Bulletins IACM 2019

IACM-Bulletin du 31 Mai 2019

Science/Homme: D’après une étude clinique, le CBD réduit le besoin impérieux d’abstinence chez les sujets toxicodépendants à l’héroïne

Selon une étude contrôlée par placebo, le CBD administré à raison de 400 ou 800 mg une fois par jour réduit le besoin impérieux d’abstinence chez les patients présentant une dépendance à l’héroïne. Sur 42 patients, 15 ont reçu un placebo, 14 ont reçu 400 mg de CBD et 13 ont reçu 800 mg de CBD. L’étude a évalué les effets après 1 heure, 2 heures et 24 heures, sur une courte durée (3 jours consécutifs) et prolongée sur 7 jours après la dernière des trois administrations de CBD quotidiennes consécutives. Elle a été menée au Département de Psychiatrie, au Département de Neuroscience et au Département de Sciences de la Population et de la Santé de la Faculté de Médecine Icahn au mont Sinaï à New York, aux États-Unis.

L’administration aiguë de CBD, contrairement au placebo, a significativement réduit à la fois l’état de besoin et l’anxiété. Le CBD a également montré des effets prolongés significatifs sur les 7 jours après la dernière exposition. De plus, le CBD a réduit les mesures physiologiques de la fréquence cardiaque et du taux de cortisol salivaire induites par le signal de la drogue. L’étude n’a pas relevé d’effets significatifs sur la cognition ni d’effets indésirables graves.

Hurd YL, Spriggs S, Alishayev J, Winkel G, Gurgov K, Kudrich C, Oprescu AM, Salsitz E. Cannabidiol for the Reduction of Cue-Induced Craving and Anxiety in Drug-Abstinent Individuals With Heroin Use Disorder: A Double-Blind Randomized Placebo-Controlled Trial. Am J Psychiatry. 2019 May 21:appiajp201918101191. [in press]

Etats-Unis: Le Dakota du Nord décriminalise l’usage du cannabis chez les adultes, jusqu’à aujourd’hui c’était 10 États qui avaient légalisé l’usage du cannabis pour les adultes

Le Dakota du Nord devient le 11ème État à légaliser ou décriminaliser l’usage récréatif du cannabis. Cette loi signifie que les contrevenants primaires qui possèdent une demi-once (environ 14 grammes) ou moins de cannabis seront condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 dollars, sans peine d’emprisonnement. Le projet de loi réduira également les pénalités pour des possessions plus importantes de cannabis. Le projet de loi entre en vigueur à partir du 1er Août 2019.

À l’heure actuelle, l’usage médical du cannabis (sur recommandation d’un médecin) est légal dans 33 États. L’usage récréatif du cannabis pour les adultes est légal dans 10 États: Alaska, Californie, Colorado, Maine, Michigan, Nevada, Oregon, Vermont, Washington et Washington D.C

Latestly du 12 Mai 2019

Gréce: Six licences accordées à des sociétés pour la culture de cannabis

La consommation de cannabis est toujours illégale en Grèce, mis à part l’utilisation à des fins médicales, mais l’industrie du cannabis est sur le point de décoller après que le gouvernement ait officiellement autorisé six licences permettant la culture la plante. Une cinquantaine de demandes de licences ont été présentées, dont certaines sont en phase finale d’approbation.

La nouvelle industrie pourrait créer 3 500 emplois. Avec un gouvernement d’extrême gauche et une population jeune connue pour dédaigner la loi, la Grèce est considérée par les entreprises qui investissent dans l’avenir du cannabis comme le lieu idéal. « C’est la Californie EURopéenne », a confié au Wall Street Journal James Ickes, Manageur de Devcann, une société basée dans l’Ohio qui investit 12 millions d’euros (13,7 millions de dollars) pour cultiver, transformer et exporter du cannabis médical et industriel dans le pays.

The National Herald du 13 Mai 2019

Science/Animal: Selon un essai clinique contrôlé, le CBD est d’efficacité modérée dans la réduction des crises convulsives chez les chiens épileptiques

Dans un essai clinique contrôlé, 26 chiens atteints d’épilepsie ont reçu soit du CBD (12 chiens) soit un placebo (14 chiens). Le CBD a réduit la fréquence des crises. L’étude a été réalisée au Flint Animal Cancer Center de l’Université du Colorado à Aurora, aux États-Unis. Le CBD a été administré à raison de 2,5 mg/kg de poids corporel dans une solution huileuse deux fois par jour pendant 12 semaines.

2 chiens du groupe CBD ont développé une ataxie et ont été retirés de l’étude. Après d’autres exclusions, 9 chiens du groupe CBD et 7 du groupe placebo ont été inclus dans l’analyse. Les chiens du groupe CBD ont présenté une réduction significative (changement médian: 33%) de la fréquence des crises, par rapport au groupe placebo. Cependant, la proportion de chiens considérés comme ayant répondu au traitement (diminution de l’activité épileptique d’au moins 50%) était similaire entre les groupes. Les concentrations plasmatiques de CBD ont été corrélées à la réduction de la fréquence des crises.

McGrath S, Bartner LR, Rao S, Packer RA, Gustafson DL. Randomized blinded controlled clinical trial to assess the effect of oral cannabidiol administration in addition to conventional antiepileptic treatment on seizure frequency in dogs with intractable idiopathic epilepsy. J Am Vet Med Assoc. 2019;254(11):1301-1308.

En bref

ONU/OMS: La liste des pays votant sur le statut du cannabis publié
En Mars 2020 les Nations Unies pourraient mettre fin à l’interdiction des médicaments à base de cannabis qui a eu lieu pendant un demi-siècle en vertu de conventions sur les drogues. Le processus entamé en 2016 se terminera par un vote prévu en Mars 2020. La liste des 53 pays qui participeront à ce vote historique a été rendue publique. L’OMS a connu un processus silencieux, mais puissant au cours des deux dernières années: une évaluation scientifique sans précédent du cannabis, des cannabinoïdes et des dérivés du cannabis.
Knowmad Institut

Science/Cellules: : Le CBD produit des effets anti-tumoraux synergiques avec les médicaments anticancéreux dans les cellules du cancer colorectal
Les chercheurs ont découvert que la combinaison de cannabidiol et de la protéine TNF-related apoptosis-inducing ligand (TRAIL) produit des effets anti-tumoraux synergiques. Ils ont écrit que le CBD améliore l’apoptose induite par TRAIL, une forme de mort cellulaire programmée, ce qui « suggère que le cannabidiol est un agent novateur permettant d’accroître la sensibilité de la protéine TRAIL ».
Division d’Oncologie, Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de Corée, Séoul, Corée.
Kim JL, et al. Cancers (Basel). 2019;11(5).

Royaume-Uni: Un organe consultatif sur l’abus de drogues fournira un cadre sur le cannabis médical d’ici à fin 2019
Le Conseil Consultatif sur l’Abus de Drogues (ACMD) a été invité à fournir un cadre général sur le cannabis à des fins médicales d’ici à la fin de 2019, dans le but d’avoir un premier aperçu d’ici à la fin de 2020.
The Pharmaceutical Journal du 9 Mai 2019

Monde: Bilan sur les statuts du cannabis dans le monde
Le groupe Edison a publié une revue sur le statut du cannabis dans le monde. Où sommes-nous et où allons-nous?
Edison du 30 Avril 2019

Saint-Kitts: La Cour Suprême a décidé qu’il était légal que les rastafaris utilisent du cannabis
La Cour Suprême des Caraïbes orientales a statué que certaines dispositions des lois antidrogues du pays relatives au cannabis enfreignaient inconstitutionnellement la vie privée des citoyens et leurs droits à la liberté de religion. La décision rend légal le fait que les rastafaris utilisent le cannabis à des fins religieuses. La décision indique que « les moyens utilisés par l’État pour traiter le cannabis portent atteinte au droit fondamental du demandeur et à sa liberté plus que nécessaire pour atteindre l’objectif de protection de la santé publique, de l’ordre public et de la sécurité publique ».
Ruling by the Supreme Court du 3 Mai 2019

Israël: Interface informatique pour le traitement des demandes de licence de cannabis médical pour les patients
Le Ministère Israélien de la Santé a mis en place une nouvelle interface informatique avancée permettant de traiter les demandes de licence de cannabis médical. Le système permet au médecin ou au patient lui-même de saisir sa demande et les documents d’accompagnement. Une fois les documents traités et approuvés, le patient peut imprimer la licence et l’ordonnance et les apporter directement à une pharmacie.
Jerusalem Post du 2 Mai 2019

Science/Animal: Le THC peut être plus efficace pour réduire la douleur chez les adultes que chez les adolescents
Lors d’une étude chez le rat, les effets du THC sur le soulagement de la douleur étaient plus prononcés chez le rat adulte que chez le rat adolescent. Le THC était plus efficace chez les femmes que chez les hommes.
Département de Psychologie, Université de l’Etat de Washington, États-Unis.
Craft RM, et al. Exp Clin Psychopharmacol. 2019 May 23. [in press]

Science/Animal: Le THC réduit l’inflammation chez un modèle de singe infecté par le VIH
Chez les macaques rhésus infectés par le virus VIS (virus de l’immunodéficience simienne), l’administration de THC a réduit l’inflammation intestinale.
Nektar Therapeutics, San Francisco Sud, États-Unis.
Kumar V, et al. Front Immunol. 2019;10:914.

Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis augmente la consommation de cannabis chez les femmes enceintes
Une comparaison entre 21 États, qui légalisaient l’usage médical du cannabis, et 27 États qui ne l’avaient pas, a révélé que le nombre de femmes enceintes cherchant un soutien pour la consommation de substance de cannabis était considérablement plus élevé dans les États dotés de lois sur le cannabis médical.
Département des Politiques des soins de Santé et de la Recherche, Weill Cornell Medicine, New York, États-Unis.
Meinhofer A, et al. Addiction. 2019 May 20. [in press]

Science/Homme: Augmentation non significative du risque de collision chez les conducteurs sous l’influence de cannabis
Dans une étude portant sur 3005 conducteurs blessés de la Colombie Britannique, au Canada, 14,4% étaient positifs pour l’alcool et 8,3% pour le THC. Les conducteurs présentant des concentrations sanguines de THC inférieures à 5 ng/mL ne présentaient pas de risque accru d’accident. Aussi, les conducteurs présentant une concentration sanguine de THC de 5 ng/mL ou plus, ne présentaient pas de risque accru statistiquement non significatif (odds ratio de 1,74).
Hôpital Général de Vancouver et l’Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, Canada.
Brubacher JR, et al. Addiction. 2019 May 20. [in press]

Science/Animal: Les effets sur la mémoire des cannabinoïdes peuvent être réduits par le blocage des récepteurs de l’adénosine
Lors d’une étude portant sur la dégradation de la mémoire d’une souris par un cannabinoïde synthétique (WIN52,202-2), l’activation du récepteur CB1 était réduite par le blocage du récepteur A2A. Les auteurs notent que ces résultats « indiquent clairement que les récepteurs A2AR de l’adénosine sont des cibles appropriées pour lutter contre les effets secondaires des thérapies putatives impliquant l’activation de récepteurs aux cannabinoïdes ».
Institut de Pharmacologie et des Neurosciences, Faculté de Médecine, Université de Lisbonne, Portugal.
Mouro FM, et al. Neuropharmacology. 2019;155:10-21.

Science/Animal: Les récepteurs CB2 de la microglie et des macrophages modulent les réponses neuropathiques à la douleur
Selon les résultats d’une étude menée sur des souris, des chercheurs ont découvert « que les récepteurs CB2 de la microglie et des macrophages, mais pas des neurones, modulent les réponses neuropathiques à la douleur ».
Institut de Psychiatrie moléculaire, Université de Bonn, Allemagne.
Nent E, et al. Sci Rep. 2019;9(1):7468.

Science/Etats-Unis: : Les cannabinoïdes activent de manière différentielle les canaux ioniques impliqués dans la réduction de la douleur
Les chercheurs ont étudié les effets de plusieurs cannabinoïdes sur les canaux ioniques impliqués dans la réduction de la douleur et ont découvert qu’ils activaient ces canaux de manière différenciée et qu’il était « possible de concevoir de manière rationnelle des approches de la douleur utilisant un ou plusieurs cannabinoïdes ».
Laboratoire d’Immunologie et de Transduction de Signaux, Université Chaminade, Honolulu, États-Unis.
Starkus J, et al. Channels (Austin). 2019 May 17. [in press]

Science/Etats-Unis: Aucun effet pertinent sur les admissions à l’hôpital après la légalisation du cannabis au Colorado
Comparé à New York et à l’Oklahoma, la légalisation du cannabis au Colorado n’a eu aucun effet significatif sur les admissions à l’hôpital, la durée du séjour et les coûts. Les accidents de la route, l’abus d’alcool et les blessures dues aux surdoses ont augmenté, tandis que les admissions de douleur chronique ont diminué.
Université de Californie, San Francisco, États-Unis.
Delling FN, et al. BMJ Open. 2019;9(5):e027432.

Science/Animal: Le cannabidivarine peut sauver des déficits de mémoire
Dans un modèle murin du syndrome de Rett, associé à des problèmes de langage, de coordination et de mouvements, il a été démontré que le CBDV (cannabidivarine) permettait de sauver des déficits de mémoire. Les auteurs ont conclu que « le CBDV retarde les anomalies neurologiques, mais que cet effet n’est que transitoire ».
Département de Biotechnologie et des Sciences de la Vie (DBSV), Université d’Insubria, Varese, Italie.
Zamberletti E, et al. J Psychopharmacol. 2019:269881119844184.

Science/Animal: Le THC peut être utile dans des cas ou les reins sont endommagés en raison du diabète
Lors d’une étude portant sur des rats diabétiques et des reins endommagés, le THC a montré « des effets améliorants le statut redox altéré des reins diabétiques et agit également comme un immunomodulateur ».
Département de Biochimie Médicale, Faculté de Médecine Cerrahpasa, Université d’Istanbul, Turquie.
Yanar K, et al. J Cell Biochem. 2019 May 13. [in press]

Science/Homme: De nombreux patients atteints d’un cancer du cerveau utilisent du cannabis
Selon une enquête menée auprès de 73 patients atteints de gliome, un cancer du cerveau agressif, dans un État ayant un accès légal au cannabis, un tiers ont déclaré avoir consommé des produits à base de cannabis après leur diagnostic.
Département des Mesures de Santé et du Comportement, Centre de Recherche sur le Cancer H. Lee Moffitt et Institut de Recherche, Tampa, États-Unis.
Reblin M, et al. J Palliat Med. 2019 May 13. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut réduire la consommation d’alcool
Le traitement au CBD a réduit la consommation d’alcool chez les souris mâles, mais n’a pas été efficace chez les femelles. Les auteurs ont conclu que « ces résultats suggèrent que le CBD pourrait présenter un intérêt pour traiter les cas de consommation excessive d’alcool et que les différences liées au sexe pourraient affecter les résultats du traitement ».
Institut des Neurosciences, Université Miguel Hernández-CSIC, Espagne.
Viudez-Martínez A, et al. Addict Biol. 2019:e12765.

Science/Animal: Le THC peut être utilisé pour traiter la douleur vulvaire
Le THC a réduit la sensibilité tactile dans le vagin et l’accumulation de mastocytes. Ces cellules peuvent augmenter dans les sites allergiques. Les auteurs ont écrit que « les stratégies thérapeutiques ciblant les mastocytes peuvent donc offrir de nouvelles façons de gérer et de traiter la douleur vulvaire potentiellement provoquée par des expositions allergènes répétées ».
Département de Biologie, Macalester College, Saint Paul, États-Unis.
Boo B, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(9).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Monde/ONU: Le Comité d’Experts sur la Pharmacodépendance de l’OMS examine la situation du cannabis dans les traités internationaux sur les droguesl
Science/Homme: Les patients souffrant de douleurs remplacent souvent les opioïdes par du cannabis
Science/Homme: Le palmitoylethanolamide améliore le traitement des enfants autistes lors d’une étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabis a réduit les symptômes du TDAH lors d’une petite étude clinique
Science/Homme: Selon une grande série de cas en Italie le cannabis peut être efficace dans le traitement de la douleur chronique

 

IACM-Bulletin du 21 Mai 2019

IACM: Points forts de la Conférence du 31 Octobre au 2 Novembre 2019 à Berlin
Le Conseil d’Administration de l’IACM est heureux d’annoncer que le programme de la 10ème Conférence de l’IACM sur les Cannabinoïdes en Médecine comprendra des interventions données par des conférenciers exceptionnels.

Arno Hazekamp (Pays-Bas): Le problème avec l’huile de CBD
Bonni Goldstein (États-Unis): Le cannabis pour enfants: l’expérience d’un pédiatre
Christian Kessler (Allemagne): Traitement du cannabis dans le contexte de la situation juridique en Allemagne
Daniela Eigenmann (Suisse): Historique sur le cannabis médical
Daniele Piomelli (USA): Applications cliniques potentielles des inhibiteurs de la dégradation des endocannabinoïdes
Donald Abrams (États-Unis): Utilisations médicales du cannabis et des cannabinoïdes: leçons tirées du monde réel des études
Ethan Russo (Espagne/États-Unis): Pharmacologie du cannabis: potentiel inexploité
Franjo Grotenhermen (Allemagne): Comment éviter les interactions et les effets secondaires
Guillermo Velasco (Espagne): Cannabis et traitement du cancer
Ilya Reznik (Israël): Usage médical du cannabis chez les personnes âgées
Javier Fernández-Ruiz (Espagne): Vers un traitement neuroprotecteur à base de cannabinoïdes pour les troubles neurodégénératifs
José Alexandre de Souza Crippa (Brésil): CBD
Ken Mackie (USA): Introduction au système endocannabinoïde
Kirsten Müller-Vahl (Allemagne): Effets du THC, du CBD et du cannabis: différents ou tous identiques?
Mark Ware (Canada): Utilisations médicales dans la douleur
Roger Pertwee (Royaume-Uni): Des résultats pharmacologiques révélant des utilisations thérapeutiques potentielles des cannabinoïdes
Tamas Biro/Attila Olah (Hongrie): Utilisations médicales en dermatologie
Ziva Cooper (USA): Le cannabis et la crise des opioïdes

Il y aura également un panel d’experts pour discuter de différentes approches pour gérer le traitement d’un nouveau patient avec des médicaments à base de cannabis: « Mon premier patient ». Un panel de patients de différents pays offrira la perspective du patient. La langue de la conférence sera l’anglais. La première journée est consacrée à une introduction aux débutants et une traduction simultanée en allemand est proposée.

Site Web de la Conférence
Programme
Appel aux Résumés
Enregistrement
Logement

 

Science/Homme: Selon une étude large, des extraits de CBD sont efficaces contre les convulsions associées à la sclérose tubéreuse
GW pharmaceuticals a annoncé les résultats positifs d’un essai clinique de phase 3 contrôlé par placebo portant sur l’Epidiolex, un extrait de cannabis riche en CBD, dans le traitement des convulsions associées à la sclérose tubéreuse, une forme rare et grave d’épilepsie débutant lors de l’enfance.

Dans cet essai, l’Epidiolex a défini son critère d’évaluation principal, à savoir la réduction de la fréquence des crises d’épilepsie par rapport aux valeurs initiales du groupe Epidiolex contre celles du groupe placebo. Les résultats des groupes de dose de 25 et 50mg/kg/jour étaient similaires, avec des réductions, respectivement, de 48,6% et 47,5% par rapport au départ, contre 26,5% pour le placebo. « Les résultats positifs de cet essai de l’Epidiolex chez des patients atteints de la sclérose tubéreuse élargissent nos connaissances sur ces nouveaux médicaments disponibles et leurs utilités potentielles au-delà des indications actuelles », a déclaré le Dr. Elizabeth Thiele, Directrice du Centre Herscot pour la sclérose tubéreuse de l’Hôpital Général du Massachusetts, Professeur de Neurologie à la Faculté de Médecine de Harvard et investigateur principal de l’essai.

GW pharmaceuticals du 6 Mai 2019

 

En bref
 

Afrique: Des pays qui ont l’intention de légaliser le cannabis dans les années à venir
Dans les années à venir, neuf pays pourraient légaliser l’usage du cannabis à des fins médicales ou récréatives tels que: l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Lesotho, le Nigeria, le Maroc, le Malawi, le Ghana, l’Eswatini (ex-Swaziland) et le Zambie. Certains d’entre eux ont déjà pris des mesures importantes.
Bladi.net du 27 Avril 2019

 

Science/Homme: Le CBD n’a eu aucun effet sur les déficiences psychomotrices induites par le THC
Lors d’un test de conduite simulé avec 14 volontaires en bonne santé, le CBD n’a eu aucun effet significatif sur les déficiences induites par le THC. Les participants ont inhalé 125 mg de cannabis avec 11% de THC et moins de 1% de CBD et, à un autre moment, la même quantité de cannabis avec 11% de THC et 11% de CBD. Les auteurs ont écrit que « les effets subjectifs de la drogue (par ex. « l’effet high ») et la confiance en la capacité de conduite ne variaient pas avec la teneur en CBD ». Les concentrations plasmatiques maximales de THC étaient plus élevées avec un ratio équivalent de THC/CBD par rapport au cannabis avec un ratio THC dominant, « suggérant une possible interaction pharmacocinétique ».
Initiative Lambert pour le Traitement des Cannabinoïdes, Université de Sydney, Australie.
Arkell TR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 May 1.[in press]

 

Etats-Unis: La Faculté de Médecine de Harvard reçoit 4,5 millions de dollars pour la recherche sur les cannabinoïdes
Charles R. Broderick, ancien élève de l’Université de Harvard et du MIT, a fait des dons aux deux almas mater pour soutenir la recherche fondamentale sur les effets du cannabis sur le cerveau et le comportement. Le don total de 9 millions de dollars (4,5 millions à chaque institution) représente à ce jour le don le plus important pour soutenir la recherche indépendante sur les cannabinoïdes.
Communiqué de Presse de la Faculté de Médecine d’Harvard du 30 Avril 2019

Portugal: Première ferme de production de cannabis médical
La ville portugaise de Cantanhede abrite à présent la première ferme de production de cannabis médical du pays. Couvrant 2,4 hectares dans un parc biotechnologique situé juste à l’extérieur de Cantanhede, le site de Tilray a reçu le feu vert du régulateur portugais Infarmed en 2017.
Reuters du 25 Avril 2019

Nouvelle-Zélande: Un référendum sur la consommation de cannabis par les adultes en 2020
Le gouvernement a annoncé des détails sur la manière dont les Néo-Zélandais choisiront de légaliser ou non le cannabis, a déclaré le Ministre de la Justice Andrew Little. « Les Néo-Zélandais auront le choix clair lors d’un référendum à l’occasion de l’élection générale de 2020. Le Cabinet a convenu qu’il y aurait une simple question Oui/Non sur la base d’un projet de loi. »
Information du Gouvernement du 7 Mai 2019

Etats-Unis: Washington autorise l’usage médical du cannabis dans les cours d’école
La nouvelle loi autorise explicitement les parents ou les tuteurs « à administrer des produits contenant de la marijuana à l’élève pendant que celui-ci est dans l’enceinte de l’école ». Il stipule également que les districts scolaires « autorisent un étudiant [qui est un patient ayant droit au cannabis médical] à consommer des produits infusés de marijuana (…) dans l’enceinte de l’école, à bord d’un autobus scolaire ou lorsqu’il assiste à un événement parrainé par l’école ».
Fichiers de Loi de Washington

Allemagne/Canada: Canopy Growth achète le secteur des cannabinoïdes de Bionorica
Canopy Growth poursuit son avancée en EURope après avoir signé un contrat de 342,9 millions de dollars pour l’achat de C3 Cannabinoid Compound, une société allemande spécialisée dans les traitements médicaux à base de cannabinoïdes utilisés par les médecins EURopéens. Le principal médicament de la société est le dronabinol, dénomination commune internationale de cannabinoïde naturel le delta-9-THC. Le mois dernier Aurora Cannabis et Aphria faisaient partie des trois sociétés sélectionnées par le gouvernement allemand pour cultiver et distribuer du cannabis médical en Allemagne.
BNN Bloomberg du 2 Mai 2019

Science/Etats-Unis: Le cannabis utilisé dans la recherche américaine diffère génétiquement des variétés que l’on fume
Selon une étude récente, le cannabis utilisé aux États-Unis pour la recherche est génétiquement différent de celui que fument les personnes. La découverte suggère que les recherches sur les effets biologiques de la plante pourraient ne pas reproduire complètement l’expérience des personnes utilisant des souches disponibles dans le commerce – ce que les chercheurs soupçonnaient depuis longtemps.
Reardon S. Nature. 2019;569(7755):172

Science/Animal: Le CBD peut réduire les comportements agressifs associés à certaines maladies psychiatriques
Une étude sur des souris suggère que le CBD pourrait réduire le comportement agressif et que cet effet pourrait être médié par le récepteur 5-HT1A. Les auteurs ont conclu que « le CBD peut être thérapeutiquement utile pour traiter les comportements agressifs généralement associés à des troubles psychiatriques ».
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine de Ribeirão Preto, Université de São Paulo, Brésil.
Hartmann A, et al. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2019:109637[in press]

 

Science/Homme: Le CBD et le palmitoyléthanolamide pourraient être utiles dans les maladies inflammatoires de l’intestin
Un essai contrôlé en double aveugle et à répartition aléatoire a évalué l’effet du palmitoyléthanolamide (PEA) ou du CBD sur l’absorption du lactulose et du mannitol chez l’homme prenant 600 mg d’aspirine. In vivo, l’aspirine a entraîné une augmentation de l’absorption de lactulose et de mannitol, lesquelles ont été réduites par le PEA ou le CBD. Les auteurs ont conclu que les deux substances « réduisent la perméabilité dans le côlon humain. Ces découvertes ont des implications dans les troubles associés à une augmentation de la perméabilité intestinale, telle que la maladie inflammatoire de l’intestin. »
Division des Sciences Médicales et de la Médecine, Université de Nottingham, Derby, Royaume-Uni.
Couch DG, Cook H, Ortori C, Barrett D, Lund JN, O’Sullivan SE. Inflamm Bowel Dis. 2019;25(6):1006-1018.

Science/Animal: Des doses élevées de CBD peuvent avoir des effets négatifs sur le foie
Les souris traitées avec de fortes doses de CBD par voie orale (jusqu’à 2 560 mg par kilogramme de poids corporel) présentaient des signes de toxicité hépatique. Les auteurs ont noté que leur observation pouvait être pertinente pour les patients recevant jusqu’à 20 mg de CBD par kilogramme de poids corporel. Ils ont noté que « l’implication de nombreuses voies associées au métabolisme des lipides et des xénobiotiques soulève de graves inquiétudes quant aux interactions médicamenteuses potentielles ainsi qu’à la sécurité du CBD ».
Département de la Santé Environnementale et Professionnelle, Université de l’Arkansas pour les Sciences Médicales, Little Rock, AR 72205, USA.
Ewing LE, et al. Molecules. 2019;24(9).

Science/Homme: Des enzymes impliquées dans la dégradation du THC
Les scientifiques ont étudié l’implication des enzymes hépatiques dans la dégradation du THC. La voie du CYP2C9 était la voie principale de l’épuisement du THC et de la formation de 11-OH-THC. La voie de dégradation restante du THC a été attribuée à CYP2D6. Le 11-OH-THC était épuisé par les UGT, le CYP3A4 et le CYP2C9.
Université de Washington, États-Unis.
Patilea-Vrana GI, et al. Drug Metab Dispos. 2019 May 2.[in press]

 

Science/Homme: Le CBD peut influer sur les concentrations sanguines des antiépileptiques
Les chercheurs ont étudié les effets du CBD oral chez 61 patients âgés de 1 à 17 ans sur les concentrations dans le sang d’un médicament antiépileptique, le clobazam. Une administration deux fois par jour pendant environ 2 à 6 jours a fourni des concentrations de CBD à l’état d’équilibre. L’administration concomitante de clobazam et de 40mg/kg/jour de CBD a entraîné une augmentation de 2,5 fois la concentration sanguine moyenne de CBD. Les concentrations plasmatiques moyennes de clobazam étaient 1,7 et 2,2 fois plus élevées chez les patients recevant simultanément du clobazam avec 40 mg de CBD par kg/jour, contre 10mg/kg/jour et 20mg/kg/jour.
Centre des Sciences de la Santé de l’Université du Tennessee, Hôpital pour Enfants Le Bonheur, Memphis, TN, États-Unis.
Wheless JW, et al. CNS Drugs. 2019 May 2. [in press]

Science/Homme: L’efficacité du CBD dans l’épilepsie est corrélée aux taux sanguins
Dans une étude ouverte portant sur 56 adultes et 44 enfants, il existait une corrélation positive entre les doses de CBD, les concentrations sanguines de CBD et la réduction de la fréquence des crises épileptiques. Après l’administration de doses quotidiennes de 5 à 50 mg par kilogramme de poids corporel, les concentrations plasmatiques dans le sang varient de 7 à 1200ng/mL.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Szaflarski JP, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:131-136.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

IACM: Cher abonné au Bulletin de l’IACM
Thaïlande: Le gouvernement veut rendre le cannabis disponible pour un usage médical
Science/Homme: Le CBD améliore la fréquence des crises chez les patients atteints du syndrome de Lennox-Gastaut dans le cadre d’une vaste étude clinique

Il y a deux ans

Science/Homme: Le cannabidiol, efficace contre l’épilepsie du syndrome de Dravet
Science/Homme: Selon une grande enquête, le cannabis est utilisé comme substitut aux médicaments d’ordonnance
États-Unis: L’État de Washington permet l’autoculture du cannabis par les patients
Uruguay: Fondation de la Société uruguayenne d’Endocanalabinologie
Chili: Les citoyens développent de plus en plus leur propre cannabis médical

IACM-Bulletin du 05 Mai 2019

Science/Homme: Les patients atteints de SEP prenant du cannabis ont pu réduire leur consommation d’opioïdes et de benzodiazépines
Selon un examen rétrospectif des dossiers de 77 patients, chez qui on avait diagnostiqué la sclérose en plaques avec comme traitement du cannabis qui a permis de réduire d’un tiers la consommation d’autres médicaments, y compris les opioïdes. Des scientifiques du Dent Neurologic Institute Amherst, à New York, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le journal Neurology.

L’amélioration subjective confirmée par les patients était considérable, avec soulagement de la douleur (71%), de la spasticité (43%) et du sommeil (42%). En outre, 34% des patients ont été en mesure de réduire ou d’arrêter d’autres médicaments, notamment des opioïdes, des stimulants et des benzodiazépines. Un faible taux d’abandon (14%) a été observé, le plus souvent en raison de son coût (36%) et de son manque d’efficacité (36%).

McCormack K, Lewandowski e, Rainka M, Aladeen T, Westphal E, Mazhari A, Mechtler L. Multiple Sclerosis and Use of Medical Cannabis: A Retrospective Review Evaluating Symptom Outcomes. Neurology Apr 2019, 92 (15 Supplement) P5.2-106;

 

Science/Homme: Le cannabis motive à faire plus d’exercice
Selon un sondage en ligne mené auprès de 605 personnes vivant dans des États ayant un accès légal complet au cannabis, les utilisateurs ont déclaré avoir participé à plus de minutes d’exercice aérobie et anaérobie par semaine. Des chercheurs de l’Université du Colorado à Boulder, aux États-Unis, ont indiqué que l’étude constituait une étape importante dans la clarification de la consommation de cannabis par des exercices chez les adultes dans les États dotés de marchés légaux du cannabis, et fournissait des orientations pour les axes de recherche futurs.

Les résultats ont indiqué que la majorité (81,7%) des participants ont recommandé de consommer du cannabis en même temps que l’exercice, et ceux qu’ils l’ont fait avaient tendance à être plus jeunes et étaient plus susceptibles d’être des hommes. En outre, la majorité des participants qui ont recommandé de consommer du cannabis peu de temps avant/après l’activité physique ont déclaré que cela leur permettait de mieux profiter de l’activité physique et d’en récupérer, et environ la moitié a indiqué que cela augmentait leur motivation à s’exercer.

YorkWilliams S, Gust C, Mueller R, Cinnamon L, Hutchison K, Gillman A, Bryan A. The New Runner’s High? Examining Relationships Between Cannabis Use and Exercise Behavior in States with Legalized Cannabis. Public Health. 2019 Apr 19. [in press]

 

En bref
 

Science/Homme: Le système endocannabinoïde présente une activité réduite chez les patients présentant un trouble de stress post-traumatique
Dans le cadre d’une étude portant sur 20 patients souffrant de syndrome de stress post-traumatique et de sujets sains contrôlés, les chercheurs ont étudié les taux sanguins d’endocannabinoïdes anandamide (AEA), de 2-AG (2-arachidonoylglycérol) et d’oléoyléthanolamine (OEA) après un effort physique et un stress psychosocial. Seuls les témoins en bonne santé ont présenté une augmentation significative des taux de 2-AG après l’exercice et le stress psychosocial. Les chercheurs ont écrit que ces données fournissent des preuves préliminaires que le système endocannabinoïde « est hypoactif dans le SSPT après une exposition à des facteurs de stress physiques et psychosociaux ».
Département de Kinésiologie, Université de Wisconsin-Madis markiert rasch, États-Unis.
Crombie KM, et al. Biol Psychol. 2019;145:1-7.

Science/Homme: Les endocannabinoïdes contribuent à l’amélioration des effets de l’exercice sur l’humeur chez les patients souffrant de dépression majeure
Le sang a été prélevé chez 17 femmes présentant un trouble dépressif majeur avant et 10 minutes après l’exercice. Il y avait des élévations significatives des niveaux d’anandamide et d’oléoyléthanolamine et il y avait des associations négatives entre les changements d’anandamide et les états de l’humeur. Les chercheurs ont conclu que le système endocannabinoïde « contribue aux effets stimulants sur l’humeur des exercices aigus prescrits » dans le trouble dépressif majeur.
Département de Kinésiologie, Iowa State University, Ames, États-Unis.
Meyer JD, et al. Med Sci Sports Exerc. 2019 Apr 8. [in press]

France: Conférence sur le cannabis en médecine
La 8ème Conférence sur le Cannabis en Médecine de l’UFCM-I-Care aura lieu le 28 Juin à Strasbourg.
Site web de la conférence

Hollande: Procès sur la croissance légale du cannabis pour des utilisateurs adultes
Le gouvernement néerlandais poursuivra les expériences de production réglementée de cannabis impliquant 10 producteurs agréés, selon les plans détaillés. L’expérience tant attendue de la culture réglementée est censée éliminer la zone grise entre la vente de cannabis dans les coffee-shop autorisée et la culture et l’approvisionnement illégaux. Les plans, qui ont été mis en consultation l’année dernière, indiquent que les 10 producteurs devront tous produire au moins 10 types différents de produits à base de cannabis et que leurs contenus en THC devront être clairement indiqués sur l’emballage. En outre, les ministres ont confirmé qu’un minimum de 6 et un maximum de 10 collectivités locales participeraient aux essais, qui dureront au moins quatre ans.
BusinessSociety du 11 Avril 2019

Science/Animal: L’administration de THC peut réduire l’abus d’opioïdes
Les rats ont été entraînés à s’auto-administrer par voie intraveineuse de l’oxycodone, un opioïde. S’ils ont reçu du THC par inhalation ou par injection, les doses auto-administrées d’opioïdes ont été réduites. Dans d’autres études, les chercheurs ont observé des effets additifs de l’oxycodone et du THC sur la réduction de la douleur. Ils ont conclu que « ces données démontrent les effets additifs du THC et de l’oxycodone et suggèrent l’utilisation potentielle du THC pour améliorer l’efficacité thérapeutique et réduire l’abus d’opioïdes ».
Département des Neurosciences, Scripps Research Institute, La Jolla, États-Unis.
Nguyen JD, et al. Neuropharmacology. 2019;151:127-135.

Science/Homme: Les extraits de CBD peuvent améliorer la qualité de vie des patients épileptiques sans influence sur les crises
Lors d’une étude ouverte, les patients atteints d’épilepsie résistante au traitement ont reçu l’extrait de CBD Epidiolex à partir de 5 mg/kg/jour et jusqu’à 50 mg/kg par jour. 53 patients ont pu participer à l’étude. Il y avait une amélioration significative de la qualité de vie après un an de traitement. Cette amélioration n’était pas associée aux changements de la gravité des crises.
Département de Neurologie, Université de l’Alabama à Birmingham, États-Unis.
Gaston TE, et al. Epilepsy Behav. 2019;95:10-17.]

Science/Homme: Le risque d’une consommation problématique de cannabis dépend du motif de la consommation
Lors d’une étude portant sur 468 adultes, les principales raisons de la consommation de cannabis étaient de renforcer les sentiments positifs (35%), les habitudes (29%) et de faire face aux sentiments négatifs (25%). Faire face aux sentiments négatifs était associé au risque le plus élevé de consommation problématique de cannabis.
Université de Barcelone, Espagne.
Casajuana Kögel C, et al. Adicciones. 2019;0(0):1221.

Science/Cellules: L’extrait de CBD a des effets différents sur les globules blancs par rapport au CBD isolé
Lors d’une étude sur les globules blancs, un extrait de CBD standardisé sur 5% de CBD et du CBD isolée ont inhibés la migration cellulaire, le développement d’espèces oxygénées réactives et la production de TNF-alpha. Cependant, l’inhibition de la migration cellulaire et de la production de la cytokine pro-inflammatoire TNF-alpha était plus forte qu’avec le CBD isolé « suggérant qu’au-delà du CBD, d’autres composants de la plante de cannabis pourraient contribuer aux effets biologiques de l’extrait ».
Centre de Recherche en Pharmacologie Médicale, Université d’Insubria, Varese, Italie.
Mabou Tagne A, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(8).

Science/Homme: Des doses élevées de CBD peuvent augmenter les concentrations sanguines de tacrolimus
Un patient, qui a reçu une dose quotidienne de 2000 à 2900 mg de CBD, a présenté une augmentation d’environ 3 fois de tacrolimus dans le sang. Cela peut être dû aux mêmes voies métaboliques des 2 médicaments dans le foie.
Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de Cincinnati, États-Unis.
Leino AD, et al. Am J Transplant. 2019 Apr 23. [in press]

Science/Homme: Des doses élevées de THC peuvent endommager l’ADN
Lors d’une étude portant sur des rats recevant du THC à des doses orales quotidiennes de 7 mg/kg de poids corporel, les chercheurs ont découvert des lésions de faible niveau de l’ADN dans les globules blancs et les cellules du cerveau.
Institut de recherche médicale et de santé au travail, Zagreb, Croatie.
Kopjar N, et al. Molecules. 2019;24(8).

Science/Animal: Le système endocannabinoïde module les symptômes de la schizophrénie
Dans un modèle murin de schizophrénie, caractérisé par une activité locomotrice accrue et une altération de la mémoire, l’augmentation des taux d’endocannabinoïdes a influencé les symptômes de manière dose-dépendante. Une faible dose d’un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes (URB 597) réduisait les troubles de la mémoire, tandis qu’une dose plus élevée augmentait les troubles de la mémoire.
Département de Pharmacologie et de Pharmacodynamique, Université de Médecine de Lublin, Pologne.
Kruk-Slomka M, et al. Mol Neurobiol. 2019 Apr 19. [in press]

Science/Animal: Des dérivés du CBD ont été développés pour permettre une meilleure pénétration dans les tissus oculaires
Dans le but de traiter la douleur et l’inflammation induites par la rétinopathie diabétique, les scientifiques ont mis au point des dérivés du CBD, qui pénètrent mieux dans les tissus oculaires du lapin comparé au CBD.
Département de Pharmacie et de Distribution de Médicaments, École de Pharmacie, Université du Mississippi, Oxford, États-Unis.
Taskar P, et al. J Ocul Pharmacol Ther. 2019 Apr 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales
Science/Homme: Le THC peut améliorer les symptômes de l’anorexie mentale
Science/Homme: Un extrait de cannabis riche en CBD peut être efficace chez les enfants autistes
Science/Homme: Le CBD peut être utile contre la dépendance au tabac

Il y a deux ans

Chili: Les pharmacies commencent à vendre du cannabis
Science/Homme: Les patients traités pour douleurs chroniques ont un risque de dépression moins élevé avec un traitement au cannabis qu’avec un traitement aux opioïdes
Science/Animal: De faibles doses de THC rétablissent les fonctions cognitives de souris âgées

IACM-Bulletin du 23 Avril 2019

Science/Homme: Selon une étude observationnelle, le cannabis pourrait améliorer le comportement des patients atteints de démence
Dix patientes démentes présentant de graves problèmes de comportement ont présenté une amélioration significative après deux mois d’administration, par voie orale, d’extrait de cannabis. Des scientifiques du Département de Soins Primaires et de Médecine Communautaire des Hôpitaux Universitaires de Genève, en Suisse, ont publié les résultats de leur étude dans la revue Medical Cannabis and Cannabinoids. Les patients ont reçu une teinture de cannabis contenant un rapport THC/CBD de 1 pour 2. Selon les résultats de l’étude, ils ont reçu une dose moyenne de 8,8 mg de THC et de 17,6 mg de CBD après le premier mois, ce qui est resté stable lors du deuxième mois (moyenne de 9 mg de THC et 18 mg de CBD).

Les scores d’une échelle visuelle analogique de problème de comportement ont diminué de 40% et le score de rigidité de 50% après 2 mois. La moitié des patients a diminué ou arrêté d’autres médicaments psychotropes. Le personnel a apprécié la diminution de la rigidité, la simplification des soins quotidiens et des transferts, l’amélioration du contact direct avec les patients, l’amélioration du comportement et la diminution de la constipation associée à la réduction des doses d’opioïdes. Il n’y avait pas de réduction de cannabis pour des raisons d’effets secondaires.

Broers B, Patà Z, Mina A, Wampfler J, de Saussure C, Pautex S. Prescription of a THC/CBD-Based Medication to Patients with Dementia: A Pilot Study in Geneva. Med Cannabis Cannabinoids. 2019 Apr 4. [in press]

 

Science/Homme: Selon des rapports de cas le CBD peut être utile dans le syndrome du X fragile
Dans une série de cas, 3 patients (un enfant et 2 adultes) atteints du syndrome du X fragile (FXS) ont bénéficié d’un traitement par CBD (cannabidiol) par voie orale à des doses journalières comprises entre 32 et 64 mg. Des scientifiques du Département de Pédiatrie de l’Ecole de Médecine de l’Université du Colorado à Aurora, aux États-Unis, ont présenté leurs recherches dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research.

Les trois patients ont présenté des avantages fonctionnels à la suite de l’utilisation de solutions orales de CBD, notamment une réduction notable de l’évitement social et de l’anxiété, ainsi que des améliorations du sommeil, de l’alimentation, de la coordination motrice, des compétences linguistiques, de l’anxiété et du traitement sensoriel. Deux des patients décrits présentaient une réémergence d’un certain nombre de symptômes FXS après l’arrêt du traitement par CBD (par exemple, anxiété), qui s’est ensuite améliorée après la réintroduction du traitement par CBD.

Tartaglia N, Bonn-Miller M, Hagerman R. Treatment of Fragile X Syndrome with Cannabidiol: A Case Series Study and Brief Review of the Literature. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(1):3-9.

 

En bref
 

Etats-Unis: Améliorations de la loi sur le cannabis médical du Nouveau-Mexique
La gouverneure Michelle Lujan Grisham a signé le projet de loi 406 du Sénat le 4 Avril, remaniant de fait la loi de l’État sur le cannabis à des fins médicales pour la première fois depuis le lancement du programme il y a 12 ans. Entre autres, la loi mise à jour permet aux écoliers de se faire administrer du cannabis à des fins médicales lorsqu’ils sont à l’école, ajoute des protections sur le lieu de travail pour les patients et établit le cadre permettant aux patients extérieur à l’Etat d’accéder au programme.
Globe Newswire du 5 Avril 2019.

Luxembourg: Le gouvernement achète du cannabis
Dans une déclaration commune, les ministères de la Santé et des Affaires Etrangères ont précisé qu’ils avaient acheté trois types de cannabis différents. Ils en ont acheté 20 kg pour une valeur de 50 000 EURos à un fournisseur canadien. En ce qui concerne le cannabis à des fins récréatives, les autorités luxembourgeoises seraient impliquées dans des discussions avec les Pays-Bas et le Canada. Bien que l’ampleur exacte et le contenu de ces discussions n’aient pas encore été rendus publics, le gouvernement de coalition luxembourgeois aurait l’intention de créer un organisme gouvernemental chargé de gérer la distribution de cannabis à des fins récréatives au Grand-Duché.
RTL du 30 Mars 2019

Allemagne: Une agence gouvernementale sélectionne trois sociétés pour la production nationale de cannabis à usage médical
Trois sociétés ont été choisies par l’Agence allemande du cannabis pour la production de cannabis dans le pays. Il s’agit de deux filiales Allemandes des sociétés Canadiennes Aphria et Aurora ainsi que de la société Berlinoise Demecan.
Handelsblatt du 4 Avril 2019

Israël: La décriminalisation du cannabis prend effet
La décriminalisation de la possession de cannabis a pris effet le 1er Avril. En vertu des nouvelles directives, la possession de petites quantités de cannabis chez des particuliers ne sera plus considérée comme une infraction pénale ou autre. La possession en public est toujours interdite.
Times of Israel du 31 Mars 2019.

Etats-Unis:
Pas de limite de THC dans le sang à laquelle un conducteur est affaibli
Un nouveau rapport indique que le Michigan ne devrait pas fixer de limite légale de concentration de THC dans le sang. Créé sous l’ancien gouverneur Rick Snyder, une commission composée de six membres du panel, dit qu’il ne devrait pas y avoir de limite légale pour le THC. Puisqu’il n’y a pas de concentration sanguine mesurable à laquelle un conducteur est réputé « sous l’influence du cannabis », la police du Michigan devra prouver que le conducteur est affaibli de la manière traditionnelle.
WILX du 26 Mars 2019.

Guam: L’usage de cannabis pour les adultes légalisé
Guam a légalisé l’usage du cannabis par les adultes lorsque le Gouverneur Lou Leon Guerrero a signé le projet de loi controversé sur le cannabis à des fins récréatives. La nouvelle loi autorise dès 21 ans à posséder une once (environ 28 g) de cannabis. Les adultes ne peuvent pas cultiver plus de six plantes pour leur usage personnel.
Pacific Daily News du 4 Avril 2019

Science/Homme: L’utilisation de cannabinoïdes synthétiques est associée à davantage de problèmes de santé mentale que le cannabis naturel
Selon un sondage en ligne mené auprès de 367 utilisateurs de cannabinoïdes synthétiques et de cannabis naturel, ceux qui en consommaient ont les scores les plus élevés en matière de toxicomanie, de troubles du sommeil, de dépression, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale.
Département de Surveillance des Drogues, Utrecht, Pays-Bas.
Mensen VT, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Apr 9. [in press]

Science/Animal: Interaction entre la kétamine et le système endocannabinoïde
Une étude chez la souris suggère que les récepteurs aux cannabinoïdes sont à l’origine des effets antidépresseurs de la kétamine.
Sciences Médicales de Téhéran, Université Islamique Azad, Téhéran, Iran.
Khakpai F, et al. Biomed Pharmacother. 2019 Apr;112:108717.

Science/Homme: L’inhalation de chanvre peut entraîner des concentrations détectables de THC dans le sang
Une demi-heure après l’inhalation de 1g de chanvre contenant 0,16% de THC et 5,8% de CBD, les concentrations dans le sang variaient entre 7 et 11 ng/mL pour le THC et entre 30 et 56 ng/mL pour le CBD.
Centre National de Toxicomanie et de Dopage, Institut Supérieur de la Santé, Rome, Italie.
Pacifici R, et al. Clin Chem Lab Med. 2019 Apr 8. [in press]

Science/Animal: Une combinaison de THC et de CBD peut être efficace dans l’épilepsie
Lors d’une étude sur le poisson zèbre, des chercheurs ont découvert un effet synergique du THC et du CBD dans un rapport de 1:1 dans des modèles d’hyperactivité du système nerveux. Le THC et le CBD ont été efficaces, mais une combinaison a permis de réduire les doses de cannabinoïdes. Les auteurs ont écrit qu ‘«une réduction du niveau de chaque cannabinoïde requis peut aider à prévenir les effets indésirables qui entraînent des effets secondaires», qui pourraient être pertinents pour le traitement de l’épilepsie.
Université de Montréal, Canada.
Samarut É, et al. Front Pharmacol. 2019;10:226.

Science: Les stéroïdes peuvent interagir avec la FAAH
Lors d’une étude portant sur six stéroïdes (parmi lesquels la testostérone, l’hydrocortisone, l’œstradiol et la cortisone), les chercheurs ont découvert une interaction avec la FAAH (amide d’acide gras hydrolase), impliquée dans la dégradation des endocannabinoïdes. Les auteurs ont écrit que « les résultats indiquent que les stéroïdes sont de nouveaux régulateurs de l’interaction de la FAAH avec les membranes, ce qui peut avoir un impact sur l’activité biologique des eCB ».
Faculté des Biosciences et des Technologies pour l’Alimentation, l’Agriculture et l’Environnement, Université de Teramo, Italie.
Sabatucci A, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2019;4(1):42-50.

Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 pourrait être bénéfique dans la polyarthrite rhumatoïde
Lors d’une étude sur les fibroblastes synoviaux de la polyarthrite rhumatoïde, des cellules situées au niveau des articulations, les chercheurs ont démontré que l’activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (JWH-133) entraînait une réduction de l’interleukine 1-bêta, une cytokine pro-inflammatoire. Les auteurs ont écrit que le récepteur CB2 « peut servir de cible potentielle pour gérer la douleur et l’inflammation dans la polyarthrite rhumatoïde ».
Université de l’État de Washington, Faculté de Pharmacie et de Sciences Pharmaceutiques, Spokane, États-Unis.
Fechtner SC, et al. Clin Exp Rheumatol. 2019 Mar 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le pass

Il y a un an

Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés
Science/Homme: Lors d’une étude ouverte un extrait de cannabis contenant du THC et du CBD a réduit les crises d’épilepsie
Science/Homme: Selon une étude de grande envergure l’usage aigu du cannabis peut réduire l’anxiété et la dépression
Science/Homme: Le CBD peut être utilisé contre l’anxiété et la dépression sans altérer le sommeil normal

Il y a deux ans

Mexique: Le Parlement approuve l’utilisation médicale du cannabis
Science/Homme: Selon une grande étude l’utilisation de cannabis est associée à une prévalence inférieure à la stéatose hépatique non alcoolique
Science/Homme: L’utilisation médicale du cannabis peut réduire les coûts médicaux de Medicaid aux États-Unis d’environ un milliard de dollars
Science/Homme: Aux États-Unis, dans les États ayant des lois médicales sur le cannabis, l’utilisation illégale de cannabis est plus élevée que dans les États sans ces lois

IACM-Bulletin du 07 Avril 2019

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une probabilité d’obésité plus faible chez les personnes en bonne santé
 

Dans un groupe représentatif de la population américaine qui a été suivie pendant 3 ans, la consommation de cannabis a été associée à une augmentation plus faible de l’IMC (indice de masse corporelle). Des chercheurs du Département de Médecine Familiale de l’Université de l’Etat du Michigan à East Lansing, aux États-Unis, ont publié leurs recherches dans l’International Journal of Epidemiology. Les adultes ont participé à des entretiens personnels assistés par ordinateur sur la consommation de cannabis, leur poids et leur taille lors de la vague 1 (2001-2002) et 2 (2004-2005).

Lors de la deuxième vague, 77% des participants n’avaient jamais consommé de cannabis, 18% en avaient cessé la consommation, 3% étaient des initiés et 2%, des utilisateurs persistants. L’évolution estimée de l’IMC sur 3 ans montre une augmentation pour tous les sous-groupes. Comparé aux utilisateurs non consommateurs, il existait une association inverse de consommation de cannabis avec l’obésité et l’indice de masse corporelle.

Alshaarawy O, Anthony JC. Are cannabis users less likely to gain weight? Results from a national 3-year prospective study. Int J Epidemiol. 2019 Mar 16. [in press]

 

Science: Dégradation du THC sur une période de 4 ans dans différentes conditions de stockage
Des chercheurs du Laboratoire d’Hygiène Environnementale et de Toxicologie Légale du Département DMPO de Venise, en Italie, ont étudié la dégradation du THC dans des matériaux à base de plantes et de résines contenant différentes concentrations initiales de THC. Quatre échantillons représentatifs ont été recueillis dans chaque matériau d’étude et ont été conservés pendant une période prolongée (quatre ans) dans différentes conditions de stockage contrôlées: (A) à la lumière et à la température ambiante (22 ° C); (B) l’obscurité et la température ambiante; (C) obscurité et réfrigération (4 ° C); (D) obscurité et congélation (-20 ° C).

Près de 100% du THC s’est dégradé au bout de quatre ans dans les conditions A et B (température ambiante, claire ou sombre). Les données ont indiqué que la température de stockage et l’exposition à la lumière avaient deux effets différents sur la conversion du THC en CBN. Des modèles ont été proposés qui permettent de prédire la durée de stockage, si inconnue, et le contenu initial de THC, à partir de la mesure du contenu de THC et de CBN à tout moment dans les conditions de stockage A.

Zamengo L, Bettin C, Badocco D, Di Marco V, Miolo G, Frison G. The role of time and storage conditions on the composition of hashish and marijuana samples: A four-year study. Forensic Sci Int. 2019;298:131-137.

 

En bref
 

Etats-Unis: La Floride lève l’interdiction de fumer du cannabis
Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a signé un projet de loi visant à lever l’interdiction de fumer du cannabis à des fins médicales. Un projet de loi adopté en 2017 par l’ancien gouverneur Rick Scott interdisait de fumer du cannabis.
UPI du 19 Mars 2019

Science/Homme: Après la légalisation, la consommation de cannabis chez les adolescents a diminué dans l’État de Washington
Selon une enquête menée auprès de 76 000 jeunes de 8ème et 10ème années dans l’État de Washington, la consommation de cannabis a diminué chez les adolescents. Il n’a augmenté que chez les jeunes travailleurs de 12ème année.
Faculté Nursing-Spokane, Université d’État de Washington, Washington, États-Unis.
Graves JM, et al. J Adolesc Health. 2019 Mar 14. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis atténue l’inflammation liée à la consommation d’alcool
Lors d’une étude portant sur 66 buveurs d’alcool réguliers, la consommation concomitante de cannabis a réduit la concentration de l’interleukine-6, un médiateur pro-inflammatoire. Les auteurs ont écrit que « leurs découvertes préliminaires suggèrent que les composés cannabinoïdes pourraient servir à atténuer l’inflammation associée à la consommation d’alcool ».
Département de Psychologie et Neurosciences, Université du Colorado à Boulder, Colorado, États-Unis.
Karoly HC, et al. Alcohol Clin Exp Res. 2018;42(3):531-539.

Science/Homme: Une forte consommation de cannabis est plus probablement associée à la dépression
Selon une vaste étude, « les consommateurs de cannabis ont des taux de prévalence des troubles dépressifs toujours plus élevés que les non-utilisateurs ».
Département de Médecine et de Chirurgie, Université de Milan Bicocca, Italie.
Carrà G, et al. Subst Abus. 2019:1-7.

Science/Homme: La consommation de cannabis chez les patients schizophrènes est associée à un risque réduit de maladie inflammatoire de l’intestin
Lors d’une étude portant sur 21 066 cas de schizophrénie et 176 935 sujets témoins, la consommation de cannabis était associée à un risque réduit de maladie inflammatoire de l’intestin chez les patients schizophrènes mais ce n’était pas le cas pour le groupe témoin.
Centre de Recherche sur la Santé Mentale de Copenhague – CORE, Centre de Santé Mentale de Copenhague, Hôpital Universitaire de Copenhague, Danemark.
Olesen JA, et al. Psychol Med. 2019:1-8.

Science/Homme: La consommation de cannabis par les adolescents était associée à une probabilité accrue de tentatives de suicide
Lors d’une étude portant sur 456 adolescents ayant signalé des idées suicidaires et 569 sur des automutilations à l’âge de 16 ans, la consommation de cannabis était associée à une augmentation de 2,6% de passer à la tentative de suicide.
Sciences de la Santé des Populations, École de Médecine de l’Université de Bristol, Royaume-Uni.
Mars B, et al. Lancet Psychiatry. 2019;6(4):327-337.

Science/Homme: La dégradation du CBD est plus lente chez les personnes atteintes d’insuffisance hépatique
Lors d’une étude clinique, les patients atteints d’une maladie du foie présentaient une dégradation plus lente du CBD que chez les personnes en bonne santé. Les auteurs ont conclu que « leurs résultats indiquent que la dose doit être modifiée chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère, et qu’une dose initiale plus faible et un titrage plus lent sont nécessaires en fonction du rapport bénéfice/risque ».
GW Research Ltd, Cambridge, Royaume-Uni.
Taylor L, et al. J Clin Pharmacol. 2019 Mar 28. [in press]

Science/Homme: L’halopéridol réduit les effets psychologiques du THC
Lors d’une étude portant sur 28 personnes en bonne santé, les résultats « ont montré que l’halopéridol réduisait l’effet psychotomimétique du delta-9-THC ».
Département de Psychiatrie, École de Médecine de l’Université de Yale, New Haven, États-Unis.
Gupta S, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Mar 27. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis pendant la grossesse est associée à un poids de naissance inférieur
Lors d’une étude portant sur 2173 patients, les nourrissons nés de mères qui présentaient un test positif pour le THC dans l’urine avaient un poids de naissance inférieur (moyenne: 2 925 g) par rapport aux bébés non exposés au THC (moyenne: 3 325 g).
Département d’Obstétrique et de Gynécologie et Institut de Recherche Hatton, TriHealth, Cincinnati, Ohio, États-Unis.
Howard DS, et al. J Addict Med. 2019 Mar 1. [in press]

Science/Animal: Le récepteur CB2 est impliqué dans la cicatrisation de la cornée
Lors d’une étude sur des souris, des chercheurs ont trouvé des preuves que le récepteur CB2 joue un rôle important dans la guérison des lésions de la cornée et que ces récepteurs sont nécessaires au déroulement normal de la fermeture de la plaie.
Centre Gill pour les Sciences Biomoléculaires et le Département des Sciences Psychologiques et Cérébrales, Université de l’Indiana, Bloomington, États-Unis.
Murataeva N, et al. Exp Eye Res. 2019 Mar 21. [in press]

Science/Homme: Le cannabis très puissant est associé à un risque plus élevé de psychose
Selon une étude portant sur des patients de 11 sites en EURope et au Brésil, les premiers épisodes psychotiques et une consommation de cannabis à forte puissance (plus de 10% du THC) étaient associés à un risque plus élevé de psychose que le cannabis à faible puissance (moins de 10% de THC).
Centre de Psychiatrie Génétique et Développementale, Institut de Psychiatrie, King’s College London, Londres, Royaume-Uni.
Di Forti M, et al. Lancet Psychiatry. 2019 Mar 19. [in press]

Science: Nouveaux brevets pour environ 30 nouveaux antagonistes des récepteurs aux cannabinoïdes entre 2015 et 2018
Selon une étude sur de nouveaux brevets, « les antagonistes et modulateurs des récepteurs CB1 agissant à la périphérie sont une classe émergente de médicaments pour le syndrome métabolique, la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres troubles importants dans lesquels ce récepteur est impliqué ».
Centre de Découverte de Médicaments, RTI International, Research Triangle Park, États-Unis.
Amato G, et al. Expert Opin Ther Pat. 2019 Mar 20. [in press]

Science/Animal: Un dérivé synthétique du CBG améliore la génération de nouvelles cellules nerveuses dans le cerveau
Dans un modèle animal de la maladie de Huntington un dérivé synthétique du cannabigérol (CBG), appelé VCE-003.2, a amélioré la production de nouvelles cellules nerveuses ainsi que protégé les cellules nerveuses.
Institut de Recherche de la Santé Ramón y Cajal (IRYCIS), Ctra. Colmenar Viejo, Madrid, Espagne.
Aguareles J, et al. Transl Neurodegener. 2019;8:9.

Science/Animal: Le CBD réduit la douleur neuropathique chez le rat diabétique
Dans une étude chez des rats souffrant de diabète et de douleurs neuropathiques, le CBD à dose modérée a atténué la douleur.
Faculté de Philosophie, Sciences et Lettres de l’Université de São Paulo, Ribeirão Preto, Brésil.
Jesus CHA, et al. Brain Res. 2019 Mar 18. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis a été associée à une réduction de la mortalité suite aux chirurgies orthopédiques
Science/Homme: Le Nabilone a amélioré l’appétit chez des patients cancéreux dans une étude clinique contrôlée

Il y a deux ans

Argentine: Le Parlement approuve le cannabis à usage médicinal
Science/Homme: Les patients qui utilisent le cannabis médical l’évaluent comme très efficace
Science/Homme: Une consommation de cannabis plus problématique chez les plus jeunes utilisateurs de cannabis médical

 

IACM-Bulletin du 24 Mars 2019

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un traitement efficace contre la vidange gastrique retardée
Un traitement avec du cannabis peut être bénéfique pour de nombreux patients atteints de gastro-parésie (retard de la vidange gastrique) et de symptômes associés. Sur les 197 patients ayant rempli un questionnaire sur leurs symptômes et leurs traitements actuels, près de la moitié (92 participants) ont déclaré avoir déjà consommé des cannabinoïdes ou en avoir consommé, notamment du THC et du CBD. Des médecins de l’unité de Gastroentérologie du Département de Médecine de l’école de Médecine de l’Université de à Philadelphie, États-Unis, ont posé des questions à leurs patients ayant potentiellement des symptômes évocateurs d’une gastro-parésie, notamment des nausées, des vomissements, des brûlures d’estomac et des douleurs à l’estomac.

Sur les 92 patients prenant des cannabinoïdes, 93,5% ont perçu une amélioration des symptômes due au THC et 81,3% avec le CBD. Les cannabinoïdes ont été utilisés le plus souvent par le biais du tabagisme (46 patients). Les patients prenant des cannabinoïdes étaient plus jeunes (41 ans en moyenne contre 48 ans) et présentaient un score total plus élevé d’indice cardinal des symptômes de gastro-parésie (3,4 contre 2,8 en moyenne) par rapport aux patients sans antécédents d’utilisation de cannabinoïdes.

Jehangir A, Parkman HP. Cannabinoid Use in Patients With Gastroparesis and Related Disorders: Prevalence and Benefit. Am J Gastroenterol. 2019 Mar 8. [in press]

 

Science/Homme: La consommation de cannabis peut augmenter la satisfaction de l’orgasme chez les femmes
« La marijuana semble améliorer la satisfaction vis-à-vis de l’orgasme », a écrit un chercheur du Département d’Obstétrique-Gynécologie et de la Santé des Femmes de la Faculté de Médecine de l’Université de Saint Louis, aux États-Unis, dans le cadre d’un article sur la médecine sexuelle. Les patients ont reçu un questionnaire lors de leur visite et ont été invités à le remplir anonymement et à le placer dans une boîte verrouillée après leur visite.

Sur les 373 participants, 34% ont déclaré avoir consommé du cannabis avant l’activité sexuelle. La plupart des femmes ont signalé une augmentation de la libido, une amélioration de l’orgasme et une diminution de la douleur. Les femmes qui déclaraient avoir consommé du cannabis avant les rapports sexuels avaient 2,13% plus de chances de déclarer des orgasmes satisfaisants que les femmes ne déclarant aucune consommation de cannabis. Les auteurs ont écrit qu’une meilleure compréhension du système endocannabinoïde pourrait « contribuer au développement de traitements pour le dysfonctionnement sexuel féminin ».

Lynn BK, López JD, Miller C, Thompson J, Campian EC. The Relationship between Marijuana Use Prior to Sex and Sexual Function in Women. Sex Med. 2019 Mar 1. [in press]

 

Science/Homme: Les patients atteints de cancer signalent un soulagement des symptômes grâce au cannabis
« Les patients atteints de cancer inscrits au programme Cannabis Médical du Minnesota ont montré une réduction significative des huit symptômes évalués lors des quatre mois suivants leur participation au programme », c’est ce qu’ont écrit des chercheurs du Département de la Santé du Minnesota à St Paul et de l’Institut HealthPartners à Minneapolis. Ils ont évalué les symptômes suivants: anxiété, manque d’appétit, dépression, sommeil perturbé, fatigue, nausée, douleur et vomissements.

Une réduction significative des scores a été observée pour tous les symptômes lors de la comparaison des scores de base avec le score moyen soumis au cours des quatre premiers mois de participation au programme. La proportion de patients ayant obtenu une réduction de 30% ou plus des symptômes au cours de ces quatre premiers mois varie entre 27% (fatigue) et 50% (vomissements), et un pourcentage un peu plus faible pour ceux qui ont vu leurs symptômes s’améliorer et se maintenir. Des effets indésirables ont été rapportés chez une faible proportion de patients (10,5%). Les auteurs ont conclu que « le cannabis médical était bien toléré et que certains patients avaient atteint des niveaux d’amélioration cliniquement significatifs et durables ».

Anderson SP, Zylla DM, McGriff DM, Arneson TJ. Impact of Medical Cannabis on Patient-Reported Symptoms for Patients With Cancer Enrolled in Minnesota’s Medical Cannabis Program. J Oncol Pract. 2019 Mar 12 [in press]

 

Belgique: Une commission parlementaire approuve la mise en place d’une agence du cannabis
La Commission parlementaire de la Santé a adopté presque à l’unanimité un projet de loi facilitant la création d’une agence du cannabis, permettant sa production à des fins médicales. Selon un projet de loi, il est prévu de rendre le cannabis disponible sur ordonnance pour les patients dont les médicaments standard se sont avérés peu ou pas utiles.

L’agence du cannabis travaillerait sous les auspices de l’Agence Fédérale des Médicaments. Elle sera apte à fournir des autorisations pour les futures plantations et producteurs, et gérera les récoltes de cannabis. L’agence assurera également le monopole sur les importations et les exportations de cannabis, de sorte que la plante ne soit pas utilisée à des fins illégales. L’agence mettra du cannabis à la disposition des pharmaciens et des hôpitaux.

Brusselstimes du 27 Février 2019

 

En bref
 

Science/Homme: Le cannabis peut réduire les complications de la maladie de Crohn
Une analyse de 43 317 patients américains atteints de la maladie de Crohn, dont 615 étaient considérés comme des utilisateurs de cannabis, a montré que les utilisateurs de cannabis étaient moins susceptibles d’avoir les complications suivantes: fistulisation active et abcès intra-abdominal (12% contre 16%) et colectomie (4% vs 8%) parmi d’autres. Les auteurs ont conclu que « la consommation de cannabis peut atténuer plusieurs des complications bien décrites de la maladie de Crohn chez les patients hospitalisés ».
Hôpital John H Stroger du Comté de Cook, Chicago, États-Unis.
Mbachi C, et al. Dig Dis Sci. 2019 Mar 2. [in press]

Etats-Unis: La légalisation du cannabis présente un « risque à long terme » pour le secteur de l’alcool
Selon un nouveau rapport, la légalisation du cannabis présente un risque pour le secteur des boissons alcoolisées. Le risque pour l’alcool « devrait augmenter avec l’acceptation et la consommation de cannabis, en particulier chez les buveurs de bière et de spiritueux ». « Bien que pas encore généralisé, le cannabis est en train de croître dans les États où il est légal et pose un risque pour le secteur des boissons alcoolisées à l’avenir », a déclaré Brandy Rand, Président Américain d’International Wines and Spirits Record.
The Spirits Business du 22 Février 2019

Thaïlande: Programme d’amnistie au cannabis pour les patients
Il est maintenant possible de posséder légalement du cannabis à des fins médicinales. Grâce à un programme d’amnistie pour le cannabis mis en place par le gouvernement, ceux qui avaient du cannabis en possession à des fins médicales avant que la légalisation ne prenne effet, pourront demander au gouvernement de le conserver. Les ressortissants thaïlandais et les étrangers sont éligibles au programme d’amnistie et à la possession de cannabis médical.
Thai Law Forum du 4 Mars 2019

Australie: La plupart des patients achètent du cannabis sur le marché noir
Malgré les affirmations du gouvernement selon lesquelles un système de cannabis médical rationalisé a entraîné une augmentation du nombre d’ordonnances, au moins 100 000 personnes s’auto-prescrivent sur le marché noir, dépassant de plus de 30 fois l’offre légale en Australie. Les experts disent que des obstacles importants à l’accès légal ont produit un système défaillant et appellent à un régulateur indépendant.
ABC du 22 Février 2019

Bosnie: Le Président a annoncé le pardon d’un patient atteint de sclérose en plaques condamné à une peine de prison
Le Président Kolinda Grabar-Kitarović a annoncé qu’elle pardonnerait à Huanita Luksetić, un patient atteint de sclérose en plaques, dont l’état est soulagé par le cannabis. Il a été condamné à deux ans de prison pour utilisation illégale de cannabis.
IndexHR du 22 Février 2019

Israël: Le Premier ministre Netanyahu ouvert à la légalisation du cannabis
Le Premier ministre Israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré qu’il envisageait de légaliser le cannabis lors d’une interview accordée au journal télévisé Facebook de son parti, le Likoud.
Bloomberg du 12 Mars 2019

Pays-Bas: Expérience de légalisation du cannabis
Le gouvernement a décidé d’expérimenter pendant quatre ans pour voir si la légalisation du cannabis à des fins d’approvisionnement est un succès. La première étape consiste à modifier la loi pour légaliser l’approvisionnement de la drogue. Le gouvernement autorisera également les producteurs et créera un organisme de recherche. Le cannabis est actuellement disponible dans 573 coffee shop. Cependant, la production de cannabis destiné à être vendu dans les magasins reste illégale.
Sciclonic du 6 Mars 2019

Science/Homme: Aux États-Unis, la consommation de drogues illicites était associée à une utilisation médicale du cannabis
Selon une étude portant sur 210 patients traités au cannabis médical et 156 consommateurs de cannabis âgés de 18 à 26 ans non patients, l’usage médical du cannabis était associé à une probabilité plus faible de consommation de drogues illicites, tandis que la consommation de concentrés de cannabis augmentait la probabilité de consommation de drogues illicites .
Université Drexel, Philadelphie, États-Unis.
Fedorova EV, et al. Drug Alcohol Depend. 2019;198:21-27.

Science/Homme: La présence d’un dispensaire légal pour le cannabis pourrait réduire la mortalité liée aux opioïdes
Les chercheurs ont utilisé les données des Centres de Contrôle des Maladies pour analyser le lien entre les lois américaines sur le cannabis à des fins médicales et les décès liés aux opioïdes. Contrairement aux travaux antérieurs, ils n’ont trouvé que « peu de preuves » que l’adoption de lois sur le cannabis médical a réduit les taux de mortalité par opioïdes. Cependant, ils ont constaté « que la présence d’un dispensaire légal pourrait réduire le nombre de décès par opioïdes ».
Université Lafayette, Pennsylvanie, États-Unis.
Averett S, Smith E. Economics Bulletin, AccessEcon. 2019;39:347-357.

Science/Animal: Le bêta-caryophyllène peut réduire la douleur neuropathique associée au diabète
Dans un modèle murin de douleur neuropathique due au diabète, le bêta-caryophyllène un terpène qui active le récepteur CB2 a réduit la douleur, les comportements dépressifs ainsi que des cytokines pro-inflammatoires telles que l’interleukine-1-bêta, le facteur de nécrose tumorale alpha et l’interleukine. 6
Laboratoire de Recherche et Développement Pharmaceutique, Université de Guadalajara, Mexique.
Aguilar-Ávila DS, et al. J Med Food. 2019 Mar 13. [in press]

Science: Le CBD peut aider des nanocapsules à traverser la barrière hématoencéphalique vers le cerveau
Les chercheurs ont montré que le CBD (cannabidiol) peut améliorer considérablement le transport des nanomédicaments à travers la barrière hématoencéphalique. Ils ont écrit que ces combinaisons pourraient « représenter des plateformes propices à la conception et au développement de nouveaux traitements pour les maladies du système nerveux central ».
Département de Pharmacie et de Technologie Alimentaire, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Aparicio-Blanco J, et al. Mol Pharm. 2019 Mar 13. [in press]

Science/Homme: Le système endocannabinoïde est modifié chez les patients atteints du syndrome de l’intestin irritable et du cancer de l’intestin
Les chercheurs ont découvert une altération des taux plasmatiques d’endocannabinoïdes et de lipides de type endocannabinoïde dans le syndrome du côlon irritable et le cancer colorectal.
Centre de Recherche Otto Loewi, Division de Pharmacologie, Université de Médecine de Graz, Autriche.
Grill M, et al. Sci Rep. 2019;9(1):2358.

Science/Homme: La consommation de cannabis augmente l’affect positif et réduit l’anxiété
Une étude portant sur des couples hétérosexuels qui consomment du cannabis (183 hommes et 183 femmes) a fait état quotidiennement pendant 30 jours consécutifs des épisodes d’affect et de consommation de cannabis. Immédiatement après la consommation de cannabis il y a une augmentation de l’affect positif et une diminution de l’affect hostile et anxieux. Les auteurs ont écrit que « l’affect amélioré immédiatement après l’utilisation suggère un mécanisme de renforcement positif ».
Département de Psychologie et Institut de Recherche Clinique sur les Toxicomanies, Université de Buffalo, New York, États-Unis.
Testa M, et al. Addict Behav. 2019;95:64-69.

Science/Homme: La perte de récepteurs CB1 dans les tissus était associée à des léiomyomes
Selon une analyse des récepteurs CB1 et d’autres composants du système endocannabinoïde dans les tissus de patients atteints de léiomyomes, les pertes d’expressions de CB1, FAAH, GPR55 et PEA étaient liées à la pathogenèse des léiomyomes utérins. Un léiomyome est une tumeur bénigne du muscle lisse, pouvant survenir dans n’importe quel organe, mais se trouve le plus souvent dans l’utérus.
Département d’Etudes sur le Cancer et de Médecine Moléculaire, Université de Leicester, Royaume-Uni.
Ayakannu T, et al. Med Sci Monit Basic Res. 2019;25:76-87.

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut prévenir les dommages au coeur causés par la doxorubicine
Lors d’une étude chez le rat, l’administration de bêta-caryophyllène, qui active le récepteur CB2, a protégé le coeur des effets néfastes de la doxorubicine, un agent chimiothérapeutique utilisé pour le traitement du cancer.
Université de Médecine et des Sciences de la Santé, Université des Émirats Arabes Unis, Al Ain, Émirats Arabes Unis.
Meeran MFN, et al. Chem Biol Interact. 2019 Mar 2. [in press]

Science/Homme: Le nombre de récepteurs CB1 est associé à la sévérité des crampes menstruelles
Lors d’une étude portant sur le tissu myométrial de 78 femmes, des chercheurs ont découvert que la gravité de la dysménorrhée (crampes menstruelles) était associée au niveau des récepteurs CB1. Les auteurs ont écrit que ces « données suggèrent que le récepteur aux cannabinoïdes CB1 pourrait être impliqué dans la pathogenèse de la dysménorrhée dans l’adénomyose et pourrait constituer une cible thérapeutique potentielle ».
Hôpital d’Obstétrique et de Gynécologie de Beijing, Université Médicale de la Capitale, Beijing, Chine.
Shen X, et al. Reprod Sci. 2019 Mar 4 [in press]

Science/Animal: Le cannabis a eu de petits effets sur le sommeil chez le rat
L’administration de cannabis par vaporisation pendant la phase de repos de la journée a entraîné une légère augmentation du sommeil. Il n’y avait aucun effet pendant la phase active de la journée.
Faculté de Médecine, Université de la République, Montevideo, Uruguay.
Mondino A, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2019;179:113-123.

 

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Europe: L’Union européenne appelle les États membres à trouver des alternatives aux sanctions coercitives pour les consommateurs de drogue
Brésil: Les enquêtes policières contre un chercheur sur le cannabis suscitent des protestations

Il y a deux ans

Science/Homme: L’utilisation médicale du cannabis pourrait réduire l’abus d’opiacés sur ordonnance
Allemagne: La loi sur l’usage médical du cannabis est entrée en vigueur

IACM-Bulletin du 11 Mars 2019

Science/Homme: Les lois américaines sur le cannabis médical permettent aux jeunes de consommer moins de cannabis
 

Selon une étude américaine, lorsque le cannabis médical devient légal dans un État américain, les adolescents sont légèrement moins susceptibles de consommer cette drogue. Bien que les lois sur le cannabis à des fins médicales et récréatives limitent la consommation aux adultes, l’accès des adultes peut influer sur la facilité avec laquelle les adolescents peuvent obtenir la drogue et sur le fait qu’ils l’utilisent ou non, c’est ce qu’ont écrit des chercheurs dans le journal américain American Drug and Alcohol Abuse. Pour comparer la consommation de cannabis chez les adolescents dans les États dotés ou non de telles lois, les chercheurs ont examiné des données d’enquêtes sur la consommation de substances recueillies auprès de 861 082 adolescents dans 45 États, âgés de 14 à 18 ans entre 1999 et 2015.

Parmi les États inclus dans l’étude, 11 avaient légalisé l’accès du cannabis aux adultes et 18 le cannabis médical en avril 2015. « En tenant compte de nombreuses autres politiques relatives à la toxicomanie, les lois sur le cannabis à des fins médicales ont été associées à une légère baisse de la consommation actuelle de cannabis chez les adolescents, avec des baisses plus importantes dans certains sous-groupes, tels que les hommes et les adolescents afro-américains et hispaniques « , a déclaré Rebekah Levine Coley dans le Reuters, auteure et leader de l’étude, chercheuse en psychologie à la Faculté de Boston.

Reuters of 22 February 2019
Coley RL, Hawkins SS , Ghiani M, Kruzik C, Baum CF. A quasi-experimental evaluation of marijuana policies and youth marijuana use. Am J Drug Alcohol Abuse. 2019 Feb 15. [in press]

 

Science/Homme: Les effets médicinaux du cannabis sont principalement basés sur le THC et les fleurs de cannabis ont été les plus efficaces
Une application mobile a permis d’analyser 19 910 automédications de cannabis. Parmi elles, 3 341 personnes ont révélé que les fleurs de cannabis séchées étaient les produits les plus couramment utilisés et étaient généralement associées à un soulagement des symptômes plus important que les autres types de produits à base de cannabis. Des chercheurs de l’Université du Nouveau-Mexique à Albuquerque, aux États-Unis, ont enregistré le type de produits à base de cannabis, le mode de consommation, la souche de cannabis et les principaux composants candidats (THC et CBD), ainsi que leurs effets sur les symptômes et les effets secondaires.

Les patients ont présenté une amélioration moyenne des symptômes de 3,5 sur une échelle de 11 pour les 27 catégories de symptômes mesurées. Parmi les caractéristiques du produit, seuls les taux de THC plus élevés ont été associés de manière indépendante à un soulagement plus important des symptômes et à la prévalence d’effets secondaires positifs et négatifs. En revanche, les niveaux de CBD n’étaient généralement pas associés à des changements de symptômes significatifs ni à des effets indésirables.

Stith SS, Vigil JM, Brockelman F, Keeling K, Hall B. The Association between Cannabis Product Characteristics and Symptom Relief. Sci Rep. 2019;9(1):2712.

Mexique: La Cour Suprême juge que l’interdiction complète de la consommation de cannabis est inconstitutionnelle
La possession et la consommation personnelle de cannabis sont légales, selon plusieurs décisions publiées par la Cour Suprême. Les publications précédentes dans le journal hebdomadaire du tribunal signifient que tous les juges fédéraux seront tenus d’adresser des injonctions aux personnes qui souhaitent utiliser du cannabis à des fins récréatives et qui souhaitent obtenir une protection juridique.

Les juges ont statué que l’interdiction complète du cannabis – prévue par la loi générale sur la santé – n’était pas une mesure proportionnée visant à protéger la santé de la population ainsi que l’ordre public et que l’incrimination de la drogue violait le droit au libre développement de la personnalité. La résolution du tribunal n’oblige pas les juges à offrir une protection juridique aux personnes qui souhaitent cultiver et/ou vendre du cannabis.

Mexiconewsdaily du 23 Février 2019

Science: Des levures génétiquement modifiées peuvent produire du THC, du CBD et d’autres cannabinoïdes
Des scientifiques de l’Université de Californie à Berkeley ont mis au point des levures génétiquement modifiées pour produire du THC et du CBD, les deux principaux ingrédients du cannabis. Les chercheurs ont également conçu les levures pour synthétiser de nouveaux cannabinoïdes non trouvés dans la plante de cannabis. Cette avancée suggère une méthode de production moins coûteuse et plus efficace.
« Pour le consommateur, les avantages sont le CBD et le THC de haute qualité à faible coût : vous obtenez exactement ce que vous voulez avec de la levure », a déclaré Jay Keasling, professeur de bio-ingénierie à l’Université de Berkeley, dans un communiqué de presse. « C’est un moyen plus sûr et plus écologique de produire des cannabinoïdes. »

UPI of 28 February 2019
Luo X, et al. Complete biosynthesis of cannabinoids and their unnatural analogues in yeast. Nature du 27 Février 2019.

Science/Homme: Une combinaison de CBD et de PEA peut réduire la perméabilité de la paroi de l’intestin pendant l’inflammation
Un essai contrôlé mené par des scientifiques de l’Université de Nottingham, au Royaume-Uni, a évalué l’effet du PEA (palmitoyléthanolamide) ou du CBD (cannabidiol) sur l’absorption de lactulose et du mannitol chez l’homme prenant 600 mg d’aspirine.

Dans la muqueuse humaine, l’inflammation a diminué l’ARNnm de la claudine-5, qui était empêchée par le CBD. Le palmitoyléthanolamide et le cannabidiol ont empêché une chute des récepteurs TRPV1 et une augmentation de la transcription des récepteurs PPARα induits par l’inflammation. L’aspirine a entraîné une augmentation de l’absorption du lactulose et du mannitol, lesquelles ont été réduites par le PEA ou le CBD. Les chercheurs ont conclu que ces « résultats ont des implications dans les troubles associés à une augmentation de la perméabilité de l’intestin, telle que les maladies inflammatoires de l’intestin ».

Couch DG, Ortori HCC, Barrett D, Lund JN, O’Sullivan SE. Palmitoylethanolamide and Cannabidiol Prevent Inflammation-induced Hyperpermeability of the Human Gut In Vitro and In Vivo—A Randomized, Placebo-controlled, Double-blind Controlled Trial. Inflammatory Bowel Diseases. 2019 Feb 19. [in press]

 

En bref
 

ONU: L’ONU reporte le vote sur le cannabis
De manière prévisible, la Commission des Stupéfiants des Nations Unies (CND) ne votera pas sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé concernant le cannabis lors de sa prochaine réunion le 7 Mars à Vienne.
Forbes du 26 Février 2019

Etats-Unis: Conférence clinique nationale sur le cannabis thérapeutique
La treizième conférence clinique nationale sur le cannabis thérapeutique aura lieu du 11 au 13 avril 2019 à Tampa, en Floride.
Site web de la Conférence

Science/Homme: Une préparation orale de cannabis Bedrocan a montré une amélioration significative dans plusieurs maladies chroniques
Lors d’une étude ouverte, 20 patients âgés de 18 à 80 ans souffrant de différentes pathologies et ayant reçu des préparations orales de fleurs de cannabis (Bedrocan) ont présenté un certain nombre d’améliorations sur 6 mois : réduction de la douleur totale, amélioration de la vitalité, du fonctionnement social et de la santé en général.
Université de Modène et Faculté de Médecine de Reggio Emilia, Italie.
Palmieri B, et al. Int J Pharm Pract. 2019 Feb 15. [in press]

Science/Homme: Le CBD a eu un effet puissant sur un patient atteint d’un cancer du poumon
Un patient atteint d’un cancer du poumon, qui a refusé les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, a présenté une bonne réponse tumorale après l’auto-administration de cannabidiol.
Hôpitaux Universitaires des Midlands du Nord (UHNM), Stoke on Trent, Royaume-Uni.
Sulé-Suso J, et al. SAGE Open Med Case Rep. 201921;7:2050313X19832160.

Science/Homme: Interactions du CBD avec d’autres antiépileptiques
L’apport concomitant de CBD a eu peu d’effet sur le clobazam. L’exposition au stiripentol a légèrement augmenté, mais aucun effet cliniquement significatif sur l’exposition au valproate n’a été observé. Le cannabidiol a été modérément bien toléré, avec une incidence similaire d’événements indésirables rapportés lors de l’administration concomitante de clobazam, de stiripentol ou de valproate.
GW Research Ltd, Cambridge, Royaume-Uni.
Morrison G, et al. Clin Pharmacol Drug Dev. 2019 Feb 21. [in press]

Science/Cellules: Une combinaison de CBD, d’irradiation gamma et d’une autre molécule s’est révélée plus efficace contre le glioblastome
Les cellules de glioblastome « ont montré une sensibilité considérable à la destruction induite par le CBD, qui a également été augmentée en association avec une irradiation gamma et du KU60019 ». En conclusion, « le traitement du GBM humain par la triple combinaison (CBD, irradiation gamma et KU60019) pourrait augmenter de manière significative les niveaux de mort cellulaire in vitro et potentiellement améliorer le rapport thérapeutique au GBM. »
Université Columbia, New York, États-Unis.
Ivanov VN, et al. et al. Oncotarget. 2019;10(8):825-846.

Science/Homme: De nombreux jeunes patients atteints du syndrome du côlon irritable utilisent du cannabis pour traiter leurs symptômes
Des entretiens ont été menés auprès de jeunes patients âgés de 13 à 23 ans, atteints du syndrome de l’intestin irritable. 15 d’entre eux étaient des consommateurs de cannabis et 67 ne l’étaient pas. Les chercheurs ont constaté que les utilisateurs « percevaient un bénéfice médical », le plus souvent un soulagement de la douleur.
Hôpital pour Enfants du Colorado et École de Médecine de l’Université du Colorado, États-Unis.
Hoffenberg EJ, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2019;68(3):348-352.

Science/Homme: Les femmes atteintes d’adénomyose ont des niveaux inférieurs de récepteurs aux cannabinoïdes dans l’endomètre
Il y avait un niveau réduit de récepteurs CB1 et CB2 dans l’endomètre de patientes diagnostiquées comme ayant une adénomyose. Selon les auteurs, « les récepteurs aux cannabinoïdes pourraient participer à la pathogenèse de l’adénomyose ».
Hôpital d’Obstétrique et de Gynécologie de Beijing, Université Médicale de la Capitale, Chine.
Shen X, et al. Biomed Res Int. 2019;2019:5468954.

Science/Animal: Les récepteurs CB2 jouent un rôle important dans l’inflammation
Les scientifiques ont utilisé des souris génétiquement modifiées dépourvues de récepteurs CB2, ce dernier jouant un rôle important lors de la mobilisation aiguë de certains globules blancs (neutrophiles) vers des sites inflammatoires. Ainsi, le récepteur CB2 « pourrait représenter une cible thérapeutique pour la mise au point de nouveaux composés anti-inflammatoires destinés au traitement de maladies inflammatoires chez l’homme ».
École de Pathologie Sir William Dunn, Université d’Oxford, Royaume-Uni.
Kapellos TS, et al. FASEB J. 2019 Feb 25 [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 peut réduire la motilité accrue de l’intestin
Des recherches sur modèle murin ont montré que l’activation du récepteur CB2 pourrait exercer un effet inhibiteur important sur l’hypermotilité du côlon induite par le stress.
Département de Gastroentérologie, Hôpital Renmin de l’Université de Wuhan, Chine.
Lin M, et al. Neurogastroenterol Motil. 2019 Feb 21 [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis n’a aucun effet important sur le cerveau des adultes
Dans une étude portant sur 28 consommateurs de cannabis âgés de 70 ans en moyenne et 28 non-consommateurs âgés de 67 ans en moyenne, il n’y a pas eu d’impact significatif sur le volume cortical global.
Département de Psychologie et de Neuroscience, Université du Colorado à Boulder, États-Unis.
Thayer RE, et al. Psychiatry Res Neuroimaging. 2019;285:58-63.

Science/Homme: La consommation de cannabis a un petit effet sur le cerveau chez les jeunes
Dans une étude portant sur 781 jeunes âgés de 14 à 22 ans, il existait « des associations faibles ou limitées entre la consommation de cannabis et les mesures structurelles du cerveau ».
Université de Pennsylvanie, Philadelphie, États-Unis.
Scott JC, et al. Neuropsychopharmacology. 2019 Feb 19. [in press]

Suisse: Le gouvernement veut mettre en place une étude pilote sur l’usage récréatif du cannabis
Le gouvernement a déclaré que la Suisse pourrait autoriser jusqu’à 5 000 personnes à fumer légalement du cannabis dans le cadre d’études pilotes visant à définir de nouvelles règles pour l’utilisation de la drogue par les adultes. Le cabinet a proposé des projets pilotes limités pouvant entraîner des modifications des lois interdisant le cannabis. Le plan sera mis à la disposition du public vers le milieu d’année, a annoncé le Bureau fédéral de la Santé.
Reuters du 28 Février 2019

Science/Homme: Possibles effets négatifs sur les jeunes souffrant de dépression
Lors d’une étude portant sur 141 jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans, dont 24 souffraient de dépression majeure et utilisaient du cannabis, il y a eu des preuves que la combinaison de cannabis et de dépression majeure pouvait avoir des associations négatives additives sur l’épaisseur du cortex cérébral dans une certaine région du cerveau (gyrus temporal moyen) et la mémoire.
Département de Psychiatrie, Université de l’Illinois à Chicago, États-Unis.
Radoman M, et al. Cogn Affect Behav Neurosci. 2019 Feb 26. [in press]

Science/Homme: Fumer du cannabis peut être un facteur de risque d’asthme
Selon une enquête auprès de 2 602 jeunes adultes suivis pendant 13 ans, la consommation de cannabis était associée à un risque accru de prescription de médicaments pour l’asthme d’environ 70%. Les auteurs ont écrit que leurs résultats suggèrent que « le cannabis est un facteur de risque d’asthme bronchique ou d’utilisation d’un médicament contre l’asthme, même lorsque les facteurs de risque connus sont pris en compte. La consommation de cannabis avec du tabac devrait être évitée chez les personnes à risque. »
Unité consultative nationale norvégienne sur les Troubles concomitants de Toxicomanie et de Santé Mentale, Hôpital Innlandet Trust, Norvège.
Bramness JG, et al. BMC Pulm Med. 2019;19(1):52.

Science/Homme: Les patients atteints du syndrome du côlon irritable sont plus susceptibles de consommer du cannabis
Selon une vaste enquête menée auprès de 4 709 043 patients, la consommation de cannabis était associée à un double risque de syndrome du côlon irritable.
Département de Médecine, Centre Médical North Shore, Salem, États-Unis.
Adejumo AC, et al. EUR J Gastroenterol Hepatol. 2019 Feb 21. [in press]

Science/Homme: De nombreux patients atteints de cancer se sont traités avec du cannabis
Une analyse des données de 816 patients atteints de cancer aux États-Unis a révélé que 19% étaient positifs au THC lors des tests d’urine.
Département de Médecine des Soins de Soutien, Centre du Cancer Moffitt, Tampa, États-Unis.
Donovan KA, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 22. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

IACM: Le Programme des Ambassadeurs est ouvert aux candidatures
Science/Homme: L’utilisation intensive de cannabis chez les patients infectés par le VIH est associée à une amélioration de la fonction immunitaire
Science/Homme: Le cannabis est efficace pour soulager les symptômes des patients atteints de cancer
Science/Homme: Le cannabis peut avoir un effet bénéfique sur les patients atteints de fibromyalgie
Science/Homme: Selon une étude expérimentale, le cannabis améliore les effets de réduction de la douleur de l’opioïde oxycodone

Il y a deux ans

IACM: Conférence des Cannabinoïdes 2017 – Appel aux descriptions des présentations et aux inscriptions

IACM-Bulletin du 04 Mars 2019

Europe: Le Parlement EURopéen soutient une résolution sur l’utilisation à des fins médicales des médicaments à base de cannabis
 

Suite à des informations selon lesquelles l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait recommandé de réorganiser le cannabis et plusieurs de ses composants essentiels dans le cadre des traités internationaux sur les drogues, le Parlement EURopéen a adopté une résolution qui permettrait de faire progresser l’utilisation des médicaments à base de cannabis dans les pays de l’Union EURopéenne.

Bien que non contraignante, la résolution vise à inciter les pays EURopéens à accroître l’accès au cannabis à des fins médicales, en accordant la priorité à la recherche scientifique et aux études cliniques. La résolution se concentre sur les médicaments standardisés à base de cannabis mais « oublie » les fleurs de cannabis. Comme dans la recommandation de l’OMS, la résolution du Parlement EURopéen ne modifie aucune loi en vigueur aux niveaux international ou local.

European Parliament on medical cannabis
Forbes du 13 Février 2019

 

IACM: Déclaration sur le cannabis médical aux membres du Parlement Européen
 

Avant le vote d’une résolution sur l’utilisation médicale du cannabis et des cannabinoïdes au Parlement EURopéen, les membres EURopéens du conseil d’administration de l’IACM ont prononcé un discours devant les députés. La déclaration indique notamment: « Pendant de nombreuses années, les scientifiques et les médecins ont pensé que le cannabis était plus ou moins une plante, qui exerce des effets via le THC et un peu via le CBD. C’est ce que beaucoup de scientifiques et de médecins pensent encore aujourd’hui. Mais ceci est une erreur, une simplification incorrecte de la réalité. (…) Le cannabis est une source riche de possibilités de traitement. En tant que cliniciens, nous ne voulons pas manquer toutes les possibilités que cette plante nous offre, à nous et à nos collègues, d’apporter toute cette richesse à nos patients. (…)

Nous comprenons que le Parlement EURopéen souhaite faciliter l’accès au cannabis et aux cannabinoïdes à des fins médicales. Et nous nous félicitons de ces efforts. Nous pensons que les EURopéens devraient avoir accès aux meilleurs traitements médicaux. S’il vous plaît, permettez aux médecins et aux patients de bénéficier du large spectre des effets thérapeutiques de la plante de cannabis. Veuillez ne pas limiter ces options de traitement à quelques-unes.  »

La déclaration a été signée par Franjo Grotenhermen (Allemagne), Manuel Guzmán (Espagne), Kirsten R. Müller-Vahl (Allemagne), Roger G. Pertwee (Royaume-Uni), Ethan Russo (République Tchèque).

Déclaration du Conseil d’Administration de l’IACM

 

Science/Homme: La douleur chronique est la raison principale de l’usage médical du cannabis aux États-Unis
Selon une étude publiée en Février dans Health Affairs, plus de 60% des Américains qui utilisent du cannabis à des fins médicales veulent soulager la douleur chronique. « Nous avons réalisé cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons pour lesquelles les gens consomment du cannabis à des fins médicales et si ces raisons étaient fondées sur des preuves », a déclaré Kevin Boehnke dans un communiqué de presse, chercheur au Département d’Anesthésiologie et au Centre de Recherche sur la Douleur Chronique et la Fatigue à l’Université du Michigan à Ann Arbor, États-Unis.

L’étude comprenait des données sur les détenteurs de licences de cannabis médical dans 20 États. Plus de 60% d’entre eux ont déclaré qu’ils cherchaient à obtenir du soulagement pour une maladie chronique « fondée sur des preuves ». Ceux-ci incluent la douleur chronique, les nausées et les vomissements provoqués par la chimiothérapie.

Boehnke KF, Gangopadhyay S, Clauw DJ, Haffajee RL. Qualifying Conditions Of Medical Cannabis License Holders In The United States. Health Aff (Millwood). 2019;38(2):295-302.
UPI du 5 Février 2019

 

Science/Homme: Selon une étude publiée en Février dans Health Affairs, plus de 60% des Américains qui utilisent du cannabis à des fins médicales veulent soulager la douleur chronique. « Nous avons réalisé cette étude parce que nous voulions comprendre les raisons.
Dans une enquête complétée par 2032 patients, dont 888 ont déclaré être autorisé à utiliser le cannabis à des fins médicinales, près de la moitié ont déclaré avoir remplacé un médicament standard par du cannabis. Le programme d’études supérieures des scientifiques en neurosciences de l’Université McMaster à Hamilton, au Canada, a écrit que « la grande majorité des chercheurs percevaient une amélioration des symptômes » grâce au cannabis.

Les taux de troubles probables étaient élevés (trouble d’anxiété généralisée: 46%, trouble d’anxiété sociale: 42%, trouble dépressif majeur: 26%, trouble panique / agoraphobie: 26%). 63% répondaient aux critères de dépistage pour plus d’un trouble. La plupart (92%) ont déclaré que le cannabis améliorait leurs symptômes, même s’ils continuaient à endosser une sévérité modérée. Près de la moitié (49%) ont déclaré avoir remplacé un médicament non psychiatrique (53,7%) ou psychiatrique (46,3%) prescrit par leur médecin avec du cannabis.

Turna J, Simpson W, Patterson B, Lucas P, Van Ameringen M. Cannabis use behaviors and prevalence of anxiety and depressive symptoms in a cohort of Canadian medicinal cannabis users. J Psychiatr Res. 2019;111:134-139.

 

Science/Animal: Les extraits de cannabis étaient plus efficaces que le THC ou le CBD seul pour réduire les effets secondaires graves de la greffe de moelle osseuse
Dans un modèle animal de maladie du greffon contre l’hôte (GVHD), le THC pur et le CBD pur ont permis de réduire cet effet secondaire grave possible lors de la greffe de moelle osseuse. Cependant, « le traitement à base d’extraits de cannabis riches en THC et en CBD a permis de réduire considérablement la sévérité de la GVHD et d’améliorer la survie par rapport aux cannabinoïdes purs ». C’est le résultat d’une recherche menée au Centre Médical Hadassah de l’Université Hébraïque de Jérusalem en Israël.

Les auteurs ont conclu que nos « résultats mettent en évidence la complexité de l’utilisation de traitements à base de cannabinoïdes et la nécessité de résultats scientifiques comparatifs supplémentaires ».

Khuja I, Yekhtin Z, Or R, Almogi-Hazan O. Cannabinoids Reduce Inflammation but Inhibit Lymphocyte Recovery in Murine Models of Bone Marrow Transplantation. Int J Mol Sci. 2019;20(3).

 

En bref
 

Monde: L’Organisation Mondiale de la Santé publie un rapport sur le cannabis
L’OMS met à disposition le rapport 2018 de son Comité d’Experts sur la Pharmacodépendance.
Rapport de l’OMS sur le cannabis

Science/Homme: La consommation de cannabis était associée à une concentration plus élevée de sperme
Selon une analyse de 662 hommes, ceux qui avaient déjà consommé du cannabis (365 participants) avaient des concentrations de sperme plus élevées (63 millions/mL) que 297 participants, qui n’avaient jamais consommé de cannabis (45 millions/mL). Il n’y avait aucune différence entre les utilisateurs de cannabis passés et actuels. Les utilisateurs de cannabis avaient également un nombre total de spermatozoïdes plus élevé.
Département de la Santé Environnementale, École de Santé Publique Harvard T.H. Chan, Boston, États-Unis.
Nassan FL, et al. Hum Reprod. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Homme: Le THC peut réduire les sueurs nocturnes chez les patients cancéreux
Selon cinq rapports de cas, le THC oral a réduit les sueurs nocturnes chez les patients cancéreux. Les chercheurs ont analysé les données relatives aux patients atteints de cancer traités entre 2013 et 2016. Ils ont découvert qu’un traitement au THC par voie orale « avait permis de gérer avec succès les sueurs nocturnes paranéoplasiques persistantes et symptomatiques ».
École des Sciences Infirmières, Université d’État de San Francisco, San Francisco, Californie, États-Unis.
Carr C, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 13. [in press]

Science/Homme: De nombreuses familles utilisent l’huile de cannabis pour leurs enfants dans les hospices britanniques
Selon une enquête réalisée dans des hospices pour enfants au Royaume-Uni, 87,5% des hospices connaissaient des enfants qui consommaient de l’huile de cannabis. Les auteurs ont conclu que l’huile de cannabis « est largement utilisée par les enfants qui utilisent les hospices pour enfants. Malgré la reconnaissance de l’utilisation du CO, de nombreux hospices sont incapables de le supporter. »
Hospice pour Enfants de la Maison Martin, Wetherby, Royaume-Uni.
Tatterton MJ, et al. J Palliat Med. 2019 Feb 4. [in press]

Science/Homme: Le CBD a montré une efficacité à long terme dans le traitement de l’épilepsie due au syndrome de Lenox-Gastaut
Le suivi à long terme de 366 patients atteints du syndrome de Lenox-Gastaut traités avec du CBD avec une durée de traitement de 38 semaines et une dose moyenne de 23 mg / kg de poids corporel a montré une efficacité persistante du traitement. La réduction médiane de la fréquence mensuelle totale des crises allait de 48% à 57%. La plupart des patients ont présenté des effets indésirables légers ou modérés. Les plus courantes étaient la diarrhée (27%), la somnolence (24%) et les convulsions (21%).
Hôpital Général du Massachusetts, Boston, États-Unis.
Thiele E, et al. Epilepsia. 2019 Feb 11. [in press]

Science/Homme: La consommation de cannabis peut avoir un effet protecteur contre la prise de poids liée à la psychose
Dans un groupe de patients présentant un premier épisode de psychose, les utilisateurs de cannabis au départ présentaient un poids, un indice de masse corporelle et de cholestérol inférieurs à ceux des non-utilisateurs. Cette différence a persisté pendant trois ans.
Département de Psychiatrie, Hôpital Universitaire Marqués de Valdecilla, Institut d’Investigation Sanitaire Sanitaria Valdecilla, Santander, Espagne.
Vázquez-Bourgon J, et al. J Psychopharmacol. 2019 Jan 31:269881118822173.

Science/Homme: Les cas rapportés peuvent augmenter les effets de la chimiothérapie et de la radiation dans le glioblastome
Les chercheurs ont présenté deux cas dans lesquels le CBD pourrait avoir amélioré l’effet de la chimiothérapie et de la radiothérapie dans le cas du glioblastome, une tumeur cérébrale très agressive.
Département de Neuro-oncologie, Hôpital Sirio Libanes, São Paulo, Brésil.
Dall’Stella PB, et al. Front Oncol. 2019;8:643.

Afrique du Sud: Moins de 60 personnes ont un accès légal au cannabis
Selon le régulateur des produits de santé, 56 personnes en Afrique du Sud utilisent légalement des médicaments contenant du cannabis qu’elles importent. 20 sociétés sont en train d’obtenir une licence pour des produits à base de cannabis.
Business Insider du 6 Février 2019

Ukraine: Le Ministre de la Santé approuve l’accès au cannabis à des fins médicinales
Ulyana Suprun, Ministre Ukrainienne de la Santé, plaide pour la légalisation du cannabis à des fins médicales en Ukraine. Elle affirme que l’accès à certains médicaments à base de cette plante aiderait à mettre en œuvre le droit des patients pour une assistance médicale.
112 UA du 31 Janvier 2019

Science/Homme: Les taux sanguins d’endocannabinoïdes chez les enfants autistes sont plus faibles
Une analyse des concentrations sanguines d’endocannabinoïdes chez 93 enfants atteints de troubles du spectre autistique (âge moyen: 13 ans) a montré qu’ils présentaient des taux plus faibles d’endocannabinoïdes anandamide, palmitoyléthanolamine et oléamide par rapport aux enfants en bonne santé.
Unité de Neuropédiatrie, Centre Médical Shaare Zedek, Jérusalem, Israël.
Aran A, et al. Mol Autism. 2019;10:2.

Science/Cellules: Le CBD peut induire une mort cellulaire programmée dans le neuroblastome
De nouvelles recherches montrent que le CBD peut induire l’apoptose (mort cellulaire programmée) par l’activation des récepteurs de la sérotonine et vanilloïde. Le CBD a également réduit de manière significative la migration de ces cellules cancéreuses. Le neuroblastome est l’un des cancers les plus courants chez l’enfant.
École de Médecine de l’Université de Caroline du Sud, Columbia, États-Unis.
Alharris E, et al. Oncotarget. 2019;10(1):45-59.

Science/Animal: Les effets analgésiques de la kétamine impliquent l’activation du récepteur CB1
Des études effectuées chez l’animal sur des souris ont montré que les effets de la kétamine sur le soulagement central de la douleur impliquaient l’activation du récepteur du cannabinoïde-1 et que l’augmentation de la concentration de l’endocannabinoïde anandamide potentialisait les effets de la kétamine.
Institut des Sciences Biologiques, UFMG, Belo Horizonte, Brésil.
Pacheco DDF, et al. Neurosci Lett. 2019;699:140-144.

Science/Animal: Action synergique des récepteurs aux cannabinoïdes et des récepteurs à la sérotonine dans l’épilepsie
Chez les rats traités avec un agent convulsif (pilocarpine) entraînant l’état de mal convulsif, l’activation simultanée des récepteurs CB1 et sérotoninergiques augmentait leur efficacité antiépileptique.
Faculté de Médecine et de Chirurgie, Université de Malte, Msida, Malte.
Colangeli R, et al. Neurobiol Dis. 2019;125:135-145.

Science/Cellules: Les cannabinoïdes peuvent réduire la viabilité cellulaire dans le cancer de l’intestin
Les chercheurs ont examiné 370 composés apparentés aux cannabinoïdes en ce qui concerne leurs effets anticancéreux contre le cancer colorectal. Ils ont découvert 10 composés capables de réduire la viabilité de ces cellules cancéreuses. Le THC et le CBD étaient beaucoup moins efficaces.
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine de l’Université d’État de Pennsylvanie, Hershey, États-Unis.
Raup-Konsavage WM, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):272-281.

Science/Cellules: L’activation du récepteur vanilloïde 1 réduit l’inflammation dans les cellules microgliales
L’activation du récepteur vanilloïde de type 1 réduit la libération de cytokines pro-inflammatoires (facteur de nécrose tumorale alpha et interleukine-6) par les cellules microgliales. Les auteurs ont écrit que « leurs résultats indiquent que TRPV1 influence l’inflammation centrale de la SEP en régulant la libération de cytokines par des cellules microgliales activées ».
Unité de Neurologie et de Neuroréhabilitation, IRCCS Neuromed, Pozzilli, Italie.
Stampanoni Bassi M, et al. Front Neurol. 2019;10:30.

Science/Homme: Aucune trace d’efficacité du CBD dans l’autisme
Les chercheurs ont étudié les effets d’une dose orale unique de 600 mg de CBD ou d’un placebo sur la physiologie cérébrale de 34 hommes, dont 17 souffraient de troubles du spectre autistique. Ils ont conclu que leurs « résultats ne parlent pas d’efficacité du CBD ».
King’s College de Londres, Londres, Royaume-Uni.
Pretzsch CM, et al. Neuropsychopharmacology. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Cellules: Le récepteur HER2 dans le cancer du sein interagit avec le récepteur CB2
Les cancers du sein HER2-positifs sont souvent difficiles à traiter. Les chercheurs ont montré que le récepteur HER2 interagissait physiquement avec le récepteur cannabinoïde-2 dans les cellules cancéreuses du sein. Ils suggèrent que leurs résultats définissent ces récepteurs comme cibles potentielles pour les traitements anticancéreux.
Département de Biochimie et de Biologie Moléculaire, Université Complutense, Madrid, Espagne.
Blasco-Benito S, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 2019 Feb 7. [in press]

Science/Cellules: Le récepteur cannabinoïde-2 joue un rôle dans le lupus érythémateux systémique
Les chercheurs ont découvert un nouveau rôle possible du récepteur 2 des cannabinoïdes dans le lupus érythémateux systémique, une maladie auto-immune systémique, en utilisant l’endocannabinoïde 2-AG (2-arachidonoylglycérol).
Conseil de la Recherche Scientifique et Industrielle, Institut Indien de Biologie Chimique, Kolkata, Bengale Occidental, Inde.
Rahaman O, et al. J Immunol. 2019 Feb 6. [in press]

Science/Cellules: Le CBD influence la barrière hémato-encéphalique
Dans des études sur des cellules endothéliales de microvaisseaux du cerveau humain, qui forment la barrière hémato-encéphalique (BHE), les chercheurs ont découvert que le CBD induisait la prolifération et la migration de ces cellules « suggérant que le CBD pourrait être une cible puissante pour moduler la BHE humaine ».
Université Paris Descartes, Paris, France.
Luo H, et al. Mol Pharm. 2019 Feb 5. [in press]

Science/Animal: La dépression chez un modèle animal est associée à une diminution des taux d’endocannabinoïdes
Dans un modèle de dépression chez le rat, appelé Flinders Sensitive Line, les chercheurs ont trouvé un taux plus bas en endocannabinoïde 2-AG dans le côté gauche de l’hippocampe et du cortex préfrontal par rapport à un groupe de rats témoin. Dans le sang, la concentration de l’endocannabinoïde anandamide était augmentée et de 2-AG diminuée. Il y avait aussi d’autres modifications du système endocannabinoïde chez ces rats. Les chercheurs suggèrent que ces changements « pourraient contribuer au comportement de type dépressif ».
Unité de Neuropsychiatrie Translationnelle, Département de Médecine Clinique, Université d’Aarhus, Danemark.
Kirkedal C, et al. Neurochem Int. 2019 Feb 1;125:7-15.

Science/Cellules: Les cannabinoïdes peuvent influer sur l’invasion de cellules de glioblastome
Dans une étude portant sur des cellules de glioblastome et des cultures en tranches de l’hippocampe, l’invasion de cellules cancéreuses a été réduite par des cannabinoïdes et cet effet a été médié par les récepteurs au cannabis (CB1 et CB2).
Faculté de Médecine de l’Université Martin Luther Halle-Wittenberg, Halle (Saale), Allemagne.
Hohmann T, et al. Cancers (Basel). 2019;11(2).

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent prévenir les lésions cardiaques causées par la clozapine
La clozapine, un antipsychotique, peut provoquer des lésions cardiaques. Les recherches montrent que l’activation du récepteur CB2 et le blocage du récepteur CB1 « pourraient conférer des effets protecteurs contre la clozapine ».
École des Sciences Médicales de Base, Université Fudan, Shanghai, Chine.
Li L, et al. Br J Pharmacol. 2019 Feb 1. [in press]

Science/Animal: Les cannabinoïdes peuvent aider à traiter les dommages aux reins
Lors d’une étude chez la souris, un cannabinoïde synthétique (SMM-295), qui active le récepteur CB2, a augmenté le flux sanguin dans les reins. Les chercheurs ont écrit que ces résultats « fournissent une nouvelle cible thérapeutique pour traiter les lésions rénales ayant un impact sur la dynamique du flux sanguin rénal ».
Sciences Pharmaceutiques, Centre des Sciences de la Santé de l’Université du Tennessee, États-Unis.
Pressly JD, et al. Physiol Genomics. 2019 Feb 1. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
 

Il y a un an

Science/Homme: L’usage médical du cannabis améliore les performances cognitives
Science/Homme: L’usage médical du cannabis est sans danger chez les personnes âgées
Science/Homme: Le CBD est efficace contre les crises du syndrome de Lennox-Gastaut

Il y a deux ans

Science/Homme: Lors d’une étude clinique contrôlée le cannabis a amélioré la survie de patients atteints d’un cancer agressif du cerveau
Science/Homme: Selon un petit essai clinique le cannabis peut être utile dans le traitement du TDAH
Suède: Les premiers patients obtiennent l’autorisation d’utiliser du cannabis à des fins médicinales
Irlande: Un rapport du gouvernement propose la légalisation du cannabis à des fins médicales
Science/Homme: Le THC a montré des résultats mitigés dans le traitement de la douleur et la spasticité de la sclérose en plaques

IACM-Bulletin du 12 Février 2019

Monde: L’Organisation mondiale de la Santé accepte la valeur médicale du cannabis et des cannabinoïdes

Dans une lettre du 24 janvier au Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, le Directeur général de l’OMS et le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus ont informé les Nations Unies des modifications suggérées dans les Conventions internationales sur les drogues. Ces suggestions ont fait suite aux réunions du Comité d’experts de la toxicomanie de l’OMS en juin et novembre 2018.

L’OMS reconnaît le potentiel thérapeutique du cannabis et des cannabinoïdes et modifie la position qu’elle a depuis 1954, en vertu de laquelle « il faudrait s’efforcer d’éliminer le cannabis de toute pratique médicale légitime ». Le nouveau calendrier international proposé par l’OMS offre aux pays plus de possibilités afin de fournir un accès légal et sûr à l’usage médical du cannabis et de stimuler la recherche. À l’heure actuelle, 53 pays de l’ONU doivent approuver ces recommandations, amendant ainsi les calendriers de la Convention sur un vote à la majorité simple, soit 27 pays. Initialement prévu pour mars 2019, il est tout à fait possible que le retard de 2 mois dans la publication des résultats reporte le vote à mars 2020.

Lettre de l’OMS à l’ONU du 24 janvier 2019
Communiqué de Presse par FAAAT du 1er février 2019

Science/Homme: La légalisation du cannabis à des fins médicales aux États-Unis est associée à une réduction de la consommation d’opioïdes

Selon une analyse effectuée aux États-Unis auprès de 4,8 millions de personnes vivant dans des États où le cannabis thérapeutique est légal, la légalisation serait associée à une réduction significative de la consommation d’opioïdes. Les scientifiques de Pharmerit International à Bethesda, aux États-Unis, ont publié les résultats de leur étude dans le Journal of General Internal Medicine. Un échantillon de 10% d’une base de données représentative de la population au niveau national a été utilisé pour recueillir des informations sur la consommation d’opioïdes, la consommation d’opioïdes chroniques et la consommation d’opioïdes à haut risque entre les années 2006 et 2014.

La légalisation du cannabis à des fins médicales s’avère être associée à une réduction des prescriptions d’opioïdes ; moins 5% pour des consommations d’opioïdes, moins 7% pour des consommations régulières d’opioïdes et moins 4% pour une consommation d’opioïdes à haut risque. Les auteurs ont conclu que  » dans les États où la marijuana est disponible par le biais de circuits médicaux, un taux modestement moins élevé de prescription d’opioïdes et d’opioïdes à haut risque a été observé. Les responsables politiques pourraient envisager la légalisation de la marijuana à des fins médicales comme un outil susceptible de réduire modestement la consommation d’opioïdes chroniques et à haut risque.  »

Shah A, Hayes CJ, Lakkad M, Martin BC. Impact of Medical Marijuana Legalization on Opioid Use, Chronic Opioid Use, and High-risk Opioid Use. J Gen Intern Med. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans les troubles du spectre autistique

Lors d’une étude portant sur 53 enfants atteints de TSA, environ les deux tiers ont bénéficié d’un traitement avec un extrait de cannabis riche en CBD et pauvre en THC. Les auteurs de l’unité de pharmacologie et de toxicologie cliniques du centre médical Assaf Harofeh de Tel-Aviv, en Israël, ont publié leurs résultats dans Frontiers in Pharmacology. L’âge médian était de 11 ans (extrêmes: 4 à 22 ans). Ils ont reçu un extrait de cannabis avec un rapport CBD:THC de 20 à 1. La dose médiane de THC était de 7 mg (extrêmes: 4 à 11 mg) et de 90 mg de CBD (45 à 143 mg). La durée médiane du traitement était de 66 jours (3-588 jours).

Les attaques d’automutilation et de rage se sont améliorées dans 68% des cas et se sont aggravées pour 9% d’entre eux. Les symptômes d’hyperactivité se sont améliorés eux aussi dans 68% des cas, n’ont pas changé pour 29% d’entre eux et se sont aggravés dans 3% des cas. Dans un commentaire, le Dr Franjo Grotenhermen, directeur exécutif de l’IACM, a noté que la dénomination de l’extrait en tant qu’huile de CBD est trompeuse.  » Dans ma pratique médicale, j’ai vu plusieurs patients autistes tirer uniquement profit du THC, alors que je n’ai jamais vu un patient autiste bénéficier seulement du CBD de manière significative « , a-t-il noté.  » Ces enfants ont reçu une dose de THC normale et efficace comprise entre 5 et 10 mg environ et une dose modérée de CBD. Ainsi, j’ai l’impression que les participants à l’étude ont peut-être profité principalement du THC et moins du CBD. »

Barchel D, Stolar O, De-Haan T, Ziv-Baran T, Saban N, Fuchs DO, Koren G, Berkovitch M. Oral Cannabidiol Use in Children With Autism Spectrum Disorder to Treat Related Symptoms and Co-morbidities. Front Pharmacol. 2019;9:1521.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être très efficace dans l’autogestion de l’endométriose

Selon une enquête menée auprès de 484 femmes atteintes d’endométriose vivant en Australie, le cannabis a été très efficace pour réduire la douleur. Les résultats de l’étude réalisée par des scientifiques de l’Institut NICM de Recherche sur la Santé de l’Université de Sydney Ouest en Australie ont été publiés dans BMC Complementary and Alternative Medicine. Un sondage en ligne a été distribué via les médias sociaux. Les femmes pouvaient répondre à l’enquête si elles avaient entre 18 et 45 ans, si elles vivaient en Australie et si elles avaient un diagnostic confirmé d’endométriose.

Les formes les plus courantes de stratégies d’autogestion utilisées étaient la chaleur (70%), le repos (68%) et des exercices de méditation ou de respiration (47%). Le cannabis, la chaleur, l’huile de chanvre/CBD et les changements alimentaires étaient les mieux notés

en termes d’efficacité déclarée par ces femmes pour la réduction de la douleur. Les interventions physiques telles que le yoga, le Pilate, les étirements et l’exercice ont été jugées moins efficaces. Les auteurs ont écrit que « les femmes qui consomment du cannabis ont signalé l’efficacité autoévaluée la plus élevée ».

Armour M, Sinclair J, Chalmers KJ, Smith CA. Self-management strategies amongst Australian women with endometriosis: a national online survey. BMC Complement Altern Med. 2019;19(1):17.

Science/Homme: Les usagers de cannabis à des fins médicales réduisent leur consommation de benzodiazépines

Selon une analyse de 146 patients sous cannabis médical utilisant des benzodiazépines, 30% ont cessé d’utiliser ces médicaments dans les 2 mois. Des chercheurs de la Faculté de Médecine de l’Université Dalhousie au Canada ont publié leurs recherches dans la revue partenaire de l’IACM, Cannabis and Cannabinoid Research.

L’âge moyen était de 47 ans, 61% de l’échantillon étaient des femmes, et 54% de l’échantillon ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis. Après avoir terminé un cycle de prescription de cannabis médical de 2 mois en moyenne, 30,1% des patients avaient cessé de prendre des benzodiazépines. À la suite de deux prescriptions de cannabis, 65 patients au total (soit 44,5%) ont arrêté de prendre des benzodiazépines. Lors du dernier suivi, après trois cycles de prescription de cannabis médical, 66 patients au total (soit 45,2%) avaient cessé de prendre des benzodiazépines, ce qui correspond à un taux de cessation stable sur une période moyenne de six mois.

Purcell C, Davis A, Moolman N, Taylor SM. Reduction of Benzodiazepine Use in Patients Prescribed Medical Cannabis.Cannabis Cannabinoid Res. 2019 Jan 24. [in press]

Science/Homme: De faibles doses de CBD ont augmenté les effets psychédéliques du THC et de fortes doses de CBD ont réduit ces effets

Dans une étude contrôlée par placebo menée auprès de 36 usagers de cannabis en bonne santé, l’inhalation concomitante de faibles doses de CBD et de THC augmentait les effets psychédéliques du THC, alors que des doses élevées de CBD réduisaient ces effets. Des chercheurs de l’École de Psychologie et de l’Institut de Recherche en Santé Illawarra de l’Université de Wollongong, en Australie, ont publié leurs données dans les EURopean Archives of Psychiatry and Clinical Neuroscience. Les participants ont inhalé soit un placebo soit du CBD seul (400 mg), ou bien, du THC seul (8 mg) contre du THC combiné à des doses faibles (4 mg) ou élevées (400 mg) de CBD.

Les mesures objectives (évaluations par les observateurs aveugles) et subjectives (auto-évaluation) de l’intoxication différaient. Le CBD a montré certaines propriétés enivrantes par rapport au placebo. De faibles doses de CBD associées à du THC ont été améliorées, tandis que des doses élevées de CBD ont réduit les effets intoxicants du THC. L’augmentation de l’intoxication par le CBD à faible dose était particulièrement importante chez les consommateurs de cannabis peu fréquents.

Solowij N, Broyd S, Greenwood LM, van Hell H, Martelozzo D, Rueb K, Todd J, Liu Z, Galettis P, Martin J, Murray R, Jones A, Michie PT, Croft R. A randomised controlled trial of vaporised Δ9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol alone and in combination in frequent and infrequent cannabis users: acute intoxication effects. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 19. [in press]

En bref

Allemagne: Le gouvernement sélectionnera des producteurs de cannabis médical

Le gouvernement a accepté les offres de contrats d’approvisionnement de 79 producteurs de cannabis potentiels, alors que le pays cherche à développer sa propre industrie du cannabis médicinal et à réduire sa dépendance aux importations en provenance du Canada et des Pays-Bas. Le 28 janvier, l’organisme de réglementation des médicaments du pays, le BFARM, a annoncé son objectif de sélectionner les producteurs entre avril et juin, pour un volume total d’achat de cannabis de 10 400 kg sur quatre ans.
Reuters du 28 janvier 2019

Thaïlande: Le pays a annulé les demandes de brevets étrangers relatives à l’utilisation de cannabis
Le 28 janvier, la Thaïlande a effectivement annulé toutes les demandes de brevet étrangères concernant l’utilisation de cannabis, craignant que des sociétés étrangères ne dominent un marché ouvert en décembre 2018, lorsque le gouvernement a approuvé l’utilisation de ce médicament à des fins médicales et de recherche. Les groupes de la société civile et les chercheurs craignaient que la domination d’entreprises étrangères ne rende l’accès aux médicaments plus difficile pour les patients thaïlandais et l’accès aux extraits de cannabis pour les chercheurs thaïlandais lui aussi plus contraignant.
Reuters du 28 janvier 2019

Israël: Le gouvernement autorise l’exportation de cannabis à des fins médicales
Le 27 janvier, le gouvernement israélien a approuvé une loi autorisant les exportations de cannabis à des fins médicales, ce qui devrait accroître les recettes de l’État et le secteur agricole. Les entreprises israéliennes – bénéficiant d’un climat favorable et d’expertise en technologies médicales et agricoles – comptent parmi les plus grands producteurs de cannabis à des fins médicales dans le monde. Huit entreprises cultivent du cannabis en Israël, dont beaucoup ont ouvert des fermes à l’étranger pour pouvoir entrer sur le marché international.
Reuters du 27 janvier 2019

Philippines: La Chambre des Représentants approuve un projet de loi en faveur du cannabis médical

La Chambre des Représentants a franchi une étape historique après le vote de cette dernière en faveur dela légalisation du cannabis à des fins médicales dans le pays. Au cours de la séance plénière du 29 janvier, 163 législateurs, contre 5 au total ont voté en faveur de l’adoption de la  » Loi philippine sur le Cannabis médical compassionnel.  »
Politiko du 29 janvier 2019

Science/Homme: Les patients qui utilisent du cannabis réduisent l’utilisation d’autres médicaments et de l’alcool
Dans une enquête auprès de 2032 patients utilisant du cannabis médical au Canada, 69% ont signalé une substitution aux médicaments sur ordonnance, suivie de l’alcool (45%), du tabac (31%) et des substances illicites (27%). Les médicaments opiacés représentaient 35% de tous les médicaments sur ordonnance, suivis des antidépresseurs (22%).
Dimensions Sociales de la Santé, Université de Victoria, Canada.
Lucas P, et al. Harm Reduct J. 2019;16(1):9.

Science/Homme: La légalisation du cannabis destiné à l’usage des adultes est associée à une réduction de la consommation d’opioïdes aux États-Unis

Le nombre d’ordonnances et le nombre total de doses d’opioïdes ont été réduits dans les États qui ont légalisé l’usage du cannabis pour les adultes. Dans les modèles comparant huit États et Washington DC, la légalisation n’était pas associée à la prescription d’opioïdes du Tableau II (par exemple, l’oxycodone), mais à la réduction d’environ 30% du nombre total de prescriptions et du dosage total d’opioïdes du Tableau III (par exemple, la codéine).
Département de Médecine Familiale et de Santé Publique, Université de Californie de San Diego, États-Unis.
Shi Y, et al. Drug Alcohol Depend. 2019;194:13-19.

Science/Homme: Selon une enquête, le cannabis pourrait être un analgésique efficace et un substitut des opioïdes
Selon une étude réalisée aux États-Unis auprès de 1 321 participants souffrant de douleur chronique, 53% ont substitué les opioïdes et 22% les benzodiazépines avec le cannabis.
Département d’Anesthésiologie, Faculté de Médecine de l’Université du Michigan, États-Unis.
Boehnke KF, et al. J Pain. 2019 Jan 25. [in press]

Science/Animal: Le CBD peut induire une mort cellulaire programmée dans les cellules de mélanome malin
Lors d’une étude sur des souris atteintes d’un mélanome malin, une diminution significative de la taille de la tumeur a été détectée chez des animaux traités avec du CBD. Le cisplatine, un médicament standard contre le cancer, était plus efficace et la qualité de vie des animaux traités au CBD était meilleure.
Centre Médical de l’Université d’Augusta, États-Unis.
Simmerman E, et al. J Surg Res. 2019;235:210-215.

Science/Animal: Comment le CBD provoque-t-il la mort des cellules cancéreuses ?
Lors d’une étude portant sur des cellules cancéreuses du côlon, le CBD a provoqué l’apoptose (mort cellulaire programmée) en régulant de nombreuses protéines impliquées dans l’apoptose. La protéine dite Noxa a présenté une expression élevée ainsi que celle des espèces réactives de l’oxygène (ERO) après l’administration de CBD. Les auteurs ont conclu que « le CBD induisait l’apoptose d’une manière dépendante de la protéine Noxa et des ERO. »
Département d’Oncologie, Hôpital Guro de l’Université de Corée, Faculté de Médecine de l’Université de Corée, Séoul, Corée du Sud.
Jeong S, et al. Cancer Letters. 2019;447:12-23.

Science/Homme: Le cannabis peut avoir des effets négatifs sur le traitement du cancer s’il est administré en association avec une immunothérapie.
Lors d’une analyse de 140 patients en Israël, dont 89 n’ont reçu que l’agent immunothérapeutique involumab et 51 l’involumab et le cannabis, le cannabis a réduit le taux de réponse à l’immunothérapie sans affecter la survie globale. Les auteurs ont conclu que « bien que les données soient rétrospectives et qu’aucune relation avec la composition du cannabis n’ait été détectée, ces informations peuvent être essentielles pour les consommateurs de cannabis et indiquent qu’il faut faire preuve de prudence avant de commencer l’immunothérapie. »
Division d’Oncologie, Campus de Soins de Santé Rambam, Haïfa, Israël.
Taha T, et al. Oncologist. 2019 Jan 22. [in press]

Science: Augmentation considérable de la concentration de THC dans le cannabis aux États-Unis et en EURope au cours des 10 dernières années
Aux États-Unis, les concentrations moyennes de THC dans le cannabis ont presque doublé en l’espace de 10 ans et sont passées de 9% en 2008 à 17% en 2017. Les concentrations de THC dans l’huile de haschisch ont également considérablement augmenté. D’autres programmes de surveillance de l’activité dans plusieurs pays EURopéens ont documenté des augmentations des concentrations de THC dans les produits à base de cannabis.
Centre National de Recherche sur les Produits Naturels, École de pharmacie, Université du Mississippi, Université, États-Unis.
Chandra S, et al. EUR Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2019 Jan 22. [in press]

Science/Homme: Les tests sur simulateur de conduite ne révèlent plus de fautes significatives à partir de 3 heures après la consommation de cannabis
Lors d’une étude sur simulateur de conduite menée auprès de 15 usagers réguliers de cannabis, qui ont reçu des cigarettes contenant 0,3 mg de THC par kg de poids corporel, soit 21 mg pour une personne pesant 70 kg, des concentrations de THC supérieures à 15 ng/mL dans le sérum sanguin ont augmenté le nombre de fautes. Trois heures après la consommation, aucune augmentation significative des fautes n’a été observée.
Institut de Médecine Légale, Hôpital Universitaire de Düsseldorf, Allemagne.
Tank A, et al. Int J Legal Med. 2019 Jan 30. [in press]

Science/Animal: L’absence de récepteurs aux cannabinoïdes protège les souris de l’obésité
Dans une étude portant sur des souris génétiquement modifiées dépourvues de récepteurs aux cannabinoïdes, les animaux étaient protégés contre le régime induisant l’obésité et ceci malgré l’absence de différence dans l’apport alimentaire par rapport aux souris de type sauvage.
Département de Médecine Familiale, Université de l’État du Michigan, États-Unis.
Alshaarawy O, et al. Obesity (Silver Spring). 2019 Jan 30. [in press]

Science/Homme: De nombreux jeunes enfants sont admis à l’hôpital en raison d’une ingestion accidentelle de cannabis

Les produits oraux à forte concentration de THC (produits alimentaires, résines, liquides de vapotage) ingérés par les jeunes enfants peuvent entraîner une sédation, une dépression respiratoire et d’autres effets indésirables.
Département de Médecine d’Urgence, École de Médecine de l’Université du Massachusetts, États-Unis.
Blohm E, et al. Curr Opin Pediatr. 2019 Jan 28. [in press]

Science/Animal: La consommation de cannabis pendant l’adolescence peut être nocive pour le cerveau
L’ingestion de THC par des rats adolescents a eu des effets négatifs sur la cognition à l’âge adulte. Certains effets néfastes ont disparu avec le temps.
Centre de Toxicomanie et de Santé Mentale, Toronto, Canada.
Abela AR, et al. Psychopharmacology (Berl). 2019 Jan 29. [in press]

Science/Cellules: Un composé des graines de chanvre peut réduire l’inflammation

Dans une étude portant sur des cellules de microglie, la cannabisin F, un lignanamide des graines de chanvre, a inhibé la production de médiateurs pro-inflammatoires, notamment l’interleukine 6 et le facteur de nécrose tumorale alpha. Les chercheurs ont conclu que la substance avait des propriétés neuroprotectrices.
École des Sciences Pharmaceutiques, Université du Shandong, Jinan, Chine.
Wang S, et al. Int J Mol Sci. 2019;20(3).

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme: La consommation de cannabis n’est pas associée à des effets négatifs sur la respiration
Science/Homme: L’exercice augmente les niveaux d’endocannabinoïdes dans le sang

Il y a deux ans

Israël: Le gouvernement veut décriminaliser la petite consommation récréative de cannabis

 

IACM-Bulletin du 27 Janvier 2019

Science/Homme: Le CBD peut être utile dans les troubles anxieux selon une série de cas
Dans une analyse des dossiers de 72 patients adultes, le CBD améliorait l’anxiété et le sommeil. Cette vaste série de cas rétrospectifs a été réalisée par des scientifiques du Département de Psychiatrie de l’Université du Colorado à Denver, aux États-Unis. La préoccupation principale était l’anxiété chez 47 participants et le sommeil chez 25 autres.

Les scores d’anxiété ont diminué au cours du premier mois chez 57 patients (79,2%) et sont restés diminués. Quant au sommeil, les scores se sont améliorés au cours du premier mois chez 48 patients (66,7%), mais ont fluctué dans le temps. À l’exception de 3 patients, le CBD a été bien toléré. Les auteurs ont conclu que le cannabidiol pouvait être bénéfique pour les troubles anxieux.

Shannon S, Lewis N, Lee H, Hughes S. Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series. Perm J. 2019;23.

Science/Homme: La vaporisation peut être plus efficace que fumer du cannabis
Dans une étude portant sur 17 adultes en bonne santé et n’ayant pas consommé de cannabis au cours des mois précédents, les concentrations sanguines de THC après vaporisation étaient supérieures à celles obtenues avec du cannabis fumé ayant la même teneur en THC. Des scientifiques de la Faculté de Médecine de l’Université Johns Hopkins de Baltimore ont publié leurs recherches dans le Journal of Analytical Toxicology. Les adultes ont reçu du cannabis contenant 0,10 ou 25 mg de THC au cours de six séances en double aveugle.

Les concentrations sanguines de THC et de ses métabolites (11-OH-THC, THCCOOH) étaient liées à la dose pour les deux méthodes d’administration, mais supérieures après la vaporisation par rapport au cannabis fumé. Le THC a été détecté plus longtemps dans le liquide buccal que dans le sang. Les auteurs ont écrit que  » la pharmacocinétique du cannabis varie selon la méthode d’inhalation et la matrice biologique testée. La vaporisation semble être une méthode d’administration plus efficace que le cannabis fumé. »

Spindle TR, Cone EJ, Schlienz NJ, Mitchell JM, Bigelow GE, Flegel R, Hayes E, Vandrey R. J Anal Toxicol. 2019 Jan 7. [in press]

 

Science/Homme: Quelques cigarettes de cannabis suffisent-elles pour changer le cerveau des enfants?
 

Lors d’une étude portant sur 46 adolescents ayant une consommation de cannabis très faible, les scientifiques ont détecté des modifications du cerveau par rapport à 46 adolescents qui ne consomment pas de cannabis. Un groupe international de scientifiques a publié ses recherches dans le Journal of Neuroscience. On a demandé aux participants quelle était leur consommation de cannabis à l’âge de 14 ans. Les consommateurs de cannabis n’avaient consommé du cannabis qu’une ou deux fois auparavant. Par rapport aux témoins, le volume de matière grise était plus élevé dans certaines régions du cerveau, notamment l’hippocampe, l’amygdale et le striatum. Les auteurs ont écrit que « cette étude présente des preuves suggérant des effets structurels sur le cerveau et la cognition d’une ou deux instances de consommation de cannabis à l’adolescence ».

Cependant, l’étude n’est pas en mesure de prouver un lien de causalité puisque les informations sur la consommation de cannabis sont basées sur la déclaration des enfants. Les nouvelles découvertes sont un pas en avant pour comprendre l’impact du cannabis sur les jeunes cerveaux, a déclaré le Dr Michael Lynch, toxicologue, médecin urgentiste et Directeur du Centre Médical de Pittsburgh de l’Université de Pittsburgh. « C’est important qu’il y ait un changement », a déclaré Lynch. « Mais je ne pense pas que nous puissions prendre une décision finale à ce sujet à partir de cette étude », a-t-il ajouté.

Orr C, Spechler P, Cao Z, Albaugh M, Chaarani B, Mackey S, D’Souza D, Allgaier N, Banaschewski T, Bokde ALW, Bromberg U, Büchel C, Burke Quinlan E, Conrod P, Desrivières S, Flor H, Frouin V, Gowland P, Heinz A, Ittermann B, Martinot JL, Paillère Martinot ML, Nees F, Papadopoulos Orfanos D, Paus T, Poustka L, Millenet S, Fröhner JH, Radhakrishnan R, Smolka MN, Walter H, Whelan R, Schumann G, Potter A, Garavan H. Grey Matter Volume Differences Associated with Extremely Low Levels of Cannabis Use in Adolescence. J Neurosci. 2019 Jan 14 [in press]

Reuters du 15 Janvier 2019

 

Science/Homme: De nombreux patients substituent leur médicament avec du cannabis

Selon une enquête menée auprès de 392 participants souffrant de différents problèmes de santé, les utilisateurs de cannabis médical ont déclaré avoir plus confiance dans le cannabis que dans les médicaments classiques, ont écrit des chercheurs du Population Studies Center de l’Université du Michigan. Comparativement aux médicaments pharmaceutiques, les utilisateurs de cannabis à des fins médicales ont évalué le cannabis « meilleur » en termes d’efficacité, d’effets secondaires, de sécurité, de dépendance, de disponibilité et de coût.

En raison de l’usage médical du cannabis, 42% ont arrêté de prendre un médicament pharmaceutique et 38% en ont utilisé moins. Une proportion importante (30%) a déclaré que son médecin traitant ne savait pas qu’ils avaient utilisé du cannabis à des fins médicales.

Kruger DJ, Kruger JS. Medical Cannabis Users’ Comparisons between Medical Cannabis and Mainstream Medicine. J Psychoactive Drugs. 2019:1-6.

En bref
 

Équateur: Le gouvernement envisage de rendre le CBD disponible
Le Congrès équatorien tiendra prochainement une deuxième session de débat sur un nouveau Code de santé qui prévoit l’autorisation d’utiliser des extraits de CBD à des fins thérapeutiques.
UPI du 8 Janvier 2019

Canada: Les prix du cannabis augmentent après la légalisation
Le prix moyen d’un gramme légal de cannabis était de 9,7 dollars canadiens au cours de la dernière année. C’est presque 50% plus élevé que le cannabis du marché noir. Selon Statistique Canada, une autorité fédérale, il semblerait que les Canadiens se tournent toujours vers le marché noir, et des facteurs tels que les pénuries généralisées de cannabis, les retards de livraison et les problèmes liés aux sites Web pourraient y avoir contribué.
Durham Radio News du 9 Janvier 2019

Science/Animal: Comment le CBD combat les troubles cognitifs causés par le THC ?
Les chercheurs ont démontré pour la première fois que le CBD réduit les déficiences cognitives induites par le THC de manière dépendante du récepteur A2A de l’adénosine (A2AR). Ils ont trouvé des hétéromères du A2AR et du récepteur CB1 dans certaines cellules nerveuses de l’hippocampe, une région du cerveau importante pour la mémoire, entre autres, influencée par le CBD. Les hétéromères sont des combinaisons de 2 récepteurs ou plus.
Département de Pathologie et de Thérapie Expérimentale, Université IDIBELL de Barcelone, Espagne.
Aso E, et al. Mol Neurobiol. 2019 Jan 4. [in press]

Science/Homme: Le cannabis riche en CBD disponible légalement en Suisse peut provoquer des tests de THC positifs sur le sang et l’urine
En Suisse, le cannabis riche en CBD peut contenir légalement jusqu’à 1% de THC. Dans une étude avec un volontaire qui fumait des cigarettes avec différentes doses de CBD, des traces de THC ont pu être détectées dans le sang. Les auteurs ont écrit que « ces quantités de THC présentes dans le cannabis à base de CBD peuvent produire des concentrations sanguines de THC supérieures à la limite légale suisse pour la conduite. »
Département de Toxicologie Médico-Légale et de Chimie, Université de Berne, Suisse.
Hädener M, et al. Int J Legal Med. 2019 Jan 5. [in press]

Science/Animal: Comment les cannabinoïdes peuvent réduire la douleur à la périphérie
Il avait été démontré que le THC pouvait réduire la douleur à la fois dans le système nerveux central et périphérique. Chez des souris, des chercheurs ont démontré que « les effets analgésiques périphériques des cannabinoïdes dépendent de l’activation des canaux BK ». Les canaux BK sont des canaux potassiques activés par le calcium.
MOE Laboratoire clé de Technologie d’Enseignement Moderne, Université Normale du Shaanxi, Chine.
Li Y, et al. Brain Res. 2019 Jan 4. [in press]

Science/Animal: L’activation du récepteur CB1 pourrait sauver des cellules nerveuses dans les maladies neurodégénératives
Dans un modèle murin d’inflammation du cerveau induite par la streptozotocine, l’activation du récepteur CB1 par un cannabinoïde synthétique (ACEA) à inversée la déficience cognitive et a augmenté l’activité des protéines cellulaires, qui empêchent l’apoptose (mort cellulaire programmée). Les auteurs ont écrit que leurs données « suggèrent que le système cannabinoïde est une cible thérapeutique intéressante pour le traitement des maladies neurodégénératives ».
Institut des Sciences Biomédicales, Université de São Paulo, Brésil.
Crunfli F, et al. Neurotox Res. 2019 Jan 3. [in press]

Science/Cellules: Le bêta-caryophyllène a des effets anti-inflammatoires sur les cellules nerveuses
Dans une étude portant sur des cellules de la microglie, le bêta-caryophyllène a modulé l’activité de ces cellules immunitaires dans le cerveau. Les auteurs ont écrit que ce terpène, qui se lie au récepteur CB2, est « capable d’avoir des effets thérapeutiques potentiels dans des états de neuro-inflammation tels que la sclérose en plaques (SP) et la maladie d’Alzheimer ».
Département de Pharmacologie, Faculté de Médecine, Université des Sciences Médicales de Mashhad, Iran.
Askari VR, et al. Life Sci. 2019 Jan 5. [in press]

Science/Animal: Effets synergiques du pentobarbital et du THC
Lors d’une étude sur des souris, les effets du pentobarbital sur le sommeil ont été augmentés par une administration simultanée de THC. Le CBD a également amélioré le sommeil induit par le pentobarbital. L’effet du THC a été médié par le récepteur CB1, tandis que le CBD a agi par d’autres mécanismes.
Faculté des Sciences Pharmaceutiques, Université Hokuriku, Kanazawa, Japon.
Kimura T, et al. Forensic Toxicol. 2019;37(1):207-214.

Science/Animal: La cannabidivarine a des propriétés antiépileptiques
Dans plusieurs modèles animaux d’épilepsie, le cannabinoïde cannabidivarine (CBDV) a montré un intérêt thérapeutique pour les crises convulsives précoces.
Département de Pharmacologie et de Physiologie, Université de Georgetown, États-Unis.
Huizenga MN, et al. Neuropharmacology. 2019 Jan 8. [in press]

 

Un coup d’œil sur le passé
Il y a un an

Science/Homme: L’usage du cannabis protège contre les maladies alcooliques du foie
Science/Homme: Les attentes et les préjugés des enquêteurs influencent sur les scores des capacités cognitives des participants

Il y a deux ans

Allemagne: Les fleurs de cannabis seront disponibles sur ordonnance à des fins médicales à partir de Mars 2017 selon une loi adoptée par le Bundestag
Science/Etats-Unis: Nouveau rapport de l’Académie Nationale des Sciences sur le cannabis

 

IACM-Bulletin du 13 Janvier 2019

Science/Homme: Le cannabis riche en THC pourrait être utile dans le traitement de la fibromyalgie

Lors d’une étude expérimentale contrôlée par placebo portant sur 3 souches différentes de cannabis fournie par la société Bedrocan, un cannabis riche en THC a réduit la douleur. Les résultats de l’étude de chercheurs du Centre médical de l’Université de Leiden, aux Pays-Bas, et de Bedrocan International ont été publiés dans le journal Pain. À 4 reprises, 20 patients atteints de fibromyalgie ont reçu soit la variété Bedrocan avec 22 mg de THC, soit la variété Bediol avec 13 mg de THC et 18 mg de CBD, la Bedrolite avec 18 mg de CBD ou un placebo.

Les deux variétés de cannabis contenant du THC ont entraîné une augmentation significative du seuil de douleur à la pression par rapport au placebo. L’inhalation de CBD a augmenté les concentrations plasmatiques de THC, mais a diminué les effets analgésiques induits par le THC, ce qui indique des interactions pharmacocinétiques synergiques mais antagonistes du THC et du CBD. Les auteurs ont écrit que « cet essai expérimental montre le comportement complexe de cannabinoïdes inhalés chez des patients souffrant de douleur chronique ne présentant que de petites réactions analgésiques après une seule inhalation ». Tjalling Erkelens, fondateur et PDG de Bedrocan, est particulièrement ravi pour les patients: « Les résultats sont très importants pour les patients souffrant de fibromyalgie. Nous avons maintenant les preuves cliniques sérieuses que les médecins réclament lors de la prescription de nos produits et que les compagnies d’assurance maladie veulent avoir pour légitimer le remboursement.  »

van de Donk T, Niesters M, Kowal MA, Olofsen E, Dahan A, van Velzen M. An experimental randomized study on the analgesic effects of pharmaceutical-grade cannabis in chronic pain patients with fibromyalgia. Pain. 2018 Dec 20. [in press]
Communiqué de presse par Bedorcan le 24 Décembre 2018

Thaïlande: Le cannabis peut être utilisé à des fins thérapeutiques et scientifiques

La Thaïlande a approuvé le 25 Décembre le cannabis à usage médical et à des fins de recherche. Il s’agissait de la première légalisation de la drogue dans une région dotée de certaines des lois les plus strictes au monde en matière de drogue. Le Parlement Thaïlandais nommé par la junte a voté en faveur d’une modification de la loi de 1979 sur les stupéfiants lors d’une session parlementaire supplémentaire.

La principale controverse liée à la légalisation concernait des demandes de brevets émanant de sociétés étrangères qui pourraient leur permettre de dominer le marché, rendant plus difficile l’accès des patients thaïlandais aux médicaments et des chercheurs thaïlandais aux extraits de cannabis. « Nous allons exiger que le gouvernement révoque toutes ces demandes avant que la loi entre en vigueur », a déclaré Panthep Puapongpan, doyen de l’Institut de Médecine intégrative et de l’Anti-Âge de Rangsit.

Reuters du 25 Décember 2018

Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à un risque plus faible de facteurs associés aux maladies du cœur et des vaisseaux sanguins

Lors d’une étude portant sur 253 hommes, une consommation accrue de cannabis était associée à un indice de masse corporelle inférieur et à d’autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. Des scientifiques du Département de Psychologie de l’Arizona State University à Tempe ont publié leurs recherches dans le dernier numéro de Psychosomatic Medicine. Les participants ont été suivis de 7 à 32 ans.

La consommation de cannabis était associée à un indice de masse corporelle inférieur (IMC), à un meilleur rapport taille/hanches, à un meilleur taux de cholestérol HDL et LDL, à des taux de triglycérides inférieurs, à une glycémie à jeun réduite et à une pression artérielle basse (systolique et diastolique). Une explication théorique de cet effet à long terme du cannabis malgré les effets bien connus de ce médicament sur l’appétit est fournie par des scientifiques de l’Indiana University de South Bend, aux États-Unis, dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research.

Meier MH, Pardini D, Beardslee J, Matthews KA. Associations between cannabis use and cardiometabolic risk factors: A longitudinal study of men.
Psychosom Med. 2018 Dec 27. [in press]
Clark TM, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018 Dec 21. [available online]

En bref

Europe: Augmentation de la teneur en THC dans les fleurs de cannabis (marijuana) et la résine (haschisch) au cours des 10 dernières années
Entre 2006 et 2016, la teneur moyenne en THC dans la résine de cannabis (de 8% à 17%) et dans les fleurs de cannabis (de 5% à 10%) a considérablement augmenté. Les prix ont augmenté en moyenne de 8 à 12 EURos pour le haschisch et de 7 à 12 EURos pour la marijuana.
Département de Psychologie, Université de Bath, Royaume-Uni.
Freeman TP, et al. Addiction. 2018 Dec 29.[in press]

Etats-Unis: L’agence des médicaments envisage une nouvelle politique sur le cannabis
La FDA (Food and Drug Administration), l’agence américaine des médicaments, a annoncé le 21 Décembre qu’elle envisageait de créer une nouvelle politique concernant la commercialisation et la vente de cannabis après la signature par le président Donald Trump du Farm Bill, qui légalisait la production commerciale de chanvre aux États-Unis. La FDA a déclaré dans un communiqué qu’elle espérait créer des « voies de communication » plus efficaces pour que les entreprises introduisent et commercialisent du cannabis et des produits dérivés, notamment le cannabidiol (CBD), dans le commerce interétatique.
Reuters du 21 Décembre 2018

Science/Homme: Selon un rapport de cas le CBD peut être efficace dans le traitement de l’état épileptique réfractaire
Le CBD s’est avéré efficace chez un enfant présentant un état de mal épileptique de longue date et extrêmement réfractaire. Les crises ont été complètement résolues lors du traitement avec le cannabinoïde.
École de Médecine David Geffen et Hôpital Mattel pour Enfants UCLA, Los Angeles, États-Unis.
Rajaraman RR, et al. Epilepsy Behav Case Rep. 2018;10:141-144.

Science/Animal: Les cannabinoïdes préviennent la dégénérescence des structures rétiniennes et la cécité
Dans un modèle de rétinite pigmentaire chez le rat, l’administration du cannabinoïde synthétique HU210, qui active le récepteur CB1, prévient la dégradation de la structure et des fonctions rétiniennes et entraîne une amélioration de la rythmicité circadienne.
Physiologie, Génétique et Microbiologie, Université d’Alicante, Espagne.
Lax P, et al. Exp Eye Res. 2018 Dec 31. [in press]

Science/Cellules: Comment le CBD peut-il être efficace dans le traitement d’un type de cancer du cerveau grave
Lors d’une étude portant sur des cellules de glioblastome, le CBD a modulé les vésicules extracellulaires et la prohibitine. Les vésicules extracellulaires sont des médiateurs de la communication cellulaire, qui sont utilisés par les cellules cancéreuses, et la prohibitine peut contribuer à la chimiorésistance, c’est-à-dire à la résistance des cellules cancéreuses aux agents chimiothérapeutiques. Les auteurs ont conclu que le CBD peut « jouer le rôle de complément pour améliorer l’efficacité du traitement des GBM.  »
Ecole des Sciences Humaines, Université Métropolitaine de Londres, Royaume-Uni.
Kosgodage US, et al. Transl Oncol. 2018;12(3):513-522.

Science/Animal: La liaison des cannabinoïdes au site de liaison allostérique du récepteur CB1 pourrait aider à traiter la dépendance au cannabis et l’inflammation de l’estomac
Certaines substances telles que le cannabidiol (CBD) ne se lient pas au site de liaison orthostérique du récepteur CB1, comme le THC, mais au site de liaison dit allostérique. Un cannabinoïde synthétique (ZCZ 011) se liant au site allostérique s’est avéré utile dans la dépendance au cannabis et l’inflammation de l’estomac.
Département de Psychologie, Université de West Virginia, Morgantown, États-Unis.
Trexler KR, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2018 Dec 28. [in press]

Science/Animal: Effets anti-inflammatoires des terpènes de la plante de cannabis
Selon des recherches menées sur des souris, « contrairement au CBD qui exerce une immunosuppression prolongée et qui pourrait être utilisé dans les cas d’inflammation chronique, les terpénoïdes n’ont présenté qu’une immunosuppression transitoire et pourraient donc être utilisés pour soulager l’inflammation aiguë. »
Ecole de Médecine Hadassah, Université Hébraïque de Jérusalem, Israël.
Gallily R, et al. Cannabis Cannabinoid Res. 2018;3(1):282-290

Science: Interactions de cannabinoïdes avec d’autres médicaments
Dans une revue, les auteurs ont écrit que « les cannabinoïdes sont généralement bien tolérés, mais des effets bidirectionnels peuvent être attendus avec les agents administrés concomitants via les transporteurs membranaires affectés (Glycoprotéine p, protéines de résistance au cancer du sein et protéines de multirésistance aux drogues) et les enzymes métabolisantes (Cytochrome P450 et UDP-glucuronosyltransférases). »
Institut NICM de Recherche de la Santé, Université Western Sydney, Westmead, Australie.
Alsherbiny MA, et al. Medicines (Basel). 2018;6(1).

Etats-Unis: La Cour Suprême de Pennsylvanie déclare que la consommation de drogue pendant la grossesse n’est pas un acte de maltraitance infantile
Le 28 décembre, la Cour suprême de Pennsylvanie a décidé que les mères qui consomment des drogues illégales au cours de leur grossesse ne commettent pas de maltraitance envers leurs nouveau-nés.
Reuters du 28 Décembre 2018

Science/Homme: La perte de poids par l’exercice régulier peut impliquer l’anandamide
Lors d’une étude portant sur 34 participants ayant suivi un programme d’exercices modérés supervisé pendant 12 semaines, il y avait une diminution significative de la concentration sanguine d’anandamide, de l’anxiété et du poids corporel. Les auteurs ont conclu « que la perte de poids et l’amélioration de l’humeur par un exercice modéré régulier peuvent impliquer des modifications du métabolisme/de la signalisation de l’anandamide ».
Université Fédérale de São Paulo, Brésil.
de Oliveira Belitardo A, et al. Physiol Behav. 2018 Dec 19. [in press]

Science/Homme: Les récepteurs aux cannabinoïdes peuvent être des cibles thérapeutiques dans le traitement ou la prévention du cancer de l’endomètre
Une analyse des biopsies de l’endomètre de femmes atteintes d’un cancer de l’endomètre et de femmes sans cancer a montré que les récepteurs CB1 chez les patients cancéreux étaient réduits de 90% et les récepteurs CB2 de 80%. Les auteurs ont écrit que ces « données suggèrent que la perte des deux types de récepteurs CB est potentiellement impliquée dans le développement ou la progression du cancer de l’endomètre et que l’expression des récepteurs CB1 et CB2 pourrait servir de marqueurs histologiques utiles et de cibles thérapeutiques dans le traitement ou la prévention de ce cancer.  »
Département d’Etudes sur le Cancer et de Médecine Moléculaire, Université de Leicester, Royaume-Uni.
Ayakannu T, et al. J Recept Signal Transduct Res. 2018:1-8.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

États-Unis: Une décision du Département de la Justice menace les patients qui utilisent du cannabis à des fins médicinales conformément aux lois de l’État
Science/Homme: La consommation de cannabis ne crée pas de baisse de motivation chez les adolescents

Il y a deux ans

Science/Animal: Une augmentation de l’apport d’huile d’olive chez la souris a augmenté le nombre de récepteurs CB2

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :