La maladie d’Alzheimer

MALADIE D’ALZHEIMER

La maladie d’Alzheimer (MA) est une maladie neurologique d’origine inconnue qui se caractérise par une perte progressive de la mémoire et du comportement. Les patients atteints de la maladie d’Alzheimer sont également susceptibles de souffrir de dépression, d’agitation et de perte de l’appétit, entre autres symptômes. On estime à plus de 4,5 millions le nombre d’Américains atteints par la maladie. Aucun des traitements ou des médicaments autorisés sont efficaces pour arrêter la progression de la MA, seuls quelques médicaments ont été autorisés par la FDA pour traiter les symptômes de la maladie.

Une lecture de la littérature scientifique récente indique que la thérapie par des cannabinoïdes peut apporter un soulagement symptomatique de patients atteints de la MA, tout en ralentissant la progression de la maladie.

Dans l’édition de février 2005 du Journal of Neuroscience, des chercheurs de l’Université Complutense de Madrid et de l’Institut Cajal rapportaient que l’administration intracérébroventriculaire du cannabinoïde synthétique WIN 55,212-2 empêchait les troubles cognitifs et diminuait la neurotoxicité chez les rats injectés, de la peptide bêta-amyloïde (une protéine censé induire la maladie d’Alzheimer).

Des cannabinoïdes synthétiques supplémentaires ont également été trouvées pour réduire l’inflammation associée à la maladie d’Alzheimer dans les tissus du cerveau humain en culture.

« Nos résultats indiquent que les cannabinoïdes […] parviennent à empêcher le processus neurodégénératif survenant dans la maladie », concluent les chercheurs. [1] Des études de suivi par les enquêteurs ont démontré que l’administration du cannabinoïde non psychotrope cannabidiol (CBD) a également atténué la perte de mémoire dans un modèle de la maladie chez les souris [2].

En 2006, des chercheurs de l’Institut de recherche Scripps en Californie ont indiqué que le THC inhibe l’enzyme responsable de l’agrégation des plaques amyloïdes — le principal marqueur de la maladie d’Alzheimer — d’une manière « considérablement supérieure » aux médicaments utilisés dans la maladie d’Alzheimer, tels que le Donépézil et la Tacrine. « Nos résultats expliquent le mécanisme par lequel la molécule de THC peut directement influer la pathologie de la maladie d’Alzheimer », concluent les chercheurs.  » Le THC et ses analogues peuvent fournir une [option] thérapeutique améliorée pour la maladie d’Alzheimer [en] … traitant simultanément les symptômes et la progression de [la] maladie». [3]

Plus récemment, des chercheurs de l’Ohio State University, Département de psychologie et de neurosciences, ont indiqué que pour des rats plus âgés ayant reçu des doses quotidiennes de WIN 55,212-2 dans une période de trois semaines, des résultats nettement meilleurs que pour les témoins non traités sur un test de mémoire eau-labyrinthe [test d’évaluation de la mémoire – NDLT]. Dans la revue Neuroscience en 2007, des chercheurs ont signalé que les rats traités avec le composé expérimenté, une amélioration de 50 pour cent de la mémoire et une réduction de 40 à 50 pour cent de l’inflammation, par rapport aux témoins. [4]

Des études précliniques antérieures ont démontré que les cannabinoïdes peuvent empêcher la mort cellulaire par anti-oxydation.[5] Certains experts estiment que des propriétés neuroprotectrices des cannabinoïdes pourraient également jouer un rôle de modérateur AD. [6]

Dans le numéro de Septembre 2007 du British Journal of Pharmacology, des chercheurs de Trinity College Institute of Neuroscience d’Irlande concluaient, « les [C]annabinoides offrent une approche à multiples facettes dans le traitement de la maladie d’Alzheimer en produisant une neuroprotection et la réduction de la neuro-inflammation, tout en aidant simultanément à la réparation des mécanismes intrinsèques du cerveau en augmentant l’effet de la neurotrophine et en améliorant celui de la neurogenèse. … Des recherches sur les mode d’administration des cannabinoïdes suggére une approche pharmacologique pour le traitement de la MA qui pouvant être plus efficaces que les schémas thérapeutiques actuels ». [7]

En plus de modifier potentiellement la progression de la MA, les essais cliniques indiquent également que la thérapie par cannabinoïdes peut réduire l’agitation et stimuler la prise de poids chez les patients atteints par la maladie. Plus récemment, des chercheurs du Berlin Allemagne Charité Universitatmedizin, Département de psychiatrie et de psychothérapie, ont indiqué dans une étude pilote ouverte, que l’administration quotidienne de 2,5 mg de THC synthétique sur une période de deux semaines réduit l’activité motrice nocturne et l’agitation chez les patients atteints de la MA. [8]

Les données cliniques présentées à la réunion annuelle de 2003 de l’Association internationale de psychogériatrie rapportait que l’administration orale de 10 mg de THC de synthèse, à un stade avancé et dans un essai clinique ouvert, réduisait l’agitation et stimulait le gain de poids chez les patients atteints d’Alzheimer. [9]

L’amélioration de la prise de poids et une diminution des sentiments négatifs chez les patients atteints de MA ayant reçu des cannabinoïdes, ont déjà été rapportés par les enquêteurs dans l’International Journal of Geriatric Psychiatry en 1997. [10]

Des études supplémentaires d’évaluation de l’utilisation des cannabinoïdes pour la maladie d’Alzheimer semble être justifiée.

REFERENCES

[1] Ramirez et al. 2005. Prevention of Alzheimer’s disease pathology by cannabinoids. The Journal of Neuroscience 25: 1904-1913.

[2] Israel National News. December 16, 2010. « Israeli research shows cannabidiol may slow Alzheimer’s disease. »

[3] Eubanks et al. 2006. A molecular link between the active component of marijuana and Alzheimer’s disease pathology. Molecular Pharmaceutics 3: 773-777.

[4] Marchalant et al. 2007. Anti-inflammatory property of the cannabinoid agonist WIN-55212-2 in a rodent model of chronic brain inflammation. Neuroscience 144: 1516-1522.

[5] Hampson et al. 1998. Cannabidiol and delta-9-tetrahydrocannabinol are neuroprotective antioxidants. Proceedings of the National Academy of Sciences 95: 8268-8273.

[6] Science News. June 11, 1998.  » Marijuana chemical tapped to fight strokes. »

[7] Campbell and Gowran. 2007. Alzheimer’s disease; taking the edge off with cannabinoids? British Journal of Pharmacology 152: 655-662.

[8] Walther et al. 2006. Delta-9-tetrahydrocannabinol for nighttime agitation in severe dementia. Physcopharmacology 185: 524-528.

[9] BBC News. August 21, 2003.  » Cannabis lifts Alzheimer’s appetite. »

[10] Volicer et al. 1997. Effects of dronabinol on anorexia and disturbed behavior in patients with Alzheimer’s disease. International Journal of Geriatric Psychiatry 12: 913-919.

 

Source : http://norml.org/library/item/alzheimer-s-disease

Auteur: netprauxprin

Partager cet article :