Miracle Cannabique: Carter Gray 2 ans maladie incurable soignée au Cannabis médical

 

Le Cannabiste s’intéresse aux applications du Cannabis médical sur des affections cutanées sévères. Carter Gray est né en Novembre 2016 dans la région de Las Vegas aux États Unis avec une maladie de peau congénitale aussi rare que terrifiante : L’Ichtyose. L’application par voie cutanée du Cannabis à réussi à le soulager là où tous les traitements médicamenteux avaient échoué. La vie du nourrisson et celle de ses parents à radicalement changé du jour au lendemain grâce à la préparation médicale à la Marijuana médicale de sa mère. La presse Américaine  parle aujourd’hui d’un Miracle Cannabique. Zoom sur une maladie orpheline que l’on peut traiter avec du Cannabis, en tout cas, là où c’est légalement possible.

#Ichtyose

Tous les deux, trois jours depuis sa naissance, Carter devait subir une pénible séance de desquamage dans la baignoire. Shai-Anne et Zach ses parents n’en pouvaient plus de le voir souffrir et hurler de douleur à chaque nouvelle session. C’était le terrible quotidien de la famille de ce nourrisson atteint d’une forme rare d’Ichtyose.

l’Ichtyose c’est le nom d’une catégorie de maladies de peau chronique congénitale et rare. Avec cette affection, l’épiderme se couvre de plaques sèches sombres qui font penser à des écailles de poisson. La transpiration est rendue très difficile et bien qu’il n’existe pas de phénomène de démangeaison lié à la pathologie, les patients décrivent une sensation douloureuse et inconfortable permanente. La peau se craque et se fissure, chaque contact, et chaque mouvement peuvent entraîner l’apparition de plaies et de crevasses profondes jusqu’à la chair.

De fréquentes difficultés infectieuses sont souvent à l’ordre du jour et la mobilité peut se trouver aussi très réduite. Dans le cas de Carter, le dessèchement de la peau était tel qu’il lui était devenu très difficile simplement de cligner des yeux.

#Rouge tomate

Lorsqu’il est né en Novembre 2016, comme beaucoup de bébés, Carter ressemblait à une petite écrevisse. Mais une fois le bonheur des premiers instants passé. Shai-Anne sa maman, à tout de suite remarqué que quelque chose n’allait pas avec Carter.

« Il pleurait beaucoup, et quelques heures après l’accouchement il était toujours rouge comme une tomate. Puis nous avons compris que sa température restait beaucoup trop élevée. Carter a été placé dans une unité spécialisée, sa peau était déjà tellement sèche qu’il ne pouvait pas fermer les paupières. »

Trois jours plus tard le verdict des médecins était tombé : Ichtyose lamellaire. Incurable

#Noir destin

l’Ichtyose est une maladie très rare, on dénombre officiellement moins de 900 patients en France, on parle d’un cas pour 100 000 naissance aux USA où on estime le nombre de cas entre 200 et 400 par an. On ne guérit pas de l’Ichtyose, tout au plus on constate parfois des cas de rémission spontanée, mais il n’existe aucun traitement curatif.

Shai-Anne témoigne:

« Le plus traumatisant c’est que personne ne semblait en mesure de nous prescrire un traitement qui tienne la route. La rareté de cette maladie donne une totale absence de repères pour nous guider.

Je passais mes journées à lui frotter le corps avec des huiles de coco et des remèdes maison à base de plantes et d’huiles essentielles, mais rien ne marchait. On nous avait aussi recommandé de lui administrer quotidiennement des bains chauds à l’avoine.

Mais rien n’y faisait, tous les 2,3 jours il fallait de nouveau passer par une séance de desquamage dans la baignoire, c’était juste horrible de devoir imposer cela à Carter, nous n’en pouvions plus. »

#Vert espoir

Comme de nombreux malades en désespoir de cause, Zach et Shai-Anne se sont tournés vers l’internet et ont découvert les puissantes vertus thérapeutiques du Cannabis contre les maladies de peau. Le Cannabis est parfaitement légal et disponible dans le Nevada où habite la famille de Carter. Shai-Anne sa maman est une consommatrice de Cannabis médical.

Lassée que la souffrance de son fils ne trouve aucun écho auprès de la médecine, en Août 2017 elle décide de tenter le tout pour le tout.

La Grand mère et la maman de Carter en train de préparer son médicament – Capture d’écran KTNTV tous droits réservés

#Avant Après

Shai-Anne a fait le tour des dispensaires afin de se procurer du Cannabis médical en quantité et en qualité suffisantes, puis elle a haché et mélangé les fleurs de Cannabis avec des topiques gras. Puis elle a copieusement badigeonné Carter de cette pommade sur tout le corps. En quelques jours les premiers résultats se sont faits sentir, en quelques semaines les signes d’amélioration visibles laissaient la place à une situation totalement inédite. Pour la première fois de sa vie la peau du petit Carter devenait souple et saine comme celle d’un enfant de son âge..

« 7 mois après avoir démarré ce traitement, la vie de Carter n’est plus la même. Il n’avait pas de cheveux car les plaques de peaux empêchaient la pousse de se faire à présent ses cheveux sont là. Avant dès qu’il bougeait un peu sa peau se craquellait et ça donnait tout de suite des plaies, tout cela est désormais terminé. A présent Carter peut transpirer normalement, j’utilise aussi ma crème au Cannabis sur ses paupières, il peut presque les fermer normalement. » Shai-Anne

 

Photos prises par les parents de Carter Gray avant et après l’emploi de baume médical maison, préparé à base de Cannabis, mélangé à un topique gras.

AVANT

APRÈS

AVANT

APRÈS

Médecine en marche

Le médecin spécialisé qui suit l’évolution de la maladie de Carter, le docteur Jacobson déclarait à la chaîne KTNV :

« le Cannabis n’a pas encore été étudié suffisamment de manière clinique, mais nous avons une large palette de preuves qui montrent désormais son implication thérapeutique. On a des cas où le Cannabis a été très efficace contre le psoriasis, en particulier au niveau de la formation de plaques sur la peau. 

Alors ce n’est pas une surprise de constater aujourd’hui que ça fonctionne très bien dans le cas de l’Ichtyose. Le système Cannabinoïde endogène ce sont de nombreux récepteurs dont une grande partie se trouve dans la peau. Les cellules de la peau sont elles mêmes équipées de leurs propres récepteurs cannabinoïdes. 

L’application par voie cutanée, permet aux cannabinoïdes d’être efficaces directement sur les cellules qui posent problème. Aujourd’hui on est pas encore capable de comprendre toutes ces interaction, mais le THC et le CBD parviennent à réguler la reproduction cellulaire qui pose problème sur la peau. Et une chose est sûre, c’est que les effets secondaires des médicaments qui font le même effet, sont parfois terribles sur les os ou bien le fonctionnement des reins par exemple. De ce que nous en savons pour le moment, avec le Cannabis aucun effet indésirable ne peut mettre la santé en danger. Mais il est regrettable que pour le moment avec la réglementation fédérale, il ne nous soit pas possible de l’étudier de manière plus approfondie. »

 

A ce jour, ni les États Unis ni la France ne possèdent de programme clinique de recherche sur les Cannabinoïdes. Dans ces 2 pays le Cannabis est considéré comme une drogue et il est interdit par les lois fédérales et républicaines. En France, l’article L3421-4 du code de la santé publique, interdit toujours la présentation du Cannabis sous un jour favorable.

Source : lecannabiste.com

 

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :