Écosse : Une première clinique de cannabis médical pour traiter la douleur chronique

Les patients écossais souffrant de douleurs chroniques auront bientôt la possibilité d’utiliser légalement du cannabis médical pour traiter leurs symptômes.

La clinique Sapphire, qui a déjà ouvert un établissement à Londres l’été dernier, met un pied en Écosse. Cette nouvelle clinique, basée à Aberdeen, au nord-est de l’Ecosse, permettra aux patients de consulter des médecins formés à l’utilisation du cannabis médical pour traiter les symptômes de la douleur chronique.

« Nous sommes fiers d’ouvrir la première clinique en Écosse et avons déjà pu constater en premier lieu comment le cannabis médical transforme des vies », a déclaré au Scottish Sun le Dr Mikael Sodergren, directeur général et responsable académique de la clinique. « Les patients écossais auront désormais accès à des experts renommés dans la gestion de leur condition, et qui ont également une expertise dans le cannabis médical. »

« Sapphire fonctionne selon les normes les plus élevées de gouvernance clinique afin que les patients puissent être sûrs que toute prescription de cannabis médical se fera dans le cadre d’un processus rigoureux et sûr », a déclaré le Dr Michael Platt, médecin spécialiste de la douleur à Sapphire.

Après des décennies d’interdiction du cannabis, le Royaume-Uni a finalement légalisé le cannabis médical en 2018. Les médecins sont légalement autorisés à prescrire du cannabis médical, mais les autorités sanitaires n’ont approuvé à ce jour que deux médicaments spécifiques au cannabis. Ces deux médicaments, Sativex et Epidyolex, ne sont cependant utilisés que pour traiter des types rares de sclérose en plaques et d’épilepsie. Les patients qui recherchent des formes de cannabis médical à plus large spectre sont obligés de l’acheter auprès de vendeurs privés ou de l’importer d’autres pays.

Le système de santé public du Royaume-Uni ne couvre pas le coût d’achat du cannabis médical, et de nombreuses familles se sont trouvées dans l’impossibilité de payer ces traitements. Une enquête récente a révélé que 1,4 million de résidents du Royaume-Uni utilisent du cannabis pour des raisons médicales.

Problème irrésolu

Cette clinique s’attaquera-t-elle à ce problème ? Pas vraiment. Le Dr Platt a déclaré au Scottish Sun que le coût du cannabis pourrait être « légèrement plus élevé » dans la nouvelle clinique, mais ajoute que « le patient bénéficiera de la tranquillité d’esprit, sachant que toute prescription de cannabis médical délivrera un produit de qualité médicale de qualité constante. Ils auront également l’avantage d’avoir accès à une équipe clinique de soutien et compétente. »

La clinique médicale Sapphire est actuellement en voie de finalisation des dernières étapes réglementaires nécessaires à l’ouverture de sa clinique.

Source : newsweed.fr

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :