Températures de vaporisation du cannabis

Vaporisateurs de cannabis et contrôle des températures

L’augmentation de l’utilisation des vaporisateurs observée ces dernières années répond à une demande toujours plus importante de la part des utilisateurs médicaux, mais pas uniquement. En effet aujourd’hui de plus en plus de consommateurs de cannabis récréatif se préoccupent également de leur santé et souhaitent trouver une alternative à la combustion classique de fleurs ou d’extraction de cannabis.

Toujours plus de dispositifs permettant de vaporiser aussi bien les herbes sèches que les résines, sont disponibles sur le marché des vaporisateurs. Ils proposent en général un système permettant le contrôle des températures (ºC) de vaporisation ou de la  tension (V) de la batterie (ou les deux dans certains cas), offrant ainsi un contrôle total de la vaporisation.

Notre vaporisateur doit proposer un bon contrôle des températures


Cette caractéristique de plus en plus commune, ne permet pas seulement de contrôler la température et donc la densité et la saveur de la vapeur, mais également de connaître approximativement les composés vaporisés et ceux qui ne le sont pas, faute d’atteindre leur point d’ébullition.

Ce point qui pourrait sembler de moindre importance se répercute directement sur l’odeur, la saveur et les effets du cannabis consommé. Il faut donc faire bien attention si nous souhaitons profiter au maximum de notre vaporisateur et de ses caractéristiques. Normalement, les concentrés de cannabis se vaporisent à des températures plus élevées que la matière végétale.

Il faut souligner également que cette caractéristique n’est pas seulement réservée aux vaporisateurs portables ou de table, elle s’applique également aux nails électroniques, qui sont des pièces en titane qui chauffent grâce à une résistance électrique et qui se connectent au bubbler afin de pouvoir dabber des concentrés de cannabis. Ces appareils offrent donc également un contrôle total de la température du clou en titane sur lequel est déposé la résine.

Les clous électroniques permettent également d’ajuster la température.

Cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes et point d’ébullition

Comme nous le savons, les têtes de cannabis et leurs extractions sont composées de nombreux éléments, principalement des cannabinoïdes, des terpènes et des flavonoïdes, mais également une quantité réduite de substances toxiques vaporisées si l’on atteint leur point d’ébullition. Tous ces composants présentent différents points de fusion et d’ébullition, il est donc possible que certains d’entre eux ne se vaporisent pas complètement – ou pas du tout – en vaporisant avec des températures particulièrement basses.

Le point de fusion est la température à laquelle une substance peut passer de l’état solide à l’état liquide, alors que le point d’ébullition est la température nécessaire pour que cette substance passe de l’état liquide à l’état gazeux. Cela signifie donc qu’il s’agit de la température à laquelle chaque substance peut être vaporisée pour que nous puissions l’inhaler. De cette façon, nous pouvons avoir un certain contrôle sur les composés vaporisés en fonction de la température choisie. C’est pour cette raison que le contrôle des températures est très important sur les vaporisateurs de cannabis, il s’agit d’un outil qui doit fonctionner à la perfection afin de pouvoir disposer d’un contrôle réel sur les composés que nous souhaitons inhaler, spécialement si nous les consommons pour des raisons thérapeutiques.

Voici une liste des cannabinoïdes, des terpènes et des flavonoïdes les plus importants présents dans la plante de cannabis avec leurs points d’ébullition et principales propriétés thérapeutiques, vous pourrez ainsi vous faire une idée claire des composés vaporisés en fonction des températures. Vous aurez également les principales substances toxiques produites, avec bien sûr leurs points d’ébullition correspondant :

cannabinoïdes :

  • Delta-9-tetrahidrocannabinol, Δ-9-THC : Point d’ébullition : 157ºC (317ºF). Propriétés analgésiques, antiémétiques, antioxydantes, anti-inflammatoires et euphorisantes. Formule : C 21 H30 O2
  • Cannabidiol, CBD : Point d’ébullition : 160-180ºC (320-356ºF). Propriétés anxiolytiques, analgésiques, anti-inflammatoires, antipsychotiques, antioxydantes et antispasmodiques. Formule : C21 H30 O2
  • Cannabigerol, CBG : Point d’ébullition : 52ºC (126ºF). Propriétés antibiotiques et sédatives. Formules : C21 H26 O2
  • Cannabichromene, CBC : Point d’ébullition : 220ºC (428ºF). Propriétés anti-inflammatoires, antifongiques et antibiotiques. Formule : C21 H30 O2
  • Tétrahydrocannabivarine, THCV : Point d’ébullition : 220ºC (428ºF). Propriétés analgésiques et euphorisantes. Formule : C19 H26 O2
  • Delta-8-tetrahydrocannabinol, Δ-8-THC : Point d’ébullition : 175ºC-178ºC (347-352ºF). Propriétés antiémétiques semblables au THC, plus stable mais moins psychoactif que ce dernier. Formule : C21 H30 O2.

 

 

Terpènes :

  • α -Terpineol : point d’ébullition : 217-218º (422-424ºF). Propriétés sédatives, antibiotiques, antioxydantes, antipaludiques, inhibiteur d’acétylcholinestérase. Formule : C10 H18 O
  • Borneol : Point d’ébullition : 210ºC (410ºF). Propriétés antibiotiques. Formule : C10 H18 O
  • Linalool : Point d’ébullition : 198ºC (388ºF). Propriétés sédatives, antidépressives et anxiolytiques. Renforce le système immunitaire. Formule : C10 H18 O
  • P-Cimene : Point d’ébullition : 177ºC (350ºF). Propriétés antibiotiques et antifongiques. Inhibiteur d’acétylcholinestérase. Formule : C10 H14
  • D-limonene : Point d’ébullition : 177ºC (350ºF). Propriétés antidépressives, anti-mutagènes. Renforce le système immunitaire. Formule : C10 H16
  • Eucaliptol (1,8-cineol) : Point d’ébullition : 176ºC (348ºF). Propriétés stimulantes, antibiotiques, antivirales, anti-inflammatoires et antinociceptives. Inhibiteur d’acétylcholinestérase, augmente le flux sanguin cérébral. Formule : C10 H18 0
  • Δ-3-Carene : Point d’ébullition : 168ºC (334ºF). Propriétés anti-inflammatoires. Formule : C10 H16
  • β-Mircene : Point d’ébullition : 166-168ºC (330-334ºF). Propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, antibiotiques et anti-mutagènes. Formule : C10 H16
  • α-Pinene : Point d’ébullition : 156ºC (312ºF). Propriétés  anti-inflammatoires, stimulantes, bronchodilatatrices, antibiotiques, anti-néoplasiques. Inhibiteur d’acétylcholinestérase. Formule : C10 H16
  • β-Cariofilene : Point d’ébullition : 119ºC (246ºF). Propriétés anti-inflammatoires, antipaludiques. Protège la muqueuse gastrique. Formule : C15 H24
  • Pulegone : Point d’ébullition : 224ºC (435ºF). Propriétés sédatives et antipyrétiques. Inhibiteur d’acétylcholinestérase. Formule : C10 H16 O
  • Terpineol-4-ol : Point d’ébullition : 209ºC (408ºF). Propriétés antibiotiques, inhibiteur d’acétylcholinestérase. Formule : C10 H18 O

Lire la suite de l’article sur le Blog d’Alchimiaweb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Philippe Sérié

Partager cet article :