cannabis, le mode de consommation, la souche de cannabis et les principaux composants candidats (THC et CBD), ainsi que leurs effets sur les symptômes et les effets secondaires.

Les patients ont présenté une amélioration moyenne des symptômes de 3,5 sur une échelle de 11 pour les 27 catégories de symptômes mesurées. Parmi les caractéristiques du produit, seuls les taux de THC plus élevés ont été associés de manière indépendante à un soulagement plus important des symptômes et à la prévalence d’effets secondaires positifs et négatifs. En revanche, les niveaux de CBD n’étaient généralement pas associés à des changements de symptômes significatifs ni à des effets indésirables.

Stith SS, Vigil JM, Brockelman F, Keeling K, Hall B. The Association between Cannabis Product Characteristics and Symptom Relief. Sci Rep. 2019;9(1):2712.

Mexique: La Cour Suprême juge que l’interdiction complète de la consommation de cannabis est inconstitutionnelle
La possession et la consommation personnelle de cannabis sont légales, selon plusieurs décisions publiées par la Cour Suprême. Les publications précédentes dans le journal hebdomadaire du tribunal signifient que tous les juges fédéraux seront tenus d’adresser des injonctions aux personnes qui souhaitent utiliser du cannabis à des fins récréatives et qui souhaitent obtenir une protection juridique.

Les juges ont statué que l’interdiction complète du cannabis – prévue par la loi générale sur la santé – n’était pas une mesure proportionnée visant à protéger la santé de la population ainsi que l’ordre public et que l’incrimination de la drogue violait le droit au libre développement de la personnalité. La résolution du tribunal n’oblige pas les juges à offrir une protection juridique aux personnes qui souhaitent cultiver et/ou vendre du cannabis.

Mexiconewsdaily du 23 Février 2019

Science: Des levures génétiquement modifiées peuvent produire du THC, du CBD et d’autres cannabinoïdes
Des scientifiques de l’Université de Californie à Berkeley ont mis au point des levures génétiquement modifiées pour produire du THC et du CBD, les deux principaux ingrédients du cannabis. Les chercheurs ont également conçu les levures pour synthétiser de nouveaux cannabinoïdes non trouvés dans la plante de cannabis. Cette avancée suggère une méthode de production moins coûteuse et plus efficace.
« Pour le consommateur, les avantages sont le CBD et le THC de haute qualité à faible coût : vous obtenez exactement ce que vous voulez avec de la levure », a déclaré Jay Keasling, professeur de bio-ingénierie à l’Université de Berkeley, dans un communiqué de presse. « C’est un moyen plus sûr et plus écologique de produire des cannabinoïdes. »

UPI of 28 February 2019
Luo X, et al. Complete biosynthesis of cannabinoids and their unnatural analogues in yeast. Nature du 27 Février 2019.

Science/Homme: Une combinaison de CBD et de PEA peut réduire la perméabilité de la paroi de l’intestin pendant l’inflammation
Un essai contrôlé mené par des scientifiques de l’Université de Nottingham, au Royaume-Uni, a évalué l’effet du PEA (palmitoyléthanolamide) ou du CBD (cannabidiol) sur l’absorption de lactulose et du mannitol chez l’homme prenant 600 mg d’aspirine.

Dans la muqueuse humaine, l’inflammation a diminué l’ARNnm de la claudine-5, qui était empêchée par le CBD. Le palmitoyléthanolamide et le cannabidiol ont empêché une chute des récepteurs TRPV1 et une augmentation de la transcription des récepteurs PPARα induits par l’inflammation. L’aspirine a entraîné une augmentation de l’absorption du lactulose et du mannitol, lesquelles ont été réduites par le PEA ou le CBD. Les chercheurs ont conclu que ces « résultats ont des implications dans les troubles associés à une augmentation de la perméabilité de l’intestin, telle que les maladies inflammatoires de l’intestin ».

Couch DG, Ortori HCC, Barrett D, Lund JN, O’Sullivan SE. Palmitoylethanolamide and Cannabidiol Prevent Inflammation-induced Hyperpermeability of the Human Gut In Vitro and In Vivo—A Randomized, Placebo-controlled, Double-blind Controlled Trial. Inflammatory Bowel Diseases. 2019 Feb 19. [in press]

 

En bref
 

ONU: L’ONU reporte le vote sur le cannabis
De manière prévisible, la Commission des Stupéfiants des Nations Unies (CND) ne votera pas sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé concernant le cannabis lors de sa prochaine réunion le 7 Mars à Vienne.
Forbes du 26 Février 2019

Etats-Unis: Conférence clinique nationale sur le cannabis thérapeutique
La treizième conférence clinique nationale sur le cannabis thérapeutique aura lieu du 11 au 13 avril 2019 à Tampa, en Floride.
Site web de la Conférence

Science/Homme: Une préparation orale de cannabis Bedrocan a montré une amélioration significative dans plusieurs maladies chroniques
Lors d’une étude ouverte, 20 patients âgés de 18 à 80 ans souffrant de différentes pathologies et ayant reçu des préparations orales de fleurs de cannabis (Bedrocan) ont présenté un certain nombre d’améliorations sur 6 mois : réduction de la douleur totale, amélioration de la vitalité, du fonctionnement social et de la santé en général.
Université de Modène et Faculté de Médecine de Reggio Emilia, Italie.
Palmieri B, et al. Int J Pharm Pract. 2019 Feb 15. [in press]

Science/Homme: Le CBD a eu un effet puissant sur un patient atteint d’un cancer du poumon
Un patient atteint d’un cancer du poumon, qui a refusé les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, a présenté une bonne réponse tumorale après l’auto-administration de cannabidiol.
Hôpitaux Universitaires des Midlands du Nord (UHNM), Stoke on Trent, Royaume-Uni.
Sulé-Suso J, et al. SAGE Open Med Case Rep. 201921;7:2050313X19832160.

Science/Homme: Interactions du CBD avec d’autres antiépileptiques
L’apport concomitant de CBD a eu peu d’effet sur le clobazam. L’exposition au stiripentol a légèrement augmenté, mais aucun effet cliniquement significatif sur l’exposition au valproate n’a été observé. Le cannabidiol a été modérément bien toléré, avec une incidence similaire d’événements indésirables rapportés lors de l’administration concomitante de clobazam, de stiripentol ou de valproate.
GW Research Ltd, Cambridge, Royaume-Uni.
Morrison G, et al. Clin Pharmacol Drug Dev. 2019 Feb 21. [in press]

Science/Cellules: Une combinaison de CBD, d’irradiation gamma et d’une autre molécule s’est révélée plus efficace contre le glioblastome
Les cellules de glioblastome « ont montré une sensibilité considérable à la destruction induite par le CBD, qui a également été augmentée en association avec une irradiation gamma et du KU60019 ». En conclusion, « le traitement du GBM humain par la triple combinaison (CBD, irradiation gamma et KU60019) pourrait augmenter de manière significative les niveaux de mort cellulaire in vitro et potentiellement améliorer le rapport thérapeutique au GBM. »
Université Columbia, New York, États-Unis.
Ivanov VN, et al. et al. Oncotarget. 2019;10(8):825-846.

Science/Homme: De nombreux jeunes patients atteints du syndrome du côlon irritable utilisent du cannabis pour traiter leurs symptômes
Des entretiens ont été menés auprès de jeunes patients âgés de 13 à 23 ans, atteints du syndrome de l’intestin irritable. 15 d’entre eux étaient des consommateurs de cannabis et 67 ne l’étaient pas. Les chercheurs ont constaté que les utilisateurs « percevaient un bénéfice médical », le plus souvent un soulagement de la douleur.
Hôpital pour Enfants du Colorado et École de Médecine de l’Université du Colorado, États-Unis.
Hoffenberg EJ, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2019;68(3):348-352.

Science/Homme: Les femmes atteintes d’adénomyose ont des niveaux inférieurs de récepteurs aux cannabinoïdes dans l’endomètre
Il y avait un niveau réduit de récepteurs CB1 et CB2 dans l’endomètre de patientes diagnostiquées comme ayant une adénomyose. Selon les auteurs, « les récepteurs aux cannabinoïdes pourraient participer à la pathogenèse de l’adénomyose ».
Hôpital d’Obstétrique et de Gynécologie de Beijing, Université Médicale de la Capitale, Chine.
Shen X, et al. Biomed Res Int. 2019;2019:5468954.

Science/Animal: Les récepteurs CB2 jouent un rôle important dans l’inflammation
Les scientifiques ont utilisé des souris génétiquement modifiées dépourvues de récepteurs CB2, ce dernier jouant un rôle important lors de la mobilisation aiguë de certains globules blancs (neutrophiles) vers des sites inflammatoires. Ainsi, le récepteur CB2 « pourrait représenter une cible thérapeutique pour la mise au point de nouveaux composés anti-inflammatoires destinés au traitement de maladies inflammatoires chez l’homme ».
École de Pathologie Sir William Dunn, Université d’Oxford, Royaume-Uni.
Kapellos TS, et al. FASEB J. 2019 Feb 25 [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut réduire la motilité accrue de l’intestin
Des recherches sur modèle murin ont montré que l’activation du récepteur CB2 pourrait exercer un effet inhibiteur important sur l’hypermotilité du côlon induite par le stress.
Département de Gastroentérologie, Hôpital Renmin de l’Université de Wuhan, Chine.
Lin M, et al. Neurogastroenterol Motil. 2019 Feb 21 [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis n’a aucun effet important sur le cerveau des adultes
Dans une étude portant sur 28 consommateurs de cannabis âgés de 70 ans en moyenne et 28 non-consommateurs âgés de 67 ans en moyenne, il n’y a pas eu d’impact significatif sur le volume cortical global.
Département de Psychologie et de Neuroscience, Université du Colorado à Boulder, États-Unis.
Thayer RE, et al. Psychiatry Res Neuroimaging. 2019;285:58-63.

Science/Homme: La consommation de cannabis a un petit effet sur le cerveau chez les jeunes
Dans une étude portant sur 781 jeunes âgés de 14 à 22 ans, il existait « des associations faibles ou limitées entre la consommation de cannabis et les mesures structurelles du cerveau ».
Université de Pennsylvanie, Philadelphie, États-Unis.
Scott JC, et al. Neuropsychopharmacology. 2019 Feb 19. [in press]

Suisse: Le gouvernement veut mettre en place une étude pilote sur l’usage récréatif du cannabis
Le gouvernement a déclaré que la Suisse pourrait autoriser jusqu’à 5 000 personnes à fumer légalement du cannabis dans le cadre d’études pilotes visant à définir de nouvelles règles pour l’utilisation de la drogue par les adultes. Le cabinet a proposé des projets pilotes limités pouvant entraîner des modifications des lois interdisant le cannabis. Le plan sera mis à la disposition du public vers le milieu d’année, a annoncé le Bureau fédéral de la Santé.
Reuters du 28 Février 2019

Science/Homme: Possibles effets négatifs sur les jeunes souffrant de dépression
Lors d’une étude portant sur 141 jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, dont 24 souffraient de dépression majeure et utilisaient du cannabis, il y a eu des preuves que la combinaison de cannabis et de dépression majeure pouvait avoir des associations négatives additives sur l’épaisseur du cortex cérébral dans une certaine région du cerveau (gyrus temporal moyen) et la mémoire.
Département de Psychiatrie, Université de l’Illinois à Chicago, États-Unis.
Radoman M, et al. Cogn Affect Behav Neurosci. 2019 Feb 26. [in press]

Science/Homme: Fumer du cannabis peut être un facteur de risque d’asthme
Selon une enquête auprès de 2 602 jeunes adultes suivis pendant 13 ans, la consommation de cannabis était associée à un risque accru de prescription de médicaments pour l’asthme d’environ 70%. Les auteurs ont écrit que leurs résultats suggèrent que « le cannabis est un facteur de risque d’asthme bronchique ou d’utilisation d’un médicament contre l’asthme, même lorsque les facteurs de risque connus sont pris en compte. La consommation de cannabis avec du tabac devrait être évitée chez les personnes à risque. »
Unité consultative nationale norvégienne sur les Troubles concomitants de Toxicomanie et de Santé Mentale, Hôpital Innlandet Trust, Norvège.
Bramness JG, et al. BMC Pulm Med. 2019;19(1):52.

Science/Homme: Les patients atteints du syndrome du côlon irritable sont plus susceptibles de consommer du cannabis
Selon une vaste enquête menée auprès de 4 709 043 patients, la consommation de cannabis était associée à un double risque de syndrome du côlon irritable.
Département de Médecine, Centre Médical North Shore, Salem, États-Unis.
Adejumo AC, et al. EUR J Gastroenterol Hepatol. 2019 Feb 21. [in press]

Science/Homme: De nombreux patients atteints de cancer se sont traités avec du cannabis
Une analyse des données de 816 patients atteints de cancer aux États-Unis a révélé que 19% étaient positifs au THC lors des tests d’urine.
Département de Médecine des Soins de Soutien, Centre du Cancer Moffitt, Tampa, États-Unis.
Donovan KA, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 22. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Le Programme des Ambassadeurs est ouvert aux candidatures
Science/Homme: L’utilisation intensive de cannabis chez les patients infectés par le VIH est associée à une amélioration de la fonction immunitaire
Science/Homme: Le cannabis est efficace pour soulager les symptômes des patients atteints de cancer
Science/Homme: Le cannabis peut avoir un effet bénéfique sur les patients atteints de fibromyalgie
Science/Homme: Selon une étude expérimentale, le cannabis améliore les effets de réduction de la douleur de l’opioïde oxycodone

Il y a deux ans

IACM: Conférence des Cannabinoïdes 2017 – Appel aux descriptions des présentations et aux inscriptions

IACM-Bulletin du 04 Mars 2019

Europe: Le Parlement EURopéen soutient une résolution sur l’utilisation à des fins médicales des médicaments à base de cannabis
 

Suite à des informations selon lesquelles l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait recommandé de réorganiser le cannabis et plusieurs de ses composants essentiels dans le cadre des traités internationaux sur les drogues, le Parlement EURopéen a adopté une résolution qui permettrait de faire progresser l’utilisation des médicaments à base de cannabis dans les pays de l’Union EURopéenne.

Bien que non contraignante, la résolution vise à inciter les pays EURopéens à accroître l’accès au cannabis à des fins médicales, en accordant la priorité à la recherche scientifique et aux études cliniques. La résolution se concentre sur les médicaments standardisés à base de cannabis mais « oublie » les fleurs de cannabis. Comme dans la recommandation de l’OMS, la résolution du Parlement EURopéen ne modifie aucune loi en vigueur aux niveaux international ou local.

European Parliament on medical cannabis
Forbes du 13 Février 2019

 

IACM: Déclaration sur le cannabis médical aux membres du Parlement Européen
 

Avant le vote d’une résolution sur l’utilisation médicale du cannabis et des cannabinoïdes au Parlement EURopéen, les membres EURopéens du conseil d’administration de l’IACM ont prononcé un discours devant les députés. La déclaration indique notamment: « Pendant de nombreuses années, les scientifiques et les médecins ont pensé que le cannabis était plus ou moins une plante, qui exerce des effets via le THC et un peu via le CBD. C’est ce que beaucoup de scientifiques et de médecins pensent encore aujourd’hui. Mais ceci est une erreur, une simplification incorrecte de la réalité. (…) Le cannabis est une source riche de possibilités de traitement. En tant que cliniciens, nous ne voulons pas manquer toutes les possibilités que cette plante nous offre, à nous et à nos collègues, d’apporter toute cette richesse à nos patients. (…)

Nous comprenons que le Parlement EURopéen souhaite faciliter l’accès au cannabis et aux cannabinoïdes à des fins médicales. Et nous nous félicitons de ces efforts. Nous pensons que les EURopéens devraient avoir accès aux meilleurs traitements médicaux. S’il vous plaît, permettez aux médecins et aux patients de bénéficier du large spectre des effets thérapeutiques de la plante de cannabis. Veuillez ne pas limiter ces options de traitement à quelques-unes.  »

La déclaration a été signée par Franjo Grotenhermen (Allemagne), Manuel Guzmán (Espagne), Kirsten R. Müller-Vahl (Allemagne), Roger G. Pertwee (Royaume-Uni), Ethan Russo (République Tchèque).

Déclaration du Conseil d’Administration de l’IACM

 

Science/Homme: La douleur chronique est la raison principale de l’usage médical du cannabis aux États-Unis
Selon une étude publiée en Février dans Health Affairs, plus de 60% des Américains qui utilisent du cannabis à des fins médicales veulent soulager la douleur chronique. « Nous avons réalisé cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons pour lesquelles les gens consomment du cannabis à des fins médicales et si ces raisons étaient fondées sur des preuves », a déclaré Kevin Boehnke dans un communiqué de presse, chercheur au Département d’Anesthésiologie et au Centre de Recherche sur la Douleur Chronique et la Fatigue à l’Université du Michigan à Ann Arbor, États-Unis.

L’étude comprenait des données sur les détenteurs de licences de cannabis médical dans 20 États. Plus de 60% d’entre eux ont déclaré qu’ils cherchaient à obtenir du soulagement pour une maladie chronique « fondée sur des preuves ». Ceux-ci incluent la douleur chronique, les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie.

Boehnke KF, Gangopadhyay S, Clauw DJ, Haffajee RL. Qualifying Conditions Of Medical Cannabis License Holders In The United States. Health Aff (Millwood). 2019;38(2):295-302.
UPI du 5 Février 2019

 

Science/Homme: Selon une étude publiée en Février dans Health Affairs, plus de 60% des Américains qui utilisent du cannabis à des fins médicales veulent soulager la douleur chronique. « Nous avons réalisé cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons.
Dans une enquête complétée par 2032 patients, dont 888 ont déclaré être autorisé à utiliser le cannabis à des fins médicinales, près de la moitié ont déclaré avoir remplacé un médicament standard par du cannabis. Le programme d’études supérieures des scientifiques en neurosciences de l’Université McMaster à Hamilton, au Canada, a écrit que « la grande majorité des chercheurs percevaient une amélioration des symptômes » grâce au cannabis.

Les taux de troubles probables étaient élevés (trouble d’anxiété généralisée: 46%, trouble d’anxiété sociale: 42%, trouble dépressif majeur: 26%, trouble panique / agoraphobie: 26%). 63% répondaient aux critères de dépistage pour plus d’un trouble. La plupart (92%) ont déclaré que le cannabis améliorait leurs symptômes, même s’ils continuaient à endosser une sévérité modérée. Près de la moitié (49%) ont déclaré avoir remplacé un médicament non psychiatrique (53,7%) ou psychiatrique (46,3%) prescrit par leur médecin avec du cannabis.

Turna J, Simpson W, Patterson B, Lucas P, Van Ameringen M. Cannabis use behaviors and prevalence of anxiety and depressive symptoms in a cohort of Canadian medicinal cannabis users. J Psychiatr Res. 2019;111:134-139.

 

Science/Animal: Les extraits de cannabis étaient plus efficaces que le THC ou le CBD seul pour réduire les effets secondaires graves de la greffe de moelle osseuse
Dans un modèle animal de maladie du greffon contre l’hôte (GVHD), le THC pur et le CBD pur ont permis de réduire cet effet secondaire grave possible lors de la greffe de moelle osseuse. Cependant, « le traitement à base d’extraits de cannabis riches en THC et en CBD a permis de réduire considérablement la sévérité de la GVHD et d’améliorer la survie par rapport aux cannabinoïdes purs ». C’est le résultat d’une recherche menée au Centre Médical Hadassah de l’Université Hébraïque de Jérusalem en Israël.

Les auteurs ont conclu que nos « résultats mettent en évidence la complexité de l’utilisation de traitements à base de cannabinoïdes et la nécessité de résultats scientifiques comparatifs supplémentaires ».

Khuja I, Yekhtin Z, Or R, Almogi-Hazan O. Cannabinoids Reduce Inflammation but Inhibit Lymphocyte Recovery in Murine Models of Bone Marrow Transplantation. Int J Mol Sci. 2019;20(3).

 

En bref
 

Monde: L’Organisation Mondiale de la Santé publie un rapport sur le cannabis
L’OMS met à disposition le rapport 2018 de son Comité d’Experts sur la Pharmacodépendance.
Rapport de l’OMS sur le cannabis

Science/Homme: La consommation de cannabis était associée à une concentration plus élevée de sperme
Selon une analyse de 662 hommes, ceux qui avaient déjà consommé du cannabis (365 participants) avaient des concentrations de sperme plus élevées (63 millions/mL) que 297 participants, qui n’avaient jamais consommé de cannabis (45 millions/mL). Il n’y avait aucune différence entre les utilisateurs de cannabis passés et actuels. Les utilisateurs de cannabis avaient également un nombre total de spermatozoïdes plus élevé.
Département de la Santé Environnementale, École de Santé Publique Harvard T.H. Chan, Boston, États-Unis.
Nassan FL, et al. Hum Reprod. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Homme: Le THC peut réduire les sueurs nocturnes chez les patients cancéreux
Selon cinq rapports de cas, le THC oral a réduit les sueurs nocturnes chez les patients cancéreux. Les chercheurs ont analysé les données relatives aux patients atteints de cancer traités entre 2013 et 2016. Ils ont découvert qu’un traitement au THC par voie orale « avait permis de gérer avec succès les sueurs nocturnes paranéoplasiques persistantes et symptomatiques ».
École des Sciences Infirmières, Université d’État de San Francisco, San Francisco, Californie, États-Unis.
Carr C, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 13. [in press]

Science/Homme: De nombreuses familles utilisent l’huile de cannabis pour leurs enfants dans les hospices britanniques
Selon une enquête réalisée dans des hospices pour enfants au Royaume-Uni, 87,5% des hospices connaissaient des enfants qui consommaient de l’huile de cannabis. Les auteurs ont conclu que l’huile de cannabis « est largement utilisée par les enfants qui utilisent les hospices pour enfants. Malgré la reconnaissance de l’utilisation du CO, de nombreux hospices sont incapables de le supporter. »
Hospice pour Enfants de la Maison Martin, Wetherby, Royaume-Uni.
Tatterton MJ, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 4. [in press]

Science/Homme: Le CBD a montré une efficacité à long terme dans le traitement de l’épilepsie due au syndrome de Lenox-Gastaut
Le suivi à long terme de 366 patients atteints du syndrome de Lenox-Gastaut traités avec du CBD avec une durée de traitement de 38 semaines et une dose moyenne de 23 mg / kg de poids corporel a montré une efficacité persistante du traitement. La réduction médiane de la fréquence mensuelle totale des crises allait de 48% à 57%. La plupart des patients ont présenté des effets indésirables légers ou modérés. Les plus courantes étaient la diarrhée (27%), la somnolence (24%) et les convulsions (21%).
Hôpital Général du Massachusetts, Boston, États-Unis.
Thiele E, et al. Epilepsia. 2019 Feb 11. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis peut avoir un effet protecteur contre la prise de poids liée à la psychose
Dans un groupe de patients présentant un premier épisode de psychose, les utilisateurs de cannabis au départ présentaient un poids, un indice de masse corporelle et de cholestérol inférieurs à ceux des non-utilisateurs. Cette différence a persisté pendant trois ans.
Département de Psychiatrie, Hôpital Universitaire Marqués de Valdecilla, Institut d’Investigation Sanitaire Sanitaria Valdecilla, Santander, Espagne.
Vázquez-Bourgon J, et al. J Psychopharmacol. 2019 Jan 31:269881118822173.

Science/Homme: Les cas rapportés peuvent augmenter les effets de la chimiothérapie et de la radiation dans le glioblastome
Les chercheurs ont présenté deux cas dans lesquels le CBD pourrait avoir amélioré l’effet de la chimiothérapie et de la radiothérapie dans le cas du glioblastome, une tumeur cérébrale très agressive.
Département de Neuro-oncologie, Hôpital Sirio Libanes, São Paulo, Brésil.
Dall’Stella PB, et al. Front Oncol. 2019;8:643.

Afrique du Sud: Moins de 60 personnes ont un accès légal au cannabis
Selon le régulateur des produits de santé, 56 personnes en Afrique du Sud utilisent légalement des médicaments contenant du cannabis qu’elles importent. 20 sociétés sont en train d’obtenir une licence pour des produits à base de cannabis.
Business Insider du 6 Février 2019

Ukraine: Le Ministre de la Santé approuve l’accès au cannabis à des fins médicinales
Ulyana Suprun, Ministre Ukrainienne de la Santé, plaide pour la légalisation du cannabis à des fins médicales en Ukraine. Elle affirme que l’accès à certains médicaments à base de cette plante aiderait à mettre en œuvre le droit des patients pour une assistance médicale.
112 UA du 31 Janvier 2019

Science/Homme: Les taux sanguins d’endocannabinoïdes chez les enfants autistes sont plus faibles
Une analyse des concentrations sanguines d’endocannabinoïdes chez 93 enfants atteints de troubles du spectre autistique (âge moyen: 13 ans) a montré qu’ils présentaient des taux plus faibles d’endocannabinoïdes anandamide, palmitoyléthanolamine et oléamide par rapport aux enfants en bonne santé.
Unité de Neuropédiatrie, Centre Médical Shaare Zedek, Jérusalem, Israël.
Aran A, et al. Mol Autism. 2019;10:2.

Science/Cellules: Le CBD peut induire une mort cellulaire programmée dans le neuroblastome
De nouvelles recherches montrent que le CBD peut induire l’apoptose (mort cellulaire programmée) par l’activation des récepteurs de la sérotonine et vanilloïde. Le CBD a également réduit de manière significative la migration de ces cellules cancéreuses. Le neuroblastome est l’un des cancers les plus courants chez l’enfant.
École de Médecine de l’Université de Caroline du Sud, Columbia, États-Unis.
Alharris E, et al. Oncotarget. 2019;10(1):45-59.

Science/Animal: Les effets analgésiques de la kétamine impliquent l’activation du récepteur CB1
Des études effectuées chez l’animal sur des souris ont montré que les effets de la kétamine sur le soulagement central de la douleur impliquaient l’activation du récepteur du cannabinoïde-1 et que l’augmentation de la concentration de l’endocannabinoïde anandamide potentialisait les effets de la kétamine.
Institut des Sciences Biologiques, UFMG, Belo Horizonte, Brésil.
Pacheco DDF, et al. Neurosci Lett. 2019;699:140-144.

Science/Animal: Action synergique des récepteurs aux cannabinoïdes et des récepteurs à la sérotonine dans l’épilepsie
Chez les rats traités avec un agent convulsif (pilocarpine) entraînant l’état de mal convulsif, l’activation simultanée des récepteurs CB1 et sérotoninergiques augmentait leur efficacité antiépileptique.
Faculté de Médecine et de Chirurgie, Université de Malte, Msida, Malte.
Colangeli R, et al. Neurobiol Dis. 2019;125:135-145.

Science/Cellules: Les cannabinoïdes peuvent réduire la viabilité cellulaire dans le cancer de l’intestin
Les chercheurs ont examiné 370 composés apparentés aux cannabinoïdes en ce qui concerne leurs effets anticancéreux contre le cancer colorectal. Ils ont découvert 10 composés capables de réduire la viabilité de ces cellules cancéreuses. Le THC et le CBD étaient beaucoup moins efficaces.
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine de l’Université d’État de Pennsylvanie, Hershey, États-Unis.
Raup-Konsavage WM, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):272-281.

Science/Cellules: L’activation du récepteur vanilloïde 1 réduit l’inflammation dans les cellules microgliales
L’activation du récepteur vanilloïde de type 1 réduit la libération de cytokines pro-inflammatoires (facteur de nécrose tumorale alpha et interleukine-6) par les cellules microgliales. Les auteurs ont écrit que « leurs résultats indiquent que TRPV1 influence l’inflammation centrale de la SEP en régulant la libération de cytokines par des cellules microgliales activées ».
Unité de Neurologie et de Neuroréhabilitation, IRCCS Neuromed, Pozzilli, Italie.
Stampanoni Bassi M, et al. Front Neurol. 2019;10:30.

Science/Homme: Aucune trace d’efficacité du CBD dans l’autisme
Les chercheurs ont étudié les effets d’une dose orale unique de 600 mg de CBD ou d’un placebo sur la physiologie cérébrale de 34 hommes, dont 17 souffraient de troubles du spectre autistique. Ils ont conclu que leurs « résultats ne parlent pas d’efficacité du CBD ».
King’s College de Londres, Londres, Royaume-Uni.
Pretzsch CM, et al. Neuropsychopharmacology. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Cellules: Le récepteur HER2 dans le cancer du sein interagit avec le récepteur CB2
Les cancers du sein HER2-positifs sont souvent difficiles à traiter. Les chercheurs ont montré que le récepteur HER2 interagissait physiquement avec le récepteur cannabinoïde-2 dans les cellules cancéreuses du sein. Ils suggèrent que leurs résultats définissent ces récepteurs comme cibles potentielles pour les traitements anticancéreux.
Département de Biochimie et de Biologie Moléculaire, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Blasco-Benito S, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 2019 Feb 7. [in press]

Science/Cellules: Le récepteur cannabinoïde-2 joue un rôle dans le lupus érythémateux systémique
Les chercheurs ont découvert un nouveau rôle possible du récepteur 2 des cannabinoïdes dans le lupus érythémateux systémique, une maladie auto-immune systémique, en utilisant l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol).
Conseil de la Recherche Scientifique et Industrielle, Institut Indien de Biologie Chimique, Kolkata, Bengale Occidental, Inde.
Rahaman O, et al. J Immunol. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Cellules: Le CBD influence la barrière hémato-encéphalique
Dans des études sur des cellules endothéliales de microvaisseaux du cerveau humain, qui forment la barrière hémato-encéphalique (BHE), les chercheurs ont découvert que le CBD induisait la prolifération et la migration de ces cellules « suggérant que le CBD pourrait être une cible puissante pour moduler la BHE humaine ».
Université Paris Descartes, Paris, France.
Luo H, et al. Mol Pharm. 2019 Feb 5. [in press]

Science/Animal: La dépression chez un modèle animal est associée à une diminution des taux d’endocannabinoïdes
Dans un modèle de dépression chez le rat, appelé Flinders Sensitive Line, les chercheurs ont trouvé un taux plus bas en endocannabinoïde 2-AG dans le côté gauche de l’hippocampe et du cortex préfrontal par rapport à un groupe de rats témoin. Dans le sang, la concentration de l’endocannabinoïde anandamide était augmentée et de 2-AG diminuée. Il y avait aussi d’autres modifications du système endocannabinoïde chez ces rats. Les chercheurs suggèrent que ces changements « pourraient contribuer au comportement de type dépressif ».
Unité de Neuropsychiatrie Translationnelle, Département de Médecine Clinique, Université d’Aarhus, Danemark.
Kirkedal C, et al. Neurochem Int. 2019 Feb 1;125:7-15.

Science/Cellules: Les cannabinoïdes peuvent influer sur l’invasion de cellules de glioblastome
Dans une étude portant sur des cellules de glioblastome et des cultures en tranches de l’hippocampe, l’invasion de cellules cancéreuses a été réduite par des cannabinoïdes et cet effet a été médié par les récepteurs au cannabis (CB1 et CB2).
Faculté de Médecine de l’Université Martin Luther Halle-Wittenberg, Halle (Saale), Allemagne.
Hohmann T, et al. Cancers (Basel). 2019;11(2).

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent prévenir les lésions cardiaques causées par la clozapine
La clozapine, un antipsychotique, peut provoquer des lésions cardiaques. Les recherches montrent que l’activation du récepteur CB2 et le blocage du récepteur CB1 « pourraient conférer des effets protecteurs contre la clozapine ».
École des Sciences Médicales de Base, Université Fudan, Shanghai, Chine.
Li L, et al. Br J Pharmacol. 2019 Feb 1. [in press]

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent aider à traiter les dommages aux reins
Lors d’une étude chez la souris, un cannabinoïde synthétique (SMM-295), qui active le récepteur CB2, a augmenté le flux sanguin dans les reins. Les chercheurs ont écrit que ces résultats « fournissent une nouvelle cible thérapeutique pour traiter les lésions rénales ayant un impact sur la dynamique du flux sanguin rénal ».
Sciences Pharmaceutiques, Centre des Sciences de la Santé de l’Université du Tennessee, États-Unis.
Pressly JD, et al. Physiol Genomics. 2019 Feb 1. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: L’usage médical du cannabis améliore les performances cognitives
Science/Homme: L’usage médical du cannabis est sans danger chez les personnes âgées
Science/Homme: Le CBD est efficace contre les crises du syndrome de Lennox-Gastaut

Il y a deux ans

Science/Homme: Lors d’une étude clinique contrôlée le cannabis a amélioré la survie de patients atteints d’un cancer agressif du cerveau
Science/Homme: Selon un petit essai clinique le cannabis peut être utile dans le traitement du TDAH
Suède: Les premiers patients obtiennent l’autorisation d’utiliser du cannabis à des fins médicinales
Irlande: Un rapport du gouvernement propose la légalisation du cannabis à des fins médicales
Science/Homme: Le THC a montré des résultats mitigés dans le traitement de la douleur et la spasticité de la sclérose en plaques

IACM-Bulletin du 12 Février 2019

Monde: L’Organisation mondiale de la Santé accepte la valeur médicale du cannabis et des cannabinoïdes

Dans une lettre du 24 janvier au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le Directeur général de l’OMS et le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus ont informé les Nations Unies des modifications suggérées dans les Conventions internationales sur les drogues. Ces suggestions ont fait suite aux réunions du Comité d’experts de la toxicomanie de l’OMS en juin et novembre 2018.

L’OMS reconnaît le potentiel thérapeutique du cannabis et des cannabinoïdes et modifie la position qu’elle a depuis 1954, en vertu de laquelle « il faudrait s’efforcer d’éliminer le cannabis de toute pratique médicale légitime ». Le nouveau calendrier international proposé par l’OMS offre aux pays plus de possibilités afin de fournir un accès légal et sûr à l’usage médical du cannabis et de stimuler la recherche. À l’heure actuelle, 53 pays de l’ONU doivent approuver ces recommandations, amendant ainsi les calendriers de la Convention sur un vote à la majorité simple, soit 27 pays. Initialement prévu pour mars 2019, il est tout à fait possible que le retard de 2 mois dans la publication des résultats reporte le vote à mars 2020.

Lettre de l’OMS à l’ONU du 24 janvier 2019
Communiqué de Presse par FAAAT du 1er février 2019

Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis est associée à une réduction de la consommation d’opioïdes

Selon une analyse effectuée aux États-Unis auprès de 4,8 millions de personnes vivant dans des États où le cannabis thérapeutique est légal, la légalisation serait associée à une réduction significative de la consommation d’opioïdes. Les scientifiques de Pharmerit International à Bethesda, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le Journal of General Internal Medicine. Un échantillon de 10% d’une base de données représentative de la population au niveau national a été utilisé pour recueillir des informations sur la consommation d’opioïdes, la consommation d’opioïdes chroniques et la consommation d’opioïdes à haut risque entre les années 2006 et 2014.

La légalisation du cannabis à des fins médicales s’avère être associée à une réduction des prescriptions d’opioïdes ; moins 5% pour des consommations d’opioïdes, moins 7% pour des consommations régulières d’opioïdes et moins 4% pour une consommation d’opioïdes à haut risque. Les auteurs ont conclu que  » dans les États où la marijuana est disponible par le biais de circuits médicaux, un taux modestement moins élevé de prescription d’opioïdes et d’opioïdes à haut risque a été observé. Les responsables politiques pourraient envisager la légalisation de la marijuana à des fins médicales comme un outil susceptible de réduire modestement la consommation d’opioïdes chroniques et à haut risque.  »

Shah A, Hayes CJ, Lakkad M, Martin BC. Impact of Medical Marijuana Legalization on Opioid Use, Chronic Opioid Use, and High-risk Opioid Use. J Gen Intern Med. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans les troubles du spectre autistique

Lors d’une étude portant sur 53 enfants atteints de TSA, environ les deux tiers ont bénéficié d’un traitement avec un extrait de cannabis riche en CBD et pauvre en THC. Les auteurs de l’unité de pharmacologie et de toxicologie cliniques du centre médical Assaf Harofeh de Tel-Aviv, en Israël, ont publié leurs résultats dans Frontiers in Pharmacology. L’âge médian était de 11 ans (extrêmes: 4 à 22 ans). Ils ont reçu un extrait de cannabis avec un rapport CBD:THC de 20 à 1. La dose médiane de THC était de 7 mg (extrêmes: 4 à 11 mg) et de 90 mg de CBD (45 à 143 mg). La durée médiane du traitement était de 66 jours (3-588 jours).

Les attaques d’automutilation et de rage se sont améliorées dans 68% des cas et se sont aggravées pour 9% d’entre eux. Les symptômes d’hyperactivité se sont améliorés eux aussi dans 68% des cas, n’ont pas changé pour 29% d’entre eux et se sont aggravés dans 3% des cas. Dans un commentaire, le Dr Franjo Grotenhermen, directeur exécutif de l’IACM, a noté que la dénomination de l’extrait en tant qu’huile de CBD est trompeuse.  » Dans ma pratique médicale, j’ai vu plusieurs patients autistes tirer uniquement profit du THC, alors que je n’ai jamais vu un patient autiste bénéficier seulement du CBD de manière significative « , a-t-il noté.  » Ces enfants ont reçu une dose de THC normale et efficace comprise entre 5 et 10 mg environ et une dose modérée de CBD. Ainsi, j’ai l’impression que les participants à l’étude ont peut-être profité principalement du THC et moins du CBD. »

Barchel D, Stolar O, De-Haan T, Ziv-Baran T, Saban N, Fuchs DO, Koren G, Berkovitch M. Oral Cannabidiol Use in Children With Autism Spectrum Disorder to Treat Related Symptoms and Co-morbidities. Front Pharmacol. 2019;9:1521.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être très efficace dans l’autogestion de l’endométriose

Selon une enquête menée auprès de 484 femmes atteintes d’endométriose vivant en Australie, le cannabis a été très efficace pour réduire la douleur. Les résultats de l’étude réalisée par des scientifiques de l’Institut NICM de Recherche sur la Santé de l’Université de Sydney Ouest en Australie ont été publiés dans BMC Complementary and Alternative Medicine. Un sondage en ligne a été distribué via les médias sociaux. Les femmes pouvaient répondre à l’enquête si elles avaient entre 18 et 45 ans, si elles vivaient en Australie et si elles avaient un diagnostic confirmé d’endométriose.

Les formes les plus courantes de stratégies d’autogestion utilisées étaient la chaleur (70%), le repos (68%) et des exercices de méditation ou de respiration (47%). Le cannabis, la chaleur, l’huile de chanvre/CBD et les changements alimentaires étaient les mieux notés

en termes d’efficacité déclarée par ces femmes pour la réduction de la douleur. Les interventions physiques telles que le yoga, le Pilate, les étirements et l’exercice ont été jugées moins efficaces. Les auteurs ont écrit que « les femmes qui consomment du cannabis ont signalé l’efficacité autoévaluée la plus élevée ».

Armour M, Sinclair J, Chalmers KJ, Smith CA. Self-management strategies amongst Australian women with endometriosis: a national online survey. BMC Complement Altern Med. 2019;19(1):17.

Science/Homme: Les usagers de cannabis à des fins médicales réduisent leur consommation de benzodiazépines

Selon une analyse de 146 patients sous cannabis médical utilisant des benzodiazépines, 30% ont cessé d’utiliser ces médicaments dans les 2 mois. Des chercheurs de la Faculté de Médecine de l’Université Dalhousie au Canada ont publié leurs recherches dans la revue partenaire de l’IACM, Cannabis and Cannabinoid Research.

L’âge moyen était de 47 ans, 61% de l’échantillon étaient des femmes, et 54% de l’échantillon ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis. Après avoir terminé un cycle de prescription de cannabis médical de 2 mois en moyenne, 30,1% des patients avaient cessé de prendre des benzodiazépines. À la suite de deux prescriptions de cannabis, 65 patients au total (soit 44,5%) ont arrêté de prendre des benzodiazépines. Lors du dernier suivi, après trois cycles de prescription de cannabis médical, 66 patients au total (soit 45,2%) avaient cessé de prendre des benzodiazépines, ce qui correspond à un taux de cessation stable sur une période moyenne de six mois.

Purcell C, Davis A, Moolman N, Taylor SM. Reduction of Benzodiazepine Use in Patients Prescribed Medical Cannabis.Cannabis Cannabinoid Res. 2019 Jan 24. [in press]

Science/Homme: De faibles doses de CBD ont augmenté les effets psychédéliques du THC et de fortes doses de CBD ont réduit ces effets

Dans une étude contrôlée par placebo menée auprès de 36 usagers de cannabis en bonne santé, l’inhalation concomitante de faibles doses de CBD et de THC augmentait les effets psychédéliques du THC, alors que des doses élevées de CBD réduisaient ces effets. Des chercheurs de l’École de Psychologie et de l’Institut de Recherche en Santé Illawarra de l’Université de Wollongong, en Australie, ont publié leurs données dans les EURopean Archives of Psychiatry and Clinical Neuroscience. Les participants ont inhalé soit un placebo soit du CBD seul (400 mg), ou bien, du THC seul (8 mg) contre du THC combiné à des doses faibles (4 mg) ou élevées (400 mg) de CBD.

Les mesures objectives (évaluations par les observateurs aveugles) et subjectives (auto-évaluation) de l’intoxication différaient. Le CBD a montré certaines propriétés enivrantes par rapport au placebo. De faibles doses de CBD associées à du THC ont été améliorées, tandis que des doses élevées de CBD ont réduit les effets intoxicants du THC. L’augmentation de l’intoxication par le CBD à faible dose était particulièrement importante chez les consommateurs de cannabis peu fréquents.

Solowij N, Broyd S, Greenwood LM, van Hell H, Martelozzo D, Rueb K, Todd J, Liu Z, Galettis P, Martin J, Murray R, Jones A, Michie PT, Croft R. A randomised controlled trial of vaporised Δ9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol alone and in combination in frequent and infrequent cannabis users: acute intoxication effects. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 19. [in press]

En bref

Allemagne: Le gouvernement sélectionnera des producteurs de cannabis médical

Le gouvernement a accepté les offres de contrats d’approvisionnement de 79 producteurs de cannabis potentiels, alors que le pays cherche à développer sa propre industrie du cannabis médicinal et à réduire sa dépendance aux importations en provenance du Canada et des Pays-Bas. Le 28 janvier, l’organisme de réglementation des médicaments du pays, le BFARM, a annoncé son objectif de sélectionner les producteurs entre avril et juin, pour un volume total d’achat de cannabis de 10 400 kg sur quatre ans.
Reuters du 28 janvier 2019

Thaïlande: Le pays a annulé les demandes de brevets étrangers relatives à l’utilisation de cannabis
Le 28 janvier, la Thaïlande a effectivement annulé toutes les demandes de brevet étrangères concernant l’utilisation de cannabis, craignant que des sociétés étrangères ne dominent un marché ouvert en décembre 2018, lorsque le gouvernement a approuvé l’utilisation de ce médicament à des fins médicales et de recherche. Les groupes de la société civile et les chercheurs craignaient que la domination d’entreprises étrangères ne rende l’accès aux médicaments plus difficile pour les patients thaïlandais et l’accès aux extraits de cannabis pour les chercheurs thaïlandais lui aussi plus contraignant.
Reuters du 28 janvier 2019

Israël: Le gouvernement autorise l’exportation de cannabis à des fins médicales
Le 27 janvier, le gouvernement israélien a approuvé une loi autorisant les exportations de cannabis à des fins médicales, ce qui devrait accroître les recettes de l’État et le secteur agricole. Les entreprises israéliennes – bénéficiant d’un climat favorable et d’expertise en technologies médicales et agricoles – comptent parmi les plus grands producteurs de cannabis à des fins médicales dans le monde. Huit entreprises cultivent du cannabis en Israël, dont beaucoup ont ouvert des fermes à l’étranger pour pouvoir entrer sur le marché international.
Reuters du 27 janvier 2019

Philippines: La Chambre des Représentants approuve un projet de loi en faveur du cannabis médical

La Chambre des Représentants a franchi une étape historique après le vote de cette dernière en faveur dela légalisation du cannabis à des fins médicales dans le pays. Au cours de la séance plénière du 29 janvier, 163 législateurs, contre 5 au total ont voté en faveur de l’adoption de la  » Loi philippine sur le Cannabis médical compassionnel.  »
Politiko du 29 janvier 2019

Science/Homme: Les patients qui utilisent du cannabis réduisent l’utilisation d’autres médicaments et de l’alcool
Dans une enquête auprès de 2032 patients utilisant du cannabis médical au Canada, 69% ont signalé une substitution aux médicaments sur ordonnance, suivie de l’alcool (45%), du tabac (31%) et des substances illicites (27%). Les médicaments opiacés représentaient 35% de tous les médicaments sur ordonnance, suivis des antidépresseurs (22%).
Dimensions Sociales de la Santé, Université de Victoria, Canada.
Lucas P, et al. Harm Reduct J. 2019;16(1):9.

Science/Homme: La légalisation du cannabis destiné à l’usage des adultes est associée à une réduction de la consommation d’opioïdes aux États-Unis

Le nombre d’ordonnances et le nombre total de doses d’opioïdes ont été réduits dans les États qui ont légalisé l’usage du cannabis pour les adultes. Dans les modèles comparant huit États et Washington DC, la légalisation n’était pas associée à la prescription d’opioïdes du Tableau II (par exemple, l’oxycodone), mais à la réduction d’environ 30% du nombre total de prescriptions et du dosage total d’opioïdes du Tableau III (par exemple, la codéine).
Département de Médecine Familiale et de Santé Publique, Université de Californie de San Diego, États-Unis.
Shi Y, et al. Drug Alcohol Depend. 2019;194:13-19.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un analgésique efficace et un substitut des opioïdes
Selon une étude réalisée aux États-Unis auprès de 1 321 participants souffrant de douleur chronique, 53% ont substitué les opioïdes et 22% les benzodiazépines avec le cannabis.
Département d’Anesthésiologie, Faculté de Médecine de l’Université du Michigan, États-Unis.
Boehnke KF, et al. J Pain. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut induire une mort cellulaire programmée dans les cellules de mélanome malin
Lors d’une étude sur des souris atteintes d’un mélanome malin, une diminution significative de la taille de la tumeur a été détectée chez des animaux traités avec du CBD. Le cisplatine, un médicament standard contre le cancer, était plus efficace et la qualité de vie des animaux traités au CBD était meilleure.
Centre Médical de l’Université d’Augusta, États-Unis.
Simmerman E, et al. J Surg Res. 2019;235:210-215.

Science/Animal: Comment le CBD provoque-t-il la mort des cellules cancéreuses ?
Lors d’une étude portant sur des cellules cancéreuses du côlon, le CBD a provoqué l’apoptose (mort cellulaire programmée) en régulant de nombreuses protéines impliquées dans l’apoptose. La protéine dite Noxa a présenté une expression élevée ainsi que celle des espèces réactives de l’oxygène (ERO) après l’administration de CBD. Les auteurs ont conclu que « le CBD induisait l’apoptose d’une manière dépendante de la protéine Noxa et des ERO. »
Département d’Oncologie, Hôpital Guro de l’Université de Corée, Faculté de Médecine de l’Université de Corée, Séoul, Corée du Sud.
Jeong S, et al. Cancer Letters. 2019;447:12-23.

Science/Homme: Le cannabis peut avoir des effets négatifs sur le traitement du cancer s’il est administré en association avec une immunothérapie.
Lors d’une analyse de 140 patients en Israël, dont 89 n’ont reçu que l’agent immunothérapeutique involumab et 51 l’involumab et le cannabis, le cannabis a réduit le taux de réponse à l’immunothérapie sans affecter la survie globale. Les auteurs ont conclu que « bien que les données soient rétrospectives et qu’aucune relation avec la composition du cannabis n’ait été détectée, ces informations peuvent être essentielles pour les consommateurs de cannabis et indiquent qu’il faut faire preuve de prudence avant de commencer l’immunothérapie. »
Division d’Oncologie, Campus de Soins de Santé Rambam, Haïfa, Israël.
Taha T, et al. Oncologist. 2019 Jan 22. [in press]

Science: Augmentation considérable de la concentration de THC dans le cannabis aux États-Unis et en EURope au cours des 10 dernières années
Aux États-Unis, les concentrations moyennes de THC dans le cannabis ont presque doublé en l’espace de 10 ans et sont passées de 9% en 2008 à 17% en 2017. Les concentrations de THC dans l’huile de haschisch ont également considérablement augmenté. D’autres programmes de surveillance de l’activité dans plusieurs pays EURopéens ont documenté des augmentations des concentrations de THC dans les produits à base de cannabis.
Centre National de Recherche sur les Produits Naturels, École de pharmacie, Université du Mississippi, Université, États-Unis.
Chandra S, et al. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 22. [in press]

Science/Homme: Les tests sur simulateur de conduite ne révèlent plus de fautes significatives à partir de 3 heures après la consommation de cannabis
Lors d’une étude sur simulateur de conduite menée auprès de 15 usagers réguliers de cannabis, qui ont reçu des cigarettes contenant 0,3 mg de THC par kg de poids corporel, soit 21 mg pour une personne pesant 70 kg, des concentrations de THC supérieures à 15 ng/mL dans le sérum sanguin ont augmenté le nombre de fautes. Trois heures après la consommation, aucune augmentation significative des fautes n’a été observée.
Institut de Médecine Légale, Hôpital Universitaire de Düsseldorf, Allemagne.
Tank A, et al. Int J Legal Med. 2019 Jan 30. [in press]

Science/Animal: L’absence de récepteurs aux cannabinoïdes protège les souris de l’obésité
Dans une étude portant sur des souris génétiquement modifiées dépourvues de récepteurs aux cannabinoïdes, les animaux étaient protégés contre le régime induisant l’obésité et ceci malgré l’absence de différence dans l’apport alimentaire par rapport aux souris de type sauvage.
Département de Médecine Familiale, Université de l’État du Michigan, États-Unis.
Alshaarawy O, et al. Obesity (Silver Spring). 2019 Jan 30. [in press]

Science/Homme: De nombreux jeunes enfants sont admis à l’hôpital en raison d’une ingestion accidentelle de cannabis

Les produits oraux à forte concentration de THC (produits alimentaires, résines, liquides de vapotage) ingérés par les jeunes enfants peuvent entraîner une sédation, une dépression respiratoire et d’autres effets indésirables.
Département de Médecine d’Urgence, École de Médecine de l’Université du Massachusetts, États-Unis.
Blohm E, et al. Curr Opin Pediatr. 2019 Jan 28. [in press]

Science/Animal: La consommation de cannabis pendant l’adolescence peut être nocive pour le cerveau
L’ingestion de THC par des rats adolescents a eu des effets négatifs sur la cognition à l’âge adulte. Certains effets néfastes ont disparu avec le temps.
Centre de Toxicomanie et de Santé Mentale, Toronto, Canada.
Abela AR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Jan 29. [in press]

Science/Cellules: Un composé des graines de chanvre peut réduire l’inflammation

Dans une étude portant sur des cellules de microglie, la cannabisin F, un lignanamide des graines de chanvre, a inhibé la production de médiateurs pro-inflammatoires, notamment l’interleukine 6 et le facteur de nécrose tumorale alpha. Les chercheurs ont conclu que la substance avait des propriétés neuroprotectrices.
École des Sciences Pharmaceutiques, Université du Shandong, Jinan, Chine.
Wang S, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(3).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à des effets négatifs sur la respiration
Science/Homme: L’exercice augmente les niveaux d’endocannabinoïdes dans le sang

Il y a deux ans

Israël: Le gouvernement veut décriminaliser la petite consommation récréative de cannabis

 

IACM-Bulletin du 27 Janvier 2019

Science/Homme: Le CBD peut être utile dans les troubles anxieux selon une série de cas
Dans une analyse des dossiers de 72 patients adultes, le CBD améliorait l’anxiété et le sommeil. Cette vaste série de cas rétrospectifs a été réalisée par des scientifiques du Département de Psychiatrie de l’Université du Colorado à Denver, aux États-Unis. La préoccupation principale était l’anxiété chez 47 participants et le sommeil chez 25 autres.

Les scores d’anxiété ont diminué au cours du premier mois chez 57 patients (79,2%) et sont restés diminués. Quant au sommeil, les scores se sont améliorés au cours du premier mois chez 48 patients (66,7%), mais ont fluctué dans le temps. À l’exception de 3 patients, le CBD a été bien toléré. Les auteurs ont conclu que le cannabidiol pouvait être bénéfique pour les troubles anxieux.

Shannon S, Lewis N, Lee H, Hughes S. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series. Perm J. 2019;23.

Science/Homme: La vaporisation peut être plus efficace que fumer du cannabis
Dans une étude portant sur 17 adultes en bonne santé et n’ayant pas consommé de cannabis au cours des mois précédents, les concentrations sanguines de THC après vaporisation étaient supérieures à celles obtenues avec du cannabis fumé ayant la même teneur en THC. Des scientifiques de la Faculté de Médecine de l’Université Johns Hopkins de Baltimore ont publié leurs recherches dans le Journal of Analytical Toxicology. Les adultes ont reçu du cannabis contenant 0,10 ou 25 mg de THC au cours de six séances en double aveugle.

Les concentrations sanguines de THC et de ses métabolites (11-OH-THC, THCCOOH) étaient liées à la dose pour les deux méthodes d’administration, mais supérieures après la vaporisation par rapport au cannabis fumé. Le THC a été détecté plus longtemps dans le liquide buccal que dans le sang. Les auteurs ont écrit que  » la pharmacocinétique du cannabis varie selon la méthode d’inhalation et la matrice biologique testée. La vaporisation semble être une méthode d’administration plus efficace que le cannabis fumé. »

Spindle TR, Cone EJ, Schlienz NJ, Mitchell JM, Bigelow GE, Flegel R, Hayes E, Vandrey R. J Anal Toxicol. 2019 Jan 7. [in press]

 

Science/Homme: Quelques cigarettes de cannabis suffisent-elles pour changer le cerveau des enfants?
 

Lors d’une étude portant sur 46 adolescents ayant une consommation de cannabis très faible, les scientifiques ont détecté des modifications du cerveau par rapport à 46 adolescents qui ne consomment pas de cannabis. Un groupe international de scientifiques a publié ses recherches dans le Journal of Neuroscience. On a demandé aux participants quelle était leur consommation de cannabis à l’âge de 14 ans. Les consommateurs de cannabis n’avaient consommé du cannabis qu’une ou deux fois auparavant. Par rapport aux témoins, le volume de matière grise était plus élevé dans certaines régions du cerveau, notamment l’hippocampe, l’amygdale et le striatum. Les auteurs ont écrit que « cette étude présente des preuves suggérant des effets structurels sur le cerveau et la cognition d’une ou deux instances de consommation de cannabis à l’adolescence ».

Cependant, l’étude n’est pas en mesure de prouver un lien de causalité puisque les informations sur la consommation de cannabis sont basées sur la déclaration des enfants. Les nouvelles découvertes sont un pas en avant pour comprendre l’impact du cannabis sur les jeunes cerveaux, a déclaré le Dr Michael Lynch, toxicologue, médecin urgentiste et Directeur du Centre Médical de Pittsburgh de l’Université de Pittsburgh. « C’est important qu’il y ait un changement », a déclaré Lynch. « Mais je ne pense pas que nous puissions prendre une décision finale à ce sujet à partir de cette étude », a-t-il ajouté.

Orr C, Spechler P, Cao Z, Albaugh M, Chaarani B, Mackey S, D’Souza D, Allgaier N, Banaschewski T, Bokde ALW, Bromberg U, Büchel C, Burke Quinlan E, Conrod P, Desrivières S, Flor H, Frouin V, Gowland P, Heinz A, Ittermann B, Martinot JL, Paillère Martinot ML, Nees F, Papadopoulos Orfanos D, Paus T, Poustka L, Millenet S, Fröhner JH, Radhakrishnan R, Smolka MN, Walter H, Whelan R, Schumann G, Potter A, Garavan H. Grey Matter Volume Differences Associated with Extremely Low Levels of Cannabis Use in Adolescence. J Neurosci. 2019 Jan 14 [in press]

Reuters du 15 Janvier 2019

 

Science/Homme: De nombreux patients substituent leur médicament avec du cannabis

Selon une enquête menée auprès de 392 participants souffrant de différents problèmes de santé, les utilisateurs de cannabis médical ont déclaré avoir plus confiance dans le cannabis que dans les médicaments classiques, ont écrit des chercheurs du Population Studies Center de l’Université du Michigan. Comparativement aux médicaments pharmaceutiques, les utilisateurs de cannabis à des fins médicales ont évalué le cannabis « meilleur » en termes d’efficacité, d’effets secondaires, de sécurité, de dépendance, de disponibilité et de coût.

En raison de l’usage médical du cannabis, 42% ont arrêté de prendre un médicament pharmaceutique et 38% en ont utilisé moins. Une proportion importante (30%) a déclaré que son médecin traitant ne savait pas qu’ils avaient utilisé du cannabis à des fins médicales.

Kruger DJ, Kruger JS. Medical Cannabis Users’ Comparisons between Medical Cannabis and Mainstream Medicine. J Psychoactive Drugs. 2019:1-6.

En bref
 

Équateur: Le gouvernement envisage de rendre le CBD disponible
Le Congrès équatorien tiendra prochainement une deuxième session de débat sur un nouveau Code de santé qui prévoit l’autorisation d’utiliser des extraits de CBD à des fins thérapeutiques.
UPI du 8 Janvier 2019

Canada: Les prix du cannabis augmentent après la légalisation
Le prix moyen d’un gramme légal de cannabis était de 9,7 dollars canadiens au cours de la dernière année. C’est presque 50% plus élevé que le cannabis du marché noir. Selon Statistique Canada, une autorité fédérale, il semblerait que les Canadiens se tournent toujours vers le marché noir, et des facteurs tels que les pénuries généralisées de cannabis, les retards de livraison et les problèmes liés aux sites Web pourraient y avoir contribué.
Durham Radio News du 9 Janvier 2019

Science/Animal: Comment le CBD combat les troubles cognitifs causés par le THC ?
Les chercheurs ont démontré pour la première fois que le CBD réduit les déficiences cognitives induites par le THC de manière dépendante du récepteur A2A de l’adénosine (A2AR). Ils ont trouvé des hétéromères du A2AR et du récepteur CB1 dans certaines cellules nerveuses de l’hippocampe, une région du cerveau importante pour la mémoire, entre autres, influencée par le CBD. Les hétéromères sont des combinaisons de 2 récepteurs ou plus.
Département de Pathologie et de Thérapie Expérimentale, Université IDIBELL de Barcelone, Espagne.
Aso E, et al. Mol Neurobiol. 2019 Jan 4. [in press]

Science/Homme: Le cannabis riche en CBD disponible légalement en Suisse peut provoquer des tests de THC positifs sur le sang et l’urine
En Suisse, le cannabis riche en CBD peut contenir légalement jusqu’à 1% de THC. Dans une étude avec un volontaire qui fumait des cigarettes avec différentes doses de CBD, des traces de THC ont pu être détectées dans le sang. Les auteurs ont écrit que « ces quantités de THC présentes dans le cannabis à base de CBD peuvent produire des concentrations sanguines de THC supérieures à la limite légale suisse pour la conduite. »
Département de Toxicologie Médico-Légale et de Chimie, Université de Berne, Suisse.
Hädener M, et al. Int J Legal Med. 2019 Jan 5. [in press]

Science/Animal: Comment les cannabinoïdes peuvent réduire la douleur à la périphérie
Il avait été démontré que le THC pouvait réduire la douleur à la fois dans le système nerveux central et périphérique. Chez des souris, des chercheurs ont démontré que « les effets analgésiques périphériques des cannabinoïdes dépendent de l’activation des canaux BK ». Les canaux BK sont des canaux potassiques activés par le calcium.
MOE Laboratoire clé de Technologie d’Enseignement Moderne, Université Normale du Shaanxi, Chine.
Li Y, et al. Brain Res. 2019 Jan 4. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 pourrait sauver des cellules nerveuses dans les maladies neurodégénératives
Dans un modèle murin d’inflammation du cerveau induite par la streptozotocine, l’activation du récepteur CB1 par un cannabinoïde synthétique (ACEA) à inversée la déficience cognitive et a augmenté l’activité des protéines cellulaires, qui empêchent l’apoptose (mort cellulaire programmée). Les auteurs ont écrit que leurs données « suggèrent que le système cannabinoïde est une cible thérapeutique intéressante pour le traitement des maladies neurodégénératives ».
Institut des Sciences Biomédicales, Université de São Paulo, Brésil.
Crunfli F, et al. Neurotox Res. 2019 Jan 3. [in press]

Science/Cellules: Le bêta-caryophyllène a des effets anti-inflammatoires sur les cellules nerveuses
Dans une étude portant sur des cellules de la microglie, le bêta-caryophyllène a modulé l’activité de ces cellules immunitaires dans le cerveau. Les auteurs ont écrit que ce terpène, qui se lie au récepteur CB2, est « capable d’avoir des effets thérapeutiques potentiels dans des états de neuro-inflammation tels que la sclérose en plaques (SP) et la maladie d’Alzheimer ».
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine, Université des Sciences Médicales de Mashhad, Iran.
Askari VR, et al. Life Sci. 2019 Jan 5. [in press]

Science/Animal: Effets synergiques du pentobarbital et du THC
Lors d’une étude sur des souris, les effets du pentobarbital sur le sommeil ont été augmentés par une administration simultanée de THC. Le CBD a également amélioré le sommeil induit par le pentobarbital. L’effet du THC a été médié par le récepteur CB1, tandis que le CBD a agi par d’autres mécanismes.
Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université Hokuriku, Kanazawa, Japon.
Kimura T, et al. Forensic Toxicol. 2019;37(1):207-214.

Science/Animal: La cannabidivarine a des propriétés antiépileptiques
Dans plusieurs modèles animaux d’épilepsie, le cannabinoïde cannabidivarine (CBDV) a montré un intérêt thérapeutique pour les crises convulsives précoces.
Département de Pharmacologie et de Physiologie, Université de Georgetown, États-Unis.
Huizenga MN, et al. Neuropharmacology. 2019 Jan 8. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
Il y a un an

Science/Homme: L’usage du cannabis protège contre les maladies alcooliques du foie
Science/Homme: Les attentes et les préjugés des enquêteurs influencent sur les scores des capacités cognitives des participants

Il y a deux ans

Allemagne: Les fleurs de cannabis seront disponibles sur ordonnance à des fins médicales à partir de Mars 2017 selon une loi adoptée par le Bundestag
Science/Etats-Unis: Nouveau rapport de l’Académie Nationale des Sciences sur le cannabis

 

IACM-Bulletin du 13 Janvier 2019

Science/Homme: Le cannabis riche en THC pourrait être utile dans le traitement de la fibromyalgie

Lors d’une étude expérimentale contrôlée par placebo portant sur 3 souches différentes de cannabis fournie par la société Bedrocan, un cannabis riche en THC a réduit la douleur. Les résultats de l’étude de chercheurs du Centre médical de l’Université de Leiden, aux Pays-Bas, et de Bedrocan International ont été publiés dans le journal Pain. À 4 reprises, 20 patients atteints de fibromyalgie ont reçu soit la variété Bedrocan avec 22 mg de THC, soit la variété Bediol avec 13 mg de THC et 18 mg de CBD, la Bedrolite avec 18 mg de CBD ou un placebo.

Les deux variétés de cannabis contenant du THC ont entraîné une augmentation significative du seuil de douleur à la pression par rapport au placebo. L’inhalation de CBD a augmenté les concentrations plasmatiques de THC, mais a diminué les effets analgésiques induits par le THC, ce qui indique des interactions pharmacocinétiques synergiques mais antagonistes du THC et du CBD. Les auteurs ont écrit que « cet essai expérimental montre le comportement complexe de cannabinoïdes inhalés chez des patients souffrant de douleur chronique ne présentant que de petites réactions analgésiques après une seule inhalation ». Tjalling Erkelens, fondateur et PDG de Bedrocan, est particulièrement ravi pour les patients: « Les résultats sont très importants pour les patients souffrant de fibromyalgie. Nous avons maintenant les preuves cliniques sérieuses que les médecins réclament lors de la prescription de nos produits et que les compagnies d’assurance maladie veulent avoir pour légitimer le remboursement.  »

van de Donk T, Niesters M, Kowal MA, Olofsen E, Dahan A, van Velzen M. An experimental randomized study on the analgesic effects of pharmaceutical-grade cannabis in chronic pain patients with fibromyalgia. Pain. 2018 Dec 20. [in press]
Communiqué de presse par Bedorcan le 24 Décembre 2018

Thaïlande: Le cannabis peut être utilisé à des fins thérapeutiques et scientifiques

La Thaïlande a approuvé le 25 Décembre le cannabis à usage médical et à des fins de recherche. Il s’agissait de la première légalisation de la drogue dans une région dotée de certaines des lois les plus strictes au monde en matière de drogue. Le Parlement Thaïlandais nommé par la junte a voté en faveur d’une modification de la loi de 1979 sur les stupéfiants lors d’une session parlementaire supplémentaire.

La principale controverse liée à la légalisation concernait des demandes de brevets émanant de sociétés étrangères qui pourraient leur permettre de dominer le marché, rendant plus difficile l’accès des patients thaïlandais aux médicaments et des chercheurs thaïlandais aux extraits de cannabis. « Nous allons exiger que le gouvernement révoque toutes ces demandes avant que la loi entre en vigueur », a déclaré Panthep Puapongpan, doyen de l’Institut de Médecine intégrative et de l’Anti-Âge de Rangsit.

Reuters du 25 Décember 2018

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque plus faible de facteurs associés aux maladies du cœur et des vaisseaux sanguins

Lors d’une étude portant sur 253 hommes, une consommation accrue de cannabis était associée à un indice de masse corporelle inférieur et à d’autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. Des scientifiques du Département de Psychologie de l’Arizona State University à Tempe ont publié leurs recherches dans le dernier numéro de Psychosomatic Medicine. Les participants ont été suivis de 7 à 32 ans.

La consommation de cannabis était associée à un indice de masse corporelle inférieur (IMC), à un meilleur rapport taille/hanches, à un meilleur taux de cholestérol HDL et LDL, à des taux de triglycérides inférieurs, à une glycémie à jeun réduite et à une pression artérielle basse (systolique et diastolique). Une explication théorique de cet effet à long terme du cannabis malgré les effets bien connus de ce médicament sur l’appétit est fournie par des scientifiques de l’Indiana University de South Bend, aux États-Unis, dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research.

Meier MH, Pardini D, Beardslee J, Matthews KA. Associations between cannabis use and cardiometabolic risk factors: A longitudinal study of men.
Psychosom Med. 2018 Dec 27. [in press]
Clark TM, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018 Dec 21. [available online]

En bref

Europe: Augmentation de la teneur en THC dans les fleurs de cannabis (marijuana) et la résine (haschisch) au cours des 10 dernières années
Entre 2006 et 2016, la teneur moyenne en THC dans la résine de cannabis (de 8% à 17%) et dans les fleurs de cannabis (de 5% à 10%) a considérablement augmenté. Les prix ont augmenté en moyenne de 8 à 12 EURos pour le haschisch et de 7 à 12 EURos pour la marijuana.
Département de Psychologie, Université de Bath, Royaume-Uni.
Freeman TP, et al. Addiction. 2018 Dec 29.[in press]

Etats-Unis: L’agence des médicaments envisage une nouvelle politique sur le cannabis
La FDA (Food and Drug Administration), l’agence américaine des médicaments, a annoncé le 21 Décembre qu’elle envisageait de créer une nouvelle politique concernant la commercialisation et la vente de cannabis après la signature par le président Donald Trump du Farm Bill, qui légalisait la production commerciale de chanvre aux États-Unis. La FDA a déclaré dans un communiqué qu’elle espérait créer des « voies de communication » plus efficaces pour que les entreprises introduisent et commercialisent du cannabis et des produits dérivés, notamment le cannabidiol (CBD), dans le commerce interétatique.
Reuters du 21 Décembre 2018

Science/Homme: Selon un rapport de cas le CBD peut être efficace dans le traitement de l’état épileptique réfractaire
Le CBD s’est avéré efficace chez un enfant présentant un état de mal épileptique de longue date et extrêmement réfractaire. Les crises ont été complètement résolues lors du traitement avec le cannabinoïde.
École de Médecine David Geffen et Hôpital Mattel pour Enfants UCLA, Los Angeles, États-Unis.
Rajaraman RR, et al. Epilepsy Behav Case Rep. 2018;10:141-144.

Science/Animal: Les cannabinoïdes préviennent la dégénérescence des structures rétiniennes et la cécité
Dans un modèle de rétinite pigmentaire chez le rat, l’administration du cannabinoïde synthétique HU210, qui active le récepteur CB1, prévient la dégradation de la structure et des fonctions rétiniennes et entraîne une amélioration de la rythmicité circadienne.
Physiologie, Génétique et Microbiologie, Université d’Alicante, Espagne.
Lax P, et al. Exp Eye Res. 2018 Dec 31. [in press]

Science/Cellules: Comment le CBD peut-il être efficace dans le traitement d’un type de cancer du cerveau grave
Lors d’une étude portant sur des cellules de glioblastome, le CBD a modulé les vésicules extracellulaires et la prohibitine. Les vésicules extracellulaires sont des médiateurs de la communication cellulaire, qui sont utilisés par les cellules cancéreuses, et la prohibitine peut contribuer à la chimiorésistance, c’est-à-dire à la résistance des cellules cancéreuses aux agents chimiothérapeutiques. Les auteurs ont conclu que le CBD peut « jouer le rôle de complément pour améliorer l’efficacité du traitement des GBM.  »
Ecole des Sciences Humaines, Université Métropolitaine de Londres, Royaume-Uni.
Kosgodage US, et al. Transl Oncol. 2018;12(3):513-522.

Science/Animal: La liaison des cannabinoïdes au site de liaison allostérique du récepteur CB1 pourrait aider à traiter la dépendance au cannabis et l’inflammation de l’estomac
Certaines substances telles que le cannabidiol (CBD) ne se lient pas au site de liaison orthostérique du récepteur CB1, comme le THC, mais au site de liaison dit allostérique. Un cannabinoïde synthétique (ZCZ 011) se liant au site allostérique s’est avéré utile dans la dépendance au cannabis et l’inflammation de l’estomac.
Département de Psychologie, Université de West Virginia, Morgantown, États-Unis.
Trexler KR, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2018 Dec 28. [in press]

Science/Animal: Effets anti-inflammatoires des terpènes de la plante de cannabis
Selon des recherches menées sur des souris, « contrairement au CBD qui exerce une immunosuppression prolongée et qui pourrait être utilisé dans les cas d’inflammation chronique, les terpénoïdes n’ont présenté qu’une immunosuppression transitoire et pourraient donc être utilisés pour soulager l’inflammation aiguë. »
Ecole de Médecine Hadassah, Université Hébraïque de Jérusalem, Israël.
Gallily R, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):282-290

Science: Interactions de cannabinoïdes avec d’autres médicaments
Dans une revue, les auteurs ont écrit que « les cannabinoïdes sont généralement bien tolérés, mais des effets bidirectionnels peuvent être attendus avec les agents administrés concomitants via les transporteurs membranaires affectés (Glycoprotéine p, protéines de résistance au cancer du sein et protéines de multirésistance aux drogues) et les enzymes métabolisantes (Cytochrome P450 et UDP-glucuronosyltransférases). »
Institut NICM de Recherche de la Santé, Université Western Sydney, Westmead, Australie.
Alsherbiny MA, et al. Medicines (Basel). 2018;6(1).

Etats-Unis: La Cour Suprême de Pennsylvanie déclare que la consommation de drogue pendant la grossesse n’est pas un acte de maltraitance infantile
Le 28 décembre, la Cour suprême de Pennsylvanie a décidé que les mères qui consomment des drogues illégales au cours de leur grossesse ne commettent pas de maltraitance envers leurs nouveau-nés.
Reuters du 28 Décembre 2018

Science/Homme: La perte de poids par l’exercice régulier peut impliquer l’anandamide
Lors d’une étude portant sur 34 participants ayant suivi un programme d’exercices modérés supervisé pendant 12 semaines, il y avait une diminution significative de la concentration sanguine d’anandamide, de l’anxiété et du poids corporel. Les auteurs ont conclu « que la perte de poids et l’amélioration de l’humeur par un exercice modéré régulier peuvent impliquer des modifications du métabolisme/de la signalisation de l’anandamide ».
Université Fédérale de São Paulo, Brésil.
de Oliveira Belitardo A, et al. Physiol Behav. 2018 Dec 19. [in press]

Science/Homme: Les récepteurs aux cannabinoïdes peuvent être des cibles thérapeutiques dans le traitement ou la prévention du cancer de l’endomètre
Une analyse des biopsies de l’endomètre de femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre et de femmes sans cancer a montré que les récepteurs CB1 chez les patients cancéreux étaient réduits de 90% et les récepteurs CB2 de 80%. Les auteurs ont écrit que ces « données suggèrent que la perte des deux types de récepteurs CB est potentiellement impliquée dans le développement ou la progression du cancer de l’endomètre et que l’expression des récepteurs CB1 et CB2 pourrait servir de marqueurs histologiques utiles et de cibles thérapeutiques dans le traitement ou la prévention de ce cancer.  »
Département d’Etudes sur le Cancer et de Médecine Moléculaire, Université de Leicester, Royaume-Uni.
Ayakannu T, et al. J Recept Signal Transduct Res. 2018:1-8.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État
Science/Homme: La consommation de cannabis ne crée pas de baisse de motivation chez les adolescents

Il y a deux ans

Science/Animal: Une augmentation de l’apport d’huile d’olive chez la souris a augmenté le nombre de récepteurs CB2

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :